Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Umberto Eco

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bertrand-mogendre
Bienveneur bucolique
avatar

Nombre de messages : 3001
Age : 62
Localisation : ici et là
Date d'inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Umberto Eco   Lun 24 Juil 2006 - 9:11

le pendule de Foucault de Umberto Eco

Ah ! quelle étrange affaire que nous expose là, ce génial Eco.
Et une plongée en apnée dans le monde souterrain des templiers, garçon, s’il vous plait !
Parfois l’analyse combinatoire des symbolismes exigeant en réflexion et cosmogéniques recoupement, étouffe le lecteur que je suis peu initié mais pourtant intéressé.
Lorsque le colonel arriva avec l’objet de ses recherche pour entrevoir l’édition de ses découvertes je me suis senti totalement informé déjà introduit dans cet univers trouble (parlant des templiers l’introduction à double sens, je devrai changer de verbe…)
Et d’aller plus en avant dans la recherche donne au livre tout l’intérêt que je lui porte
Eco manie la plume avec la dextérité d’un professeur de langue enseignant le chinois à des étudiants première année.
Au visage lent des gardiens du temples, porteur de vérité partielle, il oppose la quête incessante des titilleur assidus (trois complices dans le monde de l’édition) trop heureux de recouper des indices par quelques grimoires retrouver à travers l’interprétation de vagues signes cabalistiques gravés au cœur des pierres édifiants les hauts lieux chargés d’histoires moyenâgeuses.
Cet homme est une référence livresque , une bibliothèque puissante, un monstre de connaissance qui étale devant nous sa science parfaites des écrits. C’est à s’y noyer.
L’absorption des messages devient étouffante
Son séjour au brésil sombrerai dans l’ennui si les conversations drôles, voire loufoques avec la jeune et bouillonnante autochtone ne venait pas dérider un peu la dérive orchestrée par les nombreuses références atteignant presque la boulimie du personnage principal.
Vit on dans le même monde ?. dérivant dans un autogire soumis au sens des courant ascensionnels, les textes sacrés, triturés, interprétés, se transforment en autant d’apocryphes événementiels.
Recommandation : à lire si vous voulez approfondir le mystère de ceux qui connaissent la Vérité mais qui ne disent à personne qu’ils possède ce savoir.
Petit extrait délicieux rapportant une conversation entre le jeune novice en quête de Vérité, et un professeur lui prodiguant son savoir :
« -- Mais en somme, et je m’excuse si je suis banal, les Rose-Croix existent ou pas ?
-- Que signifie exister ?
-- A vous l’honneur.
--La Grande Fraternité Blanche, que vous les appeliez Rose-Croix, que vous les appeliez chevalerie spirituelle dont les Templiers sont une incarnation occasionnelle, est une cohorte de sages, peu, très peu d’élus, qui voyage à travers l’histoire de l’humanité pour préserver un noyau de sapience éternelle. L’histoire ne se développe pas au hasard. Elle est l’œuvre des Seigneurs du Monde, auxquels rien n’échappe. Naturellement, les Seigneurs du Monde se défendent par le secret. Et donc, chaque fois que vous rencontrerez quelqu’un qui se dit Seigneur, ou Rose-Croix, ou Templier, celui-là mentira. Il faut les chercher ailleurs.
--Mais alors cette histoire continue à l’infini ?
--C’est ainsi. Et c’est l’astuce des Seigneurs.
--Mais qu’est-ce qu’ils veulent que les gens sachent ?
--Qu’il y a un secret. Autrement pourquoi vivre, si tout était ainsi qu’il apparaît ?
--Et quel est le secret ?
--Ce que les religions révélées n’ont pas su dire. Le secret se trouve au-delà ».


Une très belle manière de tourner en rond.


Dernière édition par le Mar 10 Oct 2006 - 8:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.flickr.com/photos/mogendre/
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Umberto Eco   Lun 24 Juil 2006 - 11:50

J'ai toujours pensé que ce bouquin était une arnaque du pourtant brillant Eco. Je n'ai pas pu le lire au-delà de la page 100, j'étouffais à force de bailler. Déjà, l'ésotérisme, hein, bof. Alors, quand Eco écrit pour le plaisir d'être hermétique, il se tire une balle dans le pied et moi je me tire, tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
bertrand-mogendre
Bienveneur bucolique
avatar

Nombre de messages : 3001
Age : 62
Localisation : ici et là
Date d'inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Umberto Eco   Lun 24 Juil 2006 - 12:08

riz, tu y vois une arnaque, alors que de mon côté je trouve que l'auteur a fait un très gros travail de recherche sur cette question particulièrement hermétique pour les novices que nous sommes.
C'est surement du au fait de persister dans l'entêtement en dépassant la page cent.
De toute façon, ce n'est pas un livre à lire sur le sable chaud. Préferez mes amis, quelque chose de plus léger.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.flickr.com/photos/mogendre/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Umberto Eco   

Revenir en haut Aller en bas
 
Umberto Eco
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Umberto D. (De Sica - 1952)
» La légion des damnés - La Legione dei dannati - 1969 - Umberto Lenzi
» Umberto Eco
» Umberto Eco (Italie)
» Cannibal Ferox (1981, Umberto Lenzi)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Biblio LU :: Salon des auteurs connus-
Sauter vers: