Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 LE DROIT DE MOURIR DANS LA DIGNITE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Monia

avatar

Nombre de messages : 191
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: LE DROIT DE MOURIR DANS LA DIGNITE   Ven 1 Sep 2006 - 2:22

http://www.admd.net

LE DROIT DE MOURIR DANS LA DIGNITE
Les droits de la personne malade selon le Code de la Santé Publique
modifié par la loi du 22 avril 2005. La loi du 22 avril 2005 intitulée
"Loi relative aux droits des malades et à la fin de vie"
Revenir en haut Aller en bas
biosphere

avatar

Nombre de messages : 113
Age : 34
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: LE DROIT DE MOURIR DANS LA DIGNITE   Ven 1 Sep 2006 - 10:08

C'est quelque chose d'assé complexe...
Mais sur le fond je suis d'accord. La personne malade devrai avoir le choix de ne pas recevoir de soins celon ses désires.
Mais sous certaine condition. Comme un cancer phase finale, un accident ou la personne aurait la collone vertebrale brisé etc.
ET biensur le bébé qui né sous forme d'un "légume".

Tout ça est si complexe et peu donner suite à des abus...
Qui doit choisir, le malade ou la famille aillant un anfant "légume" ?.
Meme si la personne malade ne peux pas s'exprimer (bouger, parlé, voir etc) ne peut-il pas avoir peur de la mort ?
Lorsque le malade désire avoir la paix et donc ne pas subir de soin. Je suis pour. Mais si la personne ne peu pas s'exprimer, comment faire ? La peur de la mort, la peur de l'oublie, quitter sa seule lueur d'espoir ou d'amour.

Voilà un sujet qui m dépasse et au quelle je ne pourrait sans doute jamais vraiment argumenter.

Mais au fond peut -etre que cela à aussi avoir avec la religions. C'ets une forme de suicide peut-etre. ET dans la religion celui qui se suicide n'a pas le droit au paradis :/. C'est tellement complexe...
Revenir en haut Aller en bas
Monia

avatar

Nombre de messages : 191
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: LE DROIT DE MOURIR DANS LA DIGNITE   Sam 2 Sep 2006 - 12:42

biosphere a écrit:
C'est quelque chose d'assé complexe...
Mais sur le fond je suis d'accord. La personne malade devrai avoir le choix de ne pas recevoir de soins celon ses désires.
Mais sous certaine condition. Comme un cancer phase finale, un accident ou la personne aurait la collone vertebrale brisé etc.
ET biensur le bébé qui né sous forme d'un "légume".

Personnement, ayant vécu cette terrible épreuve avec ma pauvre mère (complétement aveugle et paralysée pendant 2 ans 1/2) et avoir connu le chagrin mais également tous les problèmes administratifs et financiers qui en découlent... car les ets médicalisés sont très très onéreux, je souhaite épargner mes enfants. Je pense qu'il vaut mieux décider quand on est encore en "bonne santé" car notre corps nous appartient (c'est à peut près la seule chose d'ailleurs pour laquelle on est un droit de décision). Et il faut aussi savoir que les différents membres de la famille peuvent etre en désaccord sur la décision à prendre pour diverses raisons (affective, religion ou autre...).

Il existe pour cela le Testament biologique ou Testament de vie : Pour pallier par avance aux problèmes et aux conséquences non acceptés pouvant survenir lors d'une maladie mortelle ou d'inconscience en fin de vie : toute personne peut rédiger un type de testament appelé "testament biologique" ou "testament de fin de vie".
Important : obtenir l'aide d'un médecin pour sa rédaction. Aucun modèle ne peut être communiqué par notre organisme.
Celui-ci est destiné à éviter un acharnement thérapeutique lorsque l'espoir ou la possibilité de guérison n'existent plus.
Un médecin ou une personne de confiance et mandatée pourra, au nom du testateur, s'opposer à une réanimation ou à un maintien en vie inapproprié et non désiré.

En ce qui concerne une naissance "légume" c'est un autre domaine... car évidement le bébé ne peut décider de "survivre" ou non et les parents peuvent etre en désaccord sur la décision à prendre.
Revenir en haut Aller en bas
Marylen
Electrocuteuse Innée
avatar

Nombre de messages : 1728
Age : 64
Localisation : Chez Cro-Magnon
Date d'inscription : 10/07/2004

MessageSujet: Re: LE DROIT DE MOURIR DANS LA DIGNITE   Dim 3 Sep 2006 - 11:36

Contre l'euthanasie à ce jour. Je n'en dirai pas plus. Ca peut changer.
Revenir en haut Aller en bas
Monia

avatar

Nombre de messages : 191
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: LE DROIT DE MOURIR DANS LA DIGNITE   Dim 3 Sep 2006 - 12:03

Marylen a écrit:
Contre l'euthanasie à ce jour. Je n'en dirai pas plus. Ca peut changer.

Bonjour,

Il n'est pas question d'euthanasie ici mais de refus d'acharnement thérapeuthique, ce qui est complètement différent !!

Quant à l'euthanasie, ça se discute. Quand on est concerné par l'état grabataire d'une personne proche et aimée on peut voir les choses très différemment (ce qui a été mon cas). Mais en effet pour le moment ce n'est pas toléré en France.

Nous avons cet avantage sur les animaux de pouvoir abréger leur souffrance. Bien evidemment, s'agissant d'etres humains, il faudra des lois très strictes pour bien cadrer ce problème et éviter les dérives.

Je propose un fil : Qui serait pour l'euthanasie et pourquoi ?
Il est bon de parler de tout, les forums sont faits pour ça, sans prendre aucun engagement, uniquement pour avoir un avis général sur des questions douloureuses et complexes.

Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: LE DROIT DE MOURIR DANS LA DIGNITE   Dim 3 Sep 2006 - 13:20

Ca mérite débat, effectivement : je te laisse démarrer un nouveau fil dans "Paroles et débats, Société" par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Monia

avatar

Nombre de messages : 191
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: LE DROIT DE MOURIR DANS LA DIGNITE   Dim 3 Sep 2006 - 13:52

rizlabo a écrit:
Ca mérite débat, effectivement : je te laisse démarrer un nouveau fil dans "Paroles et débats, Société" par exemple.

Ok, c'est fait.
Bonne journée !
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: LE DROIT DE MOURIR DANS LA DIGNITE   Dim 3 Sep 2006 - 14:19

Ce fil réveille beaucoup de choses très douloureuses en moi. Mais aussi une révolte, un écoeurement, presque je dirais "un malaise".

J'ai accompagné jusqu'au une personne de mes très proches, il y a deux ans. C'était la première fois que j'avais en plus la charge totale de ce genre de chose, c'est-à-dire préparer les affaires, la maison, le lit mortuaire, faire rapatrier le corps, recevoir la famille, les amis, les voisins, traiter avec les pompes funèbres et l'église, et tout ce qui suivit sur le plan administratif et notarial.

Ce qui veut dire ; tout.

Comme ça ne m'était jamais arrivé, j'ai posé LA question au personnel soignant ; comment ça va se passer ?
Réponse : ne vous inquiétez pas, elle ne souffrira pas, nous "l'aiderons" quand "il sera temps", elle partira doucement.

C'est très rassurant. Parce qu'on n'aime pas voir la souffrance. Parce qu'on a un peu peur, parce qu'on ne sait pas trop, parce qu'on est perturbé, fatigué, qu'on a du chagrin, et que la perspective de la mort est toujours un choc.

C'est bien qu'il se soit passé deux ans, même si en parler me prouve que la force de cette expérience est toujours aussi vivace.

Voici donc ce que je pense : "le moment voulu" m'a semblé si absurdement loin, trop loin dans le temps, trop loin dans la maladie, dans la dégradation du corps et du mental, que ce n'est plus "aider l'autre à mourir dans la dignité" mais "transgresser la dignité". J'ai évalué cette transgression à trois jours minimum, une semaine maximum.

Cette poignée de jours est une horreur. J'ai souffert comme pas permis, de ce trop de temps là. La dignité n'existait plus.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: LE DROIT DE MOURIR DANS LA DIGNITE   Dim 3 Sep 2006 - 16:30

Oui Romane, mais c'est ton sentiment, l'horreur. (A juste titre. je n'en doute pas).

Alors, quel est le bon moment pour couper le tuyau ? Quand les proches sont horrifiés ? Y a-t-il vraiment un critère scientifique ?

Et puis encore : à quoi sert de couper le tuyau si le malade agonise pendant des jours ? On se trouve devant un cas d'euthanasie, et c'est autre chose. Je réalise que les deux thèmes sont techniquement liés, si je puis dire ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Monia

avatar

Nombre de messages : 191
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: LE DROIT DE MOURIR DANS LA DIGNITE   Lun 4 Sep 2006 - 13:04

rizlabo a écrit:

Et puis encore : à quoi sert de couper le tuyau si le malade agonise pendant des jours ? On se trouve devant un cas d'euthanasie, et c'est autre chose. Je réalise que les deux thèmes sont techniquement liés, si je puis dire ainsi.

Non, il ne faut pas confondre euthanasie (absolument interdite en France)et refus d'acharnement thérapeutique (ce qui est autorisé en France, cf. les textes de lois suivants) :
PDF] LOI n 2005-370 du 22 avril 2005 relative aux droits des malades et ... LOI n. o. 2005-370 du 22 avril 2005 relative. aux droits des malades et à la fin de vie (1). NOR : SANX0407815L. L’Assemblée nationale et le Sénat ont ...
www.legifrance.gouv.fr/imagesJOE/2005/0423/joe_20050423_0095_0001.pdf -

dont voici quelques unes :
23 avril 2005 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE
Article 1er
Après le premier alinéa de l’article L. 1110-5 du code de la santé publique, il est inséré un alinéa ainsi rédigé :
« Ces actes ne doivent pas être poursuivis par une obstination déraisonnable. Lorsqu’ils apparaissent inutiles, disproportionnés ou n’ayant d’autre effet que le seul maintien artificiel de la vie, ils peuvent être suspendus ou ne pas être entrepris. Dans ce cas, le médecin sauvegarde la dignité du mourant et assure la qualité de sa vie en
dispensant les soins visés à l’article L. 1110-10. »
Article 2
Le dernier alinéa de l’article L. 1110-5 du code de la santé publique est complété par deux phrases ainsi rédigées :
« Si le médecin constate qu’il ne peut soulager la souffrance d’une personne, en phase avancée ou terminale d’une affection grave et incurable, quelle qu’en soit la cause, qu’en lui appliquant un traitement qui peut avoir pour effet secondaire d’abréger sa vie, il doit en informer le malade, sans préjudice des dispositions du quatrième alinéa de l’article L. 1111-2, la personne de confiance visée à l’article L. 1111-6, la famille ou, à défaut, un des proches. La procédure suivie est inscrite dans le dossier médical. »
Article 5
Après le quatrième alinéa de l’article L. 1111-4 du code de la santé publique, il est inséré un alinéa ainsi rédigé :
« Lorsque la personne est hors d’état d’exprimer sa volonté, la limitation ou l’arrêt de traitement susceptible de mettre sa vie en danger ne peut être réalisé sans avoir respecté la procédure collégiale définie par le code de déontologie médicale et sans que la personne de confiance prévue à l’article L. 1111-6 ou la famille ou, à défaut, un de ses proches et, le cas échéant, les directives anticipées de la personne, aient été consultés. La
décision motivée de limitation ou d’arrêt de traitement est inscrite dans le dossier médical. »
Article 6
Après l’article L. 1111-9 du code de la santé publique, il est inséré un article L. 1111-10 ainsi rédigé :
« Art. L. 1111-10. − Lorsqu’une personne, en phase avancée ou terminale d’une affection grave et incurable, quelle qu’en soit la cause, décide de limiter ou d’arrêter tout traitement, le médecin respecte sa volonté après l’avoir informée des conséquences de son choix. La décision du malade est inscrite dans son dossier médical.
23 avril 2005 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE
« Le médecin sauvegarde la dignité du mourant et assure la qualité de sa fin de vie en dispensant les soins visés à l’article L. 1110-10.
Article 7
Après l’article L. 1111-9 du code de la santé publique, il est inséré un article L. 1111-11 ainsi rédigé :
« Art. L. 1111-11. − Toute personne majeure peut rédiger des directives anticipées pour le cas où elle serait un jour hors d’état d’exprimer sa volonté. Ces directives anticipées indiquent les souhaits de la personnerelatifs à sa fin de vie concernant les conditions de la limitation ou l’arrêt de traitement. Elles sont révocables à tout moment.
« A condition qu’elles aient été établies moins de trois ans avant l’état d’inconscience de la personne, le médecin en tient compte pour toute décision d’investigation, d’intervention ou de traitement la concernant.
« Un décret en Conseil d’Etat définit les conditions de validité, de confidentialité et de conservation des directives anticipées. »


D'où l'intérêt et l'importance de rédiger un testament biologique, dit "Testament de vie" le plus tôt possible (je suggère dès la majorité) si tel est notre souhait de fin de vie
Revenir en haut Aller en bas
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 67
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: LE DROIT DE MOURIR DANS LA DIGNITE   Lun 4 Sep 2006 - 13:13

dès la majorité ?

parce que à 18 ans on pense déjà à sa mort future ?
parce que à 18 ans, alors que la vie est pleine de promesses, on pense déjà vieillesse, décrépitude ?
parce que à 18 ans, on peut déjà préjuger de ce que l'on pensera à 30, 40, 60 ?

c'est peut-être logique... mais j'imagine mal ces jeunes, à l'aube de leur existence, porteurs de forces vives, attablés, à rédiger leur testament de vie (de mort)!!!
Revenir en haut Aller en bas
LylaTsB

avatar

Nombre de messages : 4714
Age : 58
Localisation : Entre allanguie & languissante ...
Date d'inscription : 21/05/2006

MessageSujet: Re: LE DROIT DE MOURIR DANS LA DIGNITE   Lun 4 Sep 2006 - 13:43

A 18 ans, il y a des jeunes qui ont de longues et douleureuses années de maladie ma douce... AccompagnantSourire
Revenir en haut Aller en bas
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 67
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: LE DROIT DE MOURIR DANS LA DIGNITE   Lun 4 Sep 2006 - 13:59

LylaTsB a écrit:
A 18 ans, il y a des jeunes qui ont de longues et douleureuses années de maladie ma douce... AccompagnantSourire

tu as raison... c'est vrai... mais j'ai tellement de mal à lier jeunesse et souffrances bisou
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: LE DROIT DE MOURIR DANS LA DIGNITE   Lun 4 Sep 2006 - 14:30

reGinelle a écrit:
dès la majorité ?

parce que à 18 ans on pense déjà à sa mort future ?
parce que à 18 ans, alors que la vie est pleine de promesses, on pense déjà vieillesse, décrépitude ?
parce que à 18 ans, on peut déjà préjuger de ce que l'on pensera à 30, 40, 60 ?

c'est peut-être logique... mais j'imagine mal ces jeunes, à l'aube de leur existence, porteurs de forces vives, attablés, à rédiger leur testament de vie (de mort)!!!

Eh bien j'ai un cas, semble-t-il, puisque mon grand de 21 ans m'a confié son testament, cet été....

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: LE DROIT DE MOURIR DANS LA DIGNITE   Lun 4 Sep 2006 - 14:34

rizlabo a écrit:
Oui Romane, mais c'est ton sentiment, l'horreur. (A juste titre. je n'en doute pas).

Alors, quel est le bon moment pour couper le tuyau ? Quand les proches sont horrifiés ? Y a-t-il vraiment un critère scientifique ?

Et puis encore : à quoi sert de couper le tuyau si le malade agonise pendant des jours ? On se trouve devant un cas d'euthanasie, et c'est autre chose. Je réalise que les deux thèmes sont techniquement liés, si je puis dire ainsi.

Tu sais, quand on en arrive à ce moment là, il n'y a plus que des anti-douleurs, dans les perfusions. Crois-tu qu'ils s'acharneraient à tenter de réduire les métastases sur un moribond ?

Par ailleurs, une de mes tantes a refusé tout soin, pour son cancer. Elle est décédée sans doute un peu plus tôt que si elle avait accepté la chimio, mais c'était son choix et personne ne l'a obligée. Son médecin n'a pas pu l'obliger.
C'était son choix : éviter les effets secondaires des traitements.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Monia

avatar

Nombre de messages : 191
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: LE DROIT DE MOURIR DANS LA DIGNITE   Lun 4 Sep 2006 - 21:48

reGinelle a écrit:
dès la majorité ?

parce que à 18 ans on pense déjà à sa mort future ?
parce que à 18 ans, alors que la vie est pleine de promesses, on pense déjà vieillesse, décrépitude ?
parce que à 18 ans, on peut déjà préjuger de ce que l'on pensera à 30, 40, 60 ?

c'est peut-être logique... mais j'imagine mal ces jeunes, à l'aube de leur existence, porteurs de forces vives, attablés, à rédiger leur testament de vie (de mort)!!!

Je suis désolée de soulever un tel sujet et je comprends que cela peut choquer à un âge où "la vie est devant" avec tous ses espoirs et ses projets... mais il ne faut pas pour autant négliger les risques et occulter les aléas de la vie. Personne n'est à l'abri d'un accident quel que soit son âge et de se retrouver dans un état de "légume". Il n'est alors pas là de question de vieillesse... Si je dis 18 ans c'est parce que c'est l'âge de la majorité donc celui auquel une personne est juridiquement "responsable" de ces actes et de ces décisions.
Simple question de prévoyance ! lol!
Revenir en haut Aller en bas
biosphere

avatar

Nombre de messages : 113
Age : 34
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: LE DROIT DE MOURIR DANS LA DIGNITE   Mar 5 Sep 2006 - 1:50

J'ai déja pensé à faire un testament. Malgrès mon jeune age (23ans), je pense tres souvent à la mort, et à l'adolescence on pense tres souvent au suicide. Je veux dire que meme tres jeune nous pensons à la mort mais aussi à notre famille. Je sais pas ce que je penserai dans 20 ans ou plus... mais ce qui est sur c'est que j'espère ne jamais vivreu en situation comme celle-ci. J'èspère pouvoir mourir vite mais en douceur s'il m'arrive uen chose aussi horrible.

J'ai longtemps crue que j'étais malade du fait de ma faiblesse. ouf ce n'étais qu'un manque nutritif et une mononucléose.
Mais je pense souvent au cancer, sida...etc

En ce moment j'ai beaucoup de souci personnel, je suis limite annorexique (docteur) et je déprime tres souvent. Le soir j'ai mal au coeur, je stresse et j'ai limpression de frolél chaque soir une attaque cardiaque ! Je ne suis pas à l'abrit d'une attaque (personne d'ailleur et hélas à tout age). S'il m'arrivé de resté paralysé, sour et muer (le pire ! sort !!!!) alors j'espère avoir le choix de mourir si je deviens un "légume".

Mais il est si difficile de parler de ca.

Un cousin à ue un accident le jour de noel 1998 (il me semble), les medecin l'on tenue en vie artificiellement pendant 5 ans !!! avant qu'il ne meurt de lui meme ! je trouve ca horrible, aussi bien pour le malade que pour la famille, et financièrement ça coute énormément d'argent. Je trouve ca horrible de devoir payer pour maintenir son enfant en vie alors qu'on aimerai le voir partir.. comme si tu payer pour entretenir la souffrence ...

HS: En tout cas si je dois devenir sourd un jour, c'est sur, je me suicide !
Revenir en haut Aller en bas
Monia

avatar

Nombre de messages : 191
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: LE DROIT DE MOURIR DANS LA DIGNITE   Mar 5 Sep 2006 - 2:43

biosphere a écrit:
J'ai déja pensé à faire un testament. Malgrès mon jeune age (23ans), je pense tres souvent à la mort, et à l'adolescence on pense tres souvent au suicide.

En ce moment j'ai beaucoup de souci personnel, je suis limite annorexique (docteur) et je déprime tres souvent. Le soir j'ai mal au coeur, je stresse et j'ai limpression de frolél chaque soir une attaque cardiaque ! Je ne suis pas à l'abrit d'une attaque (personne d'ailleur et hélas à tout age). S'il m'arrivé de resté paralysé, sour et muer (le pire ! sort !!!!) alors j'espère avoir le choix de mourir si je deviens un "légume".

HS: En tout cas si je dois devenir sourd un jour, c'est sur, je me suicide !

Bonsoir Biosphere,
Je viens de lire ce message et je te trouve en effet très déprimé. Les thèmes à débattre sont pour entretenir le forum et les contacts sur des sujets très divers et pas pour angoisser les gens... Ne pense pas trop à ce que tu as lu ici... passe à autre chose pour le moment, il y a de quoi se divertir dans les autres rubriques.
Mais si tu es si anxieux sur l'avenir, je te conseille de faire le nécessaire ("testament de vie" dans lequel tu donneras toutes tes consignes au cas où...) d'en donner un exemplaire à un proche de confiance ou à ton médecin et de le ranger au fond d'un tiroir. Cette "organisation personnelle" devrait au contraire t'apporter un peu de serenité, s'achant qu'ainsi tes souhaits seront respectés.
En attendant voici un petit lien bien sympa, pour la détente :
http://pages.globetrotter.net/banmona/index.html
et un autre : http://www.naturepixel.com/
Revenir en haut Aller en bas
biosphere

avatar

Nombre de messages : 113
Age : 34
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: LE DROIT DE MOURIR DANS LA DIGNITE   Mar 5 Sep 2006 - 13:55

oui merci ^_^.

Roh je comptais éditer mon message .... car quand j'écris la nuit tout est si sombre Razz.

Bon bah trop tard !

Ce que je voulais dire pour les attaques cardiaques, c'est qu'il y a des risques de paralysie etc... et j'espère que si cela devait m'arriver, ils feront le necessaire pour moi...

enfin, quand je parle du suicide, je veux parler de la période d'adolescence. Hors je ne suis plus dans cette periode et je n'envisage plus le suicide, mais j'avoue que je pense tres souvent à la maladie... peut-etre que l'époque veut ça. Je ne sais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LE DROIT DE MOURIR DANS LA DIGNITE   

Revenir en haut Aller en bas
 
LE DROIT DE MOURIR DANS LA DIGNITE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LE DROIT DE MOURIR DANS LA DIGNITE
» Qui ne voulez vous pas voir mourir dans BLeach?
» mobilhome et camping droit
» Droit à l'image ?
» La mort dans Bleach, que représente-t-elle ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Humain, Psychologie-
Sauter vers: