Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Les sadhus

Aller en bas 
AuteurMessage
filo

filo

Nombre de messages : 8596
Age : 106
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

Les sadhus Empty
MessageSujet: Les sadhus   Les sadhus EmptyDim 2 Sep 2007 - 4:47

Les sadhus Sc023



Les sadhus sont des moines errant, des ascètes pour qui le salut ne réside que dans le renoncement aux liens terrestres.
La plupart se réclament de l’hindouisme védique, un système philosophique religieux vieux de plus de trois mille ans.
Leur but est de suivre la voie difficile de l’ascétisme.




Les sadhus ou sannyasins (de sannyasa = démarche qui consiste à se retirer de la société et de la cellule familiale) poursuivent une quête de vérité, c’est-à-dire du Divin.
Ils cherchent à se libérer du cycle infernal naissance-mort-renaissance. L'arrêt de ce processus porte un nom précis : le nirvana.

A l'époque des colonies, les anglais les appelaient les fakirs, terme pourtant arabe (signifiant pauvre), et désignant en théorie les ascètes soufi en Inde.
Les sadhus se rencontrent à travers tout le pays et sont vénérés par des millions de personnes qui leur témoignent le plus grand respect et leur donne des aumônes qui leur permettent de vivre. Ils sont en fait les représentants de l’essence du spiritualisme hindou. Les femmes aussi sont acceptées par un grand nombre de sectes hindoues ; elles entrent souvent dans les monastères pour échapper à des persécutions dans leur vie privée.

Les devoirs religieux d’un sadhu sont les actes d’auto-purification, l’observance de jeûnes, l’acceptation de certains interdits alimentaires, les actes d’adoration et de méditation, la participation à des entretiens religieux, l’étude des saintes écritures, la visite des autres pélerinages...

On peut reconnaître un sadhu à la marque qu’il porte sur le front (tilaka), préparée à base d’argile blanche (gopi chandana) ou de pâte de bois de santal mêlée aux cendres sacrées du petit feu (dhuni) devant lequel le sadhu médite.
Sa robe et ses accessoires sont aussi conformes au code de la secte dont il fait partie.

Il existe trois sectes principales.
La secte vishnouite, qui vénère le dieu Vishnu, le protecteur.
Ces sadhus portent des vêtements bleus, et jaunes pour ceux qui ont fait vœu de célibat (brahmacharis).

Pour la petite histoire, les vishnouites détestent la couleur safran adoptée par la secte shivaite (la suivante), qui à leurs yeux symbolise la couleur des pertes menstruelles impures de la déesse Parvati, l’épouse de Shiva !

Les vishnouites se reconnaissent aux trois lignes verticales dessinées sur leur front. Ce motif comporte de nombreuses variantes selon les sous-sectes. Ils peuvent aussi imprimer, sur leurs bras et leur poitrine, les attributs de Vishnu : le disque (chakra), la conque (shankra), la massue (gada) et le lotus (padra).

Les sadhus Sadhu_close


La secte Shivaïte, qui révère le dieu Shiva, le destructeur (et créateur). La couleur safran est donc, comme on l’a vu plus haut, plutôt celle des vêtements shivaïtes. Celle-ci symbolise l’élimination des passions humaines. Leur tilaka consiste en trois traits horizontaux connue sous le nom de para tilaka (marque couchée). Cette marque comporte des variantes dans lesquelles apparaissent des motifs tels que la conque, la lune et le trident.

Les sadhus I20%20Shiva%20Sadhu,%201997


Enfin la secte des Shaktas qui adorent l’énergie féminine ou le principe actif (shakti) sous l’apparence de la Grande Déesse. Ces sadhus portent des robes rouges. Ils possèdent quatre marques sectaires caractéristiques.
L’une d’elle reproduit l’ancien symbole aryen, le svastika, sorte de porte-bonheur en Inde (à ne pas confondre avec la récupération sans discernement que les nazis en ont faite, portant ainsi atteinte à sa valeur symbolique aux yeux de l’Occident).
Dans les autres signes distinctifs, apparaît souvent la petite marque rouge ou bindu.

Les sadhus 1059674-sadhu-sitting-0


Les sadhus Nagas sont à part et appartiennent à la fois aux sectes Vishnouite et Shivaite.
Ces Sadhus pratiquent la totale nudité corporelle. Ils ornent leur corps d’amulettes et de talismans et sont autorisés, pour les plus pudiques, à couvrir leurs parties génitales lorsqu’ils doivent se déplacer parmi les "mortels". Ils obéissent à certaines règles particulières en ce qui concerne leur système pileux : ou bien ils laissent pousser leurs poils sur les cinq parties du corps, ou bien les rasent complètement et veillent à ne pas les laisser repousser !

Les sadhus Sadhu_headstand



Choix d’une vie facile que celle d’un sadhu ?
Sa vie, bien qu’elle soit remplie d’épreuves, de privations et d’austérité, peut être sans souci matériel. Le sadhu ne possède rien si ce n’est sa foi ; il n’a donc rien à perdre.

Selon la tradition védique, le sadhu doit vivre de la charité et des aumônes (bhiksha) des laïcs.
Il existe des règles particulières les concernant, par exemple ne pas mendier sa nourriture avant que la fumée du feu de la cuisine ait fini de s’échapper de la cheminée. Ce qui signifie que le sadhu ne doit récolter que les restes de la famille, une fois leur repas terminé.
Une autre règle, avant d’entamer son repas, impose de fractionner sa nourriture en quatre parts. Il en met de côté une pour le règne animal, la pose à côté du récipient dans lequel il mange et la laisse une fois son repas terminé. Une seconde part est prévue pour quiconque viendrait le voir pendant qu’il mange. Il ne garde donc pour lui que deux parts. Les lignes de conduite d’un sadhu errant prévoient aussi qu’il ne doit pas séjourner plus de trois jours dans un village et pas plus d’une semaine dans une ville.
Son emploi du temps journalier le contraint à huit heures de prières, à ne dormir que cinq heures (un sadhu n’est pas autorisé à dormir dans le courant de l’après-midi : dure vie que celle-ci!), à consacrer deux heures à son bain et à ses ablutions.

Face à toutes ces obligations, on peut se demander si les sadhus vivant dans les rues en Inde sont tous de véritables ascètes. La question reste posée... Certains ne sont que des mendiants, utilisant ce procédé sophistiqué pour s’attirer la compassion...
Les autres obéissent à une profonde conviction intérieure.

Certains ascètes associent à leur connaissance approfondie de la science du yoga la ferveur de leur foi, ce qui leur permet de contrôler les facultés du corps et de méditer en transe, sans tenir compte des rigueurs du climat : ils peuvent vivre dans le froid le plus vif et dans un grand isolement, avec très peu de nourriture.

Tous les chemins mènent au Divin, pense le dévot hindou, et chaque vrai sadhu découvre sa propre voie par la prière et les austérités (tapasya). Il se soumet à toutes sortes de mortifications qui selon lui augmentent sa dévotion envers Dieu.

Les quelques exemples de mortifications qui suivent prouvent cette dévotion :

- Comme pénitence, certains sadhus prononcent le vœu de silence absolu (le vœu de kastha manna) ;

- Le sadhu Baba Mohandas s’est engagé à maintenir son bras dressé au dessus de sa tête pour une période de 14 ans ;

- L’ascète Khadesha-vari d’Adyodhya a choisi pour mortification de rester 12 ans sur un seul pied, et de porter un pagne en fer pour indiquer qu’il a fait vœu de célibat.

- Un autre est appelé le sadhu debout car il se tient constamment debout et ceci depuis 9 ans. Progressivement, il a acquis la faculté de dormir ainsi.

- J'en ai vu un qui avait des poids énormes suspendus aux testicules (je vous dis pas le soulagement en fin de journée quand il se pose un peu ! ), et les testicules avaient évidemment une longueur incroyable. Mais concernant les parties génitales, la mortification la plus fréquente consiste à s'allonger le pénis en l'enroulant autour d'une barre, peu à peu pendant des années.

- Pour marquer ses années d’austérité et de pénitence, un sadhu peut exposer son corps durant les plus chaudes heures de la journée, et à la chaleur du feu sacré, en ayant posé sur sa tête un pot contenant des braises de bouse de vache séchée.

- Les sadhus de la secte Aghori adorent Shiva et vivent sur les ghats de crémation et rejettent tous les tabous. Leur ascétisme est mortifiant : ils font cuire leur repas sur le feu des bûchers funéraires, ils sont connus pour se nourrir de leurs matières fécales, de corps humains, et pour boire de l’urine dans un crâne humain transformé en bol d’ascète.

Les sadhus 0_Sadhu.308


Si vous voulez rencontrer un nombre impressionnant de sadhus, il vous faut réserver votre billet d’avion pour le mois de janvier 2013 !
Et là, vous assisterez à la prochaine maha* Khumba mela, le pélerinage qui a lieu tous les douze ans (le dernier s’est produit en 2001, j'y étais!) à Prayag, l’actuelle ville de Allahabad, située au confluent des trois rivières mères : le Gange, la Yamuna et la Sarasvati.

Les sadhus SadhusKhumbamela_Singh


La maha khumba mela attire environ 15 millions de pélerins (10 fois Woodstock), qui viennent se baigner à Triveni (le confluent des trois rivières sacrées) afin d’absoudre leurs péchés.
Tous les 3 ans des khumba mela secondaires ont lieu, et des rassemblements se font également à Bénarès, la ville sacrée de Shiva. On y croise beaucoup de sadhus.
Pour plus de précisions sur les origines de la KUMBHA MELA

Les sadhus Sadhukumbha



* Maha signifie grande.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole


Dernière édition par le Dim 2 Sep 2007 - 4:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Romane
Administrateur
Romane

Nombre de messages : 90106
Age : 64
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

Les sadhus Empty
MessageSujet: Re: Les sadhus   Les sadhus EmptyDim 2 Sep 2007 - 4:54

Impressionnant. Ils me font penser à des statues, à l'immobilité, à l'équilibre atteint. Plus capable de lire pour ce soir, je suis scotchée notamment sur la première photo.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
filo

filo

Nombre de messages : 8596
Age : 106
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

Les sadhus Empty
MessageSujet: Re: Les sadhus   Les sadhus EmptyDim 2 Sep 2007 - 4:59

Oui la première était belle mais trop large, j'ai dû la changer pour le confort de lecture.
Merci de ton intérêt, Romane.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Romane
Administrateur
Romane

Nombre de messages : 90106
Age : 64
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

Les sadhus Empty
MessageSujet: Re: Les sadhus   Les sadhus EmptyDim 2 Sep 2007 - 13:25

Dommage. Elle était vraiment impressionnante.

Leurs contraintes sont de véritables performances.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Contenu sponsorisé




Les sadhus Empty
MessageSujet: Re: Les sadhus   Les sadhus Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Les sadhus
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les sadhus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Connaissance du Monde :: Géographie - Peuples du Monde - Voyages, culture, art :: Inde :: Religion, rites & symbolisme-
Sauter vers: