Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 TANSEN : le plus grand musicien indien de tous les temps

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: TANSEN : le plus grand musicien indien de tous les temps   Ven 13 Avr 2007 - 22:43

TANSEN, entre légende et histoire






Tansen (1530-1595) fut le plus célèbre des musiciens indiens. Il le devint à la cour d’Akbar, le Grand Moghol.
Dans le Ain i Akbari, Abdul Fazl, l’historien d’Akbar, dit qu’«il n’a pas existé dans l’Inde depuis plus de mille ans un musicien qui soit son égal».
On le considérait comme l’un des neuf joyaux de la cour de l’empereur.
Il devint une figure si légendaire que toutes les histoires racontées sur des musiciens indiens lui furent plus tard attribuées.

D’après la légende, beaucoup de réformes et d’inventions seraient dues à Tansen. Toutefois il semble que son influence sur la tradition a été plutôt malheureuse car il travaillait surtout à sa propre gloire. Beaucoup de musiciens hindous le considèrent comme responsable de la détérioration ultérieure de la musique et de la falsification de nombreux ragas.



Dans le village de Behera, à sept milles de Gwalior, vivait un Brahmane appelé Kavi Makaranda Pandé et son épouse. Ils n’avaient pas d’enfant. Mais par l’intercession d’un ascète musulman Muhammad Ghosh, ils obtinrent d’avoir un fils à la condition que celui-ci deviendrait un disciple de l’ascète.

L’enfant naquit en 1530 (ou 1532). Il fut nommé d’abord Trilochana (ou Ramatannu) Pandé et familièrement Tannu Mishra.
Tannu avait un étonnant pouvoir d’imiter les sons. Un jour qu’il imitait le rugissement d’un lion, Haridasa Swami (un grand maître et grand compositeur de chants classiques, sous Babur et Humahun) qui passait par là, étonné d’entendre un lion dans un lieu habité, entra dans le jardin et découvrit l’enfant. Il alla trouver ses parents et leur dit : «Si vous me confiez cet enfant pour cinq ans j’en ferai un grand musicien». Les parents furent d’accord et Ramatannu devint l’élève du célèbre swami.

Quand Ramatannu revint chez ses parents il était déjà un chanteur de renom. Le Maharaja Rama Niranjana de Gwalior lui donna le surnom de Tana-Séna (maître des ornements mélodiques).
C’est alors que l’ascète Muhammad Ghosh le réclama et mettant une feuille de bétel dans la bouche de l’adolescent le fit musulman et lui donna le nom de Ata Ali Khan.
Le jeune Tansen entra au service du Maharaja de Rewa, Rama Simha Baghela. Le renom du musicien s’était déjà répandu. Akbar ordonna qu’il soir envoyé à sa cour mais Rama Simha refusa. Akbar alors paya le prix de son poids en or et le musicien vint à Delhi.
Tansen resta toujours en contact avec son maître Swami Haridasa et étudia avec les autres disciples du Swami, Baiju Bavaré et Bajanatha-ji.
Il mourut vers 1595. Ses quatre fils et l’empereur étaient présents au moment de sa mort. Il fut enterré dans une modeste tombe à Gwalior qui est restée un lieu de pélerinage.


Les disciples de Tansen se divisèrent en deux tendances (gharanas): les Rababiya (joueurs de rabab, le violon persan) et les Beenkar (joueurs de been ou veena, instruments à cordes pincées). Il existe encore des représentants des deux écoles, mais la plus développée en Inde reste Beenkar Gharana.
Ravi Shankar par exemple, descend directement de la lignée musicale de Tansen.

Tansen ne fut pas seulement un chanteur mais aussi un compositeur de mélodies et créateur de ragas nouveaux. Beaucoup de ses Dhrupad et Dhamar sont toujours chantés et sont considérés parmi les meilleures œuvres de la musique indienne. Plusieurs des ragas qu’il créa restent très populaires, tels que Miyan-Ki-Malhara, Miyan-Ki-Todi, et Darbari-Kanada.
Haridasa Swami qui était Brahmane lui avait enseigné seulement des chants à thème religieux.
A la cour de Delhi, Tansen chantait des chants profanes.
On raconte qu’il fut invité à chanter pour Goswami-Maharaj, le grand prêtre de la secte Vallabha à Mathura. Après le concert, Goswami le complimenta sur son art et lui fit présent de mille pièces d’or et d’un cowri (petit coquillage employé comme la plus petite unité monétaire).
Tansen demanda quel était le sens du cowri. Le grand prêtre répondit: «L’or est pour votre technique, le cowri pour les paroles de votre chant. C’est tout ce qu’elles valent.»
Tansen accepta la leçon et composa ensuite d’admirables chants mystiques en langue hindie.



Tansen vu par la tradition musulmane (Pakistan)



Tansen vu par les hindous, sur un timbre postal



Il existe de nombreuses légendes concernant Tansen et Haridasa Swami. L’une d’elles raconte que l’empereur Akbar demanda à Tansen après l’un de ses concerts s’il existait quelqu’un qui pouvait chanter comme lui. Tansen répondit qu’il connaissait un musicien qui lui était très supérieur. L’empereur montra un vif désir d’entendre ce prodige et, apprenant que le musicien ne pouvait pas être appelé à la cour, demanda à aller chez lui.
L’empereur dût se rendre à la hutte du saint moine déguisé en porteur de tampura, l’instrument d’accompagnement du chanteur. Ils arrivèrent à l’ermitage de Haridasa Swami sur les bords de la Jumna, et Tansen pria le vieux musicien de chanter mais il refusa. Tansen alors chanta devant son maître en faisant intentionnellement quelques erreurs. Le maître aussitôt attira son attention sur ces erreurs et lui montra ce qu’il aurait dû faire, puis il continua de chanter d’une façon si merveilleuse que l’empereur en fut enthousiasmé.
Sur le chemin du retour, Akbar demanda à Tansen : «Pourquoi ne chantez-vous pas comme lui ?» Tansen répondit: «Je dois chanter quand mon empereur me le commande ; lui obéit seulement à son inspiration».


La visite de Tansen et l'empereur Akbar chez le guru Haridas







Echos de l'Inde - janvier 1999

.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
 
TANSEN : le plus grand musicien indien de tous les temps
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TANSEN : le plus grand musicien indien de tous les temps
» Mozart, le plus grand génie de tous les temps !!
» Le " plus grand Français de tous les temps "
» Les 250 meilleurs films de tous les temps selon IMDB
» Le pire clip vidéo de tous les temps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Connaissance du Monde :: Géographie - Peuples du Monde - Voyages, culture, art :: Inde :: Musique, danse & Arts-
Sauter vers: