Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Envoyer son manuscrit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Barnabée
La Bielle de Cadix
avatar

Nombre de messages : 2131
Age : 51
Localisation : Au sommet de la Tour des Gamelles
Date d'inscription : 28/11/2005

MessageSujet: Envoyer son manuscrit   Lun 26 Mar 2007 - 14:52

antillaise a écrit:
Une petite recherche sur Google m'a donné cette réponse entre autre :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Envoyer son manuscrit

Les quelques conseils qui suivent sont surtout des recommandations de bon sens. Les suivre ne vous fera pas forcément publier, mais vous permettra de ne pas indisposer votre potentiel éditeur par certaines erreurs.

Finir son manuscrit
Vous venez de mettre le point final à votre manuscrit. Premier conseil : ne vous précipitez pas pour l'envoyer. Laissez le reposer quelques temps (quelques jours ou quelques semaines) et relisez-le à tête reposé. Vous verrez, vous risquez d'y trouver des faiblesses, des choses qui ne vous plaisent pas, des maladresses. N'hésitez pas à remettre sur le métier votre travail : il ne sert à rien d'envoyer un manuscrit non fini à un éditeur, celui-ci ne verra pas forcément le potentiel derrière une oeuvre, il jugera si elle est publiable ou non selon ses critères. Bref, à de rares exceptions près (précisons que CyLibris est l'une de ces exceptions), les éditeurs ne signent pas pour des manuscrits qui auraient du potentiel, mais ne sont pas finalisés. Conclusion : prenez votre temps !

Vous pouvez également faire lire votre manuscrit autour de vous, mais sachez prendre avec le recul nécessaire ce que vous diront vos proches ou vos amis : leur jugement peut comporter d'autres facteurs que l'intérêt littéraire de votre manuscrit. Sachez donc accepter la critique mais également relativiser les louanges : méfiez-vous ainsi des jugements uniquement positifs (c'est souvent peu intéressant : toute oeuvre (disons l'immense majorité) a des faiblesses...). Cela dit, ne suivez pas forcément tous les conseils : c'est tout de même votre oeuvre, il faut donc que vous soyez persuadé de leur intérêt...

Présenter son mansucrit
Voilà, vous sentez que votre texte est mûr. Vous voulez vous lancer à l'assaut de l'édition. Soit, mais avant de commencer vos envois, quelques étapes simples mais nécessaires sont encore à passer... Les conseils suivants s'appliquent pour un manuscrit standard. Bien entendu, ne les suivez pas forcément si une présentation originale apporte un plus à votre oeuvre. Rappelez-vous cependant que votre manuscrit doit, au final, être facilement lisible. Publier est une lutte et la plupart des maisons d'édition reçoivent des dizaines de manuscrits par mois, il faut donc simplifier (ou en tous cas, ne pas irriter) les lecteurs...

1) N'envoyez que des manuscrits tapés à la machine, ou imprimés sur imprimante. Si vous l'avez péniblement écrit à la main, tant pis, retardez votre envoi le temps qu'il faut pour que votre oeuvre soit dactylographiée. De préférence, si vous avez le choix, tapez votre manuscrit sur micro-ordinateur : pour vous, les éventuelles modifications de texte que pourrait exiger l'éditeur seront plus simples à intégrer.

2) Avant toute chose, passez le correcteur orthographique avant d'imprimer (vous n'imaginez pas le nombre de fautes de frappes qui seront ainsi corrigées). D'une manière générale, faites lire et relire vos manuscrits (par des personnes maîtrisant l'orthographe et la grammaire). On vous trouvera toujours des « coquilles », des fautes de syntaxe et d'accords.

3) Envoyez votre oeuvre imprimée sur recto simple. Vous pouvez vérifier également que votre éditeur ne demande pas certaines conventions de présentation (par exemple, 25 lignes de 60 caractères environ double interligne par pages, ce qui est assez standard).

4) Si vous imprimez votre texte sur une imprimante :

Optez pour une police de caractère lisible et standard (pas de lettres tarabiscotées, ou autre qui rendrait le tout difficilement lisible).
Choisissez une taille de caractère raisonnable : en dessous d'une taille 10, cela devient difficile à lire, quelque soit la police choisie. Les standards sont Helvetica 12/10, Palatino 12/10, Times 12, Arial 12.
Imprimez en noir sur papier blanc.
Utilisez de préférence une imprimante laser ou à jet d'encre (par opposition à des imprimantes à aiguilles qui peuvent être peu lisibles pour certaines tailles de caractères et lorsque le ruban est fatigué).
5) Aérez la mise en page :
Laissez une marge suffisante pour que le lecteur puisse y porter des annotations.
Revenez à la ligne pour les dialogues et n'oubliez pas de les faire précéder de guillemets ou de tirets (voir nos règles grammaticales si vous désirez une aide...).
N'hésitez pas à couper vos paragraphes trop longs.
6) Numérotez vos pages, et indiquez en en-tête le nom de l'oeuvre. Cela semble basique, mais vous n'imaginez pas le nombre de manuscrits non numérotés

7) Sur la première page ou la couverture : indiquez lisiblement le titre du roman, ainsi que votre nom et vos coordonnées. Là encore, il arrive de recevoir des manuscrits où l'auteur n'indique pas ses coordonnées : une fois la lettre de couverture séparée du manuscrit, il est parfois difficile de faire une réponse...

Protéger son manuscrit
Généralités : selon la loi du 11 mars 1957 sur la Propriété Littéraire et Artistique, une oeuvre est protégée du fait même de son existence, sans qu'il soit nécessaire d'effectuer la moindre formalité. Cependant, si un auteur veut prouver qu'il est le créateur d'une oeuvre, il peut établir, par le dépôt, qu'il était en sa possession à la date du dépôt. Si quelque temps après celui-ci, l'auteur souhaite la modifier ou la compléter, c'est à un nouveau dépôt qu'il faut procéder.

Le dépôt peut donc fournir un commencement de preuve devant les tribunaux qui doivent trancher la question de l'antériorité de l'oeuvre.

Il est à noter que l'antériorité se distingue de la nouveauté ou de l'originalité de l'oeuvre : le droit français ne protège pas les idées, mais seulement leur expression. C'est pourquoi un certain nombre d'associations d'écrivains jugent le dépôt inutile : les cas de plagiat du style d'un auteur sont très rares et surtout valables pour certains auteurs particuliers.

Procédure auprès de la Société des Gens De Lettres.

Vous pouvez déposer vos manuscrits auprès de plusieurs sociétés d'Auteurs. Nous détaillons ici le dépôt auprès de la Société des Gens de Lettres.

La SGDL accepte en dépôt les manuscrits de romans, nouvelles, contes, scénarii, les plans d'architecture, les documents photographiques, les listages de logiciels, les progiciels, les organigrammes... Le dépôt est reçu à la SGDL pour une durée de quatre ans. Au terme de cette durée, il vous est demandé si vous désirez le renouveler. Passé trois mois, en l'absence de réponse, le document est détruit. La copie du document doit être placée dans une enveloppe fermée, et cachetée (soit d'un cachet de cire, soit d'une signature à cheval sur le rabat de l'enveloppe) sur laquelle il faut faire figurer les mentions suivantes :
prénom et nom de l'auteur (éventuellement pseudonyme),
adresse
titre du document (pas plus de cinquante caractères espaces compris)
première et dernière phrase du document (pour les manuscrits). Ce document doit être déposé au siège de la SGDL :
Hôtel de Massa
38 rue du Faubourg Saint-Jacques
75014 Paris
du lundi au vendredi inclus de 10h à 12h et de 14h30 à 16h30.
Le coût du dépôt était de 260 F T.T.C. en 2000. Ce règlement doit se faire par chèque bancaire à l'ordre de la Société des Gens de Lettres, ou par virement postal au C.C.P. 719 29 P.Il est possible d'expédier l'enveloppe par la poste à la SGDL. Il faut alors envoyer en recommandé à la SGDL l'enveloppe contenant l'oeuvre déposée et le chèque de règlement du montant indiqué.Nous vous conseillons cependant d'appeler le service des dépôts de la SGDL (Tél. : 01 53 10 12 00 / fax : 01 53 10 12 12) pour vérifier l'exactitude de ces renseignements.À noter : la SGDL a innové courant 2000 en proposant le service CLÉO (la clé des oeuvres). Il s'agit d'un service en ligne d'empreinte numérique de fichiers sans transfert de données. Il fournit un condensé ou une empreinte numérique d'un ou plusieurs fichiers via internet. C'est pas clair ? Bon, allez voir sur : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Procédure auprès d'autres sociétés « en ligne ». D'autres sociétés proposent le dépôt en ligne d'oeuvre originales. Nous indiquons ici celles que nous connaissons (mais que nous n'avons jamais testés) :
Protécréa : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Copyrightdepot (site canadien) : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Définir les éditeurs ciblés
Avant d'envoyer votre manuscrit à un éditeur, vous devez commencer par faire une sélection de ceux qui sont susceptibles de vous publier. Il existe plus de cinq mille maisons d'édition en France, mais certaines sont très spécialisées (poésie, livres utilitaires, livres techniques, etc.). Il vous faut faire préalablement un tri parmi la liste des maisons d'édition existantes, et déterminer celles qui correspondent le mieux au type de votre oeuvre

Nous insistons particulièrement sur ce point car les écrivains débutants ont tendance à considérer que, comme ils ont écrit le chef d'oeuvre de l'année, voire de la décennie, toutes les maisons d'édition vont se battre pour le publier : ce n'est pas vrai, un éditeur spécialisé dans la science-fiction par exemple, ne publierait pas un conte philosophique, aussi bon soit-il. Ne pas envoyer votre manuscrit à un éditeur adapté est une perte de temps pour l'éditeur, et une perte d'argent pour vous.

Il est difficile de conseiller une maison d'édition plutôt qu'une autre. Nous n'avons pas fait de choix préalable, d'autant plus que tout dépend en fait du genre de votre oeuvre. Encore une fois, les grandes maisons d'édition (Le Seuil, Gallimard, etc. ) sont submergées de manuscrits, il peut donc être de bonne politique, pour un premier roman, de viser d'abord de petites maisons d'édition plus accessibles. Soyons de mauvaise foi, la seule adresse que nous donnerons dans cette rubrique est évidemment la nôtre :

Cylibris Editions
1, rue Martel
75010 Paris
Tél: +(33)(0)1.42.46.25.66
Fax: +(33)(0)1.42.46.25.66


Tous genres acceptés.
Pas d'exigence de présentation particulière pour l'envoi de manuscrit.
Délais de réponse entre 5 et 6 mois.
Conditions de publications particulières (voir rubrique « présentation de CyLibris »).

Pour les autres, la plupart des adresses des maisons d'éditions peuvent être trouvées sur Minitel. Certaines ont un serveur Web (voir notre rubrique « liens »). A notre connaissance, il n'existe que trois guides vraiment complets :

Guide de l'édition et de la diffusion francophone
Supplément à Livre Hebdo Édité par S.N.C.
Livre Hebdo, 35 rue Grégoire-de-Tours - 75006 Paris
Tél : 01 44 41 28 00 - Télécopie : 01 44 41 28 55
Prix : 270 F environ

Catalogue du Salon du Livre de Paris (qui a lieu chaque année en mars)
Toutes les maisons d'édition n'y sont pas répertoriées, mais toutes celles qui ont une certains surface financière s'y trouvent. A notre connaissance, la seule solution est d'y aller et de l'acheter sur place. Il coûte environ 300 francs.

Le guide Audace
Edité par l'association Le Calcre, ce guide donne les renseignements sur la plupart des éditeurs, et donne aussi tous les bons conseils. Le plus simple est d'aller sur leur site : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Une fois la première sélection effectuée, il est conseillé de lire quelques livres de ces éditeurs pour être certain de bien correspondre aux genres qui sont publiés : l'intitulé d'un domaine de spécialisation est bien vague et recouvre souvent des réalités très différentes.

Enfin, il peut être préférable (mais pas indispensable) d'appeler les quelques maisons d'édition qui restent en lice après ces premières étapes, pour vérifier leurs coordonnées, trouver éventuellement le nom de la personne à qui envoyer votre oeuvre, etc. N'oubliez pas que, d'une manière générale, mieux vaut envoyer vos manuscrits à trois maisons d'édition parfaitement ciblées qu'à cinquante prises au hasard.

Envoyer son manuscrit
1) Une fois votre texte imprimé, faites-en suffisamment de copies, et surtout : reliez-les. Évitez d'envoyer des textes avec des feuilles volantes. Plusieurs techniques existent pour relier vos manuscrits : la moins chère et la plus pratique est d'utiliser un « peigne » (en vente un peu partout), mais on peut aussi choisir la perforeliure qui donne un résultat un peu meilleur, ou la thermoreliure qui procure la meilleure qualité (mais c'est plus coûteux). Les centres de photocopies que l'on trouve un peu partout dans les villes peuvent normalement vous relier vos documents avec l'une de ces trois techniques au choix.

2) joignez une lettre d'accompagnement dans laquelle vous indiquez :

votre nom, vos coordonnées complètes (dont le téléphone),
la date d'envoi.
le titre de votre oeuvre
le genre de votre oeuvre, et éventuellement un bref résumé. N'oubliez pas que le comité de lecture d'une maison d'édition est votre premier lecteur, et qu'il vous faut le séduire et l'intéresser.
si vous avez déjà publié des oeuvres ou gagné des concours ou des prix, signalez-le.

3) Il ne nous semble pas indispensable d'envoyer le tout par lettre recommandée avec accusé de réception (cela coûte cher et n'apporte pas de protection supplémentaire, si ce n'est le confort moral de savoir que votre manuscrit est bien arrivé). Envoyez donc votre manuscrit par la poste, ou, si vous êtes sur place, passez le déposer directement.

4) Laissez passer entre quatre et six mois, et rappelez si vous n'avez pas reçu de réponse. Attention, les délais peuvent être très différents en fonction des maisons d'édition, il n'est donc pas inutile de se renseigner avant. Nous vous conseillons de vous adresser d'abord à des petites maisons d'édition : vous avez peut-être plus de chance d'intéresser le comité de lecture ou d'avoir un contact direct.

Et sur internet ?
L'édition sur Internet en est encore à ses débuts, mais il semble déjà que deux grandes tendances se dessinent :
Les éditeurs « en ligne » qui travaillent « classiquement » (sélection, retravail de l'oeuvre, contrat d'édition, promotion, etc.). Citons CyLibris (évidemment), mais également Zéro Heure (00h00), Olympio, edibook, manuscrit.com... Signer avec ces sociétés revient donc à signer avec un éditeur normal, moyennant une distribution un peu particulière, et des conditions spécifiques (certaines maisons ne prennent que les droits numériques dans leurs contrat, d'autres la totalité des droits).

Les sites « fourre-tout » qui s'appelent souvent « éditeurs » mais fonctionnent sur un mixte entre le compte d'auteur et l'édition. Souvent sans sélection, ni retravail, ces structures vous permettent cependant d'éditer une oeuvre, de manière assez jolie, et sans grand frais. Attention, méfiance cependant quand aux contrats qui sont proposés (voir ci-après)...


Et voilà !

Anti

antillaise a écrit:
Les éditeurs donnent aussi des conseils sur leurs sites. Par exemple ici, Fayard : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Anti The show is going on !

antillaise a écrit:
Un fil documenté sur France 2 : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

antillaise a écrit:
Etc. Etc. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Fulmi a écrit:
antillaise a écrit:
Etc. Etc. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

On peut aussi, surtout si on l'a acheté, consulter le guide Guenot, chapitres 8 (Qu'est-ce qu'un manuscrit ?) et 9 (Soumettre en lecture).
Revenir en haut Aller en bas
http://pogroms.de.liens.futiles.com
 
Envoyer son manuscrit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Envoyer un manuscrit à plusieurs éditeurs
» Envoyer son manuscrit
» 45 questions à se poser avant d'envoyer son manuscrit à un é
» Et si j'étais édité ...
» Point de vue d'un éditeur. A lire avant de songer à publier.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Ecriture :: Edition-
Sauter vers: