Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Banalyse; morte et enterrée?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yohann

avatar

Nombre de messages : 48
Age : 34
Localisation : Les pentes de lyon
Date d'inscription : 08/05/2007

MessageSujet: La Banalyse; morte et enterrée?   Mer 9 Mai 2007 - 4:12

Bonjour,

je vous présente monsieur Hélias et sa banalyse;
Breton veut faire parler de lui, oublions le un peu;

remettez les pendules à l'heure, et Banalysons un peu
nos pensées;

à bon entendeur salut.

http://www.youtube.com/watch?v=OucM7xUgqNA

PS. ouvrez les balises. larguez vos anciennes valises.
Revenir en haut Aller en bas
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: La Banalyse; morte et enterrée?   Mer 9 Mai 2007 - 4:57

"...on ne savait pas très bien que faire, alors on a fait ça..." (en évoquant l'arrivée du 6h48). Donc être là, pour rien, enfin pour rien d'autre.

Un prof de Rennes, pas nihiliste mais post-situationniste, se réclamant de Guy Debord, de 68 et revendiquant une indifférence voire un désintérêt total de la musique, s'approprie le "banal" et essaye d'en faire la base d'un supposé mouvement (artistique?), et même avec un peu de chance (qu'il n'a pas semblé avoir) d'un courant, qu'il nomme la "Banalyse".

Je ne sais pas si son concept gagnera ses lettres de noblesse au point d'être un jour recensé comme succédant aux courants dada, surréaliste, pataphysique, situationniste, nihiliste, etc... mais je lui souhaite bonne chance quand même.

Il conclut l'interview par l'enfonçage de porte ouverte (de mémoire) : "En général, on va toujours voir ce que les autres ont déjà vu... il faut être un peu explorateur, je crois."

Je ne suis pas convaincu je l'avoue, Yohann, d'autant que le ton de ton interview était aussi peu assuré que l'intérêt du projet de ton prof.

Le seul détail qui m'a interpelé était le fait que l'intérêt de ces congrès sans but devait porter sur un non-produit de consommation.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole


Dernière édition par le Mer 9 Mai 2007 - 5:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Yohann

avatar

Nombre de messages : 48
Age : 34
Localisation : Les pentes de lyon
Date d'inscription : 08/05/2007

MessageSujet: Les horizons perdus de la Banalyse   Mer 9 Mai 2007 - 5:03

notre discussion à moi aussi m'a laissé sur ma faim,
et je pense pas qu'il ait dit son dernier son mot;
mais oui, je vois ce que tu veux dire.

Puisque tu es là, sais tu à quel film ton avatar me fait penser?
Un film sage et calme d'un certain Franck Capra,
"Lost horizons"
Revenir en haut Aller en bas
Yohann

avatar

Nombre de messages : 48
Age : 34
Localisation : Les pentes de lyon
Date d'inscription : 08/05/2007

MessageSujet: suite   Mer 9 Mai 2007 - 5:11

Mais ce n'est pas mon prof;
il vit à Rennes, et moi j'ai juste y'a cinq ans ce monsieur,
et je sais mieux que toi donc, que la banalyse a une portée importante;
mais il me reste à faire un nouveau film avec lui car celui ci
s'est déroulé d'une certaine façon.

Sois patient, prends le temps d'aller plus loin puisque la porte est grande
ouverte, et jette un oeil sur les cahiers d'inspection banalytique
avant de te faire une idée de ce qu'a pu être la banalyse;

qu'il y a t il par delà le bien et le mâle surréalisme, dis moi
Revenir en haut Aller en bas
Yohann

avatar

Nombre de messages : 48
Age : 34
Localisation : Les pentes de lyon
Date d'inscription : 08/05/2007

MessageSujet: J'irai pas cracher sur ta tombe moi   Mer 9 Mai 2007 - 5:43

Pour ta gouverne, monsieur le maître, Denis Grozdanovitch ne s'est pas gouré, lui, en voyant dans la banalise une instution "fort respectable";

"On est banaliste ou on ne l'est pas", donc.

Bon chemin.

(citation tirée de la bouche du père fondateur; D. G. a écrit un "petit traité de désinvolture" qui ne sera pas sans faire mouche si j'en crois à la sérénité qui émane de ton image de gourouindou (fermez la parenthèse
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Banalyse; morte et enterrée?   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Banalyse; morte et enterrée?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Premier essai de nature morte avec l'EP-2
» Ville Morte a Uvira
» Matière organique morte...
» FT17 enterré dans les années 50
» fuite tuyau pvc enterré

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Detente :: Blabla-
Sauter vers: