Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Vos rêves

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Slayeras

avatar

Nombre de messages : 1903
Age : 39
Localisation : Chartres
Date d'inscription : 23/08/2007

MessageSujet: Vos rêves   Mer 6 Fév 2008 - 16:40

Je vous propose, sur ce fil, de raconter des rêves qui vous ont marqué ; que vous avez refait plusieurs fois, ou du moins, ceux dont vous vous rappelez au réveil.
Revenir en haut Aller en bas
Slayeras

avatar

Nombre de messages : 1903
Age : 39
Localisation : Chartres
Date d'inscription : 23/08/2007

MessageSujet: Re: Vos rêves   Mer 6 Fév 2008 - 16:46

Je vais donc commencer. Je vais vous parler d'un rêve que j'ai fait il y a quelques années déjà. Attention ! Ne jugez pas le contenu de mon inconscient. AngeR
Les détails de ce rêve semblaient tellement vrais que j'ai cru à une vie antérieure.

J'étais reine ou quelque-chose de quasi équivalent. Je portais les habits d'époque, avec une de coiffe sur la tête, une sorte de chapeau avec des voiles sur les côtés. Tout le monde m'obéissait ou du moins me craignait, car à dire vrai je n'étais pas commode. J'étais éperdument amoureuse d'un homme. Seulement cette relation était mal vue et mes conseillers me disaient de m'en débarrasser. Ma relation créait des tensions politiques.
Tiraillée, influencée.. J'ai donc décidé d'empoisonner cet homme. Je ne me souviens plus de son visage. Suite à ça, je culpabilisais, j'avais le pouvoir, mais j'étais horriblement triste. J'avais tué mon seul amour. Et là, je me suis réveillée avec une drôle d'impression, celle d'avoir vraiment vécu la scène de mon rêve.

Voilà la petite histoire. Maintenant je sais que vous ne voudrez plus me parler. Vous aurez peur de Slay. Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
melisse

avatar

Nombre de messages : 160
Age : 60
Localisation : Lozère
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Vos rêves   Mer 6 Fév 2008 - 17:00

Bonjour, personnellement je fais le même rêve depuis mon enfance, à période régulière.
Je suis dans une allée de pommiers avant la cueillette des pommes, dans cette allée une odeur de terre mouillée embaume. Au delà de l'allée une maison, belle, grande maison que je regarde, et désire atteindre, alors je marche, je cours dans sa direction mais ne l'atteins jamais. Frustrant ce rêve.
Revenir en haut Aller en bas
http://nielle.blog4ever.com/
almalo

avatar

Nombre de messages : 3341
Age : 42
Localisation : ici et maintenant !
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Re: Vos rêves   Mer 6 Fév 2008 - 17:02

Le rêve qui m'a le plus marqué, parmi ceux dont je me souviens, est sans nul doute celui-ci :
J'étais en voiture avec une amie d'enfance. Nous allions nous présenter à un concours de la StarAc, mais pas pour être dans le château, hein, pour être une star tout de suite. J'avais mon bébé dans les bras, maxime, qui avait dans mon rêve 7 mois. je disais à mon amie "tu peux y aller toute seule à ce concours, et tu peux gagner, ça n'a plus d'importance maintenant, puisque j'ai mon fils dans les bras, j'ai gagné ."
J'ai consigné ce rêve dans mon manuscrit dès le lendemain, et j'ai l'impression que c'était hier...
Revenir en haut Aller en bas
almalo

avatar

Nombre de messages : 3341
Age : 42
Localisation : ici et maintenant !
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Re: Vos rêves   Mer 6 Fév 2008 - 17:04

melisse a écrit:
Bonjour, personnellement je fais le même rêve depuis mon enfance, à période régulière.
Je suis dans une allée de pommiers avant la cueillette des pommes, dans cette allée une odeur de terre mouillée embaume. Au delà de l'allée une maison, belle, grande maison que je regarde, et désire atteindre, alors je marche, je cours dans sa direction mais ne l'atteins jamais. Frustrant ce rêve.

Oui, des rêves récurrents et frustrants...
Moi c'est ceux dans lesquels, quelle que soit la situation, je me retrouve clouée au sol, debout ou à genoux, et que j'essaie de toutes mes forces d'avancer...je n'y arive pas, et les autres autour de moi y semblent indifférents...Et moi je pousse, je tire mes jambes qui refusent d'avancer...Je gagne du terrain, mais millimètres par millimètres et c'est étouffant...
Revenir en haut Aller en bas
BloodyMary
Appelez-moi Nivéa
avatar

Nombre de messages : 6172
Age : 44
Localisation : Sous ma peau... Peut-être.
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Vos rêves   Mer 6 Fév 2008 - 17:11

Un des rêves qui m'ont le plus marquée. Je suis dans un train avec mon bébé dans les bras (mon ptit gars N°2). On est habillés comme des bohémiens, j'ai un espece de foulard sur les cheveux avec un châle sur les épaules et lui est tout emmailloté comme un ptit jésus. Le train ressemble à ceux de la belle époque du transsibérien mais en moins classe. A un moment le train s'arrête, tous les passagers s'agitent en se demandant ce qui se passe. Je pose mon bébé dans un panier sur la banquette et je sors du train pour en savoir plus et là le train repart très vite. Je panique en sachant mon ptit à l'intérieur, je crie je courre et je ne parviens par à remonter dans le train. Je suis sur le bas côté et le train n'en fini pas de passer devant moi qui hurle, il y a des milliers de wagons...
Je me suis réveillée paniquée et je n'ai pas pu me rendormir cette nuit-là. Je suis même aller vérifier que mon fils était bien dans son lit.

ça me rappelle une anecdote que je vais aller mettre dans le fil paranormal tiens
Revenir en haut Aller en bas
http://pestenoireetbloodymary.blog4ever.com/blog/index-194693.ht
melisse

avatar

Nombre de messages : 160
Age : 60
Localisation : Lozère
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Vos rêves   Mer 6 Fév 2008 - 17:25

Je me suis réveillée paniquée et je n'ai pas pu me rendormir cette nuit-là. Je suis même aller vérifier que mon fils était bien dans son lit.

BloodyMary a écrit.

Lorsque le rêve nous fait réaliser l'attachement à un des nôtres cette peur panique nous marque pour un moment.
Revenir en haut Aller en bas
http://nielle.blog4ever.com/
BloodyMary
Appelez-moi Nivéa
avatar

Nombre de messages : 6172
Age : 44
Localisation : Sous ma peau... Peut-être.
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Vos rêves   Mer 6 Fév 2008 - 17:30

Certes melisse, et en ce qui me concerne mes cauchemars mettent toujours mes enfants en scène ..


Almalette, c'était un si joli rêve bisou
Revenir en haut Aller en bas
http://pestenoireetbloodymary.blog4ever.com/blog/index-194693.ht
melisse

avatar

Nombre de messages : 160
Age : 60
Localisation : Lozère
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Vos rêves   Mer 6 Fév 2008 - 17:39

Là je suis étonnée, car c'est presque de l'identification, pas facile à gérer Boody.
Revenir en haut Aller en bas
http://nielle.blog4ever.com/
BloodyMary
Appelez-moi Nivéa
avatar

Nombre de messages : 6172
Age : 44
Localisation : Sous ma peau... Peut-être.
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Vos rêves   Mer 6 Fév 2008 - 17:45

S'il n'y avait que ça de difficile à gérer melisse !! mdr
Revenir en haut Aller en bas
http://pestenoireetbloodymary.blog4ever.com/blog/index-194693.ht
melisse

avatar

Nombre de messages : 160
Age : 60
Localisation : Lozère
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Vos rêves   Mer 6 Fév 2008 - 17:49

Tu as bien raison Boody. Il y a plus compliqué. baiserbouche
Revenir en haut Aller en bas
http://nielle.blog4ever.com/
antillaise

avatar

Nombre de messages : 3004
Age : 43
Localisation : Sur le chemin de la route ;-)
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Vos rêves   Mer 6 Fév 2008 - 18:15

Bon. Allons-y. Un cauchemar qui date, dont j'ai déjà eu l'occasion de parler.

Moi avec Maï dans la rue un soir. Elle est habillée un peu comme une pute car elle sort ou doit aller à son boulot de hôtesse Martini. Danser sur les bars quoi. Elle venait de baby-sitter les enfants. Je suis aussi court vêtue. Nous sommes tous les quatre sur le trottoir dans la nuit. Une voiture sombre arrive très vite et nous enlève. Il y a un homme, gros, typé à la fois arabe et mexicain. Il est gras et transpire, son regard est celui d'un fou. Il nous insulte et dit qu'il va nous remettre sur le droit chemin. Il n'est pas seul dans la voiture, c'est un autre qui conduit.

Ils nous emmènent dans un endroit qui ressemble à un bateau. Il fait jour à présent. Nous avons été frappées dès que nous avons tenté d'émettre la moindre protestation. Les enfants sont séparées des femmes. C'est un déchirement, j'ai le ventre tordu et la gorge nouée mais je ne doit pas montrer mon émotion sinon je vais être encore battue. L'endroit est rempli de réfugiés, on y parle quantité de langues différentes. L'un d'entre eux chante, je trouve çà beau, je tente un timide sourire, j'ai peur de me faire battre à nouveau si je le regarde dans les yeux. Il sourit aussi, il semble gentil celui-là. Nous devons préparer le repas pour tout le monde, un nombre incroyable de personnes. Je n'ai pas faim, je ne comprends rien, j'ai peur, très peur de ce qui ce passe, mais nous sommes obligées de manger. Comme il n'y a plus rien dans les plats, un homme frappe le plat sur le sol, il tombe des restes et nous devons manger avec la bouche, à même le sol comme des bêtes, à quatre pattes. Il rit. J'ai la peur au ventre. Violence et humiliation.
Je suis dehors, l'un des homme m'attrape et me caresse. Il veut coucher avec moi car je suis en quelque sorte " sa chose " puisque c'est lui qui m'a enlevée (le chauffeur), je ne dois pas protester sinon je sais qu'il va me tuer. Il me dit " Hein ?! C'était bien hier soir " j'acquiesce. Je retourne à mes obligations (ménage etc.) quand je croise l'autre type, le gras qui m'attrape et veut me violer. Je m'enfuie, je hurle, horrifiée de ma réaction car je sais que je n'ai pas le droit d'exprimer quoi que ce soit, je sais que je ne peux pas m'échapper et je sais que je serai punie, je suis folle de terreur. Je m'enfuie, je cours, je cours, il y a des couloirs partout et des pièces très belles. Dans un virage il me rattrape et me jette sur le sol, il rit, il est fou, il jouit de ma détresse. Il me viole sur le sol (parquet) et je pleure. Mon compagnon passe au loin dans le couloir entre deux gardes et je hurle son prénom, je l'appelle à mon secours mais il ne peut rien faire. Il ne dit rien. Il semble triste et résigné, ils l'emmènent.
L'autre homme n'est pas content. Il dit que j'ai aguiché son ami ce que je nie. Il dit que je serai punie deux fois, une fois pour avoir répondu, une autre pour l'avoir trompée avec son ami. Je crains d'être lapidée. J'ai très, très, peur. Je suis seulement battue. Je l'en remercie presque. Il se passe quelque chose de terrible. J'arrive à bénir mon boureau de n'être pas trop cruel. Je suis soumise. Je pense à me rebeller mais je pense aux paroles de mon compagnon : collaborer pour se mettre à l'abris. J'évite de penser aux enfants, j'ai peur. Ceux qui se rebellent sont tués, lapidés ou la tête tranchée, on nous montre les exécutions et les cadavres pour nous dissuader de toute initiative. Le temps passe, plusieurs années je crois et je tiens, je tiens bon, quand je pense craquer je pense à la pierre de lumière (Liechtenstein) qui se forme en mon sein par érosion de mon corps. L'idée de cette pierre m'aide à tenir, l'idée d'évasion est toujours là. L'autre jours j'ai pris de gros risques . Je suis allée parler à mon compagnon qui est devenu un grand dignitaire de cette " secte " quoique toujours très surveillé. On ne doit parler que la langue de ces gens. Nous échangeons peu de mots, en gros, il me dit de tenir bon, que l'enfer ne sera pas éternel, que nous quitterons ce lieu maudit. J'ai peur car je me demande si je serai capable de retourner à la vie d'avant après tout ce que j'ai vu et vécu ici. Je suis dans le camps des hommes sous prétexte d'apporter de l'eau, je suis habillées comme les femmes afghanes ou quelque chose dans le même genre. Il y a les jeunes gens qui s'entraînent aux arts martiaux, j'aperçois Dorian tout près de moi, il a grandit, il est très beau, il excelle dans l'entraînement comme tous d'ailleurs. Ils ont tous des cicatrices, des marques de coups de fouets sur le corps. Je me cache, je m'enterre presque dans une rigole pour pouvoir continuer à le regarder. On leur fait aussi réciter des " commandements ". C'est horrible. Je lutte pour ne pas pleurer, je ne dois pas être remarquée car je serais puni et lui aussi. Je meurs d'envie de le prendre contre moi ! J'ai peur qu'il m'ait oubliée, c'est mieux pour lui. Le regard de ces enfants est vide. On leur lave le cerveau, on leur apprend la crainte et la haine. Où est Gwladys ? J'aimerai tant la revoir ! Je ne sais pas où elle est, je ne l'ai pas revue depuis notre enlèvement. Je suis hors du temps et hors l'espace. Est-ce que ça prendra fin un jour et comment vivrons nous après cette expérience de l'inhumain ? Il n'y a que l'amour qui me maintient en vie et en même temps je dois me garder de toute émotion. Chaque jour est une tempête de contradictions vécue comme une succession de giffles reçues. J'ai confiance en quelque chose, ça n'est pas çà la vie, on peut lutter mais comment faire ? Comment faire pour nous en sortir sans jamais pouvoir communiquer, en étant toujours surveillés, fichés. Je me sens comme dans une toile d'araignée, si je bouge, je m'enfonce encore plus. Ne pas bouger, ne pas faire de bruit, être comme morte et surtout ne pas déplaire au maître.
Un jour, il y a un colloque, une visite officielle de représentants de la France (Sarkosy : fiabilité, détermination). Nos maîtres veulent que notre confédération soit reconnue par les autres pays. C'est le moment où jamais. Comment faire ? Comment ? Comment ! Je dispose de peu de temps, d'aucun moyen et ils ont des sympathisants partout. Je risque d'être découverte à tout moment. Je ne serai pas exécutée, on torture avant, longtemps, on torture la famille, les enfants, des innocents aussi, à titre d'exemple. Je vais écrire, je n'ai pas d'encre, je vais écrire avec mon sang, mais ils vont le savoir, je ne dois pas avoir de cicatrice visible, je n'ai plus mes règles depuis l'enlèvement, je dois me couper, il me faut du sang. J'écris " help " en lettres de sang, mais je ne sais pas comment faire parvenir le message, je suis sur le point de craquer, je dois garder la tête froide, ne pas craquer, surtout ne pas défaillir. Je pense au joueur d'échec, à une partie serrée qui se joue, je ne dois pas échouer mais je me pardonne d'avance dans le cas contraire car on pardonne à ceux qui échouent pas à ceux qui ne tentent rien. En fait j'y crois et je n'y crois pas à ma tentative, à un dénouement heureux.
FIN
Cette fin, dans mon demi-réveil, dans le cirage, je veux le transformer en rêve, en désir qui se réalise, je veux m'évader, sauver les miens et les autres. Le message a bien été reçu et la France (Patrie, paternité) a déployé les moyens nécessaires pour mettre fin aux agissements fous des maîtres. Tous les prisonniers, et nous n'étions pas si nombreux que je l'imaginais en réalité, quelques centaines, quelques milliers, sommes pris en charge par des cellules d'aide psychologiques pour nous permettre de vivre à nouveau dans notre société et à moi de retrouver mes enfants.
Ma famille c'est le monde. Quand on touche au monde, on touche à ma famille. Quand on touche à ma famille, c'est moi qui souffre.

Putain, ça fait longtemps celui-là, mais il est toujours ausi terrible.
Revenir en haut Aller en bas
melisse

avatar

Nombre de messages : 160
Age : 60
Localisation : Lozère
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Vos rêves   Mer 6 Fév 2008 - 18:36

Ton rêve est une oeuvre littéraire, c'est magnifique ! antillaise.
Revenir en haut Aller en bas
http://nielle.blog4ever.com/
Slayeras

avatar

Nombre de messages : 1903
Age : 39
Localisation : Chartres
Date d'inscription : 23/08/2007

MessageSujet: Re: Vos rêves   Mer 6 Fév 2008 - 20:00

quel rêve anti ! Mais en même temps tellement VRAI ! Je ne peux m'empêcher de penser à Ingrid Bétancourt, et bien d'autres encore.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Vos rêves   Mer 6 Fév 2008 - 21:40

Quel univers, que celui des rêves !

Le cauchemar d'il y a deux nuits :

Un enfant dans mes bras, âgé de six mois à peu près. Je l'ai posé là où j'étais (je ne sais pas où j'étais), et d'un coup de lame très tranchante, je l'ai décapité. Ça s'est fait très facilement, j'ai juste senti une petite résistance quand la lame est arrivée aux cervicales, entendu un tout petit craquement, et puis la lame a continué son oeuvre, nette et très droite. Le sang a tout de suite perlé, un collier de sang. Je maintenais la tête au reste du corps, et portais cet enfant dans mes bras. Son visage et son corps bougeaient et vivaient normalement, tant que les deux parties étaient jointes. Je me souviens parfaitement du collier de sang, très rouge sur la peau très fine et très blanche.
J'ai porté cet enfant, qui semblait reprendre de l'assurance, avec de temps en temps des ratées. Alors je m'empressais de bien remettre la tête en place, et l'y maintenais pour qu'il vive.

Jusqu'au moment où la tête s'est complètement détachée, trop lourde pour tenir toute seule. Face tournée vers le sol. Alors le sang s'est répandu, recouvrant entièrement son cou et son visage, dans un rouge très sombre. J'ai esquissé un geste pour remettre tout en place, mais c'était vain. La fin venait.

Je me suis réveillée.

Tout au long du cauchemar, j'ai eu des nausées. Au réveil aussi. Toute la journée.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Diego Ortiz

avatar

Nombre de messages : 530
Age : 60
Date d'inscription : 07/04/2008

MessageSujet: Re: Vos rêves   Lun 14 Avr 2008 - 3:30

Depuis l'adolescence je fais un rêve récurrent, répétitif, plusieurs fois par année, dont je me réveille avec un sentiment de bonheur.

Tout commence dans l'appartement dans lequel je vivais jeune, pas la maison de maintenant, mais une sorte de masure. J'allumais un feu dans la cheminée du salon et commençais à réfléchir à ce que j'allais faire de ma nuit (je vivais la nuit, luxe perdu depuis), et soudain j'avisais, dans le mur, une porte que je ne connaissais pas, qui venait d'apparaître mais qui existait depuis toujours, autrement dit, dont je venais de prendre conscience. Curieux, je tournais le bouton et l'ouvrais. Dehors il faisait jour comme en été lorsqu'un orage est sur le point d'éclater, gris phosphorescent. Je me retrouvais entre deux piles de bois d'une scierie qui sentait bon le sapin, et passais à côté de la famille espagnole de mes voisins qui mangeaient de la paëlla accroupis sur la terre battue. Ils ne me saluaient pas, mais c'était amical car je faisais partie de leur paysage. Un peu plus loin, palpitante, mystérieuse, une ouverture m'invitait à pénétrer dans une falaise. Je savais qu'il y avait des travaux avec de nombreux ouvriers et de grosses machines. Je n'avais aucun droit d'entrer là. Il fallait que je me cache afin de n'être pas repéré, ce qui ne réussissait jamais, et le destin de la suite du rêve dépendait du moment de ma découverte. De toute façon je me mettais à courir dans des dédales, qui ressemblaient à ceux des tunnels de l'hôpital, et si j'étais pressé, je me perdais dans des impasses, devais me rencoigner, laisser passer les ouvriers en bottes qui me recherchaient, et ensuite leur filer dans le dos. Voilà. Angoisse, palpitations, mais désir opiniâtre de s'en sortir. Quand le rêfve aboutissait et réussissait, j'arrivais au bord de la mer, six cents kilomètres, et mes voisins espagnols me proposaient à nouveau de partager la paëlla. Je déclinais, m'avançais vers un petit rocher en forme de promontoire qui semblait n'avoir été placé là que pour cela, et plongeais la tête la première dans la mer tiède.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Vos rêves   Lun 14 Avr 2008 - 5:04

On dirait un film d'Indiana Johns, ton rêve, Diego. Les araignées et les serpents en moins, malheureusement la super nana aussi, en mois. Laughing

L'un de mes rêves très fort, fait une seule fois il y a très longtemps mais toujours très présent dans ma mémoire, fut le suivant :

Je marchais dans une ville totalement désertée par ses habitants. Tout le monde était parti à l'entrée de cette immense ville grise aux dédales impressionnants, parce qu'un avion venait de s'écraser, planté en terre comme un couteau dans une motte de beurre. Il régnait une atmosphère étrange, comme dans ces films catastrophe où rien n'est normal, une sorte de silence fait de lourdeur poisseuse. Quand soudain, j'ai entendu quelqu'un appeler, à l'intérieur d'une maison. Je suis entrée, tout était ouvert partout, y compris dans l'ensemble de la ville. Il y avait là une femme sur le point d'accoucher, seule, délaissée par la curiosité des membres de la maison.
J'ai aidé cette femme à faire naître son enfant, dans la sueur et le sang, dans l'effort, la souffrance et le cri victorieux de ce petit être magnifiquement vivant... pendant que d'autres mouraient ou étaient déjà morts, dans l'avion.

Encore un paradoxe vie/mort.

C'était un rêve à la fois terrifiant et magnifique.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Vos rêves   Lun 14 Avr 2008 - 5:26

Le plus magique ;

Je suis debout, dehors, parmi des milliers de gens debout. Tous immobiles, statufiés par le spectacle saisissant qui se déroule sans le ciel ; un nombre incalculable de planètes tournoient lentement sur elles-mêmes, en traversant le ciel de gauche à droite, au ralenti. Certaines sont si près, si près, qu'elles sont énormes et que si je tendais la main, je pourrais les effleurer du bout de mes doigts. Leur particularité est qu'elles portent des couleurs qui n'existent pas dans notre monde visuel, chaudes, vives, extraordinaires, indicibles.

Je suis restée sans bouger, muette d'admiration, et je crois que tout ce temps d'après, je le suis encore, comme s'il m'avait été donné de voir quelque chose que je ne reverrai plus jamais.

C'est à la suite de ce rêve que j'ai questionné Michel Barthélémy (sur LU, Léonard), au sujet "des couleurs qui n'existent pas". Je lui ai pour cela raconté ce rêve, qui l'a inspiré pour "Le songe de Romane". A lui, encore merci, ce tableau j'y tiens comme à la prunelle de mes yeux.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Vos rêves   Mer 7 Mai 2008 - 20:45

Cette nuit, je suis morte plusieurs fois, à chaque fois trouille au ventre de ce passage entre deux états vie/mort.
Le principe était simple. Un homme (que je ne connais pas) me tenait en joue, au bout de son révolver. Je le suppliais de ne pas me rater, surtout ne pas me rater, faire vite et propre.

Je suis morte d'une balle dans les tripes, puis d'une autre en pleine poitrine, puis enfin d'une balle dans le cou.

C'est la dernière qui m'a le plus marquée. J'ai entendu le coup partir, puis j'ai senti l'impact dans la carotide, sec, indolore sous le choc, juste chaud, oui, c'est ça, chaud, très chaud. Alors l'hémorragie. C'est tout.

Le tout sur fond de guerre, résistance, quelque chose comme ça, je ne sais pas trop. Mais ce dont je suis certaine, c'est que mes enfants étaient l'enjeu.

J'ai pas cédé.

Je suis morte, ou plus exactement je me suis sentie et vue mourir, spectatrice.

J'ai pas cédé.

Et puis mourir n'est rien.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
caramelle

avatar

Nombre de messages : 254
Age : 49
Localisation : près de mes chats
Date d'inscription : 26/11/2007

MessageSujet: Re: Vos rêves   Lun 9 Juin 2008 - 22:57

heu, on a le droit de parler de ses rêves érotiques ? AngeR

Ben vi quoi, en ce moment je dors seule dans mon lit... alors je rêve.... AngeR

Oki, je sors.... tong
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Vos rêves   Lun 9 Juin 2008 - 23:02

Ma chère caramelle, un rêve est un rêve, érotique ou pas. Donc...
Je ne sais pas vous, mais en tout cas me concernant, ils ne manquent pas au rendez-vous nocturne, et souvent me réveillent... si j'étais un homme il serait aisé de connaître immédiatement le thème de mon rêve, si vous voyez ce que je veux dire. Mais étant femme, rien ne perce la nuit. Je me contente d'attendre que mon corps se calme.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
caramelle

avatar

Nombre de messages : 254
Age : 49
Localisation : près de mes chats
Date d'inscription : 26/11/2007

MessageSujet: Re: Vos rêves   Lun 9 Juin 2008 - 23:28

Ab ben je confirme : tu n'es pas la seule...

Ca doit être à cause du printemps, ça bouillonne, ça bouillonne, et la nuit paf, ça explose.... tong
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Vos rêves   Lun 9 Juin 2008 - 23:30

Non mais là, il n'est même plus question de saison, mais d'état je pense. Il peut bien neiger ou geler à pierre fendre, ou bien faire une canicule d'enfer, quand ils viennent... ils viennent. Délicieusement, d'ailleurs. Ange

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Stoicus.

avatar

Nombre de messages : 196
Age : 26
Localisation : Oujda City-Morocco-.
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Vos rêves   Mar 10 Juin 2008 - 0:01

Moi j'ai rêvé de mon ex , j'ai rêvé que maman conduisait une voiture et qu'on a accompagné mon ex jusqu'à chez lui, puis Mme Dominique(sa mère) nous a invité à diner!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ma-vie-my-life-9.skyblog.com
Selmer
Perturbateur de masses en fils
avatar

Nombre de messages : 4270
Localisation : Est
Date d'inscription : 13/08/2005

MessageSujet: Re: Vos rêves   Mar 10 Juin 2008 - 0:53

J’ai aussi un problème avec un rêve. Un double problème parce que j’ai le sentiment de l’avoir fait plusieurs fois et je ne sais absolument pas si c’est vraiment le cas. Le deuxième problème c’est que je n’arrive pas à être sûr que ce n’est qu’un rêve. C’est tout bête : je descends les escaliers d’un ancien lieu de travail (un vieil escalier usé, en matériau dur et lisse) en glissant sur mes semelles comme sur des skis, sans saccades excessives ni perte d’équilibre, avec une sensation de facilité un peu grisante, tout en ayant conscience que ce n’est pas tout à fait ordinaire. Je ne suis pas complètement convaincu de ne pas avoir fait ça un jour dans la réalité. A cet endroit-là, certainement pas mais ailleurs et peut-être quand j’étais môme. Pas moyen de savoir. C’est très agaçant !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vos rêves   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vos rêves
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 9Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Humain, Psychologie-
Sauter vers: