Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Psychanalyse et production littéraire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
antillaise

avatar

Nombre de messages : 3004
Age : 43
Localisation : Sur le chemin de la route ;-)
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Psychanalyse et production littéraire.   Jeu 15 Nov 2007 - 19:35

Pour répondre à la remarque de Romane ailleurs :"Je ne sais pas si au travers d'un roman fictif on perçoit la personnalité de quelqu'un, à vrai dire. Je ne me suis jamais penchée sur le problème".

Pour commencer, si cela t'intéresse vraiment, je te conseille vivement la lecture de Sigmund Freud, "Délires et rêves dans la Gradiva de Jensen".

Extraits :

" La curiosité s'éveilla un jour à ropos des rêves qui ne furent vraiment jamais rêvés, mais attribués par les romanciers à leurs personnages imaginaires. L'idée de soumettre à un examen cette classe de rêves peut sembler surprenante et oiseuse; envisagée sous un certain angle, elle n'a rien d'injustifiée."

(...)

"Il [le romancier] concentre son attention sur l'inconscient de son âme à lui, prete l'oreille à toutes ses virtualités et leur accorde l'expression artistique, au lieu de les refouler par la critique consciente".

(...)

"Elle [la psychanalyse] ne cherche plus seulement la confirmation de ce qu'elle a découvert chez les névrosés non créateurs, elle prétend encore apprendre à connaître avec quels fond d'impressions et de souvenirs personnels l'auteur a construuit son oeuvre, et par quelles voies et par quels processus ce fond a été introduit dans l'oeuvre."

Le lien entre les écrits (je ne parle pas que de littérature car il s'agit d'écrits divers en plus des romans) et la psychanalyse sont multiples et très intéressants.

Ils ne servent pas qu'à percevoir la personnalité de quelqu'un comme c'était ta question au départ. Certains ont pu s'en servir pour étayer une théorie, d'autre pour appuyer un diagnostique, d'autre encore pour découvrir des choses inconnues même de l'auteur à son propre sujet et j'en oublie.

Je pense forcément à Hergé dans cette dernière phrase et notamment au livre de Serge Tisseron : TINTIN ET LES SECRETS DE FAMILLE.

Article de http://www.alapage.com/-/Fiche/Livres/2700721683/tintin-et-les-secrets-de-famille-serge-tisseron.htm?donnee_appel=GOOGL
Serge Tisseron a publié, en 1985, avec Tintin chez le psychanalyste (ed. Aubier), un ouvrage qui s'est révélé prémonitoire. Il avait en effet démontré à partir d'une étude des albums de Tintin, que ces aventures contiennent le récit d'un secret auquel Hergé enfant a été confronté dans sa propre famille. Or, ce qui pouvait apparaître en 1985 pour une hypothèse d'auteur s'est trouvé confirmé en 1987 ! Hergé avait bien été marqué, enfant, par le secret dont Serge Tisseron avait fait l'hypothèse. A partir de cette confirmation, Serge Tisseron se livre à une relecture féconde de l'oeuvre de Hergé. Mais surtout, il propose ici une vision d'ensemble, sans équivalent, des questions posées par l'existence des secrets de famille. Il montre en particulier comment ceux-ci se constituent, comment ils se transmettent, et quels sont leurs effets sur plusieurs générations. Ce livre passionnera tous ceux qui sont confrontés aux histoires de famille dans leur activité professionnelle, éducateurs, travailleurs sociaux, psychiatres et psychanalystes. Mais il intéressera aussi tous ceux - et ils sont nombreux - qui pressentent l'existence d'un secret dans leur propre famille... ou qui pensent utile de tenir leurs enfants à l'écart de quelque information pénible, espérant les préserver de souffrances inutiles, mais créant par là de dangereux continents noirs...



Bien sûr, il y a Freud qui s'est servi de l'oeuvre de Sophocle Oedipe Roi pour étayer sa théorie psychanalytique de l'oedipe chez l'enfant, suivi par Lacan qui lui se sert d'Edgar Poe et notamment de la nouvelle La lettre volée de la même manière. Lacan se servira aussi des écrits de l'une de ses patientes pour affiner son diagnostique. Freud s'intéresse aussi aux écrits voir à ce sujet « Remarques psychanalytiques sur l'autobiographie d'un cas de paranoïa (Dementia Paranoides) (Le président Schreber) in "Cinq Psychanalyses" - 1911.

Le programme de ce colloque PSYCHANALYSE DES TEXTES LITTÉRAIRES peut apporter aussi des éléments de réponses sur les rapports entre l'écrit et la psychanalyse :


http://www.ccic-cerisy.asso.fr/psychanalyse77.html

Je relirai mes notes à ce sujet et je complèterai plus tard.

Anti
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Psychanalyse et production littéraire.   Jeu 15 Nov 2007 - 19:53

Merci Anti ! J'avais l'intention d'ouvrir le débat ici !

Et si je peux me permettre : ma réponse.

Effectivement, je suis persuadée que oui, le lien existe, et pour cause, nous puisons forcément en nous (on dit l'imaginaire, mais plus que cela : les empreintes qu'on a en soi, et plus encore, ce qu'on enfouit sans le savoir dans notre malle à obscurités, pardon de le dire à ma manière).

Dans une analyse psy, faire le chemin à l'envers, à défaut d'être un jeu d'enfant, est faisable. Même dans le roman, la fiction.

Par contre, je ne sais pas si c'est si évident pour un simple lecteur, de faire ce voyage dans l'Etre-auteur qu'il lit ou vient de lire. Je ne sais pas et même je ne crois pas (sauf si ce lecteur a des prédispositions particulières, comme nous en connaissons certains). Il faut un regard sacrément observateur, attentif et surtout dénué de subjectivité, pour percevoir (toujours dans la fiction et la variété de ce qu'un auteur peut écrire, du plus drôlatique au plus sérieux, en passant par le noir) et surtout affirmer. Je ne m'y risquerais pas, de crainte de partir sur une idée fausse.

L'interprétation (fléau naturel) est un danger permanent.
Tous les lecteurs ne sont pas psychanalistes.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Slayeras

avatar

Nombre de messages : 1903
Age : 39
Localisation : Chartres
Date d'inscription : 23/08/2007

MessageSujet: Re: Psychanalyse et production littéraire.   Dim 16 Déc 2007 - 19:44

Citation :
Par contre, je ne sais pas si c'est si évident pour un simple lecteur, de faire ce voyage dans l'Etre-auteur qu'il lit ou vient de lire.

Non, et je ne pense pas que ça serve à grand-chose de le faire. Quand on lit un auteur, c'est plutôt dans notre "Etre-moi" que nous allons puiser. C'est pour cette raison que certains auteurs nous touchent plus d'autres.

Tout n'est qu'une question de projection. Parfois même, nous allons interpréter de telle ou telle façon un mot, une phrase, pendant que d'autres y verront autre chose.

J'aime ça. La littérature finalement nous unit parce qu'elle nous parle, et nous oblige à sortir de nous-même pour nous comprendre un peu plus. Toute production artisitique d'ailleurs. Ce qu'il faudrait si l'on veut vraiment se "psychanalyser", ce n'est pas interpréter l'auteur, mais analyser notre propre interprétation que nous faisons de l'auteur.
Revenir en haut Aller en bas
antillaise

avatar

Nombre de messages : 3004
Age : 43
Localisation : Sur le chemin de la route ;-)
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Psychanalyse et production littéraire.   Lun 17 Déc 2007 - 12:01

Ca sert quand c'est son sujet d'étude, comme la vie des chevaliers de l'an 1000 autour du lac de Paladru tu vois ?

Anti, qui connaît la chanson.
Revenir en haut Aller en bas
Slayeras

avatar

Nombre de messages : 1903
Age : 39
Localisation : Chartres
Date d'inscription : 23/08/2007

MessageSujet: Re: Psychanalyse et production littéraire.   Lun 17 Déc 2007 - 12:19

oups je pensais pas que tu étudiais. Désolée. Je croyais que tu parlais de vieux cours. Mince j'm'enfonce. Bon bah j'avais pas compris. Allez j''m'envoie un spc
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Psychanalyse et production littéraire.   Lun 17 Déc 2007 - 13:30

Slayeras a écrit:
Quand on lit un auteur, c'est plutôt dans notre "Etre-moi" que nous allons puiser. C'est pour cette raison que certains auteurs nous touchent plus d'autres..
Complètement d'accord.
Avec le rajout que depuis que le Net nous permet de nous lire entre nous, et qu'en même temps nous nous côtoyons, nous portons un regard différent sur l'auteur.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
antillaise

avatar

Nombre de messages : 3004
Age : 43
Localisation : Sur le chemin de la route ;-)
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Psychanalyse et production littéraire.   Mar 18 Déc 2007 - 12:21

Slayeras a écrit:
oups je pensais pas que tu étudiais. Désolée. Je croyais que tu parlais de vieux cours. Mince j'm'enfonce. Bon bah j'avais pas compris. Allez j''m'envoie un spc

Bah voui, c'était un vieux sujet d'étude remis au goût du jour par une question de Ro. Voili, Voilà. Bon annif quand même.

Anti, Père Miss Ion
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Psychanalyse et production littéraire.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Psychanalyse et production littéraire.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le magazine littéraire du mois de juin !
» Conseils d'un directeur littéraire
» Collaboration littéraire (JDR) : Valorisez votre plume !
» Défi Littéraire 2011 Alanah
» LA PORTE : Collaboration littéraire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Humain, Psychologie-
Sauter vers: