Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 De l'auteur au lecteur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: De l'auteur au lecteur   Lun 7 Jan 2008 - 20:19

La discussion née sur un fil défi plume, interpelle quant à l'intention de l'auteur et l'attente du lecteur.
Voici le fil en question :
http://liensutiles.forumactif.com/defi-plume-f105/defi-2-n-14-je-hais-les-gens-qui-ont-de-l-esprit-t13662-30.htm

Je vous propose (à la demande de Vilain) de vous exprimer sur ce sujet.

Auteur, lecteur, quel est, à votre avis, votre rôle entre les trois personnages : auteur - oeuvre - lecteur ?

Quelle part de liberté pour le lecteur ? Doit-il y en avoir une ? Pourquoi ?
Et pour l'auteur ? Laquelle et pourquoi ?

L'interprétation est-elle inévitable ? Quelles sont ses conséquences ?

L'explication de texte est-elle indispensable ? Pourquoi ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/


Dernière édition par le Jeu 10 Jan 2008 - 0:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 67
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: De l'auteur au lecteur   Lun 7 Jan 2008 - 22:38

ça me dépasse...
l'auteur écrit
le lecteur lit

l'auteur raconte une histoire, avec ou sans ses propres émotions, ses propres expériences, ça c'est entre l'"oeuvre" et l'auteur...

le lecteur lit cette même histoire, avec sa propre émotion et en fonction de ce qu'il est d'après ses propres expériences...

si ce que le second trouve dans ce livre ou dans n'importe quelle forme d'art correspond à celle de l'auteur, eh bien tant mieux pour l'auteur

si c'est différent, eh bien, il a donné par son regard, une autre dimension à l'oeuvre en question.

le lecteur n'a d'autre rôle que celui de lecteur, point barre. libre à lui de prendre contact avec l'auteur ou pas pour lui communiquer ses impressions.
Mais l'oeuvre en elle-même est ce qu'elle est, porteuse d'autant de messages que de regards différents.

l'explication de texte ? Le lecteur serait-il aussi ... je trouve pas de mot... ffffff qu'il lui faille un "mode d'emploi" comme lors de l'achat d'un vulgaire gadget ménager ?

que chacun fasse son truc, que l'auteur écrive et que le lecteur lise, et l'oeuvre vivra bien toute seule et ne s'en portera pas plus mal !
Revenir en haut Aller en bas
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 67
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: De l'auteur au lecteur   Lun 7 Jan 2008 - 22:44

ET puis... je sais pas... j'allais dire remettre les pieds sur terre... ou demeurer réaliste...

tous les auteurs n'écrivent pas pour transmettre des "messages"... un livre, un tableau, un poème ne sont que ce qu'ils sont... le fruit d'un imaginaire...

on aime, on n'aime pas... on s'y retrouve, on s'y retrouve pas... on y est sensible, on n'y est pas sensible. c'est comme ça

je ne pense pas qu'expliquer une oeuvre, la fera plus "attirante" ou plus "émouvante"...
Revenir en haut Aller en bas
meley

avatar

Nombre de messages : 2659
Age : 35
Localisation : on dirait le suuuuuuuuuuuud!!!
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: De l'auteur au lecteur   Lun 7 Jan 2008 - 22:56

Al'école j'ai toujours détésté les explications de textes. Je pense que ça dénature l'écrit, et impose un façon de lire, alors que chaque lectuer doit lire avec ses yeux, son vécu, ses expériences.

Alors oui certain textes sont "mal" interprétés dans le sens où le lecteur comprends l'inverse de ce qu'a voulu écrire l'auteur, mais dans ce cas, c'est bien parce qu'il lit avec sa propre sensibilité! Et est-ce pour ça que l'auteur aurait dû être plus "clair"? Je ne crois pas.

Donc pour finir je suis assez d'accord avec Ré lorsqu'elle dit, et je trouve cela très bien résumé! : l'auteur écrit le lecteur lit
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: De l'auteur au lecteur   Lun 7 Jan 2008 - 23:09

Je suis bien aise de vous lire !

Voici mes deux points de vue :

Auteur : j'écris ce qui me vient, comme ça me vient, et si je travaille l'écriture ce n'est que pour le texte que j'ai écrit, sans penser un seul instant au lecteur. J'écris d'abord pour moi et dans ce plaisir (ou cette souffrance) là.

Seule exception : les pièces de théâtre, où je dois faire attention à l'âge de mes comédiens. Enfants ? Ados/adultes ?

Une fois fini, j'offre.
L'explication de texte m'agace, d'une manière générale.
Puisque le texte est offert, que le lecteur le prenne et en fasse ce qu'il veut.



Lecteur : suis-je difficile ? J'ai besoin de la force des mots, et de la part de mon imaginaire et de mes émotions.

Je préfère interpréter à mon gré. Si un texte ne me donne pas tout ça, c'est foutu.
L'explication de texte en règle me gonfle grave.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Laconfiture
Palala
avatar

Nombre de messages : 831
Age : 30
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Re: De l'auteur au lecteur   Mar 8 Jan 2008 - 0:02

Ah voilà, alors y'a l'insupportable qui débarque encore une fois... Tout ça pour défendre cet horrible commentaire de texte. Je ferai pas de grandes révélations en disant que je suis une abonnée du commentaire de texte, et dieu sait (dans une acception croyante...) que j'aime l'obscurité des textes et leur caractère insondable, mais d'un autre côté je condamnerai pas ce magnifique et canonique commentaire composé qui a fait et fera la joie des jeunes esprits.

Je ne crois pas que le commentaire de texte soit une interprétation mais plus une lecture organisée, quelqu'un qui s'efforce de considérer un texte selon différents regards. C'est exploiter la richesse d'un texte, le célébrer en quelque sorte.

Je crois pas que ce soit dénaturer un texte que de l'examiner. Un jour, un prof nous a dit que tout texte était commentable, sur le coup, je l'ai pas forcément cru, franchement un texte surréaliste ne se définit-il pas à travers son opacité. Jusqu'au jour où j'ai effectivement commenté un texte surréaliste, Breton si je veux être bien précise, et que j'ai compris que le but n'était pas d'aller interpréter ce qui est impossible à faire, mais de mettre en lumière ce qu'il y avait d'énigme et de la définir ensuite comme une esthétique.

J'ai un grand respect à vrai dire pour cet exercice parce que je crois qu'un commentaire sert toujours un texte, parce que après un commentaire sur un texte, ce texte reste le même mais la moindre petite forme poétique devient lumineuse, les cadres architecturaux s'imposent comme des monuments, la voix de celui qui écrit résonne et est célébrée.

Faudrait un jour que je fasse un commentaire d'un de vos textes... Le vrai truc composé avec intro, problématique et tout et tout...


Dernière édition par le Mar 8 Jan 2008 - 0:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
ati

avatar

Nombre de messages : 174
Age : 67
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 26/03/2007

MessageSujet: Re: De l'auteur au lecteur   Mar 8 Jan 2008 - 0:03

Je suis entièrement d'accord avec Réginelle et Meley

Pour l'auteur, ce n'est pas toujours évident de "passer" un message ou un sens, dans ses phrases.....
Et pour le lecteur, sa sensibilité lui fait prendre les mots dans le sens qui lui vient à l'esprit en lisant.

Whismerhill sur ILV à écrit un texte sur la difficulté de communiquer par écrit et srutout via l'internet. Très intéressant !

Les mots "parlés" ont des intonations qui ne se retrouvent pas forcément dans la lecture. Suivant le contexte d'une histoire, il est facile de comprendre l'inverse de ce que l'auteur voulait dire.....

@Romane :
Il y trop de questions posées au début de ce fil et la discussion risque de virer !

La part de liberté du lecteur ? Les yeux lisent, et son imaginaire travaille et construit des visions de l'histoire... donc, il y a souvent interprétation.

Dans le forum, nous faisons des remarques sur les textes en fonction de notre compréhension à chacun.... Est-ce parce que l'auteur n'a pas su faire passer ses sentiments ou les faits ?
Non, le même texte lu par des dizaines de personnes ne peut être compris exactement de la même façon..... sauf, si des explications le jalonnent.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: De l'auteur au lecteur   Mar 8 Jan 2008 - 0:10

Citation :
Faudrait un jour que je fasse un commentaire
d'un de vos textes... Le vrai truc composé avec intro, problématique et
tout et tout...

Oui, je veux bien que tu nous le fasses. En tout cas je suis volontaire.
Parce que je pense qu'il y a méprise entre commentaire de texte et commentaire de texte.
L'analyse qu'en fait le lecteur pour lui-même est épatante, quand elle est bien faite. Un tas de trucs à trouver, à découvrir.

Je peux dire que j'ai été sciée par l'ami Pochet, qui m'a décortiqué mon livre pendant plus de trois heures, et qui n'avait pas fini, promettant la prochaine fois d'essayer d'aller au bout. C'était une vraie étude, et il m'a époustouflée. J'ai été étonnée de l'impact de certains textes qui pour moi étaient beaucoup moins importants que d'autres, et ses raisons sont tout à fait valables, simplement l'oeuvre vit d'une manière sous la plume de l'auteur, d'une autre manière sous le regard du lecteur, et parfois, l'auteur et le lecteur se rejoignent dans une émotion commune, mais ce n'est ni obligatoire, ni signe d'incompréhension.


Tiens, justement. Je saisis la balle au bond.
Pourrais-tu ouvrir un fil sur l'explication technique de l'explication de texte, Laconfiote ?
Ça pourra en aider pas mal, je pense.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Laconfiture
Palala
avatar

Nombre de messages : 831
Age : 30
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Re: De l'auteur au lecteur   Mar 8 Jan 2008 - 0:14

Oui, je ferai ça, enfin tout quoi... Tout ce que je peux faire, alala sous l'océan, sous l'océan, pendant qu'on plonge comme des éponges, sous l'océan...
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: De l'auteur au lecteur   Mar 8 Jan 2008 - 0:15

ati a écrit:
Pour l'auteur, ce n'est pas toujours évident de "passer" un message ou un sens, dans ses phrases.....
Dans ces cas là, mieux vaut qu'il peigne ou qu'il apprenne le piano...

Citation :
@Romane :
Il y trop de questions posées au début de ce fil et la discussion risque de virer !
Tu prends toutes les questions les unes après les autres, et tu les groupes. D'habitude ça marche, y'a pas de raison que ça ne marche plus tout à coup. Wink

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: De l'auteur au lecteur   Mar 8 Jan 2008 - 0:16

Laconfiture a écrit:
Oui, je ferai ça, enfin tout quoi... Tout ce que je peux faire, alala sous l'océan, sous l'océan, pendant qu'on plonge comme des éponges, sous l'océan...

Merci m'zelle ! Wink

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
MBS

avatar

Nombre de messages : 8164
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: De l'auteur au lecteur   Mar 8 Jan 2008 - 1:06

Allez, après le regard littéraire, un regard historique.

Tout texte est un document. Tout document a un (parfois plusieurs) auteur(s). Il est destiné à quelqu'un (un lectorat qui va d'une seule personne [ le petit poème qu'on écrit pour sa maman ] à la Terre entière si on est J. K. Rowlings). Et puis, le temps passant, il y a une troisième personne qui intervient, celle qui lit alors que le texte ne lui est pas destiné à la base (sauf par quelques auteurs un brin mégalo qui ont décidé dès le départ d'écrire pour la postérité). Cette 3è personne, ce lecteur des temps futurs n'aura forcément pas la même compréhension des choses que le contemporain de l'auteur. De là les risques de contre-sens, d'incompréhension et j'en passe.

Donc la différence entre auteur et lecteur dans la perception d'un texte est plus complexe encore que la simple différence éventuelle de ressenti. Si on ajoute le facteur temps, on passe parfois à l'incompréhension... Ce qui explique que ce ne sont pas toujours les mêmes auteurs qui sont célèbres de leur vivant et ceux qui vont demeurer lus après leur mort.
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
meley

avatar

Nombre de messages : 2659
Age : 35
Localisation : on dirait le suuuuuuuuuuuud!!!
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: De l'auteur au lecteur   Mar 8 Jan 2008 - 1:10

Romane a écrit:
ati a écrit:
Pour l'auteur, ce n'est pas toujours évident de "passer" un message ou un sens, dans ses phrases.....
Dans ces cas là, mieux vaut qu'il peigne ou qu'il apprenne le piano...

Là je te trouve dur, voir un peu déplacé Ro!!

Je suis d'accord avec Ati ce n'est pas toujours évident de faire passer un message ou une émotion de la facon dont on voudrait, ou dans l'idée où l'on a écrit. Est ce pour ça qu'il faut arreter, et passer à autre chose?

De la même facon quand tu peint ou que tu joue du piano, l'émotion, le "sens" que l'on veux transmettre à travers une peinture ou un morceau de musique, est tout aussi difficile à faire passer. L'écriture, et je pensais que tu était d'accord avec ça, n'est pas la seule façon de faire passer un message.
Revenir en haut Aller en bas
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 67
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: De l'auteur au lecteur   Mar 8 Jan 2008 - 1:26

Laconfiture a écrit:
Ah voilà, alors y'a l'insupportable qui débarque encore une fois... Tout ça pour défendre cet horrible commentaire de texte. Je ferai pas de grandes révélations en disant que je suis une abonnée du commentaire de texte, et dieu sait (dans une acception croyante...) que j'aime l'obscurité des textes et leur caractère insondable, mais d'un autre côté je condamnerai pas ce magnifique et canonique commentaire composé qui a fait et fera la joie des jeunes esprits.

Entendons-nous bien, Laconfiture...

Pour ma part, je parle du "commentaire explicatif" de l'auteur, du genre : j'ai écrit ça parce que je voulais dire ça, alors si vous n'avez pas compris ben il faut lire ici et comprendre comme ça parce que moi, bla bla bla...
Je ne pense pas qu'un auteur doive "défendre" son texte, (sous entendu que l'écriture n'en soit pas à gerber), disons le "fond" de son texte. il a écrit ce qu'il avait à écrire. Point

Maintenant, que x personnes se réunissent pour "disséquer" le texte, comparer leur interprétation, chercher ceci ou cela, c'est autre chose, cela reste de LA LIBERTE du lecteur. Qu'un texte soit donné à étudier et à commenter dans le cadre d'une instruction littéraire, c'est tout à fait normal, l'écriture comme tout autre expression artistique a ses "techniques", ses "règles" qui sont à étudier... et là, je rejoins effectivement ce que tu dis ci-après.

Laconfiture a écrit:
Je ne crois pas que le commentaire de texte soit une interprétation mais plus une lecture organisée, quelqu'un qui s'efforce de considérer un texte selon différents regards. C'est exploiter la richesse d'un texte, le célébrer en quelque sorte.

Laconfiture a écrit:
J'ai un grand respect à vrai dire pour cet exercice parce que je crois qu'un commentaire sert toujours un texte, parce que après un commentaire sur un texte, ce texte reste le même mais la moindre petite forme poétique devient lumineuse, les cadres architecturaux s'imposent comme des monuments, la voix de celui qui écrit résonne et est célébrée.

Faudrait un jour que je fasse un commentaire d'un de vos textes... Le vrai truc composé avec intro, problématique et tout et tout...

Pour ce que tu dis ci-dessus... c'est affaire du lecteur...
L'auteur une fois qu'il a livré son texte, n'a plus son mot à dire. Sauf s'il a la curiosité, bien entendu, de voir comment ce qu'il fait est perçu.

Et ce n'est pas à lui d'expliquer au lecteur ce qu'il doit lire. Il a écrit... comment les autres le perçoivent est de "leur liberté" d'interprétation... ou de leur sensibilité... comme on veut.

Tout comme, en cours d'écriture, je vois mal des lecteurs dirent à l'auteur "comment" il doit écrire. Et ce qu'ils ont envie, eux, de lire.
L'auteur n'a pas à écrire en fonction des commentaires reçus en cours d'écriture. L'écriture pour moi est quelque chose de très solitaire... comme toute création.


voilà pourquoi je maintiens, l'auteur écrit et le lecteur lit...
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: De l'auteur au lecteur   Mar 8 Jan 2008 - 2:12

meley a écrit:
Romane a écrit:
ati a écrit:
Pour l'auteur, ce n'est pas toujours évident de "passer" un message ou un sens, dans ses phrases.....
Dans ces cas là, mieux vaut qu'il peigne ou qu'il apprenne le piano...

Là je te trouve dur, voir un peu déplacé Ro!!

Je suis d'accord avec Ati ce n'est pas toujours évident de faire passer un message ou une émotion de la facon dont on voudrait, ou dans l'idée où l'on a écrit. Est ce pour ça qu'il faut arreter, et passer à autre chose?

De la même facon quand tu peint ou que tu joue du piano, l'émotion, le "sens" que l'on veux transmettre à travers une peinture ou un morceau de musique, est tout aussi difficile à faire passer. L'écriture, et je pensais que tu était d'accord avec ça, n'est pas la seule façon de faire passer un message.

Je pense que nous ne devons pas parler de la même chose. Je fais bien sûr référence aux vrais auteurs, pas aux amateurs que nous sommes.
Parmi nous, il y a des échelles de facilités, des maladresses, nous n'en sommes sans doute qu'au B. A BA par rapport à ces vrais auteurs.

Dans les balbutiements, on est auteur de son texte mais cela n'implique pas le talent. On ne deviendra jamais auteur, vrai auteur, si on ne sait pas faire passer ses sentiments par l'écriture, puisque c'est l'écriture qui fait qu'on est auteur !

Si on n'a pas la capacité de faire passer un message par l'écriture, on le fait par un autre moyen, il y a mille moyens de s'exprimer.

Je ne sais pas si je suis plus claire ? Il ne s'agissait en rien de quelque chose de péjoratif.
Juste un constat.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 67
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: De l'auteur au lecteur   Mar 8 Jan 2008 - 2:22

vrais auteurs ? Amateurs ?

Quel message ? Celui que l'on veut faire passer ? Celui qu'interprète le lecteur ?
Ils ne seront jamais identiques.

Devant un coucher de soleil, cent personnes ... combien auront la même émotion ? Que représentera ce coucher de soleil pour chacune d'elles ? Et c'est le MEME coucher de soleil... est-il plus beau parce que certains l'aiment ? Est-il quelconque parce que certains s'en contrefichent ?

Non, il y a des gens qui écrivent bien et des gens qui écrivent mal... parce que LEUR écriture est aboutie ou pas... belle ou pas... et ceci dans le cadre des règles d'une langue.

Pour le reste tout n'est qu'affaire de perception d'une lecture.

Certains sont raides dingues de Vian, et d'autres y sont hermétiques.
Qui a raison ? et Vian, écrit-il bien ou mal en fonction de ces deux regards : "on aime" "on n'aime pas".


Dernière édition par le Mar 8 Jan 2008 - 2:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
meley

avatar

Nombre de messages : 2659
Age : 35
Localisation : on dirait le suuuuuuuuuuuud!!!
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: De l'auteur au lecteur   Mar 8 Jan 2008 - 2:24

Romane a écrit:


Je pense que nous ne devons pas parler de la même chose. Je fais bien sûr référence aux vrais auteurs, pas aux amateurs que nous sommes.
Parmi nous, il y a des échelles de facilités, des maladresses, nous n'en sommes sans doute qu'au B. A BA par rapport à ces vrais auteurs.

Dans les balbutiements, on est auteur de son texte mais cela n'implique pas le talent. On ne deviendra jamais auteur, vrai auteur, si on ne sait pas faire passer ses sentiments par l'écriture, puisque c'est l'écriture qui fait qu'on est auteur !

Si on n'a pas la capacité de faire passer un message par l'écriture, on le fait par un autre moyen, il y a mille moyens de s'exprimer.

Je ne sais pas si je suis plus claire ? Il ne s'agissait en rien de quelque chose de péjoratif.
Juste un constat.

Re pas d'accord Ro!

Je ne sais pas si tu te rappel les explications de texte à l'école, moi oui. Alors outre les débats sur la technique, ce dont a parlé Laconfiote, quand on mettait en commun nos différentes impressions sur un texte, très souvent nous n'étions pas d'accord sur le message et l'émotion ressenti du texte! Faute du lecteur? peut être, nous sommes de si petits esprits!

Donc je ne suis pas d'accord non plus quand tu dis que les vrais auteurs sont ceux qui savent faire passer leurs sentiments au lecteur. Pour moi un vrai auteur, c'est quelqu'un qui sait procurer une émotion au lecteur sans forcément imposé la sienne.

Et bien sûr je ne parle pas de moi, qui suis bien loin de merité ne serais ce que le nom auteur.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: De l'auteur au lecteur   Mar 8 Jan 2008 - 2:44

Citation :
Donc je ne suis pas d'accord non plus quand tu dis que les vrais
auteurs sont ceux qui savent faire passer leurs sentiments au lecteur.
Pour moi un vrai auteur, c'est quelqu'un qui sait procurer une émotion
au lecteur sans forcément imposé la sienne.

Ben on est d'accord. Laughing

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
meley

avatar

Nombre de messages : 2659
Age : 35
Localisation : on dirait le suuuuuuuuuuuud!!!
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: De l'auteur au lecteur   Mar 8 Jan 2008 - 2:57

Le débat fut court et je n'en saurais donc pas plus puisqu'en deux mots tu te ranges à mon opinion....
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: De l'auteur au lecteur   Mar 8 Jan 2008 - 3:01

Non, non. Il n'est pas fini. Je finis autre chose et je reviens. Le fil ne se perd pas. Wink

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: De l'auteur au lecteur   Mar 8 Jan 2008 - 4:15

Citation :
Pour l'auteur, ce n'est pas toujours évident de "passer" un message ou un sens, dans ses phrases.....

Je m'attachais à ces mots mis en gras, pour tenter d'expliquer qu'un auteur, par définition écrit (donc des phrases, c'est très techniquement l'évidence), et que de ce fait, il fait passer quelque chose. Qu'il s'agisse de ses sentiments et que ces sentiments soient interprétés par le lecteur où pris comme tels, c'est-à-dire comme l'auteur a voulu les exprimer, c'est évident.

A mon sens, quelqu'un qui écrirait sans pouvoir faire passer quelque chose dans ses phrases, cela voudrait peut-être dire qu'il n'est pas fait pour l'écriture, et qu'il pourrait peut-être penser à une autre forme artistique pour exprimer plus facilement.

Citation :
Pour moi un vrai auteur, c'est quelqu'un qui sait procurer une émotion
au lecteur sans forcément imposé la sienne.
Je confirme, je suis totalement d'accord. Un vrai auteur fait passer des sentiments. Le lecteur perçoit ou non les sentiments mis par l'auteur, et associe ou non les siens propres, en tout cas, de quelque manière que le lecteur s'y prenne, il vibre, il ressent.

C'est en gros ce que j'ai voulu exprimer dans l'une de mes toutes premières interventions sur le fil, quand je donne mon point de vue d'auteur et de lecteur.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: De l'auteur au lecteur   Mar 8 Jan 2008 - 4:27

reGinelle a écrit:
vrais auteurs ? Amateurs ?

Quel message ? Celui que l'on veut faire passer ? Celui qu'interprète le lecteur ?
Ils ne seront jamais identiques.

Devant un coucher de soleil, cent personnes ... combien auront la même émotion ? Que représentera ce coucher de soleil pour chacune d'elles ? Et c'est le MEME coucher de soleil... est-il plus beau parce que certains l'aiment ? Est-il quelconque parce que certains s'en contrefichent ?

Non, il y a des gens qui écrivent bien et des gens qui écrivent mal... parce que LEUR écriture est aboutie ou pas... belle ou pas... et ceci dans le cadre des règles d'une langue.

Pour le reste tout n'est qu'affaire de perception d'une lecture.

Certains sont raides dingues de Vian, et d'autres y sont hermétiques.
Qui a raison ? et Vian, écrit-il bien ou mal en fonction de ces deux regards : "on aime" "on n'aime pas".

Evidemment, puisque chaque individu est fait de sa propre sensibilité. L'un accrochera pour tel auteur, et pas l'autre. La notion de talent, comme celle du bonheur, est quasi impossible à définir, on le sait bien, pour avoir vu mille fois le sujet abordé sur les forums.

Il existe des écritures d'une simplicité enfantine, qui vrillent autant le coeur que d'autres écritures plus élaborées, dans des genres différents. Et heureusement, nous avons à notre disposition une palette de styles et de genres telle que chacun peut y trouver son compte.

Il y a aussi des gens qui voudraient écrire et qui n'y parviennent pas. Nous en connaissons tous un tas, autour de nous. Combien disent : je voudrais, j'arrive pas...
Et bien qu'encouragés, c'est vrai : certains ne sont pas capables d'écrire et vont plutôt faire des miracles dans d'autres domaines, là où ceux qui écrivent sont souvent incapables de montrer la moindre capacité.

Une petite parenthèse :
J'ai souvent l'impression que dire "ceux qui ne savent pas écrire" est pris sous forme péjorative, ce qui n'est absolument pas la bonne démarche. Je n'y connais rien en musique, et jamais il ne me viendrait à l'idée de prendre de travers quelqu'un qui me dirait : Ben euh... Ro, t'es nulle au piano.
Forcément, oui, forcément ! Je n'y verrais rien de péjoratif, mais bel et bien la réalité : je suis nulle au piano.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: De l'auteur au lecteur   Mar 8 Jan 2008 - 4:30

MBS a écrit:
Allez, après le regard littéraire, un regard historique.

Tout texte est un document. Tout document a un (parfois plusieurs) auteur(s). Il est destiné à quelqu'un (un lectorat qui va d'une seule personne [ le petit poème qu'on écrit pour sa maman ] à la Terre entière si on est J. K. Rowlings). Et puis, le temps passant, il y a une troisième personne qui intervient, celle qui lit alors que le texte ne lui est pas destiné à la base (sauf par quelques auteurs un brin mégalo qui ont décidé dès le départ d'écrire pour la postérité). Cette 3è personne, ce lecteur des temps futurs n'aura forcément pas la même compréhension des choses que le contemporain de l'auteur. De là les risques de contre-sens, d'incompréhension et j'en passe.

Donc la différence entre auteur et lecteur dans la perception d'un texte est plus complexe encore que la simple différence éventuelle de ressenti. Si on ajoute le facteur temps, on passe parfois à l'incompréhension... Ce qui explique que ce ne sont pas toujours les mêmes auteurs qui sont célèbres de leur vivant et ceux qui vont demeurer lus après leur mort.

Je suis assez proche de ta définition, MBS.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: De l'auteur au lecteur   Mar 8 Jan 2008 - 4:34

Citation :
ce n'est pas toujours évident de faire passer un
message ou une émotion de la facon dont on voudrait, ou dans l'idée où
l'on a écrit. Est ce pour ça qu'il faut arreter, et passer à autre
chose?

On entre là dans ce corps à corps entre soi et soi, soi/émotion et soi/labeur d'écriture. Je pense que nous sommes nombreux à connaître ces affres, et ce n'est pas pour rien qu'on constate souvent que l'acte d'écrire est assimilable à une souffrance. Parce qu'il faut chercher ce mot et pas un autre, celui qui va traduire et pas trahir.

Je nuance toujours, et pour répondre à ta question, je dirais que soit on finit par y arriver, et on chope alors une espèce de tour de main, ou de technique, appelons ça comme on veut, et ça roule. Soit on n'attrape rien du tout, et on passe effectivement à autre chose qui nous sera plus proche.

Attention, cela ne veut pas dire cesser d'écrire, mais plutôt orienter différemment le but de son écriture. A chacun de chercher ce qui lui convient.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: De l'auteur au lecteur   Mar 8 Jan 2008 - 4:56

Citation :
Je ne sais pas si tu te rappel les explications
de texte à l'école, moi oui. Alors outre les débats sur la technique,
ce dont a parlé Laconfiote, quand on mettait en commun nos différentes
impressions sur un texte, très souvent nous n'étions pas d'accord sur
le message et l'émotion ressenti du texte! Faute du lecteur? peut être,
nous sommes de si petits esprits!

Avec le recul des années et l'observation que j'ai pu en faire, je dirais que l'analyse de texte en classe ouvre des perspectives de regard et d'analyse.

Prendre un texte et le décortiquer, c'est quand même ouvrir mille portes et découvrir mille univers, chaque source partant du texte, et pouvant se déployer en fonction de l'Histoire (de l'histoire aussi), de la société, de l'humain, des émotions, etc. Des directions infinies, sur le style, le comment, le pourquoi, le si, etc.

Les étudiants apprennent à ouvrir leurs yeux, et, à partir d'une "matière première" (texte d'un auteur X), arrivent à faire ressortir ou construire autour. Ils auront besoin de ce regard toute leur vie, dans tous les domaines possibles, car tout se tient. Apprendre à analyser un texte ou se plonger dans la méticulosité de la physique ou de la chimie, ou des maths, peu importe, tout ça (à mon sens) tient du double apprentissage. Les études et la vie. Non pas "LA vie", mais une certaine manière de l'aborder, sens en éveil. Evidemment, les textes d'auteurs sont terrain idéal.

Après, si on considère le lecteur chez lui, qui n'est plus un étudiant mais quelqu'un comme toi et moi, qui prend un livre et qui le lit, il n'y a plus les mêmes règles scolaires, mais pour autant le lecteur se saisit du texte et le passe dans son propre filtre pour en retirer un tas de choses.

Je préfère en général (en général = il existe des exception à tout) qu'un texte ne me dise pas tout, absolument tout dans ses moindres détails. J'aime assez y ajouter de ma propre imagination.

Et j'ai envie d'ajouter qu'il n'y a pas plus grand bonheur que de voir vivre des mots, à la fois quand on est auteur que quand on est lecteur !

Qu'importe le moyen, du moment qu'ils fassent vibrer.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De l'auteur au lecteur   

Revenir en haut Aller en bas
 
De l'auteur au lecteur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» De l'auteur au lecteur
» Auteur cherche nouveaux lecteurs ...
» [JC Lattès] L'Enfant perdu de John Hart
» Alexis, auteur et lecteur
» Lecteur, écrivain...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Biblio LU :: A propos de livres-
Sauter vers: