Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Marcel Proust

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Laconfiture
Palala
avatar

Nombre de messages : 831
Age : 30
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Marcel Proust   Jeu 18 Oct 2007 - 18:15

Un jour que je lisais tranquille dans un coin de mon lieu de travail estival, un jeune homme, fort sympathique, mais pas très avisé, croyant m'intéresser en me parlant effectivement d'un sujet qui m'intéresse, a cru bon de commenter l'oeuvre que je tenais dans mes mains...
Proust ? Ah ouai Alain Proust ? Râté, il a fallu que je lui explique gentillement qu'il confondait l'auteur et le pilote. Um, le plan drague venait de tomber à l'eau.

Bref, il semble évident que je ne suis pas là, pour vous raconter une anecdote même drôle. Non, non, c'est juste que nous sommes tous ici des gens qui aiment lire et qui ont un certain rapport à la littérature et je me dis que tous, nous avons un jour approché de près ou de loin La Recherche du temps perdu de Proust. Et que ça serait certainement intéressant de pouvoir raconter un peu comment on l'a vécu. Voilà.

J'avoue pour moi, c'est certainement le plus grand chef d'oeuvre en matière de Littérature. Mais je sais que des gens détestent.
Revenir en haut Aller en bas
francoisdalayrac

avatar

Nombre de messages : 2127
Age : 59
Localisation : Lille
Date d'inscription : 26/03/2007

MessageSujet: Re: Marcel Proust   Jeu 18 Oct 2007 - 18:26

Laconfiture a écrit:
Un jour que je lisais tranquille dans un coin de mon lieu de travail estival, un jeune homme, fort sympathique, mais pas très avisé, croyant m'intéresser en me parlant effectivement d'un sujet qui m'intéresse, a cru bon de commenter l'oeuvre que je tenais dans mes mains...
Proust ? Ah ouai Alain Proust ? Râté, il a fallu que je lui explique gentillement qu'il confondait l'auteur et le pilote. Um, le plan drague venait de tomber à l'eau.

Bref, il semble évident que je ne suis pas là, pour vous raconter une anecdote même drôle. Non, non, c'est juste que nous sommes tous ici des gens qui aiment lire et qui ont un certain rapport à la littérature et je me dis que tous, nous avons un jour approché de près ou de loin La Recherche du temps perdu de Proust. Et que ça serait certainement intéressant de pouvoir raconter un peu comment on l'a vécu. Voilà.

J'avoue pour moi, c'est certainement le plus grand chef d'oeuvre en matière de Littérature. Mais je sais que des gens détestent.


Désolé, jamais pu aller au delà de quatre pages! Mais Marcel n'y est pour rien. C'est moi...


Chuuttt

François
Revenir en haut Aller en bas
Laconfiture
Palala
avatar

Nombre de messages : 831
Age : 30
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Re: Marcel Proust   Dim 21 Oct 2007 - 23:12

Je peux comprendre, pas de quoi être désolé Monsieur.
Revenir en haut Aller en bas
Laconfiture
Palala
avatar

Nombre de messages : 831
Age : 30
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Re: Marcel Proust   Dim 9 Déc 2007 - 23:00

Bon, je sais, je sais, faut pas insister comme ça, mais là, je sors une excuse béton, dans un souci de développement des informations de Lu, sujet du jour, je saisis l'occasion pour faire mon petit couplet sur La Recherche du temps perdu, parce que c'est un livre dont la première lecture peut faire peur, ou rebutée, mais que je considère vraiment comme la plus grande oeuvre au monde, et j'aimerais expliquer pourquoi, peut-être qu'un petit jeune en difficulté face à un commentaire composé passera par là...


Donc pourquoi La Recherche du Temps Perdu... C'est une oeuvre longue, très longue, sept livres très denses avec un sens du détail et de la longue phrase assez impressionnant... qui raconte le parcours de Marcel, un garçon qui devient un homme avec son lot de ratages, d'absences, d'échecs... Qu'est-ce qui peut vraiment être intéressant là-dedans... Et bien comme un traité, une grande oeuvre sur l'Oeuvre d'Art... Explications.

Depuis qu'il est enfant Marcel projette de partir à Venise, mais toujours, ces projets tombent à l'eau pour diverses raisons, bref. On saute tout de suite au 6ème volume de La Recherche, Albertine disparue, Albertine est la femme qu'il a aimé (avec ce discours qu'on connait sur la possession qui annule le désir et la disparition qui le retrouve, comme la Poésie après laquelle on court et qui ne peut être belle que quand on ne l'atteint pas...), bon donc Marcel est triste puisque Albertine est morte et soudain le voilà à Venise, sans même nous avoir fait part du voyage aller (ce qui en soi est surprenant de la part de Marcel Proust...mais en fait non.). Donc Marcel découvre Venise et le Baptistaire de Saint-Marc puis rentre, cette fois-ci le retour en train est bien descrit.

Puis on se retrouve au dernier livre Le temps retrouvé, voilà que Marcel trébuche sur un pavé et se souvient soudain du sentiment d'avoir trébuché à Venise sur les pavés du Baptistaire. Ceci est la première réminiscence de Marcel et bien sûr parmi les suivantes, nous avons la fameuse Madeleine, goûter de son enfance. Et c'est à la fin de La Recherche du temps perdu que Marcel commence à écrire sa vie, donc à écrire La Recherche du Temps perdu, que le lecteur vient de lire.

Alors qu'es-ce qu'il faut comprendre, tout réside dans la réminiscence. La Recherche propose deux lectures, une qui va dans le sens du récit donc de la vie de Marcel et une qui va à rebours, en arrière, c'est cette dernière qui mène sur la voie de l'Art. Si les voyages à Venise ont échoué c'est parce qu'ils étaient préparés, la seule façon d'aller à Venise, ce n'est pas d'y aller mais d'y revenir (voilà pourquoi on a uniquement le retour), par le biai aussi de la réminiscence. Et le lecteur est ainsi sollicité, lorsque Marcel se souvient, le lecteur lui aussi fait un bon dans le texte et retourne à ce qu'il a lu (La madeleine, les pavés...), et c'est à cet instant que le simple récit devient un entité autre, une matière-texte dans laquelle le temps est suspendu, dans laquelle on peut se déplacer, c'est à cet instant que le récit devient une oeuvre d'art par sa lecture à rebours. La vraie façon d'approcher l'Art c'est de s'en souvenir.

Et là, à chaque fois que je repense à cette oeuvre, je regarde d'en bas ce monument qui frôle les nuages.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Marcel Proust   

Revenir en haut Aller en bas
 
Marcel Proust
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Valentin Louis Georges Eugène Marcel Proust
» Marcel PROUST
» Marcel Proust.
» Balade dans la Recherche du Temps Perdu, de Marcel Proust
» Amin Maalouf, un conteur oriental

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Biblio LU :: Salon des auteurs connus-
Sauter vers: