Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le loup est lâché dans la bergerie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Le loup est lâché dans la bergerie   Dim 17 Juin 2007 - 11:13

Le loup est lâché dans la bergerie





dimanche 17 juin 2007
par
Agnès Maillard - Aggie








Et ben voilà ! Il fallait encore un tout petit effort pour totalement se décomplexer et Parisot l’a fait !


La présidente du MEDEF Laurence Parisot salue jeudi les
mesures fiscales annoncées par le gouvernement de François Fillon, et
notamment la "TVA sociale", mais souhaite également mettre fin à la durée légale du travail pour aider les très petites entreprises (TPE).



C’est tout mignon un patronat content. Mais c’est un
peu comme un gremlin : on lui donne un peu à bouffer et il grimpe aux
rideaux en éructant et te casse la baraque.




Combien de fois ai-je dit ici que l’enjeu actuel pour le patronat,
c’était de niquer la durée légale du travail et le salaire minimum dans
la foulée ? Et s’il n’y avait que moi, encore, mais y avait aussi
Filoche et ses potes, et des tas d’autres gens qui voyaient arriver le
coup de Jarnac de bien loin.



Travailler plus pour gagner plus...




Décidément, je continue à me demander comment les prolos qui ont porté leurs ennemis de classe au pouvoir absolu vont pouvoir assumer ça dans le long terme.

Parce qu’il va falloir m’expliquer comment fonctionne le système des heures sup’ détaxées dans un environnement de travail sans durée légale !

Déjà que ce n’était pas facile de se faire juste payer en tarif normal les heures sup’ déjà imposées (pour
ma part, ce n’est pas compliqué, je n’ai jamais réussi à me faire payer
une seule heure sup’ , même au prix d’une heure réglementaire. Tout
juste si j’ai pu en récupérer quelques unes en repos compensatoire.
J’ai donc bossé pour la gloire et souvent pour le SMIC : travailler
plus pour des clous et la bonne fortune de ton patron !
)...


Pour ce qui est de travailler plus, vous allez être gâtés, mes cochons, au-delà de vos rêves les plus fous.

Pour ce qui est de gagner plus... héhéhéhé, on dirait bien que vous
vous êtes fait avoir comme des bleus ! Parce que quand le verrou de la
durée légale du travail aura sauté, le SMIC pourra commencer fissa à
compter ses abattis. À partir de là, nous aurons affaire à un MEDEF
comblé qui pourra faire travailler chaque salarié autant qu’il le
souhaite pour le tarif qu’il consentira à lui donner...

Que du bonheur !



Travailler plus pour payer plus et claquer plus tôt !




Voilà ce que vous avez acheté en terme de programme !


Car, non seulement on va pouvoir vous faire trimer comme des Chinois avec le sourire aux lèvres pour pas un kopeck de plus, mais surtout, nous allons tous nous appauvrir vitesse grand V, grâce à un coût de la vie beaucoup plus cher.

Bien sûr, la saleté de boîte à cons
rabâche sans cesse que c’est tout bénef pour le prolo en agitant un
T-shirt chinois qui va être plus cher, ce qui va limiter les
importations et couper l’herbe sous le pied des délocalisateurs.


Mouhahahahaha : on va donc acheter des T-shirts
français, c’est ça ? Sauf qu’il n’y en a plus ! Parce que le textile
français a été délocalisé en Tunisie depuis des années et s’il y a des
mecs qui produisent encore en France, c’est dans des ateliers clandos.
Alors, la baisse des cotisations sociales, pour ceux qui n’en paient
pas par définition... Mais quelle rigolade !


Les trucs plus chers importés, ça va être essentiellement les jouets high tech
électroniques d’Asie. Heureusement pour les acheteurs d’écrans plasma,
ce qu’ils vont lâcher en plus sur leurs gadgets, ils vont le récupérer
10 fois sur leur bouclier fiscal !


La seule certitude qui nous reste, c’est qu’on va
bientôt ne plus avoir peur des délocalisations : pourquoi payer le
déménagement vers Pétaouchnok
alors qu’on peut, par petites touches légales bien ciblées, fabriquer
autant de travailleurs pauvres et soumis que l’on va en avoir besoin
sur place ?


Source, l’excellent blog.monolecte.fr









Revenir en haut Aller en bas
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 67
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: Le loup est lâché dans la bergerie   Dim 17 Juin 2007 - 15:26

Il est d'autres loups...

enfin... loups... c'est beaucoup dire... mdr
Revenir en haut Aller en bas
Georges

avatar

Nombre de messages : 193
Age : 69
Localisation : Village de Normandie
Date d'inscription : 26/03/2007

MessageSujet: Re: Le loup est lâché dans la bergerie   Dim 17 Juin 2007 - 17:09

Complétement d'accord avec toi Vilain. Comme je l'avais dit le soir de l'élection de Sarko "Ce soir, certains vont arroser la victoire, mais se réveilleront dans quelques semaines avec la gueule de bois" . Comment les gens ont pu douter que Sarko était le candidat des patrons et des plus riches ? Je crois qu'un bon nombre d'électeurs ont cru que si les riches et les très riches devenaient encore plus riches les miettes qui resteraient aux autres seraient plus grosses. Malheureusement c'est faut et dans tous les pays où les plus riches sont devenus encore plus riche, la misère et la précarité à augmenter, exemple : les USA, la Russie, la chine, l'Inde...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.georges-hubel.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le loup est lâché dans la bergerie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le loup est lâché dans la bergerie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» UN LOUP DANS LA BERGERIE de Claire Fasce-Dalmas
» [Staalesen, Gunnar] Le loup dans la bergerie
» Dans la gueule du loup aka forced to kill
» Imaginons Loup Solitaire en film...
» C'est l'histoire d'un Loup... et bah après il trouve un crayon -3-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Société, Politique-
Sauter vers: