Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Présentation du Chili

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mena

avatar

Nombre de messages : 421
Localisation : TOULON
Date d'inscription : 20/04/2008

MessageSujet: Présentation du Chili   Lun 21 Avr 2008 - 17:02

Le Chili est une longue bande de terre. Si longue et si étroite que Neruda dit dans un de ses textes: "les chiliens se mettent en file pour regarder la mer".
Chili en langue aymara(1), "Chilly", veut dire "pays lointain".
Le Chili commence dans une oasis appelée "Arica"(2), qui jouxte le Pérou et finit dans l'extrême sud du continent latino-américain, là où la terre plonge avec un gémissement lent et angoissé dans les tourbillons du Cap Horn. Et tout au long de cette bande de terre, on voit d'un côté la mer et de l'autre les sommets escarpés de la cordillère des Andes.

Ce port d'Arica, auquel j'ai donné le qualificatif d'oasis, est un ensemble d'avenues bordées de palmiers et des maisonnettes de style colonial. Et c'est véritablement une "oasis", surtout lorsqu'on arrive du Pérou en laissant derrière soi des chemins poussiéreux, des collines arides et désertiques.

Mais le port d'Arica n'est qu'une étape avant l'autre, la plus terrible: le désert.
En descendant vers le sud, le Chili possède le deuxième désert du monde, il vient juste après le Sahara et il se nomme Atacama. Atacama la terrible, la traîtresse, l'envoûtante terre du salpêtre.

Et là, au milieu du désert gisent les villages fantômes, témoins obscurs et oubliés du temps de la richesse, avec leurs noms évocateurs, qui sentent les parfums importés de Paris et luisent de leur mille feux d'artifice: María Elena, Victoria, etc.

Le chilien du désert a toujours baptisé ses villes de noms de femmes. Souvenir, peut-être, d'un "el dorado", où, comme au temps du plus pur "Far-west" américain, les hommes sans femme parcouraient ces terres arides à la recherche de Dame Fortune.

Atacama, en fait, est une région, et le désert se nomme de même, par extension. Son nom serait d'origine quechua (3) et voudrait dire "canard" ou bien "terre stérile". D'autres disent qu'il serait d'origine Cunza(4) et voudrait dire tout simplement "canard". En tout cas que son nom soit quechua ou cunza, il porte en soi l'idée d'une terre inhospitalière, évitée et crainte par les hommes, pendant des siècles.

Comme toutes les frontières actuelles de l'Amérique Hispanique ce sont des frontières artificielles, il faut remonter aux temps lointains, d'avant l'arrivée des espagnols, pour trouver l'origine des différents peuples qui se sont mélangés aux conquérants et d'où est né le chilien actuel.

Le Chili, celui d'avant la conquête, était de culture inca jusqu'aux bords du "río Maule" (fleuve, situé dans la vallée centrale, à côté de la ville de Conception, prenez un atlas les p'tis, celui qui a oublié ses affaires consulte avec son camarade...de gauche... pas de droite! et en longueur, alors cherchez "le milieu de la longueur"!) A partir du fleuve Bío-Bío (situé au sud de la ville de Concepción) et jusqu'à la région de Chiloé, était de culture Mapuche ou Araucana. Au delà de Chiloé nous trouvions les Patagons (de la Patagonie), les Alacalufes, les Onas de Terre de Feu. Sans compter les différentes peuplades disséminées tout au long de la côte: Les Diaguitas, Amuchis, Caucahues, etc.
Alors, nous comprenons aisément que la culture chilienne se soit tellement enrichie du nord au sud et d'est en ouest. L'indien possédait sa propre cosmogonie, très différente, bien sûr, de celles qu'importèrent les espagnols.

Si dans le continent américain, à l'arrivée des conquérants, il n'existait vraiment que deux grandes civilisations: les Aztèques au Mexique et une partie de l'amérique centrale, et les Incas sur les plateaux andins, cela ne veut pas dire pur autant que les autres indigènes, qui y vivaient et qui côtoyaient ces civilisations, ne possédaient pas leurs propres croyances, leurs propres mythes, leurs propres légendes.

Des légendes et des mythes mayas, disparus bien avant l'arrivée des espagnols, il reste peu de chose, hélas! car l'inquisition de l'époque, et parfois la simple négligence des conquistadores, détruisirent leur manuscrits. Et seuls les Mayas possédaient une écriture hiéroglyphique. Les Aztèques avaient une écriture pictographique et les Incas n'en connaissaient aucune, selon les uns, ou bien ils consignaient leur savoir dans des cordelettes à noeuds, les "kipus"(5), selon les autres. Quoiqu'il en soit, la question est réglée lorsque par ordre du Conseil Provincial de Lima on détruisit ces "mémorials" en les brûlant dans des gigantesques autodafés en l'an de grâce 1583. Il en était de même pour les autres peuplades indigènes rassemblées en clans ou en tribus.
Alors arriva ce que devait arriver. La mémoire se réfugia dans les contes et les légendes orales.

Quelques unes de ces légendes furent transmises de génération en génération, pour arriver amputées ou parfois enjolivées, marquées du sceau de la nouvelle culture qui naissait: le métissage.
Quelques autres racontent "le grand choc", "la grande peur", ou "le dernier bouleversement cosmique". Ce sont les légendes ou contes postérieures à la conquête.

Dans chaque conte, dans chaque légende chilienne, nous trouvons ce mélange, ce métissage où nous n'arrivons plus à discerner "l'autre", celui qui est "près de nous", mais que pendant des générations nous avons pourtant rejeté, car c'est aussi celui que l'on a vaincu, puis soumis, parce qu'il n'était pas comme "les autres".

Ainsi, le chilien qui séjourne sur les hauteurs enneigées ou au bord de la mer, ou dans les extrémités déchiquetées de la terre, en quelque sorte et inconsciemment s'est détaché des uns et des autres. Il est resté "lui-même", "tout seul": le métis.

Avec le bouleversement politique des années 60, le chilien se tourne vers son "frère indien". Il y découvre sa cosmogonie, sa musique ou, mieux, ses instruments de musique. Et il redécouvre ses légendes, ses mythes. Disons que le métis explore quelque chose qui lui est propre: son sang indien.

Le monde s'est agrandi. Les nouveaux moyens de communication sont à la portée de la plupart d'entre nous. Mode ou façon de vivre? Peu importe. Ce qui importe par-dessus tout, est la reconnaissance de "l'autre" qu'on avait voulu rejeter, parce que "porteur de défauts" (lesquels?). Et l'on découvre en même temps que ces défauts n'existent pas. Que tout ce qu'a subi "le rejeté", "l'exclu", fait partie de notre existence, de notre monde, de notre individualité.

Le métissage est tout cela, avec ses négations, ses travers, ses bonheurs et ses douleurs et en rajoutant tout ce que les écrits du XVIème siècle ont laissé en témoignage, il s'agit de la vie des hommes, des hommes différents tout simplement, des hommes.

1) Une langue parlée par les indiens des plateaux andins, surtout dans la région de la Bolivie et dans le nord de l'argentine. L'aymara est aussi une ethnie, différente des incas. L'actuel président de la Bolivie, Evo Morales, est un indien aymara.
2) Mot quechua qui veut dire Baie Nouvelle, ou bien Porte Nouvelle.
3) Langue officielle de l'empire Inca, parlée par les indiens du Pérou, de l'Equateur et de la partie Nord de la Colombie.
4) Indiens qui furent colonisés et assimilés par l'empire Inca.
5) Cordelettes à noeuds de diverses couleurs. Dans l'empire Inca seul le "Kipuscaymayoc" était habilité à manier ces cordelettes et à les déchiffrer en public, mais lorsque le Conseil Provincial de Lima ordonna de brûler les kipus, il ordonna aussi l'extermination systématique des kipuscaymayoc.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.literaturismena.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Présentation du Chili   Lun 21 Avr 2008 - 17:43

S'il y a bien deux endroits au monde que j'aimerais visiter, mais pas visiter n'importe comment, non, prendre mon temps, prendre le vrai temps qu'il faut pour cela, m'immerger totalement, c'est bien Atacama et la Patagonie.

Je suis tombée amoureuse de ces gens qui se firent honteusement exploiter dans les compagnies minières d'Atacama, et des indiens de Patagonie dont l'agonie nous revient et pour laquelle j'ai honte.

Je vais revenir sur ce sujet, je voudrais retrouver un magnifique livre que j'ai quelque part dans tout mon fourbi, et qui offre des photos de ces villes aujourd'hui fantôme, dans la brûlure et la glace d'Atacama. Et puis parler de ce que j'ai pu apprendre sur les Alakalufs, bien que sans doute tu en saches beaucoup plus que moi sur le sujet.

La présentation est vraiment chouette, très complète, je me régale. Merci pour ce début, Mena.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Mena

avatar

Nombre de messages : 421
Localisation : TOULON
Date d'inscription : 20/04/2008

MessageSujet: Re: Présentation du Chili   Lun 21 Avr 2008 - 18:01

C'est sympa pour une approche. Je pourrai après mettre quelques liens pour vous montrer quelques vidéos que j'ai dans un autre site, où il y a pas mal d'activités, sur les indiens mapuches par exemple. Je vais voir si je trouve aussi un livre que j'avais emporté du Chili sur une recherche faite par un universitaire de là-bas où il raconte un peu plus sur le destin malheureux des alakalufs.
Tu sais que l'une de nos célèbres folkloristes Violeta Parra, avait composé une chanson sur cette façon de vivre qui avaient les alakalufs. Attends je vais voir si je la trouve et je te traduits quelqus passages. Quoique ce serait mieux de l'entendre.


Dernière édition par Mena le Lun 21 Avr 2008 - 22:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.literaturismena.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Présentation du Chili   Lun 21 Avr 2008 - 18:06

Je livre ici un lien, celui de Jean Raspail, qui écrivit "Qui se souvient des Hommes", un livre absolument magnifique empli de poésie et de l'histoire de leur massacre à petit feu.
http://www.moncelon.fr/jean_raspail.htm

Sur l'une des pages de ce site, l'auteur a inséré l'une de mes poésies sur le thème.
http://www.moncelon.fr/romanet.htm

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Mena

avatar

Nombre de messages : 421
Localisation : TOULON
Date d'inscription : 20/04/2008

MessageSujet: Re: Présentation du Chili   Lun 21 Avr 2008 - 18:44

Ce poème est magnifique, Romane! J'avais entendu parler de Jean Raspail, je savais qu'il avait écrit sur les peuples de la Terre de Feu, mais je ne connais pas ses livres. Je pense que je pourrai les trouver chez un bouquiniste, il y en a un à Toulon dans le centre ville ou alors je le commanderai. Mais c'est toi Patricia? C'est magnifique!
A propos de Coloane, tu sais que un des fils de Francisco, Manuel Coloane, vit à Gap, c'est à une heure de Toulon, en voiture, mais lui il ne conduit pas! C'est un sacré bonhomme il est resté un peu hippie sur les bord. Il est très sympa!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.literaturismena.com
Mena

avatar

Nombre de messages : 421
Localisation : TOULON
Date d'inscription : 20/04/2008

MessageSujet: Re: Présentation du Chili   Lun 21 Avr 2008 - 19:36

J'étais en train de corriger le message et tout à coup mon ordi. a planté. Ce n'est pas première fois qu'il me joue des tours. Je vais mettre un poème de Violeta Parra, où elle parle de la vie des "chilotes", les habitants de l'Ile de Chiloé, où quelques survivants alacalufs c'étaient réfugiés pendant un temps. Mais de leur race pure "alacalufe" il n'y en a plus. Alors ceux dont Violeta Parra parle et défend, car elle était surtout très contestataire et elle avait raison, ce sont quelques descendants qui avaient gardés les habitudes des grands-parents. Alors j'y vais.


Dernière édition par Mena le Lun 21 Avr 2008 - 22:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.literaturismena.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Présentation du Chili   Lun 21 Avr 2008 - 19:58

C'est forumactifs qui a planté, donc tout le monde était en rade, mais ce n'est pas grave, il suffit d'un peu de patience.

Mena a écrit:
Ce poème est magnifique, Romane! J'avais entendu parler de Jean Raspail, je savais qu'il avait écrit sur les peuples de la Terre de Feu, mais je ne connais pas ses livres. Je pense que je pourrai les trouver chez un bouquiniste, il y en a un à Toulon dans le centre ville ou alors je le commanderai. Mais c'est toi Patricia? C'est magnifique!
A propos de Coloane, tu sais que un des fils de Francisco, Manuel Coloane, vit à Gap, c'est à une heure de Toulon, en voiture, mais lui il ne conduit pas! C'est un sacré bonhomme il est resté un peu hippie sur les bord. Il est très sympa!

Oui, c'est moi, Patricia, mais que ça reste entre nous, et appelle-moi Romane. Wink
merci pour le compliment, ça fait plaisir tout plein. J'ai écrit d'autres poésies dédiées à ce thème, je les posterai ici, éventuellement. Notamment à quatre mains, avec mon ami Gérard, prof d'histoire-géo, qui m'a fait connaître et aimer le Chili et qui m'a guidée dans mes lectures.

Je me demande si je n'ai pas quelque part parlé du livre de Jean Raspail. Si je ne l'ai pas fait, il faudrait que je répare cet oubli. C'est un super livre, vraiment tu ne seras pas déçue de le lire.
Coloane, j'aime un peu moins, mais c'est normal. Quand tu as goûté au nectar, difficile de revenir au sirop. Pourtant, plein de détails dans ses livres ! Mais j'accroche moins.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Présentation du Chili   Lun 21 Avr 2008 - 22:32

Un autre excellent livre, que j'ai réussi à me procurer en Français alors qu'il a été longtemps introuvable autrement qu'en espagnol : "Les nomades de la mer" (José Amperaire). Un bijou de documentation.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Présentation du Chili   Mar 22 Avr 2008 - 0:05

Quel flot d'informations, ce n'est pas l'Atacama là! Va falloir que je médite parce que je suis très lent pour assimiler les choses. Mais quelle conteuse tu fais Ména! Bon là j'ai un peu pedu pied ou au contraire j'ai l'impression d'être totalement immergé... j'en perds mes questions... bah on a le temps n'est-ce pas... je ne suis pas un découvreur rapide, je prends des petites choses de-ci de-là, ça se construit lentement... comme quand on est aveuglé de lumière, il faut le temps que les yeux s'acclimatent.
Revenir en haut Aller en bas
Vic Taurugaux

avatar

Nombre de messages : 4816
Localisation : 20°16'31.10"S-57°22'5.53"E
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Présentation du Chili   Mar 22 Avr 2008 - 15:02

Premièrement je trouve que les gens qui choisissent comme avatar le portrait d'un poète (voir le post ci-dessus) sont un peu gonflé.

Deuxièmement: Au Chili, demeure la Patagonie. Ici, en Dordogne, nous possédons le tombeau du roi de Patagonie. Précieusement. Le Chili, pour celui qui chemine reste un Eldorado. Aussi, n'est-il pas curieux que serejoignent sur ce fil , en plein désert désert d'Atacama, des poètes aux semelles de vent.

Sensation

Par les soirs bleus d'été, j'irai dans les sentiers,
Picoté par les blés, fouler l'herbe menue :
Rêveur, j'en sentirai la fraîcheur à mes pieds.
Je laisserai le vent baigner ma tête nue.

Je ne parlerai pas, je ne penserai rien :
Mais l'amour infini me montera dans l'âme,
Et j'irai loin, bien loin, comme un bohémien,
Par la Nature, — heureux comme avec une femme.

De là à prétendre qu'elle s'appelerait Patricia ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Présentation du Chili   Mar 22 Avr 2008 - 21:27

En quoi est-ce "gonflé"?
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Présentation du Chili   Mar 22 Avr 2008 - 21:30

pascaltruchet a écrit:
En quoi est-ce "gonflé"?

mdr Pascal !!! ouvre tes nyeux sur Vic.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Présentation du Chili   Mar 22 Avr 2008 - 21:35

Ca m'apprendra à lire et répondre pendant que je téléphone! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Présentation du Chili   

Revenir en haut Aller en bas
 
Présentation du Chili
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation du Chili
» Présentation du studio Clamp
» Présentation Rismo : Ile de la Réunion, HTC HD2, Orange
» Présentation video: Classic Superstars 26
» Livre de présentation de photos "temporaires"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Connaissance du Monde :: Géographie - Peuples du Monde - Voyages, culture, art :: Chili :: Culture & littérature-
Sauter vers: