Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Graphologie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
BloodyMary
Appelez-moi Nivéa


Nombre de messages : 6172
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: La Graphologie.   Dim 16 Mar 2008 - 11:15

nanny a écrit:
Bonjour à tous,

Je suis nouvelle ici. Le sujet m'interesse alors j'apporte ma petite pierre.
Lorsque tu es demandeur d'une étude graphologique tu envoies une lettre manuscrite. Sachant qu'elle va être étudiée puis analysée, je suis sure que ton âme sera présente et non vagabonde ! Donc s'il reste des "tics" ce sont ceux qui caractérisent ton écriture habituelle. Alors évidemment, ils seront pris en compte.


Bonjour nanny, et bienvenue parmi nous ! pom pom pom pom pom pom

Pour les "tics" en fait je ne pensais pas à une lettre destinée à l'embauche... Je me demandais juste si, dans des cadres différents (comme les enquêtes criminelles citées plus haut), les graphologues se cantonnaient purement à l'écriture ou bien pouvaient aussi avoir un avis sur "le reste"... Mais ta pierre à l'édifice est rudement pointue et intéressante, merci.
Revenir en haut Aller en bas
http://pestenoireetbloodymary.blog4ever.com/blog/index-194693.ht
Selmer
Perturbateur de masses en fils
avatar

Nombre de messages : 4270
Localisation : Est
Date d'inscription : 13/08/2005

MessageSujet: Re: La Graphologie.   Dim 16 Mar 2008 - 13:29

nanny a écrit:
Je reprends le propos de Selmer qui se propose de surveiller son écriture pour "duper" le graphologue.
Bonjour Nanny et bienvenue aussi.
C’était seulement de l’humour, justement pour dire qu’il est impossible, à mon avis, de maîtriser son écriture jusqu’à abuser un graphologue digne de ce nom.
Je suis convaincu que l’écriture exprime à la fois des tendances de notre inconscient et des tentatives d’intervention du surmoi, comme l’a très bien décrit Filo, et qu’il y a donc quelque chose à en déduire, à condition d’en avoir la compétence.
J’insiste sur le rattachement de la graphologie à ce que j’espère être des études statistiques cliniques c’est-à-dire l’observation de variations et de constantes significatives dans des pathologies clairement identifiées.
Considérée sous cet angle, la graphologie peut revendiquer un sérieux et ne pas être assimilée à d’autres spécialités citées dans ce fil (l’astrologie).
Je note que (d’après Wiki…) la France est le seul pays à utiliser aussi couramment la graphologie à l’embauche et, comme tout le monde, je suis très réservé sur l’importance à donner à ses conclusions lorsque les enjeux sont graves.
Il me semble donc que c’est une technique fondée mais qui doit rester à sa place, en outil d’appoint dans un cadre contrôlé.
Revenir en haut Aller en bas
nanny



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 16/03/2008

MessageSujet: graphologie   Mar 18 Mar 2008 - 1:14

Bonjour à tous,

Lorsque tu parles de pathologie ; je te réponds graphothérapie (récupération des fonctions graphomotrices réduites ou perturbées, par exemple), ou psycho-quelque chose.

La graphologie n'a rien à faire dans le domaine médical. D'ailleurs la déontologie des graphologues stipule que les graphologues doivent s'abstenir d'émettre des diagnostics médicaux.

Relativement à l'utilisation de la grapho dans le processus de l'embauche, je me demande encore qui condamner... les recruteurs qui demandent des études grapho pour avant hier ou les graphologues qui les acceptent...

Parfois, c'est face au candidat que le recruteur envoie - par fax - la lettre au graphologue.. celui ci a ... 3 à 5 minutes pour faire son boulot...

Sachant que l'étude technique, réalisée dans de bonnes quoditions, prend au moins deux heures, je te laisse imaginer la qualité de l'étude envoyée en retour.

D'autant que le fax ou le scan "écrase" les caractères et qu'il n'est pas possible d'apprécier l'appui que le scripteur a exercé sur le papier.

Pourtant quelque soit le site de graphologie que tu peux visiter sur internet tu vois que :

- les originaux sont toujours exigés mais malheureusement la concurrence, la baisse du pouvoir d'achat, la mondialisation... oups... je m'égare... enfin pas tant que ça !!

- la graphologie "est reconnue en tant qu'outil d'aide à la décision dans le cadre de la sélection professionnelle" (norme AFNOR NFX 50 - 767). Elle est une étape dans le processus du recrutement et non pas l'étape décisive comme peuvent le laisser croire certains recruteurs qui se recroquevillent derrière l'étude graphologique pour justifier la décision "votre étude graphologique montre que vous n'avez pas le profil..." scandaleux !!!

Bref, comme dans tous les métiers, il y a à prendre et à laisser.

A côté de cela, il y a des graphologues perfectionnistes et passionnés. Oui, oui des personnes qui passent des heures sur une lettre pour fournir une étude détaillée, précise, sans jugement de valeur et qui apporte un éclairage sur la personnalité, les attitudes et comportements face aux événements, le potentiel exploité ou pas...

Bref un vrai boulot de graphologue...

Salutations,
Revenir en haut Aller en bas
Selmer
Perturbateur de masses en fils
avatar

Nombre de messages : 4270
Localisation : Est
Date d'inscription : 13/08/2005

MessageSujet: Re: La Graphologie.   Mar 18 Mar 2008 - 10:51

nanny a écrit:
La graphologie n'a rien à faire dans le domaine médical. D'ailleurs la déontologie des graphologues stipule que les graphologues doivent s'abstenir d'émettre des diagnostics médicaux.
Comme tu y vas !
Je ne pensais pas à une immixtion des graphologues dans la médecine par extension abusive de leurs compétences mais au contraire à l’utilisation de la graphologie par un médecin lui-même, en complément de l’éventail dont il dispose pour son diagnostic et dans le cadre maîtrisé de l’exercice de son art. Il faut savoir si l’écriture témoigne ou pas de tendances du sujet. Si ce n’est pas le cas, n’insistons pas. Mais si c’est le cas, pourquoi se priver de ce qu’elle peut apporter, révéler, confirmer ou contredire en comparaison des autres signes conscients ou non que donne le patient dans son comportement ou son discours ?

Je pensais d’autre part à la pathologie et à la statistique en tant que fondement de la graphologie. Je supposais que l’étude sérieuse de l’influence des maladies sur les modifications de l’écriture avait pu contribuer à fonder et à justifier la graphologie.

Maintenant, si la graphologie n’est destinée qu’à remplir la fonction controversée et apparemment bien française d’outil de recrutement ou si elle ne sert qu’à amuser les soirées mondaines en faisant miraculeusement le portrait d’un inconnu à partir de son écriture, comme le fait la cartomancienne ou l’astrologue, je comprends mieux tous ceux qui les confondent et, moi qui n’étais pas de cet avis, je vais finir par les rejoindre.

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1864
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: La Graphologie.   Mar 18 Mar 2008 - 15:20

En matière d’affaire pénale, ce à quoi je pense surtout c’est à l’affaire « Omar m’a tuer ».
Il s’est avéré que ce Omar ne pouvait physiquement pas avoir commis le meurtre, mais il a été condamné sur la seule foi de l’écriture au sang sur le mur.

Sur le fil de Picasso il a été question d’expertise en calligraphie, et j’ai un petit peu fait des recherches puisque beaucoup de l’argumentaire de Tanés repose sur une expertise en calligraphie.

En fait, je me suis trompé dans la traduction. La traduction littérale de l’espagnol « expertise en calligraphie » n’est pas correcte, en français on dit « expertise en écritures ». Les professionnels de la chose sont formés pour autentifier des documents, et notamment des signatures, ce qui n’est pas la même chose que de faire une interprétation psychologique d’une écriture. Les tribunaux ont des listes d’experts en écritures auxquels ils font appel lorsque c’est nécessaire, comme des experts en un tas d’autres choses ; en revanche, je doute que la graphologie soit réconnue par un quelconque tribunal.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1864
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: La Graphologie.   Mar 18 Mar 2008 - 15:29

Vic Taurugaux a écrit:
Mais qu'on utilise ces techniques sur le marché du travail, ça me fait un peu penser aux négriers qui jaugeaient un esclave à la dentition!

La moralité du procédé consistant à faire des études psychologiques et/ou graphologiques est effectivement discutable, mais la pertinence pars forcément.
D'autres qui jugent un individu sur la dentition, et ce de nos jours, ce sont les clubs de football. Lorsqu'une nouvelle recrue arrive, la visite du dentiste fait partie de la visite médicale; ça permet de juger de son état physique. Les grandes stars du ballon rond n'y échappent pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1864
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: La Graphologie.   Mar 18 Mar 2008 - 15:32

filo a écrit:
Je pense qu'on ne peut pas les comparer, tout simplement.
Bien que non scientifique, la graphologie reste une branche de la psychologie, une science humaine.

je n'ai pas d'opinion sur la graphologie, mais une science humaine est une science. Si la graphologie n'est pas scientifique, alors ça ne peut pas faire partie des sciences humaines.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: La Graphologie.   Mar 18 Mar 2008 - 15:54

Selmer a écrit:
nanny a écrit:
La graphologie n'a rien à faire dans le domaine médical. D'ailleurs la déontologie des graphologues stipule que les graphologues doivent s'abstenir d'émettre des diagnostics médicaux.
Comme tu y vas !
Je ne pensais pas à une immixtion des graphologues dans la médecine par extension abusive de leurs compétences mais au contraire à l’utilisation de la graphologie par un médecin lui-même, en complément de l’éventail dont il dispose pour son diagnostic et dans le cadre maîtrisé de l’exercice de son art. Il faut savoir si l’écriture témoigne ou pas de tendances du sujet. Si ce n’est pas le cas, n’insistons pas. Mais si c’est le cas, pourquoi se priver de ce qu’elle peut apporter, révéler, confirmer ou contredire en comparaison des autres signes conscients ou non que donne le patient dans son comportement ou son discours ?

Je pensais d’autre part à la pathologie et à la statistique en tant que fondement de la graphologie. Je supposais que l’étude sérieuse de l’influence des maladies sur les modifications de l’écriture avait pu contribuer à fonder et à justifier la graphologie.

Maintenant, si la graphologie n’est destinée qu’à remplir la fonction controversée et apparemment bien française d’outil de recrutement ou si elle ne sert qu’à amuser les soirées mondaines en faisant miraculeusement le portrait d’un inconnu à partir de son écriture, comme le fait la cartomancienne ou l’astrologue, je comprends mieux tous ceux qui les confondent et, moi qui n’étais pas de cet avis, je vais finir par les rejoindre.

Very Happy

Comme partout, il faut savoir à qui profite le crime. La graphologie permettrait de mieux connaître le scripteur. C'est du moins la thèse des graphologues qui cherchent à monnayer comme tout un chacun leur "savoir-faire".
La question qui désormais se pose est : Pour qui travaillent-t-ils? Qui les paie? Ceux qui écrivent ou ceux qui lisent?
Mon petit doigt me dit que sans doute, ce sont ces deuxièmes leurs clients.
En effet, si je devais écrire au mieux une lettre et pour cela me tourner vers un professionnel, à défaut de secrétaire, je me tournerais vers un écrivain public.
Car, vous connaissez déja mieux que moi mes lecteurs pour en faire partie. Ils se méfient de ce que j'écris. Me relisent plusieurs fois. Doutent de mon propos. Ne voudraient pas être dupes. Une fois avoir épuisé les nombreux sens cachés de ce que je dis, ils tentent encore de trouver la clé du subterfuge dans la façon dont je forme mes lettres. Plutôt que de me contredire, certains d'entre eux pensent: Et si ce qu'il disait, n'était pas vraiment ce qu'il dit? J'aurais un inconscient, je ferais partie de telles sortes de personnalités troubles, bref je ne serais pas digne a priori de leur confiance.
C'est que désormais, mon lecteur me réclame des garanties. Il m'impose donc un test en écriture. Je ne dois pas le prendre mal: les bons comptes faisant les bons amis.

Or pour moi, un ami (qu'il soit médecin ou non) serait:
Tu sais Vic, dans tel argument que tu écris tu te trompes car moi je pense au contraire ceci. Je te le dis franchement après t'avoir bien lu car je dois encore t'avouer une chose désagréable, en plus de ton caractère parano, tu écris comme un cochon!

Bien sûr, Tout cela serait dans un monde où notre échange épistolaire, serait gratuit!
Revenir en haut Aller en bas
melisse

avatar

Nombre de messages : 160
Age : 60
Localisation : Lozère
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: La Graphologie.   Mar 18 Mar 2008 - 20:09

Bonjour Nanny, bienvenue sur LU.
Le terme médecine en rapport avec la graphologie m'étonne beaucoup.
les médecins n'ont nullement besoin de cette technique pour intervenir auprès de leurs patients !
Revenir en haut Aller en bas
http://nielle.blog4ever.com/
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: La Graphologie.   Mar 18 Mar 2008 - 20:24

melisse a écrit:
Le terme médecine en rapport avec la graphologie m'étonne beaucoup.
les médecins n'ont nullement besoin de cette technique pour intervenir auprès de leurs patients !

Par contre pour déchiffrer leurs prescriptions, l'inverse pourrait être vrai ...
Revenir en haut Aller en bas
Stoicus.

avatar

Nombre de messages : 196
Age : 26
Localisation : Oujda City-Morocco-.
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: La Graphologie.   Mar 18 Mar 2008 - 20:52

melisse a écrit:

Le terme médecine en rapport avec la graphologie m'étonne beaucoup.
les médecins n'ont nullement besoin de cette technique pour intervenir auprès de leurs patients !
Vous vous trompez ! LA graphologie aide les psychotérapeutes à bien detecter les problèmes dont souffrent leurs patients afin de mieux les aider.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ma-vie-my-life-9.skyblog.com
melisse

avatar

Nombre de messages : 160
Age : 60
Localisation : Lozère
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: La Graphologie.   Mar 18 Mar 2008 - 22:11

http://quelpsy.psychologies.com/therapies.cfm/therapie/123/0/Graphologie.htm
Merci stoicus de ton intervention, j'ai envie d'y voir un peu plus claire.

Justement, je pense qu'une multitude de thérapies sont employées en psychotérapie, ce qui ne veut pas forcèment dire médecine.
Si vous visitez ce site, vous verrez qu'en psychologie, le champ d'accompagnement peut-être vaste. Personnellement je pense qu' en psychiatrie... cela est différent !
Revenir en haut Aller en bas
http://nielle.blog4ever.com/
Selmer
Perturbateur de masses en fils
avatar

Nombre de messages : 4270
Localisation : Est
Date d'inscription : 13/08/2005

MessageSujet: Re: La Graphologie.   Mer 19 Mar 2008 - 0:41

Vic Taurugaux a écrit:
La graphologie permettrait de mieux connaître le scripteur. C'est du moins la thèse des graphologues (...)

Eh bien oui. C’est la moindre des choses. Sinon à quoi diable pourrait-elle bien servir ?

Vic Taurugaux a écrit:
La question qui désormais se pose est : Pour qui travaillent-t-ils? Qui les paie? Ceux qui écrivent ou ceux qui lisent?
Au recrutement l’intérêt est du côté de l’employeur.
En psychothérapie l’intérêt est du côté du patient.
Dans les réunions mondaines, l’intérêt est du côté du graphologue.
On peut aussi imaginer qu’un particulier ait envie de voir si la graphologie peut lui révéler des traits vraisemblables de sa personnalité qui lui auraient échappé.

Vic Taurugaux a écrit:
Car, vous connaissez déja mieux que moi mes lecteurs pour en faire partie. Ils se méfient de ce que j'écris.
S’agissant d’écrits à vocation littéraire ou polémique, nul besoin de faire appel à la graphologie. La personnalité peut transparaître dans les propos plus clairement que dans le graphisme. Pourquoi s’en préoccuper, d’ailleurs ? Pourquoi soupçonner que l’auteur voudrait dire autre chose que ce qu’il dit ? Si on trouve son discours contradictoire, on lui en fait la remarque. S’il est retors, tarabiscoté ou ampoulé au point d’évoquer des intentions cachées, on demande des éclaircissements ou on ne le lit pas. A moins d’aimer cela. Et si on n’est pas d’accord on discute.
Revenir en haut Aller en bas
Selmer
Perturbateur de masses en fils
avatar

Nombre de messages : 4270
Localisation : Est
Date d'inscription : 13/08/2005

MessageSujet: Re: La Graphologie.   Mer 19 Mar 2008 - 0:45

Vic Taurugaux a écrit:
Par contre pour déchiffrer leurs prescriptions, l'inverse pourrait être vrai ...
Excellent !

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Selmer
Perturbateur de masses en fils
avatar

Nombre de messages : 4270
Localisation : Est
Date d'inscription : 13/08/2005

MessageSujet: Re: La Graphologie.   Mer 19 Mar 2008 - 0:47

melisse a écrit:
Le terme médecine en rapport avec la graphologie m'étonne beaucoup.
les médecins n'ont nullement besoin de cette technique pour intervenir auprès de leurs patients !
C'est vrai que beaucoup de médecins ignorent encore que Freud est né, qu'il a vécu et qu'il est mort. Alors, la graphologie...
Revenir en haut Aller en bas
melisse

avatar

Nombre de messages : 160
Age : 60
Localisation : Lozère
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: La Graphologie.   Mer 19 Mar 2008 - 6:41

Citation :
C'est vrai que beaucoup de médecins ignorent encore que Freud est né, qu'il a vécu et qu'il est mort. Alors, la graphologie.


lk "Là Selmer faut pas pousser mémé dans les orties." lk
Revenir en haut Aller en bas
http://nielle.blog4ever.com/
Allan

avatar

Nombre de messages : 79
Age : 44
Date d'inscription : 17/06/2008

MessageSujet: Re: La Graphologie.   Sam 2 Aoû 2008 - 2:18

J'ai toujours entendu dire que ceux qui faisaient des ronds sur les i révélaient ainsi leur nature immature et puérile ou encore un état d'esprit un peu ego-centré, tourné sur eux-mêmes...

J'ignore si c'est vrai (mais ça me semble assez logique quelque part)

Sinon quelqu'un a des exemples connus et précis d'écriture révélatrice de quelque chose?
Revenir en haut Aller en bas
Farouche

avatar

Nombre de messages : 3203
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: La Graphologie.   Sam 2 Aoû 2008 - 11:28

Ce dont tu parles là, Allan, en grapho on appelle ça "la graphologie du petit signe". C'est une pratique à laquelle tout graphologue consciencieux évite de se livrer, parce que c'est trop réducteur. C'est ce qui fait (entre autres) que les gens ne prennent pas la grapho au sérieux. Et si ça fonctionnait ainsi, ils auraient raison.
C'est bien pour rigoler entre amis, mais pas plus. Dire que quelqu'un qui fait ses T comme ci ou comme est comme ci, qu'une grande signature révèle ceci ou cela pareil...
Suivant le contexte de l'écriture, les ronds sur les i prendront un sens différent. Il se peut qu'ils signent l'immaturité du scripteur, mais aussi un esprit artistique, ou un désir d'originalité ou d'autres choses encore (et d'abord, ils sont comment ces ronds ? légèrement ovalisés ? petits ? bien fermés ? appuyés ou légers ? etc....) tu comprends ?
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La Graphologie.   Sam 2 Aoû 2008 - 11:39

Un jour que je lisais un papier manuscrit, il y a très longtemps (j'étais ado), je me souviens avoir adoré la forme d'une lettre (un j je crois) et avoir décidé de l'adopter pour moi-même. L'adolescence est la période où l'on se cherche parmi le monde, où l'on aime se comparer à des points de repères, où l'on est séduit par ce qui plaît visuellement, et toutes ces choses qui frappent quand on est en période de formation tous azimuts.

Toujours est-il que j'ai donc consciencieusement pris l'habitude à cette époque lointaine, de former mes j comme des barres avec un point, puis ai ajouté le f (des barres un peu plus longues) et ai ensuite vu mon écriture se former en maturité au fil des ans, tout en conservant des bases d'habitudes.

Je veux dire par là que des particularités naissent de diverses manières et je ne crois pas fondamentalement qu'il soit possible de définir précisément une personnalité en se basant sur l'écriture. On doit pouvoir y lire la nervosité ou l'urgence, ou au contraire la patience, mais de là à pouvoir affirmer des traits précis de personnalité... je trouve même ça dangereux.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Farouche

avatar

Nombre de messages : 3203
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: La Graphologie.   Sam 2 Aoû 2008 - 11:50

J'ai étudié la grapho pendant 3 ans, j'en connais les limites. La graphologie ne permet en aucun cas de tout savoir d'une personnalité.

Mais notre écriture étant aussi unique que nos empreintes digitales (et oui, bien sûr, elle évolue tout au cours de la vie, donc une étude grapho est valable pour un laps de temps variable et aucunement pour une vie) elle est forcément révélatrice de qui nous sommes.
J'ai par exemple étudié l'écriture de Freud jeune homme, homme mûr et vieil homme et la différence était incroyable.

Une de mes profs travaillait comme attachée-conseil à un hôpital parisien en psycho-pathologie. Elle se gardait bien évidemment d'émettre tout diagnostic (ça c'est le boulot du psychiatre) mais elle apportait par ses études des écritures des malades des informations précieuses qui n'étaient pas verbalisées.

La grapho n'est dangereuse ( oui, tu as raison, j'en ai vu des charlatans qui sur un plateau télé te font une analyse en 2 mn chrono, quand il faut environ 15 heures de travail de fourmi pour en faire une vraie) que pratiquée par des gens incompétents et sans éthique. Comme si un mec qui a acheté un dico de psychologie ouvrait un cabinet, tu vois.
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La Graphologie.   Sam 2 Aoû 2008 - 12:00

Oui, je vois tout à fait et je suis à 100% d'accord avec toi. Notamment quand tu dis que le résultat d'une étude ne peut être considérée que sur un passage de vie. Figer est à mon sens la plus grande erreur que nous pourrions connaître. Quand je pense que des entreprises se basent sur la graphologie pour embaucher, ça me flanque des frissons. Imaginons simplement un exemple : une situation pas facile à vivre au sein d'une famille. Un des membres se présente dans une boîte pour travailler. On le juge d'après son écriture, laquelle reflète le mal être d'une période dont on pourrait considérer qu'elle va de X à Y dans le temps. Résultat : on va refuser l'emploi à cette personne sous le prétexte que son écriture la révèle non stable. Pfff ça fait frissonner, non ?

Je me souviens d'un exemple précis, n'ayant rien à voir avec la graphologie, mais tout avec la notion de "passager". Une jeune femme fraîchement arrivée là où je bossais en région parisienne, et dont j'avais la charge puisqu'elle était là pour me seconder. Elle était visiblement si perturbée qu'elle accumulait maladresse sur maladresse, y compris dans les actes les plus simples.
Le boss un jour me dit : ce n'est pas possible, nous ne pouvons pas la garder.
J'ai lutté pour qu'au contraire on ne lui bousille pas sa place ; cette jeune femme vivait un drame épouvantable, son mari avait chopé une saloperie durant une opération chirurgicale... et en est mort. La fin de vie de cet homme était un calvaire au quotidien pour cette jeune femme, gravissime et les conséquences à bouleverser tous les instants qu'elle devait assumer lorsqu'elle rentrait chez elle, au point de la parasiter intégralement quand elle était au bureau.

Si on oublie le principe inévitable des situations passagères, on est plus crétins que la normale.

Alors pour la graphologie....

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Allan

avatar

Nombre de messages : 79
Age : 44
Date d'inscription : 17/06/2008

MessageSujet: Re: La Graphologie.   Sam 2 Aoû 2008 - 12:31

Citation :
Quand je pense que des entreprises se basent sur la graphologie pour embaucher, ça me flanque des frissons
C'est pour cela que je posais la question. J'avais entendu dire que des entreprises refusaient des personnes qui faisaient des ronds sur les i, supposés révélateurs d'immaturité ou d'égoïsme. Depuis que je l'ai entendu dire, je mets souvent en garde les jeunes que je vois écrire de cette façon, pour qu'ils évitent au moins de le faire dans le cadre d'une lettre de motivation par exemple. Ensuite, est-ce révélateur de quelque chose ou pas, je crois que là n'est même plus la question... La question serait plutôt: quelles sont les autres petites choses qui leur faudrait aussi éviter dans la graphie de leurs lettres pour éviter de se faire bêtement refuser par des entreprises sélectionnant en partie sur ce genre de critères? (N'évoquons même pas celles qui utilisent en plus le critère... du signe astrologique...) Chuuttt
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La Graphologie.   Sam 2 Aoû 2008 - 14:04

Allan a écrit:
La question serait plutôt: quelles sont les autres petites choses qui leur faudrait aussi éviter dans la graphie de leurs lettres pour éviter de se faire bêtement refuser par des entreprises sélectionnant en partie sur ce genre de critères? (N'évoquons même pas celles qui utilisent en plus le critère... du signe astrologique...) Chuuttt

Il est assez ahurissant que notre société, qui se pense bien cohérente et logique, se base sur des croyances à ce point incomplètes pour décider du sort des gens, quand même...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Allan

avatar

Nombre de messages : 79
Age : 44
Date d'inscription : 17/06/2008

MessageSujet: Re: La Graphologie.   Sam 2 Aoû 2008 - 22:54

Oui, mais c'est un fait hélas!

J'espère que le phénomène est peu répandu
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La Graphologie.   Dim 3 Aoû 2008 - 0:56

Perso je ne crois qu'en filo, qui lui-même ne croit qu'en Vénus, laquelle nous a remis dans le bon chemin par une nuit d'égarement. mdr

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Farouche

avatar

Nombre de messages : 3203
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: La Graphologie.   Dim 3 Aoû 2008 - 15:33

J'ai abandonné l'idée de devenir graphologue notamment parce que je me refusais à faire du recrutement (c'est la principale façon de gagner sa vie dans ce métier, hélas). Je ne pouvais pas accepter la pensée qu'à cause d'une erreur d'appréciation de ma part une personne se voie refuser un poste, pour toutes les raisons que tu as évoquées Romane.
(et pour ce qui m'intéressait, -les enfants en difficulté ou la psychopathologie- il fallait rajouter 4 ou 5 ans d'études)

Je dois cependant dire que je connais un chasseur de têtes, qui embauche des cadres supérieurs pour de grosses boîtes. Il travaille depuis plus de 20 ans avec la même graphologue. De son propre aveu, il ne se fie au bout du compte qu'à sa compétence, mais d'après lui, le travail de sa graphologue est fiable à 75% et lui fait gagner un temps précieux.

Pour ce qui est des petits signes à éviter, des transformations qu'on peut appliquer à son écriture dans le but d'être perçu d'une façon plus positive, avec un bon graphologue, ça ne marche pas. Un des trucs les plus faciles à repérer dans une écriture ce sont justement les travestissements dans ce but.
Donc, si vous savez que votre lettre de motivation sera analysée (puisque c'est une pratique fréquente) soyez vous-même. L'authenticité et la sincérité sont en général fortement valorisées.
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Graphologie.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Graphologie.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Graphologie
» La Graphologie.
» Le journal d'Amélie Nothomb
» Ecriture féminine, écriture masculine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Humain, Psychologie-
Sauter vers: