Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hervé Le Corre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pascal9

avatar

Nombre de messages : 645
Age : 57
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 03/11/2004

MessageSujet: Hervé Le Corre   Jeu 22 Juin 2006 - 19:46

Hervé le Corre – « L’homme aux lèvres de saphir ».


« Il aimerait courir, Etienne. Pour fuit plus vite ceux qu’il dépasse ou qu’il croise. Ces trognes hideuses, ces silhouettes cassées, ces corps affaissés sur les trottoirs, peut-être morts ou en train de claboter, peut-être tout simplement un peu plus fatigués que lui.
Il aimerait enjamber d’un coup de jarret ce cloaque répandu dans les rues de Paris où se noie le peuple gueule ouverte ». Hervé le Corre – « L’homme aux lèvres de saphir

Quand un « Serial Killer » à la française s’invite chez Lautréamont… Si le Paris de 1870 vous inspire, vous ne serez pas indifférent au roman d’Hervé Le Corre.
Attention… Redoutable… Rien d’angélique dans les descriptions d’une ville et d’une époque terrible. Et dire que nous nous lamentons sur la violence de notre siècle!
Les Chants de Maldoror mis en scène par un dément insaisissable où les délires sanglants d’un fan d’Isidore Ducasse, poète sulfureux de ce temps de misère… Sur le front grondant des quelques jours qui précèdent la Commune de Paris…
On ne lâchera pas facilement l’inspecteur François Letamendia (Un nom qui sent bon le Sud Ouest…) aux prises avec un assassin machiavélique et une police vouée aux puissants et corrompue jusqu’à la moelle.
Même si le final est surprenant et bien éloigné des poncifs du cinéma hollywoodien on ne peut que conseiller la lecture de « l’homme aux lèvres de saphir », Hervé Le Corre, grand prix du roman noir français au festival de Cognac 2005 et prix mystère de la critique vous entraîne dans ces rues de Paris fangeuses à souhait pour un voyage parfois insoutenable…
Fermez bien vos portes et allumez les lampes avant d’ouvrir ce roman méphitique…
"Il erre dans Belleville jusqu’au parc des Buttes-Chaumont dans des ruelles remplies de cris, de vociférations, de gémissements qui filtrent à travers les fenêtres closes ou les volets tirés. Toute une vie invisible grouille derrière les façades, noircies de fumée et de nuit, d’immeubles bâtis de guingois qu’on croirait sur le point de s’effondrer au moindre claquement de porte. Des enfants, si petits qu’on s’étonne de les voir marcher déjà, surgissent comme des diables en couinant et s’éclipsent dans des bouches d’ombre comme des lutins ricanants. Des querelles éclatent devant les cabarets borgnes et des masses rugissantes s’effondrent au milieu de la chaussée cahoteuse pour y livrer des combats bossus. » Hervé le Corre – « L’homme aux lèvres de saphir
Revenir en haut Aller en bas
http://calepinsenbalade.blogspot.fr
 
Hervé Le Corre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Le Corre, Hervé] Les coeurs déchiquetés
» Lecturama du Solstice d'Eté : juin 2009
» [Bazin, Hervé] Les bienheureux de la Désolation
» SUR LES TRACES DE RAMBO par Hervé ATTIA ...
» Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier... 200 jours

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Biblio LU :: Salon des auteurs connus-
Sauter vers: