Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Gernika

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gérard FEYFANT

avatar

Nombre de messages : 1342
Localisation : 45.12 N - 0.41 E
Date d'inscription : 26/03/2007

MessageSujet: Gernika   Jeu 26 Avr 2007 - 15:02

Jusqu'au printemps 1937, Guernica (Gernika en basque), n'est pas seulement une jolie petite ville nichée au fond de la baie de Biscaye à une dizaine de kilomètres de la mer, entre Bilbao et San Sebastian. C'est la plus ancienne des cités du Pays Basque, le lieu saint de l'Euskadi, une sorte de Mecque. C'est, pour tous les Basques la "ville symbole" d'une ethnie qui, au long des siècles, a su garder intacte sa langue, sa culture, ses singularités.

Le lundi 26 avril 1937, outre sa population de 6 000 habitants, augmentée de 3 000 réfugiés fuyant les zones où la guerre fait rage, elle regorge de paysans venus au marché traditionnel du début de semaine.

A quatre heures et demi de l'après-midi, les bombardements commencent. C'est le début d'un déluge infernal qui s'abattra sur la ville et sa population, à un rythme croissant et sans discontinuer jusqu'à huit heures du soir.

Des milliers d'engins incendiaires et de bombes de 500 kg vont transformer la ville sainte en un gigantesque brasier visible à plus de vingt kilomètres alentour. La population, épouvantée, tente de fuir. Les avions allemands de la légion Condor (aux ordres de Franco) fondent en piqué pour mitrailler les habitants qui tentent de s'éloigner de la ville en flammes.

La "ville sanctuaire" est en cendres. Cet holocauste de Guernica fera plus de 1 700 morts.
Le generalisimo Franco tentera en vain, par radio interposée, de dissimuler son crime odieux, tentant même de l'imputer aux Républicains.
Alors que le président du gouvernement autonome basque, José Antonio de Aguirre dénonçait ce crime épouvantable, Radio-Nacional, aux mains des fascistes répliquait : " Aguirre ment ! Il ment bassement... Il n'y a pas d'aviation allemande ou étrangère en Espagne nationaliste...".
Radio-Requate, contrôlée également par les factieux en Navarre renchérissait : " Les déclarations faites par le ridicule président de la République d'Euskadi... sont complètement fausses. Dans l'impossibilité de contenir l'avance de nos troupes, les Rouges ont tout détruit, et ils accusent les nationalistes..."
Franco, en difficulté aux porte de Madrid se devait, pour garder sa crédibilité auprès de Hitler et de Mussolini, de reprendre à tout prix l'initiative. "Il faut trouver un théâtre d'opération facile qui nous permette d'escompter des résultats avantageux non seulement au point de vue moral, mais matériel. Or, le front ennemi le plus faible, c'est le Nord...".
Ainsi fut détruite Guernica !

Pour que certains généraux franquistes commencent à admettre, à demi-mot, le massacre et la destruction de Guernica, il faudra attendre le début des années... 1960.

Gérard FEYFANT - Repère historique dans l'ouvrage "De Soleil à Soleil" (sous-titre : de la guerre d'Espagne à l'enfer de Mauthausen) - Souvenirs d'André Rodriguez recueillis par Maria Carrier - LA LAUZE 2004.
Revenir en haut Aller en bas
francoisdalayrac

avatar

Nombre de messages : 2127
Age : 59
Localisation : Lille
Date d'inscription : 26/03/2007

MessageSujet: Re: Gernika   Jeu 26 Avr 2007 - 17:21

Il est de ces noms qui marquent à jamais notre mémoire. L'auguste ciel fasse que la mémoire ne s'éteignent jamais. Juste une p'tite question.

Combien de Guernica on a oublié?

Froid dans le dos non?

François
Revenir en haut Aller en bas
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Gernika   Jeu 26 Avr 2007 - 19:03

Oui, mais ici, (je cite de mémoire), c'était un champ d'essai pour la nouvelle doctrine de ce qui allait devenir l'OKW, une attaque terroriste massive par la Luftwaffe. Du jamais vu. Un opération purement terroriste, sans but militaire stratégique.
Plus tard, cette doctrine fut affinée par une combinaison d'attaques de char et de frappes massives de l'aviation.
A part notoirement un certain Colonel de Gaulle, personne n'en a tiré les conclusions militaires, ce qui conduisit à l'effondrement de mai '40, après l'Autriche, la Tchécolosvaquie et la Pologne.
Car il valait mieux Hitler que le Front Populaire disaient les Sarkozystes de l'époque.

Citation :
Gérard FEYFANT - Repère historique dans l'ouvrage "De Soleil à Soleil" (sous-titre : de la guerre d'Espagne à l'enfer de Mauthausen) - Souvenirs d'André Rodriguez recueillis par Maria Carrier - LA LAUZE 2004.
On commande ça ou, Gérard, chez l'auteur ?


Dernière édition par le Jeu 26 Avr 2007 - 19:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
francoisdalayrac

avatar

Nombre de messages : 2127
Age : 59
Localisation : Lille
Date d'inscription : 26/03/2007

MessageSujet: Re: Gernika   Jeu 26 Avr 2007 - 19:14

Juste. Et le plus drôle c'est que c'est l'état major nazi qui s'est inspiré des théories ce ce fameux colonel. Rigolo non? Et le pire, le pire, c'est que ça risque recommencer! Décidemment l'histoire a du mal à se faire comprendre!

François
Revenir en haut Aller en bas
Gérard FEYFANT

avatar

Nombre de messages : 1342
Localisation : 45.12 N - 0.41 E
Date d'inscription : 26/03/2007

MessageSujet: Re: Gernika   Jeu 26 Avr 2007 - 19:18

En 1937, l'ambassadeur nazi, Otto Abetz, s'arrêtant devant le tableau "Guernica" demande à Picasso :
- C'est vous qui avez fait ça ?
- Non, c'est vous ! répondit Picasso.
Revenir en haut Aller en bas
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Gernika   Jeu 26 Avr 2007 - 19:22

Oui, mais il parait que la légende est belle...

Citation :
En 2003, lors du vote de la résolution de l'ONU concernant la deuxième guerre d'Irak, une reproduction du tableau présentée à l'ONU a été recouverte d'une toile bleue.[1]

L'as des présentations rigolotes en Powerpoint, Powell, a ses petites manies...
Revenir en haut Aller en bas
Gérard FEYFANT

avatar

Nombre de messages : 1342
Localisation : 45.12 N - 0.41 E
Date d'inscription : 26/03/2007

MessageSujet: Re: Gernika   Jeu 26 Avr 2007 - 19:27

rizlabo a écrit:
On commande ça ou, Gérard, chez l'auteur ?

En France, les ouvrages des Editions de LA LAUZE sont en principe disponibles sur commande chez tous les libraires (chez ceux qui veulent se donner la peine de commander un livre à l'unité).
Le diffuseur-distributeur de LA LAUZE est DE BOREE DIFFUSION. Il a ce titre disponible.

Autre solution : En direct par LA LAUZE (coordonnées sur site lalauze.com)

ISBN 2-912032-69-5
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Gernika   Jeu 26 Avr 2007 - 22:26

Gérard FEYFANT a écrit:
En 1937, l'ambassadeur nazi, Otto Abetz, s'arrêtant devant le tableau "Guernica" demande à Picasso :
- C'est vous qui avez fait ça ?
- Non, c'est vous ! répondit Picasso.

Oh la vache ! thumright

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gernika   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gernika
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gernika

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Société, Politique-
Sauter vers: