Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La famille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Vic Taurugaux



Nombre de messages : 4816
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: La famille   Lun 31 Déc 2007 - 16:45

BloodyMary a écrit:
Peut-être parce que j'ai l'impression que l'on ne peut pas apprendre à nos enfants ce qu'est une famille unie si on ne l'a pas connue réellement soi-même. Ou du moins, que c'est plus difficile. Même si je suis persuadée qu'avec l'amour, on peut tout.

Où l'on voit que bénéficier d'une famille unie n'est pas une donnée en soit. Pourquoi les familles seraient unies a priori? Il existe quantités de bonnes raisons pour que les enfants détestent leurs parents, les parents leurs enfants, les frères leurs soeurs et inversement. Remarquez, je ne parle pas des couples.
Les enfants de familles dissociées savent celà mieux que personne: L'utopique famille unie n'existe pas. Par contre, s'unir dans une famille est un travail quotidien. Affronter les frustations de tous les jours. Mettre un bémol aux colères et autres chamailleries. L'injustice est le lot quotidien de tous ceux qui voudraient créer une famille parfaite. C'est dans les familles que l'on se parle le moins. C'est là où couvent les pires mésententes. Les affreux non-dits.
S'unir est un verbe actif, c'est ce qui crée au jour le jour la famille, ce n'est pas une donnée en soi que l'on hériterait ou pas du passé.
Par contre, ce dont on hérite, sont tous ses fantasmes "qu'encore une fois de plus tout va dégénérer". Cette hantise revient pourrir le présent. On imagine alors que le passé peut éternellement se répéter parce que l'on n'analyse pas que le temps a passé et que les données sont devenues autres. Par facilité de raisonnement, on cède à la fatalité.

Souvent, les membres des familles imaginent le bonheur comme un droit. D'être à la maison, loin du chaos du travail ou du lycée, ferait que le foyer, magiquement, procurerait autre chose que les frustrations vécues à l'extérieur. Alors que le bonheur familial, c'est comme l'amour porté aux siens, c'est d'abord un devoir. Pour chacun.
Revenir en haut Aller en bas
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1864
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: La famille   Lun 31 Déc 2007 - 17:49

Là, t’en fais un peu beaucoup, Vic. Que tes patients vivent dans des familles difficiles ne veut pas dire que les familles en général soient difficiles.

Vic Taurugaux a écrit:
Pourquoi les familles seraient unies a priori? Il existe quantités de bonnes raisons pour que les enfants détestent leurs parents, les parents leurs enfants, les frères leurs soeurs et inversement.

Et pourquoi les familles ne seraient pas unies a priori ?
Je ne vois pas quantité de raisons pour que les enfants détestent leurs parents, mais j’en vois une grosse pour qu’ils s’y sentent attachés : c’est en s’appuyant sur eux qu’ils se construisent.

Vic Taurugaux a écrit:

Remarquez, je ne parle pas des couples.

Encore heureux !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La famille   Lun 31 Déc 2007 - 18:10

Je suis plutôt de l'avis de Vic. Les familles ne sont pas unies a priori simplement parce que chacun de ses membres est une entité bien particulière, et que ce n'est pas parce qu'on a été fabriqué par un père et une mère qu'on en est le clonage au point d'unifier les sensibilités, les réactions, les choix, les désirs, les goûts.

Et que justement, le IL FAUT flanque tout par terre.

Etre forcément bien, quand on est à la maison en famille ? Ben non. Des fois on est mieux à la terrasse d'un café, ou chez un pote, ou une bande de potes. Ben oui. On a CHOISI que pour cet instant précis, on a envie d'être ici plutôt que là, et on y est BIEN.
On peut aussi effectivement choisir que ce moment là se passe en famille. Choisir... ! Pas imposé.

Le B.A BA, c'est déjà d'être bien en soi. Suffit pas de le vouloir, faut y parvenir, et ça peut demander des années. Admettons que ces années soient passées, avalées, digérées, et qu'on est bien en soi.

On peut passer à "autrui".

Autrui n'est pas forcément la famille. Autrui, c'est toi, c'est lui, c'est eux, c'est la famille aussi. Pas que et obligatoirement.

Ton post plus haut m'interpelle aussi, Alex. Les plus grandes histoires d'amour font que deux s'aiment. Les enfants ne sont pas le couple. A mon avis, on ne peut pas mélanger !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: La famille   Lun 31 Déc 2007 - 18:27

alejandro a écrit:
Là, t’en fais un peu beaucoup, Vic. Que tes patients vivent dans des familles difficiles ne veut pas dire que les familles en général soient difficiles.



Je ne parle pas des familles, je parle juste la représentation qu'on peut en avoir à des moments donnés. Se détester familialement procure évidemment des sentiments désagréables qu'on voudrait que cela n'existe que chez les autres. Mais bon, ce n'est pas un trop grand scandale de dire que dans toute famille, on se déteste parfois a minima. Dans les foyers bien tenus, heureusement, il y a l'éponge de l'amour. Mais, on peut tout de même pas s'aimer tout le temps comme chez les Duquesnoy dans la vie est un long fleuve tranquille.
Revenir en haut Aller en bas
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1864
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: La famille   Lun 31 Déc 2007 - 19:19

Romane a écrit:
Les familles ne sont pas unies a priori simplement parce que chacun de ses membres est une entité bien particulière, et que ce n'est pas parce qu'on a été fabriqué par un père et une mère qu'on en est le clonage au point d'unifier les sensibilités, les réactions, les choix, les désirs, les goûts.

certes, un enfant (et les autres) est une entité bien particulière et n’est pas un clone de ses parents, mais il n’est pas sorti du rien non plus, il ne s’est pas fait tout seul. Ses sensibilités, ses réactions, ses choix, ses désirs et ses goûts sont ceux qu’il a hérités de ses parents ou qu’il a construit en opposition à ceux de ses parents, il ne les a pas inventés de lui-même. Dans une famille, chacun ne vit pas dans sa bulle de verre – ou si c’est le cas, alors là, effectivement, il y a un problème – les uns sont reliés aux autres émotionnellement.

Romane a écrit:

Et que justement, le IL FAUT flanque tout par terre.

J’ai du mal à saisir comment des êtres humains pourraient cohabiter, a fortiori sous un même toit, sans un certain nombre de règles – des IL FAUT –, implicites ou explicites. Faut m’expliquer, doucement et sans se dépêcher.


Romane a écrit:
Des fois on est mieux à la terrasse d'un café, ou chez un pote, ou une bande de potes.

Tu l’as dit, « des fois. » Des fois aussi, on est mieux avec les siens chez soi. Sous réserve, évidemment, que chez soi soit effectivement vécu comme chez soi.

Romane a écrit:

Ton post plus haut m'interpelle aussi, Alex. Les plus grandes histoires d'amour font que deux s'aiment. Les enfants ne sont pas le couple. A mon avis, on ne peut pas mélanger !

Bah écoute, dans ta famille, je ne sais pas. Dans la mienne, les enfants se constituent biologiquement à la suite d’une relation sexuelle – souvent répétée – entre les deux membres du couple, l’enfant vient au monde incapable de la moindre autonomie et il reçoit ses soins par le couple et il apprend la vie à la suite d’une éducation fournie par le couple, même si le couple en question a cessé d’être un couple entre-temps. Vu la contribution du couple dans la formation de l’enfant, futur adulte, ça ne me paraît pas une aberration que de suggérer que les relations mutuelles entre les parents ne sont pas insignifiantes.

Vic Taurugaux a écrit:
Mais bon, ce n'est pas un trop grand scandale de dire que dans toute famille, on se déteste parfois a minima. Dans les foyers bien tenus, heureusement, il y a l'éponge de l'amour.

C’est quand même bizarre, je trouve, de mesurer les relations familiales à l’aune de la seule détestation, et considérer l’amour comme une exception.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
BloodyMary
Appelez-moi Nivéa
avatar

Nombre de messages : 6172
Age : 44
Localisation : Sous ma peau... Peut-être.
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: La famille   Lun 31 Déc 2007 - 19:25

Oui, ça me paraît aussi un peu exagéré que dire que "la famille unie" n'existe pas. J'en connaît une ou deux qui tiennent la route... Maintenant il est bien évident que chacun aura sa vision de ce que peut être une famille dite unie. Reste que l'amour joue un rôle prépondérant dans tout ça (aussi).
Revenir en haut Aller en bas
http://pestenoireetbloodymary.blog4ever.com/blog/index-194693.ht
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La famille   Lun 31 Déc 2007 - 19:40


*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: La famille   Lun 31 Déc 2007 - 19:41

Je ne dis pas que les familles unies n'existent pas. Je crois même que c'est la grande majorité. Je dis qu'elles ne sont unies a priori. Ce travail d'unification se fait au quotidien par la famille elle-même. Les gens s'aiment. C'est un verbe actif. Seulement, quand on s'aime cela va de soi. Les gens qui s'aiment ne rendent pas forcément comptent qu'ils le font. Leur amour est plus fort qu'eux. De même leurs familles les contiennent et ils y sont bien.
Ce sur quoi, j'insiste, c'est que ce n'est pas une donnée en soi. L'amour ne tombe pas du ciel. Même si c'est une étrange alchimie, c'est une création humaine.
Tant que tout va bien, on n'y pense pas. Souvent, les gens disent: dans notre famille, on ne s'aime plus, comme si c'était un coup du sort. Alors que non, ils ont arrêté l'activité qui consiste à s'aimer. Ce qui peut-être interessant est de se demander pourquoi? Arrêter de s'aimer, ce n'est pas une fatalité. Pas une maladie. Un choix?
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La famille   Lun 31 Déc 2007 - 19:47

Vic Taurugaux a écrit:
Arrêter de s'aimer, ce n'est pas une fatalité. Pas une maladie. Un choix?

Je ne pense pas non plus que ce soit un choix. L'amour ne peut pas se programmer, il est ou il n'est pas. Quand il est et puis qu'un jour il n'est plus, c'est que quelque chose l'a éteint ou simplement atténué.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
BloodyMary
Appelez-moi Nivéa
avatar

Nombre de messages : 6172
Age : 44
Localisation : Sous ma peau... Peut-être.
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: La famille   Lun 31 Déc 2007 - 20:59

Ok, je comprends mieux Vic... Mais tout de même (arrêtez moi si je vous saoûle),

Citation :
Alors que non, ils ont arrêté l'activité qui consiste à s'aimer. Ce qui peut-être interessant est de se demander pourquoi? Arrêter de s'aimer, ce n'est pas une fatalité. Pas une maladie. Un choix?

Arrêter de s'aimer n'est pas une fatalité certes, mais à contrario ne jamais avoir commençé, est-ce que c'en est une ?
Revenir en haut Aller en bas
http://pestenoireetbloodymary.blog4ever.com/blog/index-194693.ht
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: La famille   Mar 1 Jan 2008 - 13:58

BloodyMary a écrit:
Ok, je comprends mieux Vic... Mais tout de même (arrêtez moi si je vous saoûle),

Citation :
Alors que non, ils ont arrêté l'activité qui consiste à s'aimer. Ce qui peut-être interessant est de se demander pourquoi? Arrêter de s'aimer, ce n'est pas une fatalité. Pas une maladie. Un choix?

Arrêter de s'aimer n'est pas une fatalité certes, mais à contrario ne jamais avoir commençé, est-ce que c'en est une ?

Ou l'arbre généalogique de ma famille plonge-t-il ses racines? Dans quel néant? Dans quelle mythologie?

Un auteur que j'aime beaucoup a écrit à propos d'un arbre:
La vie allait du bas vers le haut. Le savoir allait du haut vers le bas.
Revenir en haut Aller en bas
BloodyMary
Appelez-moi Nivéa
avatar

Nombre de messages : 6172
Age : 44
Localisation : Sous ma peau... Peut-être.
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: La famille   Mar 1 Jan 2008 - 14:13

L'oeuf et la poule quoi... Migraine...

Revenir en haut Aller en bas
http://pestenoireetbloodymary.blog4ever.com/blog/index-194693.ht
Slayeras

avatar

Nombre de messages : 1903
Age : 39
Localisation : Chartres
Date d'inscription : 23/08/2007

MessageSujet: Re: La famille   Jeu 31 Jan 2008 - 17:42

Vic Taurugaux a écrit:
Apprendre la fantaisie ...
C'est difficile pour une famille de rester fantaisiste. Il y a l'ordre familial qui impose sa dictature. Les parents doivent faire les parents, les enfants fairent les bons enfants, Monsieur, le bon mari, Madame la bonne épouse. Il faut jouer le scénario. C'est sérieux. C'est pour cela que pour respirer une famille a besoin de fantaisie. Sinon, c'est étouffant comme un huis-clos.

Peut-être à une certaine époque. De nos jours, quand-même, j'ai l'impression qu'on est moins coincé. Chez nous c'est souvent ambiance délire ; la monnaie de la pièce, nos enfants sont très durs. Parfois je me demande si je ne suis pas trop gentille.

Mais le rôle d'un parent c'est d'aider son enfant à se trouver, savoir ce qu'il vaut, ce qu'il a en lui, ce pour quoi il est fait, pas de le formater ni de le brimer. Un juste-milieu à trouver.

Et puis ne pas hésiter à dire à ses enfants, qu'on n'est pas parfaits ! C'est la vérité.

Je pense que pour devenir adulte, il faut savoir couper le cordon et savoir renier ou du moins se libérer de l'influence qu'on pu avoir sur nous, nos parents. Ce formatage familial est plus ou moins fort, selon les familles. C'est donc plus ou moins difficile de se libérer d'une éducaiton, d'une façon de penser, selon la famille qu'on eue.
Revenir en haut Aller en bas
Slayeras

avatar

Nombre de messages : 1903
Age : 39
Localisation : Chartres
Date d'inscription : 23/08/2007

MessageSujet: Re: La famille   Jeu 31 Jan 2008 - 17:44

Romane a écrit:
Vic Taurugaux a écrit:
Arrêter de s'aimer, ce n'est pas une fatalité. Pas une maladie. Un choix?

Je ne pense pas non plus que ce soit un choix. L'amour ne peut pas se programmer, il est ou il n'est pas. Quand il est et puis qu'un jour il n'est plus, c'est que quelque chose l'a éteint ou simplement atténué.

Je pense qu'on aime à des degrès différents. Une fois libéré, que le cordon a été coupé, on aime autrement.
Ca ne veut pas dire, ne plus aimer, je ne crois pas.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La famille   Jeu 31 Jan 2008 - 18:06

C'est aimer librement.
L'amour ne supporte pas les chaînes quelles qu'elles soient, sous peine de mourir étouffé. A mon avis, nos entraves de vie viennent du mal-aimer.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Slayeras

avatar

Nombre de messages : 1903
Age : 39
Localisation : Chartres
Date d'inscription : 23/08/2007

MessageSujet: Re: La famille   Jeu 31 Jan 2008 - 18:12

Oui, aimer librement, simplement, je dirai presque de façon désintéressée.

Est-ce possible ? J'ai parfois l'impression que si on a pas ce détachement, on aime toujours mal, comme si on finissait toujours par faire souffrir l'autre sans forcemment le vouloir.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La famille   Jeu 31 Jan 2008 - 18:13

Oui. Désintéressée, c'est ça. Et en même temps, on aime aussi pour soi. Difficile d'expliquer, mais c'est simple à ressentir. Aimer procure du plaisir. A l'Autre et à soi.

On devrait toujours aimer joyeusement.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Slayeras

avatar

Nombre de messages : 1903
Age : 39
Localisation : Chartres
Date d'inscription : 23/08/2007

MessageSujet: Re: La famille   Jeu 31 Jan 2008 - 18:14

Citation :
A mon avis, nos entraves de vie viennent du mal-aimer.

Nos entraves de vie, viennent de la façon dont on conçoit l'amour. L'amour est soumis lui-aussi à notre culture, notre histoire, notre éducation... Ce sont ça les entraves. Cette conception erronée de l'amour. Le mal-aimer, effectivement, on peut le nommer ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Slayeras

avatar

Nombre de messages : 1903
Age : 39
Localisation : Chartres
Date d'inscription : 23/08/2007

MessageSujet: Re: La famille   Jeu 31 Jan 2008 - 18:18

Romane a écrit:

On devrait toujours aimer joyeusement.

Si on aime vraiment, on aime joyeusement. L'un ne va pas sans l'autre. Et ce, malgré les embûches, les blessures de la vie. On peut souffrir d'une rupture, d'une absence, mais quand on se rappelle de cet amour qu'on a ressenti, tellement fort ! Puissant ! on se sent bien.

En soi aimer est un sentiment qui apporte énormément de sérénité. Si on aime vraiment, sans chercher à se faire aimer finalement.

Aimer tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La famille   Jeu 31 Jan 2008 - 18:24

Je le conçois ainsi. chinois

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La famille   

Revenir en haut Aller en bas
 
La famille
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Famille d'honneur sur la parade
» La famille nombreuse en Afrique!
» La famille Brasseur
» Famille Ristori _ état civil
» [Cinéma] La Famille Suricate (15.oct.2008)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Humain, Psychologie-
Sauter vers: