Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jean-Pierre Otte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bertrand-mogendre
Bienveneur bucolique
avatar

Nombre de messages : 3001
Age : 62
Localisation : ici et là
Date d'inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Jean-Pierre Otte   Jeu 26 Avr 2007 - 16:46

L’épopée amoureuse du papillon de Jean-Pierre Otte

Broché Editeur : Julliard (5 avril 2007)
ISBN-10: 2260017223 ISBN-13: 978-2260017226

Présentation de l'éditeur
" C'est en butinant, s'enivrant des alcools offerts dans les salons soyeux au fond des corolles, que le papillon se prépare le mieux à ses noces. Il courtise aussitôt la femelle dès qu'il la repère à la forme et à la couleur, à l'ocelle de ralliement. Déjà il effectue une danse nuptiale dans les airs, développe toutes sortes d'acrobaties subtiles et insistantes pour se mettre en valeur. Le plus souvent, la femelle entre dans la valse, décrit avec lui quelques tours, quelques spires, puis, en manière d'assentiment, va se poser sur une fleur, offrant son abdomen bien en évidence sur les pétales. Comme le mâle se pose au plus près d'elle, elle se renverse sur la fleur, suggère qu'il la prenne dans la position du missionnaire. Un style d'étreinte qui ne déplaît pas au prétendant, lequel la couvre, se fixant étroitement à son abdomen et agitant brièvement les ailes à l'instant d'un plaisir ascensionnel. "

Biographie de l'auteur
Ecrivain, conférencier et peintre, Jean-Pierre Otte vit aujourd'hui sur un causse du Lot, entouré de près d'une centaine d'animaux. Observateur passionné et bien connu des rites amoureux du monde animal, il est aussi l'auteur revigorant des Histoires du plaisir d'exister et de la Petite tribu de femmes (Julliard).

Mon commentaire : Otte le Kant à soie

J-P Otte, en ses chaudes Causses, bercé d’inaccordantes forfaitures picturales, lui vient l’envie d’étudier le papillon qui l’intrigue. De la chenille, gavée d’importance, Otte scrute la chrysalide qui elle, observe en silence un recueillement nécessaire, propice à l’émergence somptueuse d’une œuvre qui ne lui ressemble en rien et pourtant issue de son corps précédent.
Si l’ennui vient à poindre entre deux pontes ou repas gargantuesque, le fil à suivre conduit à l’apogée sublime d’une métamorphose éblouissante.

Jean Pierre Otte possède une écriture claire, précise, utile, à la fois technique, scientifique, descriptive et relate doucement les étapes de la transmutation. Se voulant professeur des écoles, Otte perd en poésie. Ce manque de poésie donne à l’ouvrage la consistance de l’éphémère. La lourdeur des explicatifs quoique bien argumentés, est la résultante d’un travail de recherche fort bien documenté. A tel point, qu’un ou deux schéma, illustrations trouveraient une place justifiée au sein du livre, léger.

De romancier spécialisé dans l’amour, J-P. Otte passe par l’entomologie descriptive. Une très belle manière de découvrir le monde merveilleux des mœurs papillonnantes, à la manière d’un Jean Marie Pelt, (Les langages secrets de la nature : La communication chez les animaux et les plantes) formidable vulgarisateur de sciences obscures.
Otte en farouche observateur des insectes royaux rampant, dévorant puis batifolant, suit-il la voie royale tracée par le célèbre botaniste-écologiste-toxicologue ? (bertrand-môgendre)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.flickr.com/photos/mogendre/
bertrand-mogendre
Bienveneur bucolique
avatar

Nombre de messages : 3001
Age : 62
Localisation : ici et là
Date d'inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Otte   Jeu 26 Avr 2007 - 22:10

http://perso.orange.fr/plaisir.d-exister/index.htm
voici l'adresse du professeur du désir
Revenir en haut Aller en bas
http://www.flickr.com/photos/mogendre/
bertrand-mogendre
Bienveneur bucolique
avatar

Nombre de messages : 3001
Age : 62
Localisation : ici et là
Date d'inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Otte   Sam 28 Avr 2007 - 13:34

Julienne et la rivière Jean-Pierre Otte (septembre 1979)
édition : Robert Laffont
publication : 1977

Quatrième de couverture :
C'est l'été à La Hoûse, la ferme vouée à l'abandon, auprès de sa moisson pillée par les oiseaux. Le père, Félicien, avec sa jambe de bois mort, ne peut plus travailler. La mère se replie sur elle-même. Jeanne, l'une des deux filles, ne songe qu'à vivre son corps en pleine floraison et ne compte plus "ses amours de jacinthes et de jambes ".

A leurs côtés, Julienne rêve, Julienne, au plus secret de son être, liée à la rivière, à sa transparence, à sa rumeur sonore, à la rondeur des galets, au mouvement des algues, au chuchotis des ajoncs. Elle imagine son promis comme un Don Quichotte, efflanqué et un peu fou, qui livrera pour elle des joutes obscures contre les grands épicéas, l'emmènera dans sa demeure de verre et révélera en elle ses fruits de femme.

Et voici qu'apparaît Emilien. Le père l'a invité à la ferme. Il lui propose de reprendre le domaine. Julienne entend et devine. Sera-t-il, ce jeune homme, celui qui la délivrera des sortilèges de l'enfance ?

C'est tout l'art et la magie de Jean-Pierre Otte de nous conter, avec beaucoup d'émotion et de pudeur, au travers d'une écriture toute de sensations et de saveurs, ce merveilleux passage d'une jeune fille à l'état de femme, en accord avec la moisson, le cours de la rivière, le cycle de la lune, le lacis des truites et le chant des sitelles.


Mon commentaire :

1979 fut ma première rencontre avec l’écrivain à travers ce livre.
Douceur et prélude à l’amour (la famille Otte possède des perles éblouissantes...), la ferme de la House (à Ferrière) fut pour moi, le début d’un tout. Loin d’être à l’abandon, elle abrite des habitants au grand cœur.

C’est dire combien la lecture à Deux Rys, fut une ouverture d’esprit plutôt qu’un grand moment littéraire.
De retrouver si longtemps après l’auteur devenu entomologiste pratiquant (L’épopée amoureuse du papillon), me réchauffe les souvenirs ardennais.

Je vais déroger à ma règle de conduite : je ne me prononce pas sur le livre tant, je serai partial et mauvais juge.
La fonction du livre est parfois étonnamment subliminale.(bertrand-môgendre).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.flickr.com/photos/mogendre/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jean-Pierre Otte   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean-Pierre Otte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Rossignol, Mario & Ste-Marie, Jean-Pierre] Agrippa - Tome 1: Le Livre noir
» [Cabanes, Jean-Pierre] Ciao Bella
» Le Club des Poètes de Jean-Pierre ROSNAY
» [Justice] Jean-Pierre Treiber... coupable ou innocent ?
» Photos de Jean Pierre COUDERT I

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Biblio LU :: Salon des auteurs connus-
Sauter vers: