Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 LE COEUR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
francoisdalayrac

avatar

Nombre de messages : 2127
Age : 59
Localisation : Lille
Date d'inscription : 26/03/2007

MessageSujet: LE COEUR   Jeu 12 Juil 2007 - 23:11

Le coeur domine tous les autres Organes. Tous les Viscères en dépendent. Il est appelé l'Empereur. L'axe Coeur / Rein ou axe Shaoyin est fondamental dans la genèse et le devenir de l'individu. Il régit toutes les fonctions de l'organisme. Par ses battements, il témoigne de la vie et de la mort.

Yang de yang, c'est en Été qu'il connaît sa magnitude énergétique. Son liquide est la sueur. Il gouverne les fonctions et le système nerveux. Il est lié au sud, à la planète Mars, au Feu, à l'adolescence, au rire, à la chaleur, à l'odeur de brûlé, au son Haaaa, à la couleur rouge, à la saveur amère. Son émotion est la Joie. En relation avec la langue, il contrôle la gustation, avec l'oreille l'audition. Il donne sa sonorité à la voix. Les capillaires oculaires témoignent de l'état cardiaque. Il gouverne les fonctions circulatoires, de nutrition, de réchauffement, de transport, de défense et d'homéostasie. Il est couplé à l'Intestin grêle. Le Coeur est le logis de l’Énergie sexuelle.

Traditionnellement représenté sous la forme d'un bouton de lotus habité d'un garçon vêtu de rouge, il correspond au Feu, Mouvement aérien de l'ignition, de la combustion, producteur de l'énergie chaude de mûrissement de l'Été. Lieu de purification de l'Énergie spirituelle, le Coeur est également symbolisé par le Mercure. Comme le Feu enflamme et réchauffe en montant, le Coeur produit de la chaleur. Son Énergie, force expansive, vigoureuse, réchauffante, est semblable à celle de l'Été qui préside à la floraison et à la croissance des fruits. Elle nourrit les glandes et leurs hormones. Elle apporte chaleur affective, vitalité, excitation. Au niveau humain le Mouvement Feu représente la magnificence, la sublimation. Son mouvement ascendant stimule perpétuellement le processus incessant de la Vie qui, s'élevant des profondeurs, s'épanouit vers le haut en remplissant tout l'espace.

Pivot de toute Vie humaine, sur tous les plans, le Coeur est Maître de l'Esprit et du corps qu'il génère. Tout part du Coeur et tout y revient. Chaque aspect de la nature humaine correspond à un Organe particulier, mais tous relèvent du Coeur. Les autres Organes n'en sont que les auxiliaires. Il leur délègue à chacun spécifiquement une partie de ses pouvoirs. C'est lui qui dirige l'impulsion vitale, soutenu par le Foie, la Rate, le Poumon et le Rein. Il coordonne harmonieusement les Organes, les Entrailles, les fonctions et les relations qui les unissent. L'équilibre des Cinq mouvements, l'équilibre entre le Yin et le Yang sont réglés, au niveau humain par le Coeur. C'est de lui que dépendent santé et maladie, longévité ou mort prématurée, bonheur ou malheur. Il nous faut distinguer le Coeur de Sang, matériel, et le Coeur de l'Esprit, subtil, résumant l'ensemble de tous les processus qui font la Vie intérieure d'un individu. Il faut le comprendre à la fois comme le mental, lieu de la pensée, l'émotionnel, lieu des sentiments, des émotions, des humeurs, comme la conscience individuelle définissant l'éthique personnelle et lieu de l'attention, des intentions, et aussi et avant tout, comme l'intériorité transcendante, l'être véritable, la nature profonde et permanente, qui caractérise chaque individu par rapport aux autres. C’est le centre de toutes les opérations de transmutations alchimiques internes.

Le Coeur fait se mouvoir le Sang et les différentes Énergies. Il est le Maître des Organes et des orifices supérieurs. Par la langue qui distingue et reconnaît les saveurs, il exprime ses jugements et tout ce qui, remontant de sa mémoire rencontre les informations venues de l'extérieur. L'oreille marque son aptitude à la captation, au recueillement des informations. L'oeil exprime par son éclat la vitalité des Esprits.

Le Coeur dirige la Vie psychique. De lui émanent pensées et émotions. L'intellect est généré par le Coeur qui commande et par le Cerveau qui exécute. Toutes les fonctions cognitives dépendent du Coeur. C'est lui qui régit, trie, analyse les stimuli reçus de l'extérieur et nécessaires au discernement, à la pensée et à l'action justes et adaptatives. Tant qu'il fonctionne normalement, les émotions sont équilibrées, le mental est ferme et stable, l'intellect est clair, la pensée agile et rapide, la perception de l'environnement est aiguisée, la volonté renforcée, l'intuition juste et bien gouvernée. Plaque tournante des communications entre les aspects les plus subtils de la nature humaine et de son processus vital, il ne se contente pas d'impulser la circulation du Sang et de l'Énergie. Il anime les Esprits jusque dans la moindre cellule de l'organisme. Il entretient donc doublement la Vie, au niveau matériel et au niveau spirituel. C'est de lui que procèdent toutes les qualités supérieures qui, sans cesse, forment, informent, reforment, réforment chaque particule d’un individu.

Orienté vers le haut, il s'ouvre aux influx cosmiques qui le pénètrent. C'est le lieu où se rencontrent et échangent les Esprits célestes qui s'y incarnent. Ce qui lui confère son titre "d'Empereur", c'est qu'il est, comme le Fils du Ciel, l'intermédiaire entre l'Esprit du Macrocosme et celui du Microcosme, suggérant à l'Homme de ne se conformer, mais totalement, qu’aux lois du Ciel et de la Terre, de la Nature et de n'écouter, ouvert à son intuition, que sa nature véritable. C'est parce qu'il est habité par les Esprits qu'il est la source, l'origine de toute réaction, de toute pensée, de toute action et qu'il assure une conduite cohérente du déroulement de la Vie individuelle qu'il insère dans le Mouvement vital universel. C'est par les Esprits qu'il abrite qu'il assure la progression, la croissance de chacun vers la maîtrise et la réalisation de soi, de sa destinée, à la rencontre de soi et de sa perfection, de sa liberté potentielles. C'est par le Coeur que l'Homme prend conscience de sa nature et de son origine. Par le Coeur, médiateur entre les puissances célestes et les instances humaines, l'Homme peut réaliser ses possibilités, découvrir et augmenter sa richesse intérieure.

Demeure des Esprits, il délègue aux autres Organes et abrite, lui, plus spécifiquement le Shen, Esprit viscéral de la conscience organisatrice qui gère l'ensemble des mécanismes psycho - émotionnels et physiologiques et qui génère les autres Esprits viscéraux qui ne sont donc en réalité que ses émanations. Du Shen procèdent pensées et émotions. Par le Shen, le Coeur émet l'Énergie impériale faite d'amour et de compassion. C'est par le Shen que l'action de l'Esprit est la plus éclatante et qu'elle donne toute son unicité à l'entité humaine, lui garantissant un fonctionnement optimal, une intégration parfaite et une adaptation harmonieuse à son environnement et à tout ce qu'il en reçoit. Le Shen, âme vacante et omnisciente, régit les Dix mille choses, ce qui signifie que grâce au Shen l'Homme peut ne rien subir et agir sur tout. Le Shen, c'est cette particule de l'Esprit universel incarnée dès la conception et qui donne à chacun toutes les qualités supérieures, intellectuelles, affectives et spirituelles que lui confèrent son humanité. Le Shen est symbolisé par un phénix rouge.

L'émotion liée au Coeur est la Joie, c'est à dire la sensation de bien être, de plaisir de vivre, le rire, la joie, la gaîté, l'humour, l'hilarité. Elle détermine la spiritualité, la jeunesse de caractère, la finesse d'esprit, la subtilité, l'affectivité, la cordialité, la patience, la tolérance, le respect, l'indulgence, la compassion, l'amour, le raffinement, la présence à l'action dans l'instant.
C'est l'émotion de la santé, de la longévité, du bonheur, de l'harmonie avec soi et avec autrui, de l’envie de vivre, de l’assurance, de l’esprit entreprenant, de la vitalité. Elle apaise le Coeur, calme le Shen, régularise les passions, favorise le fonctionnement des Organes et équilibre la raison. La Joie, c'est le Feu de vie, ascendant, centripète et expansif. Le Coeur a besoin, pour fonctionner normalement, d’un psychisme frais de dispos. Sensibilité, affectivité, émotivité, Vertu en dépendent.
Le Péricarde : il est considéré comme l’annexe du Coeur. Il s’agit de l’enveloppe externe du coeur - organe dans laquelle passent le Sang et l’Énergie qui irriguent le Coeur. Appelé Maître du Coeur, il modère certains troubles du Sang et absorbe un certain nombre de désordres émotionnels. C’est le fusible du Coeur. Considéré comme le Ministre du Coeur, il a une fonction d’intermédiaire entre les fonctions cardiaques et les fonctions rénales. Il transmet les ordres du Coeur qui ne peut agir que par son intermédiaire. Il représente ce par quoi le Coeur gouverne le corps. Il convertit et harmonise Énergie inné et Énergie acquise. Il est lié à Mingmen et il est couplé au Triple réchauffeur. Il est considéré de nature yin.

François d'Alayrac
Revenir en haut Aller en bas
 
LE COEUR
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Moelleux au chocolat coeur à la banane
» coeur de boeuf aux carottes
» Le coeur de Chopin
» Le coeur au bord des larmes..
» [4x06] Coeur de loup-garou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Connaissance du Monde :: Géographie - Peuples du Monde - Voyages, culture, art :: Chine :: L'art de la médecine chinoise-
Sauter vers: