Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Votre épitaphe...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
voilier67

avatar

Nombre de messages : 438
Age : 54
Localisation : Alsace et Sud-Ouest pour le coeur
Date d'inscription : 01/06/2006

MessageSujet: Votre épitaphe...   Jeu 17 Aoû 2006 - 11:16

Mais non les pt'tis LU, le sujet n'est pas macabre... bien au contraire !

Double question pour le prix d'une :

1. Quelle épitaphe pensez-vous voir gravée sur votre tombe ? (en admettant par postulat que vous aurez une tombe et une épitaphe rédigée par vos proches)
2. Quelle épitaphe aimeriez-vous voir gravée sur votre tombe ?

Il ne nous reste plus qu'à faire les quelques efforts qui nous feront passer de 1 à 2...
mdr
Revenir en haut Aller en bas
http://www.olivier-goujon.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91107
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Votre épitaphe...   Jeu 17 Aoû 2006 - 16:01

1 - ils iront chez le marbrier ou chez le fleuriste, lesquels vendent des petites plaques toutes faites, c'est facile, c'est cher, ça ne rapporte rien et ça donne la tranquillité à la conscience.
Amstramgram, pique et pique et colegram... nan, pas celles où y'a "oncle, père, frère, fils, voisin, collègue, chef, Seigneur, Monsieur le Comte..."
Amstramgram, pique et pique et colegram... X euros, deux vis sur une plaque, des lettres sur un ruban....

Moi, de là-dessous, je ne serai plus rien. J'espère flamboyer très haut....


2 - Romane (année de naissance, année de mort).

Dans un élan de recul considérable : à quoi bon l'épitaphe ? Je n'suis qu'un bout de Rien...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
LuluBerlue



Nombre de messages : 5082
Date d'inscription : 04/01/2005

MessageSujet: Re: Votre épitaphe...   Jeu 17 Aoû 2006 - 17:04

Ci-gît Romane,
On repose en paix !
Revenir en haut Aller en bas
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 66
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: Votre épitaphe...   Jeu 17 Aoû 2006 - 17:07

1) je pourrais faire un copié-collé de la réponse de Romane... je suppose que c'est ainsi qu'ils procéderaient...
lucide, je pense sincèrement qu'ils ne sauraient rien écrire de plus qu'un banal "à notre mère"
cruelle question que celle-ci... qui souligne combien, hors l'affection qui nous lie, nous restons ... étrangers... ou plutôt secrets, inconnus. Surtout "je" leur demeure inconnue.

2) rien... ni stèle, ni mot...
maillon quelconque d'une chaîne humaine, je n'aspire qu'à l'oubli.
Partir en silence et sans laisser trace.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91107
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Votre épitaphe...   Jeu 17 Aoû 2006 - 17:13

LuluBerlue a écrit:
Ci-gît Romane,
On repose en paix !

A toi ma vieille ennemie ! Cauchemard

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91107
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Votre épitaphe...   Jeu 17 Aoû 2006 - 17:15

Citation :
"à notre mère"

Tu n'as QUE des enfants, ma belle ? mèche

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 66
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: Votre épitaphe...   Jeu 17 Aoû 2006 - 17:23

je crois bien qu'il ne me reste qu'eux ma Douce bisou
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91107
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Votre épitaphe...   Jeu 17 Aoû 2006 - 17:34

Non, pas QUE.
Regarde bien autour de toi, ici ou là... Wink

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 66
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: Votre épitaphe...   Jeu 17 Aoû 2006 - 17:45

Romane a écrit:
Non, pas QUE.
Regarde bien autour de toi, ici ou là... Wink

ben oui... ça : je sais !
heureusement ! bisou

ceux qui me connaissent bien pourraient peut-être écrire "la vie a eu le dernier mot"
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91107
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Votre épitaphe...   Jeu 17 Aoû 2006 - 18:08

Citation :
"la vie a eu le dernier mot"

Je ne dois pas être bien réveillée : t'es sûre que ça ne veut pas dire le contraire de ce que tu veux dire ? Si c'est la vie, qui a le dernier mot, ça veut dire que c'est elle qui l'emporte, qui gagne. Or, c'est bien la mort, qui l'emporte dans la vie, quand on passe l'arme à gauche...

Ce serait donc plutôt : la vie a dit son dernier mot. La mort a eu le dernier mot.

Ro à côté de ses pompes ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
ronronladouceur
Prout Chef
avatar

Nombre de messages : 2608
Localisation : ciel nymbé d'étoiles
Date d'inscription : 27/01/2005

MessageSujet: Re: Votre épitaphe...   Jeu 17 Aoû 2006 - 18:08

Aujourd'hui, reGinelle, toi, c'est toute la tendresse d'un sourire et les souvenirs autour d'un papillon...
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91107
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Votre épitaphe...   Jeu 17 Aoû 2006 - 18:16

ronronladouceur a écrit:
Aujourd'hui, reGinelle, toi, c'est toute la tendresse d'un sourire et les souvenirs autour d'un papillon...

De SA pince à cheveux qu'est grande comme ça donc que tu peux pas la louper, et qu'on a vainement cherché pendant des heures.
Retrouvée par hasard dans MES cheveux, et encore, parce qu'un monsieur s'y est malencontreusement griffé les doigts. Sinon, si ça s'trouve, elle serait encore dans mes cheveux, à .... combien de km, ma belle ? d'elle.

mdr

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 66
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: Votre épitaphe...   Jeu 17 Aoû 2006 - 18:19

Merci Ronron... Rêve

à toi Ro :
Non, c'est bien "la vie a eu le dernier mot"
pas la mort... si comme moi on pense que la mort n'est qu'une étape de la vie... la dernière...
c'est complexe à expliquer.

mais cette question m'a beaucoup secouée... va savoir pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91107
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Votre épitaphe...   Jeu 17 Aoû 2006 - 18:23

Ben je trouve que pour le coup, l'expression a tort, elle n'est pas conforme au sens de ce qu'elle veut dire.


Le sujet ne laisse pas indifférent, simplement.... on relativise soudain un tas de choses, pas vrai ? Pour qui est-on important ? Et comment ? Et pourquoi peut-être même ... ....... .... ??

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 66
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: Votre épitaphe...   Jeu 17 Aoû 2006 - 18:55

Bon sang…
Etrange question que jamais je ne me suis posée jusqu’ici.
Parce que de toujours je sais que je n’aurai pas de tombe… Donc, elle ne s’imposait pas.
Question étrange, oui…
Qui me fait songer que je suis bien ignorante du comment ceux que j’aime me perçoivent.
Non pas parce que je doute d’eux, non plus parce que je sous-estime leur attachement… mais parce que je n’ai pas moi-même une image bien définie de ce que je suis.
C’est même un peu plus complexe que ça.
Ou un peu plus douloureux que cela.
Question étrange… et un peu dérangeante… si l’on s’y arrête avec sincérité.
Une épitaphe, ce n’est pas rien si on y réfléchit bien.
J’ai tout de suite pensé à mes enfants… et je me suis dit que, bizarrement, ils me connaissent fort peu. Et je sais qu’ils se contenteraient de choisir une des phrases qui leur seraient proposées… Un de ces petits livres de marbre avec de jolies lettres dorées. Classique, hein ?
Pour le reste de la famille – sœurs, nièces, neveux… - ben… c’est pareil.
Et si je devais avoir une tombe nous y verrions posés des « à notre mère », « à notre sœur », « à notre tante »… bouhhhhhh…. Une éternité en compagnie de ça ? Pitié !
Pour les autres… ceux que j’aime à croire mes ami(e)s…
Combien même ce mot est faible pour ceux-là…
Et ce que ceux-là pourraient écrire sur ma tombe ? Eh bien, je me rends compte également que je n’en sais rien.
Qui suis-je pour eux ? Que suis-je ? Comment me voient-ils ? Que devinent-ils de ce que je suis vraiment ?
Que savent-ils de mes doutes et de mes certitudes, de mes faiblesses et de mes audaces ?
Que savent-ils de mes peurs, de mes lâchetés, de mes dérobades ?
Que savent-ils de mes colères, de mes frustrations, de mes rages de vivre ?
Que savent-ils de mes espérances, de mes rêves, de mes quêtes ?
Que savent-ils de mes élans d’amour, de mes désirs, de mes attentes, de mes offrandes ?
Que savent-ils de mes zones d’ombre, de mes désespérances ?
Que savent-ils de tout ce que je voudrais donner, de tout ce que je voudrais recevoir ?
Que savent-ils de ce qui me met le cœur en joie, de ce qui me transporte, de ce qui me bouleverse ?
Que savent-ils de ce chaos de sentiments complexes qui se terre au fond de moi comme en chacun de nous ?

Finalement nous n’offrons, nous essayons d’offrir, que le meilleur de nous-mêmes à ceux que nous aimons… et quoi ? Seuls eux peuvent le dire.

Ma devise c’est un peu « La vie n’aura pas le dernier mot »
Peut-être parce que jusqu’ici je n’ai pas réussi à la faire telle que je la souhaiterais et que, n’étant pas décidée à mourir demain, je me dis que j’ai encore des chances de la battre sur ce chemin pas vraiment facile qu’elle m’a dessiné.
Que je serai plus forte qu’elle, que je saurai un jour faire si vrai, si réel mon rêve intérieur, qu’il se substituera à cette réalité qu’elle m’impose aujourd’hui.
Et là, c’est moi qui aurait le dernier mot !


Mais je n’y crois pas… plus tellement du moins… alors on pourrait graver sur la stèle : « la vie a eu le dernier mot. »

Et pour répondre à Ro… oui, j’aimerais bien qu’on puisse écrire que « la vie n’a pas eu le dernier mot »…

Une phrase avec un sens particulier pour tous ceux et celles qui auraient de l’affection pour moi… Pour d’autres, les inconnus, les passants… elle voudra dire que la mort a gagné…
Mais si cette mort survenait après que j’aie réalisé mon rêve, satisfait à ma quête, pour ceux qui me connaîtraient bien, cette phrase signifierait que, au bout du compte, c’est moi qui l’aura remporté sur la vie !


Dernière édition par le Jeu 17 Aoû 2006 - 18:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alf
Plumoversificateur
avatar

Nombre de messages : 13967
Age : 69
Localisation : TDCDM : Landes
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Re: Votre épitaphe...   Jeu 17 Aoû 2006 - 18:56

je ne me débine point, mais l'épitaphe ne sera pas possible... Un peu de mes cendres auront volé au paradis des mots, sans dieu ni souverain, sans général ni président, là où les oiseaux les transportent dans leur bec, pour en faire qui un passé simple de moineau passereau, qui un subjonctif aux "sifflements de merle, circonflexes en perles", qui un passé antérieur de rieuse, le reste, en alexandrins épars, se sera mêlé aux gazons du jardin du souvenir...
Si mes dernières volontés n'ont pu être exaucées, qu'on écrive rien, ou alors :"Les morts sont tous des braves types".
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91107
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Votre épitaphe...   Jeu 17 Aoû 2006 - 19:08

Reginelle a écrit:
Bon sang…

Tu résumes grosso-modo ce que nous pensons tous plus ou moins.


Sauf pour l'accomplissement ou non du but qu'on se fixe (ou pas) dans la vie.
Là, c'est plus personnel.
Sur ce plan là, je dirais : flou total.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 66
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: Votre épitaphe...   Jeu 17 Aoû 2006 - 19:15

Romane a écrit:
Reginelle a écrit:
Bon sang…

Tu résumes grosso-modo ce que nous pensons tous plus ou moins.


Sauf pour l'accomplissement ou non du but qu'on se fixe (ou pas) dans la vie.
Là, c'est plus personnel.
Sur ce plan là, je dirais : flou total.

ben oui... nous sommes tous pareils... tous devant et porteurs des mêmes inconnues...

et c'est aussi ce qui est dommage... on a aussi parfois le désir, le besoin, d'être "perçu" dans sa totalité... de percevoir, de ressentir, l'autre, dans sa totalité.
Revenir en haut Aller en bas
lison

avatar

Nombre de messages : 7704
Localisation : Gatineau, Québec
Date d'inscription : 22/02/2005

MessageSujet: Re: Votre épitaphe...   Jeu 17 Aoû 2006 - 19:44

reGinelle a écrit:
et c'est aussi ce qui est dommage... on a aussi parfois le désir, le besoin, d'être "perçu" dans sa totalité... de percevoir, de ressentir, l'autre, dans sa totalité.

Sans jugé ou être jugé...
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91107
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Votre épitaphe...   Jeu 17 Aoû 2006 - 19:58

lison a écrit:
Sans jugé ou être jugé...

C'est déjà plus rare et plus compliqué.... plus douloureux donc quand ce n'est pas le cas...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 66
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: Votre épitaphe...   Jeu 17 Aoû 2006 - 20:10

très douloureux...

car pour celui qui accepte l'autre tel qu'il est, avec ses qualités, ses défauts, sans réserve, et que lui-même ne triche pas, se montre tel qu'il est, qu'il n'est que sincérité, il est douloureux de voir, de sentir que cette acceptation n'est pas réciproque.

Pour en revenir aux épitaphes, il est curieux et amusant, parfois, de voir comment untel était perçu...

je me demande combien de concernés seraient satisfaits, surpris, ou indignés de lire ce que d'aucuns auraient écrit sur eux !

Dommage qu'on ne puisse revenir quelques minutes... juste le temps de... AngeR


Dernière édition par le Jeu 17 Aoû 2006 - 20:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91107
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Votre épitaphe...   Jeu 17 Aoû 2006 - 20:13

C'est pourquoi je tâche de ne plus jamais perdre de vue que tout le monde n'est pas apte à ne pas juger, à ne pas empêcher la libre circulation des élans du coeur, à ne pas se retenir de vouloir changer l'autre pour le faire à sa propre image... etc.... etc....

Une fois partie, j'veux plus revenir.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 66
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: Votre épitaphe...   Jeu 17 Aoû 2006 - 20:26

c'était pour alléger les propos ma Ro... bisou

revenir... oui ! Mais que pour titiller les pieds de quelque-uns

gna gna gna groumpppppp Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
voilier67

avatar

Nombre de messages : 438
Age : 54
Localisation : Alsace et Sud-Ouest pour le coeur
Date d'inscription : 01/06/2006

MessageSujet: Re: Votre épitaphe...   Jeu 17 Aoû 2006 - 20:56

reGinelle a écrit:
Bon sang…
Etrange question que jamais je ne me suis posée jusqu’ici.
Parce que de toujours je sais que je n’aurai pas de tombe… Donc, elle ne s’imposait pas.
Question étrange, oui…
Qui me fait songer que je suis bien ignorante du comment ceux que j’aime me perçoivent.
Non pas parce que je doute d’eux, non plus parce que je sous-estime leur attachement… mais parce que je n’ai pas moi-même une image bien définie de ce que je suis.
C’est même un peu plus complexe que ça.
Ou un peu plus douloureux que cela.
Question étrange… et un peu dérangeante… si l’on s’y arrête avec sincérité.
Une épitaphe, ce n’est pas rien si on y réfléchit bien.
J’ai tout de suite pensé à mes enfants… et je me suis dit que, bizarrement, ils me connaissent fort peu. Et je sais qu’ils se contenteraient de choisir une des phrases qui leur seraient proposées… Un de ces petits livres de marbre avec de jolies lettres dorées. Classique, hein ?
Pour le reste de la famille – sœurs, nièces, neveux… - ben… c’est pareil.
Et si je devais avoir une tombe nous y verrions posés des « à notre mère », « à notre sœur », « à notre tante »… bouhhhhhh…. Une éternité en compagnie de ça ? Pitié !
Pour les autres… ceux que j’aime à croire mes ami(e)s…
Combien même ce mot est faible pour ceux-là…
Et ce que ceux-là pourraient écrire sur ma tombe ? Eh bien, je me rends compte également que je n’en sais rien.
Qui suis-je pour eux ? Que suis-je ? Comment me voient-ils ? Que devinent-ils de ce que je suis vraiment ?
Que savent-ils de mes doutes et de mes certitudes, de mes faiblesses et de mes audaces ?
Que savent-ils de mes peurs, de mes lâchetés, de mes dérobades ?
Que savent-ils de mes colères, de mes frustrations, de mes rages de vivre ?
Que savent-ils de mes espérances, de mes rêves, de mes quêtes ?
Que savent-ils de mes élans d’amour, de mes désirs, de mes attentes, de mes offrandes ?
Que savent-ils de mes zones d’ombre, de mes désespérances ?
Que savent-ils de tout ce que je voudrais donner, de tout ce que je voudrais recevoir ?
Que savent-ils de ce qui me met le cœur en joie, de ce qui me transporte, de ce qui me bouleverse ?
Que savent-ils de ce chaos de sentiments complexes qui se terre au fond de moi comme en chacun de nous ?

Finalement nous n’offrons, nous essayons d’offrir, que le meilleur de nous-mêmes à ceux que nous aimons… et quoi ? Seuls eux peuvent le dire.

Ma devise c’est un peu « La vie n’aura pas le dernier mot »
Peut-être parce que jusqu’ici je n’ai pas réussi à la faire telle que je la souhaiterais et que, n’étant pas décidée à mourir demain, je me dis que j’ai encore des chances de la battre sur ce chemin pas vraiment facile qu’elle m’a dessiné.
Que je serai plus forte qu’elle, que je saurai un jour faire si vrai, si réel mon rêve intérieur, qu’il se substituera à cette réalité qu’elle m’impose aujourd’hui.
Et là, c’est moi qui aurait le dernier mot !


Mais je n’y crois pas… plus tellement du moins… alors on pourrait graver sur la stèle : « la vie a eu le dernier mot. »

Et pour répondre à Ro… oui, j’aimerais bien qu’on puisse écrire que « la vie n’a pas eu le dernier mot »…

Une phrase avec un sens particulier pour tous ceux et celles qui auraient de l’affection pour moi… Pour d’autres, les inconnus, les passants… elle voudra dire que la mort a gagné…
Mais si cette mort survenait après que j’aie réalisé mon rêve, satisfait à ma quête, pour ceux qui me connaîtraient bien, cette phrase signifierait que, au bout du compte, c’est moi qui l’aura remporté sur la vie !
J'aime beaucoup ta sincérité ReGinelle !
La question de l'épitaphe n'est effectivement pas si anodine que cela. Peu importe si nous nous faisons incinérer ou pas, ou si une plaque est apposée sur notre pierre tombale. Non, ce qui est important à mes yeux est la trace qu'on laisse derrière soi, celle qu'on aimerait laisser, le delta entre les deux et le traitement de ce delta.
Laisser une trace ne veut pas dire voir son égo satisfait par une postérité flatteuse. Non, la trace ne se situe pas à ce niveau. Elle est marquée dans les coeurs de ceux qui nous ont connus. Elle est également marquée dans les contributions que nous avons réalisées pour rendre le monde que nous quittons un peu meilleur.
Finalement, peu importe si nous ne sommes pas considérés pour ce que nous croyons être ou avoir fait. L'essentiel est d'avoir fait le bien autour de soi avec les moyens dont nous disposons.
Si nous imaginons ce que les gens pensent de nous, et si nous constatons qu'il y a un écart notable avec ce que nous souhaiterions être, il n'est pas inutile de se poser certaines questions et se remettre en cause. Rien n'est acquis. Rien n'est imperfectible. Méditer sur soi-même ne doit pas être pensé comme négatif ou dangereux. Qui ose prétendre se connaître parfaitement ? Qui ose penser ne pas avoir à évoluer ?
Je suis d'avis qu'il faut être ambitieux pour soi-même et pour les autres. Tendre vers sa propre plénitude devrait être une "feuille de route" (terme que je n'aime pas trop) indispensable pour se réaliser.
Tout acte de vie est constitutif, y compris le plus insignifiant. Chaque vie est un monde infini à elle seule : comment la réduire à néant si on ne laisse aucune trace dans le coeur des autres ? Une vie ne peut se réduire à une existence "égoiste" : je né, je vis, je crève et basta tout le monde. Non. Chacun doit apporter sa pierre à l'édifice. Chacun doit réaliser sa mission.
Mais je n'ai pas encore trouvé mon épitaphe...
Priorité à la mission... ;-)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.olivier-goujon.com
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 66
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: Votre épitaphe...   Jeu 17 Aoû 2006 - 22:45

voilier67 a écrit:
.... Non, ce qui est important à mes yeux est la trace qu'on laisse derrière soi...

La trace que je laisserai elle est dans ces trois enfants, trois adultes aujourd hui... Chacun avec son caractere, ses qualites et ses defauts... mais pour les trois : ils sont respectueux d autrui et savent être genereux, ils sont accessibles et attentifs a la gene et a la douleur même d inconnus, ils sont honnêtes et solides.

trois... trois branches qui porteront leurs propres fruits... auxquels, je l espere, ils sauront transmettre a leur tour l essentiel. Et la, je me dis que j ai fait comme j ai pu, mais de mon mieux.

A l echelle de l humanite, c est peu... mais il y en a d autres... plein d autres... de branches aussi belles. Et c est dans ces branches-la que je mets toute mon esperance d un monde meilleur, d une societe plus harmonieuse.

voilier67 a écrit:
...Finalement, peu importe si nous ne sommes pas considérés pour ce que nous croyons être ou avoir fait. L'essentiel est d'avoir fait le bien autour de soi avec les moyens dont nous disposons.

Mes parents disaient : si tu donnes, fais en sorte que celui qui recoit ne voit que le don et pas la main qui donne. Si ce que tu donnes te coûte un sacrifice, fais en sorte que celui qui recoit n en sache rien. Si tu donnes, donne sans demander un rendu.

voilier67 a écrit:
Si nous imaginons ce que les gens pensent de nous, et si nous constatons qu'il y a un écart notable avec ce que nous souhaiterions être, il n'est pas inutile de se poser certaines questions et se remettre en cause. Rien n'est acquis. Rien n'est imperfectible. Méditer sur soi-même ne doit pas être pensé comme négatif ou dangereux. Qui ose prétendre se connaître parfaitement ? Qui ose penser ne pas avoir à évoluer ?

Ma reflexion ne portait pas vraiment dans ce sens. Sinon le sentiment profond que tous autant que nous sommes, nous demeurons aux autres tels que territoires inconnus...
Nous sommes ce que nous sommes, et la vie nous modele. Bien sûr que nous evoluons, chaque experience, belle ou douloureuse apporte sa touche. Oui, nous meditons, sur ce que nous sommes, sur ce que aspirons a être. Et comment composer avec le reste, avec une realite pas toujours conciliante. Et assumer les erreurs ! Les accepter.

voilier67 a écrit:
..... Tout acte de vie est constitutif, y compris le plus insignifiant. Chaque vie est un monde infini à elle seule : comment la réduire à néant si on ne laisse aucune trace dans le coeur des autres ? Une vie ne peut se réduire à une existence "égoiste" : je né, je vis, je crève et basta tout le monde. Non. Chacun doit apporter sa pierre à l'édifice. Chacun doit réaliser sa mission.
Mais je n'ai pas encore trouvé mon épitaphe...
Priorité à la mission... ;-)

La trace que nous pouvons laisser dans le coeur des autres est ephemere... elle durera aussi longtemps que leurs souvenirs, que leur vie... et cette trace disparaitra avec le dernier d entre eux...
et c est tres bien comme ca...
En revanche... ta question a souleve pas mal d interrogation... Finalement si j ecris... c est peut être ma petite pierre blanche a moi.
Mes petits contes qui sont porteurs de mes regards sur la vie...
Une petite trace... qui parle d amour, de tolerance, de tendresse, de rêve...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Votre épitaphe...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Votre épitaphe...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Votre épitaphe...
» Votre Anime préferé !
» Quel est votre capitaine préféré ? Argumentez !
» La musique qui a marquer votre jeunesse
» Quel est votre tome préféré de Harry Potter ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Detente :: Blabla-
Sauter vers: