Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le langage et la communication

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
reGinelle



Nombre de messages : 5860
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: Le langage et la communication   Mar 18 Déc 2007 - 20:55

Vic Taurugaux a écrit:
Au contraire de toi Romane, plus je veillis, plus je suis ébloui que les gens se comprennent. L'incommunicabilité est pour moi une évidence de fait. Chaque humain à sa propre histoire, ses propres expériences qui donnent à ses mots un poids particulier. Que parfois, d'autres comprennent tout le sens dont ils sont chargés, m'ébahit.
J'ai l'expérience dans mon travail que bien souvent les gens ne comprennent pas ou n'accorde pas d'importance à des choses qui pour moi sont essentielles. Mais à écouter discuter les gens entre eux, je ne me formalise plus. J'ai l'impression que parfois, dans la tour de Babel ou j'habite, je suis un peu mieux compris que les autres. Qu'une de mes idées peut-être partagée. Et vu le nombre de quiproquos dans lequel baigne en toute inconscience un grand nombre de personnes qui sont persuadés d'avoir des relations authentiques, je trouve que de m'être fait comprendre à minima est assez génial.

Voilà exprimé beaucoup plus posément que je ne l'aurais fait, ce qui me turlupine depuis hier !
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le langage et la communication   Mar 18 Déc 2007 - 21:10

L'un n'empêche pas l'autre et mon dieu... heureusement ! Comme je comprends, Vic ! Pour tout dire, je pense que nous avons tous la chance inouie de connaître des gens avec lesquels on se sent en osmose, auxquels on peut tout dire et savoir qu'on est compris, et réciproquement.
Heureusement, du reste, car je ne vois pas comment on tiendrait debout, si on se heurtait à une impossibilité sans exception.

Wink

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le langage et la communication   Mar 18 Déc 2007 - 21:21

Ce soir, j'ai reçu une maman qui nous consultait parce que son petit bout de chou de 2 ans et demi, ne veut plus dormir dans sa chambre, il a peur des ombres dans le velux. Rien à faire depuis six mois, il est dans le lit de ses parents et toutes les heures, sa maman doit gentiment lui dire de se rendormir. Son jumeau dort très bien. Sa soeur de cinq ans aussi. Les parents ont tout essayé, ils ne comprennent vraiment pas ce qui l'effraie.

A un détail, la maman a depuis un an, un cancer qui afait que d'abord on lui a enlevé un sein, puis hospitalisé deux fois une semaine et là, elle termine sa quinzaine de séances de rayons + chimio qui fait qu'elle a perdu presque tout ses cheveux.
Et bien, cette maman si attentionnée, si sensible à ses enfants ne comprend pas ce qui arrive à son petit bout de chou.

D'être trop proche, empêche parfois la communication quand la pression est si forte!
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le langage et la communication   Mar 18 Déc 2007 - 21:24

Oui. Je crois que ce qu'il manque à l'éducation, c'est l'apprentissage du recul.
Au contraire, on nous oblige à plonger le nez, à culpabiliser, et ça, c'est un formatage qui nous fout dedans sur un tas de plans.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Le langage et la communication   Mar 18 Déc 2007 - 22:55

La culpabilité et la méfiance de l'autre sont les mammelles de notre civilisation.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le langage et la communication   Mar 18 Déc 2007 - 23:18

Vic Taurugaux a écrit:
Au contraire de toi Romane, plus je veillis, plus je suis ébloui que les gens se comprennent. L'incommunicabilité est pour moi une évidence de fait.
Tu y es en plein. L'incommunabilité de fait, est précisément source de souffrance en tous genres, matérialisées de mille manières différentes (tu es bien placé pour le savoir). Aussi, arriver à l'osmose tiendrait presque du miracle.
Je pars bêtement et très basiquement du fait que nous possédons tous les ingrédients pour communiquer. Nous nous les sommes même inventés, par le biais du dessin, de l'écriture, de toutes les formes d'art, mais aussi via la technologie. Un besoin très fort, si on en juge d'après tout ce déploiement. Et pourtant, nous nous en sortons avec toutes les peines du monde, et encore, quand nous y parvenons.
C'est sans doute là où je suis torturée : avoir tout en main, et ne pas parvenir, sauf de temps en temps une exception. Je me dis (toujours très basique) que envie + moyens = réussite. Mais attention : réussite à grande échelle, puisque besoin immense et moyens immenses. Eh bien non.

Prenons un exemple (...basique) :
- Nous nous adorons
- Nous ne sommes pas d'accord sur un sujet X
- Nous débattons en argumentant
Résultat : au lieu de prendre ça sur le plan du débat et rien que du débat, chacun va se prendre les arguments de l'autre à son propre compte "je". Chacun va s'imaginer que l'autre ne l'aime plus, qu'il y a déni, et chacun va souffrir affectivement.
Or non ! Il s'agit d'un débat, une idée, un truc dont on a pu être témoin, que sais-je.
Chacun aura beau expliquer à l'autre que ce n'est pas à titre personnel mais bel et bien l'idée, le débat, le truc dont ils ont été témoins, rien à faire, chacun campera dans sa souffrance.

Je pense que c'est ce type d'exemple qui fait que nous sommes cloisonnés. Il y en aurait d'autres, à foison.
Alors oui, quand ça fonctionne, tout à coup, quel grand bol d'oxygène !!

Citation :
bien souvent les gens ne comprennent pas ou n'accorde pas d'importance à des choses qui pour moi sont essentielles..../...vu le nombre de quiproquos dans lequel baigne en toute inconscience un grand nombre de personnes qui sont persuadés d'avoir des relations authentiques...
Voilà et Merci ! chinois

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le langage et la communication   Mer 19 Déc 2007 - 10:58

Romane a écrit:
Prenons un exemple (...basique) :
- Nous nous adorons
- Nous ne sommes pas d'accord sur un sujet X
- Nous débattons en argumentant
Résultat : au lieu de prendre ça sur le plan du débat et rien que du débat, chacun va se prendre les arguments de l'autre à son propre compte "je". Chacun va s'imaginer que l'autre ne l'aime plus, qu'il y a déni, et chacun va souffrir affectivement.
Or non ! Il s'agit d'un débat, une idée, un truc dont on a pu être témoin, que sais-je.
Chacun aura beau expliquer à l'autre que ce n'est pas à titre personnel mais bel et bien l'idée, le débat, le truc dont ils ont été témoins, rien à faire, chacun campera dans sa souffrance.

Je pense que c'est ce type d'exemple qui fait que nous sommes cloisonnés. Il y en aurait d'autres, à foison.
Alors oui, quand ça fonctionne, tout à coup, quel grand bol d'oxygène !!

Citation :
bien souvent les gens ne comprennent pas ou n'accorde pas d'importance à des choses qui pour moi sont essentielles..../...vu le nombre de quiproquos dans lequel baigne en toute inconscience un grand nombre de personnes qui sont persuadés d'avoir des relations authentiques...
Voilà et Merci ! chinois

C'est ce que j'appelle un quiproquo. tout à coup, les 2 interlocuteurs ne parlent plus de la même chose mais, ils ne s'en aperçoivent pas. C'est un ressort très connu dans les comédies. Mais biensûr, cela peut-être tragique. Tu veux débattre de quelque chose avec quelqu'un pour essayer de lui faire passer quelque chose qui te tiens énormément à coeur. Mais l'autre, qui t'écoute vraiment pense que tu lui parles de ta liste de course. Toi, tu emploies des métaphores pour essayer de lui faire mieux saisir des choses, très profondes, indicibles. Il te répond que pour ces choses, mieux vaut voir au rayon charcuterie-traiteur.
Avec mon exemple du petit garçon et sa maman cancéreuse, il est un sujet entre eux sinon inabordable du moins indicible qui est à peu près: Mon petit bonhomme, qu'est que tu vas devenir, toi si fragile quand Maman sera morte? Evidemment, ce n'est pas une chose qu'une maman peut demander à son petit bout de chou qui ne commence qu'à parler. Lui, il lui dit qu'il a peur de la nuit et elle se démène à faire son boulot de Maman, à savoir le rassurer. Elle passe tout un temps avec lui dans la journée sous le velux pour essayer de rendre celui-ci moins toxique. Elle y
colle des décalcomanies pour le décorer. Rien n'y fait, ce velux qui est la chambre qu'elle a confectionné avec amour pour lui, il ne veut pas la voir alors que son frère jumeau dans sa chambre sans velux mais avec fenêtre est heureux comme un pape. Pas le moindre petit cauchemar.

Pour réinstaurer un dialogue entre eux deux, je lui ai proposé de passer des temps privilégiés rien qu'avec lui au prétexte qu'il a pour l'instant plus besoin de sa maman que ses frère et soeur. Et pendant ce temps, de jouer avec lui à des jeux du style cache-cache, coucou me voila. Prendre plaisir à jouer avec l'absence-présence.
Mon offre, c'est changer de registre de dialogue. La phobie, on l'enlèvera pas comme ça. Elle signifie quelque chose. Parlons de ce quelque chose autrement.
Je vérifie dans trois semaines ce qu'ils ont fait de mon intervention.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le langage et la communication   Mer 19 Déc 2007 - 14:07

Tu as dit ce que j'attendais : changer de mode, trouver comment. Alors on passe un cran plus loin, une autre étape, avec peut-être une possibilité.

Ça me fait penser aux herbes hautes et folles, dans les prés. Couchées par le vent, elles se redressent toujours. Tondues, elles repoussent. Toujours.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le langage et la communication   Mer 19 Déc 2007 - 15:00

Dans notre job, on appelle ça recadrer.
Le débat est épuisé, on n'arrive plus à se comprendre. Plutôt que de forcer dans: oui, mais moi, j'ai voulu dire ça, tu ne m'a pas compris. Et l'autre: Oui, mais pendant ce temps là, je te disais celà, et toi non plus tu ne m'a pas compris, Tu sors de là, en offrant une autre possibilité de dialogues. La troupe jouait une comédie. La pièce s'essouffle, ça ne fait plus rire personne. Ouais, et alors, ça vous dirait de jouer une tragédie.
Personne n'est dupe que dans ces deux théâtres on parle de la même chose.
Mais, on change l'éclairage. Du coup, chacun voit les choses autrement. tout est redistribué.
Il n'y a rien de plus mauvais, qu'un comédien qui s'enferre dans son personnage.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le langage et la communication   Mer 19 Déc 2007 - 15:08

Tu sais à quoi ça me fait penser ? (nan, que j'suis bêteuu, tu sais pas !) Eh bien ça me fait penser aux multiples fois où, dans les entreprises, quand un problème survient, le temps passé à chercher qui est le coupable est toujours ça de perdu pour se pencher sur la résolution du problème...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 67
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: Le langage et la communication   Sam 22 Déc 2007 - 19:46

Il est étrange de voir comment les mots s'organisent bien dans la tête et combien il est difficile de les coucher sur "du papier"... oui, je sais... je sais !... il n'y a pas de papier ici... mais on va faire comme si, d'accord ?

Difficulté de communication... de se comprendre... oui... c'est un problème parait-il...

Et tout ce que j'avais de si clair et de si évident dans la tête s'est déjà évaporé devant la question "comment leur dire tout ça sans que... sans que... "...

Oui... sans que...

Comment pourriez-vous, tous, comprendre un ras le bol... une impuissance...

Je disais à Ro... partager une estime, une amitié, ça devrait pouvoir permettre d'aller plus loin que des léchouillages de poire, d'échanger des "ô c'est magnifique ce que tu fais" des "ah ! tu es fantastique"... Oui... ça devrait pouvoir permettre de dire aussi "eh ! Là, tu déconnes !" ou "Attention, là tu te trompes !" ou "Oui, c'est pas mal... mais tu pourrais faire mieux !" ou bien "là, tu es complètement exécrable"... sans que cela remette en cause une amitié, une estime... Oui... partager une amitié, une estime, ça devrait aussi pouvoir se faire en toute sincérité, et en toute confiance en cette sincérité-là.

Pour le blog d'Almalo, mon intervention après son post à propos de son boulot ne remettait en cause aucune estime, aucune "amitié" même si juste celles que l'on peut offrir à quelqu'un de totalement inconnu.
Parce que en dépit du sens restrictif d'un "même si juste celles que", elles, cette estime et cette amitié, n'en demeurent pas moins sincères et ne demandaient qu'à grandir avec le temps.
Sur ce blog, j'ai posté le 20 décembre à 22h09... et entre ce moment où j'ai posté et la réaction d'Almalo, hier, 21 décembre à 17h48... personne n'est intervenu... rien... pas un mot pour me dire "de quoi tu te mêles" ou "tu te trompes"... pas même un mot... pas un seul... de soutien à Almalo devant une analyse de situation qu'on pouvait supposer lui porter atteinte...
Pourtant ce blog est fréquenté par les uns et les autres... nombreux sont ceux à le visiter...
Personne ne l'a vu, m'affirmera-t-on... Oui... bien sûr... Alors parce que je suis faite comme ça, je vais laisser toute sa place au doute... D'accord, je veux bien admettre que personne ne l'a vu.

Mais il n'empêche que je suis certaine d'avoir agi avec davantage d'amitié et d'estime envers Almalo en lui disant sans détour ce que je pensais que de rester sans réaction ou bien en l'encourageant à entretenir l'amertume que j'ai ressentie dans ses mots. Qu'elle l'ait mal pris, c'est une autre affaire... peut-être simplement un manque de confiance, ou une méconnaissance de ce que je suis.

Ceci est un exemple... et il y en a tellement d'autres...

Nous en parlions, de cette difficulté à se comprendre.

Incompréhension... Peut-être parce que nous ne lisons pas les mots tels qu'ils sont, juste pour ce qu'ils disent... Que nous les déchiffrons en cherchant inconsciemment s'il y a autre chose derrière... comme si nous les arbordions avec méfiance, cherchant à travers eux des allusions, des sous-entendus... cherchant ce qu'ils pourraient vouloir dire aussi mais que nous ne voyons pas.
Ou bien parce qu'ils nous irritent de si bien dire ce que nous n'avons pas envie de voir... et là nous crions qu'ils se trompent... pour les autres mais surtout pour nous-mêmes... car les reconnaître justes ne serait-ce pas accepter de nous voir dans une vérité qui nous déplait ?
Ou bien parce qu'ils ne nous disent pas ce que nous avons envie d'entendre et que cela nous agace au point de les nier et de crier à l'incompréhension !
Ou bien parce qu'ils nous montrent avoir été compris bien au-delà de ce que nous le désirons et que d'être si bien perçus dérange... et là, pour défendre cette image que nous voulons que les autres aient de nous, nous réfutons ces mots et les accusons d'interprétation erronée.

Incompréhension...

De qui envers qui ?

Etrange comme nous nous sentons "compris" lorsque les propos de l'autre s'accordent aux nôtres... lorsqu'ils expriment partager la même idée, la même approche, la même conception...
Etrange comme nous nous sentons "incompris" lorsque les propos de l'autre réfutent les nôtres... argumentent pour démontrer leur contraire...
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le langage et la communication   Sam 22 Déc 2007 - 21:04

Voilà matière à réflexion, pour la passionnée que je suis sur le sujet.
La première chose qui me vient à l'esprit, est que chacun réagit en fonction de sa propre sensibilité, de ses peurs, de ses certitudes, de ses incertitudes.

J'ai tellement pensé au langage et à la communication depuis des années, que désormais j'en suis aux raccourcis explicatifs, parce que j'ai dépassé depuis longtemps des considérations plus généralistes.

Après, ce n'est plus que du cas par cas, mais de toute manière toujours tout finit par revenir aux raccourcis que je définirais en peu de mots, tels que ceux que j'ai énoncé plus haut (italiques), auxquels j'ajouterai : recherche de la tranquillité, image de soi et quelques autres qui ne me viennent pas à l'esprit dans l'immédiat (mais je vais forcément y revenir, vu que j'y suis toujours accro)

Un truc qui me passe par la tête là, et que je couche comme pense-bête : j'ai déjà constaté que souvent, ceux qui (par amitié) se permettent d'émettre une critique (constructive), ne supportent pas en recevoir. Ça m'interroge aussi.

Quand j'arrive à entretenir une relation-communication où ce n'est pas un obstacle, je considère que c'est carrément magique en plus de très rare.
J'ai alors une reconnaissance folle pour la personne (ou les personnes) qui permettent cela et je dis ; on est en phase.

Ce qui ne veut justement pas dire qu'on soit d'accord sur tout.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
jean paul

avatar

Nombre de messages : 543
Age : 67
Localisation : marseille FRANCE
Date d'inscription : 28/10/2007

MessageSujet: Re: Le langage et la communication   Sam 22 Déc 2007 - 21:32

Romane a dit :

Un truc qui me passe par la tête là, et que je couche comme pense-bête : j'ai déjà constaté que souvent, ceux qui (par amitié) se permettent d'émettre une critique (constructive), ne supportent pas en recevoir. Ça m'interroge aussi.

Quand j'arrive à entretenir une relation-communication où ce n'est pas un obstacle, je considère que c'est carrément magique en plus de très rare.
J'ai alors une reconnaissance folle pour la personne (ou les personnes) qui permettent cela et je dis ; on est en phase.

Ce qui ne veut justement pas dire qu'on soit d'accord sur tout.

_________________


Je suis ô combien d'accord avec toi RO.

C'est peut être un lieu commun , ou une lapalissade , mais la communication suppose (quand même) des allers et de retours (feed back) - S'il n'y a que des allers , comment peut-on parler de communication !
"Voilà mon argumentaire" (soutenance , critique....) ... quel est le tien ?... je le prends (y compris la critique... constructive)

Echanger dans de telles conditions ,oui Ro, c'est plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le langage et la communication   Sam 22 Déc 2007 - 21:41

Il ne faut pas craindre, jean paul, (à mon avis), de s'exprimer. Même quand on n'est pas sûr de soi, ou même quand on est trop sûr de soi. Ce n'est pas grave, ça. La gravité est de jouer à l'autruche, de se boucher les yeux, de ne pas oser franchir ses propres barrières.

Ne pas craindre.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 67
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: Le langage et la communication   Sam 22 Déc 2007 - 22:02

jean paul a écrit:

Je suis ô combien d'accord avec toi RO.

C'est peut être un lieu commun , ou une lapalissade , mais la communication suppose (quand même) des allers et de retours (feed back) - S'il n'y a que des allers , comment peut-on parler de communication !
"Voilà mon argumentaire" (soutenance , critique....) ... quel est le tien ?... je le prends (y compris la critique... constructive)

Echanger dans de telles conditions ,oui Ro, c'est plaisir.

Mais oui... et c'est vers cela qu'il faut tendre

un ECHANGE mais sans y voir des attaques, de la méchanceté et etc

si chacun est sincère, y a aucune raison de ne pas donner et recevoir en confiance.

et l'argumentaire toujours... on peut être passionné, s'enflammer... mais ne jamais perdre de vue : sincérité et confiance
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le langage et la communication   Sam 22 Déc 2007 - 22:36

Ta réponse à jean-paul me donne un large sourire. Il y a du pain sur la planche, mais au fond, dans la petite poignée que l'on arrive à extraire des ombres qui constituent la masse humaine, quel bonheur !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
jean paul

avatar

Nombre de messages : 543
Age : 67
Localisation : marseille FRANCE
Date d'inscription : 28/10/2007

MessageSujet: Re: Le langage et la communication   Lun 24 Déc 2007 - 3:10

Romane a écrit:
Il ne faut pas craindre, jean paul, (à mon avis), de s'exprimer. Même quand on n'est pas sûr de soi, ou même quand on est trop sûr de soi. Ce n'est pas grave, ça. La gravité est de jouer à l'autruche, de se boucher les yeux, de ne pas oser franchir ses propres barrières.

Ne pas craindre.


Ben oui !
Revenir en haut Aller en bas
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 67
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: Le langage et la communication   Mer 26 Déc 2007 - 0:30

Je viens de penser à l'instant que la "compréhension" est peut-être aussi affaire de politesse.
Qu'il est des silences, ou des non réponses, qui sont plus insultants que quelques mots écrits sous l'emprise d'un accès de colère, d'une émotion ou même par pure étourderie.
Et ceci même entre des personnes qui ne se connaissent pas plus que ne le permettent quelques textes et poèmes offerts à une lecture ou des interventions sur un forum.

répondre à un message, une interrogation, lorsque ces derniers n'ont rien d'insultant, d'agressif, de malveillant, et y répondre cordialement, avec la même aménité, est la moindre des corrections, juste l'expression d'une politesse qui autorise une pleine et saine convivialité.

La compréhension d'un langage, ça commence peut-être comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le langage et la communication   Mer 26 Déc 2007 - 5:34

Là, tu abordes une partie importante de la communication.
Je crois qu'on entre dans le problème du silence. Il est évidemment pire que n'importe quoi, parce qu'il ressemble à un déni de l'autre qui n'existe pas puisqu'on ne lui répond pas, comme s'il n'avait rien dit ou demandé.
Pire que transformé (incompris), on n'existe pas tout court.

C'est l'une des plus grandes souffrances que je connaisse. Je préfère l'affrontement, plutôt que le rien.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
voiedoree

avatar

Nombre de messages : 953
Age : 71
Localisation : Paradis. Saint Pierre
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Le langage et la communication   Mer 26 Déc 2007 - 11:08

En fonction de notre évolution ce qu'on relit plus tard, avec une nouvelle pespective n'a plus du tout le même sens .
Revenir en haut Aller en bas
http://voiedoree.oldiblog.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le langage et la communication   Mer 26 Déc 2007 - 14:15

En principe, quand on aborde un truc un jour et qu'on y revient quelques années après, on a mûri entre deux. C'est une évidente loi de vie incontournable, sauf pour les irrécupérables (ça arrive) qui ne semblent pas plus mûrs à 80 balais que lorsqu'ils en avaient 17, mais c'est alors très exceptionnels (ça existe quand même)

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le langage et la communication   Ven 28 Déc 2007 - 16:04

Romane a écrit:

Citation :
Il y a des niveaux de communication avec soi,
c'est quand on les atteint que l'importance de la communuication avec
l'autre se dissous, s'efface, ne fait plus partie d'un besoin. L'autre
est alors intégré en soi , la pensée l'atteint.
C'est tout le contraire, à mon sens. La prise de conscience cible avec une précision redoutable la geôle individuelle de laquelle personne ne peut se défaire en raison de la configuration de la nature humaine, bien étriquée de manière générale, et surtout aveugle de ses propres ténèbres, par effroi de ce qu'elles pourraient lui révéler.

Je vois que l'on atteint ici le coeur du débat.
De l'utilité des mots. Les humains pourraient-ils s'en passer pour communiquer ? Contacter l'autre autrement que par la parole ? Car les mots ne sont que des mots. Des sons, des phonèmes plus ou moins bien articulés ou entendus.
Cependant.
Ne sont-ils pas ce qui nous constitue? L'être humain n'est-il pas un animal aliéné aux mots comme d'autres animaux sont aliénés à leurs instincts?
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le langage et la communication   Ven 28 Déc 2007 - 16:11

Nous sommes dotés de la faculté de penser. Qui plus est, nous sommes capables de concret et d'abstrait dans la pensée. Nous sommes capables de pousser très profondément dans le coeur de la pensée. Et nous avons besoin de l'exprimer. On la peint, on la met en musique, mais le moyen le plus élaboré que l'on pratique est tout de même l'expression par les mots, puisque nous avons inventé un vocabulaire qui ne cesse de progresser.

Comment pourrions-nous nous passer de mots ?

Bien sûr, on peut parler du langage coeur à coeur. Mais très aléatoire, sans les mots. J'imagine mal comment, avec l'ouverture des frontières, les moyens de transport ayant permis aux familles de s'éparpiller sur le monde, comment nous aurions fait, les uns les autres, pour nous parler sans mot...

Rêve veut dire quoi ? Que je suis amoureuse de mon ordi ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
voiedoree

avatar

Nombre de messages : 953
Age : 71
Localisation : Paradis. Saint Pierre
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Le langage et la communication   Ven 28 Déc 2007 - 17:27

Il est pratiquement impossible de traduire completement avec des mots ce que l'on souhaite faire ressentir à la personne à laquelle on s'adresse, ce qui ne veut pas dire qu'il sont inutiles mais seulement imparfait. La poésie en exprimant parfois autre chose que des sens par des mots atteint un autre niveau de compréhension, celui de la conscience. Pour moi c'est le seul langage totalement assimilable par l'autre.

En fonction du sentiment que tu veux transmettre
Rêve voudra dire
-j'aime mon ordi
-au travers de mon ordi je t'aime
-j'ai compris ce que tu a voulu dire et j'aprécie
-Si on faisait l'amour ensemble?
- j'ai un coeur gros comme ça

etc... etc...

Mais je suis sur que celui qui le reçoit aura perçu le sens exact du message car il va au dela des mots et transporte l'émotion de la pensée, incomplêtement traduisible en mots.

En fait les mots et expressions remplacent et se subsituent au véritable langage, celui qui ne peut pas tromper.

Ceci dit le langage fait partie de notre expression et reste indispensable dans la réalité matérielle.

Lorsqu'on perçoit la relation humaine par des sensations les mots deviennent de moins en moins indispensables

Quand je dis que ce qu'on lit aujourd'hui n'a plus le meme sens qu'hier cela ne signifie pas que l'on a évolué en intelligence et en sagesse, ça signifie que tout ce qui a été écrit, vu sous un angle différent n'a plus la même signification, ce qui rend la communication tributaire d'un état d'esprit et n'existe en fait que d'une manière illusoire et trompeuse.
Revenir en haut Aller en bas
http://voiedoree.oldiblog.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le langage et la communication   Ven 28 Déc 2007 - 17:32

En fait, ce n'est pas le langage qui est illusoire, mais l'interprétation qu'on en fait, à laquelle s'ajoute la notion du temps illusoire, au moins en ce qui concerne une émotion. J'ai même envie de dire "des émotions", car je pense qu'on est fait de plusieurs à la fois en même temps, et qu'elles bougent sans arrêt, tout comme l'instant n'est jamais le même, dans l'échelle de valeur telle que nous la concevons.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
voiedoree

avatar

Nombre de messages : 953
Age : 71
Localisation : Paradis. Saint Pierre
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Le langage et la communication   Ven 28 Déc 2007 - 19:10

Tout à fait, c'est pour cela que la communication du langage n'est pas fiable et donc problématique
Revenir en haut Aller en bas
http://voiedoree.oldiblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le langage et la communication   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le langage et la communication
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» "La plus belle histoire du langage"
» Apparition du langage chez l'homme
» Surdité et communication
» Communication Non Verbale (livres + discussions)
» Travail sur la communication de Disneyland Paris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Humain, Psychologie-
Sauter vers: