Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Albert Camus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Deliege

avatar

Nombre de messages : 3537
Age : 55
Localisation : Entre le Vatican et Diên Biên Phu
Date d'inscription : 17/05/2005

MessageSujet: Camus - La chute   Lun 23 Mai 2005 - 11:36

J'ai rouvert "La chute" de Camus et vous cite des extraits qui me plaisent bien parce qu'ils sont je crois aucoeur de notre condition humaine :

" ...il s'ennuyait comme la plupart des gens. Il s'était donc créé de toutes pièces une vie de complications et de drames. Il faut que quelque chose arrive, voilà l'explication de la plupart des engagements humains."

" La question est de glisser au travers, et surtout , oh oui, surtout la question est d'éviter le jugement. je ne dis pas le châtiment. Car le châtiment sans jugement est supportable. Il a un nom d'ailleurs qui garantit notre innocence : la malheur. Non, il s'agit au contraire de couper au jugement, d'éviter d'être toujpurs jugé, sans que jamais la sentence soit prononcée".

" La seule parade est dans la méchanceté. Les gens se dépêchent alors de juger pour ne pas l'être eux - mêmes."

" Chacun exige d'être innocent, à tout prix, même si, pour cela, il faut accuser le genre humain et le ciel."

" Le grand empêchement à y échapper n'est -il pas que nous ommes les premiers à nous condamner ?"

" Puisqu'on ne pouvait condamner les autres sans aussitôt se juger, il fallait s'accabler soi - même pour avoir le droit de juger les autres."

" Au bout de toute liberté il y a une sentence; voilà pourquoi la liberté est trop lourde à porter, surtout lorsqu'on souffre de fièvre, ou qu'on a de la peine, ou qu'on n'aime personne."

Et ceci en conclusion qui m'arrache à chaque fois des larmes d'émotion :
"Oui, nous avons perdu la lumière, la sainte innocence de celui qui se pardonne à lui -même"


Pierre
Revenir en haut Aller en bas
LuluBerlue



Nombre de messages : 5082
Date d'inscription : 04/01/2005

MessageSujet: Re: Albert Camus   Lun 23 Mai 2005 - 23:05

A mettre de côté pour cet été.

Le seul camus que j'ai lu est la peste. Il y a 30 ans. Je suis allée farfouiller mes étagères et je l'ai retrouvé.

Voici ce que j'avais noté de mon écriture encore écolière à l'intérieur de la couverture :

Eh bien moi j'en ai assez des gens qui meurent pour une idée. Je ne crois pas à l'héroïsme, je sais que c'est facile et j'ai appris que c'était meurtrier. Ce qui m'intéresse c'est qu'on vive et qu'on meure de ce qu'on aime.

J'avais oublié. Toujours d'actualité.

Relirai-je la peste ? je n'en suis pas sûre.
Revenir en haut Aller en bas
Deliege

avatar

Nombre de messages : 3537
Age : 55
Localisation : Entre le Vatican et Diên Biên Phu
Date d'inscription : 17/05/2005

MessageSujet: Re: Albert Camus   Mar 24 Mai 2005 - 0:02

Alors je te recommande la chute...
C'est pas gai au point de se rouler par terre, mais c'est assez profond ...
Revenir en haut Aller en bas
serena_de

avatar

Nombre de messages : 281
Age : 62
Localisation : Ô mon païs, Ô Touououlouuuuuseeee (Mode Bluuue'ssss)
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Albert Camus   Lun 25 Juin 2007 - 1:27

Une belle Biographie de Herbert R.Lottman Chez Points.

Albert Camus.

Obeissant aux strictes méthodes anglo-saxonnes, Lottman s'attache dans cette biographie à suivre de plus près la vie de Camus, n'avançant rien qui ne soit fondé par maintes sources et références.

"Camus lui-même redoutait les biographies et il est vrai que l'un des risques de la biographie littéraire est de faire croire au lecteur que l'essentiel de la vie s'y trouve, alors que l'essentiel de la vie de l'auteur tient dans ce qu'il a dit. Il revient au biographe, d'attirer l'attention sur l'oeuvre sans pétendre y substituer son propre livre..."


Lorsque Albert camus mourut dans un accident de voiture le 4 janvier 1960, il transportait une serviette de cuir noir à soufflets, toute gonflée, avec des coins renforcés et une serrure à trois positions qu'il n'utilisait jamais. Maculée de boue , elle fut retrouvée sur la route, non loin de l'arbre où la voiture s'était écrasée. Dans cette sacoche, avec quelques affaires personnelles comme son journal, quelques lettres et son passeport, se trouvait le manuscrit du roman auquel, il travaillait. ce livre se serait appelé "Le Premier Homme", Camus n'avait écrit qu'une partie de sa première rédaction - 145 pages -
On ne risque pas de surestimer l'importance qu'il attachait à cette oeuvre en cours. pendant les dix années pécédentes, il avait publié deux livres majeurs, l'Homme révolté, essai politique, et le bref, étrange monologue de la Chute* considéré comme le plus personnel de ses livres, par ceux qui en détenaient les clés, composé comme s'il avait été une retombée de la tempête qui s'était abattue sur lui avec la publication de l'Homme révolté, qui avait causé sa rupture avec Jean Paul Sartre. Mais il coincidait aussi avec une crise personnelle importante. En 1957 il s'était vu décerné le Prix Nobel de littérature à la grande joie de ses amis et de ses admirateurs, mais il avait paru n'en épprouver que plus d'affliction : comme s'il avait dû y avoir la preuve que son ouevre importante se trouvait désormais derrière lui. Ses ennemis politiques et littéraires en tout cas avaient eut vite fait de le proclamer.

Albert Camus restait persuadé que son oeuvre ne faisait que commencer : Le Premier Homme devait marquer son retour à la création, il devait être ce qu'il disait sans plaisanter à ses amis son 'Guerre et paix".

Les notes de Albert Camus ont été éditées chez Folio.
Le premier homme : oeuvre posthume et auto-biographique (certainement).
Dédicace "A toi qui ne lira jamais ce livre" adressé sans doute à son père.

Mais je vous conseille aussi chez Folio : Le Discours de Suède.

"A partir du moment où l'abstention elle-même est considérée comme un choix, puni ou loué comme tel, l'artiste, qu'il le veuille ou non, est embarqué".

"L'art peut ainsi être un luxe un mensonger. On ne s'étonnera donc pas que des hommes ou des artistes aient voulu faire machine arrière et revenir à la vérité".

*Relire les textes laissés par deliege sur La chute.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Albert Camus   

Revenir en haut Aller en bas
 
Albert Camus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Albert Camus
» Recherche sur Albert Camus
» [Camus, Albert] L'été
» Le mythe de Sisyphe - Albert Camus
» Albert Camus au Panthéon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Biblio LU :: Salon des auteurs connus-
Sauter vers: