Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ils se foutent de notre gueule ou quoi ?....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Ils se foutent de notre gueule ou quoi ?....   Sam 7 Juil 2007 - 22:44

Grands patrons et économistes passent le capitalisme au crible


2007-07-07 14:15:01
AIX-EN-PROVENCE (AFP)





© AFP

L'ancien ministre argentin de l'Economie Roberto Lavagna, le 28 novembre 2005 à Buenos Aires


Grands patrons et économistes ont passé le capitalisme au crible
vendredi et samedi, s'en prenant autant aux institutions
internationales qu'aux effets pervers de la mondialisation, lors des
Rencontres économiques d'Aix-en-Provence.

"Si on
ne réagit pas rapidement, toutes ces institutions (FMI, Banque
mondiale, ndlr) vont être dépassées", a lancé l'ancien ministre
argentin de l'Economie, Roberto Lavagna, en ouvrant ce rendez-vous
annuel du Cercle des économistes, qui se tient jusqu'à dimanche.
Les
méthodes "uniformes" des institutions de Washington, appliquées à des
"situations différentes", accroissent les inégalités, a déploré M.
Lavagna devant un parterre de PDG et d'étudiants.
Ces
institutions financières "ont déjà perdu de l'importance" et ne doivent
pas "rester aux mains des bureaucrates", a-t-il insisté.
Le
chef économiste de la Banque mondiale (BM) François Bourguignon a lui
aussi critiqué le "processus de nomination" des directeurs du Fonds
monétaire international (FMI) et de la BM, qui "pose problème".
Ces
organismes traversent une crise de gouvernance, alors que
l'ex-président de la BM Paul Wolfowitz a été poussé à la démission
après un scandale de népotisme, et que l'ex-directeur général du FMI
Rodrigo Rato vient de démissionner pour raisons personnelles au beau
milieu d'une réforme clé.
Selon une règle
non-écrite depuis la création des institutions en 1944, l'Europe
désigne le dirigeant du FMI et les Etats-Unis celui de la Banque
mondiale.
Cette pratique, de plus en plus décriée
par les pays émergents, ne devrait pas être remise en cause de sitôt,
puisqu'un Américain Robert Zoellick a remplacé M. Wolfowitz, ce qui
laisse attendre la venue d'un Européen à la tête du FMI.
"On
ne voit pas les pilotes qu'il y a dans l'avion où nous sommes" face aux
enjeux climatiques, à la raréfaction des richesses naturelles et à
"l'accroissement intolérable des inégalités entre Nord et Sud", s'est
désolé le patron du groupe bancaire franco-belge Dexia, Axel Miller, en
dénonçant le "veau d'or du capitalisme".
Philippe
Mellier, président d'Alstom Transports, a fustigé la "financiarisation
à outrance des économies", tout en vantant la globalisation de son
groupe, présent dans 70 pays.
Le directeur de la
Caisse des dépôts, Augustin de Romanet, s'est même lancé dans un
plaidoyer en faveur du "patriotisme économique", prenant le contre-pied
du prix Nobel d'économie Edmund Phelps qui a, lui, critiqué le
"corporatisme" de l'Europe continentale.
A l'inverse, le patron de Total, Christophe de Margerie, s'en est pris au nationalisme énergétique de la Russie et du Venezuela.
Pour
l'économiste Michel Aglietta, "l'inégalité est l'essence" du
capitalisme, mais l'affaiblissement des institutions financières,
combinée à une "pénétration fulgurante de la Chine en Afrique", peut
atténuer la "dépendance" des pays sous-développés aux pays occidentaux.
M.
Phelps a suggéré de mesurer le progrès économique non plus par le
Produit intérieur brut mais par "ce qui est nécessaire pour une vie
heureuse", comme la "richesse personnelle".
Lionel
Zinsou, de la Banque Rothschild, s'en est pris aux pays riches qui, au
dernier G8-Finances, ont critiqué la mauvaise gouvernance des pays
africains, en rappelant que "l'Afrique finance le reste du monde".
L'économiste
Patrick Artus a distingué trois formes de capitalisme: la montée en
force des fonds d'investissements dans les pays anglo-saxons, la
résistance d'un capitalisme familial en Europe et dans les pays
émergents, et la puissance du capitalisme d'Etat en Chine et en Russie.
"On ne sait pas qui va gagner", a-t-il conclu.







Une solution les mecs....prenez votre carte au PC !....lol!

Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Ils se foutent de notre gueule ou quoi ?....   Dim 8 Juil 2007 - 12:04

Je me demande pourquoi ils n'apprennent pas l'écologie à l'école, nos gosses. En grandissant, ils auraient ainsi l'esprit tourné sur le sort de la planète, plutôt que sur leurs médailles et la hauteur de leur siège.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
LylaTsB

avatar

Nombre de messages : 4714
Age : 58
Localisation : Entre allanguie & languissante ...
Date d'inscription : 21/05/2006

MessageSujet: Re: Ils se foutent de notre gueule ou quoi ?....   Dim 8 Juil 2007 - 13:55

C'est au programme Ro, mais l'enclume extérieure bousille les apprentissages, ils faut même faire le gendarme pour qu'ils se servent des poubelles, les gamins, sinon ils escampent tout par terre ! grrrrrrrrrrr EducationNéantSourire
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ils se foutent de notre gueule ou quoi ?....   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ils se foutent de notre gueule ou quoi ?....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ils se foutent de notre gueule ou quoi ?....
» Vampires
» Super Sarko : Même les Canadiens se foutent de sa gueule lol
» Quoi faire si les parents disent NON sur notre amour.
» Quoi ma gueule (opus 2)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Coup de Gueule!-
Sauter vers: