Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Huston Nancy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pierre Bachy

avatar

Nombre de messages : 183
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 06/08/2004

MessageSujet: Huston Nancy   Jeu 1 Fév 2007 - 19:37

Lignes de faille

L’histoire est celle d’une famille juive dotée d’un secret obsède de génération en génération. Il sera percé en quatre étapes, en remontant le temps: tour à tour, le fils, le père, la grand-mère et l’arrière-grand-mère diront comment, enfants, ils perçurent leur environnement, avec cette naïveté très relative, cette lucidité propre au jeune âge. On passe ainsi des jeux vidéo aux Lebensborn, ces établissements conçus par Himmler pour germaniser des gosses volés dans les pays soumis, recomposer leur mémoire avant de les confier à des potentats nazis en mal de descendance. Entre 1940 et 1945. pour suppléer aux pertes allemandes dues à la guerre, un vaste programme de germanisation d’en¬fants étrangers fut entrepris dans les terri¬toires qu’occupait la Wehrmacht. Sur l’ordre de Heinrich Himmler, plus de deux cent mille enfants furent volés en Pologne, en Ukraine et dans les pays baltes. Ceux qui avaient atteint l’âge scolaire furent envoyés dans des centres spéciaux pour subir une éducation « aryenne » ; les plus petits y com¬pris de très nombreux bébés, transitèrent par les centres Lebensborn (fontaine de vie - les fameux haras des nazis), avant d’être placés dans des familles allemandes. Dans les années de l’immédiat après-¬guerre, l’UNRRA (United Nations Relief and Rehabilitation Administration), avec d’autres organismes d’aide aux personnes dépla¬cées, restitua environ quarante mille de ces enfants à leur famille de naissance.

A travers la vie d’une famille aux origines troubles et complexes, Nancy Huston revient sur les atrocités commises par les nazis en étalant leurs conséquences sur soixante années d’histoire contemporaine. Elle nous invite à remonter le temps, à suivre la « la ligne de faille » qui a creusé son empreinte dans cette famille, inexorablement depuis des générations. D’enfance en enfance, il faut pister la trace des grains de beauté - le sceau du sang - trouver la marque du destin qui guide vers la vérité, vers la cassure originelle. Le voyage commence par la Californie et un garçon de six ans dans une Amérique d’aujourd’hui. Puis à mesure que l’on remonte l’histoire familiale, la petite histoire rencontre la grande. Ce roman en forme d’arbre généalogique à quatre branches constitue l’originalité du roman.

On retrouve la présence obsédante du mal, de la culpabilité, de la violence et de la guerre. A chaque génération son conflit, des atrocités de la guerre d’Irak aux exactions nazies, les unes exhibées à la télévision, les autres véhiculées de bouche à oreille. Avec le même résultat traumatique sur les enfants qui en prennent connaissance sans avoir les moyens de les comprendre. De San Francisco à Munich, de New York à Haïfa et Toronto, le fil rouge du récit pourrait être ce nævus pigmenté congénital qui orne la tempe gauche de Sol, l’épaule gauche de Randall, la fesse gauche de Sadie et le creux du bras gauche de Kristina. C’est grâce à cette marque de naissance que cette dernière sera identifiée à la fin de la Seconde Guerre mondiale comme une petite Ukrainienne enlevée à sa famille dans le cadre du programme Lebensborn.
On s’inquiète, on pressent la bombe à retardement que représente cet ultime rejeton aux relents maléfiques d’une lignée tortueuse. La romancière ne répondra pas à cette question, mais va s’attacher à nous montrer quel enfant a été son père, quelle enfant fut sa grand-mère - pour que par défaut nous puissions comprendre quels adultes ils sont devenus dans ce monde déboussolé par des conflits sans fins ni solutions, et comment ils tentent à chaque instant de contenir cet héritage trop lourd, cet exil intérieur qui se repaît de leurs âmes. Ainsi, Nancy Huston conduit le lecteur ébloui à chaque pivot du roman jusqu’à la source, jusqu’à cette venimeuse fontaine de vie, située quelque part en Bavière à l’époque du troisième Reich, point de départ de leur histoire mais aussi de la nôtre, hommes et femmes vivants au XXIème siècle.

http://users.skynet.be/pierre.bachy/huston_nancy_ligne_de_faille.html
Revenir en haut Aller en bas
http://users.skynet.be/pierre.bachy
 
Huston Nancy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jack Huston pour jouer Royce King II

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Biblio LU :: Salon des auteurs connus-
Sauter vers: