Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ces enfants, qui bouffent leurs parents

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
alejandro
Hors catégorie


Nombre de messages : 1868
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Ces enfants, qui bouffent leurs parents   Ven 4 Avr 2008 - 0:18

J'imagine que s'en apercevoir c'est comme cesser de croire au père Noël ; ça fait partie du processus de maturation.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Ces enfants, qui bouffent leurs parents   Ven 4 Avr 2008 - 0:20

Reste plus qu'à mûrir. Gaga

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1868
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Ces enfants, qui bouffent leurs parents   Ven 4 Avr 2008 - 0:24

Romane a écrit:
Reste plus qu'à mûrir. Gaga

Comme dirait l'autre: vaste programme.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
Selmer
Perturbateur de masses en fils
avatar

Nombre de messages : 4270
Localisation : Est
Date d'inscription : 13/08/2005

MessageSujet: Re: Ces enfants, qui bouffent leurs parents   Ven 4 Avr 2008 - 11:23

alejandro a écrit:
Il me semble que pour un enfant les adultes, et ses parents en particulier relèvent de la magie, si statut il y a, c’est celui de demi-dieu.
Bien que ce soit tout à fait vrai, ce n’est pas exactement à cet aspect que je pensais en parlant de statut mais plutôt à l’inverse. Les adultes ne sont pas des copains ni des larbins ni des objets. Adultes et enfants ont un rôle et une place, des droits et des obligations qui ne sont pas interchangeables alors que ceux de deux adultes le sont et ceux de deux enfants aussi. Nous parlions d’enfants qui empiètent.

Mais il y a bien mieux. Des chiens font la loi dans certaines familles. Ils se prennent pour le chef de meute… Ils ont besoin qu’on leur rappelle les statuts respectifs.
Revenir en haut Aller en bas
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9739
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Ces enfants, qui bouffent leurs parents   Ven 4 Avr 2008 - 14:28

Je suis rassurée, c'est pas pour mon compte en banque que mes enfants m'aiment et ils sont plus à la maison depuis belle lurette!
Un des grands blems de beaucoup "d'adultes" parents c'est qu'ils n'admettent pas de voir grandir leurs enfants. Et qu'ils se sentent eux toujours les "enfants" de leurs parents... Là quelque part, l'évolution est bloquée.
On fait aujourd'hui tout un cirque autour du fait banal et animal de la "reproduction". "Ma vieille chatte a fait ses petits comme si elle avait fait ça toute sa vie." Les femelles humaines seraient elles plus nulles que les chattes, qui savent bien chasser les petits quand elles les estiment capables de se débrouiller seuls? Seulement avant de les virer, elles leur apprennent à Vivre, ce que l'humain sait de moins en moins faire...
Ca me gave tout ce bazar, ces "coachs" de grossesse, oui, ça existe, comme si on n'étaient pas physiologiquement conçues pour mettre des petits au monde!
Ces parents "dépassés", si savent pas quoi faire de leurs moufflets fallait pas les faire!
Vrai, c'est une responsabilité,mais on réfléchit plus à l'achat d'une bagnole qu'à faire un môme...
On s'est bien débrouillés pendant des millénaires, sans angoisses existentielles, sans "coach" et ça n'a pas donné des générations de névrosés que je sache, oui, y'a toujours des cas...
Les parents qui se laissent bouffer, qui se soumettent à leur progéniture n'ont que ce qu'ils méritent, ça serait grave que pour eux si le comportement de la progéniture ne débordait pas sur les autres qui n'ont rien demandé. Et s'ils ne rejetaient pas leur irresponsabilité sur ces "autres", dont en 1ère ligne les enseignants.
Au passage, rien de pire pour un enseignant que d'avoir en face de lui un "parent d'élève" aussi enseignant, parce qu'il sait tout sur la façon de traiter sa merveille de gosse, bien mieux que le prof.
J'ai toujours refusé d'être "parent d'élève", on me disait que j'étais la "mieux placée", bah non, moi je me voyais la plus mal placée, mère d'élève et prof, voulais pas deux casquettes à mon sens contradictoires.

Pas toujours facile de résister: mon fils avait 7/8 ans, il a fait un truc (sais plus quoi exactement) mais il savait que c'était défendu, et la peite soeur est venue cafter. Quand j'ai demandé au chérubin "Pourquoi t'a fais ça, tu ne m'a pas demandé?" Il m'a répondu "Parce que t'aurais dit non!" imparable! Il était donc parfaitement conscient d'avoir désobéi.
J'ai du réprimer mon envie de rigoler pour l'engueuler de sa désobéisance en lui promettant les pires châtiments s'il recommençait!
Si j'avais ri (et sa réponse était drôle) j'étais fichue, il se serait dit qu'il pouvait remettre ça, que l'interdiction n'était pas sérieuse, et je perdais mon autorité.
Revenir en haut Aller en bas
Selmer
Perturbateur de masses en fils
avatar

Nombre de messages : 4270
Localisation : Est
Date d'inscription : 13/08/2005

MessageSujet: Re: Ces enfants, qui bouffent leurs parents   Dim 6 Avr 2008 - 6:56

francoisdalayrac a écrit:
A lire d'urgence sur le sujet d'Aldo Naouri, psychiatre / psychanalyste hérétique et politiquement incorrect :
Éduquer les enfants Edts Odile Jacob.
Aldo Naouri qui n'est, semble-t-il, ni psychiatre ni psychanalyste mais pédiatre, était vendredi soir (4.4.2008) l’invité de l’inénarrable Guillaume Durand dans l’émission Esprits libres sur France 2.
Naouri, ce bonhomme rébarbatif et péremptoire présentant toutes les apparences physiques, verbales et gestuelles de ce qu’avant 1968 on aurait appelé « un vieux con » a néanmoins défendu son ouvrage et le bon sens élémentaire de ses préceptes avec vigueur. Je trouve personnellement consternant qu’il ait été nécessaire d’écrire un livre pour les rappeler, tant ils semblent enfoncer des portes ouvertes. J’en ai relevé quelques uns, en substance :

Pour que l’école aille mieux il faut éduquer les enfants et l’éducation commence au berceau.
Il est indispensable à l’enfant que les parents se placent dans une relation verticale avec lui et non pas horizontale.
Séduire, c’est le contraire d’éduquer, en dépit de l’aspect gratifiant que la séduction représente pour l’éducateur.
La progression de l’enfant est génétiquement inscrite. Le parent doit simplement précéder l’enfant à chaque étape pour le tirer vers le haut.
Le tournant de la contraception, vers 1975, a changé la manière de penser l’enfant.
L’enfant est là pour être dirigé et les limites sont sécurisantes pour lui. Les interdits le structurent.
Il n’est pas question de négocier les ordres donnés aux enfants et il est inutile de les expliquer.

L’inutilité des explications soulève quelques réactions dans l’assistance (Elisabeth Badinter, Jean-Marie Perrier, Philippe Tesson) mais le pédiatre ne se laisse pas démonter :
Quand l’ordre donné est juste et l’éducateur déterminé, l’enfant perçoit très bien l’absence d’ambiguïté et n’a besoin de rien d’autre.

Daniel Picouly se fonde sur son expérience d’enseignant de banlieue pour abonder dans le même sens. L’éducateur, doté du savoir et de la méthode, s’en trouve installé dans une position indiscutable qui le dispense de justification ou de consentement pour exercer son rôle : amener les élèves à la connaissance prévue par le programme.

Ph. Tesson voudrait distinguer l’autorité dans l’éducation de l’autorité dans la transmission [du savoir par les profs] à quoi Naouri répond que l’une prépare précisément à l’autre.

C’est donc à une apologie de l’autorité incontestée et de l’obéissance inconditionnelle que nous avons assisté, bien que le mot obéissance n’ait jamais été prononcé, sans doute par un reste d’allégeance au politiquement correct, cette hypocrisie persistante dont nos audacieux éducateurs néo-rétrogrades assumés ne sont pas tout à fait affranchis.

Il aura fallu trente ans de chienlit pour un retour à la case départ : c’est aux adultes d’éduquer les enfants et pas l’inverse ; sans obéissance c’est impossible. Que de temps perdu et de dégâts causés pour retrouver ce constat dont l’oubli n’est dû qu’à une petite génération d’évaporés.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Ces enfants, qui bouffent leurs parents   Dim 6 Avr 2008 - 13:39

Selmer a écrit:
Il aura fallu trente ans de chienlit pour un retour à la case départ : c’est aux adultes d’éduquer les enfants et pas l’inverse ; sans obéissance c’est impossible. Que de temps perdu et de dégâts causés pour retrouver ce constat dont l’oubli n’est dû qu’à une petite génération d’évaporés.

Exactement, oui. Et de ce raisonnement parfaitement juste, on peut constater que n'importe quelle couche sociale a été atteinte et que ceux dont on pense qu'ils ont été élevés au mieux ne sont pas mieux que ceux dont on pense qu'ils ne l'ont pas été. Il n'y a que la forme qui change.

Les plus prout prout ne sont pas mieux lotis que les moins favorisés, et sous des airs mondains, on tombe aussi facilement sur des mômes mal élevés, tandis que les parents, tout aussi prout prout, se gaussent d'avoir réussi l'éducation de leur progéniture, ce qui fait qu'on s'évertue à inculquer des bonnes manières à ceux qu'on dit défavorisés, à la rue, mais on ferait aussi bien de regarder dans sa propre cour aussi.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9739
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Ces enfants, qui bouffent leurs parents   Dim 6 Avr 2008 - 15:08

Cha, c'est ben vrai!
Il faudrait réèduquer toute cette génération de "prout/prout" (j'adore l'expression, lol) qui ne veut pas voir les dégâts qu'elle a commis. Et rejettent dans les "couches défavorisées" les errements d'éducation qui n'y sont pas plus nombreux qu'ailleurs. Il y a de "petits voyoux" trés BC/BG.
Comme les banderolistes du Stade de France, qui, ho, surprise, ne sont pas des gens de la banlieue, mais plutôt cadres, étudiants "bien intégrés socialement", enfin, y'a du avoir quelque part un raté...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ces enfants, qui bouffent leurs parents   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ces enfants, qui bouffent leurs parents
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Ces enfants, qui bouffent leurs parents
» Ces parents qui bouffent leurs enfants
» 7 enfants maltraités !
» Recherche de deux titres de dessin animée
» .....Aux enfants de l'abandon.....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Humain, Psychologie-
Sauter vers: