Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Thanatopractrice : interview

Aller en bas 
AuteurMessage
Romane
Administrateur
Romane

Nombre de messages : 90100
Age : 64
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

Thanatopractrice : interview Empty
MessageSujet: Thanatopractrice : interview   Thanatopractrice : interview EmptyLun 26 Mar 2007 - 14:54

C'est une émission TV qui m'a un jour fait découvrir ce métier peu connu. Je me souviens de la manière dont le professionnel en parlait, je me souviens du reportage, je me souviens du grand respect qui se dégageait de tout cela.

Walhalla, je t'ai conviée pour nous présenter ce métier, et pour que nous puissions te poser les questions qui nous viennent à l'esprit, afin de mieux connaître ceux qui s'occupent de nos disparus.

Comment pourrais-tu définir ta profession ?

Alors...Comment définir ce métier ? Voyons...

Tout d'abord "thanatopraxie" est un mot qui vient du grec: "thanatos", représentation de la mort (attention, ce n'est pas un dieu !), et "praxis" pratiquer...
En gros (mais alors TRES gros !) "pratiquer la mort" !
ouais, vu comme ça, c'est pas très glorieux ! Laughing

Donc, le thanatopracteur effectue des "soins de conservation".
Le soin est un enchainement d'actes variés et techniques qui ont un but "sanitaire" et "esthétique".

1-Au niveau sanitaire: on stoppe la thanatomorphose (dégradation du corps, putréfaction) mais TEMPORAIREMENT, hein ? faut pas espérer garder mémé 6 mois dans le salon !!!

Pour faire simple on injecte via le système sanguin, un mélange à base de formol (je détaille pas ce qui a dans le produit...trop long ! Laughing ) mais on retire également les liquides biologiques...
Le formol est une substance qui, outre le fait qu'elle soit cancérigène*, est un puissant bactéricide, fixateur pour les tissus, j'en passe et des meilleures !

*cancérigène: je précise quand même qu'une fois le soin fini et le corps présenté, la famille ne craint rien ! c'est quand on respire le produit en grande quantité qu'on s'expose, donc uniquement quand on le manipule et sans masque...

Bien sur, le corps est aussi lavé, désinfecté, habillé, maquillé, coiffé.....

2- au niveau esthétique: le soin permet d'effacer, dans la mesure du possible, les stigmates de maladies, accidents... le corps est bien présenté, soigneusement habillé, propre, bien coiffé...etc
Des colorants et cosmétique évitent la "pâleur" que donne la mort.
Un bon soin donne des traits "reposés" au défunt...
La famille doit garder une dernière image "sereine" de son défunt


En bref, voilà, ce qu'est la thanatopraxie...
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
Romane

Nombre de messages : 90100
Age : 64
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

Thanatopractrice : interview Empty
MessageSujet: Re: Thanatopractrice : interview   Thanatopractrice : interview EmptyLun 26 Mar 2007 - 14:55

Sur le plan sanitaire, il s'agit donc juste d'assurer le temps entre le décès de la personne et sa mise en bière.

Combien de temps te prend un soin général (sanitaire et esthétique) ?

Des gens t'ont-ils déjà demandé d'y assister ?


un soin ça peut durer 1h, 2h... plus, moins...
en fait, cela dépend de l'"état" du corps... ce n'est jamais pareil, chaque corps est traité différemment...
et en effet, le corps ne se dégrade pas jusqu'à sa mise en bière.

personne de l'entourage du défunt ne m'a jamais demandé d'assister à un soin...
mais ça peut arriver...
sinon, du personnel hospitalier me l'a demandé, en général, j'acceptais...
mais avant j'expliquais comment ça se passe car un soin, c'est assez "invasif" et ça peut choquer...
d'ailleurs, je préfère ne pas donner de détails...
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
Romane

Nombre de messages : 90100
Age : 64
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

Thanatopractrice : interview Empty
MessageSujet: Re: Thanatopractrice : interview   Thanatopractrice : interview EmptyLun 26 Mar 2007 - 14:57

Rien à dire, c'est pas banal comme métier. Surtout si jeune ? (anti)

"surtout si jeune"... y'a pas d'âge pour ça !!! certains ont commencé plus jeunes que moi !

Qu'est-ce qui peut conduire quelqu'un à pratiquer ce métier si proche de ce qui nous effraie en général toute la vie : la mort. ?(Romane)

ce qui pousse à ce métier... alors là, je ne sais pas ce qui m'y a poussée... disons qu'à la base, j'aurais voulu être médecin légiste, j'ai bien "foiré" ma 1ère année de médecine... j'ai laissé tombé et bien plus tard je me suis orientée vers la thanato...
le côté connaissance du corps humain et "artistique" (faut le dire vite !) de la thanatopraxie me plaisait...

D'autre part, il y a des actes techniques invasifs. Donc, de la chirurgie je suppose : juridiquement, ca ne pose pas de problème du point de vue médical ?(riz)

on est sélectionné avant la formation, c'est pas non plus très psychologique comme sélection mais ça permet de faire un tri parmi les candidats... après quand on exerce, il y a des corps qui nous "touche" plus que d'autres (les jeunes par exemple...) mais on ne s'arrête pas à ça, sinon on pèterait les plombs... on traite les corps pour "faciliter" le deuil des familles, c'est gratifiant, surtout quand on a des compliments...
par contre rien à voir avec la chirurgie ou la médecine. on a de solides connaissances en anatomie mais on ne sort pas avec un doctorat !!!
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
Romane

Nombre de messages : 90100
Age : 64
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

Thanatopractrice : interview Empty
MessageSujet: Re: Thanatopractrice : interview   Thanatopractrice : interview EmptyLun 26 Mar 2007 - 14:58

- est-ce qu'on habille superficiellement un défunt, où est-ce qu'on l'habille entièrement, c'est-à-dire avec ses sous-vêtements ?

- est-ce que des désirs vestimentaires sont souvent constatés ? Par exemple, une robe de mariée, ou un simple drap ou... que sais-je ?

- comment as-tu appris ton métier ? (filiales études)

- quelle impression ça t'a fait la première fois ?

- est-ce que cette profession diminue l'angoisse de la mort ? Comment vis-tu ta relation personnelle de la mort ?

- quels sont les exemples de défunts les plus difficiles à traiter ? (enfants, accidents, etc...)

- quand tu dis "toilette du corps", s'agit-il d'une toilette intégrale ? (Romane)


-perso j'ai toujours habillé les défunts entièrement (sous vêtement) après ça dépend aussi de ce qu'on nous fournit... si la famille oublie les chaussettes ou le caleçon, ben on fait sans !!! mais en général les pompes funèbres demandent aux familles d'amener de quoi habiller les défunts.
-j'en connais à qui il a été demandé de mettre la robe de mariée à la défunte... en général, ils font mettre de beaux habits...
- j'ai appris la théorie dans une fac de médecine sinon il y a aussi des écoles privées. puis nous sommes obligés d'apprendre la pratique en stage avec des thanatopracteurs et de nous présenter au diplôme avec un minimum de 100 soins effectués. La formation se déroule en tout sur un an.
-impression la 1ère fois: la 1ère fois que j'ai exercé toute seule pour de vrai j'ai bien flippé en me demandant si j'allais pas faire de boulette ! mais ça s'est bien passé... c'est un peu comme conduire ! c'est en pratiquant qu'on s'améliore et se perfectionne...
-l'angoisse de la mort.... perso, j'ai peur de la mort ! je suis pas pressée (comme tout le monde !!!) Disons que ce métier m'a donné l'envie de profiter au max de la vie, j'ai pris conscience du fait qu'elle est courte parfois....
-les défunts difficiles à traiter: les enfants, ados, accidentés, autopsiés...
-la toilette: en théorie on douche et on shampouine (ça s'écrit comme ça ???) complètement le défunt... en pratique on a pas toujours le temps et des fois les lieux ne nous permettent pas de le faire... Mais j'avais toujours du désinfectant en spray pour l'hygiène "superficielle"...
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
Romane

Nombre de messages : 90100
Age : 64
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

Thanatopractrice : interview Empty
MessageSujet: Re: Thanatopractrice : interview   Thanatopractrice : interview EmptyLun 26 Mar 2007 - 14:59

Pour les cas d'accidentés avec visage, cou et mains très abîmés, comment fais-tu ? Utilises-tu des résines ou quelque chose qui y ressemble, sorte de pâte à modeler le visage pour le refaire ?

là il s'agit de restauration. il existe des cires qui permettent de restaurer les parties du corps abîmées. après on utilise des cosmétiques.
je n'ai pas eu de réelle restauration à faire, je n'ai jamais eu de corps très très abîmés... ça n'arrive pas tous les jours !
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
Romane

Nombre de messages : 90100
Age : 64
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

Thanatopractrice : interview Empty
MessageSujet: Re: Thanatopractrice : interview   Thanatopractrice : interview EmptyLun 26 Mar 2007 - 15:02

Ré : je pense que l'on peut faire ce métier avec beaucoup de "tendresse" mais qu'il vaut mieux, pour la sauvegarde de son psychisme, ne pas s'investir trop... comme les infirmières par exemple.

Riz : Je découvre un article pas trop mal foutu, apparemment...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Thanatopraxie

Question subsidiaire : je me suis toujours demandé si on brûlait le cercueil lors d'un incinération.

Et est-ce qu'il y a des demandes d'enbaumement ?

wikipedia a un article très bien fait, pas de doute...

-lors d'une incinération, tout est brûlé. d'ailleurs sur les cercueils prévus à cet effet, les poignées et autres "parures" habituellement en métal y sont en plastique...
la crémation vue côté "opérateur" est très impressionante...

-les demandes d'embaumement...
petite précision: un soin de thanatopraxie est prévu pour une "conservation" de courte durée, un embaumement permet de conserver les corps parfois plusieurs années (comme dans les facs de médecine par exemple ou chez les Egyptiens il y bien longtemps !!!!!!)
mais malgré tout on parle quand même d'embaumement en général !
les demandes deviennent plus fréquentes, parfois le soin est inclus dans un contrat obsèques...
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
Romane

Nombre de messages : 90100
Age : 64
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

Thanatopractrice : interview Empty
MessageSujet: Re: Thanatopractrice : interview   Thanatopractrice : interview EmptyLun 26 Mar 2007 - 15:05

Luc : Au hasard d’une conversation avec un responsable TP à la charge de la construction d’un crématorium, j’ai appris qu’en effet tout est brûlé lors d’une crémation, mais qu’en plus tout n’est pas entièrement consumé. Une deuxième phase si je puis dire est le concassage. Les restes passent dans un broyeur. J’ai été surpris d’apprendre qu’il fallait autant de minutes pour brûler que de kg du poids du corps. De plus, et bien dans une urne, on a pas toutes les cendres. Olala, qu’est-ce que je raconte là…Walhalla

Ro : C'est intéressant. On peut ici en parler librement. Ce n'est pas tous les jours qu'on a cette possibilité, et je trouve que saisir l'occasion permet de jeter aux orties un tas de tabous ou de peurs, ou je ne sais comment dire. Je trouve que tout l'aspect technique est rassurant. Voilà.

A propos des soins de thanatopraxie, je pensais que c'étaient des soins standards, mais je m'aperçois que ce n'est pas exact : il faut donc en faire la demande si je comprends bien ?
Il y a tout de même des soins standards par l'entreprise de pompes funèbres ?


les soins de thanatopraxie des soins "standards" ???
là je comprends pas trop la question Laughing

pour qu'il y ait un soin il faut l'accord de la famille (sauf si c'est dans 1 contrat obseque) et il faut faire une demande en mairie (de la ville ou aura lieu le soin)

quand il n'y a pas de soin, le corps est présenté en général sur une table réfrigérée. il est habillé, coiffé, un petit coup de maquillage parfois

seuls les thanatopracteurs sont habilités à faire un soin de conservation
quand il n'y a pas de soin, n'importe qui des pompes peut habiller et présenter un corps


je ne sais plus qui parlait de la crémation: il y a effectivement un phase de "concassage" (je sais pas si le terme est exact !) puis les cendres sont récupérées... les "morceaux" qui ne brûlent pas (genre prothèse de hanche ou broches diverses et variées !) ne sont bien évidemment pas données !(pas chouette d'entendre l'urne faire "cling cling" quand on la penche !!!)

le prix des soins de conservation varie de 216 € environ à 390 et des poussières ! mouarf ! je me demande qui se gave là-dedans !?? sûrement pas les thanatopracteurs !!!

en ce qui concerne la demande en mairie, ce sont les pompes ou le thanato qui s'en occupent... les familles ont bien d'autres "soucis" que s'enquiquiner avec de l'administratif comme ça...


les soins sont proposés par les pompes. la famille peut refuser (après c'est du "commercial": soit les pompes savent vendre ou pas l'acte qu'ils proposent)... si c'est inclus dans le contrat, le soin est fait...

au-delà de 24h après le décès et jusqu'à 48h après, le soin est obligatoire pour un transport de corps SANS mise en bière...
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
Romane

Nombre de messages : 90100
Age : 64
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

Thanatopractrice : interview Empty
MessageSujet: Re: Thanatopractrice : interview   Thanatopractrice : interview EmptyLun 26 Mar 2007 - 15:14

Combien y-a-t-il d'écoles en France pour apprendre ton job, le sais-tu ?

pour le nombre d'école: il y 2 fac de médecine qui proposent la formation et des écoles privées mais je ne sais pas combien (j'en connais au moins 3 mais il y en a peut-être plus... aucune idée...)
Toutes ne dispensent que la formation théorique, pour la pratique, c'est au candidat de trouver des maitres de stage (et c'est pas facile !)

Les thanathos travaillent en libéral, sous contrat, au marché ?(riz)

une fois dilômé, le thanato exerce soit comme salarié, soit à son compte (artisan thanatopracteur)
un thanato ne peut pas exercer dans un hôpital car la thanatopraxie est un service des pompes funèbres
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
Romane

Nombre de messages : 90100
Age : 64
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

Thanatopractrice : interview Empty
MessageSujet: Re: Thanatopractrice : interview   Thanatopractrice : interview EmptyLun 26 Mar 2007 - 15:15

Revenons à l'embaumement véritable. Y a-t-il des demandes pour ça ?
Et si oui : pour quelles raisons, à ton avis, des gens réclament-ils cette pratique ? (riz)


l'embaumement "véritable"...
l'embaumement est prévu pour une conservation "longue durée", ça ne se pratique pas dans le cadre des pompes funèbres: on ne garde jamais un corps pendant des mois ou des années...
on concentre beaucoup le produit utilisé (j'en ai jamais fait mais j'en ai vu faire en fac)
lors de dons de corps à la science, l'embaumement peut être pratiqué mais ce n'est pas obligatoire... celà dépend des besoins de la fac...


concernant les soins de conservation (thanatopraxie) il y a certainement des demandes directes de la part des familles quand elle viennent pour un décès ou de clients pour un contrat obsèques...
sinon le soin est proposé par les pompes funèbres aux clients (qui viennent donc soit pour un décès, soit pour un contrat obsèques par exemple)

les raisons des demandes...
-quand les gens connaissent ou ont pu voir de bons résultats et se disent que garder une "belle" dernière image de leur défunt sera bien pour faciliter leur deuil...
-parce que s'ils gardent le corps à domicile la conservation se passera bien
-parce que les pompes funèbres font bien leur boulot et savent vendre leurs "services" Wink

en fait à part ça, je ne vois pas ce qui peut motiver une demande de soin... Rolling Eyes !!! je ferais vraiment une très mauvaise commerciale ! Razz


les soins doivent aussi être faits sur les personnalités quand elles restent exposées longtemps avant leurs funérailles (vous vous souvenez de Jean Paul 2 ?) parce qu'avec tout le passage qu'il y a et le délai avec l'inhumation... si rien n'était fait, ce serait pas beau à voir ! Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
Romane

Nombre de messages : 90100
Age : 64
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

Thanatopractrice : interview Empty
MessageSujet: Re: Thanatopractrice : interview   Thanatopractrice : interview EmptyLun 26 Mar 2007 - 15:16

moi j'ai une question toute simple:

est il obligatoire d'etre mis dans un cerceuil lorsque l'on veut etre crématisé ?

si oui , pourquoi est ce obligatoire ? (lycorne d'or)


je n'ai jamais vu de crémation sans cercueil...
je ne sais pas si ça se fait...
mais étant donné que la famille peut assister à l'entrée du cercueil dans le four, je pense que c'est moins traumatisant quand le corps est dans la "boîte"
ce serait sûrement très impressionant de voir les flammes attaquer le corps...
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
Romane

Nombre de messages : 90100
Age : 64
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

Thanatopractrice : interview Empty
MessageSujet: Re: Thanatopractrice : interview   Thanatopractrice : interview EmptyLun 26 Mar 2007 - 15:17

Ro : Ici, la tradition est de garder le corps à la maison (le faire rapatrier si le décès est survenu dans un établissement hospitalier), jusqu'au jour des obsèques, avec tout ce que cela comporte : recevoir la famille, les voisins, le village et au-delà. Pour les croyants, la coupelle d'eau bénite et le laurier, etc.

Le corps est sur le lit mortuaire, sur lequel est aussi posé la plaque réfrigérante.

Je ne sais pas si je me trompe, mais je crois que les soins sont très basiques et doivent se résumer, hormis la toilette et l'habillage, à un peu de fond de teint. Je me trompe ?

C'est en tout cas ce que j'ai cru constater, lors du dernier décès dont je me suis occupée.

Sinon, oui, j'allais aussi poser la même question que Christelle au sujet du cercueil et de la crémation.
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
Romane

Nombre de messages : 90100
Age : 64
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

Thanatopractrice : interview Empty
MessageSujet: Re: Thanatopractrice : interview   Thanatopractrice : interview EmptyLun 26 Mar 2007 - 15:19

wahlalla : pour le cas dont du parles Romane, il est possible qu'il y ait eu un soin (avant le départ de l'établissement par exemple....)
mais bon il faudrait le demander à la famille...
même si la pratique n'est pas encore généralisée, ça se fait !

l'hôpital ne peut pas imposer les soins... qui c'est qui paye la facture ? c'est pas eux !!!
je trouve ça bizarre...
demande à l'hôpital s'il y a eu des soins de conservations et qui les a demandés...
parce que c'est vrai que si le corps du défunt n'est resté que 2 jours exposé, la table réfrigérante pouvait suffir... (après faut voir à quelle saison ça a eu lieu, comment était la pièce où était le corps, mais bon ça n'oblige en aucun cas à faire un soin de conservation... il y a 16 ans on a gardé le corps de ma grand-mère plusieurs jours à son domicile et elle est restée très jolie sans aucune intervention d'un thanato...)

le soin peut avoir eu lieu si le corps était transporté sans cercueil entre 24 et 48h après le décès...
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
Romane

Nombre de messages : 90100
Age : 64
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

Thanatopractrice : interview Empty
MessageSujet: Re: Thanatopractrice : interview   Thanatopractrice : interview EmptyLun 26 Mar 2007 - 15:19

Selmer : J'ai l'impression qu'il y a aussi une différence dans les usages selon les régions. D'après ce que j'ai cru voir, l'exposition du défunt en chambre funéraire semble une pratique courante dans le sud de la France alors que chez moi, dans le nord-est, c'est l'exception. Aussi l'intervention d'un thanatopracteur va-t-elle de soi dans le sud tandis qu'on n'en entend jamais parler ici.
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
Romane

Nombre de messages : 90100
Age : 64
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

Thanatopractrice : interview Empty
MessageSujet: Re: Thanatopractrice : interview   Thanatopractrice : interview EmptyLun 26 Mar 2007 - 15:20

Ro : J'ai l'impression qu'il y a aussi une différence dans les usages selon les régions. D'après ce que j'ai cru voir, l'exposition du défunt en chambre funéraire semble une pratique courante dans le sud de la France alors que chez moi, dans le nord-est, c'est l'exception. Aussi l'intervention d'un thanatopracteur va-t-elle de soi dans le sud tandis qu'on n'en entend jamais parler ici.
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
Romane

Nombre de messages : 90100
Age : 64
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

Thanatopractrice : interview Empty
MessageSujet: Re: Thanatopractrice : interview   Thanatopractrice : interview EmptyLun 26 Mar 2007 - 15:22

Selmer : Congélateur, boîte, trou.

Ro : Comme ça ???? Mais c'est terrible, non ?

On s'est fait la réflexion, un jour, chez des amis qui venaient de perdre "l'aïeule" ; la pièce de la ferme dans laquelle le corps était exposé, gardait ses portes ouvertes au reste de la maison. Les gens entraient et sortaien très naturellement, même les enfants, cela ne gênait pas. C'était pas joyeux, c'était pas triste, c'était vivant. Même la mort était vivante, je veux dire "partie de la vie". Extra !!!
Il y avait dans la ferme une fantastique chaleur humaine, et la notion très forte du cycle de vie, élément de base incontournable, comme ça, sans rien d'autre que ça.

Jean : Je me souviens de quelques repas "funéraires" pas tristes du tout...C'était à la campagne chez Irma....ça se finisait en joyeuse rigolade...et c'est dommage que la tradition se perde, je trouve....Moi, j'aimerais bien qu'on fasse la fête pour me dire "au revoir"....

Selmer : Je suis bien d'accord et je déplore la perte de cette tradition (la chambre funéraire), perte qui contribue gravement à éloigner l'idée de la mort jusqu'à suggérer qu'elle pourrait, éventuellement, ne pas survenir. En revanche une tradition locale veut qu'après un enterrement ceux qui le désirent soient conviés au restaurant pour une collation.

Walhalla : dans les hôpitaux, le personnel se charge de faire la toilette et l'habillage du défunt... heureusement parce qu'en cas de rapatriement au domicile si on te le "démoule" de sa housse tout droit sortit du lit en super nuisette à ficelle spécial hosto et cheveux en vrac, c'est pas chouette !
mais après un transport, les pompes funèbres se chargent de la présentation du corps, de l'installer bien comme il faut que ce soit au domicile ou dans un funé...

la présentation c'est le plus important: le corps doit être bien présenté jusque dans le moindre détail... que les vêtements ne fassent pas de plis et aient l'air mal enfilés, si cravate savoir faire les noeuds et la centrer, les yeux propres et fermés, la bouche aussi (pas de reste de repas ni de gobage de mouches svp !!!), rasage pour les hommes, un coup de peigne, crème hydratante sur les lèvres, pour les mains en fonction de la religion et de la demande de la famille on croise ou pas, ongles propres et coupés...
tout plein de petits détails pour que tout soit parfait...
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
Romane

Nombre de messages : 90100
Age : 64
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

Thanatopractrice : interview Empty
MessageSujet: Re: Thanatopractrice : interview   Thanatopractrice : interview EmptyLun 26 Mar 2007 - 15:22

Feuilllle : je n'ai jamais vu qu'il n'y avait plus de repas apres l'enterrement.
c'ets indispensable, pour parler du Mort, rire de ces traits cocasses, le faire exister collectivement par les souvenirs, ce qui aide beaucoup les proches.
la mort n'est rien en soi, c'est l'abse,nce de l'être cher qui fait mal
les opsuvenirs, ponctuels et réels, aide a vivre cette absence.
de plus certains viennent de tres loin et il est indispensable aux vivants de se restaurer avant de reprendre la route!
la vie est bien prosaique aux vivants...

a propos? vus avez remarqué? nous avons toujours tres froid pendant la ceremonie, meme s'il fait soleil dehors!
serions en train d'affronter notre peur, glacé d'effroi, de la mort dans les ceremonies?
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Marylen
Electrocuteuse Innée
Marylen

Nombre de messages : 1728
Age : 66
Localisation : Chez Cro-Magnon
Date d'inscription : 10/07/2004

Thanatopractrice : interview Empty
MessageSujet: Re: Thanatopractrice : interview   Thanatopractrice : interview EmptySam 11 Oct 2008 - 23:22

Romane a écrit:
(pas chouette d'entendre l'urne faire "cling cling" quand on la penche !!!)

Wooouuuuuhouh ! fantôme des temps modernes, ça remplacerait les chaines de nos vieux d'aurefois ! je me cache . Pardon.
Revenir en haut Aller en bas
Marylen
Electrocuteuse Innée
Marylen

Nombre de messages : 1728
Age : 66
Localisation : Chez Cro-Magnon
Date d'inscription : 10/07/2004

Thanatopractrice : interview Empty
MessageSujet: Re: Thanatopractrice : interview   Thanatopractrice : interview EmptySam 11 Oct 2008 - 23:30

Romane a écrit:
Pour les croyants, la coupelle d'eau bénite et le laurier, etc.

T'es sûre que c'est du laurier? Le même que pour le civet? Ce serait pas plûtot un brin de buis? Gaga
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Thanatopractrice : interview Empty
MessageSujet: Re: Thanatopractrice : interview   Thanatopractrice : interview Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Thanatopractrice : interview
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Thanatopractrice : interview
» Interview Jervis Johnson
» Interview du boulet du fofo, "Diddu"
» Interview de Céline Guillaume
» Interview

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Loisirs :: Vie pratique :: Métiers-
Sauter vers: