Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Poésies de filo : Eloge de la limite

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11 ... 21  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Poésies de filo : Eloge de la limite   Mer 11 Avr 2007 - 19:23

Evidemment oui
sitôt que je le reconnais
le talent se dicte




GrandGuru a écrit:
Des illusions


Vivre de peu de mots, sans les sourires forcés que la bienséance injecte sur nos faces soumises ; entre diplomatie et hypocrisie la marge est mince.

Méditer dans le vacarme des glas quotidiens, des défilés désespérés, troupeaux de la dernière chance, sous l'oeil impavide des grands frères pervertis.

Garder l'équilibre sur le fil ténu des aspirations/inspirations intimes, tendu entre la vulve maternelle et un horizon fantasmagorique, qu'on érige vertical en feignant d'ignorer son implacable et fatale horizontalité.

Vomir les conditionnements, ceux inoculés afin de feindre la norme et l'équilibre, dégueuler les traditions pour gagner le droit à l'authentique foi personnelle.

Aimer l'Autre, non le miroir ni le fantasme, juste le complément, la différence, la nécessaire altérité, malgré la superficialité érigée en art de vivre, où les sentiments s'avèrent jetables, les passions s'essoufflent, se blasent, car tant de nouvelles sont encouragées et de portée facile.

Créer, hurler, tâcher notre parcelle d'univers de notre empreinte, du moins s'efforcer de lui trouver une place dans les multitudes d'artifices redondants et parfois si bien promus.

Ne pas faire la pute pour survivre, et pire pour vivre mieux.
Ne pas faire semblant d'aimer pour être aimé.
Ne pas écrire pour tuer l'ennui, mais pour dire ce qui n'a pas encore été dit.
Ne suivre personne.
Ne pas me suivre.


Lorsque tout est dit
nos mains se font complices
et merci d'écrire
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91073
Age : 63
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Poésies de filo : Eloge de la limite   Mer 11 Avr 2007 - 21:39

Des illusions : Rien à jeter. Justesse. Résonnances multiples. Que dire... sinon que j'aurais aimé écrire moi-même ce texte !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
filo

avatar

Nombre de messages : 8687
Age : 105
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Poésies de filo : Eloge de la limite   Ven 13 Avr 2007 - 3:14

Maman est un mot que je n'ai jamais prononcé

à celle qui m'a porté comme une erreur
va dire que j'ai oublié son visage

dis-lui et ne souris pas
que je ne pleure pas
l'absence de ses bras
de ses baisers, de ses douces paroles
et tout ce que je n'ai jamais eu
je regrette seulement
ce sort qui l'a emportée
avant d'avoir pu la connaître

dis-lui et ne pleure pas
que j'ai dépassé son âge
que je suis grand à présent
et que je n'enfanterai pas
pour rester à tout jamais
l'enfant qu'elle porta
qu'elle a sauvé
et qui lui a pris son dernier souffle de vie

dis-lui et ne reviens pas
que ma vie s'écoule
comme une maladie
que je n'en guérirai pas
et que le dernier jour avant de partir
j'essayerai juste une fois
de prononcer son nom
pour voir ce que ça fait

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
filo

avatar

Nombre de messages : 8687
Age : 105
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Poésies de filo : Eloge de la limite   Ven 13 Avr 2007 - 3:23

Homo Erectus

Sur son piédestal
érigé par la force
l'homme-nombril domine
son phallus se veut digne
son bon droit une écorce
imperméable à la vile sous-mâle

pourtant

un glissement exogène
une marée de brise
frôlent l'épiderme de pierre
en un chiasme délétère
La statue sur son assise
frémit au premier je t'aime

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
filo

avatar

Nombre de messages : 8687
Age : 105
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Poésies de filo : Eloge de la limite   Ven 20 Avr 2007 - 2:20

OBSESSIONS

Dans ces corps à corps contre la mort
ces nocturnes corps en corps avec la vie
qu'ai je jamais cherché
sinon un reniement rituel de la ténèbre?

Les ai-je aimé pour elles-même?
N'était-ce pas leur amour
dont j'étais amoureux?
Ou leur corps?
Ou cet indéfinissable charme
inhérent à la féminité elle-même?
celle que je ne peux posséder
qu'en la soumettant?

Mais l'absence

Les nuits de non-amour
froides et immobiles
aux couleurs de cheveux gris

Le silence poreux
parfois cruciforme
s'enroule et se dépose en glène,
heure après heure, jour après jour,
troublé
par les hurlements des vers de terre
hhhhhhhhhhiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
persistants si l'on y pense
tortillements obscènes
s'insinuant entre la raison et le rêve
s'incrustant entre les deux hémisphères
de ma pompe à obsessions
qui jamais ne daignera
dormir avec sérénité.



.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91073
Age : 63
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Poésies de filo : Eloge de la limite   Ven 20 Avr 2007 - 3:13

Très surprenante tournure que celle de cette dernière poésie.
L'impression de prendre un virage au hurlement des vers de terre, pour m'enfoncer dans la mort. Et puis non, je me retrouve au contraire émergée "malgré".

Filo tu étonnes, imprévisible. Ah oui... et tu donnes l'envie de reprendre le bic.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
filo

avatar

Nombre de messages : 8687
Age : 105
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Poésies de filo : Eloge de la limite   Dim 22 Avr 2007 - 22:52

Expiration


Une âme cachée se lasse
de ne point trouver l'issue,
le fondement de la foi,
dans l'achèvement du corps
en son ultime soupir.

L'aube nouvelle promise
au détour d'une faiblesse,
en Eldorado suprême
réside-t-elle aux limites
de ce grand achèvement?

En sa seconde indécise,
cette hésitation maîtresse,
éphémère requiem
où s'éteignent enfin les rites,
l'âme doute éperdument.

Libérée de sa cuirasse,
envolée à son insu
sans avoir compris pourquoi,
en un bref confiteor
elle se prend à mourir.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole


Dernière édition par le Ven 25 Mai 2007 - 1:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
filo

avatar

Nombre de messages : 8687
Age : 105
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Poésies de filo : Eloge de la limite   Lun 23 Avr 2007 - 1:44


*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
filo

avatar

Nombre de messages : 8687
Age : 105
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Poésies de filo : Eloge de la limite   Mer 25 Avr 2007 - 1:05

Equation


J'escalade la nuit, j'outrepasse la loi
j'entrevois les secrètes lueurs de demain
et le visage des enfants de nos enfants
se révèle à mes yeux, ceux qui ne cillent pas

alors je comprends que je les connais déjà
croisés au détour de visions ou souvenirs
et leurs voix sont bien celles qui m'ont murmuré
"l'espace est au temps ce que le corps est à l'âme"

mais sont-ils vieux et sages ces gens d'ultérieur?
de moi l'obscur aïeul perdu au souffle du monde
leur reste-t-il au moins la trace dans le temps
celle que je lâche en bouteille à l'éphémère?

ô enfant que je suis, ai été, et serai
j'assiste au défilé des ans et des millénaires
je glisse sur la chaîne et ses maillons enfouis
je suis jeune, si jeune que j'ai oublié

je reconnais les voix lointaines des ancêtres
leur concert en canon délivre l'équation
et l'inconnue ici et maintenant: moi-même.
Le corps est dans l'espace et l'âme est dans le temps

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
filo

avatar

Nombre de messages : 8687
Age : 105
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Poésies de filo : Eloge de la limite   Mer 25 Avr 2007 - 1:09

Notes

A l'ombre des cités
dans leurs veines embouties
leurs vaines embolies
nous marchions, toi urbaine
moi en quête pastorale

de nos désaccords
naissaient des notes
au parfum de la terre
au rire du vent

un chant d'harmonie
car l'amour est ainsi
même dans la discorde

fier comme le roseau
humble comme la poussière

éphémère comme l'aurore

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
filo

avatar

Nombre de messages : 8687
Age : 105
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Poésies de filo : Eloge de la limite   Mer 25 Avr 2007 - 14:33

Les sept voix


Nous sommes les sept voix


Je suis la voix de ton esprit, de ton égo.
Je suis la première car c'est à travers moi
que tu penses et perçois les aléas de ta vie
Je suis ta conscience, la seule à savoir
à quel point tu es le meilleur!

Nous sommes les sept voix
Nous sommes toi


Je suis la voix de ton inconscient.
Tu me connais peu.
Je suis la voix de tes rêves et de tes peurs,
de ton animal, de ton obsession sexuelle, de ton intuition,
Je suis ton inné.
J'ai un lien privilégié avec ton corps.

Nous sommes les sept voix
Nous sommes toi
Nous sommes les sept voies


Je suis la voix de ton intelligence.
Je suis la lumière qui te guide
dans le labyrinthe de la réalité.
Je suis l'outil et son mode d'emploi.

Nous sommes les sept voix
Nous sommes toi
Nous sommes les sept voies
sur lesquelles tu chemines


Je suis la voix de ton expérience.
Tu me réduis souvent à ton acquis,
à ta mémoire, ou à ton surmoi.
Mais je suis ta référence, ta banque de données,
Je suis ta discipline, ton code.

Nous sommes les sept voix
Nous sommes toi
Nous sommes les sept voies
sur lesquelles tu chemines
Nous sommes ton essence


Je suis la voix de ton démon.
Ton côté obscur, que l'intelligence et l'expérience
ont chassé de ton inconscient dont je suis issue.
Je te murmure ta haine, j'attise tes peurs et ton impatience.
Je suis au service de ton égo,
je suis tes freins, tes doutes, tes superstitions et ta violence.

Nous sommes les sept voix
Nous sommes toi
Nous sommes les sept voies
sur lesquelles tu chemines
Nous sommes ton essence
la base de ce qui t'anime


Je suis la voix de ton âme.
Je suis le substrat de ton inconscient et de ta conscience,
je suis l'esprit suprême, la part divine
qui s'est lové en toi en même temps que la vie.
Je suis le vecteur, émetteur et capteur
des énergies universelles reliées.
Je suis l'essence de ton alpha et de ton omega,
Je t'insuffle l'Amour et la foi

Nous sommes les sept voix
Nous sommes toi
Nous sommes les sept voies
sur lesquelles tu chemines
Nous sommes ton essence,
la base de ce qui t'anime
l'esprit, le coeur et le corps.


Je suis la voix de ta mort.
Je ne suis qu'un murmure,
Je suis ta limite et ton moteur de vie,
car ta référence au dépassement.
Je suis l'Inexorable, l'aboutissement désespéré,
l'échelle de ta vanité,
l'ultime crainte des six autres.
Je suis la dernière voie sur laquelle tu chemineras.
Je suis ton horizon, ta malédiction.

Nous sommes les sept voix
Nous sommes toi
Nous sommes les sept voies
sur lesquelles tu chemines
Nous sommes ton essence,
la base de ce qui t'anime
l'esprit, le coeur et le corps.
Nous sommes les sept voix
.

.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91073
Age : 63
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Poésies de filo : Eloge de la limite   Mer 25 Avr 2007 - 14:50

Soupir.
Et dire que tu n'es que doute... !
Comment pourrais-je te faire comprendre ?
Te faire entendre ?

Alors j'ai une idée : sans cesser d'écrire, laisse tous ceux que tu as déjà inventés au sombre de tes yeux (au clair des nôtres). Ne te relis pas avant d'avoir oublié tous ces mots issus de toi.
Quand tu les liras, un jour loin, amnésique de jadis, tu soupireras ; quel poète, ce type... Et tu auras raison.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
filo

avatar

Nombre de messages : 8687
Age : 105
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Poésies de filo : Eloge de la limite   Jeu 26 Avr 2007 - 7:12

Esquisse


L'encre me manque en cette heure
Où je retrace les pâles avatars
De tes rires multicolores
Envolés comme les oiseaux chanteurs
Laissant l'arbre sans éclat, nu au vent retors

Je saigne le monde
Lorsque tu conquiers l'aurore

Je couche d'incertaines empreintes
A l'ombre des lignes filigranes
De cette feuille d'automne
Où la sève de tes étreintes
S'assèche, délétère et monotone

Mes nuits sont-elles fécondes
Lorsque le jour tu trônes?

Ma plume esquisse encore
Les courbes de tes silences
Les pleins et les déliés fortuits
Le nom de ton corps
Le secret parfait de ton huis

Mon désir vagabonde
Lorsque le tien s'enfuit

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
filo

avatar

Nombre de messages : 8687
Age : 105
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Poésies de filo : Eloge de la limite   Jeu 26 Avr 2007 - 7:26

Guillotine


En l'aube interminable
son échine transpire,
le soleil se tait, coupable,
les étoiles s'éteignent puis soupirent.

Et toi, une plainte figée à jamais dans ce silence épuisant,
toi, l'horreur d'un petit matin offert à la rosée livide,
et toi enfin, l'acier trempé humiliant
au sourire aigu et avide

contemples impassible la mort
dans ses pupilles, la raison qui court,
la folie qui bouge encore
l'espoir vain d'un ultime recours

Cette vanité te sied,
elle est même ta vocation, ta loi,
Et ton mortel collier
ne se porte jamais qu'une fois.

Et tout cela te fatigue maintenant,
tes dents claquent, tranchent un hurlement hypothétique,
arrachent le lent présent,
rendant à tes sujets leur offrande pathétique.

Restée seule, tu dresses
ta griffe conquérante,
souillée mais vengeresse,
et tu attends, patiente...



*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole


Dernière édition par le Jeu 26 Avr 2007 - 20:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
francoisdalayrac

avatar

Nombre de messages : 2107
Age : 60
Localisation : Lille
Date d'inscription : 26/03/2007

MessageSujet: Re: Poésies de filo : Eloge de la limite   Jeu 26 Avr 2007 - 15:41

Bon dieu oui! Quel poète ce mec!

François
Revenir en haut Aller en bas
monilet
Hélice au Pays des Merveilles
avatar

Nombre de messages : 3761
Age : 67
Localisation : Île de France, chtimmi d'origine et de coeur
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Poésies de filo : Eloge de la limite   Jeu 26 Avr 2007 - 15:49

La Guillotine : Oui, très fort.

Je me suis demandé si ce n'était pas "impassible" et "tranchent ".
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.orange.fr/claude-colson
Mebaley Annie

avatar

Nombre de messages : 51
Age : 27
Localisation : Libreville / Gabon
Date d'inscription : 17/04/2007

MessageSujet: Re: Poésies de filo : Eloge de la limite   Jeu 26 Avr 2007 - 16:31

Waooouh!!! (Que dire d'autre?)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.killerdolce.hi5.com
filo

avatar

Nombre de messages : 8687
Age : 105
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Poésies de filo : Eloge de la limite   Jeu 26 Avr 2007 - 20:13

Merci pour vos avis.
Oui le s à "impassible" était une faute de frappe, et pour "tranchent", une inattention... c'est corrigé! Merci Moni.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
lison

avatar

Nombre de messages : 7704
Localisation : Gatineau, Québec
Date d'inscription : 22/02/2005

MessageSujet: Re: Poésies de filo : Eloge de la limite   Ven 27 Avr 2007 - 2:53

Tout ce que j'arrive à dire, merci...
Revenir en haut Aller en bas
filo

avatar

Nombre de messages : 8687
Age : 105
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Poésies de filo : Eloge de la limite   Ven 27 Avr 2007 - 5:13

Le sonnet des décombres


Dans les décombres d'un rêve idéal
des souvenirs comme des oiseaux morts
dont les ombres râclent la terre sale
jalonnent le cours de nos coeurs retors

Les feuilles séchées par le vent d'automne
nous suggèrent l'inéluctable prix
leur danse molle devient monotone
à l'aune de nos espoirs équarris

Nous cherchons alors où poser nos pas
sur le sol froissé de nos convenances
chaque instant nous éloigne de l'enfance

et nous rapproche un peu plus du trépas
Au delà de ces ruines avachies
Gît encore un horizon endormi

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
filo

avatar

Nombre de messages : 8687
Age : 105
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Poésies de filo : Eloge de la limite   Sam 28 Avr 2007 - 3:32

Phare


J'inspire et expire
mon vague-à-l'âme
en cet instant étroit

reste l'océan
inquiétant et rassurant
il demeure

je ranime le feu
j'attise les braises
je tends les mains
j'écoute les va et vient

l'océan respire
en vagues et lames
il fait l'amour à la terre
elle est la plus fidèle
l'indéfectible

l'océan couvre et pénètre la terre
la terre reçoit et enveloppe l'océan

le feu pénètre la brise et la réchauffe
la brise nourrit le feu et l'attise

et moi j'entretiens la flamme
pour ne pas couler
je me prends pour un phare
un pygmalion des éléments

mais je ne maîtrise rien
juste un idéal pernicieux et vague
en larmes
le vent me confie qu'il est temps
d'arrêter le simulacre

elle ne reviendra plus

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91073
Age : 63
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Poésies de filo : Eloge de la limite   Sam 28 Avr 2007 - 12:12

Tes poésies sont musique même sans instruments. Je me régale à te lire. Tu es un artiste accompli et très riche dans tes capacités, dans ta tête et dans ton talent. chinois

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
filo

avatar

Nombre de messages : 8687
Age : 105
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Poésies de filo : Eloge de la limite   Lun 30 Avr 2007 - 5:10

LA COMEDIE EN MARGE

-1-

Foules de solitudes
cortèges de pleurs secrets
au déhanchement saugrenu
au regard sondeur
avide
simulant le Plus, le Succès, le Mystère

Errance désespérée
Désesp-errance
en mal de regard
sinon de gloire

Pourquoi le manque d’amour
engendre-t-il la haine?

Pourquoi le vide
doit-il toujours être rempli?


-2-

Tu provoques la foule
tu l’uniformises
tu t’agites
tu revendiques l’Anti

Ton attitude
ton discours
ton uniforme
censés te démarquer
te font ressembler aux multitudes

Même originalité banale
même paraître, même conviction, même défonce

Inhumanité
Inhumilité

Victime peut-être
Alors besoin de victimes en dessous
Un chien
Un nanti qui passe

Tu joues à l’authentique
au redoutable
pour oublier ta détresse et ton envie
oublier que ta mère
ne t’a jamais serré dans ses bras

Tu manques de joie au profond
ou bien ignores-tu ce qu’est la joie?



Nota: La place de la Comédie est la place principale de Montpellier, où de nombreux marginaux,
les 'zonards', se rassemblent (juste en été bizarrement, le reste de l'année ils ne sont pas zonards)
avec chiens, bière, treillis kaki, piercing, tatoo, et/ou autres surenchères se voulant décadentes.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
francoisdalayrac

avatar

Nombre de messages : 2107
Age : 60
Localisation : Lille
Date d'inscription : 26/03/2007

MessageSujet: Re: Poésies de filo : Eloge de la limite   Lun 30 Avr 2007 - 12:08

Eh ben, ça c'est d'une lucidité...
... fulgurante.

François
Revenir en haut Aller en bas
filo

avatar

Nombre de messages : 8687
Age : 105
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Poésies de filo : Eloge de la limite   Mar 1 Mai 2007 - 20:21

De la limite


Au delà des champs de rêves et d'espérances
poussent tes peurs secrètes

Horizon allégorique
dont la verticalité te fait douter
de ta place dans le monde

Toujours la limite
c'est ainsi que tu as toujours fonctionné
tu ne sais pas faire autrement

La limite est le cheval de bataille involontaire
sur lequel tu as toujours dansé
en équilibre

Et si à présent tu découvrais l'autre côté?

[révélation]
il n'y a pas de limites

Sinon celles que fixent tes peurs
et tes conditionnements

Libère-t'en
détache-toi du passé encombrant
auquel tu ne peux rien changer
ne te projette pas dans un futur
aléatoire sur lequel tu n'as pas
autant d'emprise que tu crois

et ton maintenant n'aura plus de limite.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
filo

avatar

Nombre de messages : 8687
Age : 105
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Poésies de filo : Eloge de la limite   Mer 2 Mai 2007 - 11:47

(écrit cette nuit)

CO-NAISSANCE

1-


Quelque part
ailleurs
un homme naît maintenant
émerge d'un sourire
dont il fera sa quête
comme les autres
une vie de plus

Que va-t-on lui faire croire?
des statistiques lointaines
nous informent qu'il ne faut surtout pas
bouleverser nos vies
mais un jour
s'il fait certains choix
il pourra tout faire basculer

La roue des possibles s'arrête-t-elle
sur le point de non-retour?
quelles chances?

Nous faufilerons-nous
entre les gouttes?
saurons-nous trouver notre trajectoire?

Le corps sait
se rit des apparences
et des faux espoirs
il palpite en silence


2-

La lune naît, liquide,
s'amarre à l'horizon
ponctue la mélancolie
de ce soir opaque
elle offre un regard cyclopéen
à l'engeance magique
que les troupeaux
d'une voix unique
appellent à genoux
de peur de se connaître
de se reconnaître
jamais de réponse

Mais la lune sait
la vanité de l'errance
les ambitions ensevelies
le poids du vide

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole


Dernière édition par filo le Jeu 1 Mai 2008 - 22:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Poésies de filo : Eloge de la limite   

Revenir en haut Aller en bas
 
Poésies de filo : Eloge de la limite
Revenir en haut 
Page 2 sur 21Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11 ... 21  Suivant
 Sujets similaires
-
» Poésies de filo : Eloge de la limite
» [REQUETE] Limite caractere sms HTC DESIRE
» Ici Vos Poésies En Vers Libres
» Notre faim n'as pas de limite
» Ces gens-là, par Vilain & filo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Vos écrits : Poésie, nouvelles, romans, théâtre... :: Vos recueils de poésie-
Sauter vers: