Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Caverne moquette - Création Romane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Caverne moquette - Création Romane   Jeu 10 Jan 2008 - 3:31

" CAVERNE - MOQUETTE "

Génération-Ado 2003/2004

Création de Romane

Avec

Gwen
Yann
Kévin
Bastien
Olivier (dit CO2)
Olivier (dit Olive)
Christelle
Celyne
Sarah
Marie
David
Marine
Audrey



Base des Costumes : Collants blancs (ou chair) pour tout le monde. Tee shirt blanc (sans inscription) pour tout le monde. Suivant les scènes, on ajoute un ou deux accessoires maximum.

Merci à Hervé Estébétéguy de m'avoir permis d'utiliser son texte en illustration enregistrée en studio, pour l'intro de la pièce.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/


Dernière édition par le Jeu 10 Jan 2008 - 3:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Caverne moquette - Création Romane   Jeu 10 Jan 2008 - 3:37

Scène 1

Scène faiblement éclairée.
Musique « néant » en sourdine. Voix Romane enregistrée en studio.


Au fur et à mesure que l'on entend le texte, chacun vient se placer en arrêt sur image pour finir par représenter deux tribus qui s’affrontent.

Un tourbillon noir, étrange et magnétique.
Un temps.
Des étincelles, des boules de feu.
Un temps.
Une sphère rougeâtre et cuisante.
Un temps.
Un coup de froid glacial et rude.
Un temps.
Une sculpture terne aux reliefs tranchants.
Un temps. Un temps.
Des craquements sourds formant un puzzle.
Un soupir.
Une coquille s’éclatant dans l’espace.
Un demi-soupir.
Une giclée de lumière belle et chaleureuse, éblouissant l’espace.
Un temps.
Le soleil contre la glace : un frémissement permanent.
Un très long temps.
Une première couleur : le bleu.
Une pause.
Une particule s’égarant sur ce nouveau globe.
De nouveau, un très long temps.
Une graine, puis deux graines, puis une infinité de graines.
Un temps.
Une nouvelle couleur : le vert, puis plusieurs couleurs ; le rouge, le jaune, le blanc, le rose.
Un soupir.
Une odeur, plusieurs odeurs.
Un temps.
Un craquement, celui d’un œuf.
Un demi-soupir.
Un cri.
Un temps.
Un animal, un oiseau, un poisson.
Un temps.
Un combat, du sang, la peur…
Un très très très très long temps.
Une apocalypse.
De nouveau, un œuf, des animaux, un singe… un homme.
Un infime quart de soupir.
Un homme, une femme, un bébé, du feu, des armes, un combat, une tribu, un chef, un territoire, de nouveau un combat, un roi, un combat, un territoire, une machine, des machines, un territoire, un chef, une machine plus puissante, une machine encore plus puissante, un nouveau chef, un territoire, une locomotive, l’électricité, le béton, une voiture, un président, un gratte-ciel, un territoire, un avion, une télévision, un ordinateur, un portable, Internet, une bombe très puissante, une bombe encore plus puissante, et toujours aucun soupir, ni même un quart de soupir et une nouvelle machine ultra puissante.
Et une nouvelle apocalypse…

Montée en puissance de la musique - Animation de l’image fixe :
Deux tribus s’affrontent. L’une tente de prendre une femme à l’autre tribu. Un autre trouve le moyen d’inventer le feu. Les deux tribus finissent par s’entendre : Elles feront ensemble griller un animal pour le dévorer. La femme reste dans sa tribu, l’autre repartira avec une branche enflammée, après avoir partagé le feu avec l’autre tribu.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Caverne moquette - Création Romane   Jeu 10 Jan 2008 - 3:42

Scène 2


David revient sur scène,conservant son costume des cavernes,. Il s’assoit (avant scène côté) comme un homme d’affaires civilisé,sauf que c’est un Gay. En parlant, il ouvre la mallette, sort une paire de lunettes, un tournevis, un bout de planche avec deux trois fils électriques, et commence à bricoler.


David Parmi vous, il y a des manutentionnaires, des plombiers, des informaticiens, des techniciens de surface, des restaurateurs, des avocats, des infirmières, des secrétaires, des directeurs, des élus, des parents, des profs, des voisins, les voisins des voisins, des jeunes et des moins jeunes… Peu importe. Qui que vous soyez, vos ancêtres viennent de vous être présentés.


Il regarde le public, pose
tout et vient en avant scène.


David Vous ne vous êtes pas reconnus ? Pourtant, y’a comme un air de famille… (il scrute le public) Ben quoi, faites pas cette tête là ! Vous êtes vexés ? Faut bien que vous veniez de quelque part, hein ? Qu’est-ce qui vous gêne ? Le look ? Mais c’est rien du tout, le look ! Juste une question de bouts de tissu et de frisettes ! (Comme s’il avait entendu quelqu’un lui dire quelque chose, dans le public) Hein ? Le mode de vie ? (Il montre quelqu’un du doigt dans la salle) Allez, allez ! Chipote pas ! C’est qu’une question de moyens, le mode de vie. Deux trois petites inventions, et hop… on croit qu’on a inventé le monde ! Arrête de rêver !

Il revient s’asseoir.

David Qu’est-ce que je disais ? Ah oui : "Vos ancêtres". C’est que vous en avez, des ancêtres ! On croit toujours qu’on est seul au monde, eh bien non ! Y’a vous… et eux ! Une épidémie d’ancêtres, je vous dis ! Veinards… Et après ? On ne fait que traverser le temps, pour devenir à notre tour l’ancêtre des suivants !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Caverne moquette - Création Romane   Jeu 10 Jan 2008 - 3:56

Scène 3 - César & Cléopâtre


Musique « Final Fantasy »


Les esclaves : Bastien, Kevin, CO2 L’intérimaire : David – Le chef : Olive – César : Yann – Cléopatre : Célyne – Les servantes : Sahra, Christelle, Marine – L’amuseur : Gwen – Le cadeau : Marie – La porteuse de jarre : Audray

Deux espaces scéniques : le palais de Cléopâtre et le chantier de construction d’un palais en l’honneur de César. Entrée de tous les garçons torse nu. Ils tirent péniblement une corde. Au bout de la corde, une lourde pierre. Olive les mène au fouet.

Olive Quelle décadence, par tous les dieux ! On m’envoie des bons à rien ! Allez ! Du nerf !

David(allure de gay, qui n'avait pas quitté la scène) Merde ! Je suis à la bourre ! Je vais me faire jeter aux lions !

Il se lève et court en coulisses. Il revient en esclave se joindre aux autres.. La pyramide se construit péniblement.

Bastien (à Kévin) Dire que hier encore, je mangeais la garbure avec Cléopâtre…

Kévin Les temps sont durs. Moi, hier, je faisais la même chose qu’aujourd’hui.

CO2 (zélé) Si vous parlez, le chef va pas aimer !

Bastien Toi, le lèche-spartiates, on t’a rien demandé. (à Kévin) Méfie-toi, il
est louche. Il répète tout pour se faire bien voir, en espérant obtenir la faveur de devenir garde pyramide…

Kévin Il peut toujours courir. Il finira comme tout le monde : jeté aux crocodiles.

Olive
Du nerf, j’ai dit ! C’est pas une niche à chien, que vous construisez ! C’est le palais de Cléopâtre pour César ! Allez ! Allez !

Kévin Ce salaud ! Il a le ventre plein, lui.

Bastien Ouais, t’as raison. A force de pas manger, je me vois les côtelettes, que ça me fait pitié…

David (arrive en courant et se met au boulot) Eh, les gars ! J’suis le nouvel intérimaire !

CO2 Bienvenue au club, le nouveau. Un conseil, tu bosses. Le chef a dit…

Bastien "Le chef a dit…" (à David) Fais gaffe. Avec lui, le chef a toujours raison…

Au palais : Cléopâtre entre, suivie de deux servantes, Marine et Sarah. Elle s’allonge sur les chaises. Une servante lui tend un plateau de fruits, l’autre une boisson.

Cléopâtre Est-ce bien, ainsi ? (elle prend une pose recherchée)

Sarah Ô Cléopâtre, tu es la plus belle. Il n’y a rien à retoucher.

Cléopâtre Le drapé ?

Christelle (inspecte bien la tenue de Cléopâtre) Pharaonique, ô Cléopâtre.

Cléopâtre La coiffure ?

Sarah (inspecte bien la coiffure de Cléopâtre) Basiquement Pyramidale, ô
Cléopâtre.

Cléopâtre Le grain de peau ?

Christelle
(inspecte bien le grain de peau de Cléopâtre) Alexandrin, ô Cléopâtre.

Cléopâtre Le nez ?

Sarah (inspecte bien le nez de Cléopâtre) Conquérant, ô Cléopâtre.

Cléopâtre Bien. Je suis prête. Qu’est-ce qu’il attend, César : la fonte du royaume ?

Marine (arrive en courant) Ô Cléopâtre, César arrive séant ! Il est suivi d’une multitude de porteurs, chargés comme des mulets. Plus que la dernière fois.

Cléopâtre Tant mieux ! Tant mieux ! On ne rend jamais assez hommage à la plus stratégique des Reines… MÔAAAA. Fais le entrer, César.

Marine
Oui, Cléôpâtre. Voilà. Voilà. (elle se précipite pour faire entrer César)

César entre, très droit, suivi de Gwen-Dorémis, Marie-Césarienne et Audrey-porteuse de jarre (un cubi de Fino)

César Avé, Cléopâtre.

Cléopâtre Avé, César. As tu fait bon voyage ?

César Ma foi, oui. Je suis étonné : je n’ai pas vu grand monde sur les routes. D’ordinaire, elles grouillent de miséreux. Ton peuple se serait-il à ce point enrichi, que les mendiants et les brigands n’existeraient plus sur cette terre où depuis toujours on ne voyait qu’eux, ô Cléopâtre ?

Cléopâtre
Mon cher César, tes insultes me font penser que tu es en pleine forme. Eh bien tant mieux. Je me réjouis de recevoir l’Empereur teigneux qui subsistait dans ma mémoire.

Ils se toisent en grimaçant un sourire hypocrite. Cléopâtre lui fait une place près de lui. Il s’assoit.

Chantier de construction. Pendant ce temps, les esclaves continuent à transporter des pierres. Ils sont épuisés.

Olive
Vite ! Plus vite ! Encore plus vite ! Toujours plus vite !

Kévin J’en peux plus…

David Plus… plus…

CO2 Mauviettes ! Que des omelettes, ces miteux !

Olive Taisez-vous, les chiens ! On se remue !

CO2 Oui chef ! A vos ordres, Chef !

Bastien
(se redresse péniblement) Si ça continue, je me plains au Syndicat !

Kévin Le Syndicat d’Initiatives ?

David
L’inspection du Travail.

Olive J’ai dit on se la boucle ! C’est compris ?

Bastien
Y’a encore quatre carrières à vider… J’arriverai jamais… J’ai faim…

CO2 Le chef a dit…

David
(parodie) "Le chef a dit… le chef a fait…" Tu sais que tu nous les gonfle menu-menu, toi, avec ton chef ?

Dans le palais.

Cléopâtre Veux-tu te désaltérer, César ? Une petite bière bien fraîche ?

César Permets-moi de t’offrir plutôt le nouveau produit d’une récolte étonnante. Je t’ai porté du Fino de la Gaule Narbonnaise. Un vin rare. (Il fait un geste à la porteuse de jarre, qui vient servir)

Cléopâtre (goûte) Quel nectar, César ! (elle vide son verre d’un trait)

César Méfie-toi, il monte vite au nez. (comme elle se vexe, il
enchaîne)
Je t’ai aussi porté une profession en voie d’apparition. (Il claque des doigts. Marie-Césarienne avance)

Cléopâtre Qu’est-ce ?

Marie Je m’appelle Césarienne, ô Cléopâtre.

Cléopâtre
Et alors ?

Marie Je suis issue de la famille des plus grands médecins qui veillent sur la santé de César.

Cléopâtre
(à César) Je ne suis pas malade, que je sache ! (elle tend son verre à la porteuse de jarre et s’en jette un petit dans le cornet)

César Certes, Cléopâtre. Certes. Mais tu es femme et la Césarienne
(il montre Césarienne de la main) te servira un jour. Tu peux m’en croire. Plus tard, je t’offrirai un autre de mes sujets. Il est actuellement en cours
d’études. (il tend son verre à la porteuse de jarre et s’en jette un petit
dans le cornet)


Cléopâtre (radoucie) Ah ouiiiiii… ? Qu’est-il donc ?

César Stérilet ? Oh, tu verras. Un petit génie en puissance. Mais je n’ai pas fini. Dorémis !

Yann approche. César claque des doigts. Yann chante pour Cléopâtre. Cléopâtre boit verre sur verre. César aussi. La chanson de Yann finit par virer vers "Ah ce petit vin blanc, qu’on boit sous les tonnelles, quand les filles sont belles, du côté de Nogent ! lalalala lalère…" Ils sortent tous en laissant le plateau de fruits.

Marie reste sur scène.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Caverne moquette - Création Romane   Jeu 10 Jan 2008 - 3:59

Scène 4 – Intermède temporel

Marie s’approche du plateau, prend une grappe de raisins et grappille.

Marie Vous voyez qu’à l’époque, vous avez commencé à bien structurer la société. Déjà, on fait bien la différence entre les uns (elle mime l’esclave entrain de traîner une pierre) et les autres (elle s’allonge sur les chaises, comme Cléopâtre). On ne peut pas se tromper. Ou alors, c’est qu’on y met de la mauvaise volonté. (un grain) Certains sont un peu plus difficiles à cerner, mais ne vous inquiétez pas, avec un peu de flair, vousy parviendrez (en mangeant du raisin) Alors, en résumé : Cléopâtre et César ont pris une bonne cuite et se sont brouillés les papiers, réconciliés, re-brouillés, re-réconciliés, etc… etc… etc… (un grain) Pendant ce temps, le palais de César a fini par être achevé, les esclaves sont morts, on n’en parle plus et même on s’en fiche. (un grain) De toutes façons, le palais est aujourd’hui squatté par les touristes et les pierres sont bombardées de graffitis du style "Zézette je t’aime" ou "Popaul et Simone pour la vie" alors que si ça se trouve, ça fait belle lurette qu’ils ont divorcé. (elle regarde quelqu’un dans le public) Comment ça, ils n’ont pas encore divorcé ! Eh bé ça ne va pas tarder. (elle reparle à tout le monde et remange du raisin) Je l’ai acheté sur le marché. Il était pas très cher et il est pas mauvais. Bref. Revenons à nos ancêtres : une poignée de grossesses, quelques accouchements dans l’authentique douleur respectable des futures mères, quelques années de plus, on recommence et hop ! on change de mode et on continue. (elle mange plus longuement du raisin) La culture des ancêtres, ça demande du temps, de la patience et une terrible faculté d’adaptation. Mais quand on veut… on peut !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Caverne moquette - Création Romane   Jeu 10 Jan 2008 - 4:12

Scène 5 - Moyen-Age

Musique Moyen-Age. Yann Charles le Chauve, entre, accompagné de Célyne Dame Frénégonde. Ils s’installent au centre. Arrivent les belles (Christelle, Marine, Sarah) et Audrey Damoiselle Isabeau (maîtresse de Charles le Chauve), Gwenn (Troubadour de l’Adour) et Marie (Trouvère de la Loire). Chacun prend sa place.

Charles le C
Dame Frénégonde, le printemps, clément, me permet enfin de témoigner des tendres sentiments que j’ai pour vous. En votre honneur, j’ai organisé une cérémonie chevaleresque. J’espère régaler votre nature… euh… pétillante.

Frénégonde Mon cher Seigneur, je nourris pour vous les mêmes sentiments. Vous me flattez et je suis impatiente. Très. Je suis friande de ces spectacles… euh… virils et musclés. Autant que vous l’êtes du spectacle de la blancheur des seins de ces damoiselles (elle montre les Belles, notamment Isabeau)

Charles le C Ce ne sont, Frénégonde, que des amusements de l’œil. Mon cœur est à vous, tout entier, tout dévoué, tout neuf, tout…

Frénégonde
Soit. Tout. Tout-tout (elle aboie). Ô mon Seigneur Charles, vous m’offrez là un amour animal, sauvage, puissant !

Ils se toisent avec ironie, sourire jaune.
Les Belles discutaillent entre elles.

Marine
J’ai le cœur tournebouleté, tout chavirelé,. Mon preux chevalier, Lancelot du Lac, va bientôt apparaître. Et le Chevalier Bidouille la Quenouille ! et le chevalier…

Christelle Oh, Amie ! Laissez-en un peu aux autres ! Moi aussi je frémis dans l’attente.

Sarah Nom d’un palais ! Mes rêves sont emplis de valeureux chevaliers à tel point que je ne saurais lequel choisir ! Qu’en penses-tu, Isabeau ?

Audrey Mon cœur est déjà comblé ! Mon bien aimé est là, assis, à deux petits pas de moi ! Charles le Chauve n’est-il point le plus beau, le plus fier, le plus noble, le plus troublant…

Christelle Isabeau ! Dame Frénégonde est promise à Charles le Chauve. Qui peut l’ignorer ? Tu ne peux pas penser…

Audrey Oh mais siiiiiiiii…

Sarah (aux autres belles) Elle peut faire, aussi : Elle a déjà consommé avec lui.

Les autres
Oh ! Isabeau !

Audrey (un rire léger) Quel mal y-a-t-il ! L’Amour, l’amour, l’amour… !

Yann envoie une œillade furtive à Isabeau, qui lui envoie un baiser du bout des doigts.

Charles le C Présentation des Chevaliers !

Olive salue Charles et Frénégonde, tandis qu’entrent les chevaliers et CO2.

Olive
Voici, Messire Charles, les plus valeureux chevaliers du royaume. Ils n’ont jamais failli à leur devoir et ils ont bravement combattu pour sa Majesté le Roi.

Kévin Chevalier Arthur Martin, pour vous servir, Messire. J’ai reçu trois Molières pour la meilleure mise en scène sur les terres du Roi.

Bastien Chevalier Lancelot du Lac à vos pieds, Seigneur. L’on m’a remis le César des 36 chandelles pour mon endurance aux banquets clôturant les combats.

CO2 Bidouille la Quenouille, au service de mon Maître bien aimé. Ah ça par exemple, mais… où est-elle ?

David
(Efféminé. Arrive en courant, essoufflé) Désolé… Un petit ontre-temps… Chevalier à la bourre, Messire Charles. Deux sept d’or m’ont été décernés pour la meilleure interprétation féminine du tournoi des cinq royaumes. (à CO2) Pousse-toi de là, vermine ! (à Charles) C’est une âme simple, mais qui sait efficacement me renseigner sur l’ennemi.

Yann Que le tournoi commence et que le meilleur gagne ! (échange de sourires avec Audrey et sourire hypocrite à Céline)

Le tournoi commence. Longuement. C’est David qui gagne à chaque fois. Les Belles ne se tiennent plus, très assidues et elles fondent devant les biceps des chevaliers…Applaudissements

Yann Chevalier à la bourre, je vous félicite pour votre bravoure. Je vous nomme Chevalière de la table ronde et pour récompenser votre victoire, je vous invite à prendre place près de Dame Frénégonde afin de goûter les délices des festivités. Dame Frénégonde, permettez-moi de vous présenter notre troubadour de l’Adour. (Il frappe dans ses mains)

Entrée de Gwenn. Il déclame. Les belles en profitent pour séduire David, qui lui n’a d’yeux que pour Gwen

Gwenn Nul soleil ne l’illumine, car elle est d’une couleur si pure, si claire et si resplendissante, que le soleil qui éclaire dans l’eau de la Fontaine Amour les doubles cristaux, serait obscur et troublé auprès d’elle. Aucun autre soleil ne brille là, que cette escarboucle flamboyante. Elle exile la nuit et crée le jour qui dure éternellement, sans fin ni commencement, et reste volontairement immobile sans traverser minuit ni graduation aucune qui puisse diviser l’heure. De ce soleil, les rayons ne troublent ni ne gênent les yeux de ceux qui le regardent et ne les éblouissent pas.

Puis il chante la poésie avec sa guitare. Les chevaliers invitent les belles à danser. CO2 dérobe ce qu’il peut et mendie.

Bouche gourmande et convoitise
Tendent vers vous, mon beau Seigneur,
Tendre jeunesse et gourmandise
Pour un baiser contre mon cœur.

N’y songez point, ô Damoiselle !
Vous ne sauriez, de moi éprise,
Vous contenter d’un vieux rebelle
Au corps trop lourd et tempes grises.

Je vous en prie ! Je suis pucelle ;
Apprenez-moi ! Fi de votre âge !
Regardez-moi : suis-je moins belle
Que votre épouse ? Ah, quel dommage !

Mais non, Margot ! Je suis usé,
L’amour n’est plus qu’un souvenir…
Ces choses là, même un baiser,
M’ennuient vraiment. Je vais partir.

Tout le monde applaudit. Révérence des belles et des chevaliers. Chacun regagne sa place.

Frénégonde
Mon cher Charles, de Gaule, vous êtes le meilleur pour divertir vos gens. Je suis conquise. Je voudrais en échange, vous faire connaître ma Trouvère de la Loire.

Elle frappe dans ses mains, Marie entre et déclame. Bastien sort discrètement.

Marie
Ton cœur à blancheur de colombe
Niché entre dunes et combes,
Qui bat sous ton sein doux et beau,
M’a rendu fou, mon Isabeau !

Je serai son roi qui succombe,
Abdique devant lui, qui plombe
Le mien… Mon poumon et mes lombes
Sont orage, éclair et flambeau,
Par ton cœur.

Ta toison, couleur de palombe,
Fait pleuvoir mes émois en trombes
Sous ma chemise au gris jabot.
J’étais suzerain, suis ribaud,
Et le vassal, jusqu’à la tombe,
De ton cœur.

Applaudissements.

Bastien (Voix off) Ouverture du banquet !

Tout le monde se rue vers les coulisses.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Caverne moquette - Création Romane   Jeu 10 Jan 2008 - 4:15

Scène 6 – Intermède Royal

Yann et Céline restent sur scène. Pendant qu’ils parlent, CO2 vient poser une couronne sur la tête de Yann, lui donne une grosse paire de lunettes, ajuste une minerve (sur laquelle on a dessiné les pointillés et les ciseaux "à découper") autour du cou de Célyne et place entre eux sur le banc un jeu de petits chevaux.

Yann Personnellement, ça ne m’étonne pas. J’ai toujours su, au fond, que j’avais des prédispositions pour régner. Que voulez-vous : ce n’est pas donné à tout le monde. Il faut pour cela un truc de plus que les autres, une mission qui ne peut pas convenir à… (il montre le public) n’importe qui, par exemple. Vous n’y êtes pour rien, simplement vous n’étiez pas destinés à la voie royale. Premièrement, vous n’avez pas mon allure. Deuxièmement, vous n’avez pas la finesse de mes gestes. Troisièmement, vous n’avez pas mes capacités. Et c’est tant mieux ! Comment voudriez-vous que le monde tourne rond, si le pouvoir était dilapidé entre toutes les mains ! Non ! Non
non ! C’est très bien ainsi, croyez-moi. (autoritaire) D’ailleurs, croyez-moi.

Célyne
Evidemment, le règne est plus difficile pour une femme. A cause des maîtresses. Ben oui… parce que depuis belle lurette les hommes prennent des maîtresses. Vous me direz que la femme trompée peut à son tour devenir la maîtresse d’un autre homme. Certes. Mais dans ce cas, elle ne règne plus : elle est la seconde de son amant. Ah, ce que la vie est mal faite, tout de même ! Donc, je règne comme je peux, en alternance avec mon nez conquérant et les maîtresses de mon promis. Il y a plein d’avantages, malgré tout. Les fringues sont sympas, j’ai des serviteurs à gogo et je me fais tous les cocktails du royaume. Les inconvénients… à part les maîtresses… je ne vois pas. Vive le trône, hein ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Caverne moquette - Création Romane   Jeu 10 Jan 2008 - 4:19

Scène 7 - Révolution 1789

Yann(Louis XVI) et Célyne(Marie-Antoinette) jouent aux petits chevaux. Musique « Barry Lyndon ». CO2, le serviteur, cire un sabot.

Yann (soupçonneux) Qu’est-ce que tu fais, mécréant !

CO2 Mais… je cire, Sire…

Soudain, on entend une rumeur à l’extérieur.CO2 se précipite à la fenêtre, côté Jardin

CO2 Sire, Sire ! Les sujets sont
aux portes du palais ! Ils sont déchaînés et menacent de forcer les
portes !

Yann Mais non ! Mais non ! Que diable ! Notre cheval est le plus rapide, notre personne est la plus précieuse et ils ne sont que des pauvres. Pouah !

Céline 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12… Louis, pendant que vous parlez, j’avance ! Double six, je recommence !

David (Voix off) Nous sommes ici par la volonté du peuple et nous n’en sortirons que par la force des baïonnettes !

CO2 Vous entendez, Sire ? Je crois que cette fois c’est sérieux ! Ils menacent d’avancer l’insurrection de Juin 1832, même s’il faut réécrire tous les manuels d’Histoire. Ils disent qu’il leur suffit de monter quelques barricades dans la ville et d’y faire mourir un dénommé Gavroche sous les yeux d’un certain Victor Hugo, pour que vous n’existiez plus une bonne fois pour toutes.

Yann Ne bousculons pas le calendrier, Saperlipopette ! Jette leur quelques louis d’or ! (à Célyne) Pour une poignée de dollars, nous obtiendrons la paix, ma chère.

Céline Mais vous perdez la tête, Louis ! Une poignée, c’est un maillon de ma prochaine chaîne !

Yann Ah coquette de coquette ! Je vous reconnais bien là ! 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7…

Entrée en masse des sujets. Mêlée, ils entraînent Yann et Céline.

Tous (Voix off) Le roi est mort, vive la république !

Ils reviennent aussitôt en scandant "A la Bastille ! A la Bastille !" Ils traversent la scène et reviennent au milieu. Olivier monte sur le banc. A
chacune de ses phrases, tout le monde crie "oui ! oui !" Pendant ce temps, David accroche la déclaration des droits de l’homme.


Olive Il faut instaurer la République et ses lois ! Toi ! Tu seras Premier Ministre ! Toi ! Ministre de la Justice ! Toi Ministre de l’intérieur ! Toi, Rapporteur des Lois ! Toi Premier Consul ! Citoyenne Charlotte Corday (il montre Sarah) … euh, c’est bien toi qui connais Marat ? (elle fait signe que oui) tu seras chargée de la plomberie… surtout en matière de baignoire ! Toi (A Gwenn) tu seras Ministre des arts et des lettres !

Liesse générale. Gwenn monte à son tour sur une chaise.

Gwenn
Ministre auteur compositeur, pour vous servir, mes amis ! Il me vient un petit air… (il fait la la la avec hésitation, sur l’air de la
Marseillaise)
mais laissez-moi quelque temps pour en achever l’écriture : nous en ferons un tube classé premier au hit parade !

David
En avant, citoyens ! Gavroche peut attendre une occasion plus propice ! Vive la République !

Tous Vive la République ! Vive la République ! Vive la République !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Caverne moquette - Création Romane   Jeu 10 Jan 2008 - 4:23

Scène 8 – Les Belles

Les trois belles restent sur scène. Dialogue caricature des nouilles série TV. Elles se tortillent et minaudent.

Sarah
Eh les filles !

Les autres Quoi…

Sarah
Vous savez pas ?

Les autres Non… Quoi… ?

Sarah J’ai trouvé le journal de Louis XVI dans le grenier… J’savais même pas qu’il y avait un grenier à la maison…

Les autres
Ah bon… ?

Sarah Ouais les filles… Y’a un grenier à la maison…

Christelle
Oh… Y’a un grenier dans sa maison… Ben mince alors… Et il est où…

Sarah Ben… dans la maison…

Christelle Ah ben ça alors…

Sarah N’empêche, j’ai trouvé le journal intime de Louis XVI dans le grenier…! C’était pas un roi, Louis XVI… ?

Marine J’me rappelle plus, j’étais pas née…

Christelle Ce que tu es bête alors… Mais si, c’était un roi… Je savais pas qu’ils savaient écrire, à cette époque là…

Sarah Eh ben, vous savez quoi… ?

Les autres Non…

Sarah
La dernière fois qu’il a écrit, c’était le 14 Juillet 1789… Mais je sais pas pourquoi il a écrit ce jour là… parce qu’il a écrit juste un mot… "Rien"…

Les autres
Ah oui… ? Ben c’était parce qu’il ne s’était rien passé…

Sarah N’empêche… il avait de la chance d’être roi, hein… ?

Les autres Oui…

Christelle Mais on s’en fiche, hein… ? Parce que nous, oh là là… ! On ne s’ennuie jamais… hein… ?

Marine Ben oui… Le temps de se maquiller et la journée est passée… !

Christelle
Ce que le temps passe vite, alors… !

Sarah C’est incroyable, même…

Marine Et même, c’est incroyable…

Sarah C’est ce que je viens de dire…

Christelle Eh ben comme ça, on en est sûres…

Les autres Ben oui…

Marine
Et on fait quoi, maintenant… ?

Christelle
On laisse passer le temps… Il paraît que c’est le thème de la pièce…

Sarah Ah bon… ? La pièce a commencé… ? Oh là là, vite, il faut que je me remaquille…

Elles sortent en minaudant et en parlant toutes les trois en même temps.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Caverne moquette - Création Romane   Jeu 10 Jan 2008 - 4:34

Scène 9 - Belle Époque

Musique (Bourvil « Ah mesdames et messieurs, quelle impatience… ». Passage de la De Dion, hésitante (aucun accessoire, les 4 passagers – Yann Général, Olive De Dion, Célyne femme du Général, Audrey fille de Bouton, maîtresse du Général - avancent à petits pas saccadés et sont cahotés ensemble). Elle est doublée par Garin (Bastien) et Trousselier (CO2) qui ont pour vélo sur scène un guidon chacun. La De Dion cale. Petite panique. Puis elle redémarre et vient se garer. Pendant ce temps, les trois belles arrivent et installent leur pique-nique (mime). Toulouse-Lautrec installe son chevalet et sa peinture (mime). Les passagers de la De Dion s’installent à leur tour pour pique niquer.

Général
(à Olive) Cher ami, vous m’avez convaincu. C’est sans aucune hésitation aucune que je signe votre proposition. (à Audrey, très charmeur) Mademoiselle Bouton, compliments à Monsieur votre père. Ce fut un choix judicieux que celui d’associer De Dion et Bouton pour fabriquer un engin aussi révolutionnaire.

De Dion
Mon Général, vous serez l’un des premiers à entrer dans l’ère de l’automobile. Vous ne le regretterez pas.

Générale (à Audrey, rudement) Mon époux, le Général Le Sombre de Basse
Cloque, se montre fort… euh… (elle la regarde de la tête aux pieds)enthousiaste… Mais il se lasse tellement vite… ! (à Yann, acérée) Je me demande ce qui vous subjugue le plus, mon cher : la De Dion…
ou la Bouton… ?

Général (Se penche vers la Générale) Votre jalousie, Philippine, devient intolérable ! Ne nous gâchez pas le pique-nique, je vous prie. (Il débouche une bouteille de champagne et sert) Eh bien levons notre verre au progrès !

Ils boivent et miment leur conversation.
Pendant ce temps Marine offre des biscottes aux deux autres.

Marine
Vous goûtez d’abord, je vous raconte après.

Elles goûtent et visiblement se régalent.

Christelle Où as-tu trouvé ça ? Je n’ai jamais mangé de pain aussi léger !

Sarah Croustillant, léger… raconte !

Marine
Il s’appelle Charles. Charles Heudebert. Figurez-vous qu’il est venu me porter ce petit paquet dans ma loge, après le spectacle. Il appelle ça des biscottes !

Sarah Biscottes ! Biscottes ! Que c’est mignon !

Christelle
Je croque la biscotte de Charles ! (elle éclate de rire. Elles lui font signe de se taire) Alors… les détails !

Marine
Il est entré dans la loge, bien droit, son petit paquet à la main. Comme je n’avais pas encore enlevé mon costume, il a rougi jusqu’aux cheveux ! Le French Cancan, ça les affole tous ! Par contre, je suis déçue. Il n’est guère grand. Rond comme une boule de graisse et blondinet frisotté avec des yeux perçants ! A choisir, je prends les biscottes !

Elles continuent à mimer leur conversation légère.
Les vélos arrivent. C02 et Bastien « descendent » de leur vélo sous les applaudissements de tout le monde

Général
Messieurs Maurice Garin et… Louis Trousselier, si je ne m’abuse ? Chers amis, bravo pour vos exploits sportifs ! Ce Tour de France est un tour de force qui honore notre pays. Je serais fier de vous offrir une coupe de champagne. Je me présente : Général le Sombre de la Basse Cloque. Voici mon épouse et Mademoiselle Bouton, fille du génie qui inventa avec Monsieur le Marquis De Dion (il le montre de la main), l’automobile que voilà.

C02 Mon Général… Je lève mon verre au vélo… et à l’automobile !

De Dion
Ma foi, sans rancune pour votre vitesse sans faille. Mais vous verrez qu’un jour, vous ne pourrez plus rivaliser avec l’automobile !

Bastien Je trinque à la naissance du moteur et à la longue vie de la pédale !

David (Gay) arrive en voiture (mime). Le moteur fait des ratées et finit par caler. Il descend et fait dubitativement le tour de son véhicule. Puis il s’approche des 6.

David Bonjour Mesdames, bonjour messieurs. (Dire "Mesdames" sans les regarder et insister sur "Messieurs" sans les quitter des yeux) Excusez-moi d’interrompre votre pique-nique, mais je suis en panne et…malheureusement je n’y connais rien, mais rien, en mécanique. Le manque d’habitude, certainement…

Général
Qu’à cela ne tienne, euh… Monsieur. Vous avez de la chance. Nous avons là ce qu’il vous faut : Monsieur De Dion, en personne ! (à De Dion) Mon cher ami, vous allez pouvoir exercer vos talents !

De Dion
Bien sûr. Bien sûr. (il se lève et s’approche de la voiture de David et se racle la gorge) Sauf que j’ai besoin d’aide. Messieurs les champions, puis-je vous solliciter ?

CO2 pousse Bastien du coude, pour l’obliger à se retrousser les manches. Ils se penchent tous les trois sur le moteur. De Dion donne les ordres, CO2 renchérit, mais c’est Bastien qui bricole. Pendant ce temps, le Général offre une coupe à David qui n’a d’yeux que pour lui…

De Dion
Voyons la courroie, là…

CO2 Regarde la courroie, là…

De Dion Peut-être la bougie ?

CO2 La bougie ?

De Dion Le radiateur est-il chaud ?

CO2
Le radiateur, est-ce qu’il chauffe ?

Bastien (après avoir tripoté, se redresse fièrement) Et voilà ! Réparé ! Ce n’était pas grand chose, au fond.

David Mon Général, votre invitation me touche… me touche… me touche.

Général
Ce n’est rien, euh… Monsieur. Rassurez-vous. Alors comme ça, la mécanique n’est pas votre point fort ?

David Je dirais même qu’elle est mon point faible. A cause de mes mains. (il tend ses mains au Général, comme pour attendre un baise-main) C’est que
voyez vous je joue du piano debout, c’est peut être un détail pour vous… et mes mains sont… euh… l’une des parties de mon corps des plus précieuses…

Ils continuent en mime. Pendant ce temps, les trois belles :

Christelle
Ma jambe ! Ma jambe ! Je me suis fait piquer par une bête ! Ma jambe !

Sarah Eh ! Tu ne vas pas t’évanouir, au moins !
(Si. Elle se sent mal)

Marine
Au secours ! Au secours !

Général
Il y a un drame, là-bas. Vite !

Ils se précipitent tous vers les trois belles. Exclamations confuses. Puis le Général se redresse.

Général
Pour ce cas de force majeure, à la guerre comme à la guerre ! Je vais appeler un médecin. J’ai un radiotéléphone dans l’automobile. (il y va)

Toulouse L
L’art c’est l’art ! Voilà une fameuse scène pour le détail de mon œuvre. (Il fait quelques pas en avant et déclame, très théâtral) Braves gens, ne bougez plus ! Que mon pinceau vous croque et vous serez célèbres ! Parole de Toulouse-Lautrec !

De Dion
Voyons, vous n’y pensez pas ! Profiter des malheurs de cette pauvre petite ! Tenez, j’ai un sujet, pour vous… (Il se campe devant la
De Dion et prend une pose)
Monsieur le Marquis De Dion, inventeur désormais renommé, devant l’art de la mécanique de son invention !

Toulouse L Par les couleurs de l’arc en ciel, vous avez raison ! "De l’homme, Toulouse-Lautrec passa avec son aisance coutumière à la machine"… C’est ce qu’ils diront de moi, un jour ! (Il peint De Dion qui pose sans bouger)

Arrivée de Pasteurine, en calèche. (Mime) Elle "gare" ses chevaux, descend une mallette à la main et s’approche du groupe.

Pasteurine
Bonjour messieurs-dames, je suis le Docteur Pasteurine. Qui est blessé ? (On lui désigne Christelle) Mais, vous n’êtes pas La Goulue, par hasard ? (Les Belles font oui de la tête. Pasteurine ne perd pas de temps et soigne La Goulue)

CO2 La Goulue !

Bastien La Goulue des Folies Bergères ! Extraordinaire !

Tout le groupe s’extasie bruyamment.

Marine Vous comprenez, Docteur, l’importance de votre intervention. Ce soir, nous donnons le dernier spectacle de la Revue. Il faut absolument que La Goulue soit rétablie. Nous comptons sur vous !

Pasteurine A Pasteurine, rien d’impossible. Je vous donne ma parole que ce soir, la dernière sera fameuse. Je vais lui injecter ce nouveau sérum anti-poison. Très efficace. (Elle le fait) Voilà. Dans une heure, il n’y paraîtra plus rien. D’ici là, qu’elle se repose. L’endroit est charmant.

Sarah Comment pouvons nous vous remercier, Docteur ?

Pasteurine Ce n’est rien… ce n’est rien… Ah, tout de même, j’aurais voulu vous voir danser !

Tout le monde acquiesce

La Goulue Qu’à cela ne tienne, mes amis. Venez ce soir aux Folies Bergères et dites que c’est de ma part. On vous laissera entrer. Ce sera mon remerciement.

Tout le monde s’exclame. Le Général va chercher une autre bouteille de champagne et tout le monde trinque. L’orage se met soudain à gronder, tout le monde se disperse.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Caverne moquette - Création Romane   Jeu 10 Jan 2008 - 4:36

Scène 10 – Montée en puissance

CO2 et Bastien restent sur scène, avec leur guidon.

Bastien (brandit son guidon vers le public) Voi-là ! Moi, je dis qu’on a fait un sacré bond en avant, depuis l’homme de Cro-Magnon.

CO2
On n’a plus rien du singe.

Bastien
On est vachement plus fins.

CO2
Plus intelligents.

Bastien
On est moins sauvages.

CO2 On est plus civilisés.

Bastien On sait se tenir.

CO2
On est humains, quoi !

Bastien Plus en avance.

CO2
Moins en retard.

Bastien (à CO2) C’est ce que je viens de dire. T’as pas besoin de répéter !

CO2 Je ne répète pas. Je confirme.

Bastien T’as pas besoin de confirmer, non plus, puisque c’est vrai.

CO2
T’as pas besoin de me dire que j’ai pas besoin de confirmer.

Bastien
Si.

CO2 Non.

Bastien Si !

CO2 Non !

Ils continuent ainsi, en faisant monter la colère, jusqu’à hurler, pour symboliser la montée de la guerre mondiale. Quand les hurlements seront couverts par le bruit des sirènes, ils sortent en courant vers les coulisses.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Caverne moquette - Création Romane   Jeu 10 Jan 2008 - 4:38

Scène 11 - Seconde guerre mondiale et Libération


Scène de mimes. Lumière rouge sombre.

Bruit des sirènes, puis des avions de guerre, puis des bombes. Pendant ce temps, ils entrent les uns après les autres et se laissent tomber au sol. Marine entre, se dirige vers Sarah et se penche sur son corps, caresse son visage, la berce en pleurant. Diffusion de la voix de Hitler pendant l’entrée de Kévin et Gwenn qui viennent se placer de dos, pour être exécutés. Bruit de mitraillettes. Ils s’écroulent. Noir. Puis pleins feux. La musique bal musette prend le relais (Libération). Tout le monde se lève lentement d’abord, incrédule, puis réalise et chacun se congratule, ils se serrent dans leurs bras, émotions à faire passer, plein. Ils dansent. Liesse générale.


Scène 12 - Usine

Bruit de la sonnerie du réveil. Tout le monde se disperse et revient, un numéro matricule autour du cou. Musique « Final Fantasy usine » La machine infernale se met en place et s’active régulièrement. Sauf Yann, qui tourne et vire pour surveiller. Passages de musique pour faire avancer le temps pendant que les ouvriers travaillent. Arrêt brutal de la musique, en même temps que l’arrêt de la machine infernale. Tout le monde s’avance droit vers l’avant-scène en scandant "DIMINUEZ LA CADENCE ! AUGMENTEZ LES SALAIRES ! " Puis chacun reforme la machine infernale et le rythme s’intensifie. Sonnerie de fin de journée. La machine se disperse et tout le monde sort.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Caverne moquette - Création Romane   Jeu 10 Jan 2008 - 4:45

Scène 13 – Peace and love

Musique rock. Tout le monde revient et danse. Fondu sur musique Peace and Love. Gwenn vient en avant-scène. Les autres s’affalent au sol et "fument".

Gwenn (façon de parler et attitudes de Johnny Halliday) Keep cool. Peace and Love… Les fleurs… Les petits oiseaux… La vie est belle. A que je dis que les vieux d’avant, ils n’avaient rien compris. A que je prédis que nous marchons vers le siècle de la lumière. (Il se protège les yeux des projecteurs) A que mille excuses : nous sommes déjà dans la lumière… C’est l’heure de la pensée spirituelle ! A que l’homme, c’est l’homme, même et surtout si sa peau est noire. A que la liberté d’expression, c’est l’expression libre ! Ouais… Moi aussi, j’ai ma pensée profonde… Moi je dis, a que l’homme a tellement évolué qu’il arrive à la perfection parfaite. Parfaitement. A que.
Pour nous la vie va commencer. (Il pointe du doigt un spectateur) Si tu m’crois pas, hey, t’are ta gueule à la récré !

Scène 14 – 2004

Bruitage de voitures, bruits de pas, avions, trains automobiles, etc Tout le monde marche dans tous les sens, investir toute la scène, d’un air affairé. Tout le monde se croise sans prendre le temps de se voir. Chacun va venir en avant scène dire sa réplique, sauf Yann.

Yann (au milieu, au fond, porte l’écharpe de maire pour symboliser la présidence) Français, Françaises ! Il n’y a jamais eu de trahison ! Le budget européen…

Marie
La ligue contre le cancer et la recherche pour la maladie de Parkinson sont tout de même nos priorités !

Bastien
Allô ? Allô ?

Yann Les relations avec les pays du Moyen Orient…

David Je me suis pacsé avec Jean-Michel. La cérémonie a été par-faite ! On a reçu beaucoup de fleurs. J’a-dore les fleurs !

Yann L’Amérique a participé activement à…

Celyne Il me trompe, cet enfoiré. J’en suis sûre ! Qu’est-ce que je vais devenir…

Christelle
Bon alors, ce soir, les filles, si on se faisait un petit chinois, histoire de changer ?

Sarah Oh oui ! Mais qu’est-ce que je vais me mettre sur le dos, moi ? J’ai plus rien à me mettre !

Marine Après, hop, en boîte ! Au Croissant de Lune, il paraît que les mecs sont super mignons !

Yann
Le tiers monde est en…

Bastien Allô ? Allô ? Putain, ça passe pas ! Y’a pas de relais, ou quoi ! Putain ! Putain ! Merde !

Marie
Le personnel hospitalier en a plus que marre d’être réduit à la moulinette ! Et on se dit dans un pays en avance !

David
Ça y est, j’ai rendez-vous avec le chirurgien la semaine prochaine. Qu’est-ce que je suis contente ! Tu peux pas t’imaginer!

Yann Ils serait faux de penser que la régression existe dans nos institutions. La science…

CO2 Allô chérie ? Ne m’attends pas pour dîner, ce soir. J’ai une réunion importante. Ben oui, je sais, mais si je veux prendre la place de ce connard de Joss, j’ai pas le choix !

Yann
La courbe démographique indique nettement…

Gwenn Je suis intermittent du spectacle, Monsieur. Et alors quoi ? La noblesse du théâtre n’est plus reconnue, il faut bien manifester !

Kévin Poussez pas, bon sang ! Elle peut pas attendre son tour, la poufiasse ? Ouais, bon ! Ça va ! Ça va !

Yann
Française, Français ! Le moment est venu de vous révéler la vérité !

Tout le monde se tourne vers lui et se fige.

Yann Les moyens de comparaison sont simples, mais efficaces. Il suffit de faire le bilan de notre civilisation, pour constater que le progrès a fait de nous des hommes debout ! Vive la science !Vive l’humanité !

Ils se retournent au ralenti, viennent au ralenti en avant-scène et clament : Vive l’humanité ! (plusieurs fois, avec de moins en moins de conviction pour finir d’une voix atone, en retrouvant leur démarche des cavernes) Vive l’humanité…

Musique « Eminem» branchée. Chacun va reprendre sa place arrêt sur image du début de la pièce, pour reformer le tableau des cavernes.


Noir. salut. Noir.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Caverne moquette - Création Romane   Jeu 10 Jan 2008 - 4:54

Commentaires


J'ai créé cette pièce pour un groupe d'ados dont environ un tiers faisait partie de mes ateliers, depuis trois ou quatre ans. Leur aisance permit aux nouveaux de très vite s'intégrer, de sorte que nous avons pu vraiment faire un bon boulot. Quelle tonicité ! L'un de mes meilleurs souvenirs.

Il se peut que l'on trouve des incohérences, mais dans l'ensemble nous nous étions à peu près documentés pour trouver des détails balayant les tranches d'époques choisies.

Il a été bien sûr impossible de retracer toute l'histoire de l'humanité (nous y serions encore Laughing ) il a donc fallu faire des choix, et nous arrêter à un moment donné, pour ne pas risquer de produire un spectacle trop long, et bien sûr ne pas mettre en péril les études des jeunes.

C'est une pièces qui pourrait convenir à un groupe d'adultes.

Je pense que comme d'habitude, une foule de détails scéniques manquent puisque je prends beaucoup de notes manuscrites au fur et à mesure du montage de la pièce, et en tenant compte des propositions des comédiens. Mais je pense que dans l'ensemble, si quelqu'un prenait ce texte en l'état, avec un peu d'imagination, une mise en scène pourrait être visualisée (question d'habitude)

Si quelqu'un a des questions, des remarques, des commentaires, n'hésitez pas.





*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
gohelan

avatar

Nombre de messages : 1086
Localisation : en l'air
Date d'inscription : 19/12/2007

MessageSujet: Re: Caverne moquette - Création Romane   Sam 12 Jan 2008 - 1:23

Tout ça me paraît très loufoque et à la lecture, c'est un peu difficile d'apprécier. Beaucoup doit se jouer avec les jeux de scène je pense.
Je verrai là-dessus des rythmes de jeu un peu décalés, soit très vifs, soit très cool.
A part des anachronismes volontaires, je ne vois pas trop de décalages historiques. Peut-être, j'aurais dvantage travaillé le langage propre à chaque époque, mais ça doit pas être simple à faire. J'ai vu que tu t'y étais employée déjà.
Pour quelque chose d'écrit comme ça sur le gril, je trouve déjà ça fantastique.
Go.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Caverne moquette - Création Romane   Sam 12 Jan 2008 - 1:44

Ah ça... pour être écrit sur le grill... toujours. Laughing

Il y a toujours beaucoup d'effets visuels. Si je devais les décrire, les didascalies seraient monumentales, donc non, je note le minimum sur écran, et nous montons sur place, nous ajoutons parfois jusqu'au dernier moment des trucs qui nous viennent à l'esprit. (pour la troupe, pire encore puisqu'il nous arrive de faire des trouvailles alors qu'on tourne déjà les pièces depuis X mois)

Tu as raison, j'aurais pu choisir de coller à l'époque pour le langage, mais j'aime si tant délirer que j'opte souvent pour le mélange, dans ces situations là. Et surtout, les jeunes se bidonnent, ce qui reste malgré tout le premier de mes buts, au théâtre.

A tel point que s'il arrive malencontreusement qu'un thème me soit imposé (ce qui est le cas dans les écoles, notamment), j'arrive à contourner la contrainte et à traiter le sujet de telle sorte qu'on ne se rend pas compte de quoi on parle, alors qu'on est en plein dedans. Mais bon, façon Ro, quoi.

Merci de ton passage, Go.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Caverne moquette - Création Romane   

Revenir en haut Aller en bas
 
Caverne moquette - Création Romane
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Caverne moquette - Création Romane
» Théâtre : Caverne-Moquette - Création Romane 2004 ; 2011, le Retour !
» La friteuse - Création Romane (2011)
» Coulisses confusion - Création Romane 2010
» Théâtre : Carnet de Voyage - Création Romane - 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Passions Artistiques :: Arts :: Théatre-
Sauter vers: