Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 De l'auteur au lecteur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Romane
Administrateur


Nombre de messages : 91099
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: De l'auteur au lecteur   Mar 8 Jan 2008 - 4:56

Citation :
Je ne sais pas si tu te rappel les explications
de texte à l'école, moi oui. Alors outre les débats sur la technique,
ce dont a parlé Laconfiote, quand on mettait en commun nos différentes
impressions sur un texte, très souvent nous n'étions pas d'accord sur
le message et l'émotion ressenti du texte! Faute du lecteur? peut être,
nous sommes de si petits esprits!

Avec le recul des années et l'observation que j'ai pu en faire, je dirais que l'analyse de texte en classe ouvre des perspectives de regard et d'analyse.

Prendre un texte et le décortiquer, c'est quand même ouvrir mille portes et découvrir mille univers, chaque source partant du texte, et pouvant se déployer en fonction de l'Histoire (de l'histoire aussi), de la société, de l'humain, des émotions, etc. Des directions infinies, sur le style, le comment, le pourquoi, le si, etc.

Les étudiants apprennent à ouvrir leurs yeux, et, à partir d'une "matière première" (texte d'un auteur X), arrivent à faire ressortir ou construire autour. Ils auront besoin de ce regard toute leur vie, dans tous les domaines possibles, car tout se tient. Apprendre à analyser un texte ou se plonger dans la méticulosité de la physique ou de la chimie, ou des maths, peu importe, tout ça (à mon sens) tient du double apprentissage. Les études et la vie. Non pas "LA vie", mais une certaine manière de l'aborder, sens en éveil. Evidemment, les textes d'auteurs sont terrain idéal.

Après, si on considère le lecteur chez lui, qui n'est plus un étudiant mais quelqu'un comme toi et moi, qui prend un livre et qui le lit, il n'y a plus les mêmes règles scolaires, mais pour autant le lecteur se saisit du texte et le passe dans son propre filtre pour en retirer un tas de choses.

Je préfère en général (en général = il existe des exception à tout) qu'un texte ne me dise pas tout, absolument tout dans ses moindres détails. J'aime assez y ajouter de ma propre imagination.

Et j'ai envie d'ajouter qu'il n'y a pas plus grand bonheur que de voir vivre des mots, à la fois quand on est auteur que quand on est lecteur !

Qu'importe le moyen, du moment qu'ils fassent vibrer.
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: De l'auteur au lecteur   Mar 8 Jan 2008 - 10:59

Revenir en haut Aller en bas
meley

avatar

Nombre de messages : 2659
Age : 35
Localisation : on dirait le suuuuuuuuuuuud!!!
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: De l'auteur au lecteur   Mar 8 Jan 2008 - 12:35

Ce que je ne comprends pas Ro, désolé, alors que nous sommes assez d'accord sur le fond, tu dis :

Romane a écrit:
On ne deviendra jamais auteur, vrai auteur, si on ne sait pas faire passer ses sentiments par l'écriture"

Là dedans je comprends que l'auteur est celui qui écrit, ça ok, je suis pas encore trop blonde pour comprendre.

Mais je lis aussi, que l'écrivain, le "vrai auteur" est celui qui fait passer ses sentiments, à lui. je chipote? Oui surement. Voila en ce qui me concerne c'est la fin de ce débat. Mais continuer je vous en prie
Revenir en haut Aller en bas
BloodyMary
Appelez-moi Nivéa
avatar

Nombre de messages : 6172
Age : 44
Localisation : Sous ma peau... Peut-être.
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: De l'auteur au lecteur   Mar 8 Jan 2008 - 12:47

Si je puis me permettre, chacun/chacune de vous a un avis intéressant sur la question. Une perception personnelle du "statut" ou "rôle" de l'auteur ou du lecteur et justement, ces perceptions sont aussi polymorphes que le lecteur et l'auteur peuvent l'être (je ne suis pas sure d'être très claire là, désolée).
Toujours est-il que tout ce que vous nous en dites me donne presque envie d'ouvrir un fil intitulé "Ce que j'ai voulu dire ici", qui permettrait aux auteurs de dire, sans les fioritures poétiques du texte, le vrai fond de sa pensée. Non pas parce que les lecteurs ne sont pas capables de comprendre le message -s'il y en a un- mais plutôt par soucis de comparaison. Parce qu'il est vrai que bien souvent, notre ressenti de lecteur diffère latéralement de celui de l'auteur. Et c'est parfois très instructif...

Et pour en revenir aux explications de texte "scolaires", je me souviens de discussion animées avec ma prof de français au sujet de Mme Bovary et du jugement qu'on était censé porter sur elle après lecture du roman. Nous n'étions pas d'accord certes, mais pourquoi ? Parce que je suis comme je suis et ma prof était telle qu'elle est... Vécu, ressenti, tempérament encore et toujours.
Revenir en haut Aller en bas
http://pestenoireetbloodymary.blog4ever.com/blog/index-194693.ht
Laconfiture
Palala
avatar

Nombre de messages : 831
Age : 30
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Re: De l'auteur au lecteur   Mar 8 Jan 2008 - 13:12

Juste pour répondre à Reginelle :

Je suis d'accord avec ce que tu dis : l'auteur écrit, le lecteur lit. C'est pour ça que je disais que le commentaire de texte (pas celui de l'auteur, ça aussi je suis pas une grande supportrice ) était simplement une lecture et non pas une interprétation.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: De l'auteur au lecteur   Mar 8 Jan 2008 - 13:34

meley a écrit:
Ce que je ne comprends pas Ro, désolé, alors que nous sommes assez d'accord sur le fond, tu dis :

Romane a écrit:
On ne deviendra jamais auteur, vrai auteur, si on ne sait pas faire passer ses sentiments par l'écriture"

Là dedans je comprends que l'auteur est celui qui écrit, ça ok, je suis pas encore trop blonde pour comprendre.

Mais je lis aussi, que l'écrivain, le "vrai auteur" est celui qui fait passer ses sentiments, à lui. je chipote?

Je ne peux mieux faire que te remettre ici ce que j'ai écrit plus haut, en précisant plus exactement :

Un vrai auteur fait passer des sentiments. Le
lecteur perçoit ou non les sentiments mis par l'auteur, et associe ou
non les siens propres, en tout cas, de quelque manière que le lecteur
s'y prenne, il vibre, il ressent.


Maintenant, s'il faut analyser quels sentiments passent dans les mots qu'a écrit un auteur, le débat risque d'être sans fin. Quoique je pense qu'il y mette ses propre émotions issues du moment où il écrit, sans qu'il soit question d'analyse psychologique de l'auteur, mais bel et bien de l'instant. Un auteur entre dans ses personnages. Il les fait vivre, il reçoit les émotions de ses personnages. Il les retranscrit.

Il me faudrait bien plus de temps pour essayer d'expliquer ça, bien que je pense qu'on soit à peu près tous d'accord, parmi ceux d'entre nous qui écrivons.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 66
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: De l'auteur au lecteur   Mar 8 Jan 2008 - 14:10

Je ressors de la lecture de ce fil comme je sortais enfant de la messe, sur un "Allez ! la messe est dite"...
Pour le moins, j'espère que nous n'aurons pas une interrogation écrite sur la question, la semaine prochaine.

Grande lassitude...

vrai... faux auteur... ffffffff pour ma part j'ai toujours pensé bon ou mauvais auteur suivant que son écriture soit ou pas aboutie. Et quitte à choquer des puristes, "aboutie" dans le sens que l'auteur a enfin trouvé ce style qui est personnel à chacun.

Et plutôt que vrai auteur et amateur, je préfère (et je n'ai réalisé la différence que depuis peu) auteur abouti et auteur en formation. Et le second n'en est pas moins auteur que le premier.

Quant à être un vrai auteur lorsqu'on sait faire passer ses messages... on sera alors vrai auteur pour celui qui a ressenti quelque chose, et faux auteur pour celui qui n'aura rien ressenti ????

pour moi aussi le sujet est clos...
Revenir en haut Aller en bas
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 66
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: De l'auteur au lecteur   Mar 8 Jan 2008 - 14:11

Laconfiture a écrit:
Juste pour répondre à Reginelle :

Je suis d'accord avec ce que tu dis : l'auteur écrit, le lecteur lit. C'est pour ça que je disais que le commentaire de texte (pas celui de l'auteur, ça aussi je suis pas une grande supportrice ) était simplement une lecture et non pas une interprétation.

là, nous sommes entièrement d'accord... bisou
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: De l'auteur au lecteur   Mar 8 Jan 2008 - 14:29

pfff il ne faut pas tout prendre dans l'absolu, Ré. Quand on essaye de définir quelque chose, on est en recherche. On y va petit bout par petit bout, rien n'est jamais définitif, sauf si on dit "c'est définitif" et je ne vois pas, dans un tel sujet, comment nous pourrions en faire si facilement le tour.

Nous avançons petites touches par petites touches.

Sinon, il serait carrément plus facile de prendre le dictionnaire, de chercher le mot : auteur, le mot : lecteur, et puis basta.

Sauf que c'est bien plus subtil que des simples définitions. Il s'y ajoute tant et tant. Déjà rien que le fait de chercher à comprendre pourquoi on écrit, pour qui on écrit, ce qu'on veut faire de ce qu'on écrit. Et puis le lecteur, que cherche-t-il ? En fait, ce fil était d'abord destiné à savoir le lien entre auteur et lecteur, avec en personnage principal, le texte.

Pourquoi sauter à pieds joints sur "la messe est dite" ? Comme le dit Bloody, chacun d'entre nous vient avec sa pensée de l'instant pour la dire, et peut revenir autant de fois qu'il le veut pour la préciser, la peaufiner. Existe-t-il quelque chose d'immuable dans la vie ?

Personnellement, dans chaque sujet que j'aborde (avec mon ressenti, mes émotions, ce que j'ai appris, mais aussi ce que je continue à apprendre), j'aime à penser continuer à réfléchir sur ce sujet. Tous les sujets. Sinon, mon dieu, quel cloisonnement !

Si on en va par là, quand je dresse une liste de courses je suis auteur... de ma liste de courses, au même titre que Victor Hugo est auteur de la montagne de tout ce qu'il a écrit dans sa vie. Bien sûr, je prends les extrêmes, mais bon.

Je repense à mon fil sur les commentaires, je crois que j'avais pas trop mal résumé le pourquoi et le comment. Le fil d'ici n'était pas du tout axé sur ce qu'est un auteur, mais plutôt sur "est-il impératif qu'un lecteur entre dans la tête de l'auteur, quand il en lit son oeuvre". "Est-il impératif qu'on sache ce que l'auteur avait dans les tripes au moment où il a écrit son texte." "Quelle est la part du lecteur dans la lecture". Et celà, je pense qu'on est à peu près tous d'accord, d'après ce que j'ai pu lire.

Parce que : qu'attend un lecteur d'une lecture ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: De l'auteur au lecteur   Mar 8 Jan 2008 - 15:18

Je repense, du coup, à mes diverses lectures.

Je prends par exemple ce petit bouquin La première gorgée de bière et autres plaisirs, de Philippe Delerm. Des textes courts, des descriptions habilement menées, et en tant que lectrice, plein, plein, plein d'émotions surgies de toutes ces images dressées par Delerm. Des trucs qui reviennent de loin, extirpés de l'enfance, des vacances jeunette, des sensations presque enfouies oubliées surgissant là, et délicieuses.

Je prends Duras Le ravissement de Lol. V. Stein ; elle a donné corps à son personnage et lui a donné des émotions violentes. J'ai reçu tout ça, et en même temps, ça m'a fait plonger dans le mode obsessionnel quand quelque chose me prend la tête et que je le repasse en boucle. En même temps, une admiration pour son tour de force dans la répétition d'une scène qui ne peut pas ne pas revenir, tout le temps, lancinante.

Bien plus jeune, quand j'avais lu Le journal d'Anne Frank, j'ai eu un vrai manque d'elle. J'aurais aimé parler avec elle, vraiment parler. Aller au-delà du livre, on pas par rapport aux émotions ressenties en la lisant, mais par rapport à ses émotions à elle. Encore une approche différente de la lecture.

Toujours à cette époque, Autant en emporte le vent m'avait comblée par la richesse de ses détails et j'avais aimé l'adaptation au cinéma, très fidèle et non décevante. Sauf qu'à la fin, on ne sait pas si l'adieu est définitif ou pas, et la question me torturait. Vont-ils enfin se rejoindre ces deux là qui s'aiment et se déchirent à la fois, sans pouvoir faire autrement ? Eh bien curieusement, j'ai aimé à la fois les détails qui donnaient tout, et l'incertitude de l'après.

Bon et puis bien sûr, une multitude de lectures, qui ne me viennent pas à l'esprit pour le moment et qu'il serait infiniment trop long à développer. Juste un échantillon piqué au hasard, pour dire que les émotions reçues par la lectrice que je suis varient de sources, de raisons, et peuvent aussi ne faire référence qu'à l'instant de l'état dans lequel je suis quand j'appréhende un livre. Sans oublier la maturité. J'ai lu des auteurs que j'ai adoré, plus jeune, et qui ne m'apportent plus cet émerveillement de l'époque. Sans doute parce que j'ai grandi, mûri. Et inversement, je goûte maintenant Molière qui m'était rébarbatif ado, parce que "ce n'était pas le moment" pour moi.

Bref, tout bouge, tout bouge, et dieu que c'est bon !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Laconfiture
Palala
avatar

Nombre de messages : 831
Age : 30
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Re: De l'auteur au lecteur   Mar 8 Jan 2008 - 19:49

Oh non c'est un sujet qui a animé les discussions depuis des siècles, ça ne peut pas se terminer comme ça. Même si je suis d'accord avec la logique du "l'auteur écrit, le lecteur lit", je crois que les frontières sont moins claires que cela. Ce que je veux dire c'est que si l'Art reposait sur cette seule passivité, alors il se serait essouflé depuis longtemps, l'Art prend sa force dans ce qu'il a de mystère et dans ce rapport étrange qu'il crée entre celui qui le produit et celui qui le receptionne.

Je me souviens d'une phrase de Sartre (dont je me souviens pas si bien que ça sinon je la citerais, bref) qui disait que toute oeuvre ne pouvait exister sans lecteur et que c'était le lecteur qui faisait l'oeuvre dans le sens où il l'a validait en tant qu'oeuvre. Et de ce point de vue, on ne peut pas vraiment considérer une oeuvre sans le lecteur (l'auditeur, le spectateur...).

Au fond, c'est un peu mon avis que je donne mais j'aurais tendance à affirmer que l'oeuvre n'appartient jamais à son auteur, dès qu'elle est lue, elle devient automatiquement autre, parce que même le lecteur le plus neutre lira avec sa subjectivité. Et comme j'aime bien les citations dont je me souviens jamais, il y a avait Michel Tournier qui disait quelque chose comme dès qu'un lecteur s'abat sur un livre, il le gonfle de ses rêves, ses idées, ses sensations. Une oeuvre s'enrichie alors, l'auteur lui ni peut rien.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: De l'auteur au lecteur   Mar 8 Jan 2008 - 19:54

Je te rejoins totalement ! De mon p'tit siège, j'ai aussi le privilège de vivre ça avec le public, pour mes pièces de théâtre. Avec, entre deux, le passage des comédiens et leur marque aussi.

Rien que du bonheur ; les mots vivent !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: De l'auteur au lecteur   Mar 8 Jan 2008 - 19:56

Laconfiture a écrit:
Oh non c'est un sujet qui a animé les discussions depuis des siècles, ça ne peut pas se terminer comme ça. Même si je suis d'accord avec la logique du "l'auteur écrit, le lecteur lit", je crois que les frontières sont moins claires que cela. Ce que je veux dire c'est que si l'Art reposait sur cette seule passivité, alors il se serait essouflé depuis longtemps, l'Art prend sa force dans ce qu'il a de mystère et dans ce rapport étrange qu'il crée entre celui qui le produit et celui qui le receptionne.

Je me souviens d'une phrase de Sartre (dont je me souviens pas si bien que ça sinon je la citerais, bref) qui disait que toute oeuvre ne pouvait exister sans lecteur et que c'était le lecteur qui faisait l'oeuvre dans le sens où il l'a validait en tant qu'oeuvre. Et de ce point de vue, on ne peut pas vraiment considérer une oeuvre sans le lecteur (l'auditeur, le spectateur...).

Au fond, c'est un peu mon avis que je donne mais j'aurais tendance à affirmer que l'oeuvre n'appartient jamais à son auteur, dès qu'elle est lue, elle devient automatiquement autre, parce que même le lecteur le plus neutre lira avec sa subjectivité. Et comme j'aime bien les citations dont je me souviens jamais, il y a avait Michel Tournier qui disait quelque chose comme dès qu'un lecteur s'abat sur un livre, il le gonfle de ses rêves, ses idées, ses sensations. Une oeuvre s'enrichie alors, l'auteur lui ni peut rien.


Je souscris et je signe... chinois
Revenir en haut Aller en bas
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 66
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: De l'auteur au lecteur   Mar 8 Jan 2008 - 21:07

Laconfiture a écrit:
Oh non c'est un sujet qui a animé les discussions depuis des siècles, ça ne peut pas se terminer comme ça. Même si je suis d'accord avec la logique du "l'auteur écrit, le lecteur lit", je crois que les frontières sont moins claires que cela. Ce que je veux dire c'est que si l'Art reposait sur cette seule passivité, alors il se serait essouflé depuis longtemps, l'Art prend sa force dans ce qu'il a de mystère et dans ce rapport étrange qu'il crée entre celui qui le produit et celui qui le receptionne.

Je me souviens d'une phrase de Sartre (dont je me souviens pas si bien que ça sinon je la citerais, bref) qui disait que toute oeuvre ne pouvait exister sans lecteur et que c'était le lecteur qui faisait l'oeuvre dans le sens où il l'a validait en tant qu'oeuvre. Et de ce point de vue, on ne peut pas vraiment considérer une oeuvre sans le lecteur (l'auditeur, le spectateur...).

Au fond, c'est un peu mon avis que je donne mais j'aurais tendance à affirmer que l'oeuvre n'appartient jamais à son auteur, dès qu'elle est lue, elle devient automatiquement autre, parce que même le lecteur le plus neutre lira avec sa subjectivité. Et comme j'aime bien les citations dont je me souviens jamais, il y a avait Michel Tournier qui disait quelque chose comme dès qu'un lecteur s'abat sur un livre, il le gonfle de ses rêves, ses idées, ses sensations. Une oeuvre s'enrichie alors, l'auteur lui ni peut rien.

ben c'est ce que je dis depuis le début ma toute belle...

le lecteur lit : ça veut dire ça... il se fait sienne l'oeuvre et la prend comme il la ressent
Revenir en haut Aller en bas
Laconfiture
Palala
avatar

Nombre de messages : 831
Age : 30
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Re: De l'auteur au lecteur   Mar 8 Jan 2008 - 21:14

Oh oui je sais bien, Ré, j'apportais qu'un avis supplémentaire parce que je trouvais que c'était une discussion intéressante...
Revenir en haut Aller en bas
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 66
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: De l'auteur au lecteur   Mar 8 Jan 2008 - 21:28

Laconfiture a écrit:
Oh oui je sais bien, Ré, j'apportais qu'un avis supplémentaire parce que je trouvais que c'était une discussion intéressante...

yep...bisou
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: De l'auteur au lecteur   Mar 8 Jan 2008 - 21:56

Ben les filles, c'est assez fantastique, on dit tous la même chose ! Non ?
Rolling Eyes

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Laconfiture
Palala
avatar

Nombre de messages : 831
Age : 30
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Re: De l'auteur au lecteur   Mar 8 Jan 2008 - 22:36

Et bien allons plus loin alors, si on est assez d'accord sur le fait que le lecteur fait vivre l'oeuvre, est-ce que pour autant on peut dire que le lecteur valide ou non l'auteur ? Ou autrement dit que un lecteur selon qu'il a reçu ou non une émotion, un message, qu'il a pu se projetter dans l'oeuvre ou non peut dire que tel auteur est un vrai auteur ou non (si on peut vraiment parler de "vrai" auteur)... ?

Parce que je prends un exemple qui ne oncerne que moi, lorsque je lis (c'est rare) de lire du Marc Levy, j'ai absolument aucun sentiment enthousiasmant, mais quand même je l'estime comme un auteur... Donc c'est ma foi bien compliqué.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: De l'auteur au lecteur   Mar 8 Jan 2008 - 22:52

Parmi toutes mes lectures, j'en ai adoré certaines et détesté d'autres, suis restée parfois indifférente. Pour autant, elles sont toutes fruit d'auteurs.

Le reste n'est qu'une affaire de goût personnel.


Ceci n'engage que moi, gnagnou-gnagna pas taper mdr

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: De l'auteur au lecteur   Mar 8 Jan 2008 - 22:55

Laconfiture a écrit:
Et bien allons plus loin alors, si on est assez d'accord sur le fait que le lecteur fait vivre l'oeuvre, est-ce que pour autant on peut dire que le lecteur valide ou non l'auteur ? Ou autrement dit que un lecteur selon qu'il a reçu ou non une émotion, un message, qu'il a pu se projetter dans l'oeuvre ou non peut dire que tel auteur est un vrai auteur ou non (si on peut vraiment parler de "vrai" auteur)... ?

Parce que je prends un exemple qui ne oncerne que moi, lorsque je lis (c'est rare) de lire du Marc Levy, j'ai absolument aucun sentiment enthousiasmant, mais quand même je l'estime comme un auteur... Donc c'est ma foi bien compliqué.

C'est quoi un "vrai" auteur ?....Pour moi, y'a les auteurs...ceux que j'aime, ceux qure j'aime pas..;Ceux que j'aime pas mais dont je suis bien obligé de reconnaître qu'ils écrivent bien même si ce qu'il racontent ne m'intéresse pas...Y'en a qui m'enthousiame un moment...Il y a ceux que j'aime pour leur style...ceux que j'aime par ce qu'il m'apportent...Des que j'ai aimé et que je n'aime plus..;D'autres qui me sont essentiel....que sais-je ?
Revenir en haut Aller en bas
Laconfiture
Palala
avatar

Nombre de messages : 831
Age : 30
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Re: De l'auteur au lecteur   Mar 8 Jan 2008 - 23:01

Là est bien le problème à partir de quel moment on peut parler de quelqu'un en tant qu'auteur ?

J'ai une acception très large de ce terme personnellement mais quand même...
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: De l'auteur au lecteur   Mar 8 Jan 2008 - 23:07

Trésor de la langue française informatisé

Auteur (en matière littéraire, j'ai laissé la généralité de côté) :

Domaine des arts, des sc. et des lettres. Celui ou celle qui, par occasion ou par profession, écrit un ouvrage ou produit une œuvre de caractère artistique.
Celui ou celle qui a composé une œuvre de littérature, de sciences ou d'art (musique, peinture, sculpture...).

Celui ou celle dont la profession est d'écrire des romans, des pièces de théâtre, des œuvres d'imagination en vers ou en prose.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
jean paul

avatar

Nombre de messages : 543
Age : 66
Localisation : marseille FRANCE
Date d'inscription : 28/10/2007

MessageSujet: Re: De l'auteur au lecteur   Mer 9 Jan 2008 - 19:42

Pourrait-on tenter le parallèle avec les vins ? (peut-être un peu spécieux... mais bon)

Je ne suis pas un grand spécialiste des vins ( ni des auteurs malheureusement...)

Mais comme je suis plutôt jouisseur de nature, il y a les vins qui me font rêver , qui m'emportent , qui me procurent des émotions que je ne peux pas vous décrire tant mon vocabulaire est pauvre, ils m'évoquent des senteurs , ils flattent mes yeux pour leur couleur, leur beauté.......et pourtant , je suis bien incapable de dire qui ils sont, d'où ils viennent , qui les a fabriqués et comment.....mais ils me plaisent , là au milieu du ventre, dans mes tripes.

Je ne peux pas dire grand chose sur ces vins, si ce n'est que leur auteur (euh...... je veux dire l'éleveur) est un bon éleveur qui ma procuré du plaisir.

Et un auteur pour moi... à quelque chose près c'est pareil. Je ne me pose pas trop de question pour savoir qui il est (ou n'est pas)
Revenir en haut Aller en bas
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: De l'auteur au lecteur   Mer 9 Jan 2008 - 20:08

jean paul a écrit:
Pourrait-on tenter le parallèle avec les vins ? (peut-être un peu spécieux... mais bon)


tchin
Revenir en haut Aller en bas
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: De l'auteur au lecteur   Mer 9 Jan 2008 - 21:20

Tiens !...un sujet intéressant..... tchin
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: De l'auteur au lecteur   Mer 9 Jan 2008 - 21:56

jean paul a écrit:
Pourrait-on tenter le parallèle avec les vins ? (peut-être un peu spécieux... mais bon)

Je ne suis pas un grand spécialiste des vins ( ni des auteurs malheureusement...)

Mais comme je suis plutôt jouisseur de nature, il y a les vins qui me font rêver , qui m'emportent , qui me procurent des émotions que je ne peux pas vous décrire tant mon vocabulaire est pauvre, ils m'évoquent des senteurs , ils flattent mes yeux pour leur couleur, leur beauté.......et pourtant , je suis bien incapable de dire qui ils sont, d'où ils viennent , qui les a fabriqués et comment.....mais ils me plaisent , là au milieu du ventre, dans mes tripes.

Je ne peux pas dire grand chose sur ces vins, si ce n'est que leur auteur (euh...... je veux dire l'éleveur) est un bon éleveur qui ma procuré du plaisir.

Et un auteur pour moi... à quelque chose près c'est pareil. Je ne me pose pas trop de question pour savoir qui il est (ou n'est pas)

Alors là, fallait y penser ! Je crois que nous pourrions monter une cave, les LUs, et que nous saurions titiller nos papilles sans le moins du monde fouiller les archives pour savoir qui, que, quoi, comment. Tu es en plein dans le sujet !
Evidemment, si l'éleveur trinque avec nous au chais, nous lui dirons notre plaisir gustatif, contentement du palais. Et il rosira de plaisir et c'est bien normal. Mais nous goûterons tout pareil sans lui. (A mon avis, le producteur de piquette n'offrira pas à domicile, la dégustation de son vin).

Pour le plaisir tchin

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De l'auteur au lecteur   

Revenir en haut Aller en bas
 
De l'auteur au lecteur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» De l'auteur au lecteur
» Auteur cherche nouveaux lecteurs ...
» [JC Lattès] L'Enfant perdu de John Hart
» Alexis, auteur et lecteur
» Lecteur, écrivain...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Biblio LU :: A propos de livres-
Sauter vers: