Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 OGM

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Romane
Administrateur


Nombre de messages : 91099
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: OGM   Dim 26 Avr 2009 - 15:22

[quote="Vilain"]
Citation :
Des mauvaises herbes résistent au Roundup

C'est bien connu, les rebelles portent toujours le chapeau de "mauvais garçons"
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: OGM   Dim 26 Avr 2009 - 15:24

Oui...mais le problème c'est que j'arrive pas à "coller" le reste de l'article...Rage


donc lisez là....http://www.monde-solidaire.org/spip/spip.php?article5024
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: OGM   Dim 26 Avr 2009 - 15:26

Citation :
Des mauvaises herbes résistent au Roundup

Des mauvaises herbes d’un nouveau genre se répandent à grande vitesse, dans le sud des Etats-Unis. Et ce, malgré les tonnes de Roundup régulièrement déversées - par avion la plupart du temps - dans les champs de coton et de soja OGM. Six Etats sont principalement concernés : la Géorgie, la Caroline du Sud, la Caroline du Nord, l’Arkansas, le Tennessee et le Missouri subissent de plein fouet la fronde de ces "superweeds".
Universitaires et agriculteurs tirent la sonnette d’alarme

Selon les spécialistes, la raison de cette évolution tient dans l’utilisation massive des OGM résistants au pesticide Roundup : 90% des cultures, selon Monsanto. Les gènes de résistance se sont-ils recombinés avec des plantes sauvages, comme le craignent les spécialistes depuis des années ? Oui, selon le professeur Andrew Lowe, de l’Université du Centre australien pour la biologie de l’évolution et la diversité biologique, qui constate le même problème en Australie. Conclusion identique pour un groupe de scientifiques du Centre for Ecology and Hydrology britannique. En Géorgie, 50 000 hectares sont infestés, selon Stanley Culpepper, spécialiste des mauvaises herbes à l’université de Géorgie. "Les agriculteurs réalisent que la menace est très sérieuse. Pendant deux ans, on a cherché en vain à le leur faire comprendre" a-t-il déclaré.
Des coûts exorbitants de désherbage manuel

Monsanto préconise une solution miracle : mélanger le maximum de pesticides différents, y compris des produits comme le "2,4-D", ingrédient de l’Agent orange utilisé par l’armée américaine au Vietnam et qui a fait des ravages sanitaires. Ce dernier est d’ailleurs interdit au Danemark, en Norvège et en Suède. Mais cette solution n’a guère convaincu les professionnels.

Du coup, la seule solution qui s’offre à eux est de désherber... à la main. À l’ancienne. Et cela coûte excessivement cher. D’autant que certains champs sont tellement envahis qu’ils sont purement et simplement abandonnés par leurs propriétaires. L’amarante est un véritable fléau. Totalement incontrôlable. Capable de produire 10 000 graines en une seule fournée, elle résiste à la sécheresse et peut atteindre trois mètres de hauteur, étouffant littéralement les cultures.

Les coûts des semences et des engrais ont augmenté de 40% entre 2003 et 2007. Les agriculteurs touchés par ce nouveau problème envisagent dorénavant de renoncer aux OGM. Si Monsanto est toujours intouchable, aux Etats-Unis, et que la technologie génétique n’est pas formellement remise en cause, les agriculteurs "ont commencé à se rebeller contre les coûts élevés" affirme encore Alan Rowland, producteur de graines de soja, qui voit maintenant les commandes de semences traditionnelles affluer, au détriment des OGM.
Monsanto au courant dès 2001

Selon la Soil Association, une association anti-OGM britannique, Monsanto connaissait la menace des "superweeds" dès 2001, puisque la firme avait fait breveter la technique de mélanger de l’herbicide Roundup avec d’autres pesticides qui ciblent des plantes résistantes au Roundup. "Ce brevet va permettre à l’entreprise de profiter d’un problème que ses produits ont créé à l’origine" affirme un rapport de la Soil Association publié en 2002.

Si même les agriculteurs américains s’y mettent...

source : -http://www.lesmotsontunsens.com/

Le voilà. Wink

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: OGM   Ven 29 Mai 2009 - 10:56

Tout arrive !

Citation :
Un moratoire sur la nourriture génétiquement modifiée aux États-Unis


par William Engdahl

Mondialisation.ca, Le 22 mai 2009
















Une association de médecins demande un moratoire sur la nourriture OGM

L'American Academy of Environmental Medicine (AAEM) vient juste de publier un appel en faveur d’un moratoire immédiat sur la nourriture génétiquement modifiée.




Dans
une toute nouvelle monographie sur les denrées OGM, l’AAEM déclare que
« la nourriture OGM pose un grave risque de santé » et exige un
moratoire sur la nourriture génétiquement modifiée.
Citant
plusieurs études sur des animaux, l'AAEM conclut qu’« il y a davantage
qu'un simple lien fortuit entre les OGM alimentaires et les effets
néfastes de santé, » et que « les denrées génétiquement modifiées
posent un grave risque sanitaire en matière toxicologique, allergique
et immunitaire, pour l’équilibre de la reproduction, métabolique,
physiologique et génétique. »
Ce
rapport est un coup dévastateur contre une industrie agro-alimentaire
internationale de plusieurs milliards de dollars, et plus
particulièrement contre Monsanto Corporation, le leader mondial des
fournisseurs de semences OGM et des herbicides.




Dans
un communiqué de presse daté du 19 mai 2009, l'AAEM, qui se décrit
comme « une association internationale de médecins et de professionnels
divers soucieux d'aborder les aspects cliniques de la santé
environnementale, » a appelé à prendre immédiatement les mesures
d'urgence suivantes, en ce qui concerne la consommation humaine des
OGM :




*
Un moratoire sur les OGM ; mise en œuvre immédiate sur le long terme de
tests sécuritaires et de l'étiquetage des denrées OGM.




* Les médecins doivent prévenir leurs patients, la communauté médicale et le public, qu’il faut éviter la nourriture OGM.



* Les médecins doivent envisager le rôle des denrées OGM dans le processus pathologique de leurs patients.



*
D’autres études scientifiques indépendantes de longue durée doivent
commencer à rassembler des données pour étudier le rôle des aliments
OGM sur la santé humaine.




Le
Dr Amy Dean, président de l’AAEM, constate que « de multiples études
animales ont montré que la nourriture OGM endommage divers systèmes de
l’organisme. Devant la montée de ces évidences, il est impératif, pour
la sécurité de nos patients et la santé publique, d'obtenir un
moratoire sur les denrées génétiquement modifiées. » Le président de
l'AAEM et le Dr Jennifer Armstrong ont souligné que « les médecins
voient sans doute les effets sur leurs patients, mais ont besoin de
savoir comment poser les bonnes questions. Les aliments OGM les plus
communs en Amérique du Nord, sont le maïs, le soja, l’huile de colza et
de graines de coton. » La monographie de l’AAEM sur les OGM peut être
trouvée sur
aaemonline.org.



Ce
document précise par ailleurs que le génie génétique « abroge le
processus reproductif naturel, la sélection se faisant au niveau d’une
cellule unique, la procédure est extrêmement mutagène et ouvre
systématiquement une brèche dans la barrière génétique, et que la
technique est utilisée à des fins commerciales depuis 10 ans. »




Le
document de l’AAEM précise en outre que plusieurs études sur des
animaux montrent de graves risques de santé liés à la consommation des
aliments OGM, notamment l'infertilité, le dérèglement de la fonction
immunitaire, le vieillissement accéléré, le dérèglement des gènes liés
à la synthèse du cholestérol, à la régulation de l’insuline, aux
transmissions cellulaires, et à la formation des protéines, et à des
altérations du foie, des reins, de la rate et du système
gastro-intestinal. »




Il ajoute : « Il y a davantage qu'un simple lien fortuit entre les OGM alimentaires et les effets néfastes de santé.
Il y a un lien de causalité, tel que défini par les critères de Hill,
en matière de niveau élevé d’associations, de constance, de
spécificité, de gradient biologique, et de plausibilité biologique. La
constance et le niveau élevé des associations entre les denrées OGM et
de la maladie sont confirmés par plusieurs études sur les animaux. »





Les OGM sont toxiques





Le
document de l’AAEM doit donner des motifs de remise en cause du quasi
laissez-faire dans le contrôle des OGM de la position officielle, pour
laquelle la parole solennelle des compagnies semencières, telles que
Monsanto, est considérée comme une solide preuve scientifique
d’innocuité. L’étude de l’AAEM mérite d'être citée en détail à ce
sujet :




La
spécificité de l'association des denrées OGM et de processus
pathologiques précis est également soutenu. Plusieurs études animales
montrent d'importants dérèglements immunitaires, notamment une
régulation à la hausse des cytokines associées à l'asthme, à l'allergie
et aux inflammations. Les études chez l'animal montrent aussi des
altérations structurelles et fonctionnelles du foie, notamment un
changement du métabolisme des lipides et des glucides, ainsi que des
altérations cellulaires pouvant entraîner l’accélération du
vieillissement et peut-être provoquer l’accumulation des radicaux
libres (ROS, reactive oxygen species). Des changements
dans les reins, le pancréas et la rate ont aussi été documentés. Une
récente étude de 2008, reliant le maïs OGM à la stérilité, montre, de
manière sensible au cours du temps, une importante diminution de la
progéniture et du poids des portées chez les souris nourries de maïs
OGM. Cette étude a aussi révélé que plus de 400 gènes ont été
découverts s’exprimant différemment chez les souris nourries de maïs
OGM. On sait que ces gènes contrôlent la synthèse et la modification
des protéines, la transmission cellulaire, la synthèse du cholestérol
et le contrôle de l'insuline. Les études montrent aussi des dommages
intestinaux chez les animaux nourris d’OGM, notamment la prolifération
d’excroissances cellulaires et des perturbations du système immunitaire
intestinal.




L'étude
de l’AAEM révise les affirmations de l'industrie de la biotechnologie,
selon lesquelles les aliments OGM pourraient nourrir le monde grâce à
des rendements plus grands. Elle cite la preuve contraire indiquant que
l'inverse paraît être vrai, c’est-à-dire que, avec le temps, les
récoltes OGM ont produit moins que le rendement conventionnel, et ont
exigé avec le temps, plus pas moins, de produits chimiques herbicides
hautement toxiques, tels que le glyphosate. Le rapport relève, « Au
cours des 20 dernières années, plusieurs milliers d'essais en champs,
sur des gènes destinés à augmenter le rendement opérationnel ou
intrinsèque (des cultures), montrent l’importance de l’entreprise.
Pourtant, aucun de ces essais en champs n’a permis d’améliorer le
rendement des récoltes alimentaires et fourragères commercialisées, à
l'exception du maïs Bt. » Cependant, le léger gain de rendement du maïs
Bt qui a été rapporté était dû largement à l'amélioration de la
reproduction traditionnelle, et non pas au génie génétique.




L’AAEM conclue que, puisque les denrées OGM « posent
un grave risque sanitaire en matière toxicologique, allergique et
immunitaire, pour la santé de la reproduction, métabolique,
physiologique et génétique, et sont dénuées d’avantages,
il est impératif d'adopter le principe de précaution, qui est l'un des
principaux outils de réglementation de la politique de santé et
environnementale de l'Union Européenne, et sert de base à plusieurs
accords internationaux. La définition la plus communément utilisée est
la Déclaration de Rio de 1992, qui stipule : « Afin de protéger
l'environnement, des mesures préventives doivent être largement
appliquées par les États, en fonction de leurs capacités. Quand il
existe des menaces de dommages graves ou irréversibles, l'absence de
certitude scientifique ne doit pas servir de prétexte pour renvoyer à
plus tard les mesures économiques rentables destinées à empêcher la
dégradation de l'environnement. »




Sous
l’intense pression de l'opinion publique, la Ministre allemande de
l'Agriculture a récemment publié l’interdiction les plantations de maïs
OGM MON810 de Monsanto. Malheureusement, deux semaines plus tard, elle
a autorisé les plantations de semences de pomme de terre OGM. Le
ministère allemand a annoncé que, Amflora, la pomme de terre
génétiquement modifiée, fabriquée par le géant de la chimie BASF (une
coentreprise d’OGM, partenaire de Monsanto), ne présente « aucun danger
pour la santé humaine ou l'environnement. » Pour justifier sa décision
imprudente, le ministère a cité un « examen approfondi » et des
entretiens avec des experts scientifiques et économiques.




La publication de la sensationnelle critique des OGM de l'American Academy of Environmental Medicine a été accueillie par un silence de mort par la plupart des grands médias étasuniens et internationaux.




L’intrigue des OGM





Comme je l'ai décrit en détail dans mon livre, OGM : Semences de destruction - L’arme de la faim,
les OGM ont été lâchés dans le grand public aux Etats-Unis au début des
années 90, après une décision du pouvoir exécutif du Président George
Herbert Walker Bush, qui aurait suivi des réunions à huis clos avec les
principaux dirigeants de Monsanto. Le Président Bush a décrété
l’obligation, pour les agences gouvernementales étasuniennes, de ne
faire aucun test de santé et de sécurité particulier, avant la mise en
vente des OGM pour la consommation alimentaire. Ce fait est arrivé à
être connu en tant que Doctrine de l'Équivalence Substantielle.




Le
gouvernement étasunien, sur les conseils pressants de Monsanto et du
lobby des OGM, a décidé en outre d’interdire l'étiquetage « sans OGM »
des produits alimentaires naturels, en recourant à la « doctrine »
vaguement formulée et totalement non-scientifique, proclamée par le
Président Bush en 1992, selon laquelle les OGM sont « substantiellement
équivalents » aux plantes ordinaires, et n’ont donc pas besoin d’être
testés avant d'être mis en vente dans le public.




La
Doctrine de l'Équivalence Substantielle, en dépit du fait qu'elle
contredit directement la prétention des compagnies en leurs droits de
propriété exclusifs sur leurs semences OGM, présentées comme
« uniques » et différentes des graines ordinaires, a permis à Monsanto,
Dow Chemicals, DuPont et à d'autres détenteurs de brevets OGM de faire
proliférer leurs produits sans aucun contrôle. La plupart des
Étasuniens croient naïvement que la Food and Drug Administration
et le ministère de l'Agriculture des États-Unis sont là pour assurer la
totale innocuité des produits alimentaires industriels pour la
consommation humaine et animale, avant l'octroi de licences.




De
fait, l’interdiction de l'étiquetage des denrées OGM signifie que la
plupart des Étasuniens n'ont aucune idée de l’ampleur de la
contamination par les OGM de leur ration quotidienne de Corn Flakes,
soja, maïs et additifs, dans chaque aliment trouvée dans le commerce
sur les étagères des supermarchés.




Aux
États-Unis, à la fin des années 90, coïncidant avec l'introduction en
masse des OGM dans l'alimentation humaine et animale, ont été signalés
chez l'homme à une échelle épidémique, des cas d’allergies, d'étranges
maladies et de nombreux autres problèmes de santé. L’interdiction
d'étiquetage des produits OGM par la loi fédérale signifie que la
plupart des professionnels de santé ne savent même pas que cela
pourrait avoir un lien avec la nourriture OGM des millions
d'Étasuniens. Depuis la décision de 1992 du Président Bush, une
décision confirmée par les présidents Clinton, George W. Bush, et
maintenant par Barack Obama et le Secrétaire de l'Agriculture pro-OGM,
Tom Vilsack, la population étasunienne est en réalité traitée en
cobayes humains dans des expériences de masse avec les substances
jamais démontrées sans danger sur le long terme (dix ans ou plus) par
des études indépendantes.




Il reste à voir s’il sera accordé l'attention qu'elle mérite à la critique scientifique de l'AAEM.






Original : A Moratorium on Genetically Manipulated (GMO) Foods, publié le 22 mai 2009.
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
Nonosse Tradamus dodo


Nombre de messages : 2551
Localisation : Alpha du Centaure, juste à droite
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: OGM   Ven 29 Mai 2009 - 11:14

Bouh ! mais alors, "tous ceux qui savent ne mangent pas toutes ces saloperies ?" il ne va plus rester grand monde "au final" !
Revenir en haut Aller en bas
Astérisque
"J'étais pas là"
avatar

Nombre de messages : 1549
Date d'inscription : 21/02/2008

MessageSujet: Re: OGM   Ven 29 Mai 2009 - 11:33

Pas grave tout ça, on sait déjà qu'"après" resteront les mauvaises herbes et les scorpions. Ce qu'il faut pour que ça redémarre... autrement...

Humour folâtre et non ironie
Revenir en haut Aller en bas
Klimihi



Nombre de messages : 84
Age : 30
Localisation : Vagabond
Date d'inscription : 05/06/2008

MessageSujet: Monsanto   Sam 30 Mai 2009 - 17:44

Je vous invite à lire la totalité de l'article même si c'est un peu long

Effet boomerang chez Monsanto :

Aux États-Unis, cinq mille hectares de culture de soja transgénique ont du être abandonnés par les agriculteurs et cinquante mille autres sont gravement menacés. Cette panique est due à une « mauvaise » herbe qui a décidé de s’opposer au géant Monsanto, connu pour être le plus grand prédateur de la Terre. Insolente, cette plante mutante prolifère et défie le Roundup, l’herbicide total à base de glyphosphate, auquel nulle « mauvaise herbe ne résiste ».

Quand la nature reprend le dessus.

C’est en 2004, qu’un agriculteur de Macon, en Géorgie, ville située à environ 130 kilomètres d’Atlanta, remarqua que certaines pousses d’amarantes résistaient au Roundup dont il arrosait ses cultures de soja.

Les champs victimes de cette envahissante mauvaise herbe ont été ensemencés avec des graines Roundup Ready, qui comportent une semence ayant reçu un gène de résistance au Roundup auquel nulle « mauvaise herbe ne résiste ».

Depuis cette époque, la situation s’est aggravée et le phénomène s'est étendu à d'autres états, Caroline du Sud, et du Nord, Arkansas, Tennessee et Missouri. Selon un groupe de scientifiques du Centre for Ecology and Hydrology, organisation britannique située à Winfrith, dans le Dorset, il y aurait eu un transfert de gènes entre la plante OGM et certaines herbes indésirables, comme l’amarante. Ce constat contredit les affirmations péremptoires et optimistes des défenseurs des OGM qui prétendaient et persistent à affirmer qu'une hybridation entre une plante génétiquement modifiée et une plante non-modifiée est tout simplement « impossible ».

Pour le généticien britannique Brian Johnson, spécialisé dans les problèmes liés à l’agriculture : « Il suffit d’un seul croisement réussi sur plusieurs millions de possibilités. Dès qu’elle est créée, la nouvelle plante possède un avantage sélectif énorme, et elle se multiplie rapidement. L’herbicide puissant utilisé ici, à base de glyphosphate et d’ammonium, a exercé sur les plantes une pression énorme qui a encore accru la vitesse d’adaptation. » Ainsi, un gène de résistance aux herbicides a, semble-t-il, donné naissance à une plante hybride issue d’un saut entre la graine qu’il est censé protéger et l’amarante, devenue impossible à éliminer.

La seule solution est d’arracher les mauvaises herbes à la main, comme on le faisait autrefois, mais ce n’est pas toujours possible étant donné l’étendue des cultures. En outre, ces herbes, profondément enracinées sont très difficiles à arracher et 5 000 hectares ont été tout simplement abandonnés.

Nombre de cultivateurs envisagent de renoncer aux OGM et de revenir à une agriculture traditionnelle, d’autant que les plants OGM coûtent de plus en plus cher et la rentabilité est primordiale pour ce genre d’agriculture. Ainsi Alan Rowland, producteur et marchand de semences de soja à Dudley, dans le Missouri, affirme que plus personne ne lui demande de graines Monsanto de type Roundup Ready alors que ces derniers temps, ce secteur représentait 80 % de son commerce. Aujourd’hui, les graines OGM ont disparu de son catalogue et la demande de graines traditionnelles augmente sans cesse.

Déjà, le 25 juillet 2005, The Guardian publiait un article de Paul Brown qui révélait que des gènes modifiés de céréales avaient transité vers des plantes sauvages, créant ainsi une « supergraine » résistante aux herbicides, croisement « inconcevable » par les scientifiques du ministère de l’environnement. Depuis 2008, les media agricoles américains rapportent de plus en plus de cas de résistance et le gouvernement des États-Unis a pratiqué d’importantes coupes budgétaires qui ont contraint le Ministère de l’Agriculture à réduire, puis arrêter certaines de ses activités.

Plante diabolique ou plante sacrée

Il est amusant de constater que cette plante, « diabolique » aux yeux de l’agriculture génétique, est une plante sacrée pour les Incas. Elle fait partie des aliments les plus anciens du monde. Chaque plante produit en moyenne 12 000 graines par an, et les feuilles, plus riches en protéines que le soja, contiennent des vitamines A et C et des sels minéraux.

Ainsi ce boomerang, renvoyé par la nature sur Monsanto, non seulement neutralise ce prédateur, mais installe dans des lieux une plante qui pourra nourrir l’humanité en cas de famine. Elle supporte la plupart des climats, aussi bien les régions sèches que les zones de mousson et les hautes terres tropicales et n’a de problèmes ni avec les insectes ni avec les maladies, donc n’aura jamais besoin de produits chimiques.

Ainsi, « la marante » affronte le très puissant Monsanto, comme David s’opposa à Goliath. Et tout le monde sait comment se termina le combat, pourtant bien inégal ! Si ces phénomènes se reproduisent en quantité suffisante, ce qui semble programmé, Monsanto n’aura bientôt plus qu’à mettre la clé sous la porte. À part ses salariés, qui plaindra vraiment cette entreprise funèbre ?

Sylvie SIMON
Revenir en haut Aller en bas
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: OGM   Sam 30 Mai 2009 - 17:56

Merci, mais je l'ai déjà signalé...y'a une rubrique OGM là...http://liensutiles.forumactif.com/societe-f51/ogm-t12184.htm
Revenir en haut Aller en bas
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: OGM   Ven 12 Mar 2010 - 13:47

Citation :
OGM le 12 mars 2010
Grande première en Inde : Monsanto avoue l’échec de son coton Bt

cotonogm

Samedi dernier, le géant des semences OGM Monsanto annonçait une nouvelle fracassante : les insectes contre lesquels était censé lutter son coton Bt ont développé des résistances à l’insecticide secrété par cette plante génétiquement modifiée. De ce fait, les centaines de milliers d’agriculteurs, petits paysans qui ont depuis plusieurs années adopté cette variété de coton sont désormais contraints d’utiliser une quantité grandissante de pesticide. Greenpeace avait depuis longtemps annoncé les risques de résistance que pouvaient développer les insectes ciblés. Et ce, pas uniquement pour ce coton mais aussi pour de nombreuses variétés d’OGM comme par exemple le maïs MON 810.

La nouvelle a été relayé dans un article du journal indien « The Hindu » .

Cette découverte est issue d’une étude de terrain menée sur les cultures de coton Bt dans l’état du Gujarat (à l’ouest de l’Inde) révélant que ces cultures ne résistaient plus aux attaques du papillon ravageur contre lequel le coton Bt avait été initialement conçu.

Monsanto soutenait jusqu’alors qu’ « il n y avait jamais eu de cas avéré de baisse des rendements de cultures de coton ou de céréales Bt attribuable à la résistance d’un insecte ». C’est chose faite.

Mais les soucis du coton Bt ne s’arrêtent pas là. Il y a quelques semaines, un scientifique plutôt pro OGM de l’Institut Central de recherche sur le coton de Nagpur, le Dr Kranthi, déclarait que le coton Bt avait contribué à l’augmentation de l’utilisation de dangereux pesticides et que d’autres insectes détruisaient maintenant lescultures. On peut imaginer sans mal la situation désespérante dans laquelle sont plongés les agriculteurs, forcés après avoir adopté le coton BT de s’endetter pour utiliser encore plus de pesticides.

Mais Monsanto a une solution ! Suite à cet aveu d’échec, ils sont allés jusqu’à conseiller aux agriculteurs concernés d’utiliser leur tout nouveau produit nommé Bollguard 2, qui permettrait de retarder l’apparition de la résistance des insectes. Comme quoi la firme américaine a toujours une longueur d’avance, pour fournir des solutions toujours plus onéreuses à ses clients.

Après le récent moratoire indien sur l’aubergine Bt, il semble que les performances mirifiques de cette technologie soit quelque peu remises en cause.

grrrrrrrrrrr grrrrrrrrrrr grrrrrrrrrrr grrrrrrrrrrr grrrrrrrrrrr grrrrrrrrrrr
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: OGM   Ven 12 Mar 2010 - 14:01

Fantastique. Ça s'appelle soigner le mal par le mal, dans un cercle vicieux.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9695
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: OGM   Ven 12 Mar 2010 - 14:55

Vilain a écrit:
Citation :
OGM le 12 mars 2010
Grande première en Inde : Monsanto avoue l’échec de son coton Bt

cotonogm

La nouvelle a été relayé dans un article du journal indien « The Hindu » .

. On peut imaginer sans mal la situation désespérante dans laquelle sont plongés les agriculteurs, forcés après avoir adopté le coton BT de s’endetter pour utiliser encore plus de pesticides.

Mais Monsanto a une solution ! Suite à cet aveu d’échec, ils sont allés jusqu’à conseiller aux agriculteurs concernés d’utiliser leur tout nouveau produit nommé Bollguard 2, qui permettrait de retarder l’apparition de la résistance des insectes. Comme quoi la firme américaine a toujours une longueur d’avance, pour fournir des solutions toujours plus onéreuses à ses clients.

.

grrrrrrrrrrr grrrrrrrrrrr grrrrrrrrrrr grrrrrrrrrrr grrrrrrrrrrr grrrrrrrrrrr

Et si c'était exprès, que le produit miracle soit pas si miracle mais qu'il y a toujours derrière un autre produit miracle?
Comme ça, les ventes ne s'arrête pas et Monsanto ne se trompe jamais, ce sont les insectes et les plantes qui résistent inconsidèrèment, ça s'adapte ces machins, mieux que nous aux poisons les plus violents, quels monstres cela va t-il générer? Monsanto s'en fout, Monsanto règne sur le monde des cultures.
Et les agriculteurs indiens se suicident en nombre faute de pouvoir payer leurs dettes!

Mais y'a de l'espoir, on nous lance une pomme de terre OGM, sais pas si elle sort de chez Monstresanto, mais elle arrive dans nos assiettes. Après la patate irradiée pour pas germer, la patate OGM...
" Des surgelés au nuclèaire
C'est d'quelle couleur une pomme de terre?"
On va même plus savoir ce que c'est une vraie pomme de terre!
Revenir en haut Aller en bas
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: OGM   Sam 13 Mar 2010 - 22:07

Tryskel a écrit:


Mais y'a de l'espoir, on nous lance une pomme de terre OGM, sais pas si elle sort de chez Monstresanto, mais elle arrive dans nos assiettes. Après la patate irradiée pour pas germer, la patate OGM...
" Des surgelés au nuclèaire
C'est d'quelle couleur une pomme de terre?"
On va même plus savoir ce que c'est une vraie pomme de terre!






Citation :
NON : leur innocuité n’est pas prouvée
Cette pomme de terre nouvelle possède des gènes de résistance aux antibiotiques qui vont se mélanger à d’autres…

Il n’y a pas eu d’accord des nations pour la commercialisation de la nouvelle pomme de terre. La majorité qualifiée n’a pas été recueillie. Il y a bien eu une négociation entre ministres, mais ils n’ont pas réussi à se mettre d’accord. Le président de la Commission, José Manuel Barroso, a pris la décision d’autoriser la culture de la patate génétiquement modifiée de façon non démocratique, comme pour tous les OGM acceptés en Europe.

Les experts scientifiques européens qui jugent de l’innocuité de ces OGM brevetés travaillent main dans la main avec les industriels des biotechnologies. Ils n’ont pas l’indépendance et la neutralité, deux qualités indispensables pour une expertise crédible. A ce titre, le cas de Suzy Reckens est parlant : l’ancienne directrice du groupe OGM de l’Agence européenne de la sécurité des aliments (Aesa) a rejoint un poste de responsabilité chez Syngenta qui produit des OGM. Moi, je n’ai aucun intérêt personnel dans l’affaire. Je sais seulement que cette pomme de terre nouvelle possède des gènes de résistance aux antibiotiques, alors que les instances européennes devaient les interdire à partir de 2004. Les bactéries qui vont se développer dans le tubercule ont des chances de récupérer ces gènes, donc de devenir dangereuses pour l’homme. Actuellement, même sans la patate transgénique, plusieurs milliers de personnes meurent déjà chaque année en France de bactéries qui résistent aux antibiotiques.

Autre problème et pas des moindres, les pommes de terre, normalement, ne font pas de graines, mais il y a des exceptions. Or ces plantes génétiquement modifiées, qui vont disséminer leur pollen et leurs graines, vont se mélanger à d’autres, donnant naissance à des transgéniques non maîtrisés dont les effets sur l’environnement et la santé sont largement inconnus. Une chose est sûre en revanche, les gènes introduits dans les pommes de terre sont brevetés. Le brevet couvrira aussi les plantes contaminées et, comme au Canada, l’agriculteur dont le champ sera porteur d’OGM « sauvages » pourra être condamné pour avoir cultivé un gène breveté sans payer de royalties à la firme qui en a la propriété intellectuelle. Croisements et dispersions associés aux brevets, si on n’y prend garde, permettront à terme à quelques entreprises de prendre possession de toutes les semences cultivées sur la planète et tueront la diversité des cultures.

Même si on ne mange pas les OGM brevetés, ils vont nous manger.

Par Pierre-Henri Gouyon
Professeur de biologie au Muséum national d’histoire naturelle, à AgroParistech et Sciences-Po Paris, spécialiste des sciences de l’évolution, génétique, botanique et écologie.
Revenir en haut Aller en bas
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: OGM   Jeu 27 Mai 2010 - 14:40

Trois générations plus tard...

Stérilité quasi-totale!
Voici, ci-dessous, de larges et significatifs extraits d'un récent article démontrant, s'il en était besoin, à toute personne de bon sens l'aberration fondamentale du système OGM, en lequel l'abyssable présomption humaine de certains scientistes apparemment dénués de toute conscience s'est imaginée et s'imagine encore faire mieux que la Nature! Le résultat prévisible est une catastrophe annoncée: aujourd'hui les cobayes animaux (hamsters), demain les cobayes ... humains! Au programme: aberrations génétiques et stérilité à court terme, tout cela pour le seul profit de multinationales dénuées de tout scrupule, faisant preuve d'un comportement dissimulateur (on cache les études) et mensonger (on prétend toujours qu'il n'y a aucun problème!). L'on connaissait déjà les adeptes du "poil dans la main", mais qui veut aussi du poil dans la bouche?
OGM: l’étude russe qui pourrait «déraciner» une industrie...
On soupçonnait déjà que la perte de la fertilité était au nombre des graves dégâts occasionnés, une étude récente va dans ce sens. Une étude qui, si elle n'est pas étouffée, pourrait avoir un grand impact sur les décisions à prendre à l'avenir!

En 2009, près de 3% des terres agricoles étaient couvertes d'OGM avec 134 millions d'hectares, selon l'ISAAA, qui, chaque année, fait état des cultures des plantes transgéniques dans le monde. Et le dossier des OGM alimentaires - dont de très nombreuses pages restent encore floues à ce jour - pourrait bien s'alourdir prochainement alors qu'une nouvelle pièce en provenance de Russie est sur le point d'y être ajoutée.


Celle-ci prend la forme d'une étude, dont les résultats les plus frappants viennent d'être présentés à la presse en Russie dans le cadre de l'ouverture dans ce pays des Journées de Défense contre les Risques Environnementaux. Elle est même évoquée par Jeffrey Smith, fondateur de l'Institute for Responsible Technology aux Etats-Unis et auteur de référence dans le monde des OGM avec notamment son ouvrage Seeds of Deception (littéralement «les semences de la tromperie») publié en 2003. Menée conjointement par l'Association Nationale pour la Sécurité Génétique et l'Institut de l'Ecologie et de l'Evolution, cette étude russe a duré deux ans, avec pour cobayes des hamsters de race Campbell, une race qui possède un taux de reproduction élevé. Ainsi, le Dr Alexey Surov et son équipe ont nourri pendant deux ans et d'une manière classique les petits mammifères, à l'exception près que certains d'entre eux ont été plus ou moins nourris avec du soja OGM (importé régulièrement en Europe) résistant à un herbicide.


Campbell_hamster_blue_fawn.jpg



Au départ, quatre groupes de cinq paires (mâles / femelles) ont été constitués: le premier a été nourri avec des aliments qui ne contenaient pas de soja, le second a, quant à lui, suivi un régime alimentaire qui comportait du soja conventionnel, le troisième a été alimenté avec en complément du soja OGM et enfin le quatrième groupe a eu des plateaux repas dans lesquels la part de soja transgénique était encore plus élevée que dans ceux du troisième.



A la fin de cette première phase, l'ensemble des quatre groupes a eu en tout 140 petits. L'étude s'est poursuivie dans une deuxième phase par la sélection de nouvelles paires issues de chacun de ces premiers groupes. Et, dans la logique du déroulement, les nouvelles paires de la deuxième génération ont, elles aussi, eux des petits, créant de fait la troisième et dernière génération de cobayes. Ainsi, il y a eu au final 52 naissances parmi les spécimens de troisième génération qui n'ont pas consommé du tout de soja, 78 parmi ceux qui ont consommé du soja conventionnel.



Mais le troisième groupe, celui qui a été nourri avec du soja OGM, n'a eu que 40 petits, dont 25% sont morts. Et, pire, dans le groupe qui a mangé le plus de soja génétiquement modifié, une seule femelle a réussi à donner naissance, soit 16 petits au total, dont 20% sont finalement morts.



Ainsi, à la troisième génération, les hamsters qui, pour les besoins de l'étude, ont eu, dans leur menu, une part importante de soja OGM, n'étaient plus capables de se reproduire...



Mais une autre surprise de taille a été observée: certains de ces hamsters issus de la troisième génération se sont retrouvés avec des poils ... dans la bouche, un phénomène d'une extrême rareté.


Voici, à ce sujet, les photos publiées par Jeffrey Smith dans son billet.


600.jpg



(...)



Selon Jeffrey Smith, l'étude du Dr Surov et de son équipe pourrait bien «déraciner» une industrie qui vaut plusieurs milliards de dollars. L'affaire est donc à suivre, mais, quoi qu'il en soit, depuis l'introduction en 1996 dans l'environnement et dans la chaîne alimentaire de produits agricoles transgéniques (issus de semences dans lesquelles y sont ajoutées un ou plusieurs gênes étrangers afin de conférer à la plante une propriété spécifique), les risques qui y sont liés restent encore très largement inconnus car très peu observés, faute d'études suffisamment longues et indépendantes, mais aussi à cause du refus des semenciers de publier leurs propres études (sauf sous la contrainte juridique) pour des raisons de stratégies industrielles et commerciales.



Aussi surprenant que cela puisse paraître, le principe de précaution, dans ce domaine, semble effectivement illusoire, alors que les incertitudes scientifiques qui demeurent devraient justement le mettre au cœur du processus d'évaluation. Et, d'ailleurs, on peut même supposer que cette absence de précaution large et de manque de transparence vis-à-vis du public nuisent par la même occasion aux OGM agricoles expérimentaux (de seconde génération) qui ne peuvent pas être évalués dans les meilleures conditions puisque ceux qui sont actuellement sur le marché ne l'ont été que partiellement (voir le proverbe de la «charrue avant les boeufs»...).



Car l'ennui, au fond, c'est que nous tous, les consommateurs, sommes au bout de cette chaîne alimentaire: alors finalement dans l'histoire, qui sont réellement les cobayes?



http://www.sebastienportal.eu


Source: www.mediapart.fr/club/blog/sebastien-portal/250410/ogm-l-etude-russe-qui-pourrait-deraciner-une-industrie
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: OGM   Jeu 27 Mai 2010 - 14:44

Oui, eh bien je suis convaincue que c'est le système le plus destructeur qui soit inventé à l'encontre de la nature, et que ça nous retombera sur la gueule un jour pas fait comme un autre, et qu'il sera trop tard pour pleurer.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: OGM   Jeu 27 Mai 2010 - 18:49

Romane a écrit:
Oui, eh bien je suis convaincue que c'est le système le plus destructeur qui soit inventé à l'encontre de la nature, et que ça nous retombera sur la gueule un jour pas fait comme un autre, et qu'il sera trop tard pour pleurer.
Surtout que tout le monde le sait - ou s'en doute - mais que ça ne change rien ! grrrrrrrrrrr
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9695
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: OGM   Jeu 27 Mai 2010 - 19:59

On peut toujours répondre que ce sont des hamsters, pas des humains!
Nul doute que les firmes OGM qui sont toutes puissantes publieront des études prouvant le contraire, et comme ce sont elles qui font ces études, qu'elles ne publient que ce qui les arrange, les études seront favorables aux OGM, de toute façon déjà introduit en masse, même sans qu'on le sache!
On lance le produit d'abord, on voit après ce que ça donne!
Pauvres hamsters!
Revenir en haut Aller en bas
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: OGM   Jeu 27 Mai 2010 - 20:06

Tryskel a écrit:
Pauvres hamsters!
Bah... J'ai vu un reportage sur la région de Tchernobyl. Il semble que les rongeurs développent des capacités étonnantes face aux agressions environnementales. Alors, avec un peu de chance, ils seront peut-être bientôt débarrassés de nous.
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: OGM   Jeu 27 Mai 2010 - 23:52

Les OGM rendraient aussi les humains stériles ?
Perso, je trouve que ce n'est pas une mauvaise nouvelle.
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: OGM   Ven 11 Juin 2010 - 16:59

Citation :
Haïti manifeste contre le séisme Monsanto

Ce vendredi 4 juin, entre 8 et 12 000 paysans haïtiens se sont réunis à Hinche au centre du pays pour protester contre le gouvernement haïtien à qui ils reprochent de distribuer des semences hybrides de la firme multinationale Monsanto.

Dans le cadre du programme Winner, une initiative de l’agence publique américaine d’aide au développement USAID, Monsanto a déclaré donner 475 tonnes de semences hybrides de mais et de légumes à Haïti. Le ministère de l’agriculture haïtien a accepté ce « cadeau ». Au moins 130 tonnes de semences hybrides ont déjà débarquées sur l’île. [1]

Les semences hybrides sont des semences obtenues par croisements en vue d’augmenter les rendements, l ’utilisation d’engrais de synthèse et de pesticides y est associée. Ces semences hybrides produisent des grains qui ne sont pas réutilisables car cette semence de seconde génération a perdu ses caractéristiques Les semences doivent donc être rachetées tous les ans aux firmes semencières en l’occurrence Monsanto. Ce don constitue donc une opération commerciale juteuse pour Monsanto qui aurait un retour sur investissement rapide grâce à ces ventes.

Voila l’une des raisons pour lesquelles, les paysans haïtiens dénoncent vivement ce « don » comme étant un nouveau séisme pour le pays. Cette crainte est aussi relayée par des organisations paysannes ou environnementales à travers le monde.
Les paysans alertent sur les conséquences

Jean Baptiste Chavannes, coordinateur de du mouvement Paysan Papay (MPP) souligne les menaces pour la biodiversité et les semences locales qui pourraient être amenées à disparaitre du fait de l’introduction de semences hybrides. Le don de Monsanto est « une attaque contre l’agriculture paysanne, contre les fermiers, contre la biodiversité, contre les semences locales, contre ce qui reste de notre environnement en Haïti […] Nous devons nous battre pour nos semences locales »

Cela conduirait indéniablement à une dépendance accrue des paysans haïtiens vis-à-vis de Monsanto. Selon Chavannes "Le gouvernement haïtien utilise le séisme pour vendre le pays aux multinationales".
Un « Cheval de Troie » ?

[2]

Dans un premier temps l’offre de Monsanto au ministère de l’agriculture haïtien était un don de semences OGM. Haïti n’a aucune loi réglementant leur utilisation, par conséquent le ministère de l’agriculture a décliné cette offre.

Néanmoins, l’absence de loi encadrant la culture d’OGM n’a pas toujours été un obstacle pour Monsanto à l’introduction de ses OGM. La Via Campesina au Brésil nous rappelle que dans les années 90, Monsanto a initié un marché de contrebande de semences et ainsi introduit clandestinement des semences OGM au Brésil [3] . Autre pays d’Amérique Latine, la Paraguay a connu le même sort, ces deux pays sont aujourd’hui respectivement 2ème et 7ème producteur d’OGM au monde [4] .

On peut donc légitimement craindre au vue de l’historique de Monsanto que ce « don » constitue une étape vers l’introduction future d’organismes génétiquement modifiés.
Des solutions existent

Au cours de cette journée, les manifestants vêtus de chemises rouges et des chapeaux de paille ont dénoncé l’action de leur gouvernement et de la firme Monsanto à coups de « A bas Monsanto » ou encore « A bas Préval » chef de l’actuel gouvernement haïtien. Au terme de leur marche et pour témoigner de leur opposition et de leur refus du cadeau empoisonné de Monsanto, ils ont brulé des graines de mais hybrides de Monsanto.

Pour voir des photos de la manifestation.

Les manifestants ont aussi symboliquement semé des grains de mais créoles pour témoigner de leur attachement aux semences locales véritable clé de voute de la souveraineté alimentaire du pays. Il y a moins de 30 ans, Haïti produisait 81% de sa nourriture et exportait même les surplus de riz. Les paysans haïtiens savent ce qu’ils doivent faire pour restaurer la souveraineté alimentaire du pays. Haïti doit pouvoir « définir ses propres politiques agricoles. Ces politiques doivent développer une agriculture vivrière pour nourrir les familles puis les marchés locaux, cultivant des produits sains dans le respect de l’environnement » selon Chavannes.

« Les Etats Unis doivent nous aider à produire, mais pas en nous donnant de la nourriture et des semences. En faisant cela, ils sont en train de ruiner nos chances d’être autosuffisants » conclut Jonas Duronzil, paysan haïtien travaillant au sein de la coopérative paysanne de la région des Verettes.

Pour plus d’infos
Consultez le site de la Vía campesina

Consultez la revue de presse (non exhaustive) des articles francophones parus sur le don de semences hybrides à Haiti par Monsanto.

PDF - 944.8 ko
Revue de presse

Source : Combat Monsanto, le 7 juin 2010

source:http://www.combat-monsanto.org/spip.php?article651
Revenir en haut Aller en bas
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: OGM   Ven 11 Juin 2010 - 19:14

Toujours la terrible efficacité des charognards...
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: OGM   Mer 28 Juil 2010 - 18:37

Citation :
AND FLORENCE/SIPA
PLANETE - La Commission européenne a tranché en faveur des OGM...

Les organismes génétiquement modifiés (OGM) sèment la discorde à Bruxelles: les Etats membres de l’Union européenne n’ayant pas réussi à se mettre d’accord sur l’autorisation de six maïs OGM, la Commission européenne a tranché ce mercredi en autorisant leur commercialisation.
Sortir de l’impasse

La réunion des ministres de l’Agriculture, qui s’était tenue le 29 juin, n’avait pas permis de trouver un consensus. Un mois après cet échec, la Commission a donc suivi les règles en vigueur: «La Commission fait une proposition pour autoriser la commercialisation. Les Etats doivent ensuite se prononcer à la majorité qualifiée et s'ils ne parviennent pas à s'entendre pour ou contre, la Commission est obligée de les autoriser», a expliqué un de ses porte-parole.
Des maïs pour l’alimentation animale

Les maïs concernés sont destinés surtout à l’alimentation animale et ont obtenu un avis scientifique favorable. La Commission précise que cette autorisation va surtout permettre d’éviter le blocage des cargaisons de maïs naturels qui auraient été contaminés par des OGM. Il est en effet interdit de débarquer dans l’UE toute marchandise dans laquelle des traces de produits OGM non autorisés ont été décelées.

Les autorisations données sont valables pendant dix ans. Si la proposition de la Commission européenne faite début juillet est validée par le Parlement de l’UE, chaque pays membre serait ensuite libre d’appliquer ou non les autorisations de culture décidées au niveau européen.
Audrey Chauvet


source: http://www.20minutes.fr/article/586635/Planete-Bruxelles-autorise-la-culture-de-mais-OGM.php


grrrrrrrrrrr
Revenir en haut Aller en bas
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: OGM   Mer 28 Juil 2010 - 18:49

Été des OGM : Monsanto installe un discret centre d’expériences dans le Loiret

Lentement mais sûrement, souvent par l’intermédiaire de dirigeants ou de sociétés qui servent de poissons-pilotes, Monsanto quadrille le territoire français pour développer ses activités actuellement interdites. De façon à être présent partout pour le cas où le lobby des OGM réussissent à arracher quelques autorisations. À force d’essais sous serre ou d’essais clandestins en plein champ. Ce qui se passe dans un lieu-dit (Bruyères de l’Étang) d’une petite commune du Loiret, Autry-le-Chatel, est révélateur des méthodes et manœuvres en cours dans de nombreux départements.

Quoi de plus innocent, sur l’emplacement d’une pépinière, que l’installation au bord d’un étang, il y a une bonne dizaine d’années, d’une société dénommé « Loiret Semence ». Ça fait local. Que le propriétaire se trouve être un Néerlandais n’est pas extraordinaire puisque après tout nous sommes en Europe. Évidemment que le Hollandais en question soit aussi le gestionnaire de la société Ruiter Seeds, spécialisée dans les semences de légumes hybrides, pourrait éveiller l’attention. Mais, bon, pas de quoi inquiéter les élus et la presse locale et régionale...

D’autant plus que dans la région se pose la question des emplois et que le nouveau propriétaire en promet à la pelle. Car évidemment, le lecteur aura deviné : par fusion dont les détails ont été déposés le 16 juillet dernier au greffe du tribunal d’Orléans et de Lyon, le nouveau propriétaire des lieux se trouve être Monsanto. Ce n’est pas une prise de participation, juste une absorption. On ne garde la pancarte « Loiret Semence » que pour rassurer le gogo. Car les lieux ont changé en quelques mois : à la place des banales serres anciennes, près de deux hectares de serres de six à huit mètres de hauteur et climatisées en permanence à 20 degrés. Trois millions et demi d’euros de travaux réalisés, tant pis pour les emplois promis, par des entreprises venues des Pays-Bas. Sans compter les clôtures nouvelles renforcées et les remblais de protection. À droite de l’emplacement Monsanto, des bulldozers complètent l’installation et des ouvriers installent depuis quelques jours une clôture autour des champs rachetés le long de l’implantation.

Autrement dit, d’ici à la prochaine saison, de quoi installer discrètement, à l’écart de toute habitation et des regards curieux, des essais à l’air libre de légumes OGM : essentiellement des tomates, des poivrons, des concombres et des cucurbitacées. À l’abri derrière des grilles et un no man’s land. Lequel sera évidemment surveillé en permanence par des caméras de vidéo surveillance qui ne sont pas encore installées, ce qui permet des visites discrètes. Car les nouveaux responsables le disent clairement, explique un cadre un peu embêté, « notre projet est de fournir à l’Europe, à l’Asie et à l’Amérique Latine de nouvelles variétés résistantes à des maladies et à des parasites pour des légumes de consommation courante. Mais pour ce rachat, on ne nous a guère demandé notre avis. On sentait cela arriver depuis longtemps ». Il ne s’agira plus d’hybrides mais essentiellement de graines et greffons OGM. Mais le problème, c’est qu’il faudra vérifier la résistance de ces « monstres » en plein air pour que les clients ne viennent pas râler, d’où les champs...

Au début de l’année, la même manipulation d’entreprises s’est produite à Saint Andiol dans les Bouches du Rhône.


Source : Claude-Marie Vadrot, Politis, 27 juillet 2010 > http://www.politis.fr/Ete-des-OGM-Monsanto-installe-un,11265.html
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: OGM   Dim 26 Sep 2010 - 7:51

ben, ça s'arrange pas....http://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/ogm-les-pires-craintes-se-81541
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: OGM   Dim 26 Sep 2010 - 12:42

Le problème est que je ne vois pas trop comment il serait possible de stopper l'affaire, étant donné que trop d'intérêts sont en jeu. Que nous soyons sensibilisés à la gravité des conséquences OGM est une bonne chose, et même la moindre des choses. Mais nous ne sommes décisionnaires de rien, dans cette histoire. Nous en sommes par contre les victimes, tout ça arrive dans nos assiettes et nous nous en passerions volontiers.

Est-ce que ceux à qui les OGM profitent vont réagir ? Est-ce que même les gouvernements, qui auraient moyen d'interdire les OGM, bougeront le petit doigt ? Pas UN mais LES gouvernements, évidemment, sinon l'effet passoire se poursuivra au moins par le biais des importations.

En résumé : est-ce que le constat des résultats menés en laboratoire par les scientifiques, aura un impact sur ceux qui détiennent le pouvoir de prendre des mesures ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Alf
Plumoversificateur
avatar

Nombre de messages : 13967
Age : 68
Localisation : TDCDM : Landes
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Re: OGM   Dim 26 Sep 2010 - 13:06

ça fera pas avancer les choses, mais j'avais envie de dire qu'il en va de ce sujet comme de beaucoup d'autres qui sont siomplement guidés par la loi du profit... Capitalisme, quand tu nous tiens. Est-ce que les mouvements écoligistes (les amis et les ralliés "électoro-péens de Dany le "rouge" (ouais bon, passons) saurons faire les bonnes alliances dans quelques mois ? J'en doute...
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9695
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: OGM   Mer 29 Sep 2010 - 14:33

Presque 1 million pour le moratoire OGM!


La Commission Européenne a récemment autorisé la culture d'OGM en Europe, ignorant les préoccupations des citoyens. Je viens de signer une pétition appelant à une recherche scientifique indépendante et à un moratoire sur le développement des OGM. Avec 1 million de signatures, nous avons la possibilité de présenter une proposition de loi à la Commission Européenne. Signez ci-dessous et allons jusqu'à 1 million:

https://secure.avaaz.org/fr/eu_gmo/98.php?CLICK_TF_TRACK

Merci!

-------

Chers amis,

La Commission Européenne a récemment autorisé la culture d'organismes génétiquement modifiés (OGM) dans l'Union Européenne pour la première fois depuis 12 ans! Mais déjà 930 000 personnes ont signé la pétition s'opposant à cette décision.

Cédant au lobby pro-OGM, la commission a ignoré l'avis de 60% des Européens qui estiment que nous devons d'abord établir les faits avant de cultiver des plantes qui pourraient menacer notre santé et notre environnement.

Une nouvelle initiative permet à 1 million de citoyens européens de présenter officiellement des propositions de loi à la Commission Européenne. Nous y sommes presque -- Rassemblons un million de voix pour demander un moratoire sur les plantes OGM jusqu'à ce que la recherche soit menée à terme. Cet appel sera remis au Président de la Commission Européenne Barroso. Signez la pétition et faites suivre ce message à vos amis et vos proches:

https://secure.avaaz.org/fr/eu_gmo/98.php?CLICK_TF_TRACK

Les associations de défense des consommateurs, de l'environnement, de la santé publique et les syndicats paysans se mobilisent depuis longtemps contre l'emprise exercée par les multinationales productrices d'OGM sur l'agriculture européenne. Les préoccupations liées à la culture de plantes génétiquement modifiées incluent: la contamination des cultures biologiques et du reste de l'environnement; l'impact sur le climat en raison d'un besoin excessif en pesticides; la destruction de la biodiversité et de l'agriculture locale; et enfin les effets des plantes OGM sur la santé.

Certains Etats membres de l'Union ont fait part de leur vive opposition à la décision de la Commission Européenne qui autorise la culture de la pomme de terre produite par BASF et de variétés de maïs Monsanto. L'Italie et l'Autriche s'y opposent et la France a demandé la poursuite de la recherche scientifique.

Il n'y a toujours pas de consensus quant aux effets des OGM sur le long terme. Et c'est l'industrie des OGM, faisant passer le profit avant la santé publique, qui finance la recherche scientifique et influence le cadre réglementaire. C'est pour cela que les citoyens européens réclament l'indépendance de la recherche et davantage de tests et de précautions avant que ces plantes ne soient dispersées dans la nature.

Aujourd'hui, "l'Initiative Citoyenne Européenne" donne à 1 million de citoyens européens la possibilité de soumettre à la Commission Européenne des propositions de loi et nous offre une chance unique de contrer l'influence des lobbyistes.

Nous pouvons maintenant atteindre 1 million de voix pour obtenir un moratoire sur l'introduction de plantes génétiquement modifiées en Europe et mettre en place un organisme éthique et scientifique indépendant chargé de mener à bien la recherche et la régulation des OGM. Signez la pétition maintenant et diffusez largement l'appel:

https://secure.avaaz.org/fr/eu_gmo/98.php?CLICK_TF_TRACK

Avec détermination,

Alice, Benjamin, Ricken, Raluca, Luis, Graziela et toute l'équipe d'Avaaz.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: OGM   

Revenir en haut Aller en bas
 
OGM
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Société, Politique-
Sauter vers: