Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hans Fallada

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pascal9

avatar

Nombre de messages : 645
Age : 57
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 03/11/2004

MessageSujet: Hans Fallada   Ven 6 Oct 2006 - 11:18

Hans Fallada, romancier allemand de la même génération que Erich Maria Remarque, Ernst Glaeser et Anna Seghers écrivait sans effets littéraires particuliers, donnant la préférence aux caractères des protagonistes de ses ouvrages.. . Toute sa vie, il a exercé de multiples activités, expert agronome, comptable, gardien de nuit, marchand de céréales, agent de publicité, reporter... Il se réfugia en Poméranie quand les nazis furent au pouvoir.

« Seul dans Berlin » fut publié juste avant sa mort en février 1947. . Primo Levi qui a survécu à sa détention à Auschwitz, considérait ce roman comme « l'un des plus beaux livres sur la résistance allemande antinazie ». Dans le roman de Hans Fallada, le couple des Quangel qui entrent en résistance contre le régime nazi constitue l'exemple de gens du commun , simples citoyens sans parti ni militantisme excerbée

L'action commence en mai 1940 à Berlin, au moment où les nazis fêtent leur victoire en France. Dans un immeuble populaire de la rue Jablonski, l'événement est accueilli de diverses façons selon les locataires. La famille Persicke, père et fils célèbrent bruyamment, avec forces beuveries, ce nouveau succès du régime. Ces spécimens ordinaires de nazis complotent d'aller terroriser leur voisine juive, Mme Rosenthal et de s'emparer de ses biens. À un autre étage habite Otto Quangel, un homme taciturne. Il est contremaître dans une usine de meubles reconvertie depuis le début de la guerre en fabrique de cercueils. Il vit replié sur lui-même avec sa femme, sans chercher noise à personne, faisant son travail consciencieusement. Autrefois, il a plus ou moins cru que Hitler pourrait améliorer le sort de la population mais il en est revenu. L'annonce de la mort de son fils tué au front va précipiter sa prise de conscience, sa volonté inexorable de dénoncer les agissements des bourreaux au pouvoir.

Il mène cette tâche avec le même sérieux que son métier, dans un contexte où l'ennemi mortel est partout. La terreur pousse massivement à dénoncer pour ne pas être dénoncé soi-même. La corruption et la perversion du régime envahissent la plupart des cerveaux.

Avec son style alerte et son ton familier, Hans Fallada fait d'autant mieux sentir l'abjection qui contamine la plupart des gens sous le nazisme, et la dignité simple et émouvante des quelques rares personnes qui la refusent.

Nous sommes loin du caractère quasi fantastique du "Tambour" de
Günter GRASS, la simplicité du propos et l'atmosphère décrite de manière quasi journalistique rend le propos encore plus fort...

Sans émettre de parallèles excessifs, il n'est pas mauvais de se replonger dans ces chroniques des années de fer... L'intolérance reste à notre porte... Elle gronde au seuil, reniflant pour entrer...
N'oublions jamais que nous sommes toutes et tous, avant toute considération sociale, des "Juifs allemands..."

Bonne lecture...
Revenir en haut Aller en bas
http://calepinsenbalade.blogspot.fr
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Hans Fallada   Ven 6 Oct 2006 - 15:46

Merci Pascal. Ca m'intéresse. Faut dire que je suis dans "les Bienveillantes", et que le sujet brûle. J'ai l'impression que je vais rester quelques semaines encore dans les sujets "Seconde guerre"
Revenir en haut Aller en bas
Pascal9

avatar

Nombre de messages : 645
Age : 57
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 03/11/2004

MessageSujet: Re: Hans Fallada   Ven 6 Oct 2006 - 16:04

Oui avec le temps qui passe, on constate que les choses étaient bien moins simplistes que nos cours d'histoire de collégien ou de lycéen...
Comme quoi l'histoire se réinterpréte infiniment
avec la nuance quand même qu'ignorer le passé pourrait réveiller la bête qui ne dort que d'un oeil....

Amitiés

Pascal
Revenir en haut Aller en bas
http://calepinsenbalade.blogspot.fr
Fulminou
Futur Banni *
avatar

Nombre de messages : 2138
Date d'inscription : 11/07/2005

MessageSujet: Re: Hans Fallada   Ven 6 Oct 2006 - 16:05

rizlabo a écrit:
Merci Pascal. Ca m'intéresse. Faut dire que je suis dans "les Bienveillantes", et que le sujet brûle. J'ai l'impression que je vais rester quelques semaines encore dans les sujets "Seconde guerre"

T'as de la chance. On vient de rééditer, en version archi complète et définitive, le must des musts sur la Shoah : La destruction des Juifs d'Europe, de Raul Hilberg. Il analyse tout absolument tout sur la question, jusqu'aux horaires de trains pour Auschwitz et le moinde détail du processus. 2400 pages pas drôles.
Revenir en haut Aller en bas
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Hans Fallada   Ven 6 Oct 2006 - 18:45

Asuper.
Pour l'instant, je prèfère des sujets plus particuliers. Les Einsatzgrüppen des Bienveillantes par exemple. Ici un zoom sur la résistance intérieure.
Revenir en haut Aller en bas
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Hans Fallada   Ven 6 Oct 2006 - 18:45

Pascal9 a écrit:
Oui avec le temps qui passe, on constate que les choses étaient bien moins simplistes que nos cours d'histoire de collégien ou de lycéen...
Comme quoi l'histoire se réinterpréte infiniment
avec la nuance quand même qu'ignorer le passé pourrait réveiller la bête qui ne dort que d'un oeil....
Exactement mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hans Fallada   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hans Fallada
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hans Fallada
» Hans Fallada, "Seul dans Berlin"
» Hans Fallada (Allemagne)
» Hans FALLADA (Allemagne)
» Août 2007: Seul dans Berlin de Hans Fallada

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Biblio LU :: Salon des auteurs connus-
Sauter vers: