Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 François Emmanuel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
monilet
Hélice au Pays des Merveilles
avatar

Nombre de messages : 3761
Age : 66
Localisation : Île de France, chtimmi d'origine et de coeur
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: François Emmanuel   Sam 26 Jan 2008 - 13:50

François Emmanuel
Je n'avaisjamais entendu parler de cet auteur. J'ai commencé Regarde la vague, à peine une quarantaine de pages et je suis complètement conquis par l'écriture. Des phrase longues, longues, longues, parfois trois quarts de page, et qui sont pour moi d'une fluidité et beauté extrêmes ( NB Proust m'ennuie). Cela implique, je crois, un effet de distanciation, ici empreint d'une sorte de nostalgie et j'ADORE le tout.

EXTRAITS :
"Et je pourrais fermer les yeux, se disait Jivan sur la petite route asphaltée qui fonçait vers le ciel, le soleil à cet instant-là venant d’illuminer tout le pare-brise, et si je fermais les yeux, se disait-il, la voiture se propulserait dans le vide, sans heurt, ni fracas, sans corps qui s’abîme, et je passerais de l’autre côté par la seule grâce de cette lumière… Mais comme était étrange la paix qui venait de l’envahir depuis qu’il avait quitté la nationale, comme s’il revenait enfin chez lui, dans son paysage, ce damier de prairies éclatantes de verdeur, ces pentes de fougères rouille, brûlées par l’été, et l’omniprésence de la mer, bleu sombre, surgissant et ressurgissant derrière les collines, comme était étrange la sensation soudaine de communier avec la beauté, l’immensité du monde. Et le miracle, se disait-il, le miracle depuis une heure était d’avoir oublié Noah, de ne plus sentir la main noir de Noah qui lancinait sur toutes les choses à l’instant où venaient d’apparaître les cheminées de l’usine, posées sur l’horizon, crénelant ce paysage paisible, éternel, semé de moutons grèges. Et la lumière de l’après-midi était si belle qu’il avait passé outre le panneau brinquebalant Chavy 2 Km, décidant d’obliquer plus tard, à La Glacière afin d’arriver par le Haut-des-Bourgs, se disait-il, et prolonger pour quelques instants encore cet état de joie précaire, d’inconnaissance, ce sentiment qu’il allait se passer quelque chose de neuf, inconnu, légèrement excitant, comme quand le père les enfournait tous dans la vieille Chevrolet sans préciser où il les emmenait et qu’alors ils se serraient à cinq sur le siège arrière, avec maman au-devant de lui, silencieuse comme toujours, sa nuque noire et dodelinante qu’il pouvait toucher."

Un autre :
" Tout calme, infiniment calme, le feu couché au ras du sol, avivé par instants de gerbes d'étincelles tandis que quelques planches se consumaient encore au pied de l'excroissance rocheuse que l'on appelait le Dieu des Abanages à cause de sa forme de visage vaguement humaine, enfoncée dans le mur de la falaise comme une statue dans sa niche. Et les yeux toujours attirés par les braises Marina avait pensé à un bûcher funéraire, la fin d'un bûcher, les derniers débris d'un catafalque en feu, c'était une pensée étrange, un peu magique, comme si le corps de son père avait pu se consumer là, qu'il avait cessé d'être dans toute la mer, partout et introuvable, s'était enfin donné à cette cérémonie sauvage. De l'autre côté de la plage, près de la maison aux volets clos, la vieille Mercedes était à l'arrêt sur la rampe de ciment et elle pouvait y distinguer deux silhouettes à l'arrière sous la faible lueur du plafonnier : le visage d'Augustino renversé sur la banquette et Hyacinthe qui par moments le regardait, par moments semblait s'être couchée sur ses genoux."

Un troisième :
"Et soudain un sentiment avait pris forme, celui d'une tenace impression d'absence, ou plutôt d'absent, l'idée qu'il manquait quelqu'un à la cérémonie, qu'on pouvait porter le verbe haut ou prononcer toute sorte de discours, la noce ne serait jamais qu'un semblant de noce, une redite creuse, aux seconds rôles endossant les premiers, rien ne pouvant venir combler l'absence, ni faire lien entre les convives, ni donner sens à ce rassemblement."

J'ai terminé cette lecture. j'avoue que vers les deux tiers la structure unique, répétitive, de monologues intérieurs sans cesse alternés a fini par me lasser un peu. La langue reste très belle mais a à mon sens été desservie par ce que je viens de dénoncer. Très belles vingt dernières pages.
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.orange.fr/claude-colson
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: François Emmanuel   Sam 26 Jan 2008 - 15:33

Je ne connais pas du tout l'auteur, et les extraits me donnent l'envie d'aller à la rencontre de ses oeuvres. Grand merci à toi, moni !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
monilet
Hélice au Pays des Merveilles
avatar

Nombre de messages : 3761
Age : 66
Localisation : Île de France, chtimmi d'origine et de coeur
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: François Emmanuel   Sam 26 Jan 2008 - 15:36

Il faudrait que j'essaie un autre livre de lui. mais sans conteste une écriture intéressante.
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.orange.fr/claude-colson
monilet
Hélice au Pays des Merveilles
avatar

Nombre de messages : 3761
Age : 66
Localisation : Île de France, chtimmi d'origine et de coeur
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: François Emmanuel   Sam 26 Jan 2008 - 15:45

Si quelqu'un connaît d'autres livres., j'aimerais qu'il donne son sentiment.
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.orange.fr/claude-colson
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: François Emmanuel   Sam 26 Jan 2008 - 15:54

As-tu tenté de rechercher sur le Net, pour peut-être trouver des extraits, mais aussi des commentaires ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
monilet
Hélice au Pays des Merveilles
avatar

Nombre de messages : 3761
Age : 66
Localisation : Île de France, chtimmi d'origine et de coeur
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: François Emmanuel   Sam 26 Jan 2008 - 15:55

Non, je sais où je peux en trouver mais les fils ici peuvent aussi servir à cela, non ? Si quelqu'un connaît, bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.orange.fr/claude-colson
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: François Emmanuel   Sam 26 Jan 2008 - 15:58

Oh yes ! merci ! Un fil serein ! chinois

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
monilet
Hélice au Pays des Merveilles
avatar

Nombre de messages : 3761
Age : 66
Localisation : Île de France, chtimmi d'origine et de coeur
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: François Emmanuel   Sam 26 Jan 2008 - 15:59

De rien.
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.orange.fr/claude-colson
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: François Emmanuel   

Revenir en haut Aller en bas
 
François Emmanuel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» François Emmanuel
» François Emmanuel
» François EMMANUEL (Belgique)
» [Emmanuel, François] La passion Savinsen
» [Semur, François-Christian (texte) et Pain, Emmanuel (photographies)] L'île de la Cité et ses ponts

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Biblio LU :: Salon des auteurs connus-
Sauter vers: