Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Christopher Moore.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
antillaise

avatar

Nombre de messages : 3004
Age : 43
Localisation : Sur le chemin de la route ;-)
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Christopher Moore.   Mer 14 Nov 2007 - 12:00



Je viens de lire Un blues de Coyote de Christopher Moore, un polar améicain poilant mêlant indiens Crow et Las Vegas, création de l'univers pas piquée des hannatons et bastons en séries, dieux délirants et pauvres humains !

Une lecture idéale pour se changer les idées en ce début d'automne.

Un avis glâné sur le net ici : http://www.polarnoir.fr/livre.php?livre=liv233


<blockquote>
Commentaire par Patrick Galmel le 1er mars 2006


Samuel Hunter est agent d'assurance à Santa Barbara, excellent vendeur, excellent menteur, qui joue facilement et sans aucun scrupule sur les peurs des gens pour les embobiner et leur fourguer ses polices en tous genres. Sam est à l'aise avec tout le monde, par choix, pour éviter les ennuis. Sauf que ce jour-là, en sortant de son bureau, il perd son aisance naturelle, son assurance, subjugué par la beauté d'une fille qui lui tombe sous le nez et qu'un indien mystérieux jette dans ses bras. Un vrai choc, une révélation !
Lorsqu'un peu plus tard, ce même indien réapparaît insidieusement pour l'aider dans son métier, Sam est pris d'un furieux doute et commence à sonder sa mémoire.
Lui, cet espèce de golden boy bien intégré, ce modèle de réussite professionnelle à l'américaine, aussi lisse qu'une vieille carpette usée, est aussi un indien. Il se souvient de la réserve Crow, du temps où il s'appelait Samson Chasseur Solitaire et où son oncle Pokey, entre deux bitures, faisait son éducation spirituelle, sa première chasse, son premier jeûne, et la première fois qu'il a entendu parler de Vieux Bonhomme Coyote...

Dire de Christopher Moore qu'il est un auteur fantasque tiendrait du pléonasme ; il suffit d'un seul de ses chapitres pour en prendre conscience. Mais comme tout ceux qui manient l'humour, c'est aussi grâce à la pertinence de son analyse, à sa profondeur, qu'il réussit à nous faire rire vraiment. Car c'est bien le propre de ce premier roman (en France) : on y rit beaucoup, énormément même, au sens propre comme au figuré.
On assiste à l'épopée loufoque de Samuel Hunter qui va voir sa vie de yuppie bouleversée par la résurgence du passé et l'apparition d'un personnage légendaire de la culture Crow, Vieux Bonhomme Coyote.
Une lecture au premier degré est déjà un enchantement, un dépaysement, par son côté déjanté, loufoque, ubuesque. On a là une galerie de personnages édifiante prise dans un tourbillon infernal de situations des plus délirantes - à ce titre, la virée à Las Vegas est un véritable morceau d'anthologie.
Lorsqu'on s'attarde sur le fond du récit, on se retrouve avec de nombreuses réflexions et une cohérence d'ensemble évidente. On approche la culture amérindienne, notamment celle des Crows, leur philosophie, leurs croyances, mais aussi le traitement réservé par la bonne société américaine à ces minorités. On suit aussi la démarche d'un homme qui, ayant renié ses origines pour mieux se couler dans le moule du système finit, aiguillonné par sa conscience, par retrouver les valeurs qui sont les siennes.

Un Blues de Coyote est un conte moderne, une légende revisitée, et comme tel, est aussi empli de poésie, de magie, d'amour. Il est en plus, grâce à la verve et l'imagination débridée de son auteur, plein de vie. Un vrai bonheur ! D'ailleurs, tout est dit, ou presque, dans la dernière phrase :
"La magie de Coyote, aux Blancs, ça peut pas leur faire de mal."


</blockquote>
Anti Minoumi.
Revenir en haut Aller en bas
Anna Galore



Nombre de messages : 8401
Age : 55
Date d'inscription : 24/06/2006

MessageSujet: Re: Christopher Moore.   Dim 18 Nov 2007 - 17:20

Toi qui, comme moi, t'intéresses aux Hopis et aux Navajos, tu découvriras avec bonheur les polars de Tony Hillerman.

Extrait de Wiki:

Ses écrits sont appréciés pour la qualité des détails culturels qu'il utilise pour décrire ses personnages : les Hopis, les Navajos, les immigrants européens, aussi bien que les agents fédéraux. Ses travaux, romancés ou non, reflètent son goût profond pour les merveilles et les habitants du sud-ouest nord-américain et particulièrement pour les Navajos.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Tony_Hillerman
Revenir en haut Aller en bas
antillaise

avatar

Nombre de messages : 3004
Age : 43
Localisation : Sur le chemin de la route ;-)
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Christopher Moore.   Lun 19 Nov 2007 - 17:57

Super ! Je viens d'imprimer. Je lirai ça ce soir. Merci m'z'elle !!! Allez ! Soyons folles : Rêve

Anti, Ma de Moi L.
Revenir en haut Aller en bas
antillaise

avatar

Nombre de messages : 3004
Age : 43
Localisation : Sur le chemin de la route ;-)
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Christopher Moore.   Mer 2 Jan 2008 - 17:39

Christopher Moore toujours, je viens de dévorer Le Lézard lubrique de Melancholy Cove.




431 pages. On en a pour soon argent. Excellent pollar complètement déluré, plus encore qu'un blues de Coyote, c'est peu dire...

L'histoire se déroule dans une morne station balnéaire répondant au doux nom de Melancholy Cove. On y trouve, pêle-mêle : un flic qui se console de l'être en fumant de la marijuana production maison, une vraie schizophrène ex-actrice de films de série Z postapocalyptiques réfugiée dans une caravane, un joueur de blues poursuivi par un monstre marin, une psy véreuse, un pharmacien lubrique ne rêvant que de se sauter des dauphins, une femme qui se pend, des gens qui disparaissent... et un point commun, un seul : tous ont la libido qui explose.

Tous sans le savoir sont sous le signe du lézard...

Anti, sous le signe exactement.
Revenir en haut Aller en bas
Anna Galore



Nombre de messages : 8401
Age : 55
Date d'inscription : 24/06/2006

MessageSujet: Re: Christopher Moore.   Mer 2 Jan 2008 - 17:52

antillaise a écrit:
un point commun, un seul : tous ont la libido qui explose.

Aaaaahhh, d'accord...

Anna, j'écho
Revenir en haut Aller en bas
antillaise

avatar

Nombre de messages : 3004
Age : 43
Localisation : Sur le chemin de la route ;-)
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Christopher Moore.   Mer 2 Jan 2008 - 18:07

Anna Galore a écrit:
Aaaaahhh, d'accord...

Anna, j'écho

Morte de rire !!! Sssssssssssschlllllllllllllllllllllllllourp !!!

Anti, si influençable...
Revenir en haut Aller en bas
Anna Galore



Nombre de messages : 8401
Age : 55
Date d'inscription : 24/06/2006

MessageSujet: Re: Christopher Moore.   Mer 2 Jan 2008 - 18:17

Sssssssssssschlllllllllllllllllllllllllourp !!!



Anna, il est camé Léon
Revenir en haut Aller en bas
antillaise

avatar

Nombre de messages : 3004
Age : 43
Localisation : Sur le chemin de la route ;-)
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Christopher Moore.   Mer 2 Jan 2008 - 18:23

Alors là, La Galore ! Rescpect ! Si ! Si ! Respect.

C'qu'est drôle, c'est que si on considère la deuxième partie de la photo, les queues forment des yeux et les branches une sorte de bouche : bref, une tête de crapaud psychédélique...

Anti, crâmée.
Revenir en haut Aller en bas
Lazuli

avatar

Nombre de messages : 248
Age : 56
Localisation : çà change tout le temps
Date d'inscription : 18/02/2004

MessageSujet: Re: Christopher Moore.   Jeu 24 Jan 2008 - 15:31

mdr je viens de tourner la dernière page d' "un blues de coyote" de Christopher Moore (merci l'Anti qui me l'a prêté) je tente un petit jeu statistique... combien de lecteurs de ce polar ont été capables de ne pas rire franchement???

je sur ce je retourne à la pose de mon parquet.. bonnes lectures à tous!
Revenir en haut Aller en bas
Anna Galore



Nombre de messages : 8401
Age : 55
Date d'inscription : 24/06/2006

MessageSujet: Re: Christopher Moore.   Jeu 24 Jan 2008 - 16:40

Moi, j'ai ri du début à la fin et de plus en plus au fur et à mesure que l'histoire se déroulait.

Je viens de commencer "Le lézard lubrique de Melancoly Cove" et c'est encore plus délirant. J'adore!

Anna, c'était ma lubrique littéraire
Revenir en haut Aller en bas
antillaise

avatar

Nombre de messages : 3004
Age : 43
Localisation : Sur le chemin de la route ;-)
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Christopher Moore.   Jeu 24 Jan 2008 - 18:04

Lazuli a écrit:
mdr je viens de tourner la dernière page d' "un blues de coyote" de Christopher Moore (merci l'Anti qui me l'a prêté)

Ma bichette !!! J'suis très heureuse de t'avoir apporté du rire ! Et puis, puisque tu l'as fini, va falloir que tu me le rapportes, donc que tu passes me voir... YEAH !!!

Anti, 2 pieds fermes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Christopher Moore.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Christopher Moore.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Christopher Moore.
» Christopher Moore
» Christopher MOORE (Etats-Unis)
» [Moore, Laurie] La passerelle
» From Hell. Moore/Campbell

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Biblio LU :: Salon des auteurs connus-
Sauter vers: