Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bijour, my name is Truchet, Pascal Truchet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bijour, my name is Truchet, Pascal Truchet   Ven 23 Mai 2008 - 15:42



elle est hébergée mais après pour la faire apparaître ...?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bijour, my name is Truchet, Pascal Truchet   Ven 23 Mai 2008 - 15:43

ah bah si ça a marché! lol
Revenir en haut Aller en bas
lucius

avatar

Nombre de messages : 1045
Age : 54
Localisation : Paris et sa campagne
Date d'inscription : 15/09/2007

MessageSujet: Re: Bijour, my name is Truchet, Pascal Truchet   Ven 23 Mai 2008 - 15:48

bon, le beau gosse chic avec le nœud pap', c'est toi
mais l'autre, c'est qui? dans quel film il joue?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.luc-doyelle.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bijour, my name is Truchet, Pascal Truchet   Ven 23 Mai 2008 - 15:59

lucius a écrit:
bon, le beau gosse chic avec le nœud pap', c'est toi
mais l'autre, c'est qui? dans quel film il joue?

Il joue dans "je suis le collègue de Pascal" film indépendant Wink
Revenir en haut Aller en bas
lucius

avatar

Nombre de messages : 1045
Age : 54
Localisation : Paris et sa campagne
Date d'inscription : 15/09/2007

MessageSujet: Re: Bijour, my name is Truchet, Pascal Truchet   Ven 23 Mai 2008 - 16:06

ah, oui, ça s'appelle "un autre regard"
j'en ai entendu parler
Revenir en haut Aller en bas
http://www.luc-doyelle.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bijour, my name is Truchet, Pascal Truchet   Ven 23 Mai 2008 - 17:31

lucius a écrit:
ah, oui, ça s'appelle "un autre regard"
j'en ai entendu parler

mdr
Revenir en haut Aller en bas
lucius

avatar

Nombre de messages : 1045
Age : 54
Localisation : Paris et sa campagne
Date d'inscription : 15/09/2007

MessageSujet: Re: Bijour, my name is Truchet, Pascal Truchet   Ven 23 Mai 2008 - 17:56

petite question: tu t'es auto-édité?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.luc-doyelle.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bijour, my name is Truchet, Pascal Truchet   Ven 23 Mai 2008 - 18:34

Oui en passant par thebookedition, c'est à la demande, pas besoin de stocker mais aucune promo n'est assurée, faut se débrouiller. Je voulais essayer pour voir ceque c'est que d'avoir un lvre à soi. Réponse: c'est bouleversant les réactions. Je me tournerai peut-être ensuite vers les éditeurs on verra.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Bijour, my name is Truchet, Pascal Truchet   Mer 4 Juin 2008 - 2:13

Pour "La lampe-tempête" de George Hilaire, j'ai scindé ce fil, afin de lui consacrer un fil dans la rubrique "Auteurs connus", ici (sinon l'info aurait finie par être noyée, et en tout cas ne serait pas atteignable facilement, ici étant plutôt un fil présentation des membres) :

http://liensutiles.forumactif.com/salon-des-auteurs-connus-f92/la-lampe-tempete-george-hilaire-t15124.htm#301110

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bijour, my name is Truchet, Pascal Truchet   Mer 4 Juin 2008 - 13:24

Je l'ai mis ici parce que c'est un élément qui 1) permet de mieux me comprendre 2) est une clef de mon livre 3) ce n'est pas un auteur connu
"Dis-moi qui tu lis je te dirai qui tu es" Wink
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Bijour, my name is Truchet, Pascal Truchet   Mer 4 Juin 2008 - 13:35

Fais un copier coller ici, si tu veux, mais je pense que si son livre est placé là bas et tel que présenté si bellement par toi, il aura des chances d'être commandé. Ici, en fait, c'est "ton" fil, personne n'aura l'idée de venir y dénicher le sien. Tu vois ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bijour, my name is Truchet, Pascal Truchet   Mer 4 Juin 2008 - 13:41

Pas de soucis.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Bijour, my name is Truchet, Pascal Truchet   Mer 4 Juin 2008 - 13:42

smiley clin d'oeil (y veut pas, je suis obligée de l'écrire !)

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bijour, my name is Truchet, Pascal Truchet   Mer 23 Juil 2008 - 18:05

Chant d’amour à Diomenia Carvajal

Je veux évoquer ici une femme qui est un océan entre des peuples, un pont immense sur lequel nous courons, à bout de souffle, la fièvre dans le regard, les uns à la rencontre des autres, dans l’exaltation d’un humanisme intemporel. Elle est le feu qui épargne les forêts mais ravage les distances, elle est le don et la croyance dégagée de tout sectarisme, elle est le mot inventé, le mot-trou de Michaux, le mot essence, le mot qui dit le vide et le plein, et comme lui, nous allons à cheval dans la cordillère des Andes qui est un texte enraciné sans ponctuation, accrochés à sa main rassurante.
Mena n’a pas d’âge, elle danse la cueca dans sa tête tous les soirs et les mouvements aériens de son corps usé sonnent comme un défi au temps et à la mort. Elle entend dialoguer les pierres, passe de longues heures qui sont des contes avec les Mapuches, fait l’amour à Neruda, sourit à Lorca, boit avec Gabriel Garcia Marquez, et crache à la face de Pinochet. Son efficacité est redoutable. Nos avions, nos diplomates et nos conciliabules volent en éclats, emportés par les courants chauds de ses yeux, subjugués par l’évidence de ses couleurs et le rayonnement de sa colère.
J’ai invoqué les dieux de l’écriture – et ils m’ont entendu - pour que nous soit rendue cette voix, je leur ai dit :

« Carina Cueca,

En ces heures qui boitent, privées de ta lumière, j’invoque toutes les forces de la Terre pour que nous soit rendue, intacte ou décuplée, la puissance de ton verbe, l’explosion vitale de tes poings qui sont des images venues de si loin qu’elles se gravent instantanément dans le bronze et le vivace, dans le silex et le salpêtre. Les vents du monde charrient tant de tes virgules et de ce langage qui ne t’appartient pas mais que tu nous as donné et dont nous prenons soin : le Karaburan se jette dans les bras du Norther tandis que le Notus, après avoir ramé des années durant, accoste dans les ports de la modernité et réclame aux passants de tes nouvelles, tandis que le Pruga, le Puelche et le sures sont figés, à l’écoute, dans l’impatience des accents de ta voix qui, seule, leur rendra le mouvement, tandis que je laisse traîner ces mots ici dans la conviction que tes yeux de petite fille viendront s’y poser.
Dans le sommeil artificiel mais familier, as-tu revu la petite école de l’enfance, les bateaux de l’exil et les avions de la barbarie ? T’es-tu souvenue des pas des danses de l’insouciance ? As-tu entendu le grand chant général dont la cadence parfaite vient clore le mouvement ?
Nous irons tous à Valparaiso car il y a des hommes pauvres et jeunes qui se tuent en fumant du crack, des pères qui s’endettent pour payer la scolarité du gamin et des mères de famille en string et seins nus qui servent le café aux fonctionnaires libidineux. Nous irons tous, un rien provocateurs mais silencieux d’abord, voir si tu ne nous as pas menti, trouver des connaissances familières, et nous rapporterons dans nos valises estampillées des plus grands major américains quelques cailloux de la montagne, des sons de ton pays et des brins d’herbe fanés que nous te rendrons. Cueca mia… des chants d’amour célèbreront ton retour parmi nous car nous comptons les heures suspendues, les heures maudites qui s’effacent une à une avant nos retrouvailles festives, nos guitares imaginaires et nos rires de géants ! »
Dans la solitude d’une maison désertée, nos récits de fantômes se parent d’une autre langue dans la schizophrénie d’une traduction. Nous construisons enfin la géométrie d’une table parfaite autour de laquelle nous asseoir, qui chantant les terres ancestrales, qui célébrant les fêtes intimes éprises de liberté et de vins chauds, qui pleurant un chat, un homme, un paysage, qui dans la contemplation des sonorités qui sont des accents familiers, qui goûtant le bonheur apaisé d’un silence de cathédrale.
Il était dit que tu serais sur « la liste rouge », que tu serais propulsé hors de ton pays (on ne choisit pas l’exil), que les funiculaires de Valparaiso que tu nommes ascenseurs poursuivraient leurs lents va-et-vient, que tu choisirais la langue comme refuge et comme arme dans la conviction qu’elle est le plus court chemin pour relier deux points distants de milliers de kilomètres, que les lames de fond graveraient sur le sable des figures tutélaires et des images – les bancs de la petite école, un arc-en-ciel, un bruit de fusil inconséquent – lesquelles figures seraient décrites par d’autres enfants médusés.
Les temps ont changé et ce n’est plus le Chili qui admire une France des lumières. C’est l’Europe qui se tourne vers un continent sud-américain d’égal à égal. Ici, nos commerces de proximité ferment les uns après les autres, le baril de pétrole rythme la vie des citoyens et la voix du présentateur au journal télévisé déploie des efforts colossaux pour se faire la plus neutre possible. Ici, la joie n’est plus celle d’un peuple et l’on a besoin d’une victoire sportive pour se rassembler dans les rues. Ici, chacun a depuis longtemps renoncé à un idéalisme voué à l’échec. Tu nous fais regarder ailleurs, sans magnifier ton pays ni sublimer ses habitants. Tu aimes le pays qui t’a accueilli tandis que te manque le pays qui t’a vue naître. Tu n’es ni totalement ici, ni totalement là-bas. Tu as l’ubiquité des exilés et ce double langage qui fait pivoter les corps d’ici et de là-bas, et fait se regarder les hommes. Tu ne te perds jamais dans de longues paraphrases stériles, tu ne te caches jamais derrière un métalangage de façade, tu n’adoptes pas de postures narcissiques. Tu aimes les contes et les nouvelles, les formes brèves qui ont la fulgurance des mots d’esprit, l’évidence d’un soleil et la beauté des voyages humains. Tu fuis l’abstraction qui a le vertige mortifère des femmes privées de corps. Tu débusques les réalités dissimulées dans les cabanes, sous les ailes de l’oiseau migrateur porté par les vents et dans les cœurs bruts qui, depuis des millénaires, n’ont jamais cessé d’aimer.
Je veux envoyer ces mots aux pays sud-américains où il y a tant de tes frères et sœurs. Sachez qu’une femme que je nomme tendrement « Cueca » a ici insufflé la vie dans la maison de pierres d’un jeune homme de 32 ans. Qu’elle fait se lever les poèmes comme jaillissent les buildings. Qu’elle crée des perspectives et un modernisme qui ne renie pas l’Histoire des hommes. Qu’elle fait cohabiter les contraires et rougir les paradoxes. Qu’elle est en train, jour après jour, patiemment, avec ténacité, de composer un puzzle où nous serons, chacun, une pièce réunie à une autre, dans la certitude que nous n’avons de sens qu’assemblés, rassemblés, l’éclat des uns rehaussant la fragilité des autres. Qu’elle comble ma boîte aux lettres de livres qui sont des voix. Qu’elle préserve la solitude tout en menant la danse…
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Bijour, my name is Truchet, Pascal Truchet   Mer 23 Juil 2008 - 18:19

Cela mériterait un fil à part entière. Pascal chinois:chinois chinois chinois chinois

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Mena

avatar

Nombre de messages : 421
Localisation : TOULON
Date d'inscription : 20/04/2008

MessageSujet: Re: Bijour, my name is Truchet, Pascal Truchet   Mer 23 Juil 2008 - 19:12

Tu me fais pleurer Pascalou, je ne mérite pas tant d'éloges!
J'aime les gens comme ils sont, sauf ceux qui commettent des crimes sans aucune
excuse, j'ai été élevée dans une maison où parfois il manquait du beurre à la
voisine ou du sucre à nous pour sucrer notre thé, ma grand-mère parfois faisait
le pain, parce qu'il coûtait moins cher que de l'acheter chez le boulanger.
Elle me faisait mes robes sur mesure, pour mon anniversaire, pour la Noël et le
jour de l'An et des fois pour en avoir un rechange de plus pour le dimanche
quand je grandissais trop vite à son gré. Je l'accompagnait acheter des coupons
qu'elle choisissait avec soin, elle comptait toujours les centimes qui lui
restaient au fond de son porte monnaie pour m'acheter une sucrerie. Ma mère
travaillait d'arrache pied pour m'envoyer à l'école anglaise, j'en garde un
souvenir attendri, et maintenant je suis encore en contact avec l'une de mes
copines de classe de cette époque là, l'amitié de l'enfance avec des liens qui
seul "la pâle" pourrait dénouer, elle n'est pas méchante, mais comme
beaucoup des petites filles élevées dans une école privée ( et Dieu sait s'il y
en a au Chili!) ses parents étaient de droite, quoique des braves gens,
elle connaît mon histoire et nous nous adorons, elle n'y est pour rien! c'est
comme ça! Alors, je ne peux pas accepter que pour des vétilles les gens s'entre
dévorent, car la vie est trop importante, c’est un cadeau et il fait tellement
plus bon de vivre dans l’amitié et non pas dans le conflit, car j’en ai soupé
de conflits !

Voilà, mon plaisir à moi c’est de faire plaisir, j’ai des
amis éparpillés dans le monde entier ! Alors, c’est tellement plus
agréable quand on te dit Bienvenue ! et non pas Ouf, quelle emmerdeuse !

Je t’adore, je vous aime tous !
Rêve
Revenir en haut Aller en bas
http://www.literaturismena.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bijour, my name is Truchet, Pascal Truchet   Jeu 24 Juil 2008 - 1:05

Je vais envoyer ce texte à toute l'amérique du sud!
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Bijour, my name is Truchet, Pascal Truchet   Jeu 24 Juil 2008 - 7:30

Je ne vois pas pourquoi QUE l'Amérique du Sud. C'est frustrant pour le Nord et le reste du monde. Cool

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bijour, my name is Truchet, Pascal Truchet   Jeu 24 Juil 2008 - 12:12

Ouai, finalement je m'attaque au monde entier, je l'ai mis sur un site international! Et sur mon site évidemment, avec 10 visiteurs par jour je devrais vite le faire connaître! mdr J'envisage aussi des milliards de photocopies que je lacherai d'un avion!
Revenir en haut Aller en bas
Mena

avatar

Nombre de messages : 421
Localisation : TOULON
Date d'inscription : 20/04/2008

MessageSujet: Re: Bijour, my name is Truchet, Pascal Truchet   Jeu 24 Juil 2008 - 14:35

Vous m'éclatez tous les deux! Après je ne saurai pas quoi faire pour échapper aux paparazzis!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.literaturismena.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bijour, my name is Truchet, Pascal Truchet   Jeu 24 Juil 2008 - 15:41

Négocie directement les photos à prix d'or et reverse moi 50%, je viens de faire les courses pour mes neveux et nièces, je suis ruiné!
Revenir en haut Aller en bas
Mena

avatar

Nombre de messages : 421
Localisation : TOULON
Date d'inscription : 20/04/2008

MessageSujet: Re: Bijour, my name is Truchet, Pascal Truchet   Jeu 24 Juil 2008 - 16:15

Bon, je vais consulter les princesses de Monaco pour savoir comment faisait leur père pour négocier les nouvelles, elles doivent savoir, elles! Je ne connais personne d'autre qui attiraient les paparazzis comme des mouches, à part Sarko, mais lui n'est pas mon copain, alors,de plus Monaco est plus près de chez-moi que Paris!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.literaturismena.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bijour, my name is Truchet, Pascal Truchet   Jeu 24 Juil 2008 - 16:50

"Comme un ouragan, la tempête en moi..." lalalala Jla fais bien steph de monac hein?!
Revenir en haut Aller en bas
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Bijour, my name is Truchet, Pascal Truchet   Jeu 24 Juil 2008 - 17:11

pascaltruchet a écrit:
"Comme un ouragan, la tempête en moi..." lalalala Jla fais bien steph de monac hein?!

Tsss... T'es plus dans le coup, c'est Carla la vedette maintenant. Son nouvel album va devenir disque d'or en moins de temps qu'il le faut pour affréter un yacht Bolloré.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bijour, my name is Truchet, Pascal Truchet   Jeu 24 Juil 2008 - 17:17

filo a écrit:
pascaltruchet a écrit:
"Comme un ouragan, la tempête en moi..." lalalala Jla fais bien steph de monac hein?!

Tsss... T'es plus dans le coup, c'est Carla la vedette maintenant. Son nouvel album va devenir disque d'or en moins de temps qu'il le faut pour affréter un yacht Bolloré.
Ouai mais Mena elle connaît pas Carla, elle est spécialisée dan les dynasties (remarque la famille bruni en est une en italie). Bon puisque tu y tiens, j'y vais, je me lance... lumières tamisées... voix post dix paquets de clopes... regard mielleux... air évanescent... "On me dit que nos vies ne valent pas grand chose, mais moi jm'en foue dla vie et oui je prends la pause / On me dit que sarko il ne sent pas la rose, mais du fond de mon lit il me rend pas morose..."
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Bijour, my name is Truchet, Pascal Truchet   Jeu 24 Juil 2008 - 17:43

pascaltruchet a écrit:
J'envisage aussi des milliards de photocopies que je lacherai d'un avion!

Envoie-les moi rapidement, j'ai un volontaire pour les lâcher de l'avion. AngeR

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bijour, my name is Truchet, Pascal Truchet   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bijour, my name is Truchet, Pascal Truchet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bijour, my name is Truchet, Pascal Truchet
» L'Arnacoeur (de Pascal Chaumeil)
» Derriere les murs de Julien Lacombe et Pascal Sid.
» Pascal Mercier (aka Peter Bieri), Train de nuit pour Lisbonne et autres écrits
» [Publications] Jean-Pascal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Présentation :: Nos Membres-
Sauter vers: