Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Prof, giffle et tribunal.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Moïse

avatar

Nombre de messages : 512
Age : 50
Localisation : 28
Date d'inscription : 30/06/2006

MessageSujet: Prof, giffle et tribunal.   Jeu 31 Jan 2008 - 12:08

Je ne sais pas si vous en avez entendu parler.
Ce matin sur RTL.

Un professeur de technologie demande à un élève (11 ans) de ranger son bureau. Celui-ci refuse, le prof, surement éxcédé par sa journée, "balance" par terre les effets du gamin pour obliger celui-ci à ranger. Le gamin rechigne et souffle. Le prof le met au mur, le gamin fixe son professeur droit dans les yeux et lui dit: CONNARD!

Ennervé le prof lui met une giffle.

Un peu plus tard, un gendarme fait son entré, c'est le père du gamin.
Ensuite le gendarme porte plainte et le professeur se retrouve en garde à vue. Il y restera 24 heures.

Il sera jugé en mars pour "violence aggravée".
Revenir en haut Aller en bas
almalo

avatar

Nombre de messages : 3341
Age : 43
Localisation : ici et maintenant !
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Re: Prof, giffle et tribunal.   Jeu 31 Jan 2008 - 13:58

J'en ai entendu parler aussi sur RMC.
Je suis outrée, indignée, scandalisée...
Oui bien sûr un prof doit garder son calme et ne pas gifler.
Mais quand on vous traite de connard, c'est dur de garder la tête froide, surtout quand le ton monte depuis un certain moment.
Et que le père utilise sa fonction de gendarme, c'est franchement honteux et donne une sale image d'une profession difficile aussi.
C'est vraiment une triste époque, où un ado a le droit de traiter ses profs de tous les noms, pour qu'ensuite ses parents prennent sa défense...Mon fils aurait, lui, pris une seconde gifle, et se serait excusé ensuite...
Et j'ose espérer qu'il ne profèrera jamais de telles insultes à aucun adulte...grrrrrrrrrrr grrrrrrrrrrr grrrrrrrrrrr
Revenir en haut Aller en bas
sampang

avatar

Nombre de messages : 640
Age : 57
Localisation : auprès de mon arbre...
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Re: Prof, giffle et tribunal.   Jeu 31 Jan 2008 - 15:06

On est bien d accord, ce sont les parents qui donnent une liberté d agir et de faire à leurs enfants, qui je pense, dans ce cas précis, ne saurait de surcroit pas être tolérée à la maison...

Moi j aimerai bien qu il puisse le dire une fois au moins à son père : juste pour être une petite souris et regarder la réaction...

Mesdames et messieurs les profs, accrochez vous parce que ce n est pas finit... l abérration !
chinois
Revenir en haut Aller en bas
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Prof, giffle et tribunal.   Jeu 31 Jan 2008 - 15:39

C'est très intéressant comme exemple!
Le gosse a onze ans. Il fait ses premiers pas dans l'adolescence. Face à lui: deux autorités, son père et son prof! L'enfant se rebelle! Résultat, les deux autorités se font des procès! l'Education nationale face à la gendarmerie: c'est pas rien, ça promet.
Aujourd'hui sur France Inter, Monsieur De Villepin fait la promo de son bouquin. Du temps où il était premier ministre, il doutait la nuit. De son pouvoir. Alors, il se demandait ce que c'est que d'avoir peur. Il relisait les poètes qui parlait de ce sujet. Avoir peur des autres, avoir peur de soi. Les choses sont complexes tout en haut de l'Etat. Son bouquin est sorti: Ca s'intitule: l'hôtel des insomnies.

Je me demande à quoi rêvent nos gendarmes et nos profs. Sans doute à leur carrière ou plus modestement à leur statut. Vous savez avec tous ces problèmes sur les retraites et les grilles indiciaires, tout ceci se transforme vite en cauchemars! Désormais, les capitaines naviguent à l'estime! Avec Monsieur Sarkozy à la barre, on rejoue à guichets fermés le Titanic!
Mais revenons plutôt à notre moussaillon! Il devait ranger cette putain de table! Fais chier! Pourquoi lui plutôt que Medhi! C'est toujours sur lui que les corvées retombent! Et ce gros connard de prof qui n'y voit rien dans toute cette brume!

A mon humble avis, pour une fois Monsieur De Villepin a raison. En France, on n'enseigne pas suffisamment la poésie!
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Prof, giffle et tribunal.   Jeu 31 Jan 2008 - 15:52

Je dévie légèrement, pour raconter ce qui s'est passé hier au collège de mon patelin, ça mérite.

Quatre jeunes de la zup sont descendus attendre quelques élèves à la sortie du collège (on pense à du trafic de drogue). Une bagarre éclate juste devant l'enceinte du collège. De fil en aiguille, le nombre des participants à la bagarre grossit, et comprend à la fois ces jeunes qui ne font pas partie de l'établissement, des élèves de l'établissement, la principale, les pions, des profs, la secrétaire générale. En tout une centaine de personnes au coeur d'une castagne géante, devant le collège. Coups, sang. Alertés par la secrétaire générale, les policiers arrivent pour éparpiller tout ce monde. Résultat des courses, aux dernières nouvelles d'hier : la principale et quelques autres à l'hosto. Des nez cassés, des arcades sourcillières éclatées, etc.

Il y a trois ans, quand mon fils fréquentait ce collège, il n'y avait pas cette violence. Je me pose des questions, parce que nous sommes dans un coin très tranquille, où il m'arrive plus souvent qu'à mon tour d'oublier de fermer ma voiture à clé la nuit, et même les portes de la maison. C'est dire...

Je suis effarée par la tournure que prennent les comportements. Quelque chose cloche grave.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
MBS

avatar

Nombre de messages : 8164
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Prof, giffle et tribunal.   Jeu 31 Jan 2008 - 21:16

No future !

Voilà ce que c'est... Quand tu penses n'avoir aucun avenir, quand tu n'as rien d'intelligent pour te sortir de ton milieu, ton groupe, ton clan, pour t'évader de ta vie, c'est par la destruction du bonheur des autres que tu finis par donner un sens à ta propre vie.

Ce n'est pas seulement une affaire de jeunes, c'est une affaire d'êtres humains. Le prof qui ne tient pas sa classe et se venge lui aussi par des insultes, des humiliations, est dans le même type de pensée, de fonctionnement.

Il "suffirait" de dessiner des chemins... (les guillemets ont leur importance)
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Prof, giffle et tribunal.   Jeu 31 Jan 2008 - 21:20

Oui, eh bien c'est grave. Détruire pour exister reflète bien un gros malaise. D'ailleurs, tu remarqueras que les jeunes les plus mal dans leur peau le traduisent très clairement par du vandalisme gratuit.
Plus tard, quand on devient adulte, c'est plus sournois, on peut ne pas le déceler facilement.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
almalo

avatar

Nombre de messages : 3341
Age : 43
Localisation : ici et maintenant !
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Re: Prof, giffle et tribunal.   Jeu 31 Jan 2008 - 21:26

MBS a écrit:
Le prof qui ne tient pas sa classe et se venge lui aussi par des insultes, des humiliations, est dans le même type de pensée, de fonctionnement.

Il "suffirait" de dessiner des chemins... (les guillemets ont leur importance)

Il "suffirait"...oui, c'est bien beau dans l'idéal.
J'espère que tu n'es pas comme ceux qui pensent que les profs abandonnent, qu'ils ne savent pas "tenir" leur classe, comme tu dis, et que ça dévie à cause d'eux...
Tes paroles me font de la peine, MBS, en tant qu'enseignante.
Lorsque les élèves, qui font parfois le double de ta taille, te regardent comme s'ils allaient t'en coller une alors que c'est toi l'adulte, t'injurient et refusent le simple ordre de ranger ta table ou de changer de place, d'enlever un blouson ou une casquette...Alors tu dois tout encaisser, comme ça ?
Tu es d'une nature tellement forte que tu ne réagis jamais lorsque quelqu'un t'insulte, et conteste ton autorité ?
Oui, bien sûr, il n'aurait pas dû se laisser aller à une gifle.
Mais je peux te dire qu'il y a tellement d'insultes de la part des élèves, à longueur de journée, qu'à certains moments tu ne peux pas serrer un peu l'épaule d'un gamin pour le remettre à sa place, ou pousser un bon coup de gueule. Je n'ai encore jamais été jusqu'à gifler un élève, mais je ne sais pas quelle serait ma réaction si, au bout de dix minutes de conseils, de menaces, de rappel à l'ordre, je me faisais traiter de connasse...
Non, vraiment, c'est triste de rejeter la faute aux profs qui "ne savent pas tenir leur classe"...
Tu vas complètement dans le sens de tous ces parents qui considèrent que l'école doit éduquer les enfants à leur place, leur inculquer le sens du respect, et tout ça sans sourciller lorsque ton propre enfant traite un adutle de connard, en particulier un prof qui, il y a quelques années était considéré comme un pilier de l'autorité...
Désolée MBS, mais tes mots me choquent.
Que tu ne sois pas d'accord avec la gifle, je comprends.
Mais que ce soit la faute du prof, là ça me sidère.
le prof ne s'est pas "vengé", comme tu dis, il a réagit par une attitude bassement humaine à une insulte particulièrement grave.
On a eu une circulaire qui interdisait toute violence corporelle, ça, je le comprends, certains enseignants ont la main plutôt leste.
Mais dans ce cas particulier, ne parle pas s'il-te-plaît de démission des profs, on n'est pas dans ce type de débat.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Prof, giffle et tribunal.   Jeu 31 Jan 2008 - 21:33

Je ne sais pas ce que pense MBS, mais perso, je crois que chez les profs c'est comme partout, il y a de tout.
Mon fils a eu, au lycée technique, un prof qui ne tenait pas sa classe et qui prenait sa tête dans ses mains, totalement démissionnaire face aux élèves qui ne respectaient rien. Curieusement, dans les classes où les profs, plus solides des nerfs, les tenaient, ils gardaient respect.

Il faut tenir les jeunes, mais les tenir sainement. Ils s'engouffrent dans toutes les failles qu'ils détectent, par besoin de se mesurer, je pense.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
MBS

avatar

Nombre de messages : 8164
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Prof, giffle et tribunal.   Jeu 31 Jan 2008 - 22:57

Je pense que vous avez mal saisi ce que je voulais dire (ou que je l'ai mal exprimé). Ma remarque se voulait générale. A la question posée par Romane sur les origines de la violence, je répondais par l'absence de perspectives offertes qui amène à dérailler, à rechercher l'échappatoire par la violence (toute forme de violence, physique ou morale). En disant que c'était un comportement qui pouvait toucher toutes les catégories (et là j'ai pris l'exemple inverse, celui d'un enseignant, pourtant par définition soucieux de la réussite de ses élèves, qui parce qu'il n'est pas serein dans sa classe en vient à dérailler lui aussi). En parlant d'enseignant, je ne voulais pas faire référence au cas particulier de ce prof de techno mais bien au fait que quand on n'a pas de perspective d'un avenir heureux on se soulage généralement en se vengeant sur les autres (et que ce n'est pas nécessairement lié à un faible niveau d'éducation). Ca n'excuse rien, ça explique.
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Prof, giffle et tribunal.   Jeu 31 Jan 2008 - 23:15

Pas de souci, MBS, j'avais bien compris ton développement.

En fait, tout est parfois si imbriqué qu'il faudrait prendre le temps de dénouer les noeuds pour arriver à tout mettre à plat. C'est quasi impossible sauf à y passer des heures (spécialités des forums, parfois truculentes... Laughing )

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
almalo

avatar

Nombre de messages : 3341
Age : 43
Localisation : ici et maintenant !
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Re: Prof, giffle et tribunal.   Jeu 31 Jan 2008 - 23:16

Je comprends ce que vous dites, tous les deux.
Et je vous remercie d'avoir répondu avec autant de tact et de diplomatie à une piquante et spontanée tirade...Wink
Seulement, lorsqu'on a un travail que l'on aime et en lequel on croit, ça fait mal au coeur de voir toujours la faute rejaillir sur les professeurs...Comme ça met en rogne lorsque les gendarmes sont accusés de tout à cause de certains qui se croient plus forts que les autres, quand on sait (mon homme a fait son service dans la gendarmerie, et dans une brigade à haut risques) le métier difficile et parfois dangereux que c'est...
C'est sûr, il y a de tout dans n'importe quel métier.
Et il est très difficile de tenir une classe quand on n'a pas un minimum d'autorité...On se dit parfois que pas mal de personnes ne sont pas dans le milieu où ils devraient travailler !Cauchemard
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8164
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Prof, giffle et tribunal.   Jeu 31 Jan 2008 - 23:21

Citation :
lorsqu'on a un travail que l'on aime et en lequel on croit, ça fait mal au coeur de voir toujours la faute rejaillir sur les professeurs...

A qui le dis-tu ?

Gaga


Et sur ce, je repars essayer de faire tenir un rapport élogieux sur mon stagiaire de janvier dans un cadre de 15 cm sur 15... tout en remplissant la trentaine d'items surréalistes du style "a su s'adapter aux données du projet de l'établissement d'accueil" ou "a pris en compte la diversité des élèves affecté par un handicap"...


Dernière édition par le Jeu 31 Jan 2008 - 23:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Prof, giffle et tribunal.   Jeu 31 Jan 2008 - 23:24

Wink profileright profileleft

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Lilylalibelle

avatar

Nombre de messages : 867
Age : 42
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Prof, giffle et tribunal.   Jeu 31 Jan 2008 - 23:35

J'ai trouvé aussi la nouvelle assez aberrante mais à la fois assez symptomatique de notre société actuelle...
Effectivement, ce qui est déplorable dans l'histoire,c 'est que deux "autorités" finalement vont se faire procès : superbe exemple pour le gamin.
Il y a aussi de tout dans les profs (mais comme partout !) mais c'est vrai qu'ils ne sont pas suffisamment formés (et encore je dois être généreuse !) pour réagir en situation de conflit ou tout simplement asseoir leur autorité sur des jeunes de plus en plus "difficiles".
C'est la faute à tout le monde et à personne. Je râle souvent contre l'instit de ma fille qui est infoutue capable de comprendre que cette dernière est un tout petit chouia en avance sur les autres et que relire pendant une semaine la même page du livre de lecture (elle est en CP), ça la gave et que donc elle se dissipe (et dissipe les autres). Après, ça n'excuse pas les comportements déplacés que ma fille peut avoir. Je punis (enfin j'essaie ! tong ) mais un minimum de prise en compte de l'enfant en tant qu'individu serait la moindre des choses de sa part. Je ne demande pas qu'elle s'en occupe plus, seulement qu'elle s'adapte.
je dérive un peu, mais à mon avis, cet incident (pas si isolé, hélas) n'est qu'un symptome de plus que tout un système est à revoir, non seulement le système éducatif, mais aussi (et avant tout ?) le système de formation des profs.
Au lieu de bassiner les candidats au Capes des théories ontologiques sur les maths pré-péruviennes, on ferait mieux de leur donner des billes pour se faire respecter, se faire obéir, réagir à des insultes, prendre en compte l'individu... du relationnel, quoi !
Revenir en haut Aller en bas
http://espacedudehors.wordpress.com
MBS

avatar

Nombre de messages : 8164
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Prof, giffle et tribunal.   Jeu 31 Jan 2008 - 23:40

Vaste sujet !...

Mais cela ne relève pas seulement de la formation... Mais aussi des principes qui servent à décider qui peut être enseignant (le contenu passe toujours avant le pédagogique... et avant la personnalité du candidat).
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Lilylalibelle

avatar

Nombre de messages : 867
Age : 42
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Prof, giffle et tribunal.   Jeu 31 Jan 2008 - 23:46

MBS, c'est précisément ça que je voulais dire quand je parlais des théories ontologiques sur les maths pré-péruviennes...
Personnellement, je me fiche pas mal que l'instit de ma fille soit super crack en quoi que ce soit, tout ce que je lui demande, c'est de lui apprendre à lire, à écrire et à compter (pour faire large). Qu'elle aie une maitrise de truc ou de machin, je m'en fiche.
Je me souviens qu'au lycée, je préférais de loin les profs qui délaissaient leurs livres et leurs théories pour, "tout simplement", nous transmettre ce qu'ils savaient. Et j'ai un souvenir toujours ému pour ma prof de littérature qui ne nous faisait pas étudier des textes pour le bac de lettres, mais elle nous les partageait. Et on commentait en groupe. C'était hyper riche...
Revenir en haut Aller en bas
http://espacedudehors.wordpress.com
almalo

avatar

Nombre de messages : 3341
Age : 43
Localisation : ici et maintenant !
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Re: Prof, giffle et tribunal.   Ven 1 Fév 2008 - 18:02

Lily, mon fils aussi est en Cp et sait lire depuis l'année dernière. Donc, quand il y a quelque chose à lire plusieurs fois, il va plus loin généralement, ou relis comme la maîtresse l'a demandé, tout simplement.
je ne pense pas que ce soit à l'instit de s'adapter, car dans ce cas il faudrait le faire pour les 28 gamins qu'elle a en charge. Et c'est énorme, malgré tout ce que peuvent en dire ceux qui ne connaissent pas le métier.
Je pense plutôt que c'est à moi d'expliquer à mon fils (ce que j'essaie de faire, d'ailleurs) que c'est tant mieux si il sait lire, mais qu'il faut qu'il comprenne que d'autres sont moins à l'aise que lui en lecture, et qu'il faut donc qu'il respecte le rythme des autres. Et surtout qu'il respecte les consignes de la maîtresse, ni plus ni moins. A côté de ça il parle toujours, ne sais pas rester tranquiller sur sa chaise...Je lui demande donc d'apprendre à se maîtriser de ce côté-là, puisque la lecture ne lui pose pas de problèmes.
Tu imagines si l'instit devait s'adapter à chaque enfant ? Dans des classes de douze élèves, peut-être. Pas avec les capacités actuelles. ce qui ne devrait pas s'arranger puisqu'ils parlent d'augmenter les effectifs parfois jusqu'à 35 enfants par classe.

Non, vraiment, arrêtez de casser du sucre sur le dos des enseignants. Leur formation est certes théorique, mais il y a aussi pas mal de pédagogie. Après, que certains soient à l'aise dans leur boulot et d'autres non, ça c'est pas nouveau. J'avais aussi une prof de fac que j'ai adorée parce qu'elle nous faisait faire des mini-mémoires sur les sujets qui nous intéressaient (avec un minimum de programme littéraire, quand même), tantdis que les autres nous bassinaient avec des disserts stériles basées sur des cours photocopiés.

Cela me fait aussi penser à cette infirmière, à l'hôpital, qui m'avait sermonnée parce que mon bébé de cinq mois ne savait pas se calmer tout seul, et n'arrêtait de pleurer que dans mes bras. J'ai halluciné, et elle me reste en travers de la gorge. Une infirmière de pédiatrie, dans un des plus grands hôpitaux pour enfants, dire ça à une maman qui se demande si son enfant est condamné ou pas. C'est ignoble.

Des générations d'enseignants, de médecins, de policiers, de facteurs, seront toujours mal dans leur boulot, et feront du mal à ceux dont ils croisent la route.
d'autres feront honneur à leur profession et resteront dans les mémoires.

La formation des enseignants a bien sûr de quoi être réformée, et ça c'est un mammouth qu'on aura du mal à faire bouger.
Mais de là à expliquer comment réagir en cas d'insultes, de là à ce que le module "comment se défendre devant un élève de 13 ans muni d'un couteau" soit dans les programmes de l'IUFM au même titre que les laths ou le français, là j'hallucine...
Revenir en haut Aller en bas
sampang

avatar

Nombre de messages : 640
Age : 57
Localisation : auprès de mon arbre...
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Re: Prof, giffle et tribunal.   Ven 1 Fév 2008 - 18:21

On glisse si je peux me permettre mdr ...

Il y a l école, avec des enseignants...
Il y a la maison, avec des parents...
L insituteur n est pas chargé de l éducation d un enfant. Il est chargé de son éducation culturelle, le reste ça s apprend à la maison. Ils ont bien des parents ces enfants là ?!

Bien sûr que le prof aurait pu se contenir... Ce parent qui monte aux créneaux en allant porter plainte, je ne suis pas certaine que si son fils lui avait dit cela, il ne l aurait pas réprimandé... vu la façon très brutale qu il a de faire les choses aussi. Pas un seul instant il n a pensé à dire à son gosse que certaines choses ne se faisaient pas, ne se disaient pas ?!

Les profs sont confrontés de plus en plus à des enfants qui sont rois à la maison, dont les parents n arrivent même pas à se dépatouiller, à se faire obéïr, voir à se faire respecter. Alors oui un enfant à droit au respect, mais il le doit aussi. Il va trop vite à apprendre, on lui doit le respect... celui qui va moins vite à ce droit aussi... Et si les leçons ou les cours ne vont pas assez vite pour les surdoués, il a des écoles spécialisées, ou encore le précepteur, il y a bien des classes de rattrapage...

On leur demande bien des choses aux enseignants, entre autre, de faire notre travail, un travail d éducation que nous même ne prenons pas le temps de faire... Soyons un peu sages... quand même ... Wink
chinois
Revenir en haut Aller en bas
almalo

avatar

Nombre de messages : 3341
Age : 43
Localisation : ici et maintenant !
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Re: Prof, giffle et tribunal.   Ven 1 Fév 2008 - 21:16

sampang a écrit:
On glisse si je peux me permettre mdr ...

Il y a l école, avec des enseignants...
Il y a la maison, avec des parents...
L insituteur n est pas chargé de l éducation d un enfant. Il est chargé de son éducation culturelle, le reste ça s apprend à la maison. Ils ont bien des parents ces enfants là ?!

Bien sûr que le prof aurait pu se contenir... Ce parent qui monte aux créneaux en allant porter plainte, je ne suis pas certaine que si son fils lui avait dit cela, il ne l aurait pas réprimandé... vu la façon très brutale qu il a de faire les choses aussi. Pas un seul instant il n a pensé à dire à son gosse que certaines choses ne se faisaient pas, ne se disaient pas ?!

Les profs sont confrontés de plus en plus à des enfants qui sont rois à la maison, dont les parents n arrivent même pas à se dépatouiller, à se faire obéïr, voir à se faire respecter. Alors oui un enfant à droit au respect, mais il le doit aussi. Il va trop vite à apprendre, on lui doit le respect... celui qui va moins vite à ce droit aussi... Et si les leçons ou les cours ne vont pas assez vite pour les surdoués, il a des écoles spécialisées, ou encore le précepteur, il y a bien des classes de rattrapage...

On leur demande bien des choses aux enseignants, entre autre, de faire notre travail, un travail d éducation que nous même ne prenons pas le temps de faire... Soyons un peu sages... quand même ... Wink
chinois

Sampang, merci.chinois
Revenir en haut Aller en bas
Lilylalibelle

avatar

Nombre de messages : 867
Age : 42
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Prof, giffle et tribunal.   Ven 1 Fév 2008 - 23:36

Almalo... Suis tout à fait d'accord avec toi et d'ailleurs j'ai jamais dit que l'instit devait s'adapter à TOUS les enfants. Simplement de prendre en compte des enfants qui ne rentrent pas dans son moule (l'instit de ma fille est -hélas- et je le regrette de cette catégorie de gens simplement obtus). Prendre en compte, ça ne veut pas dire lui faire un programme personnalisé, ça veut dire ne pas systématiquement lui foutre 5 lignes à copier (ce qui est en plus remarquablement inefficace sur la minette, soit dit en passant) dès qu'elle a un comportement "hors norme". Quand elle fiche la zone, je ne dis rien contre la punition, mais pas quand ça devient systématique. En plus, pour parfaire le tout, ma fille EST justement dans une classe à 12 gamins (c'est un RPI rural). Donc bon. Desfois y'a des oeillères qui me gonflent assez.
Après, je suis tout à fait d'accord pour considérer que c'est pas parce qu'il y a des mauvais que tout le monde est mauvais. Je ne casse pas du sucre sur le dos des profs, je ne voudrais pas de leur boulot pour 3 fois mon salaire (d'ailleurs mon père n'a jamais compris pourquoi je n'avais pas fait ce métier).

Sampang, itoupareil aussi : ce n'est pas au prof d'éduquer et les parents sont responsables. C'est ce que je disais en écrivant que c'était la faute à tout le monde et à personne. Un truc indémélable en quelque sorte. Bien sur il y a des démissions parentales, mais je n'ai jamais demandé à l'instit de faire l'éducation à ma place. Seulement je constate que quand je prend le temps avec ma fille, tout se passe bien, elle est calme, elle bosse, elle est respectueuse. Quand elle l'est pas, elle le sait tout de suite aussi. Avec son père c'est déjà plus raide (mais mon mari est beaucoup plus laxiste).
Mais ce n'est pas parce qu'elle percute plus vite que les autres (elle n'est pas surdouée ni même précoce) qu'elle a droit à plus de respect que les autres.

Pour revenir au sujet, je trouve tout à fait déplacée la démarche du papa en l'occurrence. Effectivement, ç'aurait été le mien, je lui aurait dit que s'il s'est pris une baffe, il l'a forcément méritée et que s'il insiste à se plaindre, je lui en collerais une deuxième
mdr
Revenir en haut Aller en bas
http://espacedudehors.wordpress.com
almalo

avatar

Nombre de messages : 3341
Age : 43
Localisation : ici et maintenant !
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Re: Prof, giffle et tribunal.   Jeu 14 Fév 2008 - 14:30

On est absuloment d'accord, lily.Wink
Revenir en haut Aller en bas
BloodyMary
Appelez-moi Nivéa
avatar

Nombre de messages : 6172
Age : 44
Localisation : Sous ma peau... Peut-être.
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Prof, giffle et tribunal.   Jeu 14 Fév 2008 - 15:51

Bon, les filles je ne vais pas vous raconter ma vie mais vous savez (pour la plupart) que j'ai 3 enfants, 3 garçons. Un au collège, un en primaire et un en couches. Je voulais juste ajouter mon grain de sel concernant notre jugement de mère face à des instit' dont le comportement ne nous paraît pas ajusté aux besoins de nos enfants.
Pour cela, je vais quand même vous raconter la situation que je vis actuellement et qui commence à me peser. Mes deux grands sont allés dans la même école primaire et d'une année à l'autre ils n'ont jamais eu la même maîtresse. Mon aîné s'est retrouvé en CE1 avec une instit' réputée "gueularde". Pas sévère hein, pas méchante, mais qui braillait sur tout le monde pour un oui pour un non. Les enfants de sa classe ressortaient épuisés nerveusement chaque soir et parfois quand je passais à pied dans la journée près de l'école je m'arrêtais pour essayer de savoir si c'était sur mon fils qu'elle hurlait. ça n'a jamais été le cas parce qu'Alex est un enfant particulièrement doux et sensible. Cependant en entrant dans la classe de cette femme il avait d'excellents résultats et cela s'est dégradé en cours d'année. Là vous allez me dire que si j'accuse l'instit c'est par instinct maternel déplacé ; Mais pourtant je peux le dire légitimement pour les raisons suivantes. Mon fils a toujours eu un soucis de motricité fine (gestes des mains) et a donc toujours eu une écriture "torturée". La charmante femme a prit ça pour de la paresse, un manque de soin ect, bien que je lui ai expliqué le pourquoi du comment ; et que je dois le dire, elle avait fait mine de comprendre, très compatissante. Reste que, en classe, elle lui faisait réecrire systématiquement toutes les leçons au moins deux fois et si ce n'était pas assez bien écrit, il avait encore des lignes du genre "je dois être plus soigneux patati patata..."5, 10, 15 fois. Ceci pendant les récréations et le soir à la maison. Je suis retournée la voir plusieurs fois, à chaque fois c'était des "bien sur, oui je comprends" mais rien ne changeait. Jusqu'au jour ou j'en ai eu marre qu'elle me prenne pour une quiche et je suis allée la voir et je lui ai dit "Alex ne fera plus aucune des punitions que vous lui donnez le soir. Et si je constate que vous continuez à le priver de récréation pour ce genre de choses, je prends rendez-vous avec la directrice pour le changer de classe.". Je n'ai pas attendu sa réponse et j'ai tourné les talons. Elle a accédé à ma "demande" et il n'a plus eu que ses devoirs à la maison mais fierté mal placée oblige, elle s'est mit à l'ignorer purement et simplement en classe. Quand il avait une question en classe elle lui sortait des choses du genre "tu demanderas à ta mère" ou bien elle lui répondait comme si elle parlait à un attardé et cela faisait marrer toute la classe. Une autre fois, ils font du sport dans la cour, Alex se met à saigner du nez, il va vers elle et là, elle l'envoi bouler direct "débrouilles-toi". Vous comprenez comment les relations peuvent monter en graines là ? Autant vous dire que sur ce coup-là, j'ai envoyé mon rital lui remonter les bretelles (moi j'avais juste envie de lui mettre un coup de boule) et j'ai écrit à la directrice pour lui expliquer la situation. Curieusement, j'ai apprit que je n'étais pas la seule mère à me plaindre d'elle et en cours d'année sa classe s'est trouvée scindée en deux et avec l'autre instit, les résultats de mon fils ont remonté.

Et cette année mon N°2 est entré en CE1 et j'ai eu la joie d'apprendre qu'il avait pour instit... Cette femme-là. Devinez quoi ? Felix ecrit très bien et lit très vite mais, mais, mais.... Elle n'arrive pas à le gérer selon ses dires. Le cauchemar recommence. Pendant un moment il rentrait avec une punition tous les soirs... Alors Almalette, je ne crache pas sur les instit parce que tous les autres qu'ont eu mes fils étaient géniaux, pédagogues dans le vrai sens du terme ect.
Mais là, tu ferais quoi ? Tu irais la voir en disant "ma pauvre dame c'est vrai mon fils est idiot parce qu'il bavarde en classe au lieu de copier bêtement trois fois le texte qu'il a déjà comprit". Parce que, en susbstance, elle laisse entendre qu'il ne veut rien apprendre quand même. Sachant que mes fils savaient compter et déchiffrer les lettres avant d'entrer en maternelle ça me fait doucement rigoler.

La première chose que j'ai apprise à mes enfants c'est le respect. Ne jamais insulter ou être insolent face à un enseignant parce que c'est une chose qui me révulse. Mais je dois dire que le premier prof ou instit qui lèvera la main sur un de mes fils prendra la mienne dans la gueule peu de temps après. De prof excédé à mère excédée.

Parce que pour moi, RIEN ne justifie qu'on frappe un enfant.
Mais ce n'est que mon avis personnel de mère et d'ancienne enfant.

Il y a des cons partout, des incapables ect, je ne les mets pas tous dans le même sac, loin de là. Mais il faut arrêter d'idéaliser certaines professions simplement parce qu'elles sont "difficiles". Les enseignants, la police et le personnel médical sont cités ici, dieu sait qu'il faut avoir des nerfs solides pour faire carrière là-dedans mais purée ! Quand on sent qu'on flanche, il faut changer de cap ! Dans le cadre de l'enseignement, combien de gamins ont foiré leur scolarité à cause de névrosés qui ne se regardait jamais dans le miroir ? C'est là qu'est le danger dans cette catégorie, on leur confie nos enfants pour qu'il apprenne des choses, pas pour qu'ils se fasse démollir l'égo.

Enfin je m'arrête là parce que je pourrais y passer la journée.
Revenir en haut Aller en bas
http://pestenoireetbloodymary.blog4ever.com/blog/index-194693.ht
monilet
Hélice au Pays des Merveilles
avatar

Nombre de messages : 3761
Age : 66
Localisation : Île de France, chtimmi d'origine et de coeur
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Prof, giffle et tribunal.   Jeu 14 Fév 2008 - 15:55

Un article , à mes yeux intéressant, de Jacques Julliard sur le sujet dans le nouvel Obs d'aujoud'hui. PDF , j'arrive pas à traiter, je l'ai envoyé à Romane.
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.orange.fr/claude-colson
BloodyMary
Appelez-moi Nivéa
avatar

Nombre de messages : 6172
Age : 44
Localisation : Sous ma peau... Peut-être.
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Prof, giffle et tribunal.   Jeu 14 Fév 2008 - 15:58

Je dois quand même ajouter un truc. Avant qu'on ne pense que j'ai la haine gratuitement. Dans le doute quant au comportement de mon N°2 avec l'instit en question, je l'ai fait "voir" par le psy de l'école. Et il n'a rien trouvé d'anormal chez mon fils. Il m'a juste émit l'idée que Félix s'ennuyait en classe. Cette femme m'a quand même amené à deux doigts de penser que mon ptit gars était "perturbé"(je la cite)...
Revenir en haut Aller en bas
http://pestenoireetbloodymary.blog4ever.com/blog/index-194693.ht
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Prof, giffle et tribunal.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Prof, giffle et tribunal.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Prof, giffle et tribunal.
» Voici le cadeau fait par ma fille pour son prof et éduc du dîner!
» recherche prof ou danseuse orientale sur lyon
» Prof de défenses contre les forces du mal préféré ?
» Recherche prof. de DO pour Paris 17ème (CDD)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Detente :: Blabla-
Sauter vers: