Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 les pauvres....un zoo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: les pauvres....un zoo   Ven 7 Mar 2008 - 11:56

En Thaïlande, on paie 300.000 dollars pour bien manger et voir des pauvres
2008-03-06 10:55:07
BANGKOK (AFP)
© AFP

Un restaurant de Bangkok organisera le mois prochain un dîner de 300.000 dollars préparé par des chefs français pour ses meilleurs clients mais seulement après les avoir emmenés voir la pauvreté dans le nord-est de la Thaïlande.

La chaîne des hôtels Lebua qui, l'année dernière, avait organisé un dîner somptueux ayant coûté 29.000 dollars à chaque participant, a annoncé son intention d'emmener le 5 avril 50 clients prestigieux dans la province de Surin pour voir un camp d'éléphants et les difficultés de la vie dans cette région, l'une des plus pauvres de Thaïlande.

Après ce voyage, les participants reviendront à bord d'un jet privé à Bangkok où ils rejoindront 50 autres invités de marque pour un dîner composé notamment de langoustes, de truffes noires et de glaces au roquefort.

Deepak Ohri, directeur exécutif de la chaîne hôtelière organisatrice de l'événement publicitaire, a affirmé que le déplacement à Surin devrait permettre aux fortunés de "voir comment des pauvres vivent et s'occupent de leurs éléphants" et peut-être d'investir dans "l'infrastructure" dans cette région ou ailleurs "dans le monde".

Contrairement au dîner à 29.000 dollars par personne du 10 février 2007, aucune somme ne sera versée cette fois à des organisations caritatives et c'est Lebua qui paiera la note du repas préparé par les chefs français Jean-Michel Lorain, Michel Trama et Alain Soliveres qui totalisent entre eux huit étoiles au guide Michelin.

Certains qualifient de "mauvais goût" le projet de voyage à Surin mais M. Ohri prédit un bon accueil. "Si je suis pauvre et je vois des riches arriver, je me réjouis car, enfin, il y a au moins quelqu'un qui vient me voir."
© AFP.
Revenir en haut Aller en bas
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: les pauvres....un zoo   Ven 7 Mar 2008 - 12:00

et les pauvres on sait comment les créer..... grrrrrrrrrrr grrrrrrrrrrr grrrrrrrrrrr grrrrrrrrrrr

Citation :
La fureur de l'emprunt instantané par sms inquiète les autorités suédoises
2008-03-07 08:18:07
STOCKHOLM (AFP)
© AFP

Un simple sms et quinze minutes plus tard, le compte est crédité de 300 euros... Le prêt d'argent instantané fait fureur en Suède mais le phénomène inquiète les autorités suédoises qui redoutent la spirale de l'endettement des jeunes.

"Le premier prêt par sms a été accordé en mars 2006 et la première demande de remboursement nous est parvenue trois mois plus tard", explique Janne Aakerlund, porte-parole de l'agence nationale suédoise de recouvrement forcé (Kronofogden).

Depuis, le nombre de ces emprunts non remboursés a grimpé de façon vertigineuse: en 2007, Kronofogden a vu affluer plus de 20.000 dossiers dont 35,9% concernant des jeunes âgés de 18 à 25 ans.

"Il y a des raisons d'être sérieusement inquiets par cette évolution", estime Gunnar Larsson, directeur général de l'administration suédoise de protection des consommateurs.

Il souligne que ces prêts sont très séduisants car ils permettent à des personnes jusqu'alors exclues des emprunts, à l'instar des jeunes de 18 ans et des personnes aux bas revenus, d'accéder à des crédits en un temps record.

Or la somme d'argent empruntée -- en moyenne 3.000 couronnes (320 euros), moyennant 500 couronnes de frais (53 euros) et 50 couronnes d'intérêt (5,3 euros) -- doit être remboursée dans un délai tout aussi record, 30 jours.

Et si le prêt n'est pas remboursé à temps, le cercle vicieux commence. C'est alors un véritable "piège", avec des taux d'intérêt élevés, qui se referment sur eux, expliquent MM. Aakerlund et Larsson.

Fin janvier, les autorités se sont donc saisies du phénomène et ont décidé d'interdire des intérêts supérieurs au coût du prêt.

Carl Rosenbaum, porte-parole de Mobillaan Sverige, première entreprise à s'être lancée sur le marché en mars 2006, affirme toutefois que ces critiques sont "exagérées".

Il souligne que l'offre, qui existe aux Etats-Unis et dans quelques pays européens, est nouvelle et a reçu un très bon accueil des Suédois, connus pour être de grands consommateurs, friands des nouveautés technologiques.

"L'énorme succès des emprunts par sms a pris les autorités par surprise et elles ne savent pas comment gérer cela", dit-il.

Il assure que l'âge moyen de ses clients est de 32 ans, que l'entreprise vérifie leur situation financière et que "le +mauvais+ taux d'endettement est inférieur à 2%". Des assurances qui laissent sceptiques les autorités puisqu'il n'y a pas de réglementation propre à ce nouveau produit.

Tous s'accordent à dire que l'accroissement de ce marché, non encore évalué, est inéluctable car la demande est là. Pour preuve, alors que Mobillaan Sverige était seule sur le marché suédois en mars 2006, environ trente sociétés sont aujourd'hui concurrentes sur ce créneau.

L'accroissement du phénomène tient en partie à une politique de marketing agressive: publicité dans le métro, sur les abribus, dans les journaux, à la télévision ou encore à la radio.

"Les jeunes sont soumis à une pression pour consommer dans les mêmes proportions que celles d'un adulte qui dispose d'un emploi à plein temps", commente Dick Forslund, économiste qui prépare un doctorat à l'école de commerce de Stockholm.

Mais avec des revenus bien inférieurs voire inexistants, la tentation est forte de recourir à ces crédits par sms.

"Le truc c'est que c'est facile et rapide", résume Amy Tran, étudiante de 20 ans. "Les jeunes agissent avant de penser aux conséquences. Ce qu'ils veulent c'est pouvoir acheter des vêtements, aller au restaurant, dans les bars, voyager, là maintenant, tout de suite et pas dans un mois ou deux", dit-elle.

"Ces prêts peuvent être également perçus comme une extension des services de loisirs et de jeu d'argent sur l'internet", avance encore Bengt Larsson, sociologue à l'université de Göteborg.
© AFP.
Revenir en haut Aller en bas
LylaTsB

avatar

Nombre de messages : 4716
Age : 58
Localisation : Entre allanguie & languissante ...
Date d'inscription : 21/05/2006

MessageSujet: Re: les pauvres....un zoo   Ven 7 Mar 2008 - 13:19

Et même qu'après fabrication, on les formatera !

Citation :
AFP - mercredi 5 mars 2008, 19h03
Neuroscience : on pourra peut-être bientôt lire dans les pensées

Des chercheurs américains, en s'aventurant dans l'exploration du fonctionnement du cerveau, ont franchi un pas de plus vers ce rêve (ou cauchemar): lire nos pensées.
Les chercheurs se déclarent capables de dire quelles images ont été vues par des volontaires en repérant les signaux émis par le cerveau, selon leurs travaux publiés mercredi en ligne par la revue scientifique britannique Nature.
Ils ont eu recours pour ce faire à l'imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf), utilisée pour explorer et comprendre le fonctionnement du cerveau humain. L'IRMf permet de mesurer les variations de flux sanguin et ainsi de repérer quelles zones du cerveau entrent en activité lors de certaines tâches (calcul, réactions sensorielles au toucher, au bruit, à la vue...).
En l'occurrence, l'équipe de Jack Gallant de l'université de Californie, à Berkeley (Etats-Unis) s'est intéressée au cortex visuel, la partie du cerveau qui reconstitue les images transmises par les yeux. Deux volontaires, membres de l'équipe se sont prêtés à cette expérience visant à identifier l'image vue.
A ce stade, "il ne s'agit pas de lire dans les pensées ou les rêves ni même de reconstruire l'image vue, ce que personne ne peut faire", avertissent les chercheurs.
L'équipe a préalablement préparé un modèle mathématique à partir des différences de débits sanguins détectées dans trois des aires du cortex visuel.
1.750 images (arbres, fleurs, bâtiments...) ont été présentées aux volontaires et les données de leur activité cérébrale enregistrées.
Puis, le programme décodeur a calculé à partir d'un nouveau jeu de 120 images, quel profil d'imageries fonctionnelles (signaux) devait être obtenu au niveau du cortex visuel.
Les deux volontaires ont ensuite regardé ces 120 images sous contrôle de l'IRMf. Restait à l'ordinateur, muni du programme de calcul des chercheurs, à déduire d'après l'activité cérébrale observée quelle était l'image regardée, puis de vérifier la qualité de cette prédiction.
Taux de succès : 92% avec un volontaire, et 72% avec l'autre, ce qui selon les chercheurs dépasse largement la probabilité de tomber juste uniquement par hasard qui serait, d'après eux, inférieure à 1%.
Dans un second temps, le jeu d'images nouvelles a été enrichi en passant de 120 à 1.000. Le taux de succès est alors passé de 92% à 82%.
"Avec un milliard d'images, en gros le nombre d'images indexées par Google sur le Net, le décodeur identifierait une image dans 20% des cas", relève Jack Gallant.
L'introduction artificielle d'image voire de films dans le cerveau humain relève encore de la science fiction.
En revanche, selon les chercheurs, la technique pourrait servir comme aide au diagnostic (attaques cérébrales, démences) ou pour évaluer des effets thérapeutiques (médicament, thérapie cellulaire) voire dans un scénario plus futuriste pour construire des interfaces cerveau-machine, qui permettraient, par exemple à un tétraplégique, de commander des machines (bras artificiel ou autre instrument).
"La technologie actuelle pour décoder l'activité cérébrale est relativement primitive" constate le chercheur. Il juge cependant "possible" qu'elle pose de "sérieux problèmes éthiques et de respect de la vie privée dans 30 à 50 ans".
Rage

Maître Cerveau sur un homme perché
Tenait dans ses plis son mystère... (Paul Valéry)
se retourne déjà dans sa terre sétoise! ! !

ImpossibleSourire


Dernière édition par LylaTsB le Ven 7 Mar 2008 - 18:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
melisse

avatar

Nombre de messages : 160
Age : 60
Localisation : Lozère
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: les pauvres....un zoo   Ven 7 Mar 2008 - 13:55

Ensemble réinventons le crédit.

les conditions :


- Réalisez gratuitement votre demande en ligne.
- vous choississez lors de votre demande le rythme de vos mensualités.
- vous n'avez aucun justificatif d'utilisation à fournir.
- pendant 14 jours vous pouvez sans frais annuler votre demande.
Toutes les conditions sont réunies pour alècher un adulte mageur de 18 à 20 ans.
Gagnez du temps en imprimant votre contrat en ligne. ( et vlan passe moi l' éponge de plus pour me montrer le sérieux de l'affaire. )
Nous, parents nous grinçons des dents, rien de plus normal.
Revenir en haut Aller en bas
http://nielle.blog4ever.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les pauvres....un zoo   

Revenir en haut Aller en bas
 
les pauvres....un zoo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Offrez un noel aux enfants pauvres.
» Ne sommes nous pas les pauvres du monde disney
» Salauds de Pauvres !!!
» Pauvres instits
» Ces pauvres Père-Noël...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Coup de Gueule!-
Sauter vers: