Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nouvelle : La Vengeance d'Eléonore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gérard FEYFANT

avatar

Nombre de messages : 1342
Localisation : 45.12 N - 0.41 E
Date d'inscription : 26/03/2007

MessageSujet: Nouvelle : La Vengeance d'Eléonore   Sam 12 Mai 2007 - 12:42

LA VENGEANCE D'ELEONORE


Il n’avait jamais dit à personne ce qu’il avait vu ce soir-là, devant le moulin… il avait promis.

« Je te promets, je te promets ! »

Il était prêt à tout pourvu qu’elle fût à lui, à lui seul.

Il avait tant de fois contemplé, voyeur invisible, cette nymphe des gaves ! Dans ses solitaires insomnies, il l’avait tant rêvée sienne ! Et quand elle était enfin là, gisant à ses pieds, à sa portée, pudique il détournait les yeux de ce corps martyrisé.

Agenouillé près d’elle il allait prendre entre ses mains, comme pour préserver la faible flamme d’une chandelle que le vent veut souffler, ce visage de glace au teint livide et balafré de plaies. Mais au premier contact de ces paumes calleuses, d’une insoupçonnable délicatesse sur sa peau tuméfiée, malgré le peu de vie qui l’animait encore, elle avait rugi :

« Ne me touche pas ! Qu’aucun homme jamais plus ne me touche !

- La nuit qui vient… l’odeur du sang… l’ours qui rode… tu ne survivras pas ! »

Il avait bien fallu qu’il la prît dans ses bras pour la monter à la cabane, fragile et si légère, tremblante comme un chevreau. Elle s’était laissé faire. Il l’avait déposée sur son grabat, avait recouvert d’une peau de bête ce corps de femme exsudant une douleur muette. Comme il voulait caler sous sa tête un oreiller de fortune fait d’un vieux gilet roulé, elle l’avait repoussé.

Désemparé et maladroit, il ne savait plus que faire pour lui venir en aide, quand elle avait ordonné dans un souffle :

« Je suis morte pour tous, tu y veilleras, promets-le moi ! Sinon je me tuerai !

- Je te promets, je te promets !

- Maintenant laisse-moi ! »

Elle s’était endormie là et s’éteignit à jamais sa beauté flamboyante.

Il avait arrangé la cabane pour elle, la nettoyant de fond en comble pour la première fois depuis qu’il y avait emménagé, cinq ans plus tôt, l’interdisant dorénavant aux chèvres habituées à y pénétrer à leur guise. Il s’était installé une paillasse dans un coin de l’étable. Provisoirement. Car s’il était tout à elle, fébrile et attentionné comme un jeune marié, il savait d’instinct que toute précipitation eût pu lui faire perdre cette femme sublime et inespérée qui tombait dans sa vie. « Je saurai bien l’apprivoiser. Elle a besoin de temps avant de m’accepter. »

Ainsi la cacha-t-il aux yeux du monde. Les rares visiteurs qui montaient jusqu’à lui, de loin en loin, quelque chasseur égaré dans la brume, ou le berger de Peyraure, goitreux débile - le seul qui eut pour lui quelque amitié sincère - étaient toujours annoncés par les aboiements de Phœbus. A la moindre alerte, Eléonore, comme une bête fauve, disparaissait au fond de sa tanière. Etienne ne recevait plus que sur le pas de sa porte. Personne du reste ne s’en offusquait, tenant ce taudis pour insalubre et nauséabond.

Pourvu que l’hôte offrît sa chopine, qu’importe que les verres s’entrechoquassent près du tas de fumier, dans la boue où deux cochons paresseux se vautraient à longueur d’année ! Qui s’aventurait en ce lieu oublié n’était accoutumé ni au luxe ni aux belles manières. Des hommes aussi durs que la montagne.


La gendarmerie ne la rechercha pas longtemps. Elle aurait fait des provisions chez l’épicier ; le pharmacien avait cru la voir monter dans le car de Lannemezan ; le maire l’aurait aperçue un soir, de loin, dans quelque bas quartier de Toulouse, en douteuse compagnie. Des peut-être, des je crois ! Rien de bien sûr. Son père alcoolique maudit cette fille perdue, sa mère la pleura. Les gens de la vallée l’oublièrent.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard FEYFANT

avatar

Nombre de messages : 1342
Localisation : 45.12 N - 0.41 E
Date d'inscription : 26/03/2007

MessageSujet: Re: Nouvelle : La Vengeance d'Eléonore   Sam 12 Mai 2007 - 12:43

Eléonore pour lui tout seul ! S’imaginait-elle le cadeau qu’elle faisait à sa solitude de bossu, quand il rêvait d’elle depuis l’enfance ? La seule qui ne se fût jamais moquée de son dos difforme. Qui avait même - ils n’avaient pas dix ans - pris sa défense, un jour que l’impitoyable cruauté des autres enfants allait tourner à la lapidation. C’est ce jour-là qu’il s’était pris d’amour pour elle. Devant l’école où il n’entrait déjà plus, sans que l’instituteur s’en inquiétât, ses parents encore moins, reclus depuis trop longtemps dans un alcoolisme irréversible.

A quinze ans il avait fui ceux de la vallée, qu’un bossu au village mettait mal à l’aise. Les hommes évitent les miroirs déformants ou les brisent, de crainte qu’ils ne leur renvoient leurs propres tares. La grange du Soum d’Argousse était à l’abandon depuis les années trente, depuis qu’on y avait retrouvé Albert Cazaux le visage emporté par la chevrotine et sa femme pendue. Etienne s’était installé là et personne ne lui avait contesté la propriété de ce lopin maudit. Le moulin en contrebas avait été incendié par les Allemands traquant le maquis. Huit résistants y avaient péri, brûlés vifs. On racontait encore tant d’autres histoires terrifiantes sur cette montagne du malheur, qu’elle était fuie des hommes. Le bossu pouvait bien s’y acoquiner avec le diable !

Combien de fois, dissimulé derrière le Rocher du Prats, l’avait-il observée se baignant nue dans le torrent en contrebas du moulin, se séchant aux doux rayons de fin d’après-midi, allongée selon la saison au milieu des iris, des rhododendrons ou des colchiques, riant de son rire de cristal en réplique aux trilles des mésanges.

Des heures il restait là allongé, immobile, silencieux, avide de ce spectacle féerique. Il s’imaginait goutte d’eau sur sa peau cuivrée, roulant entre ses seins, sur son ventre, imprégnant sa toison dévoilée. Il imaginait qu’elle montait au moulin pour lui, qu’elle le savait là à trente pas, qu’elle attendait qu’il se manifestât. Il essayait de s’en convaincre, dans les nuits tourmentées qui suivaient.


Jusqu’au jour… Il n’avait jamais dit à personne ce qu’il avait vu ce soir-là, devant le moulin.

Mais s’il eut Eléonore en sa demeure, il n’eut plus jamais la vision de son corps, qu’elle cachait dorénavant sous une ample guenille qui avait dû appartenir à Jeanne Cazaux, ou à quelque sorcière. Elle ne quittait plus, de jour comme de nuit, ce vêtement miteux qui cachait au regard les formes d’un corps qu’elle n’entretenait plus. Etienne était bien redescendu au moulin, le lendemain de ce jour terrible, récupérer la robe à fleurs oubliée parmi les fleurs, unique peau qui seyait à sa délicate nudité. Rageuse, elle l’avait jetée aux flammes.

Jamais il n’eut son sourire, rarement quelques propos, de toute façon incohérents. Parfois seulement il surprenait la flûte de sa voix quand elle fredonnait en peignant ses longs cheveux roux qu’elle continua toujours à soigner, comme un cadeau qu’elle lui faisait. C’était certains matins particulièrement lumineux, quand la pluie avait lavé le ciel et qu’un soleil neuf sur cette chevelure de feu rallumait les espoirs d’Etienne. Mais toujours le même chant triste. Mais de sourire point. Etienne désespérait qu’elle revînt à la vie. Parfois elle posait une main sur sa bosse et murmurait : « Gentil bossu ! ».

Etienne fou d’amour retenait son souffle. Mais dans l’instant suivant, s’il advenait qu’il la frôlât, elle se figeait comme une possédée et s’enfuyait dans l’ombre de son antre. Si elle sortait à la lumière, elle restait des heures durant assise dans la boue, les yeux hagards. Son regard avait perdu tout éclat. Elle balançait, comme un automate, son corps crasseux dans son vêtement crasseux et geignait. Etienne sentait bien qu’elle n’appartenait plus qu’à sa folie dans laquelle elle se cloîtrait chaque jour davantage. Il l’avait voulue pour lui seul, il ne possédait que son fantôme.


Le temps passa.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard FEYFANT

avatar

Nombre de messages : 1342
Localisation : 45.12 N - 0.41 E
Date d'inscription : 26/03/2007

MessageSujet: Re: Nouvelle : La Vengeance d'Eléonore   Sam 12 Mai 2007 - 12:45

« Veuillez vous lever devant la cour ! »

Etienne sortit de sa torpeur, cligna des paupières, comme s’il émergeait brusquement de la nuit. La cour le regardait, corbeaux courroucés. L’huissier répéta : « Veuillez vous lever devant la cour ! » Etienne se leva, tel un somnambule, plus bossu que jamais, sembla découvrir pour la première fois les hommes en uniformes à ses côtés, son avocat tourné vers lui l’encourageant d’un regard compatissant, les jurés alignés en face de lui, immobiles, silencieux et graves, le public d’où montait un murmure hostile. Caressant dans le fond de sa poche une mèche de cheveux roux, ses pensées revinrent à Eléonore. Perdu dans sa montagne, il n’entendit le verdict que par bribes.

[Il rentrait de braconne au bois de Pèchemal, sur le versant sud où Eléonore l’avait envoyé piéger quelque garenne. Attentif à ses moindres désirs, il ne s’était pas formalisé qu’elle l’expédiât si loin, quand les lapins pullulaient alentour. « Ceux d’ici sont mes amis, je ne veux plus que tu les chasses ! » avait-elle prévenu. Depuis la barre du Mouchu, sa cabane en contrebas était comme un rocher parmi les rochers. Les cochons surexcités, d’ordinaire si paisibles, se disputant dans la boue le mirent en alerte. Il dévala le pierrier. A quelques pas des bêtes, il vit sous leurs groins une masse rougeâtre. Il lâcha les deux lapins pris au collet et bondit comme un fou dans la cabane…]

« … vous reconnaît coupable d’avoir, dans la nuit du 14 au 15 juin 1953, tué d’une décharge de chevrotine, Monsieur Jean Albert Puylaure, … »

Etienne avait attendu la fin du conseil municipal pour le surprendre alors qu’il franchissait le portail de son jardinet. Tout à la pensée de son jeune préparateur qui l’attendait au lit, l’homme avait eu un sursaut à la vision de cette ombre surgissant à l’improviste, mais s’était rassuré en reconnaissant l’inoffensif bossu. Etienne avait sorti le fusil de sous sa pelisse et l’avait déchargé à bout portant sur Jean Albert Puylaure, pharmacien de son état, premier adjoint au maire d’Azos. Une cartouche en plein visage, la seconde en plein cœur avant qu’il ne s’écroulât.

« … coupable d’avoir, le 28 septembre… »

Jean-Baptiste Pelcroux, le maire, se glissait chaque lundi vers minuit, dans le passage Montaigu pour rendre visite à la boulangère. Au second coup tiré le fusil s’était enrayé, mais la première cartouche avait suffi, lui emportant la tête.

« … le 24 décembre 1953, assassiné Guy Philippe Tarrieu … »

Il avait tué l’épicier dans son magasin, en fin d’après-midi, alors qu’il comptait sa recette, en salivant avec concupiscence à la pensée du soir de Noël qu’il allait passer avec sa femme et sa fille. Son travail accompli, Etienne avait posé son fusil. Une lassitude extrême s’était soudain emparée de sa rustre carcasse.

Il s’était assis sur un tonneau, attendant qu’on vienne le délivrer. Il ne réagit pas aux cris hystériques de l’épicière accourue du premier étage. A la maréchaussée dépêchée sur les lieux, il ne sut que répéter : « Je te promets ! Je te promets ! »

Il n’avait jamais dit à personne ce qu’il avait vu ce soir-là, devant le moulin, n’avait jamais tenté au cours de l’instruction ni du procès, de justifier son triple meurtre.

« … vous condamne à la peine capitale. »

Lorsqu’il quitta la salle d’audience, menotté, encadré de deux gendarmes, il croisa au premier rang du public le regard de son seul ami, le berger de Peyraure qui lui adressait un pâle sourire, et crut lire sur ses lèvres : « Elle dort en paix, tu l'as vengée ! »

[… Le rai de soleil projeté dans la cabane obscure incendia Eléonore. Sa guenille et les jambes noircies de sang séché, elle balançait au bout de la corde, les yeux exorbités, langue pendante. Ses longues mèches rousses, qu’elle avait taillées à la serpe, jonchaient le sol à ses pieds, faisant comme un brasier sur lequel elle flottait. Il poussa un hurlement terrible et sortit en courant.

Les cochons s’en étaient pris aux lapins morts, abandonnant dans le fumier l’objet de leur querelle, les restes sanguinolents d’un enfant nouveau-né.]


Dernière édition par le Dim 13 Mai 2007 - 19:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Nouvelle : La Vengeance d'Eléonore   Sam 12 Mai 2007 - 13:03

J'ai commencé à lire le début, mais j'opte pour imprimer, pour finir sur le papier.
D'emblée, ouaouh ! Mon Gé, t'es fait pour écrire (ah ? je te l'avais déjà dit ?).

Tu mentionneras "Fin" quand tu y seras, dis ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nouvelle : La Vengeance d'Eléonore   Sam 12 Mai 2007 - 13:06

mmm, ça remet en place...
très belle écriture, pas de superflu, direct à l'essentiel. j'ai beaucoup apprécié d'ailleurs que tu te n'apensantisses pas sur les détails ; la lecture se déroule ainsi très facilement sans empêcher un froncement de sourcils dégoûté. la chute est "superbe".

merci Gérard.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard FEYFANT

avatar

Nombre de messages : 1342
Localisation : 45.12 N - 0.41 E
Date d'inscription : 26/03/2007

MessageSujet: Re: Nouvelle : La Vengeance d'Eléonore   Sam 12 Mai 2007 - 22:53

Merci Msieurs'Dames
chinois
Revenir en haut Aller en bas
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Nouvelle : La Vengeance d'Eléonore   Dim 13 Mai 2007 - 3:54

Excellent, pour le fond, la forme et le style : chapeau l'artiste.

Deux légères ambiguïtés toutefois :
- le titre laisse penser qu'Eléonore est l'auteur de l'action.
- le deuxième paragraphe et le dernier contenant la chute ne sont reliés que par les 3 petits points et, à posteriori, par le sens.
On se sent contraint à une partielle relecture pour établir la connection.

Mais ce ne sont que des infimes détails à l'aune de mon enthousiasme.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Nouvelle : La Vengeance d'Eléonore   Dim 13 Mai 2007 - 4:35

Lecture de mon insomnie.

Oh ! de quel puits-imaginaire as-tu retiré cette histoire ? Tendre et tragique, douce et cruelle. Et quelle force, dans tes mots.
Te lire est déjà apprendre, puis prendre, puis comprendre et quand vient le point final... attendre...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Gérard FEYFANT

avatar

Nombre de messages : 1342
Localisation : 45.12 N - 0.41 E
Date d'inscription : 26/03/2007

MessageSujet: Re: Nouvelle : La Vengeance d'Eléonore   Dim 13 Mai 2007 - 11:42

GrandGuru a écrit:
Excellent, pour le fond, la forme et le style : chapeau l'artiste.

Deux légères ambiguïtés toutefois :
- le titre laisse penser qu'Eléonore est l'auteur de l'action.
- le deuxième paragraphe et le dernier contenant la chute ne sont reliés que par les 3 petits points et, à posteriori, par le sens.
On se sent contraint à une partielle relecture pour établir la connection.

Mais ce ne sont que des infimes détails à l'aune de mon enthousiasme.

Grand merci pour tes compliments, mais surtout pour tes remarques : ce sont elles qui font avancer.

Tu as tout à fait raison.

- Le titre, je l'ai changé trois fois et je n'en suis toujours pas satisfait.
- L'agencement des deux derniers paragraphes pose en effet problème au sens où ils nécessitent un effort de compréhension, voire une relecture.
Que penses-tu de la solution suivante : l'action au tribunal en caractères ordinaires, les retours en arrière en italique ?
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Nouvelle : La Vengeance d'Eléonore   Dim 13 Mai 2007 - 11:49

Eh bien perso je ne suis pas d'accord, et je m'y suis retrouvée sans être obligée de relire, les italiques alternant pour donner le ton et le temps.
Je me suis même dit : faut SURTOUT pas y toucher, c'est ce qui donne le relief.

Le titre, peut-être oui.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Nouvelle : La Vengeance d'Eléonore   Dim 13 Mai 2007 - 16:07

Gérard FEYFANT a écrit:
- Le titre, je l'ai changé trois fois et je n'en suis toujours pas satisfait.
Voici quelques idées ou pistes (aucune ne me satisfait non plus) : La promesse - Vengeance posthume - Pour Eléonore - La promesse du bossu

Citation :
- L'agencement des deux derniers paragraphes pose en effet problème au sens où ils nécessitent un effort de compréhension, voire une relecture.
Que penses-tu de la solution suivante : l'action au tribunal en caractères ordinaires, les retours en arrière en italique ?
Le verdict est déjà en italique, cela fait trois fils de lectures qui se déroulent simultanément.
Eventuellement italique aussi pour le flashback oui, avec alinea à chaque ligne, et par exemple gras pour le verdict.

Dans L'Homme Dual, j'ai utilisé l'italique pour les pensées, et l'italique-gras pour les citations du récit dans le récit.
Sans ces outils typographiques, la lecture peut ne pas être claire.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
didier meral

avatar

Nombre de messages : 608
Age : 56
Localisation : La Chapelle Thouarault
Date d'inscription : 23/11/2006

MessageSujet: Re: Nouvelle : La Vengeance d'Eléonore   Dim 13 Mai 2007 - 17:11

Romane a écrit:
Lecture de mon insomnie.

Oh ! de quel puits-imaginaire as-tu retiré cette histoire ? Tendre et tragique, douce et cruelle. Et quelle force, dans tes mots.
Te lire est déjà apprendre, puis prendre, puis comprendre et quand vient le point final... attendre...

Voila déjà ce que m'évoquait Piège pour rat.

Quelle écriture!

Je n'ai pas l'habitude de lire nouvelles et feuilletons: j'aime que leurs auteurs aillent à l'essentiel: c'est le cas; mais qu'est-ce que l'essentiel pour moi ?
La fluidité, qui ne saurait s'embarasser du superflu, la richesse des images ou évocations, la capacité de susciter des émotions.
J'y étais...à la fin du récit, mes pensées sont allées au bossu, à l'énoncé du verdict: pour que s'endorme Eleonore.
Elle dont les soupirs, les sourires, s'enroulent au velours des mousses.
Revenir en haut Aller en bas
http://golfes-dombre.nuxit.net/
Gérard FEYFANT

avatar

Nombre de messages : 1342
Localisation : 45.12 N - 0.41 E
Date d'inscription : 26/03/2007

MessageSujet: Re: Nouvelle : La Vengeance d'Eléonore   Dim 13 Mai 2007 - 18:21

GrandGuru a écrit:
Gérard FEYFANT a écrit:
- Le titre, je l'ai changé trois fois et je n'en suis toujours pas satisfait.
Voici quelques idées ou pistes (aucune ne me satisfait non plus) : La promesse - Vengeance posthume - Pour Eléonore - La promesse du bossu

Citation :
- L'agencement des deux derniers paragraphes pose en effet problème au sens où ils nécessitent un effort de compréhension, voire une relecture.
Que penses-tu de la solution suivante : l'action au tribunal en caractères ordinaires, les retours en arrière en italique ?
Le verdict est déjà en italique, cela fait trois fils de lectures qui se déroulent simultanément.
Eventuellement italique aussi pour le flashback oui, avec alinea à chaque ligne, et par exemple gras pour le verdict.

Dans L'Homme Dual, j'ai utilisé l'italique pour les pensées, et l'italique-gras pour les citations du récit dans le récit.
Sans ces outils typographiques, la lecture peut ne pas être claire.

C'est vrai que le problème provient d'un flashback à deux niveaux. Je vais y réfléchir. Merci pour tes suggestions.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Nouvelle : La Vengeance d'Eléonore   Dim 13 Mai 2007 - 18:47

Je relis la dernière partie, t'as changé quelque chose, Gé ?

Il a fallu que je m'y reprenne à plusieurs reprises, cette fois.
Je préférais la version originale.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Gérard FEYFANT

avatar

Nombre de messages : 1342
Localisation : 45.12 N - 0.41 E
Date d'inscription : 26/03/2007

MessageSujet: Re: Nouvelle : La Vengeance d'Eléonore   Dim 13 Mai 2007 - 18:52

Romane a écrit:
Je relis la dernière partie, t'as changé quelque chose, Gé ?

Il a fallu que je m'y reprenne à plusieurs reprises, cette fois.
Je préférais la version originale.

Je n'ai rien changé, si ce n'est que j'ai mis en italique le flashback concernant l'épisode dans la montagne, et supprimé l'italique pour le verdict.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Nouvelle : La Vengeance d'Eléonore   Dim 13 Mai 2007 - 18:57

gnnnkgnnngnnk !! ça ne fait pas pareil.
J'aurais laissé en italiques le verdict, et j'aurais juste séparé la fin du reste par

* * *

et voilà.


P.S : mais je respecte le choix de l'auteur, même si je trouve qu'il y avait plus de relief avant.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Nouvelle : La Vengeance d'Eléonore   Dim 13 Mai 2007 - 19:11

Pas d'accord avec Romane... Le flashback étant en italique, on arrive mieux à comprendre qu'il faut associer sa première partie à sa deuxième plus loin.
Je mettrais même ces deux passages entre crochets, carrément [...].
Ainsi tu pourrais laisser l'italique au verdict.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Gérard FEYFANT

avatar

Nombre de messages : 1342
Localisation : 45.12 N - 0.41 E
Date d'inscription : 26/03/2007

MessageSujet: Re: Nouvelle : La Vengeance d'Eléonore   Dim 13 Mai 2007 - 19:22

GrandGuru a écrit:
Pas d'accord avec Romane... Le flashback étant en italique, on arrive mieux à comprendre qu'il faut associer sa première partie à sa deuxième plus loin.
Je mettrais même ces deux passages entre crochets, carrément [...].
Ainsi tu pourrais laisser l'italique au verdict.

C'est fait.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Nouvelle : La Vengeance d'Eléonore   Dim 13 Mai 2007 - 19:32

Et comment tu trouves ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Gérard FEYFANT

avatar

Nombre de messages : 1342
Localisation : 45.12 N - 0.41 E
Date d'inscription : 26/03/2007

MessageSujet: Re: Nouvelle : La Vengeance d'Eléonore   Dim 13 Mai 2007 - 19:36

Romane a écrit:
Et comment tu trouves ?

Ce n'est pas l'idéal. Je vais laisser reposer. Le mieux serait peut-être des polices différentes. Impossible sur LU je pense ?
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Nouvelle : La Vengeance d'Eléonore   Dim 13 Mai 2007 - 19:53

Impossible, effectivement. Tu peux jouer de la couleur, éventuellement. Personnellement, je n'aime pas trop, je trouve que ça agresse les yeux, comme quelque chose qui oblige.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
didier meral

avatar

Nombre de messages : 608
Age : 56
Localisation : La Chapelle Thouarault
Date d'inscription : 23/11/2006

MessageSujet: Re: Nouvelle : La Vengeance d'Eléonore   Dim 13 Mai 2007 - 20:26

GrandGuru a écrit:
Pas d'accord avec Romane... Le flashback étant en italique, on arrive mieux à comprendre qu'il faut associer sa première partie à sa deuxième plus loin.
Je mettrais même ces deux passages entre crochets, carrément [...].
Ainsi tu pourrais laisser l'italique au verdict.

Gasp, mais pourquoi tant de complications ?

Seuls les attendus ou énoncés du verdict se doivent d'être en italiques ou en gras, selon.

La dernière phrase perd de sa clarté si on la met aussi en italiques, tout comme la précédente, le tout entre crochets !

Fais un saut ou demi-saut de ligne supplémentaire, éventuellement; mais si tu tiens à croire que le récit n'est pas assez clair et se doive d'être accuenté typographiquement...

Tout est clair, limpide ! on comprend tout seul ! te prends pas le chou !

Gérard FEYFANT a écrit:
Lorsqu’il quitta la salle d’audience, menotté, encadré de deux gendarmes, il croisa au premier rang du public le regard de son seul ami, le berger de Peyraure qui lui adressait un pâle sourire, et crut lire sur ses lèvres : « Elle dort en paix, tu l'as vengée ! »

… Le rai de soleil projeté dans la cabane obscure incendia Eléonore. Sa guenille et les jambes noircies de sang séché, elle balançait au bout de la corde, les yeux exorbités, langue pendante. Ses longues mèches rousses, qu’elle avait taillées à la serpe, jonchaient le sol à ses pieds, faisant comme un brasier sur lequel elle flottait. Il poussa un hurlement terrible et sortit en courant.

Les cochons s’en étaient pris aux lapins morts, abandonnant dans le fumier l’objet de leur querelle, les restes sanguinolents d’un enfant nouveau-né.

Et comme ça, c'est pas plus clair ?
Revenir en haut Aller en bas
http://golfes-dombre.nuxit.net/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Nouvelle : La Vengeance d'Eléonore   Dim 13 Mai 2007 - 20:29

Moi aussi, je trouve que ça complique...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Gérard FEYFANT

avatar

Nombre de messages : 1342
Localisation : 45.12 N - 0.41 E
Date d'inscription : 26/03/2007

MessageSujet: Re: Nouvelle : La Vengeance d'Eléonore   Dim 13 Mai 2007 - 20:36

Je repense à une maxime du professeur Shadocko : "S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème !" mdr

La mise en forme n'étant pas l'essentiel, je vais laisser reposer tout ça.

Merci à tous !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nouvelle : La Vengeance d'Eléonore   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nouvelle : La Vengeance d'Eléonore
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» nouvelle position amoureuse
» Nouvelle chaîne: Max TV
» Nouvelle habillage pour TMC et 16/9
» La nouvelle voiture "Ratatouille" dans Disney's Stars'n'Cars
» Nouvelle série sur disney chanel ( sonny )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Vos écrits : Poésie, nouvelles, romans, théâtre... :: Gérard Feyfant-
Sauter vers: