Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sorj Chalandon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bertrand-mogendre
Bienveneur bucolique
avatar

Nombre de messages : 3001
Age : 62
Localisation : ici et là
Date d'inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Sorj Chalandon   Mar 8 Avr 2008 - 18:34

Mon traitre de Sorj Chalandon

Broché: 275 pages
Editeur : Grasset & Fasquelle (9 janvier 2008) ISBN-10: 2246726115

Présentation de l'éditeur


"Il trahissait depuis près de vingt ans. L'Irlande qu'il aimait tant, sa lutte, ses parents, ses enfants, ses camarades, ses amis, moi. Il nous avait trahis. Chaque matin. Chaque soir..." Sorj Chalandon

Biographie de l'auteur

Sorj Chalandon, 55 ans, a été journaliste à Libération. Ses reportages sur l'Irlande du Nord et le procès Klaus Barbie lui ont valu le prix Albert-Londres en 1988. Il a publié, chez Grasset, Le petit Bonzi (2005) et Une promesse (2006, prix Médicis).

Mon commentaire :

C'est un livre de partisan écrit avec une rage et une force de feu, capable de détruire les hésitations de ceux qui doutent, ceux qui redoutent encore la puissante Angleterre.

Propulsé dans une lutte à mort, le petit luthier parisien n'a rien à voir avec ce combat qui n'est pas le sien. Les Irlandais du nord l'accueillent, parce qu'il est franc, l'acceptent parce qu'il est travailleur, l'adorent parce qu'il est courageux.
Tony suit le combat d'un peuple dont il ne sera jamais citoyen. Les idées dépassent les frontières, accaparent les esprits, unissent les forces d'opposition, divisent les révolutionnaires. De l'inégalité nait la révolte des injustices tout de suite récupérées par des mouvements d'extrémistes dangereux, dangereux dans le sens où, de prôner la violence comme seule réponse à la violence, engendre les guerres.
Il s'agit de la trahison d'un homme, envers une lutte sans merci menée par l'IRA. Trahir ses frères, renier sa terre, sa patrie n'est pas une mince affaire, innocente. La sournoiserie de l'ennemi anglais dirigée par une main de fer...
L'habileté de l'auteur donne à son texte, un parti pris obligeant le lecteur à rallier cette cause.
Avec cet engagement, il procure, chez moi, un réel besoin d'information supplémentaire. Il m'est nécessaire de me renseigner sur la survivance de cette lutte à laquelle j'ai adhéré au moment des évènements forts jalonnant nos esprits de jeunes étudiants révolutionnaires.
Deuxième sujet profond de Chalandon pour lequel les questions restent en suspend à la fin du roman.

À ceux qui sont restés 18 ans en camp de décérébralisation, aux autres qui, après avoir vécus enfermés, nus, sont sortis de leur geôle les pieds devant, aux débilités de toute guerre détruisant la vie de civils, enfants compris, je garde une ligne blanche amère, éclairée par ces seuls points de suspension............................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
http://www.flickr.com/photos/mogendre/
bertrand-mogendre
Bienveneur bucolique
avatar

Nombre de messages : 3001
Age : 62
Localisation : ici et là
Date d'inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Une promesse de Sorj Chalandon   Mar 8 Avr 2008 - 18:56

Une promesse de Sorj Chalandon

Broché: 273 pages
Éditeur : Grasset & Fasquelle (17 août 2006) ISBN-10: 2246711711

Présentation de l’éditeur

Nous sommes en Mayenne, une maison à l'orée d'un village. Dans cette maison, voici Etienne et Fauvette, un vieux couple qui n'a jamais cessé de s'aimer.
La maison est silencieuse. Les volets fermés et la porte close. Nuit et jour pourtant, ils sont sept qui en franchissent le seuil. Sept amis, les uns après les autres, du dimanche au lundi, chacun son tour et chacun sa tâche.
Il y a le bosco, ancien marin qui tient le bar du village, il y a Madeleine qui, chaque semaine, fleurit la maison, il y a Berthevin qui allume et éteint toutes ses lumières, il y a le professeur qui dit des poèmes à voix haute, il y a Ivan, l'ancien cheminot, qui ouvre les fenêtres, il y a Léo qui traverse le village à vélo, puis Paradis enfin, qui remonte la petite horloge. Au grenier, comme une sentinelle, une lampe ancienne veille au cérémonial.
Voici l'histoire d'une promesse. La promesse faite à Etienne et Fauvette. Une promesse d'enfance, tenue par sept amis, pour déjouer le plus grand des périls.
Ces hommes ont juré de tromper la mort. Et voici qu'un jour, ils renoncent. Ils cessent leurs visites à la vieille maison. Parce que le temps passe. Parce que la lassitude. Parce qu'au grenier, la veilleuse attend que deux âmes lui cèdent. Voici l'histoire d'une fraternité.


Biographie de l'auteur

Sorj Chalandon, 54 ans, est journaliste a Libération depuis 1975. Il a couvert des événements comme la guerre du Liban, le Tchad, la Somalie, l'Afghanistan ou la guerre du Golfe. Ses reportages sur l'Irlande du Nord et le procès de Klaus Barbie lui ont valu le prix Albert Londres en 1988. Après Le Petit Bonzi (Grasset 2005), Une promesse est son deuxième roman.

Mon commentaire
:

Qu'y a-t-il entre les gouttes de pluie, si ce n'est l'air humide breton, celui que tant de citadins cherchent à s'imprégner le temps d'un repos mérité ?

Monsieur Chalandon diffuse une atmosphère qui donne aux pierres la transpiration des maisons. Sont-elles vides des souvenirs enfantins, de ceux qui, tapis dans l'ombre des errances, nous relancent un brin de mémoire trop vite enseveli ?

L'auteur, palpe le pouls d'un espace existant, à l'allure d'une maison, basse, blanche, recouverte d' ardoises bleues, brûlantes sous le soleil de juillet, rassurantes les nuits de grands vents.
Des hommes, des femmes, vivent les uns à côté des autres, dans un lieu banal, avec pour lien les relations familiales, celles de bon ou mauvais voisinage, ou les dernières, plus intimes.

Parlant de l'escalier de la maison :
le bois fatigué lui disait que deux hommes venaient. Il y avait le lourd de son Étienne et un froissé fragile”.

Le maintien en vie de nos disparus qui nous hantent, ceux que l'on veille jusqu'à ce que mort s'ensuive. Matérialisé par la flamme d'une bougie pour les uns, des fleurs pour les autres, les messes du souvenir, le temps du deuil s'écoule tel vide à combler ou non.

De ces morts qui ne savent rien, nous dirons tout ce qu'il y a en trop.
De ces morts qui savent tout, nous ne dirons jamais rien de trop.

La mort à cacher aux enfants restera tabou, si le silence les entoure. Parlons-en souvent tant qu'il est encore temps. Que ceux qui gardent la mémoire d'eux, transmettent aux suivants la flamme du défunt.

Sur le sujet évoqué, Chalandon incarne la pensée humaine en différents personnages. Chaque parole prononcée équivaut à une vérité. Multiples sont les parcelles de vie que l'on cultive chez les uns défriche chez les autres, suivant les sensibilités.

L'ouvrage est un et multiple à la fois, une réflexion à poser à côté du livre refermé.

Chalandon possède une écriture accessible à un large public. Parler simple pour un auteur est de loin la démarche la plus délicate à réaliser. C'est une manière de combler le fossé, jusqu'à présent grandissant de la forme d'élitisme la plus abjecte qui soit.
Séparer par le mépris, la masse uniforme des individus, c'est comme donner des jeux au peuple et des livres aux érudits.
Réunir les formes d'intelligence sous une même bandière, il n'y a que la mort qui puisse entreprendre pareil chantier. Chalandon côtoie en pleine mer les yachts de prestige et les chalutiers des marins pêcheurs.
L'univers de ce petit village, résonne des histoires liant les habitants du lieu, imbriqués dans la vie rurale comme ces petits murets réalisés avec les pierres des champs, pour protéger les cultures contre les embruns.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.flickr.com/photos/mogendre/
gohelan

avatar

Nombre de messages : 1086
Localisation : en l'air
Date d'inscription : 19/12/2007

MessageSujet: Re: Sorj Chalandon   Mar 8 Avr 2008 - 19:02

ça donne envie...
Revenir en haut Aller en bas
lyana79

avatar

Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 04/06/2008

MessageSujet: Re: Sorj Chalandon   Mer 4 Juin 2008 - 21:15

Je viens de terminer une promesse.Un vrai moment de plaisir.
Une histoire très touchante sur les thèmes du deuil difficile et de la solidarité.
A découvrir absolument!!!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sorj Chalandon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sorj Chalandon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sorj Chalandon
» RETOUR A KILLYBEGS de Sorj Chalandon
» [Chalandon, Sorj] La légende de nos pères
» [Chalandon, Sorj] Mon traître
» Sorj Chalandon, journaliste et écrivain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Biblio LU :: Salon des auteurs connus-
Sauter vers: