Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'amour facile

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Romane
Administrateur


Nombre de messages : 91099
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'amour facile   Mer 20 Juin 2007 - 20:48

J'entends bien... et bien sûr tout ça.

J'ai bien précisé "l'amour facile" titré me suggère d'orienter ma pensée ainsi.

De même que par exemple, tu ferais la cuisine toute la journée, des mets délicieux, raffinés, coûteux, talentueusement présentés dans la plus belle vaisselle. Et puis arriverait une horde (ou une seule personne) pour tout bouffer n'importe comment et salement et avec les mains et en en foutant partout, balancer la porcelaine aux chiottes et pisser sur ta nappe brodée, et se casser dans un éclat de rire en laissant ta maison ravagée, tu te dirais....

que c'est écoeurant.

J'ai zoomé sur ça, rien que ça.

Pour tout le reste, chaque situation se vit d'une manière unique, selon. selon. selon.


chinois
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 66
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: L'amour facile   Mer 20 Juin 2007 - 21:02

c'est la vie, Ro... seulement la vie...

et la vie continue... Et je crois qu'elle ne peut qu'être meilleure après ce genre d'expérience...

Quand une telle histoire s'achève, on n'en sort pas indemne, non... mais libre ! entièrement libre... Libre de vivre vraiment.


Dernière édition par le Mer 20 Juin 2007 - 21:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 66
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: L'amour facile   Mer 20 Juin 2007 - 21:15

veux-tu que je te dise... tout est bien comme ça...

deux amies ont failli se perdre dans tout ceci... et cela n'est pas arrivé. Bien au contraire.

Alors ? c'est encore mieux ! C'est même parfait !

bisou chinois chinois
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'amour facile   Mer 20 Juin 2007 - 21:28

Laughing Wink bisou

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
aude

avatar

Nombre de messages : 263
Age : 50
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: L'amour facile   Mer 20 Juin 2007 - 22:46

Magnifique conclusion reGinelle, réaliste et sans complaisance! Bravo!

De mon point de vue, il n'y a qu'une chose à ajouter, c'est que tout cela relève de l'Eros commun, c'est à dire non-transcendé. Dans ce type de relation, il y a toujours un dominant et un dominé, un qui aime plus que l'autre, et ces relations sont aussi toujours fondamentalement illusoires dans le sens ou l'autre est une projection idéalisée de soi.

Voici ce que j'écrivais de l'amour, il y a près d'un an en avançant lentement tout au bord du précipice pour le grand saut...

http://supplementd-amesoeur.blogspirit.com/archive/2006/07/13/la-passion-cet-absolu-desir-qu-on-ne-peut-jamais-combler-qu.html

PS: pardon pour les fautes...
Revenir en haut Aller en bas
http://supplementd-amesoeur.blogspirit.com/
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 66
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: L'amour facile   Mer 20 Juin 2007 - 23:38

je ne pense pas que l'autre soit une "projection idéalisée de soi"... aimer, c'est aimer l'autre tel qu'il est... avec ses forces, avec ses faiblesses... ses qualités et ses défauts... avec ses tics, ses manies.. son inconstance... sa légèreté... c'est aimer le tout... et l'accepter pleinement, sans nul désir de le changer... de le transformer... en fait vouloir le changer serait lui enlever une part de lui-même et n'étant plus tout à faitr lui-même, serait-il encore celui que l'on aime ?

Aimer... c'est aimer l'autre libre... libre d'être ce qu'il est, sans l'entrâver jamais... c'est le laisser être "lui"...

De quel droit userions-nous pour décider de transformer un être au profil de nos exigences propres ?

Non... Et cela devrait très bien se passer lorsque les deux pensent et agissent dans ce même sens. Chacun sachant alors ce que l'autre est... ce dont l'autre a besoin... Il faut seulement que les deux soient sur la même longueur d'onde... et tout est permis... tout est possible... même de butiner ailleurs... d'aimer ailleurs... et pourquoi chacun alors ne serait-il pas heureux du bonheur ainsi trouvé par l'autre ?

Il y a problème lorsque ce qui est dit ne correspond plus aux actes... Il y a problème lorsque cet amour, un amour aussi libéré que libéral, ne trouve pas de réel écho...

Amour universel ? Non... amour d'un homme pour une femme... amour de cette femme pour cet homme, et là, oui... les deux peuvent s'ouvrir à l'amour universel... Mais pas lorsqu'un seul voit les choses ainsi. Pas lorsque l'un des deux, quoiqu'il en dise, reste prisonnier d'un tas d'idées, de peurs, de... du schéma classique d'une relation de "couple"... il faut se livrer, s'ouvrir, ne rien redouter pour se permettre d'être libre.

Etre et vivre libre et concevoir que l'autre soit et vive libre.

Mais avant que d'aborder l'amour universel, encore faut-il savoir aimer "un"...

on peut très bien aimer tout un chacun comme on aime les patisseries derrière une vitrine... cela reste superficiel... on aime tout le monde... oui, c'est simple d'aimer tout le monde... Bien... on aime bien... Mais que sait-on de l'amour ?

Avant que d'aimer tout le monde, il faut s'aimer soi, ensuite il faut aimer l'autre autant et peut-être mieux encore que soi-même... et enfin... oui... enfin : on peut s'ouvrir à l'amour de tous, aimer tous...

mais d'abord s'aimer soi-même... et l'autre... Et ce n'est qu'après que soi et l'autre deviennent parties d'un tout.

La douleur s'installe quand cet amour là n'est pas compris... Quand, par manque d'amour... l'autre reste prisonnier de ses propres chaines... il y a maldonne, oui... totale... quand pour l'un les mots sont actes, et que pour l'autre les mots ne sont que des mots...

c'est tout simple... Enfin, pour moi... c'est ma façon de voir les choses, et elles me paraissent très simples.
Revenir en haut Aller en bas
sampang

avatar

Nombre de messages : 640
Age : 57
Localisation : auprès de mon arbre...
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Re: L'amour facile   Sam 8 Déc 2007 - 0:30

bah Filo moi j ai carrément pris L_Arbre !!! Wink avec tout keski y'avait dedans chinois
Revenir en haut Aller en bas
sampang

avatar

Nombre de messages : 640
Age : 57
Localisation : auprès de mon arbre...
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Re: L'amour facile   Sam 8 Déc 2007 - 0:49

tiote Réginelle... tout ce que l on veut ( très fort ) comme tout ce que l on redoute ( tout aussi fortement ) arrive forcément... chinois
Revenir en haut Aller en bas
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 66
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: L'amour facile   Sam 8 Déc 2007 - 20:29

sampang a écrit:
tiote Réginelle... tout ce que l on veut ( très fort ) comme tout ce que l on redoute ( tout aussi fortement ) arrive forcément... chinois

En toute honnêteté, je dois dire que j'ai même fortement poussé à la roue pour que ce "pire" arrive plus vite. Histoire de voir si... ou m'en libérer... va savoir...

Mais ce n'est pas grave... ainsi va la vie.
Revenir en haut Aller en bas
sampang

avatar

Nombre de messages : 640
Age : 57
Localisation : auprès de mon arbre...
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Re: L'amour facile   Lun 10 Déc 2007 - 2:56

Ré, c est souvent ce sentiment de posséder aussi qui nous jouerait des tours ou de vouloir en contre partie ...

Que ce soit pour l un de demander à être aimé(e) en retour ou à l autre de dire texto "ne me demandes rien", car c est déjà sous conditions ...

l amour facile c est l Amour sans conditions ... c est dur... chinois
Revenir en haut Aller en bas
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 66
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: L'amour facile   Lun 10 Déc 2007 - 3:21

Sampang... bisou

La vie est belle... difficile, souvent... mais belle quand même !

C'est tout ce qui compte, non ?

je retourne à mes personnages...
Revenir en haut Aller en bas
BloodyMary
Appelez-moi Nivéa
avatar

Nombre de messages : 6172
Age : 44
Localisation : Sous ma peau... Peut-être.
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: L'amour facile   Lun 10 Déc 2007 - 11:14

reGinelle a écrit:


La vie est belle... difficile, souvent... mais belle quand même !


Et l'amour est comme la vie. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://pestenoireetbloodymary.blog4ever.com/blog/index-194693.ht
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1864
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: L'amour facile   Mar 11 Déc 2007 - 4:39

filo a écrit:
Ré, ta question sent le vécu...

J’allais le dire !

filo a écrit:
Une théorie prétend que dans notre société, l'orientation monogame basée sur l'exclusivité correspond plus à ce que nous avons acquis depuis que nous avons établi nos propres lois qu'aux anciennes lois de la nature, qui avait fait à l'origine l'homme multiple ensemenceur et la femme reproductrice d'une semence à la fois.
Donc, toujours selon cette théorie, la nature a fait en sorte que le mâle est toujours en recherche alors que la femelle ne l'est que jusqu'à la fécondation.
Tout le reste ne serait que déviance forgée par la conscience, les sentiments, la culture, et plein d'autres choses qui se trouvaient dans l'arbre de la connaissance lorsque nous avons eu l'imprudence de le cueillir, tournant le dos à l'harmonie parfaite de la nature.

Je n’en crois pas un mot. (pas que la théorie existe, hein ?)

reGinelle a écrit:

la question était à propos de ce qui pousse quelqu'un à interférer entre deux êtres dans le but de les séparer.
Là encore
ne peut-être séparé que ce qui est lié... et supposer un lien implique une réduction de la liberté...
mais il y a aussi l'aspect d'acte délibéré de détruire quelque chose... ou de se l'approprier...
difficile d'exprimer une idée avec des mots qui peuvent être interprétés bien autrement que comment ils sont dits...

qu'est-ce qui pousse untel ou une telle à intervenir dans une relation non pas pour la faire plus belle mais seulement pour détruire ce qu'il ou elle y trouve beau...

est-ce plus clair ainsi ?

C’est marrant, parce que j’aurais tendance à penser que dans une infidélité, le problème de l’infidélité est de coté de l’infidèle, pas de son amant ou sa maîtresse.

filo a écrit:

On ne séduit pas, en général, quelqu'un de "pris" par méchanceté, dans l'intention de détruire, mais plutôt tout simplement par séduction, irrépressible ou insouciante.

Décidément …

*


En tous cas, Re, je te souhaite bon courage et bonne continuation.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
sampang

avatar

Nombre de messages : 640
Age : 57
Localisation : auprès de mon arbre...
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Re: L'amour facile   Mar 11 Déc 2007 - 5:20

pardon Filo mais j ai failli pouffer en te lisant ( d ailleurs je l ai fait!)...
Donc, chez les animaux c est peut être ainsi... mais ce qui nous différencie d eux, c est que nous, nous pensons, non ? quoique...
Pour ma part je trouve facile de dire que pour être libre on s en va à droite et à gauche, tu sais le style "moi j ai pas de ports d attaches mais j ai une fille dans tous les ports"...
Bon alors pour celles qui peuvent encore procréer... qui veulent aussi hein... ben en fait c est pas sûr que vous ayiez le choix... vous attendez votre mâle... vous AT...TEN...DEZ !!! ( euh les problèmes du HIV , des MST, c est dans la "théorie" ou pas ?)...
Et pour celles qui ne sont pas concernées ou plus... viiiiiiiiiiiiiiiiiiiivez !!! et servez vous de tous les mâles qui passent et comme vous vivez avec votre temps vous vous "protégez" hein!
Euh... dans la "théorie"... faut faire quoi quand on est homosexuel ? Attendre une autre vie ? parce que ceux là, sont pas prêts d atteindre le Nirvana hein...
L amour facile c est quand on se prend pas la tête à aimer quelqu un... ça vient comme ça...ça se vit ainsi...Et je ne pense pas ( j en suis sûre) que l Amour soit "mesurable" du style "je l aime plus que lui il m aime". Il n y a pas de compteur, on donne... Le seul soucis serait d attendre ...
Quand on se pose la question de savoir si on ne va pas être pris(e) au piège, si l autre ne va pas nous tromper, si ça va durer, si...si...si...bah c est cuit, cuit, cuit...
je terminerai par le fait que je vis avec quelqu un et que je suis toute aussi libre... libre de l aimer...
chinois
Revenir en haut Aller en bas
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 66
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: L'amour facile   Mar 11 Déc 2007 - 6:41

Bon... remettre un peu les pendules à l'heure...

Je n'avais pas envie de voir ce fil remonter à la surface. Il n'a plus aucune raison d'être.

Pour répondre à Alejandro, bien sûr que dans une infidélité, le problème est du côté de l'infidèle. Après tout personne ne lui met le couteau sous la gorge pour sauter le pas.
Mais dans ce cas précis, la question concernait la persistance d'une tierce personne à s'insinuer dans une intimité, à jouer "l'amitié", en toute connaissance de cause et dans un but bien déterminé. Juste parce que ... texto : "j'avais envie de partager avec vous ces moments que vous viviez... "... oui, juste pour ça... écrit noir sur blanc... juste cela... parce que cela, elle ne l'avait pas et qu'elle désirait, soi-disant, le vivre, elle aussi... et cela... sans se soucier de détruire... même si, au fond, il n'y avait rien à détruire, sinon des illusions d'amour. Mais ça c'est encore autre chose... Mais vrai qu'au bout du compte, le choix... la décision, reste à "l'infidèle" ... Au fond, il faut admettre que, si ce n'avait été avec celle-ci, cela serait arrivé plus tard avec une autre... Mais "l'infidélité" en soi... n'était pas le vrai problème...

Et toi, Sampang... n'interprête pas... toutes ces interprétations de ce qui est "attendu", "demandé"... ça a fait assez de mal... Non... rien n'était exigé... ni demandé... rien de plus qu'être respectée, et de la sincérité. Ce qui est quand même la moindre des choses. Pour le reste... Liberté totale... mais dans le respect de chacun... et hors mensonge...

J'ai horreur du mensonge. Autant que d'enchaîner les êtres.

Comme tu dis... l'amour ne se mesure pas... il se donne et se reçoit... et il est facile quand il se vit simplement, sans prise de tête, sans question, sans doute, sans crainte... sans attendre plus que le bonheur qu'il apporte. C'est tout bête et tout simple. Parfois !... Pas toujours, hélas. Parfois, le fait même "d'être aimé" pèse... et encombre...

il y a eu assez d'interprétations... de malentendus... d'ingérence... d'interférence... et de mots et de sous-entendus dits et émis par d'autres.

Ce fil n'a plus lieu d'être.
Revenir en haut Aller en bas
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 66
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: L'amour facile   Mar 11 Déc 2007 - 7:34

BloodyMary a écrit:
reGinelle a écrit:


La vie est belle... difficile, souvent... mais belle quand même !


Et l'amour est comme la vie. Wink

Non... la vie se suffit à elle-même... elle se vit... l'amour, c'est un plus... il se cultive et se protège. Il embellit ou il gache une vie.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'amour facile   Mar 11 Déc 2007 - 15:27

sampang a écrit:
pardon Filo mais j ai failli pouffer en te lisant ( d ailleurs je l ai fait!)...
Donc, chez les animaux c est peut être ainsi... mais ce qui nous différencie d eux, c est que nous, nous pensons, non ? quoique...
Pour ma part je trouve facile de dire que pour être libre on s en va à droite et à gauche, tu sais le style "moi j ai pas de ports d attaches mais j ai une fille dans tous les ports"...
Bon alors pour celles qui peuvent encore procréer... qui veulent aussi hein... ben en fait c est pas sûr que vous ayiez le choix... vous attendez votre mâle... vous AT...TEN...DEZ !!! ( euh les problèmes du HIV , des MST, c est dans la "théorie" ou pas ?)...
Et pour celles qui ne sont pas concernées ou plus... viiiiiiiiiiiiiiiiiiiivez !!! et servez vous de tous les mâles qui passent et comme vous vivez avec votre temps vous vous "protégez" hein!
Euh... dans la "théorie"... faut faire quoi quand on est homosexuel ? Attendre une autre vie ? parce que ceux là, sont pas prêts d atteindre le Nirvana hein...
L amour facile c est quand on se prend pas la tête à aimer quelqu un... ça vient comme ça...ça se vit ainsi...Et je ne pense pas ( j en suis sûre) que l Amour soit "mesurable" du style "je l aime plus que lui il m aime". Il n y a pas de compteur, on donne... Le seul soucis serait d attendre ...
Quand on se pose la question de savoir si on ne va pas être pris(e) au piège, si l autre ne va pas nous tromper, si ça va durer, si...si...si...bah c est cuit, cuit, cuit...
je terminerai par le fait que je vis avec quelqu un et que je suis toute aussi libre... libre de l aimer...
chinois

Je partage globalement ta théorie, sampang. Tout est, encore une fois, dans l'interprétation que l'on fait de l'amour, et ses subtilités (ses formes variées), et bien sûr de l'état de l'avancement des gens. De leur perception des êtres, de leur maturité peut-être aussi, de l'environnement.

Et puis envie d'ajouter qu'entre la théorie et la pratique, ce n'est pas forcément si simple, justement à cause de la personnalité des êtres et de la condition humaine. On sait qu'on est faits de contradictions, d'espérances et d'utopies. Cela suffit sans doute à rendre difficile (voire impossible), la réalisation fidèle de la théorie dans la pratique.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'amour facile   Mar 11 Déc 2007 - 15:39

reGinelle a écrit:
Je n'avais pas envie de voir ce fil remonter à la surface. Il n'a plus aucune raison d'être.

Il est devenu un débat général, et comme il interpelle, il continue à vivre, indépendemment du cas particulier.

D'ailleurs je pense qu'on démarre tous à peu près d'un cas particulier, mais qu'on ne le formule pas spécialement, lorsqu'on lance un sujet.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
sampang

avatar

Nombre de messages : 640
Age : 57
Localisation : auprès de mon arbre...
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Re: L'amour facile   Mer 12 Déc 2007 - 1:45

ben... je ne voulais très certainement pas faire de mal à qui que ce soit... Embarassed

Me moquer gentiment de Filo, certe, parce que je pense que lorsque l on ne voudrait pas d attaches c est très certainement que ça soulève autre chose de bien profond aussi et pas seulement dans le sens où l on voudrait le "détachement" ou que l on appellerait ça : la liberté. Mais je pense que j ai été assez extrême dans mes propos pour que l on puisse voir, que l on puisse se rendre compte de mon exagération.

L'attachement n est pas la possession, la main mise sur... De même que le détachement n est pas se ficher du ressenti de l autre... J aime les objets et les vieux meubles, mais je sais pour l avoir vécu que je peux vivre sans cela. J ai le choix aujourd hui de pouvoir le vivre ainsi mais je sais que demain si je n ai rien, ce ne sera pas grave... C'est cela je crois le détachement. Pouvoir être avec à certains moments, et pouvoir laisser aussi...

Le sujet était l Amour facile... On pense peut être que c est facile cet amour sexuel que l on distriburait à droite ou à gauche ( infidélité ) alors que l on "est" avec quelqu un. Je pense quant à moi qu il faut être bien malheureux pour ne pas sentir que l on est aimé quelque part, pour ne pas ressentir assez de plaisir que cela nous demande encore d aller ailleurs, et que l on se voit dans l obligation d aller constamment quémander l amour d autrui. On a peut être cette impression que nous sommes demandeurs mais en fait nous sommes soumis au bon vouloir des autres. On a besoin de devenir celui ou celle que l autre attend. Que l autre regrette déjà. On a besoin de laisser des traces. On a besoin d être reconnu en clair, et ce partout, où que l on aille. On a besoin de laisser l autre plus malheureux que soi. Quel est ce besoin cruel qui nous ferait devenir l indispensable à la vie et survie parfois d autrui ?

Je ne voudrais pas non plus que l on pense que je mets de côté les sentiments... Cette détresse de voir que l autre ne se préoccuperait pas de nous, mais seulement comme nous le désirerions... Ce décalage qu il y aurait entre nous qui voulons des reconnaissances et l autre qui n exprimerait même pas un contentement. Pourquoi les hommes de nos vies, ou les femmes de nos vies, sont ils ( t elles) tellement similaires parfois ? Qu est ce qui fait que l on attire ce genre de personnes ou que l on se sente attiré par elles ? . J allais dire : "tout simplement", parce que nous n avons pas su tirer enseignement d une telle expérience et qu il nous en faudra encore et encore pour que nous comprennions ce qui nous attire vers elles, ce qui nous pousse à vouloir encore vivre de telles situations. Et dans mes propos, ni voyez pas, non plus, une éloge à l infidélité...

Le fil m interpellait... Maintenant si certains sont proscrits spc , veuillez me le signaler car étant nouvelle ici, je vais et fouille partout, je laisse des petits mots sur des sujets assez anciens c est vrai...

Je tente seulement de savoir quand je viens ici, ce qui me sépare ou me rapproche de vous, de vos façons de vivre et ça me permet une ouverture et souvent, une autre compréhension.
chinois
Revenir en haut Aller en bas
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 66
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: L'amour facile   Mer 12 Déc 2007 - 2:25

sampang a écrit:
ben... je ne voulais très certainement pas faire de mal à qui que ce soit... Embarassed

AUCUN MAL ! il n'y a aucun mal.

sampang a écrit:
L'attachement n est pas la possession, la main mise sur... De même que le détachement n est pas se ficher du ressenti de l autre... J aime les objets et les vieux meubles, mais je sais pour l avoir vécu que je peux vivre sans cela. J ai le choix aujourd hui de pouvoir le vivre ainsi mais je sais que demain si je n ai rien, ce ne sera pas grave... C'est cela je crois le détachement. Pouvoir être avec à certains moments, et pouvoir laisser aussi...

c'est exactement ça... aimer, n'est pas posséder...

sampang a écrit:
Le sujet était l Amour facile... On pense peut être que c est facile cet amour sexuel que l on distriburait à droite ou à gauche ( infidélité ) alors que l on "est" avec quelqu un. Je pense quant à moi qu il faut être bien malheureux pour ne pas sentir que l on est aimé quelque part, pour ne pas ressentir assez de plaisir que cela nous demande encore d aller ailleurs, et que l on se voit dans l obligation d aller constamment quémander l amour d autrui. On a peut être cette impression que nous sommes demandeurs mais en fait nous sommes soumis au bon vouloir des autres. On a besoin de devenir celui ou celle que l autre attend. Que l autre regrette déjà. On a besoin de laisser des traces. On a besoin d être reconnu en clair, et ce partout, où que l on aille. On a besoin de laisser l autre plus malheureux que soi. Quel est ce besoin cruel qui nous ferait devenir l indispensable à la vie et survie parfois d autrui ?

parce que certains ou certaines pour se sentir encore exister on besoin encore et toujours de plaire et de plaire et de séduire et de séduire... sans cesse. Comme tu dis, jamais assez...

sampang a écrit:
Je ne voudrais pas non plus que l on pense que je mets de côté les sentiments... Cette détresse de voir que l autre ne se préoccuperait pas de nous, mais seulement comme nous le désirerions... Ce décalage qu il y aurait entre nous qui voulons des reconnaissances et l autre qui n exprimerait même pas un contentement. Pourquoi les hommes de nos vies, ou les femmes de nos vies, sont ils ( t elles) tellement similaires parfois ? Qu est ce qui fait que l on attire ce genre de personnes ou que l on se sente attiré par elles ? . J allais dire : "tout simplement", parce que nous n avons pas su tirer enseignement d une telle expérience et qu il nous en faudra encore et encore pour que nous comprennions ce qui nous attire vers elles, ce qui nous pousse à vouloir encore vivre de telles situations. Et dans mes propos, ni voyez pas, non plus, une éloge à l infidélité...

personnellement j'ai toujours été attirée par les mecs un peu "paumés"... Forte personnalité... mais un peu paumés... que ce soit pour une raison ou une autre... ça, je le réalise à froid, maintenant. Reste à voir si j'ai retenu la leçon...

sampang a écrit:
Le fil m interpellait... Maintenant si certains sont proscrits spc , veuillez me le signaler car étant nouvelle ici, je vais et fouille partout, je laisse des petits mots sur des sujets assez anciens c est vrai...

Pas de fil interdit Sampang... Juste une réaction un peu amère parce que cet ancien fil a rappelé une ancienne tristesse. Et pas mal d'absurdité. une tranche de vie que je regrette... non plus désormais comme un manque, mais simplement parce qu'elle n'aurait jamais dû être. Mais c'est passé maintenant.

sampang a écrit:
Je tente seulement de savoir quand je viens ici, ce qui me sépare ou me rapproche de vous, de vos façons de vivre et ça me permet une ouverture et souvent, une autre compréhension.
chinois

La compréhension... c'est bien le plus difficile à approcher... regarde... simplement quelques échanges, et voilà une légère confusion... la peur de blesser... le besoin de s'expliquer davantage ...etc...

ces mots ne sont que des mots écrits... il leur manque l'expression d'un visage, d'un regard, d'un sourire, ou d'un geste.... pour être perçus ou transmis tel qu'on le voudrait...

je t'embrasse avec une infinie tendresse. Face à face, nous nous comprendrions sans même besoin de mots.baiserbouche
Revenir en haut Aller en bas
sampang

avatar

Nombre de messages : 640
Age : 57
Localisation : auprès de mon arbre...
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Re: L'amour facile   Mer 12 Déc 2007 - 2:51

mèche me voilà bien soulagée.
Mais justement la compréhension commence par la communication, sans cela nous en serions restées peut être dans le mal-savoir, le mal-exprimé, ou le mal-vécu. Et c est bien que tu aies pu me répondre vite car j en étais profondément désolée.
Ici, depuis que je viens, beaucoup de sujets me touchent...me parlent...
Je ne suis pas en mesure de répondre à tout, soit parce que je ne prends pas le temps, j ai la fleme, soit parce qu ils ravivent tellement de souvenirs que lorsque j ai terminé d écrire et que je me relis, je n arrive plus à appuyer ensuite sur "envoyer"...
C est comme si j allais laisser un bout de moi et que je ne suis peut être pas prête à tout partager... Manque d humilité ou peur d être jugée, je ne sais pas...
Je suis si contente de t avoir rencontrée pom pom pom pom pom pom bisou
J ai congelé ta tartine !!!
chinois
Revenir en haut Aller en bas
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 66
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: L'amour facile   Mer 12 Déc 2007 - 2:58

sampang a écrit:
mèche me voilà bien soulagée.
Je suis si contente de t avoir rencontrée pom pom pom pom pom pom bisou
J ai congelé ta tartine !!!
chinois

Je ne voudrais aussi en aucun cas te peiner ou rien de ce genre...

J'ai le même bonheur à te savoir exister quelque part, à penser à toi, dans ton décor... et je dois penser aussi et surtout à mettre quelques noix de côté...

trois heures de train... le temps que tu arrives, la tartine sera "à point"... Gaga
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'amour facile   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'amour facile
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Sonnet d'amour
» [dessins de Vicky] hommage Alan Rickman (p33)
» [Terminé] le plus beau dessin pour Février, le défis de l'amour
» L'amour n'est-il pas un sentiment artificiel ?
» Un sonnet pas si facile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Humain, Psychologie-
Sauter vers: