Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un sous-préfet trop polémiste.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Selmer
Perturbateur de masses en fils
avatar

Nombre de messages : 4270
Localisation : Est
Date d'inscription : 13/08/2005

MessageSujet: Un sous-préfet trop polémiste.   Lun 24 Mar 2008 - 17:46

C’est vrai qu’il n’y va pas de main morte, Bruno Guigue, sous-préfet de Saintes en Charente Maritime, énarque, normalien et spécialiste du Moyen-Orient, dans l’article publié sur le site de la communauté musulmane francophone Oumma.com qui lui a valu d’être démis de ses fonctions ces jours-ci.

Qu’un sous-préfet soit déposé par le gouvernement qui l’a nommé n’est pas choquant en soi, ça fait partie de son statut et des règles du jeu. Ce qui me dérange, par contre, c’est les explications du ministre de l’Intérieur, données par son porte-parole, et la manière dont la presse relate l’incident.

On reproche à Bruno Guigue des propos anti-israéliens et on met en exergue deux de ses commentaires, l’un sur des snipers israéliens tirant sur une école, l’autre sur l’interruption de la torture pendant le shabbat. En rapportant partiellement un troisième, on laisse entendre qu’il fait une référence odieuse et insoutenable au IIIe Reich. Son compte est alors définitivement réglé dans l’opinion publique.

Comme à son habitude, la grande presse audiovisuelle oublie de mentionner le contexte. Or l’article du sous-préfet est une réponse à un point de vue développé dans Le Monde du 27 février 2008 qui s’en prend à la politique de l’ONU, accusée de renier ses principes en favorisant abusivement l’islam au détriment d’Israël. M. Guigue analyse et s’efforce de contredire point par point les arguments de cet article selon lui entaché « d’hystérie verbale et de mauvaise foi insondables » signé notamment par Pascal Bruckner, Alain Finkielkraut, Claude Lanzmann, Elie Wiesel, Pierre-André Taguieff, Frédéric Encel, qu’il appelle les « intellectuels organiques du lobby pro-israélien ». Le ton est rude et la polémique vibrante mais Bruno Guigue ne fait que rétablir ce qu’il estime être la vérité, en défendant à la fois l’islam et l’ONU, avec une argumentation étayée et une indignation clairement exprimée. Ce qu’il dit sur plus de trois pages dactylographiées ne saurait être réduit à ce qu’en extrait trop facilement la presse et s’il fait effectivement allusion au IIIe Reich c’est pour condamner un parallèle entre l’ONU et Goebbels établi par l’article du Monde… Donc l’inverse de ce que laisse sous-entendre la presse.

Je me garde bien de prendre parti sur le fond. Chacun pense ce qu’il veut de l’ONU, de l’islam, d’Israël et des conflits idéologiques de ce monde. Le gouvernement est libre de toute justification pour apprécier le manquement à l’obligation de réserve et démettre un sous-préfet de ses fonctions. Mais il n’est pas glorieux pour la presse de rendre compte à la va-vite en faisant preuve d’autant d’approximation.


L’article du Monde du 27 février 2008 Intitulé « L’ONU contre les droits de l’homme » est visible ici :
http://www.lemonde.fr/opinions/article/2008/02/27/l-onu-contre-les-droits-de-l-homme_1016249_3232.html

La réponse de Bruno Guigue du 13 mars 2008 intitulée « Quand le lobby pro-israélien se déchaîne contre l’ONU » ici :
http://oumma.com/Quand-le-lobby-pro-israelien-se
Revenir en haut Aller en bas
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Un sous-préfet trop polémiste.   Mar 25 Mar 2008 - 2:49

Bien qu'un lobby musulman, sur fond de stigmatisation, se développe de plus en plus en France, le lobby juif y est toujours aussi puissant, malgré les dernières prises de position de Paris à propos de la Palestine.
Comme disait Coluche : "heu finalement, non pas les Juifs !" [sous-entendu : il vaut mieux que je n'en parle pas sinon on trouvera toujours le moyen (pénal) de me le reprocher]

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1868
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Un sous-préfet trop polémiste.   Mar 25 Mar 2008 - 11:06

Les signataires de l’article dans le Monde ont dans le passé mérité plus d’une fois d’être qualifiés de « intellectuels organiques du lobby pro-israélien » et je veux bien croire qu’un connaisseur du dossier du Moyen Orient trouve à y redire. Mais il me semble qu’un préfet – ou sous-préfet – est un fonctionnaire tenu à une obligation de réserve, comme par exemple un policier.

Sinon, le gouvernement actuel, me semble-t-il, a rompu avec la recherche de l’équilibre traditionnel de la France dans ses relations diplomatiques avec les Arabes et les Israéliens, au profit de ces derniers.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
Sancho Panza

avatar

Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 30/01/2008

MessageSujet: Re: Un sous-préfet trop polémiste.   Mar 25 Mar 2008 - 15:57

Le problème est bien dans la fonction. Quand on a une fonction, on n'est plus un citoyen comme un autre. On parle au nom de sa fonction. Celle-ci prime sur la liberté d'expression individuelle. Désormais, sur internet, les propos tenus deviennent des propos publics. Ici, c'est mon pseudonyme qui parle, mais pas moi en fonction de la place que j'occupe dans la société. Grace à lui, sur ce forum, je peux devenir un redoutable polémiste, un politique agressif. Ce que je dirai, n'engagera aucunement mon milieu d'appartenance, que celui-ci soit l'Etat français ou les supporters de l'O.M. Je parle tout seul, je ne suis pas porte-parole.

Monsieur Guigue ne fait plus parti de l'équipe préfectorale. A-t-on jamais vu un sous-préfet faire de la poésie ou un président de la République Française traiter un de nos concitoyens de "connard" (sic). Non: la fonction l'interdit. Un officiel français parle au nom de la France et non en fonction de ces états d'âme.

Désormais, un journaliste qui veut faire un scoop, c'est à dire faire gagner le maximum d'argent en un temps record pour son organe de presse, doit présenter l'information sous un angle qui fera sinon scandale, du moins événement pour la journée. Donc, sortir une information de son contexte devient d'une facilité redoutable pour qui en a absolument rien à foutre des palestiniens, des israeliens et des sous-préfets français. Plutôt que de nous relater le débat en cours et de nous présenter les protagonistes comme le fait Selmer ci-dessus, au risque d'ennuyer le lecteur par la complexité des choses, le journaliste vendeur d'idées toutes faites sait nous émouvoir sur la censure du ministère de l'intérieur français pour mieux nous servir la page de pub qui fait vivre son journal.

Le débat pro-israelien et pro-palestinien est un sujet sensible en France touchant de près nombreux de français. A mon avis, il serait plus du devoir des journalistes de nous éclairer sur sa complexité plutôt que dans une démarche mercantile en utilisant des raccourcis, de jouer à mettre de l'huile sur ce feu.
Revenir en haut Aller en bas
Selmer
Perturbateur de masses en fils
avatar

Nombre de messages : 4270
Localisation : Est
Date d'inscription : 13/08/2005

MessageSujet: Re: Un sous-préfet trop polémiste.   Mar 25 Mar 2008 - 17:48

Sancho Panza a écrit:
Le problème est bien dans la fonction.
J’ai bien spécifié par deux fois que ce point n’était pas contestable et qu’un gouvernement n’avait pas de justification à donner pour démettre un sous-préfet de ses fonctions. Il ne faudrait pas en déduire que M. Guigue n’appartient plus au corps préfectoral car démis de ses fonctions ne signifie pas révoqué. La révocation d’un fonctionnaire, préfet ou autre, est une sanction qui demande au contraire à être fondée en droit et peut se contester devant une juridiction. L’attribution ou le retrait d’un poste de préfet est en revanche discrétionnaire. Il ne faut pas confondre fonction et statut, poste et grade. M. Guigue n’est plus sous-préfet de Saintes mais il est toujours sous-préfet.

Sancho Panza a écrit:
A-t-on jamais vu un sous-préfet faire de la poésie
Bien sûr qu’on l’a vu.
Louis Amade a fait une carrière complète de préfet à Paris jusqu’en 1979 tout en étant poète et célèbre parolier de Gilbert Bécaud (notamment). Les activités artistiques et littéraires rémunérées sont des exceptions aux incompatibilités du statut de fonctionnaire. Ça ne dispense pas pour autant du devoir de réserve qui est encore autre chose et qui doit aussi avoir ses exceptions, par exemple dans les fonctions syndicales.

Sans entrer dans le détail comme je l’ai fait très superficiellement, les journalistes pouvaient se contenter de préciser que la tribune « anti-israélienne » du sous-préfet n’était pas une lubie à génération spontanée mais arrivait en réponse à un article du Monde dans le cadre d’un débat. C’est le minimum peu compromettant que je leur reproche de ne pas avoir fait. Bien sûr, la caricaturisation de l’information est courante mais les exemples précis sont bons à relever pour s’en souvenir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un sous-préfet trop polémiste.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un sous-préfet trop polémiste.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tutoriel - Prendre ses figurines en photo
» [ASTUCE] Optimiser la durée de la batterie sous Android et le HD2
» Mettre un groupe de texte en forme d'arc sous Inkscape
» Blème de sous couche
» [AIDE] problèmes sons : HP trop fort, écouteur trop faible ! ! !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Société, Politique-
Sauter vers: