Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'amour facile

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 67
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: L'amour facile   Mar 19 Juin 2007 - 4:47

Elles ? Les bonnes femmes qui s'amusent à poser leurs yeux sur les braguettes des mecs même si elles les savent aimés ailleurs...
On sait bien que ça suffit pour leur tourner la tête... (aux mecs)... c'est sensible ces bestioles... que ça ne sait pas voir justement au-delà du frisson (pas osé écrire "plus loin que le bout de leur queue"... oups ! ben... je l'ai écrit quand même ! mdr mdr )

ça les rassure, ça les émoustille ces pauvres bonshommes : ils sont toujours, encore, et encore "séducteurs"... c'est tout ce qui compte, non ?

pas de quoi en faire tout un plat... ni d'user une si belle plume... Après tout... qui s'assemble se ressemble dit le dicton... sans doute est-ce vrai ? Et quand on mise sur du "facile"... c'est que l'on ne mérite pas davantage !

marions-les... marions-les... ils se ressemblent... marions-les... marions-les... ils seront très heureux ensemble !!!!!!!!!!!!!! mdr
Revenir en haut Aller en bas
monilet
Hélice au Pays des Merveilles
avatar

Nombre de messages : 3761
Age : 66
Localisation : Île de France, chtimmi d'origine et de coeur
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: L'amour facile   Mar 19 Juin 2007 - 7:52

reGinelle a écrit:

ça les rassure, ça les émoustille ces pauvres bonshommes : ils sont toujours, encore, et encore "séducteurs"... c'est tout ce qui compte, non ?

:mdr:
reGinelle a écrit:
Elles ? Les bonnes femmes qui s'amusent à poser
leurs yeux sur les braguettes des mecs même si elles les savent aimés
ailleurs...

Où est la poule, où est l'oeuf, reGinelle ?
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.orange.fr/claude-colson
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 67
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: L'amour facile   Mar 19 Juin 2007 - 12:30

Pourquoi la poule ? pourquoi l'oeuf ?

qui séduit ? qui se laisse séduire ?

l'homme propose, la femme dispose paraît-il...
l'inverse est vrai aussi.

Au fond tout ceci n'est pas important.

L'homme papillon, l'homme séducteur... bien sûr qu'il butine, qu'il va de fleur en fleur.
il en va de même pour la femme... il en est qui agissent de même.

le pourquoi ?
il y a sans doute plusieurs raisons.
Revenir en haut Aller en bas
monilet
Hélice au Pays des Merveilles
avatar

Nombre de messages : 3761
Age : 66
Localisation : Île de France, chtimmi d'origine et de coeur
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: L'amour facile   Mar 19 Juin 2007 - 12:52

La ceture de ton post initial m'a laissé penser, peut-être à tort, que
tu généralisais plus pour les hommes que pour les femmes. J'ai juste
voulu faire remarquer que c'était en fait des deux côtés. Effectivement
ni oeuf, ni "poule", quoique...Gaga
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.orange.fr/claude-colson
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 67
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: L'amour facile   Mar 19 Juin 2007 - 13:15

pour la "poule" ???? il y a bien des "coqs" ?

il faut bien des "poules" pour des "coqs"...

Mais la question en fait n'était pas là, et là c'est aborder les choses du côté le plus terre à terre... le plus stérile

Non...
il est des hommes qui ont besoin de séduire sans cesse... et des femmes tout autant.

Qu'importe si au passage cela blesse, même à mort, quelqu'un d'autre... Ce qui compte étant simplement la satisfaction qu'ils en tirent pour eux-mêmes.

Il est des hommes et des femmes pour qui les sentiments des autres sont de peu d'importance.
C'est de ceux-là dont il était question ici.

Que penser d'un homme, accompagné de la femme dont il se sait aimé et de qui il se dit "amoureux"... et qui cependant, à son nez, à sa barbe, en courtise une autre... en sa présence...
N'est-ce point lui dire "vois, combien tu comptes peu"... ?
Plus encore s'il le fait avec des personnes amenées à rencontrer la femme qui l'accompagne ? Avec des personnes qui entretiennent une relation amicale avec la femme qui l'accompagne ?
Hors toutes considérations "amoureuses"... où est le respect là-dedans ?
Peut-on, en toute justice, infliger une telle humiliation à quelqu'un que l'on dit aimer ?
N'est-ce point faire insulte à sa sensibilité que de la supposer stupide au point de ne rien voir ? Ne rien ressentir ?
Comment peut-on être assez vain pour ne pas comprendre que ce n'est pas le jeu de séduction qui offense mais le comment il est exercé ?

Il en va de même pour la femme qui sait que celle dont elle se dit l'amie aime un homme et ne se prive pas pour autant de chercher à séduire à tout prix cet homme-là...

Pourquoi ? Qu'est-ce donc qui les pousse ?

mmmm... les réponses sont faciles...
Revenir en haut Aller en bas
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 67
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: L'amour facile   Mar 19 Juin 2007 - 13:39

Nul n'appartient à personne... et ce n'est surtout pas sous cet angle-là qu'il faut aborder ce genre de situation.

Aimer c'est, bien sûr, reconnaître et accepter la pleine liberté de l'autre
On peut aimer un séducteur... mieux encore... on peut même être heureuse de le voir exercer ses "talents" de séducteur...
Sauf que... il y a aussi le regard de celle qui est l'objet de ce jeu de séduction.
Et il est réducteur... lorsqu'on croise ce regard là, on y lit de la gêne... et de la pitié...
non... cela va plus loin qu'un simple jeu...
Qu'un homme fasse de la femme qui l'accompagne, un "objet de pitié" est la pire des humiliations qu'il puisse lui infliger...
La terre est vaste... les rencontres nombreuses... et quand l'homme est libre d'être ce qu'il est... cette liberté peut s'exercer tout en respectant l'image de celle qui, en principe, la lui autorise... et "autorisation" pas dans le sens de "je t'accorde" mais reconnaissance d'un plein droit de liberté.
Revenir en haut Aller en bas
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: L'amour facile   Mar 19 Juin 2007 - 14:00

Ré, ta question sent le vécu...
En tant que "séducteur invétéré" qui assume (et permanent séduit), je te dirais que la meilleure solution est d'être clair dès le début, ainsi il n'y a pas de trahison possible.
Il en est de la séduction comme de la scène : c'est une sorte de drogue à acoutumance, on ne s'en passe pas car c'est aussi une forme d'amour, et tout le monde a besoin d'amour.

Une théorie prétend que dans notre société, l'orientation monogame basée sur l'exclusivité correspond plus à ce que nous avons acquis depuis que nous avons établi nos propres lois qu'aux anciennes lois de la nature, qui avait fait à l'origine l'homme multiple ensemenceur et la femme reproductrice d'une semence à la fois.
Donc, toujours selon cette théorie, la nature a fait en sorte que le mâle est toujours en recherche alors que la femelle ne l'est que jusqu'à la fécondation.
Tout le reste ne serait que déviance forgée par la conscience, les sentiments, la culture, et plein d'autres choses qui se trouvaient dans l'arbre de la connaissance lorsque nous avons eu l'imprudence de le cueillir, tournant le dos à l'harmonie parfaite de la nature.
mèche

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 67
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: L'amour facile   Mar 19 Juin 2007 - 14:17

Oui Filo... à condition alors de ne pas "culpabiliser" celle qui t'accompagne...
c'est très confus...
Il y a indulgence d'une part, acceptation... et en même temps... l'impression d'être "coupable" seulement en étant là...
Comme si sa présence devenait une chaîne pour l'autre...
si sa propre présence culpabilisait l'autre...
les approches quelque part sont faussées... alors à force d'essayer de comprendre...
Pour aller au bout de ce que je pense, intimement... Cela m'est égal... absolument et totalement égal. Sinon de me retrouver moi-même en position "d'accusée"... responsable de mille maux... alors que j'avance dans la vie autrement... et j'avoue que, je ne comprends plus...
C'est compliqué à dire... à exprimer... c'est comme quand tu offres le meilleur et que celui qui reçoit ce meilleur se dit "qu'est-ce que cela cache... pour tant donner, qu'attend-elle en retour ?"...
c'est... comme si affronter en permanence le déni de soi...

comme si l'acceptation de l'autre n'était qu'à sens unique...
Revenir en haut Aller en bas
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 67
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: L'amour facile   Mar 19 Juin 2007 - 14:23

Oui... ce besoin de séduire... nous le portons tous en nous... c'est agréable de plaire et de dire "vous plaisez"...
j'aime séduire... j'ai toujours aimé séduire... et j'ai mal quand je sens que, pour une raison ou une autre, quelqu'un ne m'aime pas...
j'aime séduire... oui... partout, tout le temps et tout le monde.
Mais sans mentir, sans tricher... sans montrer un autre visage que le mien...
c'est le "moi" qui doit séduire... Ce que je suis... pas un faux-semblant. Sinon... qu'est-ce que cela apporterait ?
Revenir en haut Aller en bas
monilet
Hélice au Pays des Merveilles
avatar

Nombre de messages : 3761
Age : 66
Localisation : Île de France, chtimmi d'origine et de coeur
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: L'amour facile   Mar 19 Juin 2007 - 14:24

reGinelle a écrit:
pour la "poule" ???? il y a bien des "coqs" ?

il faut bien des "poules" pour des "coqs"...

Mais la question en fait n'était pas là, et là c'est aborder les choses du côté le plus terre à terre... le plus stérile




Personne ne l'a abordée de manière terre à terre.

Ce jeu se joue des deux côtés , soit de la part de l'homme, soit de la
part de la femme. C'est tout ce que j'ai dit. Le reste était un clin
d'oeil.
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.orange.fr/claude-colson
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 67
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: L'amour facile   Mar 19 Juin 2007 - 14:26

Il faut que j'arrive à exprimer correctement le fond de ma pensée... et ce n'est pas facile...
Revenir en haut Aller en bas
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 67
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: L'amour facile   Mar 19 Juin 2007 - 14:33

En fait, c'est simplement : fais ce qu'il te plait... sois ce que tu es... mais ne me prête pas des pensées que je n'ai pas... ne me fais pas porter le poids des pensées que tu me prêtes... ne me suppose pas des comportements que je n'ai pas...
La douleur est là... d'être si mal connue... si mal comprise...
c'est de voir l'autre se comporter en se cachant... comme si ce qu'il fait est "mal" et qu'il en éprouve une culpabilité, et qu'il se débrouille pour transférer cette culpabilité sur moi... Il est coupable puisque je suis supposée trouver cela coupable et s'il se sent coupable c'est en fonction de "mon" regard donc mon regard est le vrai coupable...
et s'il pousse à une remise en question à propos de ce quelque chose qui n'est pas... comment réagir ? comment faire ? comment expliquer encore et encore ? comment se défendre ?

Qui fausse le "jeu", ici ?
Revenir en haut Aller en bas
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: L'amour facile   Mar 19 Juin 2007 - 14:46

Sais-tu que le temps passe vite,
Que le bonheur est dans l'instant ?
Et qu'en lui plaçant des limites
L'Amour n'est jamais conquérant ?


Certes Ré-bémol, parfois on dissimule non par malice mais pour ne pas faire de peine...
mais la dissimulation, tôt ou tard se révèle, alors autant être soi-même au grand jour, à prendre ou à laisser.
C'est ma nouvelle façon de voir les choses personnellement, depuis ma rupture l'année dernière, et je vais m'y tenir.
Evidemment, lorsque tout est installé, difficile de tout changer sans rupture, n'est-ce pas?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 67
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: L'amour facile   Mar 19 Juin 2007 - 14:54

Merci Filo...

oui, c'est justement en dissimulant que l'on fait de la peine... du moins je le crois... manque de confiance en l'autre... de reconnaissance de ce qu'il est... surtout lorsque cet autre ne pose aucun interdit... aucune limite...

rupture, oui... totale et définitive... Sans plus aucun retour possible en arrière. En fait... combien c'est difficile à exprimer !
ce sont les dissimultaions des autres qui te font offense... qui te blessent... ce n'est vraiment pas facile de traduire tout cela...


Dernière édition par le Mar 19 Juin 2007 - 15:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 67
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: L'amour facile   Mar 19 Juin 2007 - 15:39

Mais, là encore... quelque part on s'éloigne...

la question était à propos de ce qui pousse quelqu'un à interférer entre deux êtres dans le but de les séparer.
Là encore
ne peut-être séparé que ce qui est lié... et supposer un lien implique une réduction de la liberté...
mais il y a aussi l'aspect d'acte délibéré de détruire quelque chose... ou de se l'approprier...
difficile d'exprimer une idée avec des mots qui peuvent être interprétés bien autrement que comment ils sont dits...

qu'est-ce qui pousse untel ou une telle à intervenir dans une relation non pas pour la faire plus belle mais seulement pour détruire ce qu'il ou elle y trouve beau...

est-ce plus clair ainsi ?
Revenir en haut Aller en bas
monilet
Hélice au Pays des Merveilles
avatar

Nombre de messages : 3761
Age : 66
Localisation : Île de France, chtimmi d'origine et de coeur
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: L'amour facile   Mar 19 Juin 2007 - 15:49

reGinelle a écrit:

ce sont les dissimultaions des autres qui te font offense... qui te blessent... ..



Exact. (excuse-moi de filer le hors-sujet que tu dénonces)
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.orange.fr/claude-colson
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: L'amour facile   Mar 19 Juin 2007 - 16:48

reGinelle a écrit:
(...)mais il y a aussi l'aspect d'acte délibéré de détruire quelque chose... ou de se l'approprier...
(...) qu'est-ce qui pousse untel ou une telle à intervenir dans une relation non pas pour la faire plus belle mais seulement pour détruire ce qu'il ou elle y trouve beau...
Je crois que si ta question est si spécifique, c'est parce qu'elle fait référence à un ressentiment fortement vécu dans ton présent.
Mais que ce soit ton interprétation, motivée par une défiance fraîche, ou une certitude confirmée, je pense qu'en général ce n'est pas le cas.

On ne séduit pas, en général, quelqu'un de "pris" par méchanceté, dans l'intention de détruire, mais plutôt tout simplement par séduction, irrépressible ou insouciante.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 67
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: L'amour facile   Mar 19 Juin 2007 - 16:55

filo a écrit:
reGinelle a écrit:
(...)mais il y a aussi l'aspect d'acte délibéré de détruire quelque chose... ou de se l'approprier...
(...) qu'est-ce qui pousse untel ou une telle à intervenir dans une relation non pas pour la faire plus belle mais seulement pour détruire ce qu'il ou elle y trouve beau...
Je crois que si ta question est si spécifique, c'est parce qu'elle fait référence à un ressentiment fortement vécu dans ton présent.
Mais que ce soit ton interprétation, motivée par une défiance fraîche, ou une certitude confirmée, je pense qu'en général ce n'est pas le cas.

On ne séduit pas, en général, quelqu'un de "pris" par méchanceté, dans l'intention de détruire, mais plutôt tout simplement par séduction, irrépressible ou insouciante.

j'y viens...

je m'applique à voir les choses sous divers angles...

Sauf que... je crois qu'il y aussi des motivations plus profondes. En excluant un istinct méchant...
seulement essayer d'obtenir pour soi ce que l'on recherche, ce que l'on espère sans jamais le trouver... le trouver chez quelqu'un d'autre et désirer l'obtenir... tout simplement... juste cela...
il ne faut se cacher l'humain, les motivations simplement "humaines"... tu as cela, j'en ai envie, j'en ai besoin... pourquoi ne pas essayer de te le prendre ?
sauf que...
il n'y a rien à prendre...
au fond, il n'y avait rien à prendre.
Rien n'est jamais à prendre.
Revenir en haut Aller en bas
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 67
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: L'amour facile   Mar 19 Juin 2007 - 17:03

ce qui est douloureux c'est de sentir cette démarche dans l'autre... De le voir agir, de sentir le calcul... et d'être impuissant puisque soi-même on est au-delà de cela...
ce qui est douloureux c'est de voir une démarche que l'on pensait amicale, se ternir par tant de dissimulation... Et de sentir l'autre te croire aveugle, naif... de l'écouter, de le regarder s'évertuer à te manipuler...
ce qui est stupide c'est de t'y prêter comme pour aller au bout de cette évidence... d'accélérer le mouvement... comme pour en précipiter la chute... et en réchapper... s'en libérer... oui s'en libérer... complètement...
ce qui est douloureux et j'en reviens encore là, c'est de se découvir aussi mal reconnu, aussi mal perçu... autant sous-estimé... je ne sais pas exactement comment le définir...
ce n'est pas de l'orgueil... c'est du chagrin, tout simplement.
Et alors que l'on a envie de dire : tu le veux ? Prends-le ! on se dit: Jusqu'où va-t-il ou elle aller dans l'incompréhension de ce que je suis...
et parce que l'envie de voir est la plus forte, on se tait et on laisse aller...

et c'est cela qui amène la rupture... qu'on laisse tout se perdre... Mais y avait-il quelque chose à sauver ?

le pire c'est que, aussi et surtout, on prend le risque de se perdre soi-même...
que l'on commet des erreurs et que l'on en arrive à blesser d'autres personnes à force d'incompréhensions...
Revenir en haut Aller en bas
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: L'amour facile   Mar 19 Juin 2007 - 17:12

Oui, je vois.
Effectivement à ce stade, y a-t-il encore quelque chose d'authentique à sauver?
Personnellement, j'ai vécu cela, et je suis du genre à ne pas pouvoir continuer à faire comme si de rien n'était.
Il faut parler, mettre les choses à plat. Et même si ça se termine mal, c'est que l'abcès doit être crevé. C'est qu'il y avait un abcès de toutes façons.
Et le laisser grandir, ça gangrène plusieurs vies.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 67
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: L'amour facile   Mar 19 Juin 2007 - 17:28

sauf, là encore... que certains préfèrent se taire et laisser celui qui s'interroge se faire ses propres réponses... par lâcheté ? par faiblesse ? par indifférence ? qu'importe... à la longue cela tue la confiance...
et là, oui, il vaut mieux tourner la page et repartir vers ailleurs...
Revenir en haut Aller en bas
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 67
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: L'amour facile   Mer 20 Juin 2007 - 15:05

il n'empêche que cela fait du bien de savoir que l'on ne s'est pas trompée... que tout ce raisonnement est juste.
Cela libère... déculpabilise...
Pour le reste... c'est la vie, et seulement la vie...
et la vie continue...
autrement... ailleurs... pas moins belle finalement. Non... pas moins belle. Juste libre... libérée...
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'amour facile   Mer 20 Juin 2007 - 18:40

J'ai survolé ce fil, et puisque dans la hâte je l'ai titré "l'amour facile", voici ce qui me vient à l'esprit, en cet instant.

Bien sûr, il y a le désir de plaire (de part et d'autre, et je ne vois pas pourquoi il faudrait quantifier, cela n'a strictement aucune importance).
Ce désir me semble naturellement ancré génétiquement en nous.

Entre l'animal et l'homme d'aujourd'hui, l'homme a inventé des règles, comme notamment le mariage, qui sous-entend donc le principe d'une vie à deux. En cela, il se plante, car s'il y a bien quelque chose d'impossible à maîtriser c'est le sentiment. Nul ne peut obliger à aimer, à haïr ou à être indifférent, et je ne vois pas comment ces sentiments (entre autres, parmi la palette de tout ce qu'on peut ressentir) pourraient être conditionnés de telle sorte qu'ils cadrent sans faiblir dans les conventions que l'on a établies dans notre société.

Pas facile pour nous tous, de naviguer entre le naturel et le cultivé. Nous sommes souvent en contradiction avec nous -même, otages de ce dont nous sommes fait, de ce qu'on nous a inculqué, et je parie que tout ça est à l'origine du mal être humain. Passons, c'est un autre sujet.

Parce que le pire, dans tout ça, ce n'est pas d'être témoin d'un désir de l'autre. Le pire est d'être victime d'un désir exprimé malsainement dans le but de blesser en écrasant, par quelqu'un qui ne vous désire pas mais qui désire la personne que vous aimez.

On peut comprendre que l'être que l'on aime se fasse piéger. On peut comprendre qu'une autre personne désire celui ou celle que l'on aime. Mais que cette personne vous l'exprime avec insolence, dans la conscience et la volonté de détruire, me donne carrément des nausées.

Ceci est une réflexion que je me fais à chaque fois que je suis témoin de ce genre de truc et je parie que c'est bien plus fréquent que ce que je peux imaginer.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 67
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: L'amour facile   Mer 20 Juin 2007 - 20:38

Romane... les choses sont bien souvent plus compliquées et en même temps bien plus simples que cela...

il peut y avoir une sorte de maldonne à la base d'une liaison, un qui aime et l'autre qui a seulement besoin d'être aimé...

Celui qui aime est alors toujours en balance... et s'il le sait, s'il en est conscient... vient l'incertitude qu'apporte la certitude de l'éphémère... vient alors la douleur...

Pour celui qui a seulement besoin d'être aimé, de séduire... ce besoin ne sait pas se satisfaire d'être aimé... il en veut encore et encore... alors c'est la quête permanente... Ici, là, partout... à chaque fois que possible. C'est comme ça... Tout ce qu'on pourrait lui reprocher c'est d'entretenir une illusion d'amour... qui peut-être n'a pas que des désavantages... pour lui !

Celle qui arrive... elle est pareille... elle a besoin d'une attention, d'une présence... elle veut un homme à elle... elle veut des échanges... elle veut... ce qu'elle croit exister entre ces deux-là... ces deux qui semblent partager exactement ce qu'elle désire, elle !

Et là... Lequel commence ? Elle qui arrive ainsi ou lui qui est toujours en quête ? Ils se reconnaissent peut-être ? Sans doute se reconnaissent-ils...

Qu'a-t-elle détruit ? Rien... il n'y avait rien à détruire puisque tout n'était qu'illusion, que faux-semblant... Elle n'a fait qu'aider à dissiper un mirage...
Tout ce qu'on pourrait lui reprocher c'est d'avoir joué l'amitié... de s'être introduite dans une intimité avec un autre but que partager une tendresse amicale... d'avoir empoisonné par des lamentations des heures et des heures d'une fragile quiétude ... et jusqu'à distiller tout un tas de petites phrases sournoises... de celles dites pour alarmer...

sauf que nul n'a été dupe... Ceux qui aiment ressentent ce qui se passe dans l'esprit de ceux qu'ils aiment bien avant que cela ne devienne évident... Et qu'il a suffi d'une phrase pour précipiter le tout... Avec la liberté au bout... Rien n'a été perdu, bien au contraire.

Leur reprocher quoi ? D'être pareils, l'un et l'autre ? Ils sont ce qu'ils sont... c'est tout...

Peut-être seulement un manque de sincérité... d'honnêteté... mais cela n'est pas donné à tout le monde.

Romane... me belle... ma douce... Rien ne s'est perdu ici puisque l'essentiel manquait...

L'amour manquait ma Belle... seulement l'amour... Du moins n'y avait-il amour qu'à sens unique... et il est faux de dire que l'amour appelle et éveille l'amour... Non, cet amour à sens unique, il est agréable de s'en savoir l'objet mais aussi, s'il est confortable quelquefois il se révèle dérangeant très souvent... Trop pesant... bien trop !

Ici, il y aurait dû y avoir une relation tout à fait ordinaire, deux bons amis qui s'offrent quelques "bons" moments... L'amour n'y avait pas de place... et l'amour y est mort.

c'est tout simple tu vois... Les dés étaient pipés dès le premier jour... rien à regretter car rien n'a été perdu.

je me dis... que le meilleur à lui souhaiter, à elle qui est de beaucoup plus exclusive, plus exigente, moins permissive, c'est que l'histoire ne se renouvelle pas... et à lui, si jamais, pour une fois, il se laissait prendre au jeu, qu'il sache combler toutes les attentes...

il n'y a que ça à leur souhaiter...


Dernière édition par le Mer 20 Juin 2007 - 20:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'amour facile   Mer 20 Juin 2007 - 20:48

J'entends bien... et bien sûr tout ça.

J'ai bien précisé "l'amour facile" titré me suggère d'orienter ma pensée ainsi.

De même que par exemple, tu ferais la cuisine toute la journée, des mets délicieux, raffinés, coûteux, talentueusement présentés dans la plus belle vaisselle. Et puis arriverait une horde (ou une seule personne) pour tout bouffer n'importe comment et salement et avec les mains et en en foutant partout, balancer la porcelaine aux chiottes et pisser sur ta nappe brodée, et se casser dans un éclat de rire en laissant ta maison ravagée, tu te dirais....

que c'est écoeurant.

J'ai zoomé sur ça, rien que ça.

Pour tout le reste, chaque situation se vit d'une manière unique, selon. selon. selon.


chinois

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'amour facile   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'amour facile
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Sonnet d'amour
» [dessins de Vicky] hommage Alan Rickman (p33)
» [Terminé] le plus beau dessin pour Février, le défis de l'amour
» L'amour n'est-il pas un sentiment artificiel ?
» Un sonnet pas si facile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Humain, Psychologie-
Sauter vers: