Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Train & rails

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91107
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Train & rails   Ven 11 Mai 2007 - 12:47

Puisque je viens d'ouvrir un fil défi photos sur le thème Train & rails, autant ouvrir le fil écriture correspondant au thème.

Voici pour vous l'occasion de poster de votre propre cru : prose, poésie, dialogue, chronique, dans le genre qui vous convient, le style que vous voulez et autant de fois qu'il vous fera plaisir de le faire.

Et que votre plume voyage !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 66
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: Train & rails   Ven 11 Mai 2007 - 12:58

mdrrrrrrrrrrrrr. tu lis dans les pensées ? Tu anticipes ! Je viens de poster un texte pile poil sur ce thème... suis pliéeeeeeeeeee. mdr mdr
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91107
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Train & rails   Ven 11 Mai 2007 - 13:12

Ben... mets-le ici, pardi. Wink
L'idée, je l'ai eue hier mais trop épuisée pour tout mettre en route. Je viens d'envoyer un mail de masse, tout ça aurait du être fait hier.
Et j'en profite au passage pour saluer filo, à qui j'ai demandé des idées de thèmes il y a quelques jours et qui m'en a abreuvée.
Y'a puka... Laughing

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 66
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: Train & rails   Ven 11 Mai 2007 - 13:33

Sitôt dit... Sitôt fait...
mais avoue que le hasard... écrit hier soir... comme ça...




Le train s’étire tout au bord du quai. Un très vieux train ! Un train sans âge… presque un fantôme de train. Un train comme il en existait autrefois. J’avance… je ne sais pas pourquoi… mais j’avance.

La locomotive à vapeur dresse fièrement sa cheminée, même si de guingois. Dans sa lourde robe noire rutilante, elle en impose jusqu'au TGV voisin. De ses yeux ronds, elle observe les silhouettes charnelles qui passent devant elle, aveugles à son existence. Son regard accroche le mien, et elle laisse fuir un soupir… un long soupir… Elle chuchote… et je l’entends… et je l’écoute… Captive de ces prunelles sans âme, miroirs bleutés dans lesquels glissent mes pas. J’avance… je ne sais pas pourquoi… non… je ne sais pas… mais j’avance encore !

Elle me laisse aller, suivre le long de son flanc… Elle souffle…siffle… renifle… et vibre sur ses roues… je passe… et je retiens ma main, n’osant une caresse sur la soie sombre, pour ne pas sembler la flatter comme je l’aurais fait pour la croupe d’un percheron.

Sur le quai désert, j’avance dans un silence ouaté résonnant de murmures, d’appels, de rires… lointains… comme suspendus… comme immobiles… figés. Sur le quai désert, j’avance dans une clarté voilée de brume vaporeuse peuplée d’ombres qui se hâtent, se bousculent, se mêlent, se défont… impalpables.

Une enfilade de wagons, des fenêtres ouvertes sur les bruissements de mains diaphanes qui s’agitent, délivrent des adieux, libèrent des baisers du bout de leurs doigts, en cueillent d’autres, les ramènent et les déposent sur des lèvres invisibles.

J’avance… je ne sais pas pourquoi… je ne sais pas vers où… mais j’avance.

Un chuintement, une portière qui se replie au-dessus d’un marche pied.

Une barre à laquelle je m’accroche.

Est-ce elle qui me tire ou moi qui me hisse ?

Des lattes de bois, vernies, lustrées, qui frissonnent sous mes pieds.

J’avance… je ne sais pas pourquoi… mais j’avance toujours.

Un long couloir… un sas… un couloir… un sas… un couloir… Un compartiment ouvert, invitation muette des banquettes au cuir patiné, avachies sous le poids des corps passés, portés, des vies transportées. Transhumance humaine… Chuchotements…

J’écoute…

J’écoute… des mots… des rires… des appels… des soupirs… des baisers… Des sons échappés, libérés des parois impassibles.

J’écoute… et je me tais.

J’écoute et j’attends…

J’attends le premier frisson, la première vibration, le premier tremblement d’un convoi étrange dans lequel je me perds.

Le train… le train sans âge palpite… s’ébranle… délie ses membres engourdis.

Je les sens, les ressens, les pousse… accorde ma respiration à la leur et leur rythme s’impose.

Voyage vers l’inconnu … Voyage vers l’oubli… ou bien vers cet hier après lequel depuis si longtemps je cours ?

Et ce train d’autrefois s’anime… et le quai glisse aux vitres closes… et le train avance… je ne sais pas vers où… je ne sais pas vers quoi… je ne sais pas vers qui… mais il avance… et il m’emporte…

Toi... où que tu sois… je viens…


Revenir en haut Aller en bas
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Train & rails   Ven 11 Mai 2007 - 14:02

Touché!
J'aime ce texte, Ré.

Surtout la deuxième strophe, qui est d'une allégorie simple et charmante.
"Captive de ces prunelles sans âme, miroirs bleutés dans lesquels glissent mes pas."
Très poétique.
Et la dernière ligne... j'aime.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 66
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: Train & rails   Ven 11 Mai 2007 - 14:12

Merci Grandguru... et j'ai eu un petit coup au coeur en plus quand, en cherchant la photo d'une vielle loco pour illustrer le texte, je suis tombée sur celle-ci... aux prunelles bleues... c'est drôle, hein ?
Revenir en haut Aller en bas
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Train & rails   Ven 11 Mai 2007 - 14:30

GrandGuru a écrit:
Touché!
J'aime ce texte, Ré.

Surtout la deuxième strophe, qui est d'une allégorie simple et charmante.
"Captive de ces prunelles sans âme, miroirs bleutés dans lesquels glissent mes pas."
Très poétique.
Et la dernière ligne... j'aime.

Coulé!
Contemporain, un passager du corail Théos Bordeaux-Nice qui, De Toulouse à Toulon, snobant et les Corbières et autant de la Camargue, lâche, évitant Marseille, lisait pourtant dans la chaleur ouatée d'un modeste compartiment de deuxième classe "des êtres particuliers". Cette lecture est également un voyage où particulières escarbilles, brillants sémaphores, des personnages nécessaires agitent autant de mouchoirs en bordure de quai.
Les trains sont toujours en partance. La rotonde distribue imperturbablement ses locomotives gonflées de vapeur. Bien sûr la technique, elle aussi avance. Demeure le voyage...
.... et la fantaisie des aiguilleurs.
Revenir en haut Aller en bas
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 66
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: Train & rails   Ven 11 Mai 2007 - 14:41

Vic... éviter Marseille... ffffffff... Chuuttt je ne gronderai pas ! mais...
Revenir en haut Aller en bas
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Train & rails   Ven 11 Mai 2007 - 14:47

Les correspondances...C'est un métier!
Revenir en haut Aller en bas
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 66
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: Train & rails   Ven 11 Mai 2007 - 15:45

ou un art... AngeR
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Train & rails   Ven 11 Mai 2007 - 16:42

L'Inachevé " Voyage "

ma maigre contribution, en hommage à Céline, histoire vécue mais romancée, rendue humoristique par le recul












Ah ça ! Le voyage qu'on a fait ! L'autre et moi… Le " Voyage " ! Ça lui aura causé du tort. Et les " Châteaux ", alors ? Pareil ! Facho ! Facho ! Collabo… Pourri… Pourriture, va ! Céline, pourri ! Pouah… Ouah… Fallait pas y mettre son nez, pas là-dedans, surtout pas, dans la schnouf, oui… Mais trempe pas ton nez là-dedans… Qu'on me l'a dit… Qu'on me l'a répété ! Céline, pouah ! Facho ! Collabo ! Ferme, ça ! Ferme le ! On lit pas… Interdit… Si tu lis, t'es collabo… Toi aussi ! Pourri jusqu'aux os ! Maudit ! Raciste… Aryen… Blond yeux bleus peau blanche… On l'a dit ! Lui, en face ! Qu'il me dit de fermer ça… Qu'il veut pas le voir en face de lui… Je lis pas Céline, moi… Ferme ça ! Deux heures du " Voyage "… Deux heures de voyage… Lille - Paris Nord - Soissons… Il pouvait plus… Se contenir... Rien dire... Pouah ! Ça lui sortait par les yeux… Ferme ça, qu'il me dit… Ferme-le… Ou je te jette aux rails ! Tout fait ! Tout chaud ! Et le " Voyage " avec ! 1932… 2006… Collabo… Toujours collabo… La dent dure avec ça ! Les yeux fourbes ! Le regard, je te jure ! Du charbon au carbone, et de cette fumée qui lui sort des oreilles, la gueule rouge, le front luisant, le sifflet du contrôleur ! Ferme ça ou je te jette aux rails ! Deux heures de voyage… Je lâchais pas… Je fermais pas… Mais non ! Mais pourquoi ? Et puis quoi ? Espace public ! Non fumeur ! On ne fulmine pas, merci… Blond yeux bleus et peau blanche… Aryen ! Hé, ho ! J'y peux rien, moi… C'est la Nature ! M'a fait comme ça… Mais Céline… Ça, non ! Il peut pas ! Deux heures du " Voyage ", qu'il me dit, ferme-moi ça ! Ou je te jette aux rails ! Ici, interdit… Désobligeance ! Respect des Anciens ! Des morts ! Camps ! Shoah ! Commémorations ! Céline, pouah ! Pourriture… Collabo… Aryen ! Lille - Paris Nord, qu'il s'était retenu… Mais Paris Nord - Soissons, il peut plus… Qu'il veut me jeter aux rails… La mine sérieuse par-dessus le fossé ! Kilométrique ! Qui s'allonge, s'allonge, s'allonge… Je le vois, pas fou, moi ! Mais je lâche pas, tudieu ! Je ferme pas, moi ! Céline ou les rails, qu'il me dit ! Trahison ! Racisme ! Eugénisme ! Ferme ça ! Je ferme pas… Je l'ouvre même… Moi… Tout blond yeux bleus peau blanche… " 32 "… " 39-45 "… Que j'y étais pas… Que j'y suis pour rien… 2006, ça pour sûr ! J'y suis… Et bien… Ferme ça ! Non, je ferme pas ! Si ! Non ! Si ! Sinonsinonsinon ! Sinon… Deux heures de voyage… Qu'il veut me foutre la gueule sur le ballast, et méchant, sévère avec ça ! Qu'il va s'en charger lui-même ! Qu'il va en prendre bien du plaisir, même ! Qu'il veut ! Que je veux pas, moi… Ça, non… Ai déjà donné dans le genre… Mais, là, non ! Céline ou les rails ! Rien ! Queue de chique ! Nichts ! La gueule qu'il a, avec ça ! Tout rouge, forcené, de la vapeur dans les oreilles, une turbine qui pompe, qui pompe, qui pompe, sur son chemin de traverse tout nerveux, tout furieux, locomotive lancée, à plein régime la loco, tout droit IIIème Reich genre, loco le type… Céline, il aime pas… Il peut pas ! J'ai bien compris… Pas que ça m'amuse… Oh là, non… Moi, Céline, pareil… Mais je vais pas fermer là, le voyage, deux heures déjà ! Il faut que ce qu'il faut ! Non ? Non ! Si ! Non ! Sinonsinonsinonsinon ! Les balises, quand même… Les baloches, les foies, petites loches... Quand il me l'arrache des mains, le " Voyage "… Pas gêné… Aux rails ! Jeté par dessus bord ! Entre Noisy et Dammartin ! Juré ! Comme ça… Furax… Nerveux… Son poing tout noueux… Chevaux-vapeur loco…Et sur mon col, en pis que ça ! Les rails ! Les rails ! Les rails ! Qu'il hurle en plus… Sehr gut, Obersturmführer, je lui dis, moi ! Pas gêné… Quand même… Ça se fait pas des choses pareilles… Provoc ! Provoc !… Pas grand chose ! Pour de rire… Pouah ! Ouah ! C'te fureur… Antisémite ! Fassiste ! Rassiste ! Aryen ! Pédé ! Gitan ! Et sale, en plus… Oui, Monsieur… Qu'il faudrait que je lui montre ma bite en sus ? Le prépuce que j'ai plus ?… Que j'ai le prépuce klezmer, et alors ?... Quand même… Ça se fait pas… Mais t'aurais dû voir ! C'te raffut ! Céline sur les rails, tout déchiqueté, page à page, mot pour mot, sur des kilomètres, pages volantes, papier mâché, englouti sous les tirfons ! Et moi, trop gros pour la fenêtre peut-être ?, je le lui dis… Provoc ! Furax, hé ! Faut pas pousser… C'te bazar, manquait plus que lui aussitôt dit aussitôt fait… Le contrôleur s'en mêle, képi vissé, sérieux, parle angliche et teuton, complice par dessus les tranchées… M'a pincé avec ça… Rien à poinçonner… Amende… Sermon… Obersturmführer, ça se dit pas, Monsieur… Et l'autre, furax ! Aryen ! Pédé ! Gitan ! Rouletabille ! Lepénisse ! Et chacun à son tour… En pis… Vertes ! Pas mûres ! Tout moisies ! Chacun son petit mot ! Aux rails, aux rails, aux rails ! Tout le wagon ! Pardon, voiture ! Amende... Barrage... Papier d'identité... Les flics sur les quais... Allons bon ! Chez moi ! Soissons terminus ! Minus, minus, minus… Céline et les rails, tss… Blond bleus yeux blanc de peau, faut pas ! Interdit ! Céline ! Interdit ! Sans billet ! Interdit ! Céline sur les rails… Menottes vissées… Le train TER… n°… sept mille… deux cent… trente-deux… en direction de… Laon… va partir… Sac fouillé… Tiens, tiens… Attention à la fermeture automatique des portes… L'autre sur la plate-forme… Pédé ! Gitan ! Neuneu ! Trou de con ! Et braang ! Et vlaang ! Et couic ! Fermeture ! Cou coupé ! Ha ! Bien fait, je dis ! Non mais… Céline jeté aux rails… Adieu, Cécé, fini le " Voyage "… Inachevé… Menottes, sac, fouilles… Tiens donc ! Oui ? " Tahar Ben Jelloun, La Fiancée de l'Eau " ! Autre voyage, ça… Joli, beau, doux... Douceur ! La main dans le sac !, qu' il me dit, l'agent… Interdit aussi ! Benladien ! Opportunisse ! Terrorisse ! Ha ! Je te raconterai… En zonzon… La rigolade, " Rigodon ", rigolons ! Ah, ça... Pour rigoler... Le voyage que j'ai fait...





peut-être une seconde partie, plus tard, verrai bien...
Revenir en haut Aller en bas
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Train & rails   Ven 11 Mai 2007 - 18:13

Pas mal du tout, à la façon de Céline... Avais fait une tentative d'imitation, autrefois, c'est très amusant à écrire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Train & rails   Ven 11 Mai 2007 - 18:24

rizlabo a écrit:
Avais fait une tentative d'imitation, autrefois, c'est très amusant à écrire.


tu me la ferai lire, en privé MP s'il faut, ça m'intéresserait plutôt beaucoup. merci Riz'
Revenir en haut Aller en bas
didier meral

avatar

Nombre de messages : 608
Age : 55
Localisation : La Chapelle Thouarault
Date d'inscription : 23/11/2006

MessageSujet: Re: Train & rails   Ven 11 Mai 2007 - 19:55

Lol...loco, ce voyage au bout de la suie...

J'ai bien aimé !
Revenir en haut Aller en bas
http://golfes-dombre.nuxit.net/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Train & rails   Ven 11 Mai 2007 - 21:40

Smile merci, Didier... la suite, en tout point désopilante vous pensez bien (enfin, si je l'écris), devrait tourner autour de Johnny Cash, si, si, y a un rapport avec le thème ! vous verrez ! faites-moi confiiiiiianssssssssssse ! *snake eyes*


Dernière édition par le Sam 12 Mai 2007 - 13:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
monilet
Hélice au Pays des Merveilles
avatar

Nombre de messages : 3761
Age : 66
Localisation : Île de France, chtimmi d'origine et de coeur
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Train & rails   Sam 12 Mai 2007 - 13:14

Voyage

De la fenêtre du train se laisse admirer l'immense écrin de
verdure où, sous le soleil matinal du printemps, une multitude de
façades blanches, toutes petites de par la distance, accrochent la
lumière.
Elles paraissent serrées les unes aux autres pour se garantir des derniers frimas de la nuit.
Aligny. La station atteinte laisse monter une file de voyageurs, tous en quête d'une place assise. Leurs visages semblent las tandis qu'indifférents aux regards, le menton légèrement levé, ils se dirigent vivement vers le siège convoité, qui en plein soleil, qui au contraire à son abri. Moi en
pareil cas c'est l'ombre.
La promiscuité, soit, on s'habitue, mais dans la touffeur, non......
Et la rivière à présent de dérouler ses souvenirs. Le vert de l'eau
le cède soudain à l'acier des rails voisins. Tout est couleur rouille,
puis marron- rouge, celui des wagons de marchandises. Bientôt le vert
tendre des parterres cultivés reprend le dessus.
Je détourne le regard de ces touches colorées. D'ailleurs le train entre dans le souterrain.
Reste la beauté de cette fille pâle aux longs cils charbonnés. Il me semble la connaître.
Le train s'est arrêté, elle descend.
Toute ma vie est aujourd'hui, à cette heure, dans ces impressions que je tente d'exprimer et de retenir.
Qui entrera dans ces pensées ?
Même si personne ne le faisait, une vie se serait déroulée.
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.orange.fr/claude-colson
monilet
Hélice au Pays des Merveilles
avatar

Nombre de messages : 3761
Age : 66
Localisation : Île de France, chtimmi d'origine et de coeur
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Train & rails   Sam 12 Mai 2007 - 13:17

Retour de vacances et reprise.
Reprise de train aussi. Le temps est maussade et même si l'on constate
une clarté plus forte qu'il y a quelques jours, l'humidité n'est pas
loin. Pas huit heures encore....
Pour démentir mon propos un rayon de soleil vient frapper ma joue alors que je suis penché sur ma feuille.
Je lève les yeux et perçois à ma droite les bâtiments : immeubles,
chapelle, pavillons, tous enveloppés d'une lumière jaunâtre. Bientôt
surgit le château d' A., éclairé lui aussi, une vision qui me rappelle
les récentes vacances, bien qu'elles aient été pluvieuses.
Comme de coutume les passagers , à cette heure matinale, gardent le silence et je n'entends que le sourd grondement des roues.
Le train est bondé ce matin et j'ai pu trouver un strapontin dont l'assise, de guingois, peine à me porter.

Une station ; des grappes de passagers montent et se tassent sur la
pateforme d'entrée, seul lieu offrant encore quelque espace. Je peux
rester assis - mal, et glissant sans cesse vers l'avant - d'autant que
le siège libre, à côté du mien, encore plus dézingué, dissuade les plus
audacieux de prendre place. Dans l'incomfort de leur station debout
quelques uns parmi les voyageurs entament, dans la promiscuité, des
converstions que le bruit des essieux m'empêche d'entendre. Pas envie
d'écouter, du reste.
Je lève les yeux et croise le regard - énigmatique - d'un homme
accroché à une barre de maintien. Chacun se demande ce que l'autre
pense et lui s'intérroge sur l'écrivant que je suis.
Au dessus, par la vitre, le bleu du ciel et l'éclat jaune-pâle du
soleil évoquent une lointaine liberté, invitent à s'évader par la
rêverie.
. Les joies de la banlieue .... On est lundi.
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.orange.fr/claude-colson
monilet
Hélice au Pays des Merveilles
avatar

Nombre de messages : 3761
Age : 66
Localisation : Île de France, chtimmi d'origine et de coeur
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Train & rails   Sam 12 Mai 2007 - 13:19

Un petit dernier pour mes textes déjà dans d'autres rubriques (il y en aurait trop sur ce thème)

LUTH CONSTELLÉ


( hommage à Nerval)

Morose.....morose.......morose.......
File le train en ce matin.
Son soleil pâle hésite encore
A frapper le blanc coquet des maisonnées,
Lui donne , glamour, un grain-velours.

La lumière incertaine, orangée
Embrase douce vertes vallées.
Là, à mi-plan, derrière la banlieue
Nature rit, se sent comme Dieu.

L'homme ne sourit,
Médite triste
Tristes avatars de sa vie.
En piste
"Le soleil noir de la Mélancolie".
Evoquer le passé plus il n'ose.

Et file, file le train morose.
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.orange.fr/claude-colson
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91107
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Train & rails   Dim 13 Mai 2007 - 0:39

Je fais acte volontaire de non lecture de vos textes, jusqu'à ce que je ponde le mien. Pour l'instant, me voilà tout à coup sous l'emprise de "Mot de passe", dont il faut que je me débarrasse mentalement pour le jeu de ce train d'ici.


J'ai déjà trouvé la/les photos qui me conviennent.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
zoé sporadic
Jasmine calamardesque
avatar

Nombre de messages : 1596
Localisation : "j'étais pas là"
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Re: Train & rails   Dim 13 Mai 2007 - 1:13

Voyages…
Depuis un moment déjà ils suivent ce chemin de terre. La vieille guimbarde ronronne entre les fondrières, manquant à chaque seconde d’emboutir ce mur interminable qui irrésistiblement les attire. Ils sont trois amis de longue date dans la deuche, familiers donc de ses sauts de cabri. A priori, l’idée n’était pas mauvaise de cette sortie de printemps. De chaque côté de la cavée, la végétation exubérante exalte dans le soleil ses reflets de péridot, toutes vitres abaissées, les compères s’enivrent à la frôler. – Depuis le temps que dure cette clôture, on aurait déjà dû le retrouver, il n’a pas pu la sauter, le sport c’est pas son truc. Le bruit de crécelle, qui les accompagne depuis quelques minutes, va s’intensifiant qui fait monter leur angoisse. - Qu’a t-il encore bien pu inventer ce con ? « Ils » l’auraient déjà repéré ? Tout proche, le fracas des pales maintenant emplit l’intérieur du véhicule, sûr, « ils » vont les contraindre à s’arrêter…
- Mesdames et Messieurs les voyageurs : la frontière, vos billets et vos papiers d’identité, s’il vous plait.
La voyageuse se redresse péniblement, un torticolis sournois l’étreint. – Combien de temps l’arrêt ? – Juste un petit quart d’heure, on change de machine…
Revenir en haut Aller en bas
bertrand-mogendre
Bienveneur bucolique
avatar

Nombre de messages : 3001
Age : 62
Localisation : ici et là
Date d'inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Train & rails   Dim 13 Mai 2007 - 8:57

ce fil me renvoie au livre de Baricco Alessandro "les châteaux de la colère". Dans ce roman, le personnage central offre une locomotive à sa femme comme cadeau d'anniversaire. Les rails viendront plus tard, le jour où il décidera de prendre la direction de la mer. Y arriveront ils ? ...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.flickr.com/photos/mogendre/
Alf
Plumoversificateur
avatar

Nombre de messages : 13967
Age : 69
Localisation : TDCDM : Landes
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Re: Train & rails   Dim 13 Mai 2007 - 10:28

« 124 »…

Au matin du jardin,
J’attends le train…
Sera-ce un champion de vitesse ?
Ou bien, sans aucune presse,
Le « coucou » hâlant ses
Wagons de marchandises ?
Rien, je ne sais
Du train-surprises…
Viens, mon amour
Sans âge,
Encore un jour
D’immobile voyage…

Au midi du jardin,
J’ai faim de train,
Des métalliques ritournelles
De ses longues parallèles…
Resto de TGV ?
Plateaux de voitures ?
Sans doute le mirage
Du rêve d’aventures
Extraordinaires
Des caténaires…
Viens mon amour,
Sans ambages,
Aujourd’hui est toujours
Immobiles voyages…

Au crépuscule des chouettes,
J’attends le train.
Sera-ce, au jardin,
Un omnibus de silhouettes
Passagères ?
Le ballast est vide.
Sera-ce un rapide,
En rai de vitres éphémères ?
Viens, mon amour,
Sans bagages
C’est la fin de ce jour
D’immobiles voyages…

Dans le fond de ma nuit,
J’entends le bruit
De l’immuable train
Du jardin…
Le furtif roulement,
Sans tremblement,
D’un long fuselage …
Et puis le grondement
Du lourd passage
Des traverses…
Ils bercent.
Demain, mon amour,
Dans le fond du jardin,
De train en train,
Sera un autre jour,
En soleil ou grisâtre,
Au 124…

Alf
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91107
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Train & rails   Dim 13 Mai 2007 - 11:35

bertrand-mogendre a écrit:
ce fil me renvoie au livre de Baricco Alessandro "les châteaux de la colère". Dans ce roman, le personnage central offre une locomotive à sa femme comme cadeau d'anniversaire. Les rails viendront plus tard, le jour où il décidera de prendre la direction de la mer. Y arriveront ils ? ...

Oh que j'y pense, bertrand ! Ces 200 km droit devant.... pour voir !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91107
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Train & rails   Mer 16 Mai 2007 - 2:23

Je voudrais ajouter ce titre :
"Les trains vont au purgatoire" de Hernan Rivera Letellier.
Un livre extraordinaire, n'hésitez pas.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91107
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Train & rails   Mer 16 Mai 2007 - 2:34

Il Lui

par Romane


Brouhaha de gris et de regards
Un mot s'est laissé surprendre, prendre
et tout le reste se perd, s'envole jusqu'à la coupole
mélange d'allées et de venues
D'où viennent-ils ?
Où vont-ils, vers quelle destination les porte ce voyage ?
S'attendent-ils eux-mêmes quelque part ?
Ils sont là dans leur solitude fondue au brouhaha des gris et des regards....
Gris comme ce gris du ciel à pluie répandue
perdue sous leurs pas de gris en partance...
Pour où, vers quoi, vers qui ?
Sous leurs pas pressés
muselés dans l'attente pointée par le doigt de l'aiguille
Brouhaha, ils, elles, eux
Gris de ciel, aiguille de l'heure plantée dans leurs pieds...
dans l'indifférence de la pluie...
Combien de mots se perdent, quand l'un surgit sans qu'on sache pourquoi celui-là plutôt qu'un autre...
Brouhaha de gris et de pluie...

Et puis le sol tremble
Et puis le sol tremble
Il, rugissant
Fauve d'acier
Qui pourrait le défier ? L'oser ?
Il, sans réplique
et sa puissance...

J'ai appuyé ma tempe sur la vitre
et j'ai fermé les yeux...

Par dessous sa robe de métal, impunément, le vent mange la distance
méthodique
mange la distance
avale, insatiable, l'impossibilité de Toi
En dedans mes yeux, je lis ce sourire sur tes lèvres que je ne connais pas..
Implacable, il mange la distance,
Lui, Il
Et soudain je pense : combien de désespérance a-t-il broyé entre sa main de fer et son chemin d'acier
Il, Lui ?

Penser de toutes mes forces à ce sourire sur tes lèvres que je ne connais pas
Quand plus tard, tout à l'heure
Il, repu
s'engouffrera dans son autre chez-lui
où d'autres l'attendront
comme on m'attend déjà...

Toi
Par dessus le brouhaha des gris et des mots
Flamboyant.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Train & rails   

Revenir en haut Aller en bas
 
Train & rails
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Défi Mai/Juin 07 : Train et rails
» Peco 55 raccordement de deux rails flexibles
» Rails droit pour train Lemax
» Quai - Rails C
» nettoyage train

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Ecriture :: Jeux d'écriture-
Sauter vers: