Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Par procuration

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
almalo

avatar

Nombre de messages : 3341
Age : 42
Localisation : ici et maintenant !
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Par procuration   Mar 4 Mar 2008 - 20:03

PAR PROCURATION





Sophie raye sur le calendrier la semaine qui vient de s’écouler.
C’est un rituel, tous les lundis.
Elle aime rayer le temps qui passe, contempler les semaines barrées d’un épais trait noir.
Sur quoi tire-t-elle un trait ? Elle-même ne le sait pas vraiment.
Elle regarde défiler les jours sur ce calendrier des Postes, attend le week-end suivant pour rayer une nouvelle semaine.
Sophie vit sa vie par procuration, dans les livres, les revues à scandale, les émissions de télévision.
Elle aime écouter le bruit des voitures qui défilent sur l’autoroute à quelques mètres de chez elle. Elle s’imagine les vies qui défilent sur le bitume : cet homme part en vacances, cette femme est commerciale et sillonne les routes, cette famille de trois enfants est en train de déménager.
Mais elle…
Elle raye les jours de son calendrier, comme dans une cellule de prison.

Ce matin, Sophie jette un coup d’œil circulaire sur sa cuisine qu’elle vient de nettoyer. Elle n’est pas une fanatique du ménage, mais c’est rangé, propre, pas plus qu’il n’en faut. Elle a lu sur un magazine que la poussière était indispensable à la vie et qu’il ne fallait pas trop nettoyer…Lorsqu’elle a lu l’article à Emma, sa meilleure amie, celle-ci a éclaté de rire.
- Trop cool !!! Donne-le moi tout de suite, je vais l’agrandir en format poster et l’afficher dans ma cuisine. Exactement ce qu’il me fallait pour retrouver le moral !
Trop cool. Son amie trouvait toujours tout trop cool.
Sophie admire cette capacité à vivre les choses comme elles viennent, sans se préoccuper du regard des autres. Elle aussi aurait bien aimé vivre sa vie aussi légèrement, avec autant d’enthousiasme que son amie. Mais c’est plus fort qu’elle, elle est incapable de se laisser aller, de lâcher le contrôle des choses.
Son dernier petit ami le lui a tellement reproché qu’il y a quelques jours Sophie a fini par le pousser à s’en aller s’il n’était pas heureux avec elle.
- Je suis là pour t’aimer mais si de ton côté tu ne t’aimes pas un peu plus toi-même, je ne peux rien pour toi, avait-il soupiré. Je ne suis pas infirmier, ni prêtre, et encore moins psy.
- Alors vas voir ailleurs si tu trouves mieux, et tu n’auras aucun mal pour ça toi qui semble être tellement parfait.
Sophie ne pensait pas qu’il la prendrait au mot.
Il est parti en fermant doucement la porte derrière lui, sans effusions, sans cris, sans larmes. Même pas de reproches. Juste ce regard las, déçu, qui la poursuit encore malgré elle.
Elle aurait préféré qu’il claque la porte, et qu’il lui donne envie de courir après lui pour le rattraper et lui demander pardon.
Mais non, Sophie n’avait pas envie de demander pardon. Elle ne voulait pas aimer s’il fallait en permanence chercher des compromis et se compromettre, elle. Elle s’est retrouvée prise à son propre piège, l’homme qu’elle aimait s’est lassé de son intransigeance et a préféré la lâcheté plutôt que la compréhension. Eh bien tant pis. Mieux vaut être seule que mal accompagnée, se répète-t-elle, comme pour conjurer son angoisse.

Elle regarde son calendrier, s’aperçoit que son anniversaire est passé et qu’elle ne s’en est même pas aperçue. Personne ne l’a appelée non plus. Ils savent bien qu’elle n’aime pas les effusions de tendresse, elle a toujours pris ça pour de la pitié.
Le temps semble s’écouler sans avoir aucune emprise sur elle, et pourtant elle n’en demande pas plus, elle se dit qu’elle est heureuse comme ça.
A quoi bon vivre intensément, comme le lui répète constamment Emma, si c’est pour voir que le monde tourne bien sans elle ? La devise de son amie est Carpe Diem, surtout depuis qu’elle a vu ce film rempli de sensiblerie et d’utopies, selon Sophie. « Profiter du temps présent »…Pour quoi faire ? Cette belle philosophie ne l’empêchera pas de mourir un jour, sous les roues d’un camion ou d’une bonne pneumonie…Quant à devenir vieille, elle n’y pense même pas. C’est bien trop abstrait, et elle a d’autres choses à penser.
Comme si tu devais mourir demain…
Cette chanson l’a toujours profondément agacée. Non mais vraiment, si elle devait mourir demain, alors pourquoi en faire des tonnes aujourd’hui ? Franchement, vivre chaque jour comme s’il était le dernier a toujours eu comme un parfum de cercueil pour elle…Un pied dans la tombe, comme ces couples qui achètent des concessions au cimetière, y enterrent leur conjoint, en attendant de l’y rejoindre. Brrrr. Elle en a froid dans le dos rien que d’y penser.

Elle regarde son calendrier, contemple d’un regard absent les photos de vignes et d’enfants jouant au ballon qui sont censés illustrer chaque mois de l’année.
Chaque chose pour chaque saison. C’est immuable, incontournable, d’année en année. Et ça la rassure et l’angoisse en même temps, comme un carcan qui l’emprisonne.
Elle se rappelle ce film où, régulièrement comme pour marquer les années qui passent, le réalisateur avait monté des informations relatant toujours les mêmes événements : Noël, la remise de gerbes de fleurs au maire, les congés payés à la neige, le printemps.
Sophie est effrayée par ce temps qui s’écoule alors qu’elle souhaiterait le suspendre, arrêter la course folle des minutes, des heures. Course folle, et pourtant tic-tac atrocement lent et imperturbable de son horloge.
Quoi qu’elle fasse, les jours défilent, et elle n’y peut rien.
Alors invariablement, chaque semaine, elle raye ce temps qui fuit et la submerge.

Elle ouvre ses volets sans se presser, et pense à ce soir, lorsqu’il faudra les refermer. C’est le moment qu’elle préfère, lorsque le crépuscule tombe lentement sur les toits de la ville. Chaque maison se calfeutre, préserve son intimité de l’obscurité au-dehors. Elle vérifie plusieurs fois qu’elle a bien fermé la porte à double tour.
Une nouvelle journée s’achèvera, elle mangera son repas en solitaire avant de terminer sa soirée dans son lit trop grand pour elle.
Sophie se plongera dans un des romans à l’eau de rose qu’elle affectionne. C’est un moment qui n’appartient qu’à elle, où elle ira vivre la vie d’une autre.
Avant de partir travailler, elle jette le test de grossesse dans la poubelle avec une indifférence qui la surprend presque.
Il ne faut pas qu’elle soit en retard pour son rendez-vous à l’hôpital. Plus vite cette histoire absurde sera terminée, plus vite sa vie reprendra son cours normal.



Dernière édition par almalo le Lun 24 Mar 2008 - 14:15, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Par procuration   Mar 4 Mar 2008 - 20:42

Je me permets une critique sans complaisance :
Honnêtement, ça commence bien, et l'idée de départ semble bonne, mais j'ai été assez déçu du développement et de la fin, où je m'attendais à une chute.
La façon qu'a Sophie de s'emporter sur Cyril (tu as d'ailleurs mélangé les genres masculin et féminin dans le dialogue, relis) semble sortie de nulle part et excessive vu le contexte (d'aucuns diraient "hystérique" mais j'ai horreur d'employer ce mot à tort et à travers).
Enfin tu oscilles entre la suggestion quasi poético-pragmatique (que j'affectionne) et une redondance de détails (dont le but est à l'évidence d'accentuer le poids du quotidien) qui alourdissent le récit jusqu'au quelconque au lieu de lui donner le ton mélancolique du propos.
En bref : bonne idée, mais traitée sans le "plus" qui accroche.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
almalo

avatar

Nombre de messages : 3341
Age : 42
Localisation : ici et maintenant !
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Re: Par procuration   Mar 4 Mar 2008 - 21:07

bisou Filo, j'apprécie ton commentaire et son caractère "sans complaisance", qui va me permettre d'avancer concrètement et de retravailler ce premier jet.
Ilest vrai qu'après mon idée de départ, j'ai un peu mélangé mes pinceaux...
Je vais essayer de revoir ma copie...Wink
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91108
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Par procuration   Mer 5 Mar 2008 - 2:15

Après la route, par procuration.

J'ai adoré l'idée, dans une atmosphère bien rendue, presque on dirait que tu as connu et observé une personne qui vit ce que tu as écrit, tellement c'est bourré de détails qui collent parfaitement à la manière de vivre de Sophie.

Et puis le dialogue, qui dénote quelque part, qui ne s'accorde pas, quelque chose cloche mais je ne sais pas quoi. J'aime le début, j'aime la fin, seul le dialogue me dérange, comme s'il était en trop. J'aurais je crois préféré qu'il ne se passe rien d'autre qu'elle face à elle même, sans événement, ou bien avec un événement extérieur qui ne l'atteindrait pas parce qu'elle est rangée incolore, inodore, transparente, limite immobile dans le temps qui passe et qu'elle raye, comme si seul le temps bougeait, sans elle, sans elle qui attendrait... rien.

Un trésor, donc, dont il faut supprimer le trop pour n'en garder que le meilleur, quitte à le développer mais autrement que dans ce dialogue.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Gérard FEYFANT

avatar

Nombre de messages : 1342
Localisation : 45.12 N - 0.41 E
Date d'inscription : 26/03/2007

MessageSujet: Re: Par procuration   Mer 5 Mar 2008 - 3:37

Autre rencontre, autre séparation, sans que l'on sache qui a fait le premier pas le premier soir; sans qu'il soit possible de savoir pourquoi il est parti, pourquoi elle l'a laissé partir.


Cete confidences, peut-être en guise d'explication : " Pourquoi faut-il, toujours, que les hommes partent ?
- C’est qu’ils sont si légers que le vent les emporte ! Et le monde est si vaste !"


Ici, c'est la femme qui est forte, qui cimentait le couple. Oui, certainement. Mais c'est la femme qui est faible car elle ne sait pas retenir l'homme qui partira. Elle ne trouvera pas les mots. Et à quoi bon ?On ne retient pas l'hommo migrator.
Et le femme toujours se retrouve seule, si seule et désespérée qu'elle n'as plus pour se sauver qu'à retrouver la compagnie insouciante de l'enfant qu'elle fut. Mais on ne refait pas le chemin à l'envers. Jamais. Ce n'est qu'illusion. La vie est linéaire. Derrière toi il n'y a pas toi, seulement tes souvenirs. Il faudra faire avec.


http://liensutiles.forumactif.com/gerard-feyfant-f113/les-larmes-de-mary-t14203.htm


Dernière édition par Gérard FEYFANT le Mer 5 Mar 2008 - 10:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Par procuration   Mer 5 Mar 2008 - 5:19

J'avais adoré ce texte, mais je ne comprends pas pourquoi tu le repostes.
Tu pouvais mettre le lien ; d'autant qu'Almalo l'a lu elle y était intervenue.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91108
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Par procuration   Mer 5 Mar 2008 - 9:31

Je n'avais pas du tout fait le lien entre les deux, mais la comparaison pourquoi pas. Quoi que quand même ces deux femmes sont totalement différentes et les sentiment amoureux de chacune d'elle n'a visiblement rien en commun.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Gérard FEYFANT

avatar

Nombre de messages : 1342
Localisation : 45.12 N - 0.41 E
Date d'inscription : 26/03/2007

MessageSujet: Re: Par procuration   Mer 5 Mar 2008 - 10:46

filo a écrit:
J'avais adoré ce texte, mais je ne comprends pas pourquoi tu le repostes.
Tu pouvais mettre le lien ; d'autant qu'Almalo l'a lu elle y était intervenue.

Tu as tout à fait raison ! Me suis précipité.
Revenir en haut Aller en bas
almalo

avatar

Nombre de messages : 3341
Age : 42
Localisation : ici et maintenant !
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Re: Par procuration   Mer 5 Mar 2008 - 11:40

Gérard, que tu compares mon texte au tien que j'avais adoré me touche beaucoup.bisou

Filo, Romane, merci vous aussi de me lire et de m'aider à avancer.bisou

Romane, on est sur la même longueur d'ondes.Wink
Pour ce qui est du dialogue, je l'ai écrit justement parce que mes autres nouvelles étaient elles aussi des monologues intérieurs. Sur ce texte-là, je voulais changer un peu et partir dans un registre différent, alors qu'au tout départ, ce qui m'est venu à l'esprit était exactement ce que tu décris, Romane.
Je vais donc remanier ce texte en conservant cet aspect "immobile dans le temps qui passe et qu'elle raye"...C'est tout à fait la formule Ro, encore une fois tu as touché juste.
Pour ce qui est du vécu de cette fille qui raye les semaines sur son calendrier...c'est moi.Wink
Le reste est fiction, quoique...Rolling Eyes Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91108
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Par procuration   Mer 5 Mar 2008 - 11:49

Comme quoi, en gros, il ne faut jamais forcer pour changer mais écrire comme on le sent. Si tu es beaucoup dans le monologue intérieur, est-ce que c'est gênant ? Non. Chaque nouvelle est nouvelle (aaah elle est bien bonne), et c'est comme ça. Il viendra un moment où ton imaginaire prendra un autre chemin, une variante ou je ne sais pas quoi. C'est marrant ce phénomène, d'ailleurs ; on est "enclin à", des fois, durant X temps, et puis ça peut changer, ou durer davantage. Ce n'est pas ça l'important. L'important est que toute ton histoire soit en accord avec elle-même, et toi avec elle, "sans forcer".

En plus, ce n'est pas qu'un dialogue intérieur, tu décris beaucoup et surtout, BIEN. Moi ça me scotche toujours, parce que perso c'est sans doute là où j'aurais le plus de mal.

Ben oui, bon, alors si c'est toi, ma titounette, c'est comme pour les nouvelles, ça bougera un jour, un jour d'on ne sait pas quand, mais ça bougera, t'inquiète pas. A chaque jour suffit sa peine, on avance tout doux...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
almalo

avatar

Nombre de messages : 3341
Age : 42
Localisation : ici et maintenant !
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Re: Par procuration   Mer 5 Mar 2008 - 11:55

Romane, merci...bisou bisou bisou bisou bisou
Vous m'êtes tous d'un grand soutien.chinois
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91108
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Par procuration   Mer 5 Mar 2008 - 12:01

Et toi, tu nous régales d'histoires à atmosphères si particulières que j'attends avec impatience les suivantes. Tu vois ? On est complémentaires, en quelque sorte ! bisou

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Par procuration   Mer 5 Mar 2008 - 15:35

Elle n’y est pas allée de main morte avec Cyril, et elle se dit qu’il a eu raison de la secouer.

Cette phrase est un piège. On s'attendrait à ce que le premier locuteur du dialogue, ce soit elle, mais non c'est lui.

Je comprends que quand Almalo écrit, c'est clair dans sa tête, elle suit son idée. Mais, c'est au lecteur de faire la gymnastique, c'est Cyril qui lui parle.

Celà dit, ce texte m'a beaucoup plus. La question qu'il pose est le rapport à l'autre et l'espoir de changement que celui-ci apporte. Il lui parle, s'inquiète d'elle, (c'est son désir à lui), mais elle, elle ne veut pas changer. Elle veut rester comme elle est, malgré lui. Alors, il n'a plus qu'à partir et elle, à retourner à son calendrier. Effectivement, tout s'est passé par procuration: elle n'était là pour personne.

Son désir à elle est d'être aimée comme elle est. Lui, il lui propose l'aventure, changer pour qu'elle soit conforme à son désir à lui c'est à dire être, gaie, pimpante plutôt que triste.
Je trouve que Gérard à raison, ça ressemble à sa nouvelle quand, pour se comprendre également, l'héroïne se retourne sur son passé: le calendrier ou l'enfance. Mais, le passé n'est-il pas une impasse?
Chez Gérard ce mouvement est sous-tendu par de la nostalgie, chez Almalo la nécessité est de tirer un trait sur le passé. Question d'âge sans doute.
Mais la question qui m'intéresse est d'être aimé par l'autre est-ce plutôt être aimé comme réellement on est ou être aimé par ce que l'autrel rêve de vous? En d'autres termes, l'amour devrait-il être un état ou un projet!

C'est vrai qu'il n'y a pas plus tue-l'amour que la sollicitude!
Revenir en haut Aller en bas
almalo

avatar

Nombre de messages : 3341
Age : 42
Localisation : ici et maintenant !
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Re: Par procuration   Mer 5 Mar 2008 - 18:05

Vic, tu as tout juste.
Tirer un trait sur le passé...je ne pense pas, pour ma part, que ce soit une question d'âge, mais plutôt un rapport avec les événements de mes 18 dernières années : des deuils successifs, plus ou moins espacés, mais qui ravivent à chaque fois la même cicatrice : la nécessité d'avancer, l'attachement au passé, les jours qui passent et défilent qu'on le veuille ou non.
Au départ, mon idée était celle-là...A quoi bon vivre à fond puisque le monde tourne sans nous, qu'on soit actifs ou passifs. L'héroïne ici a choisi la seconde solution.
Le dialogue était venu pour mettre un peu de rythme, mais je me suis rendue compte, même en l'écrivant, que je faisais fausse route. je l'ai remanié plusieurs fois sans trouver le bon ton, et vos commentaires me donnent raison : je dois revenir à mon idée de départ, ce monologue intérieur, cette rêverie nostalgique et un brin mélancolique devant son calendrier...

Promis, je reviens vite.
Je vais lire ta nouvelle, Vic.
Revenir en haut Aller en bas
almalo

avatar

Nombre de messages : 3341
Age : 42
Localisation : ici et maintenant !
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Re: Par procuration   Jeu 6 Mar 2008 - 17:33

***


Dernière édition par almalo le Dim 23 Mar 2008 - 14:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lilylalibelle

avatar

Nombre de messages : 867
Age : 42
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Par procuration   Jeu 6 Mar 2008 - 18:10

Texte très touchant, almalo, j'aime bien son rythme et sa "solitude".

Dans la deuxième mouture, c'est mieux sans le dialogue mais du coup je trouve que la description que tu en fais est trop démonstrative, presque "technique". Peut-être que tu pourrais garder les deux dernières phrases du dialogue en fait, celles qui sont le plus fortes et qui forment la clé de la rupture. ça t'éviterait de "l'expliquer" ensuite.

Sinon, cette fois il y a une chute qui... euh, non, je ne ferais pas de commentaires dessus, en fait. Trop de mauvais souvenirs.
Elle me ressemble aussi, ta Sophie, tu sais... bisou
Revenir en haut Aller en bas
http://espacedudehors.wordpress.com
almalo

avatar

Nombre de messages : 3341
Age : 42
Localisation : ici et maintenant !
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Re: Par procuration   Jeu 6 Mar 2008 - 18:15

Lily, désolée si j'ai fait remonter de mauvais souvenirs...mais j'aimerais savoir, si tu es d'accord, comment tu trouves cette chute, justement...
Je sais que ce n'est pas réjouissant, pour ma part je n'ai jamais eu à faire ça, mais j'ai vécu quatre fausses couches.
Merci pour ton commentaires, je vais voir si je peux insérer les deux phrases en question...
Merci encore !bisou
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91108
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Par procuration   Jeu 6 Mar 2008 - 18:16

J'ai lu, il faut que je relise. Je préfère de loin cette deuxième mouture, plus en accord entre le début et la fin, dans la personnalité de Sophie, dans ce que viscéralement elle est.
S'il faut que je relise, c'est parce que j'ai du voir deux trois bricoles mais plutôt techniques.
Je vais laisser passer l'après-midi et y revenir, l'esprit frais et neuf.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
almalo

avatar

Nombre de messages : 3341
Age : 42
Localisation : ici et maintenant !
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Re: Par procuration   Jeu 6 Mar 2008 - 18:19

pas de soucis.
merci !bisou
Revenir en haut Aller en bas
Lilylalibelle

avatar

Nombre de messages : 867
Age : 42
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Par procuration   Jeu 6 Mar 2008 - 18:32

almalo a écrit:
Lily, désolée si j'ai fait remonter de mauvais souvenirs...mais j'aimerais savoir, si tu es d'accord, comment tu trouves cette chute, justement...
Je sais que ce n'est pas réjouissant, pour ma part je n'ai jamais eu à faire ça, mais j'ai vécu quatre fausses couches.
Merci pour ton commentaires, je vais voir si je peux insérer les deux phrases en question...
Merci encore !bisou

Ne sois pas désolée, ce n'est pas écrit sur ma tête (heureusement d'ailleurs !)... Et puis tu n'as rien fait remonter, pour la simple et bonne raison que ce n'est pas encore "descendu"...
Juste que je me dis souvent que j'aurais préféré faire 4 fausses couches qu'une seule fois... euh "ça". Mais bon.
Bref...

Je trouve que la chute colle bien avec le début. Elle correspond à Sophie, à ce qu'elle vit (ou plutot ce qu'elle ne vit pas). La mort et le à-quoi-bon jusqu'au bout, quoi...
Techniquement, je serai peut-être un tout petit peu moins "directe" dans la façon d'amener la chose. Peut-être ne pas écrire en toutes lettres "test de grossesse". Non seulement ça fait très médical mais en plus ça tranche avec l'aspect allusif du reste, je trouve.
Voili voilà...
Revenir en haut Aller en bas
http://espacedudehors.wordpress.com
Gérard FEYFANT

avatar

Nombre de messages : 1342
Localisation : 45.12 N - 0.41 E
Date d'inscription : 26/03/2007

MessageSujet: Re: Par procuration   Jeu 6 Mar 2008 - 19:28

Quelques remarques en passant :



« … qui sont sensés caractériser chaque mois de l’année. » C’est « censés » qu’il faut écrire.

« caractériser » est-ce le terme juste. « illustrer » ?

« Quoiqu’elle fasse les jours défilent ». Quoi qu’elle fasse…

«Et ça la rassure en même temps que de l’angoisser » Il y a ici un problème de construction de phrase. « Que de l’angoisser » ne va pas avec « ça la rassure ». Il faudrait écrire : « et ça la rassure en même temps que ça l’angoisse. » ou « ça la rassure et l’angoisse en même temps. » ou « c’est (pour elle) à la fois rassurant et angoissant ».

« Avec une indifférence qui la surprendrait presque. » Pourquoi ici le conditionnel ? Qui la surprendrait si quoi ? Ne serait-ce pas plutôt « qui la surprend presque » ?

Je relève qu’elle aime « rayer le temps qui passe » et plus loin elle « est effrayée par ce temps qui s’écoule ». N’y a-t-il pas ici contradiction ? Peut-être pas, je me pose la question.

Sophie semble « détachée » de sa propre existence (elle vie par « procuration ») et le ton du récit traduit bien cet état d’esprit. C’est réussi.
Revenir en haut Aller en bas
almalo

avatar

Nombre de messages : 3341
Age : 42
Localisation : ici et maintenant !
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Re: Par procuration   Jeu 6 Mar 2008 - 19:36

Lily, merci de ta franchise, je comprends bien ce que tu veux dire...
Plein de bisou pour toi.
Pour le "test de grossesse", tu as raison, je vais rectifier.


Gérard, tes compliments me touchent beaucoup. Merci à toi aussi.bisou
je vais corriger les passages que tu cites...
Pour ce qui est de "rayer le temps qui passe" et d'être "effrayée par le temps qui s'écoule", en fait pour moi c'est lié : c'est justement parce qu'elle se sent emportée par ce temps qui s'écoule sans elle qu'elle éprouve le besoin de le rayer au fur et à mesure, de le contrôler. Mais je ne l'amène peut-être pas comme il faudrait...je vais y repenser.
Revenir en haut Aller en bas
almalo

avatar

Nombre de messages : 3341
Age : 42
Localisation : ici et maintenant !
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Re: Par procuration   Jeu 6 Mar 2008 - 19:41

***


Dernière édition par almalo le Dim 23 Mar 2008 - 14:38, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gérard FEYFANT

avatar

Nombre de messages : 1342
Localisation : 45.12 N - 0.41 E
Date d'inscription : 26/03/2007

MessageSujet: Re: Par procuration   Jeu 6 Mar 2008 - 19:54

Tu n'as pas corrigé "quoiqu'elle fasse" en "quoi qu'elle fasse". "quoique" en un seul mot signifie "bien que".

"Pouquoi faire" doit aussi s'écrire en deux mots : "Pour quoi faire"
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91108
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Par procuration   Jeu 6 Mar 2008 - 20:03

C'est bien. Gégé est arrivé et m'a fait le boulot. Remarque je n'avais pas tout vu, d'où besoin de laisser reposer un tout p'tit peu.
Marchi bôcou, m'sieur. Laughing

Contrairement à Lily, j'aime assez le direct du test de grossesse. Mais j'aime le direct en général, donc... ce n'est qu'une affaire de goût personnel.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Par procuration   

Revenir en haut Aller en bas
 
Par procuration
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Lettre Recommandée et procuration
» Procuration places nominatives
» Amour par procuration-x-men-Charles/Erik-PG13
» Problème de procuration de figurines .
» Man's Castle (Ceux de la Zone), Borzage, 1933

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Vos écrits : Poésie, nouvelles, romans, théâtre... :: almalo-
Sauter vers: