Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La création

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: La création   Sam 19 Avr 2008 - 14:23

Lazuli a écrit:
chinois
moins poétique..

La créativité est-elle importante pour les humains et pourquoi ?

Vivants
points d’interrogations, ils se doivent d’être des chercheurs sincères
c’est à dire d’une part reconnaître les acquis passés des anciens et de
l’autre avoir le courage d’aller plus avant..
La créativité est un
outil essentiel à ces deux pôles : inventions des outils et techniques
au services de l’archéologie, des recherches historiques ou de
conservation par exemple..Or ceci est valable sur tous les plans
physique psychologique et spirituel. Le travail sur soi lui-même est
soutenu, enrichi et développé par les capacités créatrices dont nous
faisons preuve….

On associe trop souvent le mot « créativité »
aux démarches actuelles plus ou moins psycholo_gisantes et soit-disant
« libératrice » du moi (ne le laisse pas tomber, c’est un moi libéré…il
est si fragile...on connaît la chanson ) ou encore à une quelconque
aptitude artistique ou a ses avatars (hobbies ou autres..).
Or la créativité » est un concept, insaisissable d’emblée mais définissable par les moyens qu’elle met en œuvre :
Conceptualisation,
Imagination, inspiration, action.. à tel point que l’on entend très
souvent l’adjectif « créatrice » tel un écho, lié à ces mots : idée
créatrice, imagination créatrice, inspiration créatrice, action
créatrice..

Le cas particulier de l’art . « L’art c’est la vie
»a dit Ben, artiste contemporain. Je pense que cette phrase est censée.
L’art utilise toutes les facultés dont nous avons besoin pour vraiment
vivre
« L’art c’est ce qui rend la vie plus belle que l’art. »(auteur inconnu)
seulement
il s’élabore comme dans un laboratoire ou l’artiste est à la fois le
laborantin et le chercheur en quête d’inspiration.

et que cherche l’humain, si ce n’est la maîtrise de la Vie ?



ptain' c'est clair mais ch..... non? Dodo

Voilà qui mérite réflexion, je vous la livre. C'est quoi, la création, pour vous ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Lilylalibelle

avatar

Nombre de messages : 867
Age : 42
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: La création   Sam 19 Avr 2008 - 14:48

"Création, quel joli mot... Quand j'écris des histoires, j'aime cet instant de création où je me sens humblement -et dangereusement- comme le Dieu créateur de la Genèse : je façonne mes personnages, je créé un monde, je modèle une histoire, une vie, des vies... mais la plupart du temps, comme Adam et Eve, mes personnages n'en font qu'à leur tête, mangent la pomme et le beau monde s'écroule. Ah ! Je comprends la déception de ce pauvre Yahvé face à la déraison des hommes ! C'est rageant, mais cela a le mérite de nous montrer qu'on ne peut pas tout maîtriser - y compris des personnages fictifs que l'on créé de toutes pièces."

J'ai écris ça il y a quelques années, mais je le pense toujours. Il y a un côté "maitre du monde" dans la création... même si c'est de MON monde.
Revenir en haut Aller en bas
http://espacedudehors.wordpress.com
Diego Ortiz

avatar

Nombre de messages : 530
Age : 60
Date d'inscription : 07/04/2008

MessageSujet: Aha !   Sam 19 Avr 2008 - 14:56

La Catastrophe. Ce qui surgit là où on ne l'attendait pas, même si du fond de l'éternité - peut-être - tout conspirait à son apparition là. Oui, Yahveh a eu bien du fil à retordre.
Revenir en haut Aller en bas
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: La création   Sam 19 Avr 2008 - 17:21

J'avais écrit quelque part (mais où ?) que créer nous sert à laisser une trace de notre passage dans cet univers, à l'instar du chien qui pisse sur un réverbère.
Pour ma part c'est ce qu'il me reste après l'amour (ou avant ?).

En effet (et je m'adresse plus aux hommes, [dsl mesdames mais pour vous je ne sais pas]) lorsque l'acte est accompli, je parle de l'acte amoureux, bref de coït, lorsque épuisé, vidé, incapable de plus de désir, on se retrouve allongé face à ce vide, ce but atteint et dépassé, que nous reste-t-il ? Que motive encore le fait de se lever et d'accomplir (hormis les obligations propres au fonctionnement, à la survie et aux engagements ?).
Personnellement, c'est la création.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
meley

avatar

Nombre de messages : 2659
Age : 36
Localisation : on dirait le suuuuuuuuuuuud!!!
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: La création   Sam 19 Avr 2008 - 17:37

La création c'est quoi? Faire apparaitre quelque chose du néant peut être.

Mais selon moi la vrai question c'est surtout à quoi ça sert?

Pourquoi? Pour laisser une trace? pour se faire aimer? admirer? pour la beauté? Pour le plaisir des yeux? pour le plaisir du cœur? Pour faire avancer les choses? pour se récréer? pour apprendre aux autres? pour se libérer?


Mais surtout pour qui? pour soi? ou pour les autres?
Revenir en haut Aller en bas
Diego Ortiz

avatar

Nombre de messages : 530
Age : 60
Date d'inscription : 07/04/2008

MessageSujet: Catastrophes impermanentes et impersonnelles   Sam 19 Avr 2008 - 18:18

Qui pourrait se qualifier l'Auteur d'une création quelconque ? Post coitum omne animal triste, dit filo, et je trouve cela vrai de tous les projets aboutis, accouchement compris (pour rester dans le même registre). Et les enfants, d'ailleurs, posent le même genre de questions de copyright, n'est-ce pas ? A qui appartiennent-ils en tant que projets, créations ? Khalil Gibran, je crois, a écrit qu'ils entraient dans nos vies et la traversaient comme des flèches, insaisissables et non possédables. Et d'ailleurs, à propos de la possession de quoi que ce soit, cela ne vous rappelle-t-il pas l'orgasme, par la rapidité avec laquelle ce plaisir s'épuise ?

Je trouve donc que vos deux interventions tournent autour de la personnalisation de la création. Dès le moment où je me considère comme le sujet qui crée, ex nihilo, alors viennent les problèmes suivants, les frustrations, la solitude. J'ai beaucoup écouté ces jours-ci de tes chansons, filo, dont une se termine à peu près comme cela : je sors et je pisse... mais comment cela se tourne-t-il, ami ? La terre absorbe tout, ta pisse, ton ombre, et finalement toi-même. Brutale en apparence, formule pourtant heureuse, car enfin si l'on se rappelle qu'elle est juste, alors le poids qui découle d'une obligation individuelle à trouver voire à produire du sens, ce poids n'a plus de raison d'être.

Mettons que je sois en train de vous écrire, tout juste rentré, concentré sur ce que je fais comme un homme qui - bref - avec le désir de ne pas être dérangé jusqu'à ce que le fil soit complètement lâché, parce que l'obscurité a tôt fait de s'étendre sur la pensée et sur les phrases, à la moindre inattention. Mettons cela. Ces mots m'appartiennent-ils ? Je ne sens pas qu'ils m'appartiennent. Aussitôt lâchés ils filent dans un espace dont je ne suis pas à même de me faire une représentation correcte, sinon par la facette que j'en contemple juste maintenant. La blogosphère. Heureuse formule aussi, je crois, en tout cas qui me parle : ce qu'on y place, qu'on le croie ou non précieux, a des chances, variables, de rencontrer quelque part, et pas forcément demain, une pensée. Des mots lâchés dans ce contexte vont cheminer comme l'eau de pluie, et peut-être en féconderont-ils finalement d'autres, dont je n'aurai même pas connaissance. Le battement de l'aile d'un papillon, ici localement, pourrait gonfler demain une voile, ou deux, ou faire avancer toute une flotte. Ce n'est pas l'issue la plus probable, j'en conviens, et même il serait absurde de compter avec elle. Mais les chances ne sont pas nulles.

C'est le parcours de ma vie des dernières années, que d'avoir renoncé, et sans doute au contact répété de personnes qui avaient perdu le sens de la leur et ne le retrouvaient qu'après des détours improbables, à me considérer comme un type qui signe seul ce qu'il écrit et ce qu'il agit. Je ne veux pas dire que je me suis mis à croire que je ne serais pas seul à rendre des compte devant un tribunal, ou à rendre le dernier soupir. Bien sûr que je le serai. Mais il s'agit d'une solitude à un autre niveau logique. Mes douleurs comme mes bonheurs m'appartiennent, dans la mesure où il se trouve, relié à ma conscience, un dispositif sensoriel apte à me permettre de les ressentir. La découverte suivante, c'est que cette alchimie est communicative, et que le fait de prendre acte d'une communication réussie, en soi, et en pleine conscience de l'évanescence du phénomène, permet de garder l'esprit tranquille quand on va pisser sur sa tombe.

En somme, ce que j'ai envie de vous proposer, c'est l'idée que chacun de vos mots est bien pesé, toutes les affirmations justes, mais qu'au fond, en se décentrant à peine, en quittant l'illusion du soi vu comme une forteresse, le problème se dissout comme par miracle.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La création   Sam 19 Avr 2008 - 18:48

Je dirais que la création ressemble au printemps, quand de la branche endormie surgit le bourgeon puis le bouton, puis la fleur, puis plus tard, le fruit, lequel sera croqué et savouré par celui dont la main se tendra pour le cueillir.

C'est un peu comme ça que ça se passe pour moi. Quelque chose s'en vient depuis un endroit de moi que je ne connais pas, pousse avec force et veut sortir, veut absolument sortir. Alors "je", mais "je-sève" seulement, laissant ensuite la liberté à cette chose nouvelle. La liberté de se déployer puis de partir vers qui s'en emparera pour la faire sienne, dans un chemin inverse d'appréhension puis d'immersion au fond de lui-même, parfois jusqu'aux racines de ce qu'il est. Sauf qu'à la différence d'une fleur, elle ne se fane plus, puisqu'elle vit sur papier. Seul le théâtre est éphémère, ne dure que le temps d'un instant et n'est jamais pareil à l'autre instant où il se donnera. Mais dans la mémoire du spectateur, demeure quelque chose qui ne part plus, quelque chose d'indicible souvent.

Filo et Diego parlent de l'envie de création après le vide d'après l'amour, notamment. Moi femme peux vous dire que c'est pareil, après le chaos et le bouleversement de l'orgasme, ce vide soudain, comme un silence, me donne le besoin de créer pour plonger dans quelque chose d'exaltant, quelque chose qui me dise que je ne suis pas provisoirement morte.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: La création   Sam 19 Avr 2008 - 22:52

Evidemment une question se pose (à la lumière de ton intervention, Diego) : la création ex nihilo existe-t-elle ?
Ne serait-elle pas la vraie création ?
Pour ma part, je ne peux pas l'affirmer, puisqu'on est fait de ce qu'on a vécu, de ce qu'on a assimilé, il est donc impensable qu'on n'en ressorte pas des bribes lors de l'acte créatif.
Lorsque je fais écouter mes chansons, et pire, lorsque je les écoute moi-même, ressortent à la surface des influences indéniables. Il m'est même arrivé de composer une chanson dont je me suis aperçu quelques mois plus tard que presque la même existait déjà (c'était Queen), je l'ai donc fichue à la poubelle.
Lorsqu'on regarde un tableau de Van Gogh, comment ne pas ressentir l'influence de Millet par exemple ?

Pourtant, et là on rejoint un problème débattu en long en large et en travers l'année dernière sur LU : les croyances (ou la Foi, selon qui en parle).
Le mystère de la Création de l'univers est incommensurable pour nous pauvres humains, alors nous en cherchons des explications, car l'ex nihilo nous paraît incroyable.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: La création   Sam 19 Avr 2008 - 23:00

Un peu comme l'amour, on pourrait peut-être se dire que Création pourrait avoir deux sens ; la première celle à laquelle on attribue un C majucule.
Et puis, avec tous les ingrédients existant déjà, toutes les créations qu'on peut en faire.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Lucile B.

avatar

Nombre de messages : 28
Age : 68
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: La création   Ven 9 Mai 2008 - 12:51

La création vient de chaque fibre de notre corps et de notre âme ;elle est un bonheur égoïste qui peut faire du bien aussi aux autres quand on a envie de la partager . Elle est souvent une psychothérapie ;quand on crée ,on prend le temps d ' être avec soi-même ; peu importe le comment ,le pourquoi ,le quand ,peu importe le partage , au tout début , il y a une idée , un parfum, une couleur , une saveur , une ambiance ,un regard...
ça dépend d 'une seconde
ça dépend du moment
ça dépend d ' une ronde
guidée par des enfants ...
Désirs, délires,ça laisse pas mal de cicatrices
Compose , explose ,
Laisse toi guider par tes idées
La vraie valeur sort de ton coeur...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lucile-bayard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La création   

Revenir en haut Aller en bas
 
La création
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Création Perso Spé : Altaïr (Assassin's Creed)
» Création d'une parade imaginaire ?
» Ma création de l'urne de mariage DISNEY
» Exposition sur le thème de Mickey : dite ce que Mickey représente pour vous, pour l'élaboration d'une création graphique
» Création de bustes 1/1 : vos choix ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Detente :: Blabla-
Sauter vers: