Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le temps écriture/peaufinage d'un texte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91107
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Le temps écriture/peaufinage d'un texte   Lun 21 Jan 2008 - 1:28

Je suis tombée sur ce message que j'estime remarquable, voyez un peu :

Scapinocchio a écrit:
La difficulté ici (mais c'est cela finalement, le
travail d'écriture), a été de me mettre à la place d'un autre,
particulière d'une femme ! C'est sans doute pour cela que c'est le
texte qui m'a fait le plus souffrir, au point que je l'ai travaillé
pendant presque un an ! je ne vous dit pas les centaines d'heures !
Si
le résultat plaît, c'est une grande satisfaction. Pour moi, de l'avoir
achevé (en principe), c'est un grand soulagement !

Pour tout dire, je suis même carrément admirative (alors que ce devrait être d'une banalité déconcertante). Il s'agit d'un texte court, pas d'un roman.

Comment abordez-vous le temps de travail d'un texte ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/


Dernière édition par le Lun 21 Jan 2008 - 1:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
MBS

avatar

Nombre de messages : 8144
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Le temps écriture/peaufinage d'un texte   Lun 21 Jan 2008 - 1:31

Qui a dit que c'était du travail ?...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91107
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le temps écriture/peaufinage d'un texte   Lun 21 Jan 2008 - 1:46

MBS a écrit:
Qui a dit que c'était du travail ?...

tss tss
Disons le temps qu'il faut pour qu'un texte soit nickel chrome. AngeR

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Scapinocchio de la Mancha

avatar

Nombre de messages : 1708
Localisation : Gallardon
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: Le temps écriture/peaufinage d'un texte   Lun 21 Jan 2008 - 2:07

Il faut dire que certains ont la plume facile, d'autres noms ! A l'exception de textes délirants, j'ai l'écriture laborieuse. Je travaille énormément certains textes. Trop sans doute car si je m'écoutais, je ne posterais jamais rien.

Ecrire vite n'est pas un critère de mauvaise qualité, comme passer beaucoup de temps n'est pas un critère de qualité.

Certains vont te pondre un texte en quelques jours et qui sera d'excellente qualité.

Mais il est vrai que trop de textes, ici ou ailleurs, donnent l'impression d'avoir été jetés dans un souffle, sans travail de fond, sans relecture. C'est souvent dommage car on sent (je sens en tout cas) qu'ils pourraient devenir quelque chose de plus abouti, de qualité. Personnellement, je n'ai souvent pas envie de prendre du temps à lire un texte si je sens que l'auteur n'a pas pris celui de l'écrire.

Avoir de l'imagination ne suffit pas. L'écriture est un art, mais c'est un travail.

Donc : écrire vite ou lentement, peu importe au final. Ce qui compte, c'est de proposer à la lecture un travail (je redis le mot travail !) qui soit achevé. Ensuite, c'est "bon" ou c'est "pas bon", c'est un autre problème et tout est affaire de goût.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
Imprimé par nos soins. Ne pas jeter sur la voie publique.
Revenir en haut Aller en bas
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 66
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: Le temps écriture/peaufinage d'un texte   Lun 21 Jan 2008 - 2:27

Scapinocchio a écrit:
Il faut dire que certains ont la plume facile, d'autres noms ! A l'exception de textes délirants, j'ai l'écriture laborieuse. Je travaille énormément certains textes. Trop sans doute car si je m'écoutais, je ne posterais jamais rien.

Ecrire vite n'est pas un critère de mauvaise qualité, comme passer beaucoup de temps n'est pas un critère de qualité.

Certains vont te pondre un texte en quelques jours et qui sera d'excellente qualité.

Mais il est vrai que trop de textes, ici ou ailleurs, donnent l'impression d'avoir été jetés dans un souffle, sans travail de fond, sans relecture. C'est souvent dommage car on sent (je sens en tout cas) qu'ils pourraient devenir quelque chose de plus abouti, de qualité. Personnellement, je n'ai souvent pas envie de prendre du temps à lire un texte si je sens que l'auteur n'a pas pris celui de l'écrire.

Avoir de l'imagination ne suffit pas. L'écriture est un art, mais c'est un travail.

Donc : écrire vite ou lentement, peu importe au final. Ce qui compte, c'est de proposer à la lecture un travail (je redis le mot travail !) qui soit achevé. Ensuite, c'est "bon" ou c'est "pas bon", c'est un autre problème et tout est affaire de goût.

je te rejoins ici ...

écriture facile pour certains... laborieuse pour d'autres...
parfois rapide sur un sujet, laborieuse sur un autre...
ça dépend...

pour cette "notion d'abouti"... là, je suis plus réservée... c'est quand même subjectif quelque part. Il ne faut pas mésestimer... ou... sous estimer "en temps" le travail de quelques-uns. Peut être que ce qu'ils offrent leur parait "abouti" alors que pour d'autres lecteurs, non...

je crois que chacun travaille en fonction de ses possibilités, et de ses propres impressions. Je dis cela en dehors bien sûr des relectures pour orthographe... je pense à de vraies relectures de travail, pour faire mieux ici... creuser là... peaufiner etc. Oui, je crois sincèrement qu'un auteur peut travailler son texte, le sentir fini... et qu'un lecteur trouvera le contraire. peut-être question d'exigence... ou simplement regard d'auteur sur un autre auteur... cette notion de "moi, j'aurais fait ça..." qui demeure j'en suis sûre inconsciente. Mais qui est là. Perso, je la ressens. Ici, entre nous. et même en lisant un auteur édité.

Pour la conclusion aussi, en plein accord... le tout c'est d'offrir son "mieux possible"... quant à plaire ou pas, il en faut pour tous les goûts.


Dernière édition par le Lun 21 Jan 2008 - 2:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91107
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le temps écriture/peaufinage d'un texte   Lun 21 Jan 2008 - 2:37

Je vous rejoins sur tous ces points car toujours l'écriture est un travail très personnel. Quand je vois les différences selon que j'écrive du théâtre, une poésie (ou prose poétique), une nouvelle ou ce que j'appelle un essai (parce que je ne sais comment classer certains textes), il y a de quoi être étonné.
Parfois, tout vient d'un bloc et quand j'ai cherché à retravailler dans une deuxième phase, j'avais plutôt tendance à gâcher qu'à améliorer. Donc je laisse.
D'autre fois je prends un temps fou mot à mot, parce que je cherche LE mot, l'alchimie, et que tant que je ne trouve pas, je ne trace pas.
Enfin, en troisième exemple : il m'arrive de laisser un texte dormir plusieurs fois en le reprenant par épisodes.

En fait, si j'ai cité l'ami Scapino c'est parce que j'y vois le travail. Un vrai travail, un vrai creusage de tête. Ça interpelle.

Qu'on l'appelle comme on veut, pour moi oui, c'est un travail, quelle que soit la manière, la méthode, quel que soit le temps.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Le temps écriture/peaufinage d'un texte   Lun 21 Jan 2008 - 11:56

Je suis d'accord avec tout cela aussi.
Pour l'écriture de mon premier roman, L'Homme Dual, ce fut en deux temps : en 1 mois pour la première moitié en 97, puis je me suis mis dans une impasse car je n'avais pas de plan, et j'ai abandonné ("procrastination" Laughing ) pour écrire la suite en 1 mois en 2000. Trois ans plus tard !
Pour le second, La Juste Parole, j'ai tout écrit d'une traite pendant l'hiver 2001-2002 (2 à 3 mois). Je serais incapable de passer 1 an sur un texte, car je ne suis pas assez patient, ou plutôt je passe vite à autre chose.
Il est pourtant certain, et tu nous l'as prouvé avec Les Larmes de Mary, que cela paye. Je suis conscient du besoin de mûrir à ce niveau-là.

Mais parfois, plus on s'acharne sur un texte (et donc qu'on séloigne du premier jet, celui bien souvent de l'"impulsion géniale" ) plus on risque de le gâcher ou le dénaturer, par trop de souci d'être compris ou de perfectibilité (souvent éloignée de l'émotion brute).

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91107
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le temps écriture/peaufinage d'un texte   Lun 21 Jan 2008 - 11:59

Ce qu'expliquait Gé, c'est la difficulté pour lui, homme, de se glisser dans la peau d'une femme. Je pense que durant un an, il s'est appliqué à observer les femmes. Laughing

Plus sérieusement, c'était un défi, quand même. Que l'histoire se tienne dans les nuances, dans la finesse, fallait le faire.

Ceci dit, j'en connais qui régulièrement n'hésitent pas à passer un temps fou, pour être sûrs du résultat. On compte alors aussi "le temps de sommeil".

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
béquille mutuelle

avatar

Nombre de messages : 242
Age : 55
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Le temps écriture/peaufinage d'un texte   Lun 21 Jan 2008 - 12:40

Autant d'auteurs, autant de méthodes probablement.
Moi je réfléchis, je peaufine le texte au maxi dans ma tête et quand je démarre, je sais presque complètement où je vais aller. Ensuite, j'essaie d'écrire un texte aussi fini que possible au fur et à mesure, je lis, relis et quand je mets le mot fin, c'est que je le "sens" fini.
Pour Lune d'automne que je viens de poster, soit 5 pages, j'ai mis 6 heures d'écriture.
Puis je l'oublie quelques jours, avant d'y rejeter un oeil que j'espère plus neuf, et faire des corrections, en général cela prend peu de temps.
Par contre pour mon roman, j'ai mis 2 ans d'écriture pour 220 pages... mais c'était ma faute, c'était le 1er, et là , je ne savais pas suffisamment où j'allais...
Revenir en haut Aller en bas
Scapinocchio de la Mancha

avatar

Nombre de messages : 1708
Localisation : Gallardon
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: Le temps écriture/peaufinage d'un texte   Lun 21 Jan 2008 - 12:45

Pour "les larmes de Mary", c'est un peu particulier.
Je n'ai pas chronométré, bien sûr, mais quand j'avance quelques centaines d'heures, il est évident que ce n'est pas seulement du temps d'écriture. C'est du temps passé à cogiter, beaucoup de temps avec le dictionnaire des synonymes (c'est MON dictionnaire de base en écriture, j'y suis tout le temps fourré !) à faire, à défaire, à relire, réimprimer, rerelire, corriger, réciter (la relecture à haute voix, ça c'est un truc qui fonctionne), la recherche du rythme...

A vrai dire, ce texte était prévu pour le premier défi plume "jour de pluie" au mois d'avril. ça a donné 2 pages dont j'étais très mécontent et j'ai prouté autre chose pour le défi. Puis ce texte a pris de l'ampleur, jusqu'à devenir une dizaine de pages, pour revenir à 6 ou 7 (j'ai sabré à mort !)

Où j'ai le pluis coincé, pendant 3 ou 4 mois, c'est sur un passage d'une page environ dont je n'arrivais pas à me sortir. La solution est venue hier : je l'ai tout simplement supprimée. Elle était en trop.

Dans un texte "définitif", en résumé, le plus gros du travail, c'est ce qui n'y est plus.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
Imprimé par nos soins. Ne pas jeter sur la voie publique.
Revenir en haut Aller en bas
Scapinocchio de la Mancha

avatar

Nombre de messages : 1708
Localisation : Gallardon
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: Le temps écriture/peaufinage d'un texte   Lun 21 Jan 2008 - 12:48

béquille mutuelle a écrit:
Autant d'auteurs, autant de méthodes probablement.
Moi je réfléchis, je peaufine le texte au maxi dans ma tête et quand je démarre, je sais presque complètement où je vais aller. Ensuite, j'essaie d'écrire un texte aussi fini que possible au fur et à mesure, je lis, relis et quand je mets le mot fin, c'est que je le "sens" fini.
Pour Lune d'automne que je viens de poster, soit 5 pages, j'ai mis 6 heures d'écriture.
Puis je l'oublie quelques jours, avant d'y rejeter un oeil que j'espère plus neuf, et faire des corrections, en général cela prend peu de temps.
Par contre pour mon roman, j'ai mis 2 ans d'écriture pour 220 pages... mais c'était ma faute, c'était le 1er, et là , je ne savais pas suffisamment où j'allais...

Confirmation qu'il n'y a pas UNE SEULE méthode. Pour chacun, la bonne c'est celle qui fonctionne !

Laisser reposer la sauce, c'est toujours nécessaire, pour qu'elle prenne.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
Imprimé par nos soins. Ne pas jeter sur la voie publique.
Revenir en haut Aller en bas
béquille mutuelle

avatar

Nombre de messages : 242
Age : 55
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Le temps écriture/peaufinage d'un texte   Lun 21 Jan 2008 - 12:53

Tout à fait d'accord, le temps d'écriture et de peaufinage sera d'autant moins long que le texte aura été longuement cogité avant. Il faut y inclure ce temps.
Dans mon roman, j'ai écrit à la 1ere personne avec deux personnages aux histoires imbriquées dont l'un était une femme. C'est difficile mais c'est un défi passionnant car cela oblige à remettre en cause tout ce que l'on pense ou croit savoir du sexe opposé
Difficile mais ô combien passionnant... et révélateur.

PS: j'édite le message et je rajoute: et révélateur... sur soi !
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91107
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le temps écriture/peaufinage d'un texte   Lun 21 Jan 2008 - 13:09

Béquille... je n'ai pas fini de relire ton manuscrit (bon ça tu le sais, ça me prend du temps), mais juste pour te dire que tu verras, je te suggère de faire sauter des pages entières. Il a raison, Gérard. Là où on s'échine le plus, c'est souvent ce qui doit sauter.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
gohelan

avatar

Nombre de messages : 1086
Localisation : en l'air
Date d'inscription : 19/12/2007

MessageSujet: Re: Le temps écriture/peaufinage d'un texte   Lun 21 Jan 2008 - 13:38

Je trouve intéressant votre débat. Pour ma part, j'ai des approches multiples:
il y a ce flash d'un temps infime qui va faire sortir des mots en face d'une situation ou de quelqu'un ou d'un autre mot ou d'un paysage: ça vient tout seul et sur une heure à trois quatre heures, l'essentiel est dit. Après, relecture et souvent une sinon deux réécritures...Depuis que je me suis mis à écrire avec une certaine intensité, j'ai comme un état de veille qui permet de sauter "sur tout ce qui bouge".
Pour d'autres travaux, comme aborder un sujet plus complexe (ex Matisse), j'ai besoin d'abord de me baigner dans le sujet, de tout lire, tout regarder et après, je suis incapable d'écrire tout de suite, il y a besoin comme d'une gestation. Il arrive enfin "l'accouchement" la naissance du texte: ça coule très vite et il faudrait que l'élan ne soit pas coupé, sinon, il est très difficile de s'y remettre. Ma parade à cela, c'est de continuer à écrire mentalement...Le premier jet a toujours besoin de retouches, de lectures à voix haute...et j'ai le sentiment de ne jamais avoir vraiment fini.
Après "livraison" du texte, j'ai du mal à le reprendre.
Bref, le temps d'écriture est très variable: entre une heure et plusieurs mois.
Aujourd'hui, je ne me sens pas capable d'écrire plus qu'une nouvelle. Un roman, ça me paraît d'un compliqué!
Pourtant, quand je regarde les 400 textes en mémoire, je me dis que ça me serait quand même possible. Ce qui me fait peur, c'est le manque de cohérence de l'ensemble car j'ai l'impression d'évoluer, à la fois dans l'écriture et dans la pensée tout au long de ce temps.

Gohelan.
Revenir en haut Aller en bas
almalo

avatar

Nombre de messages : 3341
Age : 42
Localisation : ici et maintenant !
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Re: Le temps écriture/peaufinage d'un texte   Lun 21 Jan 2008 - 13:47

Ben pour ma part, il faudrait que j'arrive déjà à terminer la nouvelle que j'ai commencée il y a...quelques semaines...
j'aimerais pouvoir être toute entière à mon écriture, sans avoir un boulot, une maison, à gérer !!
Alors les moments où les idées me viennent sont souvent interrompus, et lorsque je veux les retranscrire, je ne les ai plus...C'est sans doute qu'elles n'étaient pas marquantes.
Lorsque j'écris les modestes textes que j'ai postés ici, c'est souvent d'un jet, et ensuite je change quelques mots mais pas beaucoup.
Alors, ça peut avoir des airs de "pas fini", mais si je veux trop réécrire, comme pour ma nouvelle, je finis par ne plus voir mon but d'origine, les phrases deviennent trop complexes ou pas assez logiques...
Mais je n'en suis qu'à mes débuts, je n'ai pas l'expérience de beaucoup d'entre vous.
Revenir en haut Aller en bas
Scapinocchio de la Mancha

avatar

Nombre de messages : 1708
Localisation : Gallardon
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: Le temps écriture/peaufinage d'un texte   Lun 21 Jan 2008 - 13:52

Tu as raison, Almalo : il faut aussi se méfier des réécritures qui peuvent dénaturer le texte, trahir l'idée de départ, lui enlever de sa sponanéité.
Tout est question de dosage !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
Imprimé par nos soins. Ne pas jeter sur la voie publique.
Revenir en haut Aller en bas
béquille mutuelle

avatar

Nombre de messages : 242
Age : 55
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Le temps écriture/peaufinage d'un texte   Lun 21 Jan 2008 - 15:26

Pas de problème, Romane Smile
Si tu me dis que je dois trancher, je trancherai. C'est pour ça que je te suis infiniment reconnaissant de me lire, parce que je sais que tu n'hésiteras pas à me dire ce qui ne va pas.
Et puis, soyons honnête, plus ou moins inconsciemment on sait souvent là où ça accroche, mais l'oeil neuf de quelqu'un d'autre sert à mettre le doigt dessus et à nous donner le courage de prendre une décision : garder, supprimer, modifier... difficile quand on a passé du temps dessus. Se faire mettre les points sur les i est sûrement salutaire...
Revenir en haut Aller en bas
Scapinocchio de la Mancha

avatar

Nombre de messages : 1708
Localisation : Gallardon
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: Le temps écriture/peaufinage d'un texte   Lun 21 Jan 2008 - 15:29

béquille mutuelle a écrit:
...mais l'oeil neuf de quelqu'un d'autre sert à mettre le doigt dessus ...

Tu veux dire "le doigt dans l'oeil" ? mdr

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
Imprimé par nos soins. Ne pas jeter sur la voie publique.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91107
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le temps écriture/peaufinage d'un texte   Lun 21 Jan 2008 - 15:30

Béquille, je fais "comme pour moi", mais il est évident que tu restes seul maître à bord. Enfin, tu verras. Je t'en laisse quand même un peu (disons le titre Laughing. Nan, j'déconne)

Je reprends un truc au vol que j'ai lu de deux d'entre vous, Gérard et Gohelan : la lecture à voix haute. Ça je ne fais jamais. En fait, lire un texte à voix haute me soule l'intérieur de la tête. La résonnance de la voix fait que je n'entends plus que des sons, mais sans le sens. C'est grave, docteur ?

Gé : Cauchemard

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Le temps écriture/peaufinage d'un texte   Lun 21 Jan 2008 - 15:48

Pour la lecture à voix haute, il y aurait bien une solution?

Radio -Saint-Affrique!

Je sais! Ils sont surbookés!
Revenir en haut Aller en bas
gohelan

avatar

Nombre de messages : 1086
Localisation : en l'air
Date d'inscription : 19/12/2007

MessageSujet: Re: Le temps écriture/peaufinage d'un texte   Lun 21 Jan 2008 - 16:01

Le sens sans la musique, c'est insensé! Le sens sans sons, est-ce sensuel et sans soucis?c'est le souci du son de sucrer le sens, mais l'essence c'est le sens, sans souci. Le son n'a de sens que sans souci pour le sens, c'est essentiel.
Gohelan
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91107
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le temps écriture/peaufinage d'un texte   Lun 21 Jan 2008 - 16:05

J'ai perdu la boussole des quatre points cardinaux, mais point le sens de mes sens et l'essentiel de mes sons se rassemble en ce point.

Ro G.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le temps écriture/peaufinage d'un texte   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le temps écriture/peaufinage d'un texte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Temps passe, mais les Souvenirs restent.
» J'aime ma Maman ! xD [poéme d'enfant]
» [écriture] Changement de temps et de lieu
» activer la saisie prédictive lors de l' écriture d'un texte
» Astuce : Supprimer les paramètres d'écriture d'un texte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Biblio LU :: A propos de livres-
Sauter vers: