Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'autre toile : celle de l'araignée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: L'autre toile : celle de l'araignée   Lun 5 Nov 2007 - 16:54

L'univers tissé de l'araignée, vivier de chefs d'oeuvres d'une finesse incomparable, est fascinant. Je me demande comment elle fait pour tisser à l'horizontale, joindre deux points suspendus dans l'air... le vent ?

* * *

Les étapes de la construction de la toile :


1. La première étape de la construction d'une toile est l'établissement d'un cadre.
Selon les espèces, il est tendu haut dans la végétation, à partir d'un fil flotteur produit d'un point élevé et dont l'extrémité a accroché un obstacle, ou il est construit par fixation du fil de déplacement de l'araignée au cours d'un cheminement particulier dans la végétation herbacée.

2. Ensuite, l'araignée tend de nombreux fils pour constituer une structure radiale comme les rayons d'une roue de bicyclette. Le plus souvent, elle commence par faire un Y, se laissant tomber vers le bas lorsqu'elle est au point le plus bas d'un long fil "balançoire" filé sous le fil suspenseur du cadre. Le noeud du Y constituera le centre de la toile.
Elle file les rayons suivants dans un ordre précis, afin d'équilibrer constamment les diverses tensions qui risquent de décentrer la future toile, et elle les consolide par quelques tours d'une spirale centrale serrée : le moyeu. Pour l'épeire le nombre moyen de rayons est de 45 et leur écartement est assez constant.

3. Puis l'animal tisse un fil en spirale centrifuge (c'est à dire allant du centre vers la périphérie), et dont les spires sont fortement espacées. Cette spirale est qualifiée d'"auxiliaire" et servira plus tard de repère pour la construction de la spirale définitive (ou spirale de capture).
L'épeire termine sa toile par la construction de la spirale de capture, qui est construite de manière centripète (de l'extérieur vers le centre). Tout en se rapprochant du centre, l'épeire ingurgite la spirale auxiliaire qui est devenue inutile.
Lorsque l'araignée a fini sa spirale de capture, elle mange le centre du moyeu et le remplace par quelques points d'ancrage.

La construction de la toile s'effectue donc en suivant une série d'étapes bien précises.
Remarque : Des expériences (réalisées par le Dr Witt) ont montré que les araignées tissent d'étranges toiles incomplètes quand elles sont sous l'emprise de drogues. Chacun de ces produits conduit l'araignée à produire un type différent de toile.

Source : http://perso.numericable.fr/~araignee/construction.htm


http://www.gayola.net/toile/toile.htm
http://www.pluct.net/toile_araignee.htm
http://www.pluct.net/toile_araignee_2.htm

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Anna Galore



Nombre de messages : 8401
Age : 55
Date d'inscription : 24/06/2006

MessageSujet: Re: L'autre toile : celle de l'araignée   Lun 5 Nov 2007 - 17:04

Romane a écrit:
Je me demande comment elle fait pour tisser à l'horizontale, joindre deux points suspendus dans l'air... le vent ?

Oui.

Merci pour ce... euh... fil !
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'autre toile : celle de l'araignée   Lun 5 Nov 2007 - 17:08

Laughing

Alors si le vent n'existait pas, l'araignée serait condamnée à construire un tas de euh... fils à la verticale, quitte à s'embrouiller les pinceaux dans son propre rideau.

Tout se tient. S'il manque un élément, le grand désordre surgit.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'autre toile : celle de l'araignée   Lun 5 Nov 2007 - 17:10

Et un p'tit tour chez Wiki :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Toile_d'araign%C3%A9e

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Anna Galore



Nombre de messages : 8401
Age : 55
Date d'inscription : 24/06/2006

MessageSujet: Re: L'autre toile : celle de l'araignée   Lun 5 Nov 2007 - 17:23

Romane a écrit:

Alors si le vent n'existait pas

Pour qu'il n'y ait pas de vent, il faudrait qu'il n'y ait pas d'air non plus. Il n'y a pas que les araignées que ça embêterait.

Cela dit, il y a un certain nombre d'espèces d'araignées qui font des toiles au sol ou même qui ne font pas de toile du tout (comme les mygales). Celles-là n'ont pas besoin du vent.
Revenir en haut Aller en bas
ronronladouceur
Prout Chef
avatar

Nombre de messages : 2608
Localisation : ciel nymbé d'étoiles
Date d'inscription : 27/01/2005

MessageSujet: Re: L'autre toile : celle de l'araignée   Lun 5 Nov 2007 - 18:30

En retraite silencieuse il y a quelques années, j'étais à me bercer sur la galerie de la maisonnette après le repas du soir.

Apparut alors à hauteur de mes yeux une petite araignée au bout de son fil. Elle resta à cette hauteur plusieurs minutes, se laissant bercer par un vent léger, mon émerveillement à son comble.

Ce soir-là, je me suis dit que la nature, elle aussi, s'amusait...
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'autre toile : celle de l'araignée   Lun 5 Nov 2007 - 18:41

Si les araignées portaient un chapeau, j'aimerais qu'il soit comme celui-ci.


*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: L'autre toile : celle de l'araignée   Lun 5 Nov 2007 - 18:52

Dis, professeur Romane, et les araignées de mer, comment qu'elles font? Au fond de l'océan, il n'y a pas de vent...
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'autre toile : celle de l'araignée   Lun 5 Nov 2007 - 18:54

Elles tisseraient des voiles ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Anna Galore



Nombre de messages : 8401
Age : 55
Date d'inscription : 24/06/2006

MessageSujet: Re: L'autre toile : celle de l'araignée   Lun 5 Nov 2007 - 18:56

"Visser des toiles ou tisser des voiles, telle est la question." (A. Raynier)
Revenir en haut Aller en bas
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: L'autre toile : celle de l'araignée   Lun 5 Nov 2007 - 18:56

Et des filets pour capturer les Alisées!
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: L'autre toile : celle de l'araignée   Lun 5 Nov 2007 - 18:57

Des rideaux d'algues pour se protéger !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: L'autre toile : celle de l'araignée   Lun 5 Nov 2007 - 19:04

Pourquoi l'araignée suspendue à un fil ne tourne pas sur elle-même


Les propriétés exceptionnelles du fil d'araignée en font une sorte de pain béni pour la recherche sur les polymères. Cependant, ses étonnantes capacités de torsion demeurent méconnues. Comment expliquer le fait qu'une araignée suspendue à un fil reste parfaitement immobile, au lieu de tourner sur elle-même comme un alpiniste au bout d'une corde ? Des chercheurs du laboratoire de physique des lasers (CNRS – Université de Rennes) détaillent les exceptionnelles propriétés de ce matériau qui n'a pas fini de nous surprendre. Ces résultats paraissent dans la revue Nature du 30 mars 2006.


Arrimez un objet au bout d'un fil vertical. Imprimez-lui une légère torsion et lâchez-le. Vous constaterez qu'il tourne sur lui-même, plus ou moins longtemps et avec une plus ou moins grande amplitude selon la nature du fil. Observez maintenant une araignée suspendue. Elle est stable, fixe, tisse son fil selon une parfaite ligne droite, et retrouve son équilibre quelles que soient les perturbations ambiantes.



A l'aide d'un pendule de torsion auquel est fixé un fil relié à une masse de poids équivalent à celui d'une araignée, des chercheurs du laboratoire de physique des lasers (CNRS - Université de Rennes) ont comparé les réponses dynamiques de différents types de fils à une rotation de 90°. Les résultats sont édifiants : Un filament de Kevlar™ (donc synthétique) se comporte de manière élastique, avec des oscillations atténuées. Un fil de cuivre présente de faibles oscillations mais revient difficilement à sa forme initiale, et au prix d'un accroissement de sa fragilité. Le fil de l'araignée, lui, possède un haut coefficient d'absorption des oscillations, indépendant de la résistance de l'air, et garde ses propriétés de torsion au fur et à mesure des répétitions. Encore plus surprenant : il revient complètement à sa position originelle. Certains alliages, tels le Nitinol, possèdent des propriétés similaires, mais il faut que ce dernier soit chauffé à 90°C pour retrouver sa forme.



On connaissait depuis de nombreuses années les caractéristiques étonnantes du fil d'araignée : sa ductilité, sa force et sa dureté dépassent en effet celles des fibres synthétiques les plus élaborées. Il semblerait maintenant que la sélection naturelle, face aux torsions et aux oscillations répétées qu'il subit, ait permis son évolution en un matériau dit "à auto-mémoire de forme", c'est-à-dire ne nécessitant aucun stimulus extérieur pour retrouver sa configuration initiale. Cette dynamique complexe a été récemment décrite par un modèle "emboîté" que les auteurs proposent pour décrire la relaxation des différentes protéines du fil d'araignée.

CNRS 2006
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'autre toile : celle de l'araignée   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'autre toile : celle de l'araignée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [AIDE][RESOLU] DEFINIR UNE SONNERIE PERSO POUR APPELS ENTRANTS
» 2ème box = Arnaque.....?
» Toile d'araignée en toi-les
» L'araignée tisse sa toile
» la toile d'araignée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Detente :: Blabla-
Sauter vers: