Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pour répondre à didier meral... juste pour le fun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 67
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Pour répondre à didier meral... juste pour le fun   Mer 6 Juin 2007 - 5:31

La suite de ??? :

A clore cri, à claque corps, à clame cœur,
Avance et danse, ma vie, ton temps s’écoule.

A force pas, à fièvre peau, à froide peur,
Pousse et repousse la houle de la foule.

ben voilà :

Sombrés dans l’ombre, les décombres du passé,
Sans peine, sans haine, mon âme soumise
S’emmure, et murmure d’une voix glacée,
Sans trêve, sans fin, le rêve qui la brise.

A pleure cils, à perdre sens, à plaindre ciel,
Hante sans hâte, ami, mes nuits absence.
Aux baisers feints, aux faibles bras, aux bouches fiel,
Doute... et redoute le glas d’un silence.


Dernière édition par le Mer 6 Juin 2007 - 6:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 67
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: Pour répondre à didier meral... juste pour le fun   Mer 6 Juin 2007 - 5:54

mais j'aime tout autant cela :


Plus rien ne bouge
Sinon la nuit
Ombre qui glisse
Sans bruit

Plus rien ne passe
Sinon le vent
Souffle qui glace
l'amant

Plus rien ne vibre
Sinon la peur
corps qui sombre
Sans heurt

Plus rien ne pousse
Sinon la faim
Mort qui détrousse
Sans fin

Plus rien ne pleure
Sinon l’absence
Rêve qui meurt

Silence


Dernière édition par le Mer 6 Juin 2007 - 6:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 67
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: Pour répondre à didier meral... juste pour le fun   Mer 6 Juin 2007 - 5:57

ou ça... sans rime... et sur un rythme de Haikus


La nuit est belle
quand des rêves dérivent
Tes yeux se ferment

Un ange veille
Dans un battement d’ailes
Ton bras se pose

L’onde module
Quelques notes magiques
Tes lèvres closes

Entre doux et chaud
Au plus tendre du sommeil
Ton corps repose

Le silence vit
De mille et un soupirs
Ton cœur bat serein

Le ciel est toile
Aux couleurs d’espérance
Ta main sur mon sein



ou ça :



Tu ris et je vis
Tu me parles et j’existe
Et là, tu me vois

Tu cours, je te suis
Tu me tiens et je vole
Et là, je suis bien

Tu vas, je m’en vais
Tu triches et je souris
Et là, tu reviens

Tu dis, j'écoute
Tu grondes et je boude
Et là, suis chagrin

Tu me regardes
si profond au plein d amour
Et là, je renais

On joue, on se tient,
Cœur à cœur, tout corps à corps
Et là, c'est la vie
Revenir en haut Aller en bas
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 67
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: Pour répondre à didier meral... juste pour le fun   Mer 6 Juin 2007 - 6:16

Mais la poésie peut tout aussi bien être très très présente dans la prose.

on dit littérature et poésie...

je dirais, moi, littérature et poèmes.

dans littérature et poésie, j'ai toujours interprété le terme poésie au sens "poème"... la poésie que l'on donne à apprendre... la poésie que l'on dit... car il vrai qu'il est beaucoup plus agréable "d'entendre" un poème... ou de le dire, que de le lire.

Mais un texte en prose peut renfermer une infinie poésie. Qui cette fois n'est plus du tout "en vers" mais ...

celle-ci de poésie :

"J'aime les phrases qui me réconcilient avec l'humain, celles qui reflètent l'âme de ceux en qui elles naissent. Celles qui montrent qu'il ne suffit pas de composer de la poésie, que ce n'est pas quelque chose qui se fabrique, qu'elle n'existe pas seulement au travers des mots. La poésie jaillit spontanément de celui qui ose la laisser s'exprimer. Dans un regard, une attitude, une manière d'être et de percevoir. Elle était là, à l'origine des temps déjà, partout, en tout, visible seulement pour celui qui sait regarder. La poésie est essentielle."
Revenir en haut Aller en bas
monilet
Hélice au Pays des Merveilles
avatar

Nombre de messages : 3761
Age : 66
Localisation : Île de France, chtimmi d'origine et de coeur
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Pour répondre à didier meral... juste pour le fun   Mer 6 Juin 2007 - 12:15

reGinelle a écrit:
. la poésie que l'on dit... car il vrai qu'il est
beaucoup plus agréable "d'entendre" un poème... ou de le dire, que de
le lire.

"



D'accord mais il faut que le récitant ait du talent pour la mise en sons( à entendre).
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.orange.fr/claude-colson
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Pour répondre à didier meral... juste pour le fun   Mer 6 Juin 2007 - 12:27

Ré : chinois

Dans ce vieux débat qui oppose toujours les partisans du classique et ceux de la poésie libre, on oublie toujours que nous ne serons jamais fait comme l'autre et que l'autre ne sera jamais fait comme nous.

On écrit là comme on choisit d'écrire, parce qu'on s'y sent bien. Et on reçoit avec plus ou moins de force ce qu'on lit, en fonction de notre sensibilité, en fonction de ce que l'on est.

On arrive là à toucher un thème qui n'a sans doute pas plus sa définition exacte que la notion de bonheur, de liberté ou de qu'est-ce que l'art.

Je suis heureuse qu'il existe plusieurs manières d'écrire, plusieurs formes possibles, plusieurs genres et qu'on puisse même en inventer encore.

UN serait emmerdant au possible !!!

@ moni : OUI. Que ce soit en vers ou en prose, un dialogue, une poésie, une chronique, peu importe, il faut sacrément du talent pour lire tout haut.
Quand il s'agit d'alexandrins, le piège est la petite musique lancinante....

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 67
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: Pour répondre à didier meral... juste pour le fun   Mer 6 Juin 2007 - 13:28

Citation :
Quand il s'agit d'alexandrins, le piège est la petite musique lancinante...

Voilà encore une petite phrase restrictive... lancinante pour qui ? Pour certains, elle le sera, en effet... et d'autres la trouveront très agréable... la dire "lancinante" sans préciser "pour soi" c'est encore émettre un jugement arbitraire.

Tout est respectable...

Il en est qui ignorent tout des règles de la prosodie (et j'en suis ! Je suis épatée par le savoir de certains, ici)... il en est qui les dominent... d'autres qui n'écriront jamais qu'en prose... et combien qui n'écriront jamais une seule ligne de toute leur vie !

S'imposer d'écrire dans le cadre de ces règles, cela peut être par désir d'approcher au plus près ce que l'on pense être une perfection, ou bien un jeu (ainsi que je l'ai fait pour le premier poème de ce fil et bizarrement, cela m'a entraînée plus loin que le simple jeu)... pour satisfaire à un désir d'apprendre et appliquer ces connaissances acquises... pour perfectionner une technique, si technique il y a... ou parce que l'on ne peut concevoir l'écriture d'un poème que dans le respect de ces règles...

Mais au bout du compte, à chacun de faire selon ce qu'il ressent...

Et à propos de "ressenti"... ce que je sais personnellement, ce qui ressort de ma propre expérience, c'est que quelle que soit la forme sous laquelle me viennent "ces mots", ils ne me viennent que sous l'impulsion d'une émotion. Et même lorsque c'est par "jeu"... quelque chose vient et s'impose. Et force le choix des mots, leur ordre, leur rythme...

Alors... alexandrins, haikus, vers libres... ou tout autre forme... quelle importance ?
Revenir en haut Aller en bas
didier meral

avatar

Nombre de messages : 608
Age : 56
Localisation : La Chapelle Thouarault
Date d'inscription : 23/11/2006

MessageSujet: Re: Pour répondre à didier meral... juste pour le fun   Mer 6 Juin 2007 - 18:48

reGinelle a écrit:

Tout est respectable...

Mais au bout du compte, à chacun de faire selon ce qu'il ressent...

... c'est que quelle que soit la forme sous laquelle me viennent "ces mots", ils ne me viennent que sous l'impulsion d'une émotion. Et même lorsque c'est par "jeu"... quelque chose vient et s'impose. Et force le choix des mots, leur ordre, leur rythme...

Alors... alexandrins, haikus, vers libres... ou tout autre forme... quelle importance ?

Voila...Tout est dit et bien dit ! bisou
Revenir en haut Aller en bas
http://golfes-dombre.nuxit.net/
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 67
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: Pour répondre à didier meral... juste pour le fun   Mer 6 Juin 2007 - 18:54

et mon poème ???, il est comment ??? Sad Sad

j'ai "bien travaillé" (quelle horreur présenté comme ça Very Happy ) ou pas ????

ffffffff... AngeR
Revenir en haut Aller en bas
didier meral

avatar

Nombre de messages : 608
Age : 56
Localisation : La Chapelle Thouarault
Date d'inscription : 23/11/2006

MessageSujet: Re: Pour répondre à didier meral... juste pour le fun   Mer 6 Juin 2007 - 19:14

reGinelle a écrit:
et mon poème ???, il est comment ??? Sad Sad

j'ai "bien travaillé" (quelle horreur présenté comme ça Very Happy ) ou pas ????

ffffffff... AngeR

Lequel ? j'en vois quatre... musique
Revenir en haut Aller en bas
http://golfes-dombre.nuxit.net/
LylaTsB

avatar

Nombre de messages : 4714
Age : 58
Localisation : Entre allanguie & languissante ...
Date d'inscription : 21/05/2006

MessageSujet: Re: Pour répondre à didier meral... juste pour le fun   Mer 6 Juin 2007 - 19:16

grrrrrrrrrrr parce que tu appelles ça du travail ? pfffffffffff ! Rage

tong

Tu veux un bout de tarte aux poires-crême de citron ou des allumettes sablées aux pignons et miel de serpolet sur un lit de flan crémeux à la farine de châtaigne ?

VOUIIII, y en a encore Faim

Tièd&sucréSourire
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pour répondre à didier meral... juste pour le fun   Mer 6 Juin 2007 - 19:36

Citation :
Sombrés dans l’ombre, les décombres du passé,
Sans peine, sans haine, mon âme soumise
S’emmure, et murmure d’une voix glacée,
Sans trêve, sans fin, le rêve qui la brise.

A pleure cils, à perdre sens, à plaindre ciel,
Hante sans hâte, ami, mes nuits absence.
Aux baisers feints, aux faibles bras, aux bouches fiel,
Doute... et redoute le glas d’un silence.


première petite chose avant toute autre, voulais-tu ne faire que des alexandrins ?
si oui, tu n'en as que trois (1er vers du premier quatrin, 1er et 3ème du second), et attention à la césure à l'hémistiche (j'adore cette expression Very Happy ) : 6/6. la ponctuation n'y fait rien, elle sert simplement le rythme, 4/4/4 n'est (normalement) pas permis, il faut une césure nette entre les deux hémistiches pour ne pas casser le souffle de la lecture, cela dit, comme ici, la démarche semble se vouloir hâletante, perso, ça me dérange pas (bon, même si avec ses 12 syllabes, l'alexandrin, à mon sens, est sensé révéler une certaine douceur).
après, c'est bien chargé en allit et asson, le son en SSS est omniprésent, ponctué ça et là de FFF, de RR, de EN et de AA, qui, dans l'ensemble, s'associent plutôt bien avec le discours, ils rappellent quelque chose qui se voudrait persiflant, comme un souffle de courant d'air sous une porte mal fermée...
gaffe cependant à ne pas perdre le sens au profit de la technique à tout prix, "aux bouches fiel" par exemple, ça ne veut rien dire, bien qu'on comprenne l'image, "à pleure cils", c'est idoine (je zappe sur "à plaindre ciel" parce que je trouve ça joli. Ange). ce sont des raccourcis autorisés en libre, parce que l'image et l'effet prédominent avant tout. ou alors, tu charges à mort sur l'évocation, les images, et plutôt que l'histoire racontée, tu en fais un poème sonore, qui résonne et persifle, en gros, là, tu joues avec le son et les souffles et tu fais de l'histoire que tu racontes un élément secondaire, presque onirique, le sens devient sensible, non plus littéral.

comme me dirait Didi, c'est pas trop mal, mais si tu faisais ça comme ça, et ça, là, tu le mettrais là, peut-être que... ah non, ça va pas, atta, je cherche... mmm, oui, d'accord, ton idée est pas mauvaise, plutôt bonne même, mais je t'ai déjà parlé de Cécile ? la Balalaïka, je t'ai jamais fait lire ?... hein, quoi ? oui, OK, comme ça oui, la Balalaïka de Cél... oui, pourquoi mais enfin... raaah, j'ai mal à la tête ! raaah, Heredia, où es-tu ? tong
Revenir en haut Aller en bas
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 67
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: Pour répondre à didier meral... juste pour le fun   Mer 6 Juin 2007 - 19:52

didier meral a écrit:
reGinelle a écrit:
et mon poème ???, il est comment ??? Sad Sad

j'ai "bien travaillé" (quelle horreur présenté comme ça Very Happy ) ou pas ????

ffffffff... AngeR

Lequel ? j'en vois quatre... musique

le premier !!!!! ffffff celui pour qui tu as demandé LA SUITE !!!! mdr
Revenir en haut Aller en bas
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 67
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: Pour répondre à didier meral... juste pour le fun   Mer 6 Juin 2007 - 19:54

LylaTsB a écrit:
grrrrrrrrrrr parce que tu appelles ça du travail ? pfffffffffff ! Rage

tong

Tu veux un bout de tarte aux poires-crême de citron ou des allumettes sablées aux pignons et miel de serpolet sur un lit de flan crémeux à la farine de châtaigne ?

VOUIIII, y en a encore Faim

Tièd&sucréSourire




boudiouuuu... j'ai jamais tâté aux alexandrins ! alors hein !

miammmm j'arrive pour la tarte... Tout à coup, j'ai faim... Gaga Gaga
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Pour répondre à didier meral... juste pour le fun   Mer 6 Juin 2007 - 20:06

reGinelle a écrit:
Citation :
Quand il s'agit d'alexandrins, le piège est la petite musique lancinante...

Voilà encore une petite phrase restrictive... lancinante pour qui ?

Voilà encore une interprétation que je viens rectifier.

Lancinant, dans le sens hanté.
1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8 9, 10, 11, 12

Ni plus, ni moins. Je songe notamment à la manière dont les enfants récitent une récitation, ou encore à la manière dont un comédien qui n'a pas l'habitude, récite ses répliques plutôt que de les vivre.

Il s'agit bien de "la capacité de dire tout haut" et non pas une quelconque expression restrictive au sujet de la poésie classique.

Je tenais à le préciser pour que ne subsiste pas cette interprétation déformante de ma pensée.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
didier meral

avatar

Nombre de messages : 608
Age : 56
Localisation : La Chapelle Thouarault
Date d'inscription : 23/11/2006

MessageSujet: Re: Pour répondre à didier meral... juste pour le fun   Mer 6 Juin 2007 - 20:19

K a écrit:
ou alors, tu charges à mort sur l'évocation, les images, et plutôt que l'histoire racontée, tu en fais un poème sonore, qui résonne et persifle, en gros, là, tu joues avec le son et les souffles et tu fais de l'histoire que tu racontes un élément secondaire, presque onirique, le sens devient sensible, non plus littéral.

comme me dirait Didi, c'est pas trop mal, mais si tu faisais ça comme ça, et ça, là, tu le mettrais là, peut-être que... ah non, ça va pas, atta, je cherche... mmm, oui, d'accord, ton idée est pas mauvaise, plutôt bonne même, mais je t'ai déjà parlé de Cécile ? la Balalaïka, je t'ai jamais fait lire ?... hein, quoi ? oui, OK, comme ça oui, la Balalaïka de Cél... oui, pourquoi mais enfin... raaah, j'ai mal à la tête ! raaah, Heredia, où es-tu ? tong

Euh...y reste un peu de café, ou bien dois-je en refaire ?
Revenir en haut Aller en bas
http://golfes-dombre.nuxit.net/
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 67
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: Pour répondre à didier meral... juste pour le fun   Mer 6 Juin 2007 - 20:22

"encore une interprétation"

nous ne pouvons faire que cela... interpréter lorsque l'explication est des plus restreintes. Piège par exemple n'évoque rien de bien agréable. Lancinante évoque une scie...

Si cela vient de la rédaction même, en lieu de piège n'y at-il pas là plutôt à évoquer la "difficulté" à respecter ou à construire un alexandrin sans qu'il en soit lancinant ?

Maintenant, que des enfants ou un comédien "peu habitués" aux alexandrins, les lisent mal, cela remet-il en cause la qualité de l'alexandrin lui-même ou les capacités de ses lecteur ? Parce que, s'il s'agit des capacités du lecteur, quelle que soit la valeur d'un ver, ou sa construction... si le lecteur lit mal, il lit mal ! Alors s'il fallait écrire en fonction des capacités de lecture, ou de "rendu sonore" de chacun... il faudrait anoter les vers comme des portées de musique.

En outre, hors les enfants, il me semble quand même qu'un comédien "travaille un texte" qu'il soit de vers ou de prose.
Revenir en haut Aller en bas
didier meral

avatar

Nombre de messages : 608
Age : 56
Localisation : La Chapelle Thouarault
Date d'inscription : 23/11/2006

MessageSujet: Re: Pour répondre à didier meral... juste pour le fun   Mer 6 Juin 2007 - 20:24

Bon ben, j'mai refait du café...

Au fait, mon dico i di ça, scie ça peut aider:

LANCINANT, ANTE (lan-si-nan, nan-t'), adj.

    Terme de médecine. Qui se fait sentir par élancements correspondant aux pulsations des artères, principalement dans les parties pourvues de beaucoup de nerfs.

HISTORIQUE :

    XVIe s. Douleur lancinante et poignante, pointes d'aiguilles, PARÉ, XXIV, 36.

ÉTYMOLOGIE :

    Lat. lancinare, mettre en pièces, couper, que l'on tire de lanx, plat ; la douleur est comparée à quelque chose qui déchire.

Hum, les nerfs... ah, les nerfs !
Revenir en haut Aller en bas
http://golfes-dombre.nuxit.net/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Pour répondre à didier meral... juste pour le fun   Mer 6 Juin 2007 - 20:33

reGinelle a écrit:
Maintenant, que des enfants ou un comédien "peu habitués" aux alexandrins, les lisent mal, cela remet-il en cause la qualité de l'alexandrin lui-même ou les capacités de ses lecteur ?

Alors pour confirmer et conclure, je répondais exactement à l'intervention de moni, qui parlait du savoir lire de qui lisait tout haut.
Il n'était donc nullement question de remettre en cause la qualité de l'alexandrin;

Je parle de la LECTURE QUE L'ON EN FAIT.

J'espère que cette fois, tout est lumineusement éblouissant. Laughing

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Pour répondre à didier meral... juste pour le fun   Mer 6 Juin 2007 - 20:35

@ did : bawi, lancinant. Si le lecteur ne sait pas lire, il va le faire comme ça. Et je ne te parle pas de l'énervement de l'oreille qui va le recevoir, son lancinant.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 67
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: nt   Mer 6 Juin 2007 - 20:36

K a écrit:



première petite chose avant toute autre, voulais-tu ne faire que des alexandrins ?
si oui, tu n'en as que trois (1er vers du premier quatrin, 1er et 3ème du second), et attention à la césure à l'hémistiche (j'adore cette expression Very Happy ) : 6/6. la ponctuation n'y fait rien, elle sert simplement le rythme, 4/4/4 n'est (normalement) pas permis, il faut une césure nette entre les deux hémistiches pour ne pas casser le souffle de la lecture, cela dit, comme ici, la démarche semble se vouloir hâletante, perso, ça me dérange pas (bon, même si avec ses 12 syllabes, l'alexandrin, à mon sens, est sensé révéler une certaine douceur).

ben viiiii que je voulais !!!! ffffffff... me suis même fait des lignes de tableaux de douze cases pour des vers de douze syllabes ! Mais je n'ai pas pensé à l'hémistiche ! OK... j'ai compris : il faut 6/6... la prochaine fois ce sera des lignes de deux tableaux de six cases chacun.

K a écrit:
après, c'est bien chargé en allit et asson, le son en SSS est omniprésent, ponctué ça et là de FFF, de RR, de EN et de AA, qui, dans l'ensemble, s'associent plutôt bien avec le discours, ils rappellent quelque chose qui se voudrait persiflant, comme un souffle de courant d'air sous une porte mal fermée...

oufff !!! tout n'est pas perdu !


K a écrit:
gaffe cependant à ne pas perdre le sens au profit de la technique à tout prix, "aux bouches fiel" par exemple, ça ne veut rien dire, bien qu'on comprenne l'image, "à pleure cils", c'est idoine (je zappe sur "à plaindre ciel" parce que je trouve ça joli. Ange). ce sont des raccourcis autorisés en libre, parce que l'image et l'effet prédominent avant tout. ou alors, tu charges à mort sur l'évocation, les images, et plutôt que l'histoire racontée, tu en fais un poème sonore, qui résonne et persifle, en gros, là, tu joues avec le son et les souffles et tu fais de l'histoire que tu racontes un élément secondaire, presque onirique, le sens devient sensible, non plus littéral.

pour les "images" en question, en fait, elles ne me seraient jamais venues à l'esprit en "vers libres". C'est le seul vers qui m'ait coûté un peu de travail... ET IL PASSE PAS !!!!!! arghhhhhhhhhh !!!!!!!!!

Bon... En fait, non, je ne me suis jamais frottée aux alexandrins... J'écris très peu de poèmes. Et lorsqu'ils me viennent, c'est surtout sur la poussée d'une émotion... des cris... des appels...la traduction de quelque chose de très fort... dans la douleur ou dans la joie... ou dans la plénitude d'un bonheur.

En revanche ce qui a commencé comme un jeu, a très vite pris une autre dimension. Une idée, un sentiment, s'est imposé... et là, je n'ai plus du tout joué.

Je pense sincèrement y revenir un jour ou l'autre. Aux alexandrins, bien entendu !


Dernière édition par le Mer 6 Juin 2007 - 21:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 67
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: Pour répondre à didier meral... juste pour le fun   Mer 6 Juin 2007 - 20:40

Romane a écrit:

Je parle de la LECTURE QUE L'ON EN FAIT.

J'espère que cette fois, tout est lumineusement éblouissant. Laughing

c'était déjà très clair...

ma réponse ne faisait qu'expliquer une interprétation... et aborder ensuite l'abord d'un comédien face à sa lecture.

mais là j'explique l'explication... mdr


Dernière édition par le Mer 6 Juin 2007 - 20:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
LylaTsB

avatar

Nombre de messages : 4714
Age : 58
Localisation : Entre allanguie & languissante ...
Date d'inscription : 21/05/2006

MessageSujet: Re: Pour répondre à didier meral... juste pour le fun   Mer 6 Juin 2007 - 20:41

facile à se rappeler, c'est six coup le matin et six autres le soir :

Qu'importe la leçon, pourvu qu'on ait l'ivress' lk

Oui, je sais Cauchemard

baiserbouche
Revenir en haut Aller en bas
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 67
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: Pour répondre à didier meral... juste pour le fun   Mer 6 Juin 2007 - 20:44

didier meral a écrit:
K a écrit:
comme me dirait Didi, c'est pas trop mal, mais si tu faisais ça comme ça, et ça, là, tu le mettrais là, peut-être que... ah non, ça va pas, atta, je cherche... mmm, oui, d'accord, ton idée est pas mauvaise, plutôt bonne même, mais je t'ai déjà parlé de Cécile ? la Balalaïka, je t'ai jamais fait lire ?... hein, quoi ? oui, OK, comme ça oui, la Balalaïka de Cél... oui, pourquoi mais enfin... raaah, j'ai mal à la tête ! raaah, Heredia, où es-tu ? tong

Euh...y reste un peu de café, ou bien dois-je en refaire ?

c'est si grave que ça ? le malade (mon poème) est perdu ? feu
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pour répondre à didier meral... juste pour le fun   Mer 6 Juin 2007 - 21:41

ce n'est pas à moi de te le dire... l'abandon, c'est le tien, pas le mien Wink

Citation :
ben viiiii que je voulais !!!! ffffffff... me suis même fait des lignes de tableaux de douze cases pour des vers de douze syllabes ! Mais je n'ai pas pensé à l'hémistiche ! OK... j'ai compris : il faut 6/6... la prochaine fois ce sera des lignes de deux tableaux de six cases chacun.

effectivement, si tu commences par des tableaux, mieux vaut abandonner Razz chaque chose en son temps, on n'est pas des calculettes ! tu refonds tes vers en 12 syllabes d'abord, et tu verras les césures après ! euh... bon courage ! Mr.Red


Citation :
pour les "images" en question, en fait, elles ne me seraient jamais venues à l'esprit en "vers libres". C'est le seul vers qui m'ait coûté un peu de travail... ET IL PASSE PAS !!!!!! arghhhhhhhhhh !!!!!!!!!

Bon... En fait, non, je ne me suis jamais frottée aux alexandrins... J'écris très peu de poèmes. Et lorsqu'ils me viennent, c'est surtout sur la poussée d'une émotion... des cris... des appels...la traduction de quelque chose de très fort... dans la douleur ou dans la joie... ou dans la plénitude d'un bonheur.

t'es choue, Ré Smile

pourquoi à tout prix des alexandrins ? tu peux te débrouiller autrement si tu veux ! revois les bases sensibles de ce que tu voulais dire, ensuite, le métrage se pliera à toi, ce n'est pas plus compliqué. tu as le droit -c'est fou d'avoir à le dire- de faire des décasyllabes, des octo, etc... tant que tu alternes les rimes et encore, pas toujours, tant que tu vibres au rythme précis de ce que tu veux dire ! finalement, ouah, pouah !, le vers classique est presque aussi libre qu'un suspect dans une affaire de meurtre, tant qu'il ne quitte pas le pays, il est libre ! à qq exceptions près, bien sûr...

Citation :
En revanche ce qui a commencé comme un jeu, a très vite pris une autre dimension. Une idée, un sentiment, s'est imposé... et là, je n'ai plus du tout joué

je suis content d'apprendre que versifier n'est finalement pas un jeu avec des tableaux et des scores affichés en fin de mission… pas de pinball time céans ! Wink


Citation :
c'est si grave que ça ? le malade (mon poème) est perdu ?

t'aurais aimé, hein ? mais, non perdure ! persiste !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pour répondre à didier meral... juste pour le fun   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pour répondre à didier meral... juste pour le fun
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» juste pour le plaisir des yeux
» Juste pour le plaisir des yeux...
» Juste pour toi" la grande" Mongo Elombe
» Stages of photographer [juste pour rire]
» Juste pour rire un coup, Rumeur HE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Biblio LU :: A propos de livres-
Sauter vers: