Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jean-Christophe Rufin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bertrand-mogendre
Bienveneur bucolique
avatar

Nombre de messages : 3001
Age : 62
Localisation : ici et là
Date d'inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Jean-Christophe Rufin   Lun 16 Avr 2007 - 14:08

Rouge brésil de Jean Christophe Rufin
Broché: 550 pages Editeur : Gallimard (30 avril 2002)
ISBN-10: 2070761983 ISBN-13: 978-2070761982

Présentation de l'éditeur
La conquête du Brésil par les Français est un des épisodes les plus extraordinaires et les plus méconnus de la Renaissance. "Rouge Brésil" raconte cette histoire à travers deux enfants, Just et Colombe, embarqués de force dans cette expédition pour servir d'interprètes auprès des tribus indiennes. Tout est démesuré dans cette aventure. Le cadre : cette baie sauvage de Rio, encore livrée aux jungles et aux Indiens cannibales. Les personnages, et d'abord le Chevalier de Villegagnon, chef de cette expédition, nostalgique des croisades, pétri de culture antique, précurseur de Cyrano ou de d'Artagnan. Les événements : le huis clos dramatique de cette France des Tropiques sera une répétition générale, avec dix ans d'avance, des guerres de religion.

Mon commentaire :
Quel travail ! Comme il est difficile d’aimer un pavé livresque si l’histoire ne s’emmêle pas de découvertes en émerveillement. Romancé, écrit légèrement par une plume alerte, vive et mesurée, ce document me procure le plaisir de la conquête de nouveaux mondes inconnus, livrés pour nous pauvres pêcheurs, tel pugilat à défendre becs et ongles. L’esprit des précurseurs m’indispose. La débauche des valeurs guerrières révulse mon esprit calme et tranquille. Pourtant ils ont bien existé ses fous, qui forgèrent en nos esprits endormis des valeurs « d’humanité », comme a tant pu le rabâcher, le représentant de ma religion catholique. Frère des hommes, rime avec armes à la main, au rouleau compresseur de la foi meurtrière. D’en comprendre le mécanisme historique, me permet d’analyser la haine ancestrale des outragés de l’espèce humaine sauvage, face aux civilisés porteur de bonnes paroles, exploiteurs des richesses minières. (bertrand-môgendre)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.flickr.com/photos/mogendre/
bertrand-mogendre
Bienveneur bucolique
avatar

Nombre de messages : 3001
Age : 62
Localisation : ici et là
Date d'inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Globalia Jean-Christophe Rufin   Lun 16 Avr 2007 - 14:10

Globalia Jean-Christophe Rufin
Broché: 495 pages Editeur : Editions Gallimard (8 janvier 2004)
ISBN-10: 2070737292 ISBN-13: 978-2070737291

Présentation de l'éditeur
Tu ne comprends pas, Kate. Ce sera partout la même chose. Partout nous serons en Globalia. Partout, nous retrouverons cette civilisation que je déteste. Évidemment, puisqu'il n'y en a qu'une ! Aurais-tu la nostalgie du temps où il y avait des nations différentes qui n'arrêtaient pas de se faire la guerre ? Tu me récites la propagande que tu as apprise comme nous tous. Globalia, c'est la liberté ! Globalia, c'est la sécurité ! Globalia, c'est le bonheur. Kate prit l'air vexé. Le mot de propagande était blessant. Moi, reprit Baïkal d'un ton passionné, je continue à croire qu'il existe un ailleurs. Un grand roman d'aventures et d'amour, par l'auteur de L'Abyssin et de Rouge Brésil (prix Goncourt 2001). Mais aussi une fable visionnaire sur la mondialisation


Mon commentaire

L’engagement de l’auteur nous oblige à sortir de notre bulle protectrice face aux agressions de l’inconnu que nous croyons étrange, malfaisant, dangereux souvent par manque de connaissance. De fausses informations, en rumeurs qui grondent, de l’inquiétude des nouveautés qui pourraient perturber notre ronron sécuritaire en œillères capitonnées, nous ouatons notre existence par le bien pensant, le mieux disant, les convenances douces-heureuses.
Combien la jeunesse, gagnée par la folie des conquêtes, bousculant nos armures, dynamisant notre existence, combien cette jeunesse peut raviver cet esprit enthousiaste qui s’engrisaille peu à peu.
Jeunesse et sagesse sont antinomiques ? Quelle importance du moment que la vie prend le dessus.
Jeunesse et sagesse sont complémentaires ? Voilà du travail constructif en prévision d’un futur évolué.

Globalia est à lire avec la légèreté d’un observateur décryptant un petit monde parfait vivant sous cloche, opposé à l’essentiel de la planète demeurée dans une incertitude non programmée, angoissante, mais libre, d’agir et de penser.(bertrand-môgendre)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.flickr.com/photos/mogendre/
bertrand-mogendre
Bienveneur bucolique
avatar

Nombre de messages : 3001
Age : 62
Localisation : ici et là
Date d'inscription : 09/03/2006

MessageSujet: La salamandre   Lun 16 Avr 2007 - 14:13

La salamandre de Jean-Christophe Rufin ( 15/4/07)
Broché: 199 pages Editeur : Editions Gallimard (15 mars 2005)
ISBN-10: 2070774104 ISBN-13: 978-2070774104

Présentation de l'éditeur

Catherine, dont la vie s'organisait autour du travail avec la haine des dimanches, le secours de la télévision, l'affection d'un chat et l'usage fréquent de somnifères, tourne le dos à la France pour s'installer au Brésil. Dépassant sa condition de touriste, elle quitte l'univers des agences de voyages pour celui des favelas. La violence avec laquelle les gens se traitent entre eux ne lui est alors plus épargnée. Dans ce récit d'un parcours absolu, Jean-Christophe Rufin livre une tragédie moderne, où l'héroïne semble soudain obéir à une loi profonde qui la pousse à se détruire et à s'accomplir en même temps. À travers ce portrait d'une femme qui se perd et se découvre, l'auteur reprend aussi un thème qui lui est cher, celui de la rencontre entre les Occidentaux et leur tiers-monde fantasmé. Loin de la vitrine exotique et du mythe révolutionnaire, il va au-delà de la vision idéalisée, tout au moins " idéologisée ", du tiers-monde, vers un monde ambivalent, fait à la fois de richesse et de violence, repoussant et attirant.

Biographie de l'auteur
Jean-Christophe Rufin, né en 1952, médecin, voyageur, est président de l'association humanitaire " Action contre la faim ". Il a publié en 1997 L'Abyssin, prix Goncourt du Premier roman et prix Méditerranée, Sauver Ispahan en 1998, Asmara et les causes perdues, prix Interallié 1999, Rouge Brésil pour lequel il a reçu le prix Goncourt 2001, Globalia en 2004, et La Salamandre en 2005.

Mon commentaire : petite combustion tranquille des ailes du désir.

Que fait elle Catherine, notre petite secrétaire française en vacances sur la côte touristique brésilienne ? Comment réagit cette célibataire quadragénaire grise face à la jeunesse vigoureuse d’un autochtone entreprenant ? Cette femme rougit par les morsures du soleil se brûle soudain aux feux de l’amour. Elle est salamandre triste si sombre qu’il n’y a que les flammes qui lui soient si douces.

L’écriture de Rufin, permet de parcourir cette fable moderne (aux accents surfaits), avec allégresse et rapidité. Pourtant la présentation de ses personnages relève de la vieille école du romancier scrupuleux, nous infligeant la description méticuleuse de carapaces humaines avant de s’introduire en elles pour expliquer tel ou tel comportement (page 57 à propos de Catherine jeune épousée … elle préféra donc penser que ce divorce était un malheur et en fit retomber le reproche sur ses parents, espérant se libérer par là d’une autre dépendance).

J’ai l’impression de connaître par moments, quelques lourdeurs administratives obligatoirement introduites au fil des pages pour donner un sens cohérent à certaines actions. Ce qui ne l’empêche pas d’introduire, par petites touches, elles par contre, délicates presque inaperçues, ses idées sur les rapports déséquilibrés entre les peuples (page 91 : Catherine l’européenne, offre l’argent nécessaire à une tenancière de cabane « paillote » afin qu’elle puisse devenir propriétaire de son outil de travail :
Citation :
Ce qu’elle venait de faire n’était plus à ses yeux une action généreuse mais un acte de violence. Chaque fois que l’injustice du monde s’illustre dans le rapport concret d’un être humain à un autre, elle devient insupportable. La charité est le moment privilégié de cette révélation.)

Ce qui me gêne dans ce roman, c’est le côté versatile de l’histoire, genre drame conté par un journal à sensations. C’est un drame humain. Soit. Rufin avec Rouge Brésil et Globalia, nous avait séduit d’une toute autre manière.

Sur la Salamandre, quelques flammèches incolores ne pourraient survivre longtemps tant le foyer manque de combustible.(bertrand-môgendre)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.flickr.com/photos/mogendre/
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Jean-Christophe Rufin   Lun 16 Avr 2007 - 15:38

Citation :
La conquête du Brésil par les Français est un des épisodes les plus extraordinaires et les plus méconnus de la Renaissance.
Tiens... Intéressant ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jean-Christophe Rufin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean-Christophe Rufin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» KATIBA de Jean-Christophe Rufin
» LE GRAND COEUR de Jean-Christophe Rufin
» Globalia [Jean-Christophe Rufin]
» Jean-Christophe RUFIN - La salamandre
» Jean-Christophe Rufin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Biblio LU :: Salon des auteurs connus-
Sauter vers: