Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Philippe Besson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
monilet
Hélice au Pays des Merveilles
avatar

Nombre de messages : 3761
Age : 66
Localisation : Île de France, chtimmi d'origine et de coeur
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Philippe Besson   Jeu 20 Juil 2006 - 21:25

L'enfant d'octobre

Etrange impression que la mienne à la lecture de ce livre qui raconte" l'affaire Villemin"
J'ai trouvé que le début était une belle entrée littéraire. Puis très vite et sans que je sache pourquoi s'est instauré une sorte de malaise: intuitivement j'avais l'impression que ce drame réel ne devait pas faire l'objet d'un livre .

Il faut dire qu'alternent la narration des faits, autant qu'ils aient pu être établis, et des apartés de Christine Villemin qui nous dit son ressenti.

Et puis cette impression s'est peu à peu dissipée et j'ai apprécié ce témoignage, belle leçon sur la cruauté et parfois la grandeur humaine, même dans des gestes ou propos apparemment insignifiants.


Dernière édition par monilet le Lun 14 Avr 2008 - 21:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.orange.fr/claude-colson
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Ven 21 Juil 2006 - 15:40

Si je me souviens bien, nous n'avons jamais su le fin mot de l'histoire vraie ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Fulminou
Futur Banni *
avatar

Nombre de messages : 2138
Date d'inscription : 11/07/2005

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Ven 21 Juil 2006 - 17:02

Romane a écrit:
Si je me souviens bien, nous n'avons jamais su le fin mot de l'histoire vraie ?

En effet. L'affaire est encore irrésolue, comme l'affaire Dominici. Les pécquenots savent ce que ne pas avouer veut dire.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Ven 21 Juil 2006 - 17:59

Il me semblait bien. Donc, mon sentiment est qu'il n'y a rien de plus aléatoire qu'un bouquin écrit dans ces conditions. Comment accorder crédit et comment ne pas accorder crédit aux personnes touchant de près ou de loin cette histoire ?

Idem pour l'affaire Mis et Thiénot. Une multitude de bouquins écrits : lequel croire ? Chacun son parti pris... où est la vérité ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Fulminou
Futur Banni *
avatar

Nombre de messages : 2138
Date d'inscription : 11/07/2005

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Ven 21 Juil 2006 - 18:05

Romane a écrit:
Il me semblait bien. Donc, mon sentiment est qu'il n'y a rien de plus aléatoire qu'un bouquin écrit dans ces conditions. Comment accorder crédit et comment ne pas accorder crédit aux personnes touchant de près ou de loin cette histoire ?

Idem pour l'affaire Mis et Thiénot. Une multitude de bouquins écrits : lequel croire ? Chacun son parti pris... où est la vérité ?

Ne confonds pas décision de justice et littérature industrielle. Ce n'est pas pareil.

Si il y a des niais qui se sentent une vocation de vautour, qu'ils achètent ces livres de charognards.

Si une affaire est close sans avoir été résolue, eh bien, c'est simple : il n'y a rien à croire.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Ven 21 Juil 2006 - 18:10

Le problème n'est pas là, à mon sens. Le problème est : comment raconter objectivement une histoire vraie dont on ne sait pas le dénouement, puisqu'on ne sait pas si les personnages disent ou taisent la vérité. Parmi ces personnages se trouve peut-être le coupable, peut-être pas. Ça me met mal à l'aise.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Fulminou
Futur Banni *
avatar

Nombre de messages : 2138
Date d'inscription : 11/07/2005

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Ven 21 Juil 2006 - 18:13

Romane a écrit:
Le problème n'est pas là, à mon sens. Le problème est : comment raconter objectivement une histoire vraie dont on ne sait pas le dénouement, puisqu'on ne sait pas si les personnages disent ou taisent la vérité. Parmi ces personnages se trouve peut-être le coupable, peut-être pas. Ça me met mal à l'aise.

Ce n'est pas le récit d'une histoire vraie, c'est un roman. Qu'est-ce qu'un roman ? Une fiction prenant appui sur la réalité. Donc ce n'est pas la réalité. Ce n'est pas vrai, c'est un roman, comme le Code Da Vinci.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Ven 21 Juil 2006 - 18:19

Comment ça, un roman ? On peut faire un roman d'une telle histoire, là, maintenant, sans même laisser un ou deux siècles pour que ça fasse moins sordide ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Fulminou
Futur Banni *
avatar

Nombre de messages : 2138
Date d'inscription : 11/07/2005

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Ven 21 Juil 2006 - 18:33

Romane a écrit:
Comment ça, un roman ? On peut faire un roman d'une telle histoire, là, maintenant, sans même laisser un ou deux siècles pour que ça fasse moins sordide ?

C'est facile : tu l'écris, ce roman, et c'est fait.

Là, regarde, c'est écrit dessus : "Roman".

Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Ven 21 Juil 2006 - 18:39

Evene a écrit:
On a déjà tout écrit sur l'affaire Grégory. Le petit corps retrouvé dans la Vologne, les menaces du corbeau, les errements des enquêteurs, la culpabilité ou l'innocence de Christine Villemin, la mort de Bernard Laroche... On a déjà tout dit, tout écrit sur cette histoire. Et voilà que vingt ans après, Grasset, pour lancer une nouvelle collection, propose à Philippe Besson d'écrire, à partir de cette affaire, un roman. Mais peut-on écrire un roman en retraçant toute une affaire, jour après jour... Peut-on écrire un roman en gardant les vrais noms des protagonistes ? Peut-on écrire un roman en décrivant, minute par minute, des événements ayant existé ? Légalement, les juges auront peut-être à se prononcer sur la question, Christine Villemin ayant demandé à son avocat d'engager des poursuites contre le romancier...
Car 'L'enfant d'octobre' est bel et bien l'oeuvre d'un romancier. Un romancier qui, avec l'affaire Grégory, retrouve comme en écho l'un des thèmes qui hante le plus ses précédentes oeuvres - 'Un instant d'abandon' et 'Les Jours fragiles' notamment : la mort d'un être cher. Philippe Besson s'approprie l'histoire des protagonistes pour en faire des personnages de fiction. Cette appropriation romanesque nous les rend plus proches, infiniment plus proches qu'aucun article ne serait jamais parvenu à le faire.
On est saisi à la lecture des chapitres dans lesquels l'auteur se met à la place de Christine Villemin, dans lesquels il imagine les pensées de la mère suppliciée. On est saisi par l'intensité dramatique, par ce style si épuré, par ces mots qui sonnent tellement justes. On est pris par l'émotion devant cette plume si sensible qu'on la croirait trempée à l'encre empathique.
Non, on n'avait pas encore tout dit, tout écrit sur l'affaire Grégory...
François Ménard

Avis de lecteurs :
Dans ce livre, Philippe Besson a le mérite de nous permettre de nous poser plein de questions, comment est-il arrivé à se détacher de cette histoire si atroce pour écrire un roman ? Ce qui est sûr et certain c'est que cette histoire vieille de 20 ans touche toujours les esprits, et que l'on hésite toujours à donner Grégory comme prénom à son enfant (cf. le livre). Il s'agit d'une nouvelle collection pour cet éditeur et l'on se demande bien s'il va être possible de traiter des sujets si forts et si marquants dans les autres volumes. Quelle sensation étrange reste et dure lorsqu'on a fini le livre....
* * *
L’auteur nous propose un découpage somme toute classique puisqu’il relate les faits dans un ordre chronologique en partant de la jeunesse des parents de Grégory. Cela nous permet de mieux comprendre leur comportement. Il cerne avec soin la personnalité du juge et nous fait découvrir les difficultés d’un dossier pourri de maladresses, d’hésitations face à une incapacité de trouver le corbeau malgré les études graphologiques successives. Toutes ces tergiversations amènent des arrestations où les victimes deviennent les accusés. Philippe Besson dénonce également le rôle équivoque des médias qui outrepassent leur rôle d’information pour se placer comme juges. Au fil des pages, Philippe Besson insère des textes en caractère italique ; ce sont les commentaires de Christine, la maman de Grégory et cela donne une "image vérité" que l’on rencontre actuellement dans pas mal d’émissions télévisées style reality-show et 'Confessions intimes' ! Ce procédé rend encore plus crédibles et dignes de foi tous les éléments qui se trouvent dans ce livre. La langue de Philippe Besson est pure, très agréable à lire et son vocabulaire nullement pédant nous touche par sa justesse de ton : pour les "confessions" de Christine placées en italique, l’auteur utilise les mots qu’aurait pu prononcer Christine. Il est aussi un maître de la conjugaison et de la concordance des temps quand il introduit un passé surcomposé que peu d’auteurs risquent à utiliser !


Au fil des pages, Philippe Besson insère des textes en caractère italique ; ce sont les commentaires de Christine, la maman de Grégory et cela donne une "image vérité" que l’on rencontre actuellement dans pas mal d’émissions télévisées style reality-show et 'Confessions intimes' ! Ce procédé rend encore plus crédibles et dignes de foi tous les éléments qui se trouvent dans ce livre.

J'aurais peur de me sentir manipulée.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 67
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Ven 21 Juil 2006 - 19:26

personnellement, je ne pourrais pas... justement parce que c'est "romancé"

Si l'affaire était résolue, sans laisser de zones d'ombre, je pourrais, à la rigueur, en lire le "compte-rendu". Quoique... j'avoue que même ainsi...

mais cette notion de "roman"... non, cela me dérange profondément sur un plan moral.

Et pas uniquement au niveau des vivants...
Revenir en haut Aller en bas
monilet
Hélice au Pays des Merveilles
avatar

Nombre de messages : 3761
Age : 66
Localisation : Île de France, chtimmi d'origine et de coeur
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Dim 30 Juil 2006 - 16:27

A la lecture on n'a pas du tout l'impression qu'il s'agit d'un roman. Il s'agit d'UNE vérité, celle de qui??
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.orange.fr/claude-colson
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Jeu 3 Aoû 2006 - 18:28

C'est présenté comme étant un roman. Après, oui, forcément, c'est toujours UNE vérité. Tu penses bien que vu les circonstances, impossible de dire LA.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
monilet
Hélice au Pays des Merveilles
avatar

Nombre de messages : 3761
Age : 66
Localisation : Île de France, chtimmi d'origine et de coeur
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Jeu 3 Aoû 2006 - 20:58

Pour la toute petite histoire , le lendemain de mon post initial mon trajet de vacances m'a fait passer à l'improviste à 1 km de Docelles, là où on ajeté le garçonnet à la rivière, qua j'ai aperçue. Ca m'a fait tout drôle.
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.orange.fr/claude-colson
bertrand-mogendre
Bienveneur bucolique
avatar

Nombre de messages : 3001
Age : 62
Localisation : ici et là
Date d'inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Jeu 3 Aoû 2006 - 21:14

monilet rapporte
Citation :
le garçonnet à la rivière, qua j'ai aperçue
il nage encore ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.flickr.com/photos/mogendre/
monilet
Hélice au Pays des Merveilles
avatar

Nombre de messages : 3761
Age : 66
Localisation : Île de France, chtimmi d'origine et de coeur
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Jeu 3 Aoû 2006 - 21:24

Tu manies l'humour noir pour désamorçer l'émotion ou pour la cacher?
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.orange.fr/claude-colson
bertrand-mogendre
Bienveneur bucolique
avatar

Nombre de messages : 3001
Age : 62
Localisation : ici et là
Date d'inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Jeu 3 Aoû 2006 - 21:31

surement pour dissimuler mon incompétence
Revenir en haut Aller en bas
http://www.flickr.com/photos/mogendre/
monilet
Hélice au Pays des Merveilles
avatar

Nombre de messages : 3761
Age : 66
Localisation : Île de France, chtimmi d'origine et de coeur
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Jeu 3 Aoû 2006 - 21:33

incompétence ???????
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.orange.fr/claude-colson
LuluBerlue



Nombre de messages : 5082
Date d'inscription : 04/01/2005

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Ven 18 Aoû 2006 - 22:48

Tiens je n'avais pas vu le sujet ici.
Voici ce que j'en ai pensé sur un autre forum :

Etrangement la quatrième de couverture ne parle pas vraiment de l'affaire Villemin, les phrases sont floues laissant penser à un roman, qui de plus (trompée) m'a donné envie de le lire.

Utilisation d'un fait divers sordide qui a defrayé la chronique il est vrai. Les apartés attribuées à christine Villemin sont-elles imaginées par l'auteur où le résultat de conversations avec elle ? on ne le sait. Il en résulte un malaise non sur l'affaire elle-même, c'est déjà opressant, mais sur l'évident parti-pris.

Des certitudes pour l'auteur alors que certaines "évidences" sont bizarres (qui ne le sont peut-être pas ; nous ne savons que ce dont s'est emparé la presse et la façon dont cela a été utilisé), des voiles toujours non levés. Bref il n'apporte rien qui puisse faire bouger les choses. Il eut mieux valu qu'il en fasse un feuilleton de tabloïd. Mais je le répète ce n'était pas le but de mon achat, je n'enrichis pas les auteurs qui utilisent le sordide, le triturent, le poétisent aussi.
Un bon point marketing : ne pas divulguer le sujet véritable sur le quatrième de couverture a certainement contribué aux ventes.

Ai-je été la seule à me faire avoir ?




Ange
Revenir en haut Aller en bas
monilet
Hélice au Pays des Merveilles
avatar

Nombre de messages : 3761
Age : 66
Localisation : Île de France, chtimmi d'origine et de coeur
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Lun 14 Avr 2008 - 21:52

J'ai abandonné en cours la lecture de les jours fragiles.
Un instant d'abandon : Éblouissant de retenue et donc de force dans l'expression de sentiments forts.
"se résoudre aux adieux"
Premières impressions à mi-lecture: En deux mots :J'adore. mais c'est "obligé". Une femme se penche sur ce qu'a été sa relation amoureuse, close par le départ volontaire de l'amant ( et non de l'amoureux, comme souligne Besson).
Tous ses pensées et souvenirs sont ici à nu, sans concession, avec la profondeur de cette question : qu'est-on, qu'a-t-on été pour l'Autre, celui qui pour vous était tout ? qu'est-ce que l'amour dans une vie ?
je suis obligé de reconnaître ici,envisagé du point de vue d'une narratrice, un thème que j'ai moi-même creusé, du point de vue masculin, dans mes premiers livres.

30 pages plus loin :
En lisant j'entends une incomparable petite musique de nostalgie, entièrement adaptée au sujet traité et qui cerne au mieux la vérité d'un être, loin du jeu social.
Pour moi , un grand livre jusqu'ici. Pourvou qué ça doure !

Quelques extraits :
p 99
Dans les nuances de bleu et de pourpre du ciel vénitien, tandis que le soir s'approche, se souvenir de nos silences, de nos communions, de ce que tu volais aux autres pour moi, et que je prenais comme un enfant ne sachant rien de la valeur des cadeaux qu'on lui offre...

. p 121... Ce soir -là, tu étais amoureux, sans équivoque possible. Les femmes sentent cela, il me semble. Elles sont régulièrement percluses de doutes, rongées par des incertitudes, soucieuses de se barder de certitudes, mais il est des moments, des occasions où elles savent intuitivement et absolument que le doute n'est pas permis : l'homme en face d'elles ne ment pas, ne triche pas, il est à leur merci. Elles ont cette assurance qui les rend tout à coup encore plus belles. Oui, ce soir-là, à quelques encablures de l'île de Capri, sur une terrasse déserte surplombant un golfe qu'on aurait cru allumé d'incendies, je me suis trouvée belle et j'ai oublié mon anxiété. Tu étais amoureux.

Et puis, c'est passé.

A la fin de ma lecture : je regrette de l'avoir fini. Beau, beau jusqu'au bout. Magnifique de lucidité, et avec une fin quasi bouleversante.
Encore !
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.orange.fr/claude-colson
monilet
Hélice au Pays des Merveilles
avatar

Nombre de messages : 3761
Age : 66
Localisation : Île de France, chtimmi d'origine et de coeur
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Lun 14 Avr 2008 - 21:54

Un homme accidentel
Début du livre : Je viens de commencer le livre , 40 pages et déjà pas mal de bonheur. Y'a pas à dire : Besson sait faire entrer d'emblée dans le vif du sujet, camper en quelques traits l'action, le décor et une psychologie. Pour moi jusqu'ici du grand art.

Après :
La deuxième partie m'a d'abord déplu. Entrée brutale et brutalement dépeinte du thème principal, trop éloigné de ma vision du monde. Impression désagréable.
Puis j'ai poursuivi et , au fil des mots, cette impression s'est dissipée, totalement. je suis entré dans le drame ici raconté et j'en ai trouvé le traitement à la fois sobre, juste et au final très émouvant.
J'aurais beaucoup regretté de ne pas avoir lu ce livre.

Une seule citation, à propos de Mc Gill, le coéquipier du flic, personnage central de l'histoire, tout à la fin du livre :"En mémoire des années partagées,..., il m'a sauvé de l'infamie et de la violence.
Je crois aussi, même si nous n'avons jamais eu l'occasion d'en parler, puisque je ne l'ai pas revu, qu'il était le seul à avoir compris ce qui s'était passé entre Jack et moi, la pureté de ça, la folie de ça."

Dans le contexte, après la lecture du livre, ça sonne très juste.
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.orange.fr/claude-colson
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Lun 14 Avr 2008 - 22:05

J'adore que quelqu'un défriche le sentier des découvertes pour moi. Leurs retours sont porteurs d'envie ou pas, selon. Ici, sûrement un livre que j'aimerais lire. Merci m'sieur mon guide. chinois

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Philippe Besson   

Revenir en haut Aller en bas
 
Philippe Besson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Philippe Besson
» [Besson, Philippe] Un garçon d'Italie
» [Besson, Philippe] Retour parmi les hommes
» Philippe BESSON -L'Arrière-saison
» [Besson, Philippe] L'arrière-saison

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Biblio LU :: Salon des auteurs connus-
Sauter vers: