Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La famille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: La famille   Jeu 27 Déc 2007 - 0:10

Wiki pose les repères élémentaires
http://fr.wikipedia.org/wiki/Sociologie_de_la_famille

Si la définition semble simple, la pratique des relations affectives et humaines au sein d'une famille peut se révéler hasardeuse.
On peut étouffer par le manque de famille, comme on peut étouffer par son envahissement.

Comment vivez-vous, aimeriez-vous vivre, vos relations familiales ?
Que représente votre famille pour vous ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: La famille   Jeu 27 Déc 2007 - 1:31

Pour ma part, je n'ai de famille que celle que j'ai fondé...
Mais je ne m'en plains pas spécialement. J'ai surmonté.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
BloodyMary
Appelez-moi Nivéa
avatar

Nombre de messages : 6172
Age : 44
Localisation : Sous ma peau... Peut-être.
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: La famille   Jeu 27 Déc 2007 - 12:57

Comment vivez-vous, aimeriez-vous vivre, vos relations familiales ?
J'avoue que cette question me laisse perplexe. Je fais toujours le distingo entre ma famille, le noyau dur (mes enfants et mon amour) et la famille que je considère "satellitaire" et aussi celle que j'appelle "famille obligée".
Pour ce qui est du noyau dur, je pense que nous sommes plutôt fusionnels mais étant donné que les enfants sont encore jeunes, ça me paraît naturel. Pour les satellites, c'est comme une amitié profonde et ancienne (c'en est une pour mes meilleurs amis que je considère comme membres de ma famille); nous vivons à distance sans jamais perdre le contact trop longtemps. Et quand il y a des choses difficiles à se dire, on prends le temps mais on arrive toujours à se les dire...
En ce qui concerne la "famille obligée" j'avoue que j'ai choisi la solution de simplicité : la fuite. Distance, silence radio et basta. Cela peut paraître dur mais c'est par soucis de préservation que je l'ai fait.
Alors comment je vis ça ou comment j'aimerais le vivre ? Je le vis plutôt bien et finalement je ne parviens pas à imaginer nos rapports autrement. Parce que faire le funambule entre des personnes qui n'ont d'autres centres d'intérêts qu'eux même me fatigue. J'ai mit 30 ans à peu près à me rendre compte que je n'avais pas besoin d'eux et que au contraire, sans eux la vie était plus paisible. Alors...
La seule chose que je regrette c'est que mes enfants n'ont pas de souvenirs agréables de cette partie de leur généalogie. Pour ma part j'en ai un peu trop de mauvais, donc non merci.

Pour ce qui est de mes relations familliales avec la mythique belle famille. Etant issue d'une ambiance familliale particulière, j'ai un regard cru sur les gens. Et je ne donne jamais l'excuse "oui mais bon, c'est mon beauf ou ma belle soeur, faut que je sois cool", si la personne en question est un cas d'école de connerie humaine. Je zappe point.
Je ne peux pas donner la version rose de ce que je viens de dire parce que chez moi les choses sont simples : si j'aime qqun, je l'aime qu'il soit de mon sang ou des alliances de ma famille ne fait aucune différence.



Que représente votre famille pour vous ?

Ma famille(le noyau dur), c'est ma lumière. Ce qui me fait tenir debout et avancer. Et surtout, ce qui me rend meilleure jour après jour.
Ca peut paraître bateau mais c'est comme ça, je ne sais pas parler d'amour.
Revenir en haut Aller en bas
http://pestenoireetbloodymary.blog4ever.com/blog/index-194693.ht
gohelan

avatar

Nombre de messages : 1086
Localisation : en l'air
Date d'inscription : 19/12/2007

MessageSujet: Re: La famille   Jeu 27 Déc 2007 - 15:08

Romane, tu as employé le mot "hasardeux" pour ce qui concerne les relations intrafamiliales, je pense qu'il n'y a pas de hasard. Les choses sont souvent écrites et depuis longtemps( des générations) sinon sous forme de réalités incontournables, au mieux sous forme de potentialités qui se révèlent ou pas avec l'expérience et les échanges avec l'environnement.
Il ne suffit pas de déménager ou d'ignorer ceux qui nous gênent pour échapper à ses racines. Elles sont inscrites dans tous les plis et les recoins de nos schémas de fonctionnement. C'est un travail de les décrypter, d'en prendre conscience et d'apprendre à les gérer.
La mode chez les artistes ou d'autres catégories sociales est d'écrire une biographie par exemple.
Je serais assez d'accord avec Blood, ce qui importe, ce sont les liens, ceux qu'on choisit parce qu'on s'y retrouve.
Après, quand on est parents, on a bien sûr une responsabilité énorme dans la manière de gérer nos liens avec les gosses. Je crois qu'on ne nous en fait pas assez l'initiation et qu'on laisse trop cela à l'arbitraire du couple parental. On est encore dans la culture du père tout puissant, on passe dans une culture de monoparentalité, de familles recomposées où les enfants peuvent accéder à de multiples modèles ( une culture qui avait court au Moyen Age par exemple: je parle des modèles multiples car les enfants étaient beaucoup livrés à eux-mêmes)
La famille a encore les couleurs de Vichy(travail, famille, pas triste!). Je trouve qu'elle a des côtés nids d'amour et de structuration pour les enfants(quand ça se passe bien et qu'ils sont pas les otages du dysfonctionnement des adultes), mais aussi les inconvénients de l'individualisme .
Bref, tu nous a lancé sur un sujet si vaste!
Pour résumer, je suis pour la famille ouverte où chacun trouve une sécurité, un abri, mais d'où il puisse partir sans drame pour vivre les expériences dont il a besoin ou qu'il choisit. Une rampe de lancement? Un repère: positif ou négatif, il permet de se situer. Un lieu d'apprentissage social du respect, de l'échange, du partage des tâches, du jeu...de ce à quoi ressemble l'amour, un lieu d'éveil du regard, du sens critique...
J'arrête, en terminant par ceci: je trouve toujours dangereux que la famille soit un lieu de confinement.
Revenir en haut Aller en bas
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1864
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: La famille   Jeu 27 Déc 2007 - 15:49

Chez nous, ce que j’appellerai la solidarité familiale joue beaucoup et quelques uns ont pu en bénéficier lors de passages à vide. Il y a des gens qui ont un tempérament très fort, d’autres moins, certains s’en sortent mieux que d’autres et d’autres qui ont des tares plus appuyées que certains. Il faut gérer, donc, mais globalement, j’estime que j’ai pioché une bonne famille.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
voiedoree

avatar

Nombre de messages : 953
Age : 71
Localisation : Paradis. Saint Pierre
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: La famille   Jeu 27 Déc 2007 - 16:50

Pour moi la famille ne représente qu'une forme de responsabilité pour les tous proches, avec eux les liens sont encore là plus tard au travers des petits enfants on s'aime encore mieux .... après.
Pour la famille obligée (la belle) malheureusement compte tenu de leur ligne de vie très stricte il n'y a pas eu de possibilité de sympathie. J'étais trop.... ou pas assez.....(l'utopiste de service c'est toujours moi)
Mais aucune importance
Pour ma famille ascendante réduite à peu, trop de difficultés pour eux mêmes pour s'occuper de moi.
En fait famille ou pas ça ne me dérange pas.
Pour ma nouvelle famille avec Fifi, c'est totalement différent, aux Antilles la famille est sacrée et nous évoluons dans ce milieu agréable mais qui ressemble davantage à un respect des traditions qu'à une liberté (enfants exceptés)
Revenir en haut Aller en bas
http://voiedoree.oldiblog.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La famille   Jeu 27 Déc 2007 - 18:15

Tu as raison, gohelan, vaste sujet....

Pour ce qui me concerne, tout ça s'est tricoté d'une manière assez peu ordinaire. Inexistante au point de terrifier du côté paternel. Lointaine et grouillante au point de manquer du côté maternel, distance oblige.
C'est étrange comme une absence familiale, quelle qu'en soit la raison et les circonstances, peut prendre une ampleur considérable, et même des ampleurs considérables.

Des vacances régulières dans le coeur de la famille. Oncles, tantes, cousins plus ou moins éloignés, et d'autres encore, et des découvertes toujours. Passionnant et même enivrant, creusant ce vide : pourquoi sont-ils tous sur la terre des racines et pas moi ? Qu'est-ce que je fous là-bas, si loin, dans cette ville dortoir ? Je rêvais de grandes tablées alors qu'au mieux, nous n'étions que deux...

Et puis un jour.
Alors je suis venue sur ma terre.
Mais sans eux.

Entre temps, j'avais grandi et mes yeux en avaient profité pour capter beaucoup. Une véritable éponge. Je me suis rendue compte que la réussite dérange et que la misère laisse indifférent, là où les amis vrais ont parfois tendus la main gratuitement. Observatrice, simple témoin, ça m'a suffi.

J'ai choisi la liberté des liens du coeur, quand bien même le sang ne se choisit pas. J'aime mes racines, même les plus laides et dieu sait que certaines ont été moulées au vitriol. Simplement les reconnaître comme étant racines, change tout. On n'est plus orphelin, on vient de ça, et le choix de liberté se fait dans une tête pleine et entière, sans qu'il y manque rien, en connaissance de cause.

Le noyau dur, mes parents, mes enfants. Incontestablement.

Le reste n'est que périphérie "familière jusque dans l'absence" et si l'on se rencontre (en général au cimetière, un jour pas fait comme un autre), ne reste que le plaisir d'images d'antan, vacancières et insouciantes. C'est préférable.

Après avoir réglé les comptes paternels, parce qu'il fallait bien en venir à bout un jour ou l'autre pour pouvoir vivre, après avoir choisi de vivre près de mes racines maternelles sans crever de soif tout en n'y touchant pas, je me sens bien.

Mes élans de coeur ne s'expliquent pas. Ils sont spontanés et profonds. Qu'importent les racines. C'est ma terre qui me manquait.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: La famille   Dim 30 Déc 2007 - 17:40

En famille

Il y a deux espèces d'hommes, ceux qui s'habituent au bruit et ceux qui essaient de faire taire les autres. J'en ai connu beaucoup qui, lorsqu'ils travaillent ou lorsqu'ils attendent le sommeil, entrent en fureur pour une voix qui murmure ou pour une chaise un peu vivement remuée ; j'en ai connu d'autres qui s'interdisent absolument de régler les actions d'autrui ; ils aimeraient mieux perdre une précieuse idée ou deux heures de sommeil que d'arrêter les conversations, les rires et les chants du voisin.

Ces deux espèces de gens fuient leurs contraires et cherchent leurs semblables par le monde. C'est pourquoi on rencontre des familles qui diffèrent beaucoup les unes des autres par les règles et les maximes de la vie en commun.

Il y a des familles où il est tacitement convenu que ce qui déplaît à l'un est interdit à tous les autres. L'un est gêné par le parfum des fleurs, l'autre par les éclats de voix ; l'un exige le silence du soir et l'autre le silence du matin. Celui-ci ne veut pas qu'on touche à la religion ; celui-là grince des dents dès que l'on parle politique. Tous se reconnaissent les uns aux autres un droit de « veto » ; tous exercent ce droit avec majesté. L'un dit : « J'aurai la migraine toute la journée, à cause de ces fleurs », et l'autre : « Je n'ai pas fermé l'œil cette nuit à cause de cette porte qui a été poussée un peu trop vivement vers onze heures. » C'est à l'heure du repas, comme à une sorte de Parlement, que chacun fait ses doléances. Tous connaissent bientôt cette charte compliquée, et l'éducation n'a pas d'autre objet que de l'apprendre aux enfants. Finalement, tous sont immobiles, et se regardent, et disent des pauvretés. Cela fait une paix morne et un bonheur ennuyé. Seulement comme, tout compte fait, chacun est plus gêné par tous les autres qu'il ne les gêne, tous se croient généreux et répètent avec conviction : « Il ne faut pas vivre pour soi ; il faut penser aux autres. »

Il y a aussi d'autres familles où la fantaisie de chacun est chose sacrée, chose aimée, et où nul ne songe jamais que sa joie puisse être importune aux autres. Mais ne parlons point de ceux-là ; ce sont des égoïstes.



12 juillet 1907

Propos sur le bonheur.
Alain.
Revenir en haut Aller en bas
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1864
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: La famille   Dim 30 Déc 2007 - 18:35

Vic thumright
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La famille   Dim 30 Déc 2007 - 20:02

Pas mal, la description ! En fait, on est anormal quand on sait vivre ensemble. Laughing

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Miss You

avatar

Nombre de messages : 3139
Age : 50
Date d'inscription : 21/09/2007

MessageSujet: Re: La famille   Dim 30 Déc 2007 - 20:24

Mais on peut apprendre, s'apprendre les uns les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: La famille   Dim 30 Déc 2007 - 20:30

Apprendre la fantaisie ...
C'est difficile pour une famille de rester fantaisiste. Il y a l'ordre familial qui impose sa dictature. Les parents doivent faire les parents, les enfants fairent les bons enfants, Monsieur, le bon mari, Madame la bonne épouse. Il faut jouer le scénario. C'est sérieux. C'est pour cela que pour respirer une famille a besoin de fantaisie. Sinon, c'est étouffant comme un huis-clos.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La famille   Dim 30 Déc 2007 - 20:40

Partager une mémoire commune est à la fois merveilleux et traitre. Merveilleux quand on est en osmose (heureusement que ça arrive !), quand on se souvient des complicités, des aventures qui ont jalonné la vie de la famille. Traître parce que chaque membre de la famille vit dans son être, et donc pas forcément comme les autres, un même événement.

Et puis quand le fric s'en mêle, quand les rancoeurs émergent d'on ne sait où (parce qu'il y en a souvent, justement par rapport à des événements communs non vécus de la même manière, ou des bifurcations de choix de vie, etc) c'est galère. Comment arriver à ce que chacun possède sa propre entité, au sein d'un même groupe ?

Et puis comme le dit Vic, les rôles sont importants. Parfois étouffants !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Miss You

avatar

Nombre de messages : 3139
Age : 50
Date d'inscription : 21/09/2007

MessageSujet: Re: La famille   Dim 30 Déc 2007 - 20:44

Je crois qu'un jour l'ordre familial n'a plus lieu d'être. Les enfants ont grandi et sont devenus des adultes. Une relation d'égal à égal avec les parents vient se greffer sur cet ordre et il revient à chacun d'apprendre l'autre, de reconnaître sa fantaisie, de la respecter. Sinon, le huis clos devient silence, étouffement et éloignement.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La famille   Dim 30 Déc 2007 - 20:52

J'ai vu ainsi une famille finir par se désintégrer dans la haine. Il "fallait" se soumettre aux règles familiales et c'était sans réplique possible. Je les ai observés, eux qui pensaient être soudés à vie... leur explosion a été terrifiante, je ne peux pas ne plus y penser.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: La famille   Dim 30 Déc 2007 - 22:20

La famille peut devenir un monstre froid. Elle exige de ses membres des rôles qui n'ont plus lieu d'être. Des familles qui n'écoutent pas la sensisibilité des memebres qui la composent mais la suprématie d'une hiérarchie respectable.
Les familles sont comme les humains, elles sont parfois dirigées par des surmoi tyrannique. Le probléme est qui peut le défaire? Les propres en sont bien incapables. Ils en sont les esclaves. La révolution peut être alors la seule solution.
C'est bien ainsi qu'a survécu la France, après l'avèvenement des Bourbons
Revenir en haut Aller en bas
BloodyMary
Appelez-moi Nivéa
avatar

Nombre de messages : 6172
Age : 44
Localisation : Sous ma peau... Peut-être.
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: La famille   Dim 30 Déc 2007 - 22:27

La révolution peut-être... Encore faut-il en avoir la force. La fuite est une échappatoire, c'est celle que j'ai choisi mais l'ombre de ce "surmoi" tentaculaire ne m'a pas quitté pour autant... Est-ce qu'on peut se libérer un jour de ce qui nous a construit ? Même si c'est un bouillon de culture malsain ? Je n'en sais rien.
Revenir en haut Aller en bas
http://pestenoireetbloodymary.blog4ever.com/blog/index-194693.ht
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La famille   Dim 30 Déc 2007 - 23:00

Je crois qu'on ne s'en défait jamais tout à fait, parce qu'il y a la mémoire et les traces indélébiles que l'on porte en soi, tout ce qui fait qu'on est soi aujourd'hui.

Par contre, on peut arriver à prendre du recul, à embrasser du regard une globalité plutôt que des détails, et du coup accepter que la famille soit comme ceci plutôt que comme cela. Choisir de vivre où et comme on veut. La liberté est là, pour ce qui me concerne.

Je rencontre certains membres de ma famille avec un plaisir fou. D'autres jamais. J'avais surtout des attaches avec les anciens, ceux qui sont partis trop vite...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: La famille   Dim 30 Déc 2007 - 23:06

La famille est un microcosme, un concentré de société, avec tout ce que cela comporte de vie communautaire, de règles, de concessions, de traditions, de souvenirs et de projection. Avec sa personne qui dirige en apparence, avec celle qui dirige en coulisses, avec ses tares, ses éléments perturbateurs, ses révoltés, et ceux qui en souffrent, avec ses crises, ses rites, sa solidarité, ses références, son ambiance, son odeur.
La famille est le clan de base, une tribu autour d'un feu, dont un jour les bûches s'écroulent en cendres et les braises peinent à être ravivées, pour être alimentées ou non par d'autres bûches rapportées.
Autour de ce feu, le cercle, en s'agrandissant, en tient certains plus éloignés des autres, et en chasse aussi quelques uns. Puis le cercle devient un jour si grand que le feu central ne chauffe plus tout le monde et que d'autres feux sont allumés en périphérie.
Et il y a aussi ceux qui s'éloignent du feu tout seuls, même de celui qu'ils ont allumé, pour errer à la recherche d'un feu intérieur qui correspond en fait au feu universel. En Inde on les appelle des "chercheurs de vérité".
Le Bouddha était l'un d'eux.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: La famille   Lun 31 Déc 2007 - 12:00

BloodyMary a écrit:
Est-ce qu'on peut se libérer un jour de ce qui nous a construit ? Même si c'est un bouillon de culture malsain ? Je n'en sais rien.

Comprendre ce qui s'est passé, c'est ce qui permet de se libérer un peu de ce qui nous retient encore malgré nous dans quelque chose dont nous sommes issus. Comprendre ne veut pas dire excuser mais porter un regard plus "global" comme le dit Romane sur les circonstances particulières d'une histoire. L'histoire d'une famille est compris dans une histoire plus vaste. On peut ainsi agir sur la représentation que l'on a de sa famille. En chasser les fantomes qui occultent souvent la Vérité.
Puis construire ailleurs, autrement grace à ce truc formidable qu'est l'exogamie;
Revenir en haut Aller en bas
BloodyMary
Appelez-moi Nivéa
avatar

Nombre de messages : 6172
Age : 44
Localisation : Sous ma peau... Peut-être.
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: La famille   Lun 31 Déc 2007 - 12:30

Quand tu dis comprendre au sens global, tu veux dire analyser le pourquoi du comment la situation familliale est devenue ce qu'elle est ?
Revenir en haut Aller en bas
http://pestenoireetbloodymary.blog4ever.com/blog/index-194693.ht
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: La famille   Lun 31 Déc 2007 - 13:26

BloodyMary a écrit:
Quand tu dis comprendre au sens global, tu veux dire analyser le pourquoi du comment la situation familliale est devenue ce qu'elle est ?

Oui. Comme dit Romane, prendre du recul. Ce qui arrive à une famille, ses accidents, la façon dont elle y réagit est souvent liée à des facteurs complexes. Souvent, les blessures qu'ont en garde, qui ne cicatrisent pas sont que l'on a qu'une explication unique, (que l'on s'est forgée soi-même, ou qui nous a été transmise de façon partielle.) Ces souvenirs traumatismes font que l'on a qu'une version de l'histoire. Il ne s'agit pas de minimiser ce qui a été pénible mais de la lire dans un contexte plus large. Créer de nouvelles lectures ou de nouvelles écritures de la saga familiale permet d'être plus libre en tant que maillon pour continuer son histoire et en transmettre le meilleur aux générations futures.
Car, c'est aussi le rôle des parents de digérer pour leurs enfants la culture familiale. Dans toutes les histoires, il y a des fées, des monstres, des sorcières, des princes charmants, des petits animaux très aidants, des joies et des drames terribles. Mais, c'est toujours utile pour les petits héros qui doivent se frayer un chemin dans la vie, de posséder des cartes, un savoir le plus aidant possible.
Le passé est là pour éclairer l'avenir, pas pour l'obscurcir. Et dans tout passé, il y a un enseignement.
Revenir en haut Aller en bas
BloodyMary
Appelez-moi Nivéa
avatar

Nombre de messages : 6172
Age : 44
Localisation : Sous ma peau... Peut-être.
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: La famille   Lun 31 Déc 2007 - 14:05

Citation :
Le passé est là pour éclairer l'avenir, pas pour l'obscurcir. Et dans tout passé, il y a un enseignement
.

Mais quand il y a une espèce de stagnation ? Je veux dire quand le passé a du mal à devenir le passé ? Quand les mauvais souvenirs sont constamment remis en avant comme des pierres jetées sur le chemin, comment avançer sereinement ?
Je pose beaucoup de questions je m'en rend compte mais... C'est que je cherche encore des réponses et des raisons à tout ça. Peut-être parce que j'ai l'impression que l'on ne peut pas apprendre à nos enfants ce qu'est une famille unie si on ne l'a pas connue réellement soi-même. Ou du moins, que c'est plus difficile. Même si je suis persuadée qu'avec l'amour, on peut tout.
Personellement, je ne suis pas wonderwoman, et écarter les pierres du chemin de mes enfants ne m'aide pas à nettoyer le mien. Et je suis persuadée que finalement, je n'ai pas le choix. Et je vis avec ça... De loin.
Revenir en haut Aller en bas
http://pestenoireetbloodymary.blog4ever.com/blog/index-194693.ht
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1864
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: La famille   Lun 31 Déc 2007 - 15:04

Vous pensez quoi de l'affirmation suivante ? : "Les plus grandes histoires d'amour font les enfants les plus heureux."
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: La famille   Lun 31 Déc 2007 - 16:45

BloodyMary a écrit:
Peut-être parce que j'ai l'impression que l'on ne peut pas apprendre à nos enfants ce qu'est une famille unie si on ne l'a pas connue réellement soi-même. Ou du moins, que c'est plus difficile. Même si je suis persuadée qu'avec l'amour, on peut tout.

Où l'on voit que bénéficier d'une famille unie n'est pas une donnée en soit. Pourquoi les familles seraient unies a priori? Il existe quantités de bonnes raisons pour que les enfants détestent leurs parents, les parents leurs enfants, les frères leurs soeurs et inversement. Remarquez, je ne parle pas des couples.
Les enfants de familles dissociées savent celà mieux que personne: L'utopique famille unie n'existe pas. Par contre, s'unir dans une famille est un travail quotidien. Affronter les frustations de tous les jours. Mettre un bémol aux colères et autres chamailleries. L'injustice est le lot quotidien de tous ceux qui voudraient créer une famille parfaite. C'est dans les familles que l'on se parle le moins. C'est là où couvent les pires mésententes. Les affreux non-dits.
S'unir est un verbe actif, c'est ce qui crée au jour le jour la famille, ce n'est pas une donnée en soi que l'on hériterait ou pas du passé.
Par contre, ce dont on hérite, sont tous ses fantasmes "qu'encore une fois de plus tout va dégénérer". Cette hantise revient pourrir le présent. On imagine alors que le passé peut éternellement se répéter parce que l'on n'analyse pas que le temps a passé et que les données sont devenues autres. Par facilité de raisonnement, on cède à la fatalité.

Souvent, les membres des familles imaginent le bonheur comme un droit. D'être à la maison, loin du chaos du travail ou du lycée, ferait que le foyer, magiquement, procurerait autre chose que les frustrations vécues à l'extérieur. Alors que le bonheur familial, c'est comme l'amour porté aux siens, c'est d'abord un devoir. Pour chacun.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La famille   

Revenir en haut Aller en bas
 
La famille
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Famille d'honneur sur la parade
» La famille nombreuse en Afrique!
» La famille Brasseur
» Famille Ristori _ état civil
» [Cinéma] La Famille Suricate (15.oct.2008)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Humain, Psychologie-
Sauter vers: