Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dictionnaire de l'Education nationale / A-Z

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MBS

avatar

Nombre de messages : 8144
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Dictionnaire de l'Education nationale / A-Z   Dim 13 Jan 2008 - 1:22

A


A QUOI CA SERT : Question fondamentale, voire métaphysique, que se pose l’élève régulièrement (quand il ne la pose pas à haute voix !).
Mots associés : Rien, que dalle, des clous…

ABSENT : Caractéristique première du bon prof.

ABSTENTEISME DES PROFS : Le gros souci des parents, la joie des élèves.

ACADEMIE : Division administrative en matière d’Education nationale. On en compte 26 en France métropolitaine (pour 22 régions seulement). L’académie est évoquée principalement dans deux cas :
- lorsqu’on a des démarches à faire : « veuillez contacter les services de l’académie »
- lorsqu’on est muté
" Tu vas dans quelle académie ?
- Créteil…
- Mon pauvre vieux !"

ACTIF : Situation de l’élève aujourd’hui pendant une heure de cours.

ACTION HUMANITAIRE : Action qui vous oblige à manger pour un euro une tranche de gâteau étouffant au moment de la récré.

ACROGYM : Discipline sportive enseignée en collaboration avec l’ordre des médecins.

AGENDA : A supplanté le cahier de texte pour noter devoirs et leçons. Offre en effet l’extraordinaire avantage de pouvoir accueillir les photos de Brad Pitt, Orlando Bloom, d’Anna Kournikova ou d’Evanescence. Les pages du samedi et du dimanche permettent de noter les rendez-vous vraiment importants de la semaine.

AGREGE : Professeur ayant réussi l’agrégation, c’est-à-dire le plus difficile des concours de recrutement de l’Education nationale. Travaille moins que les autres profs (15 heures), est mieux payé et a souvent un sentiment de supériorité par rapport à ses « collègues »… Cela se traduit dans certains bahuts par une salle des profs particulière…

AIDE A DOMICILE : Jeune fille venant repasser vos leçons et astiquer vos neurones.

ALERTE INCENDIE :
1° Exercice de sécurité destiné à préparer les élèves et les profs à la nécessité d’une évacuation rapide de l’établissement. Se passe en général dans une ambiance bon enfant car les profs ont été prévenus ce qui permet d’évacuer tout stress.
2° Sonnerie inattendue qui jette un froid dans la classe. Faut-il sortir ou pas ? Est-ce le résultat d’une mauvaise plaisanterie d’un élève, d’une défaillance du système ou le signe d’un véritable problème ? Le temps qu’on se pose toutes ces questions, il est sûr qu’il y aurait eu déjà de nombreuses victimes.

Conclusion : en cas d’incendie véritable dans un établissement scolaire, il est préférable de prévenir les profs une semaine à l’avance pour que l’évacuation se passe bien.

ALLEGRE (Claude) : Ministre à la souplesse de pachyderme… N’avait pas tort dans le fond mais a oublié à qui il s’adressait…

ALLEMAGNE : Pays européen dont le système scolaire a longtemps été montré comme l’exemple à suivre (travail le matin, activités sportives l’après-midi… orientation précoce des élèves…). Et puis la France a gagné la coupe du monde de foot…

ALLEMAND : Langue vivante généralement étudiée en 2è langue dans l’Est de la France et en 1ère langue par tous ceux qui veulent être dans une bonne classe.

AMORTISSEURS : Partie de l’automobile pourrie d’un lycéen qu’il est urgent de changer. Voir aussi : freins, pot d’échappement, essuie-glace, rétroviseur extérieur gauche etc…
Nota : ça marche aussi pour la voiture du pion.

ANALPHABETISME : Situation de ceux qui ne savent ni lire, ni écrire… soit 1% de la population si ma mémoire est bonne… Une honte pour les médias (qui oublient à combien se montait ce pourcentage il y a un siècle) ! Un échec pour le système scolaire ! Une aubaine pour TF1 !

ANCIENS ELEVES : Les visages qui vous manquent à chaque début d’année lorsqu’il faut en mémoriser de nouveaux.

ANGLAIS : Langue vivante principalement étudiée en France… Sert principalement à communiquer avec des étrangers qui, eux aussi, ont appris l’anglais à l’école comme première langue vivante.

ANNEE PROCHAINE : L’année où ça va devenir très difficile…

ANNEE SCOLAIRE : La seule année qui dure un peu moins de 10 mois

ANOREXIE : Maladie de certains adolescents (donc élèves). N’a, contrairement à ce que certains profs continuent à penser, rien à voir avec la qualité des repas de la cantine mais davantage à la pression exercée par le système scolaire et les parents sur des personnalités fragiles.

ANTISECHE : Moyen d’éviter de rester sec devant une question. Bon, je ne vais pas vous faire la liste des moyens… Vous les connaissez aussi bien que moi… sinon mieux. La question est de savoir comment font les élèves pour savoir à l’avance ce dont ils auront besoin sur l’antisèche ? Ou comment ils arrivent à se souvenir où est l’antisèche qui permettra de répondre à la première question, à la deuxième etc… ?

AOUT : Mois de la rentrée scolaire pour tout le monde dans un avenir proche…

APPRENANT : Nouveau nom pour désigner l’élève. Donc, en conseil de classe, vous entendrez désormais : « cet apprenant n’a rien appris ».

APPRENDRE : Ce que l’élève est supposé faire (voir comprendre)

ARCHITECTE : Artiste, sûrement de grand talent, à qui on confie l’élaboration du plan d’un établissement scolaire. Se fait sans doute plaisir en dessinant ces plans mais oublie ce qu’il est en train de faire. De là, de beaux collèges, de superbes lycées… Des matériaux nobles (briques, verre, métal etc…)… Mais des salles aux formes biscornues, des recoins qui font perdre de la place, des services administratifs loin de tout, des CDI excentrés, des plafonds à 5 mètres de haut (bonjour pour chauffer !), des selfs mal insonorisés, des cloisons qui laissent passer le bruit, des escaliers ou des couloirs pas assez larges ou qui se rétrécissent sans raison. Et je m’arrête là pour que cet article ne dure pas trois pages…

ARTE : La chaîne de télé que regardent les profs (voir France-Culture, musique classique)

ARTISTE : Ce que doit être un prof selon moi… S’il n’a pas la volonté d’inventer, de créer, de toujours présenter quelque chose de différent au public… euh, je veux dire aux élèves, il tombe dans la routine. Il doit être capable d’improviser, de se sortir les tripes et d’abandonner son âme pour sa création. Il doit aussi être capable d’être son premier public afin de se critiquer et d’améliorer sans cesse. Mais, hélas, même avec tout ça, il ne peut pas faire la quête à la fin…

ARTS PLASTIQUES : Enseignement qui souffre beaucoup de ce qu’il est, le seul où on demande à l’élève de créer quelque chose ce qui, vous l’admettrez, n’est pas sérieux… Même en musique, il doit reproduire quelque chose.
On a eu beau changer le nom (avant, c’était le dessin) et étendre les formes créatives (sculpture, pliage, poterie, collage etc…), ça n’a rien changé. En plus, il arrive que dans ce cours là, un « mauvais » élève ait de bons résultats, ce qui confirme le caractère éminemment subversif de cette discipline.

ASCENSEUR : Moyen de déplacement présent dans les établissements les plus récents afin de permettre aux élèves handicapés (durablement ou ponctuellement) d’éviter l’obstacle des escaliers. Nécessite cependant une bonne dizaine de minutes avant qu’on ait réussi à obtenir la clé qui commande l’accès à l’ascenseur.

ASPIRINE : Coupe-cours.

ASSISTANTE SOCIALE : Guichet des pleurs. Ouvert trop rarement.

ASSOCIATIONS DE PARENTS : Fouteurs de merde à la puissance 10.

ASSR : Attestation Scolaire de Sécurité routière. Examen qu’on passe en 5è et en 3è. Comme c’est en milieu scolaire, il suffit d’avoir 10 pour l’avoir… Et comme c’est d’une facilité déconcertante (il faut toujours choisir le chiffre le plus important pour le nombre de victimes ou la pression qui s’exerce sur vous en cas de freinage etc…), les élèves qui passent à côté sont rares (à part quelques bons élèves qui, justement parce que c’est facile, cherchent des pièges qui n’y sont pas). Bref, c’est tout sauf une préparation efficace à la conduite et au vrai code de la route.

ASTROLOGIE : Moyen de divination de l’avenir. Pourquoi personne n’a jamais pensé à développer des prédictions astrologiques pour les élèves ? Genre « Gémeaux, méfiez-vous aujourd’hui des profs de maths ! », « Taureau, vous rencontrerez aujourd’hui un super copain », « Lion, n’essayez pas de faire ami-ami avec le prof d’Histoire » etc…

ASTRONOMIE : Discipline qui n’est pas enseignée… mais qui l’était au Moyen âge. Ah, à cette époque-là, les élèves avaient le droit d’être dans la lune !…

ATELIER
1° en lycée général, activité mise en place à l’heure du repas ou le mercredi après-midi pour aborder la scolarité différemment
2° en lycée professionnel, l’endroit où on bosse

AUTOCENSURE : attitude qui permet d’éviter de mettre la révolution pendant un conseil de classe


B

BAC : Le seul truc important dans la vie.
Entendu à l’école primaire : « C’est important qu’il apprenne à bien écrire pour avoir son Bac »

BAC DE FRANÇAIS : Epreuve anticipée. Le seul moyen qu’on a trouvé il y a une vingtaine d’années pour pourrir la vie des lycéens dès la classe de première.

BADMINGTON : Sport de raquette qui s’est considérablement développé dans les cours d’EPS. Sorte d’ersatz du tennis.

BAGARRE : Animation ponctuelle dans la cour de récréation.

BANLIEUE : Mot journalistique pour désigner les zones « difficiles » (rappelons au passage que le maire de Neuilly, Nicolas Sarkozy, est maire d’une commune de banlieue…). Les établissements de banlieue sont donc réputés « difficiles » par opposition aux établissements de centre-ville.

BAREME : Moyen de calculer les points d’un prof dans les procédures de mutation. Prend en compte tout un tas de paramètres (nombre d’enfants, années d’exercice, demandes des années précédentes, séparation de conjoints…) mais sans affecter une vraie importance aux situations personnelles. Un vieux prof qui est resté 20 ans dans un poste en Lorraine (sa région natale) et veut finir sa carrière dans le Sud aura toujours plus de points qu’un jeune prof qui veut revenir dans sa région d’origine.

BAVARDAGES : Discussion entre élèves en classe (voir échanges)

BIC 4 COULEURS : Un bon moyen d’éviter le silence et d’occuper ses doigts.

BIOLOGIE : Mais enfin vous ne savez pas qu’on dit Sciences et Vie de la Terre ?

BIZUTAGE : Pratique dégradante et donc interdite… Les nouveaux, on en reparle à la prochaine rentrée… ok ?

BLANC : Couleur d’un examen lorsqu’il ne compte pas. A noter que la note qui, elle, compte est écrite en rouge.

BLANCO (Serge) : Rugbyman français. N’a inventé ni le rugby, ni la thalassothérapie au Pays basque et encore moins le liquide infâme et blanchâtre qui transforme les feuilles de copies en peau de lépreux.

BLOUSE : Vêtement de travail de l’élève jusqu’au début des années 80. Est aujourd’hui réservée aux cours où il y a danger pour les vêtements (SVT et Physique-Chimie). Cependant, certains nostalgiques (l’ancien secrétaire d’Etat, Xavier Darcos, par exemple) estiment qu’on devrait en revenir au port généralisé de la blouse afin que les différences sociales ne se marquent pas par les vêtements (uniformité des élèves) et que les libertés prises avec les filles dans leur tenue soient ainsi contrées. Nota : qu’est-ce qui empêche les plus riches d’acheter leur blouse chez Hermès ?

BONNE NOTE : Note mise par un professeur démago.

BONNET D’ANE : Vieux signe distinctif dans les écoles. Est remplacé aujourd’hui par une casquette ou un bonnet de laine… mais ce n’est pas officiel.

BOUC EMISSAIRE : Elève systématiquement pris à parti par le prof. Synonyme : tête de Turc.

BOUFFON : Mot des banlieues pour désigner un prof (mais pas de manière exclusive !) : « L’aut’ bouffon, il m’a collé deux heures parce qu’il m’a pécho en train d’embrasser ma meuf ».
Le bouffon est à l’origine un personnage qui, en public, dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas afin de distraire l’assistance. Il a donc quelque part une fonction citoyenne et éducative. Moralité : bouffon, c’est un terme qu’un prof honnête peut légitimement revendiquer… Il y en a qui vont être surpris dans le 9 3. Yoh !!!

BOULE QUIES : Dispositif anti-bruit qui devrait être obligatoire dans les écoles, les collèges, les lycées situés à proximité d’une voie ferrée, d’un aéroport, d’une voie rapide. OK, on n’entendrait plus le cours… mais de toute façon, en temps normal, on ne l’entend pas davantage.

BOULETTE :
1° Ce qu’on envoie sur le prof quand il a le dos tourné
2° Ce qui vous envoie à la Vie scolaire quand ça a mal tourné

BREVET DES COLLEGES : Examen placé à la fin de la classe de 3è. On se demande chaque année si ce n’est pas le dernier… (trop cher à organiser… donc intéressant à supprimer)

BRUIT : Situation sonore normale d’une classe aujourd’hui.

BUDGET : Etat financier de l’établissement scolaire. Comporte des recettes (bien minces) et des dépenses (sans cesse croissantes). Contrairement à un club de foot, il ne peut être en déficit… et franchement, ce n’est pas en vendant des répliques du pull du prof d’éco qu’on pourrait renflouer les caisses.

BULLETIN TRIMESTRIEL : Morceau de papier à guetter avec angoisse dans le courrier. Voir moyennes, notes, redoublement, orientation

BUREAU :
1° Elément de mobilier scolaire généralement placé devant le tableau ce qui contraint le professeur à s’asseoir pour faire cours sans gêner la bonne vision du plan de la leçon.
2° Endroit stratégique de la classe où on appelle l’élève qui a fait une connerie.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
MBS

avatar

Nombre de messages : 8144
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Dictionnaire de l'Education nationale / C   Dim 13 Jan 2008 - 1:33

C


CADRE SUP : Groupe social auquel sont rattachés les profs dans les enquêtes socio-professionnelles. Par le niveau d’études, pas par le salaire bien sûr…

CAFETARIA : Lieu particulier dans certains lycées qui tient soit du foyer (avec de nombreux distributeurs de boissons, de gourmandises et de sandwichs), soit d’un service de restauration rapide à l’américaine (hamburgers, frites, coca…). Dans tous les cas, la preuve que les nutritionnistes ont encore du boulot devant eux…

CAHIER DE TEXTE : Grand registre sur lequel les profs inscrivent ce qu’ils ont fait en cours. Est malheureusement destiné à suivre la classe dans ses déplacements ce qui complique largement sa mission première.

CALCUL : Mais enfin vous avez reçu un permis spécial pour sortir du cimetière ?! On dit mathématiques depuis une éternité.

CALCULATRICE : A remplacé la bonne vieille table de multiplication et les tables de logarithmes. Une nouveauté qui a donc beaucoup fait perdre à l’ébénisterie française.

CANCRE : Elève qui ne sait rien et qui en est fier.

CANETTE : Cylindre en métal léger destiné à contenir une boisson (soda ou jus de fruit). Finit encore dans les poubelles… mais pour combien de temps ? Qui va se décider à interdire la possession par les élèves de ces projectiles anti-prof en puissance ?

CANTINE : Mot qu’on a vainement tenté de remplacer par réfectoire…

CAPES : Principal concours de recrutement des professeurs (qui sont des professeurs certifiés devant 18 heures de cours par semaine). Le truc le plus marrant, c’est que aujourd’hui où les qualifications nécessaires pour bosser ont augmenté, les profs sont à peu près les seuls à continuer à passer un CAP (CAPES signifiant Certificat d’Aptitude Professionnelle à l’Enseignement Secondaire).

CARNET DE CORRESPONDANCE : Moyen de communiquer en interne sans passer par l’intermédiaire coûteux de la Poste.

CARTABLE :
1° Le premier ami de l’élève. Il le suit en effet partout. Souvent porté sur le dos, on s’inquiète depuis une vingtaine d’années de son poids et de ses effets sur le développement physique de l’adolescent. Et rien ne change…
Nota : par un phénomène étrange, plus les études avancent plus le poids du cartable diminue… quand il ne disparaît pas carrément au profit d’un petit sac à main avec trousse de maquillage à l’intérieur.
2° Fourniture scolaire permettant de matérialiser des buts de foot dans la cour.

CARTABLE ELECTRONIQUE : Ordinateur portable et cd-rom remis dans certains départements aux élèves pour qu’ils puissent travailler au collège ou à la maison. Seul problème de ce cartable, on ne peut pas caser son goûter à l’intérieur… Même dans le lecteur de disquettes…

CARTE MURALE :
1° Invitation au voyage et au rêve… en totale contradiction avec le contenu du cours de géographie.
2° Carte qui reste dans le cabinet des cartes.

CARTE SCOLAIRE : Document répartissant les élèves entre les établissements en fonction de leur adresse. Bien sûr, ce dispositif est remis en cause si vous savez choisir la bonne option qui vous enverra dans le bahut prestigieux de la région.

CARTES A JOUER : Fourniture de base pour la fin de l’année.

CARTON : Mauvaise note. « Je me suis pris un carton en philo ! »). Nota : si quelqu’un peut m’expliquer pourquoi un « carton » plutôt qu’un « platane » ou un « mur » ?

CASSEURS : Jeunes dans un défilé qui n’ont pas leur carte de lycéens sur eux. (voir CRS)

CATASTROPHE NATURELLE : Seul cas où on voit du monde dans les établissements scolaires pendant la nuit.

CDI : Centre de Documentation et d’Information. Le seul endroit dans l’établissement scolaire où on peut trouver tout sur tout (mais alors, vraiment tout… d’une BD sur le SIDA au dernier article sur Britney Spears, des dates de la seconde guerre mondiale aux documents sur la carrière de sage-femme). Donc, logiquement, ce devrait être l’endroit le plus vaste de l’établissement… Ben, non ! Il est toujours trop petit…

CD-R :
1° Cahier du futur ?
2° Déjà présent dans beaucoup de sacs et de cartables
3° Musique pour pas cher…

CENTRE : Endroit du système éducatif où la réforme de Lionel Jospin à la fin des années 80 a placé l’élève. C’est-à-dire qu’on considère que le truc le plus important, c’est l’élève… et plus le savoir. Cette situation est très discutée… L’élève est-il le truc le plus important dans l’Education nationale ? Poser la question, n’est-ce pas y répondre ?

CENTRE VILLE : Espace dans lequel sont supposés se trouver les meilleurs établissements et les meilleurs profs. Concrètement, on y trouve surtout les élèves les plus bourges et les profs les plus hostiles à toute remise en cause de leurs façons d’enseigner.

CERCLE DES POETES DISPARUS (le) : Film américain qui a fait rêver les élèves du début des années 90 au prof idéal. Tolérant, drôle, iconoclaste, soucieux de leur développement intellectuel… Bref le prof qu’on chahute plus facilement car il n’est pas comme les autres…

CERTIF : Abréviation pour certificat d’études. Ancien examen qu’on passait vers 11-12 ans… A pris valeur de mythe. Périodiquement, des vieux cons rêvent de le remettre en place en pensant que c’est parce qu’il y avait le certif que les élèves étaient meilleurs… avant.

CERVEAU : Elément du matériel scolaire qui n’est pourtant jamais cité dans la liste des fournitures. Doit être en état de marche permanent… ce qui semble rarement le cas.

CERVELLE D’OISEAU : Elève qui ne peut pas mémoriser tout le programme

CHAISE : Elément de mobilier régulièrement maltraité. J’envisage de lancer un grand mouvement de défense en leur faveur : « SOS chaises en danger ». Envoyez vos dons…

CHAHUT :
1° Situation dans laquelle le prof ne contrôle plus sa classe.
2° Conditionnel auvergnat…

CHALEUR :
1° Situation dans laquelle les températures élevées ne permettent pas de travailler dans de bonnes conditions. Provient de la situation climatique normale (fin de printemps, été, début de l’automne) ou d’un chauffage mal réglé l’hiver.
2° Comportement humain qui se caractérise par le souci de l’autre.
Laquelle de ces deux situations est la plus rare ?

CHAUFFEUR DE BUS : Incitation permanente à rentrer à la maison à pied.

CHEWING-GUM : La grande terreur dans les établissements scolaires. Le truc qui est à la fois symbole d’effronterie (« il me regardait en mâchant son chewing-gum ! »), de dégradation (« il y avait un chewing-gum sur ma chaise ») et de dégénérescence (« vous avez un air de vache en train de ruminer avec vos chewing-gum ! »). C’est pour cela que, noir sur blanc, le règlement intérieur précise qu’il est interdit de mâcher du chewing-gum… Nota : le règlement ne précise pas qu’il est interdit d’amener une pile atomique au collège ou au lycée. Qu’en conclure ?

CHIMIE : Discipline sœur de la physique. En dépit des expériences menées en cours, ne sert pas à détruire le lycée par explosion. Pour ça, faites plutôt confiance à Total… Nous, à Toulouse, on a testé… c’est vachement efficace.

CHOMAGE : La situation dans laquelle on se retrouvera si on ne bosse pas à l’école… Nota : plus de 2 millions de chômeurs sur 60 millions d’habitants, ça veut dire que la majorité a bien bossé, non ?

CHORALE : Activité péri-éducative jugée ringarde mais incluse dans l’emploi du temps des profs de musique (en général un jour de 13 à 14h)… Ringarde ? Jusqu’au succès du film « Les Choristes »… (voir mode)

CINEMA : Une des activités nécessitant une sortie hors de l’établissement scolaire. Est très appréciée dans sa philosophie par les élèves jusqu’à ce que soit annoncé le titre du film qu’on va voir…

CITE SCOLAIRE : Ensemble dans lequel on trouve, à l’intérieur des mêmes murs, le collège et le lycée. Il en reste quelques exemples…

CLASSE : Ensemble d’élèves réuni par le jeu des options.

CLASSE EUROPEENNE : Classe dans laquelle une partie de l’enseignement se fait dans une langue étrangère. C’est la nouvelle folie au sein de l’Education nationale. Pour les parents, c’est un moyen de mettre leur enfant dans une bonne classe. Pour les jeunes profs, c’est un moyen pour rester dans leur académie d’origine.
Nota : Des classes où l’enseignement se fait dans une langue étrangère, j’en connais beaucoup. Il y en a plein dans les pays étrangers. Est-ce que pour autant ils parlent de classes européennes ?

CLE : Instrument de travail très difficile à obtenir pour le prof qui débarque dans un établissement scolaire.

CLUB : Activité se tenant pendant les horaires scolaires (en général à l’heure du repas) et permettant aux élèves de s’initier et de pratiquer le théâtre, la chorale, le modélisme, les échecs, la danse, la poterie, l’aquariophilie (liste non limitative !). Est un élément essentiel de cohésion et de dynamisme dans l’établissement. Il faut juste trouver un prof qui préfère voir des élèves que discuter avec ses collègues autour d’un café.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
MBS

avatar

Nombre de messages : 8144
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Dictionnaire de l'Education nationale / A-Z   Dim 13 Jan 2008 - 1:33

COLLE
1° en bâton
2° en tube
3° en heures
Dans les trois cas, c’est chiant et inefficace…

COLLEGE : Endroit où les élèves se sont créés les lacunes que constatent les profs de lycée.

COLLEGUE : Terme par lequel les professeurs se désignent entre eux. Ce mot montre la volonté d’égalité entre les enseignants et leur solidarité. Phrase courante : « Le collègue d’anglais a raison… Votre fils n’a pas le niveau… ». Voir tutoiement.

COLLIER DE NOUILLES : Œuvre artistique résultant de l’approche de la Fête des mères

COMMISSION D’APPEL : Ensemble de personnes chargées de confirmer ou d’infirmer une décision prise par un conseil de classe. Se réunit en fin d’année, écoute le professeur principal puis la famille… Et là je ne trouve rien de marrant à dire… Parce que ce qui est marrant, c’est de voir les réactions des membres de la commission quand ils voient qu’on les dérange pour un élève qui a 3 partout et qui veut passer en 3è.

COMPAS : Instrument permettant de dessiner des ronds mais sa vraie utilité est ailleurs : décoincer les cartouches d’encre coincées dans les stylos, réduire les gommes en miettes, creuser des trous dans la table et j’en passe…

COMPRENDRE : Ce que l’élève est supposé faire aussi… mais là c’est moins évident pour tout le monde. Phrase mise au point avec des élèves : « Rien ne sert d’apprendre, il faut comprendre. Mais pour comprendre, il faut d’abord apprendre ». A méditer…

CONCERTO POUR TOUX, KLEENEX ET RENIFLEMENTS : Œuvre de musique très contemporaine interprétée en hiver par une classe dans le silence parfait d’un devoir en deux heures. Un peu monotone sauf lorsque le prof tient le rôle du soliste.

CONCIERGE
1° Personne qui accueille à l’entrée de l’établissement… sauf si elle est aux toilettes, en train de distribuer le courrier, de manger, de transférer un coup de téléphone vers la vie scolaire, de soigner un élève en l’absence de l’infirmière, de repasser les blouses des agents voire, dans certains établissements, de faire les photocopies pour les profs.
2° Professeur qui est au courant de tout ce qui se passe dans l’établissement et se sent obligé de le faire savoir.

CONCOURS : Compétition entre établissements scolaires dont il est bien vu de critiquer l’existence (« l’école ce n’est pas un lieu de compétition ! ») tout en en vantant les résultats quand ils sont favorables (« applaudissez Arthur qui a fini 14è national au concours mathématiques ! »)

CONSEIL DE CLASSE : Grande messe trimestrielle célébrée par le chef d’établissement et ses disciples. Comporte quelques rites sacrificiels incontournables : « ils sont nuls ! », « il faut qu’il redouble ! », « le dessin c’est pas important ! ». Est en général suivi par une faible assistance : deux délégués élèves, deux parents d’élèves.

CONSEIL D’ADMINISTRATION : Organe législatif des collèges et lycées où siègent des représentants de tous les acteurs du système (administration, profs, personnels d’entretien, parents, élèves, pouvoirs publics). Se réunit de manière périodique pour prendre les décisions qui permettent la bonne marche de l’établissement. Le seul truc que je trouve drôle là-dedans, c’est qu’après s’être bien engueulés, tout le monde se retrouve auprès d’un apéritif et d’un buffet montagnard.

CONSEIL D’ENSEIGNEMENT : Réunion des professeurs d’une même discipline. Permet de définir une attitude commune face à l’administration du bahut qui cherche à vous faire travailler plus et de manière plus efficace. Débouche également sur la liste des doléances des « collègues » : problèmes de matériel, de clé, de ceci ou de cela.

CONSEIL GENERAL : Organe politique qui gère le département. Est le propriétaire des collèges. Donc, les types qui définissent des spécifications stupides (salle de permanence pour 20 élèves, lustres à un million pièce, machines inutiles pour les programmes de techno…) pour les nouveaux collèges, c’est eux !

CONSEIL REGIONAL : Organe politique qui gère la région. Est le propriétaire des lycées. Donc, les types qui définissent des spécifications stupides (petites mosaïques glissantes sur les escaliers, CDI de 80 places pour 1200 élèves, fenêtres à double ouverture qui ne tiennent pas…) pour les nouveaux lycées, c’est eux !

CONSEILLER D’EDUCATION : Personne qui est chargée de tous les problèmes quotidiens de gestion des élèves. Est souvent aussi la personne la plus détestée de l’établissement quels que soient ses efforts pour faire comprendre qu’elle est à la disposition des élèves. Le nom est quand même dur à porter. Moi, je l’imagine comme un serveur dans un resto : « Alors, pour votre éducation, je vous conseille d’être à l’heure en cours, de faire vos devoirs et d’avoir une attitude polie envers tous les adultes de l’établissement. »

CON SOMMATEUR : Prof.

CONSOMMATEUR : Attitude de plus en plus fréquente des élèves en classe. « Je suis là donc j’ai droit à… ». Cela se traduit par une grande passivité et une attente de services de qualité. Je serai à la place du ministre, j’en viendrai à proposer des avantages (« Si vous suivez vingt heures de cours de philo, vous avez droit à deux heures d’EPS en plus »), des réductions (« On offre ‘20% sur les prix de la cantine pour tout achat du survêtement officiel du lycée », des services (« La carte Bahut vous permet d’assister librement aux cours des profs de votre choix, de ne venir en cours qu’à partir de midi et vous assure un minimum de 10 à tous les devoirs »).

CONTROLE CONTINU : Procédé d’évaluation consistant à prendre en compte les notes obtenues au cours de l’année pour l’obtention d’un diplôme. Expression compatible avec le mot « Brevet » et, bizarrement, pas avec le mot « Bac »

COOL : Adjectif du langage des élèves désignant un prof dont les exigences paraissent limitées.

COPIE : Feuille (simple ou double, petits ou grands carreaux, perforée ou pas). Blanche à l’origine, rouge à la fin.

COPIER : Survivre

CORRESPONDANT : Adolescent étranger qui vient au moins une fois dans sa vie découvrir un collège ou un lycée français. Se présente tant bien que mal au professeur. A ensuite du mal à trouver une place dans la classe, puis à comprendre de quoi il est question dans le cours. Part sans dire au revoir à la fin et se dépêche de sécher le cours suivant.

CORRIGE : Texte photocopié qui présente une solution au sujet posé en contrôle. Finit dans la moitié des cas à la poubelle en classe et dans un quart des cas à la poubelle à la maison. Le quart restant correspond aux élèves qui n’avaient pas besoin du corrigé.

COURS : Moment par définition pénible de la vie de l’élève. Le cours est la plus petite division temporelle dans l’Education nationale. Il n’existe vraiment qu’à partir de la 6è lorsqu’il s’individualise clairement avec le changement de prof.
Le cours est pensé, vécu, imaginé comme durant une heure. Dans la réalité, il ne dure que 55 minutes (ça, tout le monde le sait… dans la classe, il y en a qui compte les secondes avant la sonnerie… 5… 4… 3… 2… 1…). Ce qu’on sait moins, c’est qu’en théorie, cinq minutes du temps de cours doivent être réservées aux questions des élèves.

COURSE D’ORIENTATION : Discipline sportive qui a fait une percée remarquée dans les pratiques des professeurs d’EPS dans les années 90. Consiste à aller, à l’aide d’une carte, d’un point à un autre, chaque point étant l’occasion d’un pointage. Ca change du foot et du basket, non ? Mais…
1° Comment font les profs pour ne jamais perdre d’élèves ?
2° Comment se fait-il qu’ils n’envisagent pas un travail interdisciplinaire avec le prof de Géo ?

COUVERTS : Eléments métalliques destinés à éviter aux élèves de manger avec les doigts. A noter qu’en dépit des efforts des services de la demi-pension, le couteau ne coupe plus et la fourchette ne pique rien.

CRAIE : Moyen d’écrire sur le tableau (noir… pas blanc). Bâton de maréchal du professeur. Peut également être utilisée comme moyen de faire des bruits désagréables ou comme projectile pour atteindre et réveiller Bébert au fond de la classe.

CRAIES D’OR : Cérémonie destinée à remettre des récompenses aux meilleurs professeurs… Non, non, je déconne… Tous les profs sont aussi bons les uns que les autres, c’est connu…

CRAYONS DE COULEUR : Moyen d’introduire de la couleur dans les cours. Bien que vendus en pochettes de 12, 18, 24, 30, 54, il n’y a en général qu’un crayon bleu pour 6 élèves.

CRETEIL : Ville et siège d’académie. C’est là que débutent beaucoup de carrières de jeunes profs.

CRS : Ceux qui ont un casque et une matraque dans un défilé de lycéens… (voir casseurs)

CUL : Socle commun

CYCLE
1° Moyen pour se rendre au collège
2° Moyen pour rester plus longtemps au collège (on redouble seulement en fin de cycle)

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
MBS

avatar

Nombre de messages : 8144
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Dictionnaire de l'Education nationale / D-E   Dim 13 Jan 2008 - 18:48

D


DAB : Distributeur Automatique de Billets. Ok, il n’y en a pas dans les établissements scolaires mais pour combien de temps ?

DARCOS (Xavier) : Ministre de l'Education nationale. Le premier ministre avec un nom de shampoing. Ca pique !

DECOURAGEANT : Synonyme d’immobilisme…

DELEGUES ELEVES : Duo élu au début du mois d’octobre pour représenter la classe, notamment au cours des conseils de classe. Ont pour principale mission de se plaindre de la qualité de la nourriture à la cantine et d’essayer de dissuader le professeur de coller une interro écrite après trois devoirs consécutifs. Sont rarement réélus l’année suivante faute de résultats.

DEMAGOGIE : Attitude qui consiste à dire que tous les élèves sont égaux et à ne rien faire pour que ce soit vraiment le cas.

DEMAIN : Jour pour lequel on a eu le plus de travail aujourd’hui.

DERNIER TRIMESTRE : Période de moins de deux mois qui se révèle décisive pour le passage dans la classe supérieure. Par un manque de chance extraordinaire, c’est aussi la période de l’année qui concentre le plus de fêtes chômées et donc qui incite le moins les élèves à bosser. Donc, supprimons le troisième trimestre et divisons l’année en deux semestres… et le tour est joué ! En plus, dans l’histoire, on économise un conseil de classe.

DE ROBIEN (Gilles) : Ministre de l’Education nationale. Auparavant ministre des transports, il avait pris en main la question des accidents d’ascenseur. C’est dire si c’est un mec consciencieux…D’un autre côté, c’est lui qui a pris en main la carrière politique d’Elodie Gossuin… Qui a dit « Miss France à poil dans mon bahut ? »

DESSIN : Voir Arts plastiques

DEVOIR SUPPLEMENTAIRE
1° Devoir fait pour un élève absent le jour du devoir.
2° Devoir fait à titre de punition
3° Devoir fait pour relever la moyenne.
Par son existence même, le devoir supplémentaire fait voler en éclat la croyance selon laquelle on peut comparer les moyennes des élèves…

DEVOIRS : Mot ayant plusieurs sens
1° Ce que l’on doit faire en tant qu’élève (et en général à la maison)
2° Ce que l’on doit faire en tant qu’élève (mais en classe). Synonyme local : contrôle, interro, évaluation
3° Ce que l’on doit faire en tant que citoyen (c’est-à-dire à une époque où on n’est plus élève). Voir ECJS.

DICTEE : Epreuve de français destinée à vérifier la bonne maîtrise par l’élève de l’orthographe et des règles de grammaire et de conjugaison. Est détestée par (presque) tous les élèves et adorée par (presque) tous les adultes qui chaque année regardent France 3 pour la dictée de Bernard Pivot.

DICTIONNAIRE : Bible du prof.

DISCIPLINE : Voir Matières

DISCIPLINE : Maintien de l’ordre dans la classe. Phrase commune : « Il paraît qu’il (un « collègue ») n’a pas la discipline dans sa classe ».

DISCRET : Adjectif désignant un professeur qui fait des choses très bien mais sans l’étaler au grand jour pour ne pas se mettre ses collègues à dos.

DISSECTION : Coupe-faim

DISTRIBUTEUR DE BOISSONS : Appareil généralement installé au foyer de l’établissement (et en salle des profs !). Va être supprimé à la prochaine rentrée… Non, non… Pas pour éviter que les canettes ne se transforment en objet volant bien identifiés dans les classes (sens élève-tête du prof)… Afin de lutter contre les tentations mercantiles et l’obésité galopante…

DIVORCE : Pratique administrative permettant l’annulation d’un mariage. Autrefois, on montrait du doigt dans la classe celui dont les parents s’étaient séparés. Aujourd’hui, il arrive qu’on n’ait pas assez de doigts pour cela. Est évoqué dans les conseils de classe pour expliquer les baisses dans les résultats scolaires, souvent par des périphrases ou des euphémismes (« il y a des problèmes à la maison). Est souvent oublié par le prof au quotidien… mais pas par l’élève.

DOCIMOLOGIE : Science qui étudie la manière de noter… Ah, là, vous avez appris quelque chose !... Vous voyez qu’il est pas inutile mon petit dictionnaire !... Ah, au fait, la docimologie prouve qu’il n’y a pas de notation objective… Donc, après avoir appris un truc, réfléchissez maintenant…

DOCUMENTALISTE : Personne chargée d’aider les élèves dans leurs travaux de recherches et de gérer le CDI. Phrase souvent entendue : « la documentaliste est partie boire un café », « la documentaliste est au téléphone ».

DOIGT :
1° Ce qu’on doit lever en cours pour prendre la parole. Voir main.
2° Ce qu’on lève en général en cours quand le prof tourne le dos… C’est le même doigt mais pas orienté de la même manière

DORMIR :
1° Ce que fait en classe l’élève qui n’est pas intéressé.
2° Ce que fait en classe l’élève qui a travaillé trop tard à la maison
3° Ce que fait en classe l’élève doué qui s’ennuie avec tous ces nuls…
Nota : En dépit de ces situations, personne n’a encore envisagé de remplacer les tables et les chaises par des lits. Vous avez dit incompétence ?...

DOSSIER
1° Morceau de bois sur lequel l’élève s’appuie pour pouvoir faire balancer sa chaise
2° Ensemble des renseignements concernant un élève et permettant de le suivre à la trace depuis la crèche. Que fait la commission des libertés ?
3° Ce qu’on doit « monter » à toute vitesse en fin d’année pour qu’un élève puisse intégrer une prépa prestigieuse ou un LP pourri. Cet exercice est en général très faux-cul : l’élève chiant toute l’année se retrouve par miracle paré de grandes qualités et de motivation.

DOSSIER D’INSCRIPTION : Sésame pour ailleurs

DOSSIER SCOLAIRE : Ce qui suit l’élève de la maternelle au Bac. Tous les bulletins y sont, toutes les incartades y sont consignées… Que fait la commission Informatique et Libertés ?... Ah ben zut, que je suis bête… Ca reste sur du papier…

DOUZE SEPTEMBRE 2001 : Le jour où l’Histoire est redevenue une discipline intéressante…

DROGUE : « Dans d’autres établissements peut-être… Mais pas chez moi ! »


E


ECJS : Enseignement (et pas discipline) créé lors de la dernière réforme des lycées… La plupart des profs qui l’assurent (Hist&Géo, Sciences éco…) râlent (laisser les élèves débattre, quelle drôle d’idée !)… Les élèves ne voient pas à quoi ça sert et râlent… Et quand tu dis que tu trouves que c’est intéressant, on te prend pour un fou… Va donc disparaître (voir réforme, temps)

ECHANGES : Discussion entre profs au cours d’une réunion.

ECHANGES LINGUISTIQUES : Pratique destinée à améliorer l’acquisition d’une langue étrangère par immersion au sein d’une famille. On va donc dans une famille étrangère mais on reçoit aussi son correspondant. Il ne s’agit pas ici de juger la pratique en tant que telle (il y a du bon et du mauvais comme dans tout) mais de souligner le statut de l’étranger quand il débarque dans une classe. Il ne comprend rien à ce qui se dit, à ce qui se passe, ni pourquoi on rit… et très vite il se met à discuter (dans sa langue natale… of course) avec un autre de ses compatriotes. A la fin, un grand « au revoir » et puis c’est fini !

ECHEC SCOLAIRE : Expression à la mode (à ne pas confondre avec les chèques scolaires comme le chèque livres du Conseil régional de Midi-Pyrénées).
L’échec scolaire se définit par la non-réussite dans les études. Oui mais encore ? Ben c’est quand vous sortez du système éducatif sans rien… Pas un diplôme, pas un certificat… Rien… Que dalle… Le désert complet…
Alors, les spécialistes, tous les spécialistes de la question, cherchent à comprendre pourquoi il y a échec scolaire. Et ils ont tous une bonne explication. Pour les profs, c’est simple : il n’a pas travaillé. Pour les parents, c’est très simple aussi : il a eu de mauvais profs. Pour les médias, c’est simplissime : c’est le système qui n’est pas assez performant.
Et si la vérité était ailleurs… S’il y avait des élèves qui ne sont pas faits pour l’école telle qu’elle se pratique… Et si on n’oubliait pas de dire qu’avant, dans ce passé si heureux soi-disant, la majeure partie des élèves quittaient l’école sans rien non plus… pas même le certificat d’études.

ECOLE PRIMAIRE : Endroit où les élèves se sont créés les lacunes que constatent les profs de collège.

ECOLE PRIVEE : Pompe à fric.

ECOLE PRIVEE SOUS CONTRAT : Pompe à fric soutenue par le fric de l’Etat.

EFFACEUR : Stylo d’un type particulier qui permet d’effacer l’encre et de réécrire dessus. A toujours tendance à tomber des tables pendant les devoirs.

ELEVE : Personnage qui justifie par sa seule existence tout le système de l’Education nationale. Donc, tout est de sa faute… Et en plus il a le culot de se plaindre…

ELEVES : Pluriel collectif pratique pour mettre tout le monde dans le même sac : « Les élèves ne savent plus rien », « De mon temps, on était de meilleurs élèves » etc…

ELITES : Ensemble des personnes qui ont un niveau culturel élevé, qui servent d’objectif à atteindre (« tu seras avocat, mon fils ! ») et qui sont les premiers à cracher sur l’école.

E-MAIL : Courrier électronique envoyé par un élève qui a réussi à trouver un ordinateur qui fonctionne correctement.

EMEUTES EN « BANLIEUE » : « C’est la faute du prof d’Education civique qui n’a pas bien fait son boulot ! » (si, si, il y en a qui ont dit ça !... ou à peu près…)

EMPLOI DU TEMPS : Cadre rigide qui structure le temps scolaire.
1° Pour les élèves, il est à prendre tel quel… Avec huit à neuf heures de cours certains jours (j’ai même eu des élèves qui faisaient 8h-18h non stop… et un vendredi !)
2° Pour les profs, il est l’occasion de jérémiades le jour de la pré-rentrée… avec siège du chef d’établissement qui les a concoctés pendant les vacances (« Enfin, j’ai un trou de trois heures le jeudi ! Vous devez faire quelque chose.», « J’avais demandé à ne pas travailler le vendredi après-midi pour pouvoir partir à ma maison de campagne le week-end », «Pourquoi les profs d’Eco ont toujours cours le lundi matin ? » etc…

ENCYCLOPEDIA UNIVERSALIS : Bible du prof agrégé.

ENNUI : Sentiment ressenti par la majorité des élèves sans que cela ne soit jugé comme particulièrement inquiétant.

EQUERRE : Substitut de règle. Le meilleur moyen d’identifier un angle droit en géométrie.

ESCALIER : Endroit où n’est jamais la concierge… vu qu’il y a de moins en moins de concierge dans les établissements scolaires.

ESPAGNOL : Langue vivante généralement étudiée comme 2è langue dans le sud-ouest de la France.

ESTRADE : Le seul moyen que les profs ont réussi à conserver (dans certains collèges et lycées) pour faire croire à leur supériorité sur les élèves.

ETAGES : Moyen d’augmenter la superficie de l’établissement tout en limitant la surface au sol. Plus un établissement a d’étages, plus les déplacements y sont fatigants… mais plus les profs qui enseignent au dernier étage sont en bonne condition physique.

ETATS-UNIS : Le pays dont le système scolaire effraye le plus les Français. Même les élèves qui y vont en voyage scolaire en reviennent scandalisés (émissions de télé éducatives avec gros saucissonnage de pub, élèves assis n’importe comment dans la classe, programmes scolaires nombrilistes…). Mais derrière ces outrances, c’est un système dans lequel on tient compte des difficultés propres aux élèves avant de les noter…

ETE : Période d’amnésie. Permet de tout oublier (mais alors… tout !) jusqu’à la rentrée.

ETRE ET AVOIR :
1° Documentaire qui a rappelé à beaucoup le bon vieux temps de l’école (ça s’appelle la nostalgie… et la nostalgie, c’est vraiment con)
2° Documentaire qui, dans un second temps, a rappelé à tous combien aujourd’hui tout est bon pour faire du fric.

EXCELLENT : Adjectif qualifiant un élève qui en sait plus que le prof.

EXCLUSION : Procédure qui consiste à exclure un élève de l’établissement… mais comme l’école est obligatoire jusqu’à 16 ans, il sera forcément admis ailleurs. C’est ce qui s’appelle « déplacer le problème » mais sans le régler.

EXTENSION : Agrandissement de l’établissement pour remédier à la surcharge des effectifs observée depuis cinq ans. Est réalisée pendant les périodes scolaires les travaux s’arrêtant pendant les vacances… Est généralement livrée en milieu d’année.

EXTERIEUR : Tout ce qui n’est pas l’école. Depuis une dizaine d’années, on prône l’ouverture vers ce monde extérieur (accueil d’intervenants dans les établissements, découverte des métiers par des stages, sorties ou voyages scolaires). La question est cependant posée : est-ce que l’extérieur est mieux que l’intérieur ?

EXTINCTEUR : N’attend pas la fin de l’année pour être vidé

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
MBS

avatar

Nombre de messages : 8144
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Dictionnaire de l'Education nationale / F-G-H   Jeu 17 Jan 2008 - 23:36

F


FAMILLE RECOMPOSEE : Famille qui voit cohabiter des enfants issus de différents mariages. La hantise des secrétaires au moment d’envoyer les convocations ou les bulletins scolaires.
Nota : Ne jamais oublier que derrière une famille recomposée, il y a deux familles décomposées…

FAYOT : Bon élève à l’ancienne.

FEMINISATION : Ben oui, quoi… Il y a des femmes partout dans l’éducation nationale… Ce qui pose certains problèmes…
1° Les grossesses… Mais bon, ce n’est pas propre à l’Education nationale… Et une grossesse n’est pas un problème puisque c’est un moyen de financer les retraites.
2° Les toilettes… Il y a toujours un WC pour les femmes, un WC pour les hommes… Donc, des files d’attente devant les toilettes pour les femmes (plus nombreuses dans l’établissement et ayant une vessie de moindre contenance)
3° Les profs hommes en ont marre de se faire appeler madame par les élèves…

FEMME DE MENAGE :
1° Personne qui ne fréquente pas le bahut aux mêmes heures que les élèves. C’est peut-être pour cela que les élèves ne savent pas à quel point il est pénible de passer derrière eux. « Elle sont payées pour ça ! » répliquent ceux à qui vous faites des remarques pour les petits morceaux de papier jetés par terre. Avec la même logique, on peut flinguer les gens dans la rue, puisque les flics sont payés pour vous retrouver ensuite et vous mettre en taule…
2° Personne qu’il est de bon ton pour beaucoup de profs d’éviter de saluer.

FENETRE : Moyen d’évasion. Nota : évitez quand même la méthode traditionnelle à base de draps noués. Trop visible !

FERRY (Jules) : Celui qui a rendu l’école (primaire !!!) obligatoire, gratuite et laïque.

FERRY (Luc) : Celui qui n’a que le nom de commun avec le précédent.

FEUILLE DE COPIE : Ce sur quoi on écrit en cours… Peuvent être petite ou grande, à petits ou grands carreaux, perforées ou pas, blanches ou de couleur, de marque ou bas de gamme… Ce choix immense permet de justifier qu’on passe une heure en début d’année à faire la liste du matériel.

FEUILLES MORTES : Indice incontestable qui permet de se rendre compte qu’on est bien revenu au bahut… et que ça ne fait que (re)commencer.

FICHE NAVETTE : Papier semi-officiel portant sur les décisions d’orientation qui voyage entre les familles et le professeur principal entre le deuxième trimestre et la fin de l’année. A donc toutes les chances de se perdre, de se déchirer, de rencontrer du ketchup ou de la graisse…

FILLON (François) : Ministre de l’Education nationale… A réussi à mettre les lycéens en grève… c’est assez significatif pour éviter tout autre commentaire.

FIN D’ANNEE : Période durant laquelle personne n’est en vacances mais où tout le monde fait comme s’il y était déjà… Devrait être déplacée pour plus d’efficacité au mois de décembre…

FLUO : Type de stylo utilisé pour surligner des passages sur des documents. A complètement modifié le rapport des élèves aux photocopies qu’on leur distribue. Est à l’origine de véritables œuvres artistiques à base de bleu, de rose, de jaune, de vert et d’orange.

FONCTIONNAIRE :
Définition de base : Personne qui travaille pour l’Etat
Définition du MEDEF : Personne qui est là pour fonctionner.
Définition du commun des Français : Personne qui ne fout rien.

FOOT : Voir football

FOOTBALL
1° Sport qu’on pratiquait quand j’étais au collège une séance d’EPS sur deux.
2° Sport toujours populaire dans les cours de récré… surtout quand il y a des cages de hand dans la cour.
3° Sport pratiqué exceptionnellement aujourd’hui en EPS au grand scandale des pères de famille : « Quand c’est que vous faites football en gym… Y en a marre que tu me ramènes des sales notes en patinage, en acrogym et en trampoline… C’est pas du sport, ça ! »
4° « Tout à fait, Thierry… »

FOU :
1° Prof
2° Prof pas comme pas les autres
Nota : la nuance est dans la manière de prononcer le mot

FOURNITURES : Ensemble du matériel que les profs demandent aux élèves. Provoquent des émeutes et des évanouissements dans les super et hypermarchés dans les 3 jours qui suivent la rentrée.

FOYER : Lieu dans l’établissement où les élèves sont chez eux. On peut y trouver, selon l’établissement, des baby-foot, des distributeurs de boisson, des sièges, une chaîne hi-fi etc… Quoi qu’il en soit, c’est un lieu où, pour la majorité des profs, les élèves perdent leur temps au lieu de travailler.

FOYER SOCIO-EDUCATIF : Association qui gère les activités péri-éducatives au sein de l’établissement. Motive en général une quinzaine d’élèves par établissement… C’est dire si les élèves se sentent concernés.

FRANCE-CULTURE : La radio qu’écoutent les profs (voir ARTE, musique classique)

FRANCE-SENEGAL 0-1 : Le seul jour (31 mai 2002) où j’ai vu dans mon lycée des élèves consoler des profs…

FRITES : Le truc qui fait qu’on continue à bouffer à la cantine.

FROID : Sensation éprouvée en cours si la météo n’est pas clémente hors de la période d’allumage du chauffage (« le froid administratif »)

FUMER : C’est interdit et ce n’est pas bon, tout le monde le sait. Pourtant, quand on dit aux élèves de ne pas fumer, ils fument… Alors quand on leur dit de travailler, faut-il s’étonner de ce qu’ils font…

FUMISTE
1° Elève qui ne fait rien
2° Professeur qui ne fait rien.
Nota : Les élèves fumistes adorent les profs fumistes. Fumant non ?


G


GAILLARD (Jean-Pierre) : Chroniqueur boursier à la radio et à la télévision. Qu’a-t-il à faire dans ce dictionnaire ? Pour le moment, rien ! Mais je redoute le moment où il viendra nous annoncer que « l’Européenne d’Education a perdu 1,5 euro suite à la mauvaise note obtenue par le petit Grégoire » ou que « une spéculation semble s’organiser autour de la National Education of College qui a imprudemment pris une participation dans le Lycée agricole de Beaumont-de-Lomagne où les résultats au Bac ont baissé de 3% en 2006 ». Vous croyez que ça n’arrivera pas ?...

GAME-BOY : Console de jeu portative qui n’a rien à faire dans un établissement scolaire… si ce n’est contribuer à faire augmenter les chiffres de la délinquance scolaire. Des irresponsables chez Nintendo !

GARAGE A VELOS : Lieu stratégique en marge de l’établissement scolaire où on règle les affaires importantes entre élèves. Phrase entendue : « j’te fais ta fête au garage à vélos ».
Nota : de plus en plus, le nombre de vélos recule devant le nombre de scooters… cela ne change rien à l’utilité de ce garage.

GARDE-ROBE : Ensemble des vêtements portés par un prof ou un élève au cours de l’année. Celle du prof est soigneusement analysée par les élèves qui y lisent (ou croient y lire) le caractère de l’enseignant (« T’as vu ses pompes ! C’est des Nike ! Il doit être cool, le prof ! », « Comment elle se la pète, la prof ?! Elle a un tailleur de chez Chanel ! » etc…). Toute évolution est soigneusement notée et rapidement évoquée (« M’sieur ! Elles sont super vos nouvelles chaussures ! Mon oncle, il a les mêmes ! »).

GEOGRAPHIE : Discipline qui permet de se repérer sur un plan

GIFLE : Mouvement dépressionnaire se traduisant par un grand courant d’air et se terminant par le choc d’une main sur un visage juvénile. Comme toutes les catastrophes naturelles, est largement prévisible, fait des dégâts et finit souvent dans les médias.

GOMME : Projectile à fragmentation. Arme de destruction massive… Que font les Etats-Unis ?...

GOUDRON : Revêtement de la cour qui donne particulièrement envie d’être ailleurs.

GRAND FRERE / GRANDE SŒUR : Membre de votre famille qui est à l’origine de votre réputation avant même que vous ayez mis les pieds au lycée.

GRATTER : Ecrire encore et encore. Conséquence bien connue : le stylo-elbow (forme de crampe des doigts et du poignet).

GREC : Comme le latin… mais avec en plus un alphabet à la con…

GREVE : Etat du professeur lorsqu’il n’est pas en vacances

GREVE DES LYCEENS : Le dernier moyen trouvé par le ministère pour faire diminuer le nombre d’élèves par classe.

GYMNASE : Bâtiment à l’intérieur duquel se pratique l’EPS. A savoir : le gymnase appartient à la mairie et ne dépend pas du collège ou du lycée… Donc, c’est tout à fait normal que vous ne puissiez pas y aller faire sport pendant trois semaines parce qu’il est occupé par la foire aux cochons…


H


HANDICAPES : Personnes à qui la nature ou la vie a ôté une partie. Sont de plus en plus accueillis, lorsque leur handicap le permet, dans les établissements scolaires généraux. Comme quoi, il y a quand même des trucs bien dans l’Education nationale…
Nota : Oui, je sais, ici je suis sérieux et je ne cherche pas à faire drôle… Mais, je n’avais pas envie, franchement, de rappeler que certains profs (de moins en moins j’espère) traitent leurs élèves d’handicapés lorsqu’ils ne parviennent pas à faire les exercices demandés… Et zut, je l’ai dit !

HAUT PARLEUR : Moyen de communication interne aux établissements scolaires. Annonce généralement des mauvaises nouvelles (« Enzo Verdier est attendu au bureau du principal ») et très rarement les bonnes (« Monsieur Cavelli s’étant cassé le pied, ses élèves n’auront pas cours de math pendant 2 semaines »)

HEBREU : Langue ancienne qui est d’une utilité encore plus profonde que le latin ou le grec… A part lire la Bible en VO…

HEURE DES MAMANS : Belle image pour parler de la fin de la journée. Au collège ou au lycée, on parlerait aujourd’hui de l’heure du portable, de l’heure du petit copain, de l’heure du volant.

HISTOIRE : Discipline qui ne permet même pas de se repérer sur un plan

HUMANISME : Théorie intellectuelle qui vise à l’étude et à la compréhension de l’homme. Est abordée en 5è et en Seconde et largement oubliée le reste du temps.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
MBS

avatar

Nombre de messages : 8144
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Dictionnaire de l'Education nationale / I-J-K-L-M   Mar 29 Jan 2008 - 17:42

I


IMMIGRES : Personnes qui ne sont pas nées là où elles vivent et qui sont venues s’installer là à un moment de leur existence. Encore une fois, il faut rétablir la vérité. Dans les « banlieues » où les classes sont remplies de petits « Maghrébins », « Turcs », « Sénégalais », « Camerounais » etc (nés là !)…, le seul véritable immigré c’est le prof.

IMMOBILE : Adjectif permettant de qualifier l’Education nationale quand on la regarde de l’extérieur.

IMPRIMANTE : Instrument informatique livré en panne, sans feuilles et sans cartouche d’encre

INCOMPETENT : Qui n’est pas capable de…
1° Chef d’établissement qui n’est pas capable d’empêcher les trafics divers devant son établissement
2° Adjoint qui n’est pas capable de faire de bons emplois du temps pour tout le monde
3° Enseignant dont tous les élèves ne parviennent pas à la moyenne
4° Infirmière qui n’est pas fichue d’éviter les épidémies d’angine, de gastroentérite et de bronchite pendant l’année scolaire
Nota : l’élève, lui, n’est jamais incompétent… (voir Nul)

INFIRMERIE : Lieu de pèlerinage pour de nombreux élèves qui, régulièrement, s’y rendent. Cette procession d’un type particulier se termine généralement par l’administration d’une hostie effervescente et une bénédiction sous forme de bulletin pour rentrer en classe. Nota : par un étrange phénomène (inexpliqué !), le temps de trajet jusqu’à l’infirmerie est toujours largement supérieur à ce qu’on pouvait imaginer.

INNOVATION : Quelque chose de dangereux (surtout si elle est pédagogique…)

INSPECTEUR : Personne qui, par sa seule présence, réussit à rendre le cours intéressant… (et encore, pas toujours…)

INSTIT : Comment ? Vous n’êtes pas encore professeur des écoles ?...

INTELLO : Diminutif d’intellectuel.
1° Il y a trente ans, un élève qui a de bonnes raisons d’être fier de lui
2° Aujourd’hui, l’élève qui devrait avoir honte de lui.

INTENDANT : Membre du triumvirat qui dirige l’établissement. S’occupe de tous les aspects financiers. C’est lui qui n’avait jamais de sous pour repeindre les classes, acheter du nouveau matériel, faire des sorties, améliorer l’ordinaire de la cantine, financer les activités du foyer socio-éducatif… et j’en passe.

INTERDISCIPLINARITE : Pratique qui consiste à faire travailler ensemble des professeurs de différentes matières. A débouché sur la création des Itinéraires de Découvertes (IDD) au collège et sur les TPE (Travaux Personnels Encadrés) au lycée. Mais, par un phénomène étrange, il suffit qu’on dise aux profs de bosser ensemble pour que ça les embête. La preuve, même les professeurs d’Histoire et Géographie n’arrivent pas à faire de l’interdisciplinarité dans leurs cours.

INTERNET : Moyen de communication moderne toujours en panne

INTERNET POUR LES NULS : Bible de la documentaliste.

IUFM : Institut Universitaire de Formation des Maîtres. Service chargé de préparer les candidats au professorat, puis de les former à leur futur métier. Est presque unanimement rejeté et critiqué par les profs (« Ca c’est les méthodes de l’IUFM ! ») alors qu’on ne fait qu’y expliquer comment les programmes demandent qu’on travaille. Nota : je sais, cette entrée là est très sérieuse… mais c’est justement là qu’est un des problèmes de l’Education nationale, la distance entre ce qu’il faut faire et ce qui est fait réellement…


J


JOLIES FILLES : Elèves sur lesquelles tout le monde se retourne dans la cour ou dans la rue. Sont aujourd’hui montrées du doigt si elles s’habillent de manière un peu trop sexy (voir string, nombril, jupe…). Sont rendues responsables des remarques salaces des garçons, des mains baladeuses des mecs voire pire… Mais,
1° Ce n’est pas de leur faute si elles sont jolies et si on vend les vêtements qui peuvent les rendre sexy.
2° Ce ne serait pas aux mecs de savoir se retenir ?

JOSPIN (Lionel)
1° Comme ministre de l’éducation, il a mis l’élève au centre du système scolaire.
2° Comme premier ministre, il a mis Allègre à la tête du système scolaire…
Et après on s’étonne que les profs aient voté pour d’autres candidats de gauche au premier tour des présidentielles en 2002 ?!

JOUR DE BEAU TEMPS : Jour où les élèves sont énervés parce qu’ils ont passé leur journée à essayer de trouver un endroit à l’ombre dans la couloir et à squatter leur copine.

JOURS DE GREVE : Bon moyen pour le gouvernement de faire des économies. Y aurait-il un rapport ???

JOUR DE PLUIE : Jour où les élèves sont énervés parce qu’ils ont passé leur journée à essayer de trouver un endroit abrité dans la cour ou à squatter les couloirs.

JOURNAL : Périodique créé par des élèves motivés de l’établissement. Dure généralement peu vu que les sujets qui intéressent les élèves n’ont aucune chance d’être acceptés par l’administration : « Les dealers au lycée », « Les profs de maths : étude comparée », « Comment tricher avec madame Lopez » etc…

JUILLET : Mois de la sortie scolaire pour tout le monde dans un avenir très proche

JURY : Réunion de profs qui décident qui a le droit d’avoir son bac.

JURY ACADEMIQUE : Réunion de profs (et d’anciens profs connus sous le nom d’inspecteurs) qui décident qui a le droit d’enseigner.

JURY DE LA NOUVELLE STAR : A ne pas rater le jeudi soir histoire de voir ce que c’est qu’un jury sans prof…


L


LAGARDE ET MICHARD : Célèbre collection de manuels de Français. Propose un volume par siècle qui regroupe des extraits des œuvres les plus significatives. On attend le volume sur le XXIè siècle avec des extraits du dernier album de Joey Starr.

LAIQUE : Qui ne repose pas sur une croyance établie et dogmatique… Et pourtant, on condamne l’élève à croire aveuglément ce que dit le prof.

LANG (Jack) : Ministre consensuel… Tout le monde est « fooormiiidaaable »…

LATIN : Langue morte et bien morte… et qui pourtant continue à décliner…

L’EQUIPE : Bible du prof d’EPS.

LIBERTE : Post-Bac

LIBERTE PEDAGOGIQUE :
1° Moyen pour le professeur de justifier qu’il fait ce qu’il veut avec ses élèves.
2° Moyen pour le professeur de faire des trucs intéressants avec ses élèves.

LIGNES :
1° Punition à l’ancienne… Se livre en général par paquets de 100…
2° Shoot beaucoup plus récent. Se livre en général par paquets aussi…

LOGE : Lieu où se tient le (la) concierge. Contrairement à ce que croient certaines élèves, ce n’est pas un lieu où on se change et où on se maquille…

LOURDES : Lieu de pèlerinage entre le 20 juin et le 4 juillet

LUNE : Terre d’origine de tous les élèves distraits.

LYCEE :
1° Grand établissement scolaire généralement précédé d’une grande affiche de publicité en faveur de la région qui l’entretient.
2° Endroit où les profs se moquent bien de savoir ce que penseront d’eux leurs « collègues » de l’université ou des grandes écoles.


M


MACHINE A CAFE : Distributeur de drogue légalisée.

MAGISTRAL : Adjectif qualifiant un cours dans lequel le prof parle et les élèves écrivent durant toute l’heure.
Nota : ce type de cours est sinon interdit du moins à l’antipode de la pédagogie définie par les programmes. Cherchez l’erreur !
Mots associés : estrade, ennui, gratter

MAIN : Ce qu’on doit lever en cours pour prendre la parole. Oui, je sais, c’est la même définition que doigt mais que je sache quand vous levez l’un vous levez l’autre, non ?

MAISON : Là où est la vraie vie.

MALET ET ISAAC : Manuels d’Histoire mythique à travers lesquels on apprenait tout aussi bien la date de la bataille de Fontenoy, la date de la bataille de Gergovie, la date de la bataille de Solferino, la date de la bataille d’Azincourt. Bref, vous l’aurez compris, c’était une histoire exclusivement politique q’on apprenait par cœur. Il n’empêche qu’il y a des nostalgiques de ça dans l’Education nationale… Ca fait peur !

MAMMOUTH : Animal laineux qui a connu une seconde carrière médiatique grâce à un animal haineux qui voulait le dégraisser.

MANIFS LYCENNES : De quoi occuper les forces de l’ordre

MANIFESTATION : Grande réunion en plein air qui réunit souvent professeurs et élèves.

MANIPULATEURS : Profs dans un défilé de lycéens.

MANUEL : Truc toujours trop lourd et qui ne plait jamais au prof. Décore le bureau de l’élève pendant un an.

MARIGNAN : La date que connaissent tous les élèves… Du moins, il paraît… Car ça fait bien une dizaine d’années qu’on n’en parle plus dans les programmes d’Histoire… Ma pauvre dame, tout ce perd… A propos, Marignan, c’est en 1515 ! Et c’est une victoire française contre les Suisses… C’est dire si c’est important…

MARQUEUR : Sorte de craie pour tableau blanc… Est tout aussi impitoyable pour les vêtements.

MASSIF CENTRAL : Socle commun

MATERNELLE : Première école. Il paraît que les autres pays nous envient nos écoles maternelles. On donne aux enfants leur première éducation à la sociabilité. Le goûter, la sieste, les chansons, le dessin rythment la journée. Mais à un moment donné, on passe du coloriage au graphisme, puis du graphisme aux lettres… et c’est là que ça se gâte !

MATHEMATIQUES : La seule discipline qui ait de l’importance… Pour les études… Parce que dans la vie courante, c’est une autre histoire…

MATIERES : Voir Discipline

MEDIAS : Grand diffuseur de réalités déformées : « violence scolaire », « grève pour des revendications salariales », « malaise des profs », « malaise des banlieues » etc…

MEDIATHEQUE : Nom pompeux qui remplace parfois celui de CDI. Ne fait en fait que déplacer la perspective. On met en avant la diversité des documents présents plutôt que la démarche (documentation, information).

MEMOIRE : Partie du cerveau qui stocke les informations. Un monde encore mal cerné par l’Education nationale. C’est peut-être pour cela qu’on fait moins appel aujourd’hui à la mémoire qu’à l’intelligence (quoique la majorité des élèves ne fait pas la différence entre l’une et l’autre).
Il est courant d’entendre des élèves se plaindre de leur manque de mémoire pour expliquer leurs défaillances en devoir… Ce sont les mêmes qui connaissent par cœur toutes les paroles des cd qu’ils écoutent… Etonnant, non ?

MENU : Liste sans intérêt affichée devant la cantine, en salle des profs voire ailleurs dans l’établissement. Présente toujours à peu près les mêmes plats (je ne détaille pas pour ne pas vous rappeler de mauvais souvenirs…). Pour mieux cerner le problème, il faudrait peut-être rappeler à chaque fois le prix de ce repas.

MER : Zone des cartes qui doit être obligatoirement coloriée en bleu, histoire d’occuper les élèves pendant un moment.

MERITE : Mot à bannir de son vocabulaire s’il s’agit de parler du salaire des profs. C’est vrai quoi ? C’est quoi le mérite ? Intéresser ses élèves et leur permettre de progresser ? Allons, soyons sérieux !... (je suis cynique, je sais… mais je ne peux pas aller au-delà).

METEO : Emission de télévision à ne pas rater la veille d’aller en cours dans des préfabriqués.

MEULE : Mobylette (archaïsme)

MINISTRE : Plusieurs définitions possibles
1° Type qui a quitté l’école depuis longtemps et s’imagine que rien n’a changé depuis son époque
2° Type qui est resté trop longtemps à l’école (maternelle, primaire, collège, lycée, prépas, ENA, Polytechnique, HEC etc…) et n’a trouvé qu’un seul moyen pour y rester… Devenir ministre de l’Education nationale.
3° Genre particulier de garagiste. Se penche sur le moteur de l’Education nationale pour trouver d’où vient la panne du système. Identifie la panne. Coupe des fils dans le moteur (ça s’appelle une réforme) pour éviter que ça aille mieux.

MOITIE : Pourcentage de la classe qui ne devrait pas être à ce niveau d’études. Jamais pourcentage de la classe qui s’intéresse vraiment…

MONTRE : Auxiliaire indispensable de l’élève pressé d’en finir (voir : portable)

MOTIVATION : Fut pendant quelques années à développer chez les élèves. Aujourd’hui, on considère à nouveau que c’est superflu. C’est donc naturel d’avoir les fesses sur une chaise pendant huit ou neuf heures par jour…

MOYENNE : 10
La moyenne est le juge de paix de l’Education nationale. A 9,5 on est nul et à 10,5 un petit génie incompris. Rappelons qu’avoir 10 signifie qu’on ne sait faire que la moitié des choses demandées… Alors, doucement les basses, les génies incompris !

MUSIQUE CLASSIQUE : La musique qu’écoutent les profs… quand ils n’écoutent pas la musique qu’ils écoutaient quand ils étaient au lycée.

MUTATION : Changement d’affectation pour un professeur. Passe aujourd’hui par un double filtre : la mutation inter-académique (pour changer d’académie) et la mutation intra-académique (faut-il que j’explique ?). A ne pas confondre avec le transfert d’un joueur de foot. Là, tout est affaire de nombre de points (barème) et de postes libres.
Exemple concret : Si vous voulez aller travailler au collège de Trifouilly-les-Oies (c’est justement là que vous habitez), il faut qu’il y ait un poste dans votre discipline. Mais cela ne suffit pas, il faut que vous ayez le barème le plus élevé parmi ceux qui demande ce collège, cette ville ou ce secteur. Une année, vous avez le barème le plus élevé mais pas de poste libre… L’année suivante, le poste se libère mais une femme qui habite à 50 km de là vous passe devant parce que son précédent poste a été supprimé. A vous les joies des trajets jusqu’à votre poste actuel à 30 bornes de la maison. Comment voulez-vous que les profs soient motivés ?

MUTS : Abréviation de mutation (voir à ce mot)

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
MBS

avatar

Nombre de messages : 8144
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Dictionnaire de l'Education nationale / N-O-P   Mar 29 Jan 2008 - 17:49

N


NEON : Moyen d’éclairage privilégié dans les salles de classe. Sait se faire remarquer habilement par l’émission de vibrations et de bruits de nature à perturber l’enseignant le plus zen.

NOM
1° Moyen d’identifier les élèves. Certains sont écorchés de manière rigoureuse et systématique tout au long de l’année par des profs peu vigilants.
2° Moyen de différencier les établissements. Le nom est le garant de l’identité du bahut. Il peut s’agir du nom
- d’une célébrité locale (je ne donne pas d’exemples puisque, hors de la région considérée, ça ne dira rien à personne)
- d’une célébrité historique ou artistique nationale (les « Jean Moulin », « Jean Jaurès », « Charles de Gaulle », « Victor Hugo », « Voltaire » et j’en passe)
- d’une célébrité historique internationale… mais c’est plus rare et ce sont souvent des artistes (les «Pablo Picasso », « Winston Churchill », « Giuseppe Verdi » etc…)
- d’un contemporain mort récemment… enfin peu de temps avant l’ouverture de l’établissement (les « Daniel Balavoine », « Simone Signoret », « Léo Ferré »… On attend pour dans quelques années les lycées « Lorie », « Orlando Bloom » et « Elodie de la StarAc »)
- de quelque chose d’autre quand on veut vraiment être original : « Eureka », « Marianne », « Cantelauze », « La Pléiade »
Nota : Malgré le choix immense, il y a encore des bahuts ou des écoles qui n’ont pas de nom… Alors, un petit geste… Qui baptisera le premier un collège du nom de Christian Karembeu ?

NOMBRIL : Partie du corps humain. Est devenu l’objet d’une des grandes batailles au sein de l’Education nationale. Moins médiatique que le voile musulman mais plus quotidien dans les établissements, le nombril doit être caché selon les chefs d’établissements. Dans le même temps, les oreilles, elles, doivent être visibles (donc pas de casquettes ou de bonnets en cours). Comment on fait quand on a un joli nombril et des oreilles moches ?

NORMALE : Nom de la moyenne de classe si elle était traitée par les ingénieurs de Météo-France… Sauf qu’il n’y aurait que trois saisons : automne, hiver et printemps…

NOTES : Valeur chiffrée entre 0 et 20 qui permet de qualifier le travail d’un élève. Par extension, finit par qualifier l’élève lui-même…
Noter que la France est la seule dans le monde à noter ses élèves sur 20 soit sur une quarantaine de valeurs (en comptant les demi-points)

NOUVEAUTE : Truc dangereux.

NUL : L’élève… Par définition… (enfin, j’exagère… tous les profs ne pensent pas comme ça… certains pensent qu’il n’y a pas d’élèves nuls… mais beaucoup d’élèves très nuls).


O


OMERTA :
1° Loi du silence en Corse. On ne parle pas aux « non-Corses »
2° Loi du silence entre les profs. On ne parle pas de ce qui fâche, à plus forte raison à ceux qui ne sont pas profs.
3° Loi du silence entre les élèves. On préfère régler entre élèves les problèmes plutôt que faire intervenir l’autorité supérieure du bahut.

ONISEP : Organisme chargé de fournir la documentation relative à l’orientation des élèves. Se trouve amené à peindre toutes les orientations sous des couleurs favorables.

OPTIONS :
1° Possibilité offerte d’étudier les disciplines dont on aura besoin pour son futur métier.
2° Possibilité offerte d’aller dans l’établissement de son choix (voir russe, chinois, japonais, hébreu…)

ORAL : Mot désignant toutes les activités qui amènent les élèves à parler en classe… Mais attention parler de manière positive (répondre aux questions, faire des exposés…) pas avec son voisin. Par a priori, les profs considèrent que les élèves sont nuls à l’oral… en oubliant juste que c’est à eux de les former à ça.

ORDINATEUR :
1° Bidule maîtrisé par de plus en plus de profs dans leur vie quotidienne. Ca ne se voit pas pourtant sur leur lieu de travail.
2° Instrument principal de ce qu’on appelle les nouvelles technologies. Est pourtant utilisé le plus souvent soit comme un manuel (pour faire des exercices), soit comme un magnétoscope (pour regarder passivement ce qui se trouve sur un cd-rom).

ORETOGRAF : Nouvelle discipline.

ORTHOGRAPHE : Socle commun

OUVERTURE : Pratique qui tendrait à prouver que le monde de l’Education nationale est un monde fermé. (Voir extérieur)


P


PAPIER : Support blanchâtre (mais parfois coloré) – Sert aussi bien pour conserver le souvenir d’une étude de fonctions mathématiques que pour écrire un mot à sa petite copine injustement reléguée à l’autre bout de la classe.

PARENTS : Fouteurs de merde…

PARKING : Endroit où les enseignants garent leur voiture. Est de plus en plus protégé. Dans le cadre d’un grand programme de sécurisation des établissements, il est prévu la construction de miradors, la pose de barbelés et le creusement de tranchées pour soustraire les automobiles des profs à la convoitise des élèves. C’est vrai quoi une Clio ou un 206, ça fait rêver…

PASSE : Moment où régnait une situation idéale dans l’Education nationale.

PASSIF : Situation la plus fréquente d’un élève en cours.

PEAU DE VACHE : Prof (de sexe féminin la plupart du temps) qui fait des sales coups aux élèves [voir tête de cochon]

PEDAGOGIE : Science de la transmission de connaissances. Beaucoup sont arrivés à se persuader que c’est « l’art de la répétition » pour justifier le fait que leurs élèves ne retiennent rien.

PEDAGOGUE :
1° Personne qui a de grandes et belles idées mais qui n’a pas vu d’élèves depuis longtemps (définition d’une majorité d’enseignants).
2° Type intéressant avec des idées fantastiques mais qui se ferait bouffer dans une classe en un quart d’heure (définition de l’autre moitié du corps enseignant).

PEGC : Professeur ayant été recruté dans l’Education nationale pour enseigner deux disciplines ( Ex : Français et Histoire-Géo, EPS et Biologie…). Ce système ayant été supprimé depuis de nombreuses années, un PEGC est une sorte de dinosaure dans les établissements… ce qui le rend souvent méfiant et aigri. Autre problème : il n’est souvent spécialiste que d’une seule des deux disciplines qu’il enseigne, ce qui peut faire du dégât…

PELOUSE : Elément de verdure dans l’établissement scolaire. Quand elle n’est pas interdite, elle est un lieu de découverte fort prisé par les jeunes soucieux de comprendre les mystères de la vie. C’est fou le nombre de garçons et de filles qu’on trouve à plat ventre et côte à côte en train d’observer la croissance d’un brin d’herbe ou une migration de fourmis…

PERDU :
1° Etat de l’élève qui découvre son nouvel établissement.
2° Etat de l’élève qui ne sait plus ce qu’il fait dans son bahut
3° Etat du professeur qui a décidé de ne plus se fatiguer à innover.

PERMIS DE CONDUIRE : Concours à préparer l’année du Bac.

PET : Bruit joyeux qui résonne dans le silence de la classe.

PETITS MOTS : Pratique destinée à lutter contre le monopole de la Poste dans la distribution du courrier.

PEUR : Sentiment qui ne devrait pas avoir de raison d’être dans un établissement scolaire.

PHILOSOPHIE : Discipline scolaire réservée aux élèves de Terminales. Suppose de réfléchir et de se poser des questions, ce qu’on n’a surtout pas le temps de faire en Terminales.

PHOTOCOPIES : Moyen de terminer rapidement les programmes.

PHOTOCOPIEUSE : Instrument de haute technologie permettant de reproduire les exercices qu’on a tirés d’un autre manuel que celui de la classe.

PHYSIQUE : Discipline sœur de la chimie. Génératrice de cartons.

PISCINE : Endroit où on ne va pratiquement jamais en sport… C’est pour cela que presque tout le monde sait nager…

PION :
1° Pièce sur l’échiquier du club « Echecs »
2° voir surveillant

PIPEAU : Instrument de torture pour mélomane. Est plus utilisé pour jouer « Au clair de la lune » et « A la claire fontaine » que « Highway to hell »

PLATANE : Arbre d’agrément. C’est souvent le premier souvenir qu’a l’enfant de son école. Une cour avec de grands arbres. C’est malheureusement aussi parfois la dernière vision qu’ont des jeunes sur une route en pleine nuit…
Nota : Pas drôle celui-là non plus… Qu’est-ce qu’il m’arrive ?

POIGNEE DE MAIN : Geste social destiné à se saluer ou à se remercier. Se trouve concurrencé depuis quelques années par une chorégraphie savante à base de coups dans la paume des mains, de phalanges contre phalanges, d’avant-bras qui se heurtent… Et après ils essayent de vous faire croire que ces pauvres enfants ne sont pas assez coordonnés pour réussir les gestes de base en EPS…

POISSON : Viande du vendredi à la cantine, même si l’école est laïque.

PORTABLE : Console de jeu, réveil et calculatrice qui permet, éventuellement de passer des coups de téléphone.

PORTAIL : Les portes de l’Enfer ou les portes du Paradis, ça dépend dans quel sens on le passe…

PORTE COUPE-FEU : Lourde porte fractionnant les couloirs en petites unités. Doivent être ouvertes en temps normal et fermées lorsque l’alarme se déclenche. A votre avis, quelle est la réalité de la chose ?

POUBELLE :
1° Instrument permettant le développement de l’interdisciplinarité. Tout en écoutant un cours de philosophie, elle permet de s’entraîner au basket.
2° Cimetière pour copies

PREFABRIQUE : Salle de cours provisoire (synonyme plus actuel : Algeco). Mot associé : froid, étouffement, bruit, pluie, infiltration, isolation…

PRE-RENTREE : Journée(s) au cours de laquelle (desquelles) les profs se retrouvent (donc, ça discute beaucoup… « Et tes vacances ?... »), râlent sur leur emploi du temps (« merde ! je travaille tous les jours ! elle fait chier la patronne ! ») et se plaignent de leurs classes (« Et zut, j’ai encore Michel Rombier et Paul Dulac ! La galère ! »)

PRESENCE : Temps passé par un prof (quand il est là !) devant les élèves. Ne pas confondre avec le temps où le prof est dans l’établissement…

PRESSION : Sensation ressentie lorsqu’on doit absolument réussir quelque chose. Est évoquée en permanence à propos des sportifs pour expliquer leurs défaillances (« Amélie Mauresmo a une très forte pression quand elle doit jouer à Roland-Garros »)… et jamais pour les élèves. Etonnant, non ?

PRISON : Synonyme de collège (parfois de lycée). Mais enfin, les jeunes, vous en connaissez beaucoup des prisons où les gens rentrent dormir chez eux le soir ?

PROCHAINE FOIS : « Ouf ! Trois jours sans vous voir ! »

PROF : Abréviation de professeur. Est généralement utilisée par tout le monde car c’est vrai que professeur c’est un mot vachement long… Comme les cours d’ailleurs…

PROFESSEUR DES ECOLES : Nouvelle dénomination pour désigner les instituteurs afin qu’ils ne se sentent pas marginalisés et infériorisés au sein du système éducatif. Bientôt, il y aura également des « professeurs des crèches » (nounous) et des « professeurs de maternité » (sages-femmes).

PROFS : Excellente bande dessinée qui a tout compris du monde des profs… mais est un peu en dessous de la réalité.

PROGRAMME :
1° Texte officiel qui définit ce qui doit être fait dans une matière donnée pour une année de scolarité donnée.
2° Texte soi-disant officiel qui fait chier le prof en le contraignant à changer ses cours.
3° Texte qu’il faut se dépêcher d’oublier parce qu’il met en danger les élèves en leur proposant aujourd’hui d’en savoir moins que leurs aînés.

PROJECTEUR DE DIAPOS : Instrument pédagogique ( ?) longtemps utilisé dans les classes faute de mieux. Permettait au prof d’Histoire-Géo de montrer les photos prises pendant ses vacances en Grèce ou en Allemagne (selon le cours…). Si vous avez encore un prof qui utilise ça, vous êtes en droit de le dénoncer à l’Inspection académique… Parce que les séances diapo, c’est déjà chiant chez les copains… Alors, au bahut…

PROJET D’ETABLISSEMENT : Ensemble des actions envisagées par l’établissement pour améliorer ses résultats. Trouve rarement une application concrète (« Le projet d’établissement, c’est du bla-bla ! Que les élèves commencent déjà à travailler… »)

PRINCIPAL : Personne qui rêve de devenir proviseur.

PROFESSEUR
Définition rapide : Elément de base du système éducatif (du moins selon lui). Est chargé d’amener différents types de savoirs dans la tête des élèves. Si on prend la peine de réfléchir à ce que cela signifie, on démissionne tout de suite.

PROVISEUR : Personne qui regrette de ne pas être resté principal ?

PYTHAGORE : Mathématicien grec qui a beaucoup fait pour populariser le triangle rectangle.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
MBS

avatar

Nombre de messages : 8144
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Dictionnaire de l'Education Nationale / Q-R-S   Mar 29 Jan 2008 - 18:48

Q


QUATRE-VINGT POUR CENT : Pourcentage de jeunes Français devant obtenir un Bac selon un objectif fixé par Jean-Pierre Chevénement (alors ministre de l’Education nationale) au retour d’une visite au Japon (c’est ce pourcentage dans ce pays). Objectif impossible à atteindre dans les conditions françaises ce qui conduit à dire que l’Education nationale est inefficace.

QUESTION :
1° Ce que les profs reprochent souvent aux élèves de ne pas poser (« Si vous ne comprenez pas, n’hésitez pas à me poser une question… »)
2° Ce que les profs veulent surtout que les élèves ne posent pas pour ne pas perdre de temps ou pour ne pas se retrouver sans avoir la réponse (Exemple entendu lors d’une réunion parents-instit : « Je ne répondrai pas à une question stupide »… Donc, comme un gosse de 8 ans ne sait pas si sa question sera stupide, il ne la pose pas… Simple, non ?!)
Voir réponse.


R


RADIATEUR : Elément de chauffage. Fut longtemps associé à la figure du cancre. Plus aujourd’hui grâce aux progrès calorifiques.

RADIO : Moyen de communication mis en place dans certains établissements toujours dans le but de s’ouvrir sur l’extérieur. Voir journal.

RADOTEUR : Prof qui fait plusieurs années de suite le même niveau de classe.

RALEUR : Adjectif qualifiant aussi bien les profs que les élèves.

RALLONGE ELECTRIQUE : Objet de luxe dans les établissements scolaires… et inconnu dans les IUFM.

RAPPORTEUR
1° Instrument semi-circulaire pour les maths qu’il convient de regarder sous un bon angle.
2° Elève très apprécié du corps enseignant.

RECREATION : Moment le plus intéressant de la journée. Phrase bien connue : « L’école, c’est bien… mais il y a trop de temps perdu entre les récréations ».

REDACTION : Travail scolaire consistant à écrire une ou plusieurs pages en fonction d’un sujet. A longtemps été le moyen d’occuper les élèves en attendant un prof ou en l’absence de celui-ci. Existant encore au collège, elle prend désormais au lycée la forme du « sujet d’invention ». C’est, avec les arts plastiques, le seul moment où l’élève est créatif.

REDOUBLEMENT : Sujet sensible et mot mal choisi (en effet, si on redouble, ça multiplie par 4 par rapport à l’origine… il faudrait parler de doublement si on causait correct le français dans l’Education Nationale).
Grande terreur millénaire (ou presque) : « Si tu ne travailles pas à l’école, tu redoubleras ! ». Sanction parfois abusive et qui ne règle que rarement les choses… Mais comme il y a toujours quelques élèves consciencieux qui améliorent leurs résultats au cours de leur seconde année…

REFORME : Changement dans l’organisation de l’enseignement ou (et) dans les programmes. Marque le passage de chaque ministre rue de Grenelle (siège du ministère). Est systématiquement critiquée par les syndicats et approuvée par les fédérations de parents. Il est difficile d’en juger les résultats puisqu’elle est rapidement supplantée par une nouvelle réforme.

REGLE
1° Instrument permettant de tracer des traits (« Madame, on souligne avec la règle ? »)
2° Vieil instrument de torture permettant de s’en prendre aux doigts des élèves. A perdu de son efficacité, pas à cause d’un recul du sadisme chez les enseignants mais avec le remplacement des règles en bois ou en fer à section carrée par les règles plates et en plastique.

REINSCRIPTION : Un des moments les plus pénibles de l’année. On vient à peine de partir en vacances et déjà on vous rappelle qu’il y aura une rentrée dans deux mois.

RENTABILITE : Rapport très positif entre les moyens engagés et les résultats obtenus. En baisse régulière à l’Education nationale… Normal, la matière première maintenant, c’est de la camelote !...

RENTREE : Mauvais moment à passer.

REORIENTATION : Pire que le redoublement… Ce n’est même pas du surplace mais carrément un changement de direction.
Phrase type : « Il faut envisager une réorientation ».
Nota : Quelques professeurs donnent parfois une réorientation à leur propre carrière en décidant de ne plus se fatiguer à bosser.

REPERES :
1° Dates ou lieux à connaître dans les programmes d’Histoire-Géographie
2° Lieu dans le bahut où se retrouvent certains groupes d’élèves.
3° Truc perdu par ceux qui parlent du monde de l’éducation en se fondant sur leur expérience d’il y a 20 ans.

REPONSE : C’était quoi déjà la question ?

REPOS : Situation où on ne fait rien pour évacuer les fatigues résultant d’un travail trop important.
1° Ce que les élèves sont sensés prendre pendant les week-end (« Alors, pour lundi… »)
2° Ce que les élèves sont sensés prendre pendant les vacances (« Alors, pour la rentrée… »)

RESISTANT :
1° Personne qui intervient pendant les cours sur la seconde guerre mondiale pour raconter « sa » guerre.
2° Elève qui est capable de supporter toute une journée en cours sans être tenté de « la » raconter.

RETARD : Situation commune de l’élève dont le réveil est en panne, le scooter en rade ou les parents peu ponctuels. Le réveil ou le scooter, ça se répare… mais les parents ?!

REUNION : Perte de temps. Est plus aisément acceptée si elle tombe pendant vos heures de cours…

REUNION PARENTS-PROFS : Un des grands moments de l’année. L’affrontement de deux mondes : celui de la maison contre celui du bahut. Ca peut très bien se passer (« Il adore vos cours » « C’est vraiment un élève très sérieux ») comme donner lieu à de franches empoignades (« Vous ne l’aimez pas mon fils ! » « Effectivement, je n’aime pas les petits cons arrogants et prétentieux… mais maintenant que je vous vois, je comprends mieux d’où ça vient »).
Nota : la réunion parents-profs est l’occasion de mesurer le degré de considération accordée aux matières : 50 mètres de file d’attente pour le prof de maths, le désert pour le prof d’arts plastiques.

REVE : 100 % d’une classe d’âge qui a son Bac… et qui en profite…

REVISER :
1° Revoir ce qui a été appris en prévision d’un contrôle des connaissances (sens normal)
2° Apprendre les leçons qui ont été faites depuis le dernier contrôle (sens actuel).

RIEN : Ce que les élèves ont retenu des années précédentes selon leur prof de l’année.

ROBINET : Dispositif présent dans les toilettes et permettant de ne pas être obligé d’aller acheter de quoi se désaltérer au distributeur de boissons du foyer.

ROUGE :
1° Couleur du stylo utilisé par le professeur pour corriger
2° Couleur du sang de l’élève lorsque celui se répand par terre suite à une mauvaise note

ROUTINE : Aller au bahut, faire cours, corriger des copies, faire cours, revenir du bahut.

RTT : Sigle inconnu à l’Education nationale.

RUMEUR : Comme dans toutes les sociétés (et un établissement scolaire en est une en réduction), certains se sentent obligés de lancer de fausses informations (« La prof de français, elle couche avec le prof de techno ! », « le principal, il boit ! », « il y a une interro surprise demain en SVT ! »…). Bon, d’accord, parfois certaines sont vraies… Mais est-ce une raison ?...

RUSSE : Option permettant en général d’intégrer un bon lycée. Les justifications que donnent la famille pour expliquer ce choix de langue 2 ou de langue 3 sont toujours un régal car, bien sûr, il ne faut pas dire la vérité… : « Du côté de mon mari, on a des ancêtres slaves… », « elle veut devenir secrétaire trilingue »


S


SALAIRE :
1° Ce que réclament certains élèves au motif qu’ils bossent pour rien quand ils sont au collège ou au lycée. Il faut alors leur rappeler que, contrairement à ce qu’ils pensent, le prof n’est pas leur patron (même s’il donne des ordres…) et qu’ils travaillent d’abord pour eux-mêmes… Mais c’est vrai que l’idée de fournir un salaire au mérite aux élèves serait un bon moyen de les préparer au monde libéral, celui qui est à l’extérieur du bahut.
2° La raison pour laquelle les profs font grève selon les médias… Alors qu’on sait très bien quand on entre dans l’Education nationale qu’on n’aura pas un salaire correspondant aux études menées et aux qualifications obtenues.

SALLE DES PROFS : Lieu névralgique d’un établissement scolaire. Abrite la machine à café.

SALLE INFORMATIQUE : « Ah ne me parlez plus de votre salle informatique, hein ! » (le proviseur au prof qui a monté un projet de salle informatique depuis 3 ans et qui attend toujours qu’on installe le matériel arrivé depuis 6 mois)

SAN ANTONIO : N’est toujours pas, hélas, au programme du Bac Français

SAUVAGEON : Elève qui ne sait pas se tenir sur une chaise plus de 5 minutes.

SCANNER : Ersatz de photocopieuse

SCIENCES ECONOMIQUES : Discipline strictement du lycée. Rien à dire sur son utilité… Permet aux élèves de comprendre les chroniques de Jean-Pierre Gaillard et de se préparer à un monde encore plus libéral…

SE PLAINDRE : La moitié de la vie d’un prof.

SECHER : Ne pas aller en cours. Rappel : à moins que vous ayez 18 ans, c’est formellement interdit ! Mais, aujourd’hui il semble qu’il est plus dangereux pour la société qu’un adulte n’aille pas travailler grâce à un arrêt de travail de complaisance que un élève traîne dans la nature alors qu’il est sensé être en cours.
Nota : en fin d’année, certains élèves sèchent pour aller à la piscine… ce qui est quand même un comble !

SECRETARIAT : Le centre de commandement de l’établissement scolaire. Pour qu’un collège ou un lycée fonctionne bien, il faut surtout de bonnes secrétaires (le chef d’établissement, c’est pas utile).

SEGPA : Classe dont personne ne veut…

SEMELLE : Socle commun

SIESTE : Discipline scolaire pratiquée jusqu’à l’entrée en CP. On a à plusieurs reprises envisagé de l’étendre aux élèves plus âgés dans la tranche 14h-16h. Sans résultat. Est cependant pratiquée par de nombreux élèves plus consciencieux que les autres. Entre dans le cadre de la formation aux professions suivantes : député, nain chez Walt Disney, testeur chez Dunlopillo.

SILENCE :
1° Situation exceptionnelle dans une classe et qui met donc l’ensemble des élèves, habitués au bruit, dans l’embarras. Le silence est en général suivi d’un éclat de rire.
2° Etat normal d’une salle d’examen… sauf si les deux surveillants papotent ensemble pendant quatre heures.

SITE DU LYCEE : Site web destiné à matérialiser la politique d’ouverture de l’établissement sur l’extérieur. Permet à n’importe quel internaute (et de préférence un jeune Australien ou une jeune Californienne…) de tout connaître du bahut : les personnages clés de l’administration, le nombre de classes, les emplois du temps, les événements de la vie lycéenne, les projets, les nouveaux libres achetés par le CDI… Sauf que le bel Australien et la Californienne sympa n’en ont rien à foutre du collège Armand Plussac de Montfousilln-les-Tartinettes… Ceux qui regarderont le site du collège sont ceux qui le connaissent déjà… Vous avez dit « ouverture sur l’extérieur » ?

SOCLE COMMUN : Fausse idée nouvelle… Il y a dix ans, j’appelais ça le SMIC (Seuil Minimum d’Intensité Culturelle). Et Jules Ferry disait « lire, écrire, compter » il y a 120 et quelques années… Alors qu’on ajoute « comprendre » et « surfer » et ça devrait être bon…

SOL :
1° Là où on met les pieds. Le sol dans les établissements scolaires est exclusivement carrelé (sauf dans les préfabriqués bien sûr) parce que vous imaginez des lycéens sur des patins pour ne pas rayer le parquet ou des collégiens se déchaussant pour ne pas salir la moquette ?
2° Seule clé étudiée en cours de musique.

SONNERIE : « Mais oui, mais oui, l’école est finie… Eh merde non, c’est que trois heures ! »

SORTIE :
1° Le moment où on quitte le collège ou le lycée.
2° La fin de l’année… Enfin les vacances !!! Mais la sortie est plus proche de la rentrée que la rentrée de la sortie…
3° Pratique pédagogique amenant les élèves hors de leur établissement scolaire. Est pratiquée par des enseignants irresponsables qui oublient que si un pneu du bus crève, ce sera de leur faute !

SPECIMEN : Manuel gratuit envoyé au professeur par une maison d’édition. Finit par encombrer le bureau du prof qui se sent alors obligé d’aller y prendre les exercices et les cours qu’il fera à ses classes (sans se servir du manuel de la classe).

SPECTACLE DE FIN D’ANNEE : Moment où le chef d’établissement aimerait être ailleurs.

SPONSOR : Partenaire financier. Sont pour l’instant absents du monde de l’Education nationale… et c’est bien dommage ! Imaginez un peu ce qu’on pourrait en tirer comme revenu… et tout ça juste pour quelques mots en plus :
« Cet élève a été secoué grâce à Orangina. Orangina ! Ca vous décolle la pulpe du fond ! »
« Grâce à ma montre Casio, je suis toujours à l’heure en cours ! Casio, la montre du prof jamais à la bourre ! »
« Ce conseil de classe vous est présenté par les pompes funèbres générales… Pompes funèbres générales, le partenaire des réorientations réussies. »

SPORTS : Mais enfin, vous ne savez pas qu’on dit depuis longtemps Education Physique et Sportive ?

STAGE :
1° Période pendant laquelle un collégien ou un lycéen n’est pas dans son établissement scolaire mais dans une entreprise pour y découvrir la vraie vie.
2° Période pendant laquelle un enseignant n’est pas dans son établissement mais ailleurs pour y découvrir qu’il ne sait pas faire son métier

STAGIAIRE : Professeur débutant. Signe particulier : en lycée, on a du mal à le différencier avec les élèves ; en collège, c’est le seul qui frappe avant d’entrer en salle des profs. Dans tous les cas, c’est celui à qui on refile les classes les plus pourries pour le préparer à l’académie de Créteil.

STRING : Culotte mini mini (le string minimum, quoi !). Fait l’objet de débats sans fin dans les établissements : doit-on interdire le port du string aux filles ? (et, au fait, y a des mecs qui en portent aussi ! Pourquoi on n’en parle jamais ?). La question fondamentale que je pose ici est : qui va aller vérifier qu’une collégienne, qu’une lycéenne porte un string ? Le chef d’établissement ? Le médecin scolaire quand il passe dans le bahut une fois par mois ? Le ministre ?

STT : Nom donné aux séries technologiques liées aux services. Remplace les séries G assassinées par la chanson de Michel Sardou où il disait « vous passiez un bac G, un bac à bon marché ».

SUJET :
1° La question qui doit être traitée dans un devoir.
2° Le document qu’il faut essayer de piquer dans la mallette du prof une semaine avant le jour fatidique.

SURNOM : L’autre façon de désigner un prof.

SURVEILLANCE : Activité de fin d’année pour profs. Consiste à se planter les fesses sur une chaise pendant deux à quatre heures et à regarder travailler une grosse dizaine d’élèves. Est perçue par beaucoup de profs comme une épreuve indigne de leurs compétences.

SURVEILLANT : Personne jeune (pour l’instant… avec les « adjoints d’éducation », on pourra avoir à peu près n’importe qui) qui est chargée de participer à l’encadrement des élèves dans l’établissement. Dans les faits, est souvent (si c’est un mec) en train de draguer les plus jolies minettes et (si c’est une fille) à se faire reluquer par tous les ados boutonneux.
Peut jouer éventuellement un rôle de grand frère ou de grande sœur, voire d’aide au travail des élèves… Mais faut quand même pas exagérer, la plupart ont des concours et des examens à préparer… et ils sont surtout là pour gagner des sous…

SURVEILLANT GENERAL : Ancêtre des conseillers d’éducation.

SVT : Sciences et vie de la Terre… Comment vous expliquer ?... Vous voyez la Biologie… Ben c’est pareil mais avec un autre nom…

SYNDICATS : Sont indispensables à la démocratie… mais, dans l’Education nationale, se caractérisent par un sectarisme et un refus de la nouveauté qui finissent par énerver tout le monde… ce qui évidemment contre-productif (Voir grève).

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
MBS

avatar

Nombre de messages : 8144
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Dictionnaire de l'Education Nationale / T-U-V-W-X-Y-Z   Mar 29 Jan 2008 - 18:52

T


TABLE A LA CANTINE : Socle commun

TABLEAU : Elément décoratif de la classe. Est régulièrement recouvert d’œuvres d’inspirations diverses mais à caractère éphémère. Existe en deux couleurs : noir (en fait vert sombre) et blanc brillant.

TAMPON : Objet permettant d’effacer, non pas le tableau mais ce qui est écrit au tableau merci maître Capello pour avoir fait mon éducation…). A noter, et ce n’est pas à leur honneur, que les profs sont en général incapable de faire la différence entre le tampon qui sert pour le tableau à craie et le tampon qui sert pour le tableau à feutres. De là, de mauvaises surprises pour les utilisateurs consciencieux (il y en a…)

TECHNOLOGIE : Discipline fourre-tout. Les profs de Français font du français, ceux de maths des maths (sauf exception). Les profs de technologie font ou ont fait de l’informatique, de l’électronique, de la cuisine, du travail manuel, de la couture, de la production artistique et j’en passe.

TELECOMMANDE : Le machin qui sert à faire marcher la télévision et le magnétoscope. N’est jamais livrée avec son mode d’emploi (ce qui en limite l’utilisation) et avec les bonnes piles (ce qui en interdit l’utilisation pour les plus téméraires).

TELEVISION :
1° Selon les profs, la cause de tous les problèmes des élèves.
2° Selon les élèves, ce qui manque le plus au bahut.

TELE Z : Bible de l’élève travailleur.

TEMPS : Ce qui manque à l’Education nationale. On est persuadé qu’une réforme porte ses effets rapidement. C’est faux ! Il faut déjà deux à trois ans pour qu’un prof normal saisisse et mette vraiment en application un changement de programme… et une bonne dizaine d’années pour qu’une nouvelle philosophie d’enseignement (mettre les élèves en situation d’activité, problématiser un cours par exemple) passe dans les faits. Donc, au bout de quatre ans, il est normal qu’on note peu de signes d’évolution… et il devient évident aux observateurs que ça ne marche pas et qu’il faut faire autre chose.

TEMPS DE TRAVAIL : Sujet à évoquer pour mettre un prof en rogne…

TERRAIN :
1° Endroit où se pratiquent certaines activités sportives (Entendu le 1er avril : « Joël, tu peux aller chercher la clé du terrain de foot à la vie scolaire ?! »)
2° Là, où travaille le prof par opposition au pédagogue ou au formateur… « Nous, on est sur le terrain ! ». Nota : Ce terme est exactement le même que celui qu’utilisent les militaires. De là à penser que l’élève est l’ennemi…

TETE DE COCHON : Elève qui n’écoute pas les conseils d’une peau de vache.

TF1 : Agence de désinformation.

THALES : Mathématicien grec. A pourri la vie de millions de collégiens avec son théorème.

THEATRE : Forme artistique consistant à jouer un texte devant un public. Par quel miracle pense-t-on intéresser des élèves juste avec le texte ?

THESE : Ouvrage scientifique rédigé par un enseignant de haut niveau afin d’être sûr qu’on ne lui confiera plus d’élèves.

TOILETTES : Lieu fréquenté par tous les élèves au cours de la journée sans que pour autant on puisse parler d’endroit convivial.

TONDEUSE A GAZON : Bonne excuse pour ne pas réussir à suivre le cours du prof.

TOURISTE : Elève qui vient au collège ou au lycée en ayant l’intention bien arrêtée de ne rien faire. Et après on s’étonne que la France soit la première destination touristique mondiale ?!

TOUT : Ce que les élèves doivent retenir du programme de l’année (voir Rien).

TOUSSAINT : Période de vacances. C’est à la rentrée de ces vacances qu’une classe commence à avoir l’attitude qui sera la sienne jusqu’à la fin de l’année.

TPE : L’innovation pédagogique préférée des profs et des élèves depuis qu’on a décidé de les supprimer.

TRANSPORTS SCOLAIRES :
1° Défilé de bus soir et matin.
2° Prolongent la durée de la journée de travail.

TRICHE : Moyen pour avoir de meilleurs notes sans faire de gros efforts. Est sanctionnée de manière impitoyable ce qui est normal. Est considérée comme une pratique normale une fois sorti du cadre de scolaire, ce qui l’est moins…

TRICHE INFORMATIQUE : Ensemble de nouvelles stratégies pour tricher en classe ou aux examens utilisant toutes les nouvelles techniques. Pourquoi en être choqué ? Au moins, ça veut dire que l’élève maîtrise les instruments de travail du futur alors qu’une moitié des profs sait à peine allumer l’ordinateur…

TROUSSE : A détrôné le plumier… Permet à l’élève d’apprendre les dangers du désordre.

TUTOIEMENT : Façon de s’exprimer dans laquelle on utilise « tu » et non « vous »
1° Le tutoiement est général entre les profs. Ca permet de resserrer les rangs et de se sentir solidaire du collègue (voir ce mot)
2° Le tutoiement est général entre les élèves (pour les mêmes raisons ???)
3° La plupart des profs tutoient leurs élèves (pour réduire la distance ?) mais certains les vouvoient pour bien rappeler qui est le maître…
4° Si tu tutoies ton prof, prépare-toi à avoir des ennuis.
5° Si vous me tutoyez, je me marre et je savoure… ça veut dire que vous me considérez comme une personne qui compte pour vous et plus comme un casse-pieds.


U


UN : Note qu’on met pour ne pas mettre zéro (en général « pour l’encre et le papier »… ce qui veut dire que si vous avez un en ayant beaucoup écrit, vous vous êtes fait avoir).

UNIVERSITE : Avant, c’était le summum pour un lycéen… Aujourd’hui, c’est la solution de repli quand on n’a pu avoir un dossier pour une grande école. Les temps changent, la bêtise reste…


V


VACANCES : Période de la vie professionnelle où on ne travaille pas. Apparaît comme la principale caractéristique du professeur (« Vous les enseignants, vous êtes tout le temps en vacances ! »).
Remarque : en juillet et en août, faites un sondage sur votre plage préférée et comptez le nombre de profs. Sont-ils les seuls à être en vacances ?

VERT : Le rouge quand il n’y a plus de rouge.

VIBREUR : Dispositif permettant aux téléphones portables de ne pas sonner. De ce fait, le prof a l’impression qu’une élève a décidé de profiter de son cours pour se raser les jambes avant l’été.

VICTIME :
1° Elève qui a été tabassé dans la cour du collège.
2° Elève qui a quitté le collège ou le lycée en cours de route.
3° Elève qui a eu monsieur Duschmoll en Physique-Chimie.
4° Par extension, élève…

VIDEO : Outil pédagogique basé sur l’utilisation du magnétoscope (et pour les plus courageux du lecteur de DVD). Contrairement à ce que croient les élèves (et Thérèse…), ne consiste pas à simplement regarder un film et doit s’accompagner de questionnaires précis et rigoureux.
Nota : en dépit des pressions de Miko, Nestlé et Bahlsen, il est interdit de grignoter pendant le travail sur vidéo.

VIE ACTIVE : Expression imagée pour désigner le monde du travail (qu’on ait ou pas du travail d’ailleurs). Sous-entend, comme toujours, qu’on ne fiche rien quand on est dans un établissement scolaire. Et pourquoi ? Parce que, au bahut, on travaille sans être payé. Moralité : qu’on paye les élèves et ils seront plus actifs (voir salaire)

VIE SCOLAIRE :
1° Partie de l’administration du collège ou du lycée… On y gère tous les problèmes de scolarité…
2° Première étape vers les gros problèmes.

VINGT : Note maximale… Très rare car seul le prof est parfait…

VIOLENCE SCOLAIRE : Une réalité difficile à nier… Mais, une réalité qui n’est pas nouvelle… Quand au début des années 70, dans mon école, les élèves de CM2 s’amusaient à concasser les CE2 dans un coin du préau, c’était quoi ?

VOCATION : Sentiment qu’ont de nombreux professeurs que l’enseignement c’est toute leur vie. Comme pour les moines et les bonnes sœurs, c’est une fois qu’on est engagé qu’on se rend compte qu’on aurait dû réfléchir.

VOIE :
1° Chemin d’accès au bahut (vers le garage à vélo)
2° Ce qu’on pense trouver en allant à l’école (mais là aussi, voie de garage ?)

VOIX : Outil de travail essentiel du professeur. Doit être suffisamment forte pour se faire entendre, suffisamment variée pour ne pas lasser, suffisamment douce pour s’attirer la sympathie, suffisamment énergique pour mobiliser la classe, suffisamment résistante pour tenir plusieurs mois sans s’érailler… et accessoirement ne pas dire trop de conneries…

VOLETS ROULANTS : Introduisent un peu de compétition dans la vie de la classe. « A mon commandement…3… 2… 1… Tournez ! »

VOYAGE DE FIN D’ANNEE : Le jour où on fait connaissance

VOYAGE SCOLAIRE : Très long film d’aventures.

VULGARITE : Comportement qui fait appel aux pires instincts. Dans les établissements scolaires, la vulgarité est dans le langage (« Eh, toi t’es qu’un <bip> ! ») ou dans la manière de se fringuer (« T’as vue, la <bip>, on voit son string ! »). Elle n’est jamais dans certaines attitudes des profs envers les élèves (« Gérard, je le dis devant tout le monde, tu es vraiment un con ! »).


W / X / Y / Z


WALKMAN : Instrument permettant de se détendre l’esprit entre (voire pendant) les cours.

X : Type de films dont on parle beaucoup dans les cours des collèges et lycées (en général au début du mois) mais jamais en cours.

ZAPPEUR : Sauvageon à la maison.

ZEP : Zone d’Education Prioritaire. Espace dans lequel les difficultés scolaires persistantes conduisent au déblocage de crédits et de moyens supplémentaires. Après on en pense ce qu’on veut…

ZERO : Note théoriquement minimale (théoriquement car il y a des fous qui mettent des notes négatives)… Est devenue plus rare car elle doit être justifiée et c’est compliqué à faire.

ZIDANE (Zinedine) : Joueur de football français (et plus algérien depuis 1998). Comme quoi on n’est pas obligé d’avoir son Bac pour réussir et être quelqu’un de simple et de bien.

ZOO : Vaste espace bruyant dans lequel on croise des animaux en cage et des gardiens à l’œil sévère. Toute ressemblance avec un établissement scolaire serait bien sûr fortuite.

FIN

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dictionnaire de l'Education nationale / A-Z   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dictionnaire de l'Education nationale / A-Z
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Autisme & Education Nationale
» Dictionnaire de l'Education nationale / A-Z
» Education nationale: les questions qui fâchent
» Festins secrets, Pierre Jourde
» Fac/Université = Pétage de câble

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Vos écrits : Poésie, nouvelles, romans, théâtre... :: MBS-
Sauter vers: